insertion professionnelle
121 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Conseil aux chercheurs d’emploi : Faire du réseautage même quand on est timide

Conseil aux chercheurs d’emploi : Faire du réseautage même quand on est timide | insertion professionnelle | Scoop.it

On le sait, réussir sa carrière passe par la création d’un bon réseau de contacts. Or, les contacts ne sont pas la force des gens qui ont du mal à s’ouvrir. Les 5 à 7, les colloques et autres activités de réseautage sont autant d’occasions qui les font rougir. Un réflexe humain très fréquent consiste à éviter les situations qui vont à l’encontre de notre personnalité. Pour vous améliorer et vous dépasser, vous n’avez toutefois pas le choix de foncer. Ainsi, cernez ce qui vous rebute des événements de réseautage, puis… faites exactement tout ce que vous n’avez pas envie de faire. Comme vous n’avez pas envie d’emblée d’assister à un événement, la tentation est grande de vous y présenter pile à l’heure ou en retard. Mais ce faisant, vous vous tirez dans le pied. Comme tous les autres auront déjà passé l’étape des présentations et seront en mode conversation, les groupes seront déjà formés et vous aurez encore plus de difficulté à faire votre place. En arrivant tôt, vous avez l’occasion de discuter avec les quelques personnes présentes – moins intimidant que de gros groupes ! – et vous aurez ainsi une longueur d’avance sur les autres. Faites valoir votre force Si vous arrivez à un colloque et que vous constatez que plusieurs tables sont libres, ne choisissez pas celles-là. Selon Lise Cardinal, coauteure du livre Réseautage d’affaires : mode de vie, une telle attitude lancerait le message que vous attendez d’autres personnes. C’est une chose d’être timide, mais aidez-vous en surveillant votre non verbal ! Le sourire est synonyme d’ouverture et d’accueil. Il peut aussi vous sauver de situations où vous ne savez pas quoi dire. Au moins, les gens auront une opinion positive de vous.

Sachez également distinguer les conversations fermées des conversations ouvertes. Une bonne façon de les reconnaître consiste à observer le comportement des gens. Sont-ils placés l’un en face de l’autre et ne regardent pas autour d’eux ? Il serait mieux dans ce cas de ne pas vous immiscer dans leur discussion. Ne partez pas avec l’objectif de parler à tous les gens présents. Non seulement ce n’est pas réaliste, mais vous ne prendrez pas le temps d’établir des contacts qui en valent la peine. D’un autre côté, ne demeurez pas aux côtés de la personne qui vous a semblé sympathique tout au long de l’événement. Le but de votre présence réside dans la création d’un réseau. Fixez-vous l’objectif par exemple de parler à au moins cinq personnes.

Les timides ont souvent une bonne capacité d’écoute. Encore faut-il savoir mettre cette qualité en valeur. Pour ce faire, vous devez poser des questions, et pas n’importe lesquelles. Privilégiez des questions ouvertes qui donneront l’occasion à votre interlocuteur de s’épancher sur son travail, ce qui et vous donnera des munitions pour arriver à parler de vous. Comme votre force n’est pas la spontanéité, pensez à des questions à l’avance qui vous feront paraître naturel.


Via Groupe Ferrein
more...
Iskoul Coulibaly's curator insight, April 24, 2015 8:51 AM

Guide de l'élève et de l'étudiant

Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Conseil aux chercheurs d’emploi : Faire du réseautage même quand on est timide

Conseil aux chercheurs d’emploi : Faire du réseautage même quand on est timide | insertion professionnelle | Scoop.it
“ On le sait, réussir sa carrière passe par la création d’un bon réseau de contacts. Or, les contacts ne sont pas la force des gens qui ont du mal à s’ouvrir. Les 5 à 7, les colloques et autres activités de réseautage sont autant d’occasions qui les font rougir. Un réflexe humain très fréquent consiste à éviter les situations qui vont à l’encontre de notre personnalité. Pour vous améliorer et vous dépasser, vous n’avez toutefois pas le choix de foncer. Ainsi, cernez ce qui vous rebute des événements de réseautage, puis… faites exactement tout ce que vous n’avez pas envie de faire. Comme vous n’avez pas envie d’emblée d’assister à un événement, la tentation est grande de vous y présenter pile à l’heure ou en retard. Mais ce faisant, vous vous tirez dans le pied. Comme tous les autres auront déjà passé l’étape des présentations et seront en mode conversation, les groupes seront déjà formés et vous aurez encore plus de difficulté à faire votre place. En arrivant tôt, vous avez l’occasion de discuter avec les quelques personnes présentes – moins intimidant que de gros groupes ! – et vous aurez ainsi une longueur d’avance sur les autres. Faites valoir votre force Si vous arrivez à un colloque et que vous constatez que plusieurs tables sont libres, ne choisissez pas celles-là. Selon Lise Cardinal, coauteure du livre Réseautage d’affaires : mode de vie, une telle attitude lancerait le message que vous attendez d’autres personnes. C’est une chose d’être timide, mais aidez-vous en surveillant votre non verbal ! Le sourire est synonyme d’ouverture et d’accueil. Il peut aussi vous sauver de situations où vous ne savez pas quoi dire. Au moins, les gens auront une opinion positive de vous. Sachez également distinguer les conversations fermées des conversations ouvertes. Une bonne façon de les reconnaître consiste à observer le comportement des gens. Sont-ils placés l’un en face de l’autre et ne regardent pas autour d’eux ? Il serait mieux dans ce cas de ne pas vous immiscer dans leur discussion. Ne partez pas avec l’objectif de parler à tous les gens présents. Non seulement ce n’est pas réaliste, mais vous ne prendrez pas le temps d’établir des contacts qui en valent la peine. D’un autre côté, ne demeurez pas aux côtés de la personne qui vous a semblé sympathique tout au long de l’événement. Le but de votre présence réside dans la création d’un réseau. Fixez-vous l’objectif par exemple de parler à au moins cinq personnes. ”Les timides ont souvent une bonne capacité d’écoute. Encore faut-il savoir mettre cette qualité en valeur. Pour ce faire, vous devez poser des questions, et pas n’importe lesquelles. Privilégiez des questions ouvertes qui donneront l’occasion à votre interlocuteur de s’épancher sur son travail, ce qui et vous donnera des munitions pour arriver à parler de vous. Comme votre force n’est pas la spontanéité, pensez à des questions à l’avance qui vous feront paraître naturel.
Via Groupe Ferrein
more...
Iskoul Coulibaly's curator insight, April 24, 2015 8:51 AM

Guide de l'élève et de l'étudiant

Rescooped by Catherine Seghin from Conseils & Best Practices RH, Emploi et Recrutement
Scoop.it!

L’importance croissante du savoir-être en entretien

L’importance croissante du savoir-être en entretien | insertion professionnelle | Scoop.it
Au-delà des savoirs et savoir-faire, le savoir-être apparaît aujourd’hui dans bon nombre de recrutements comme un élément essentiel. Explications.
Via Nexeo
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Cinq conseils pratiques pour rendre votre CV clair

Cinq conseils pratiques pour rendre votre CV clair | insertion professionnelle | Scoop.it
Avant de vous convoquer à un entretien, les recruteurs regardent avec minutie votre CV. Stéphanie Delestre, CEO et co-fondatrice de Qapa (site de recrutement) vous livre ses conseils afin que votre curriculum sorte du lot dès la première lecture. Vous avez sûrement passé beaucoup de temps à peaufiner votre CV mais les recruteurs ne passeront sûrement pas beaucoup de temps à le lire. Il vous faut donc capter leur attention avec des mots clés. 1. Faites apparaître vos compétences, formations et expériences significatives de manière claire Il est naturel de vouloir faire un CV original pour vous différencier des autres candidats, mais ce n’est pas toujours la chose la plus judicieuse que vous puissiez faire. Sauf si vous postulez pour un emploi qui demande de la créativité. Il vaut mieux donc opter pour un CV clair et fluide. Pour cela, essayez de tirer le maximum de chacune de vos expériences : quelles sont les choses importantes que vous avez apprises lors de celles-ci ? En quoi les formations que vous avez faites sont pertinentes pour votre métier ? Vous pouvez, par exemple, ne mettre qu’un ou deux points dans “Expériences significatives” et mettre les autres dans “Expériences additionnelles”. Cela peut également aider le recruteur à ne pas se perdre. 2. Établissez une cohérence entre votre expérience et le poste demandé Vous pouvez candidater à un poste qui ne s’inscrit pas, de manière évidente, dans une suite logique avec votre parcours. Il va en résulter chez le recruteur une confusion quant à votre CV – et il ne prendra peut-être pas le temps de le lire. Veillez donc à établir une ligne directrice qui soit assez explicite pour que le recruteur comprenne la raison de votre candidature. Vous pouvez effectivement avoir une idée précise des raisons pour lesquelles votre candidature est pertinente mais si vous ne l’expliquez pas noir sur blanc sur votre CV, votre interlocuteur ne comprendra pas. Vous pouvez faire figurer votre objectif sur votre CV avec une simple phrase. Cela s’avère utile dans ce cas précis étant donné que votre parcours est atypique par rapport au poste que vous demandez. Cette phrase doit être courte et claire afin d’apporter les précisions nécessaires. 3. Rendez votre CV facile à lire Les recruteurs passent, en moyenne, moins de 20 secondes par CV. Il vous faut donc rendre votre CV le plus simple à lire possible si vous ne voulez pas passer à la trappe. N’hésitez pas à mettre une police assez grande pour qu’il soit lisible. Cela est préférable même s’il ne tient plus sur une seule page. Cela peut même vous aider à clarifier vos expériences : n’en dites pas trop, allez à l’essentiel. 4. Adaptez votre CV à ses lecteurs Avant d’atterrir dans les mains du responsable du service pour lequel vous postulez, votre CV passera par la case “Ressources humaines”. Cela est particulièrement important si vous postulez pour un poste très technique. Il vous faudra donc veillez à ce que votre CV soit également compréhensible par la personne chargée du recrutement. C’est elle qu’il faut séduire en premier lieu ! Pour cela, évitez de donner trop d’abréviations techniques et mettez en valeur les choses que vous avez accomplies. Trouvez alors des termes récurrents ou une forme spéciale de présentation dans l’offre d’emploi que vous avez vu et essayez de la reproduire dans votre CV. Il sera alors beaucoup plus simple pour la personne des RH qui lira votre CV de juger si vous êtes un bon candidat ou non. 5. Vérifiez vos coordonnées Ce dernier conseil peut paraître idiot mais il est essentiel : vous pouvez avoir le CV le plus clair du monde, si l’adresse e-mail inscrite dessus est incorrecte, vous ne pourrez pas être contacté par le recruteur. Vérifiez donc bien que l’ensemble de vos coordonnées sont correctes et à jour avant d’envoyer votre candidature. - See more at: http://www.courriercadres.com/emploi/conseil-en-recrutement-et-recherche-d-emploi/cinq-conseils-pratiques-pour-rendre-votre-cv-27102014#sthash.XFL3ZJYH.dpuf
Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Entretien d’embauche : 5 clés pour faire une bonne première impression

Entretien d’embauche : 5 clés pour faire une bonne première impression | insertion professionnelle | Scoop.it

La première impression est toujours la bonne, dit-on. Que vous y croyiez ou non, Cadremploi résume l'attitude à adopter pour ne pas rater son entrée face au recruteur.

[Article mis à jour le 11/09/2013]

1 - Soigner son look en entretien de recrutement

« On ne va pas se mentir, la première impression se fait aussi sur la tenue du candidat », reconnaît Pierre-Louis Cisamolo, directeur senior chez Michael Page Sud-Est. Évidemment, selon les secteurs d’activité, le dress code sera plus ou moins strict. Dans le doute, quelle que soit l’option retenue (formelle ou plus casual), mieux vaut ne pas en faire trop. Exit les bijoux bling bling, le style froissé-décoiffé qui vous va si bien… au quotidien. « Se montrer « clean » en entretien, c’est une marque d’attention. Le contraire pourrait laisser penser que vous ne prenez pas le rendez-vous au sérieux. Pour les hommes par exemple, le minimum est de cirer ses chaussures et de vérifier l’absence de tâches susceptibles d’attirer l’œil du recruteur », conseille Pierre Manificat, responsable du pôle recrutement de JLO Conseil.

2 – L'entretien commence dès l’accueil de l'entreprise

Saviez-vous que les agents d’accueil sont parfois avertis de la tenue des process de recrutement ? Si vous arrivez une demi-heure à l’avance et que vous faites profiter toute la salle d’attente de vos coups de fil perso… Ça craint. Globalement, les comportements excessifs (irrespectueux ou vraiment trop stressés) pourront être rapportés au recruteur. A l’inverse, un comportement courtois et serein sera forcément apprécié par vos (futurs ?) collaborateurs, que ce soient les agents d’accueil ou ceux que vous croiserez dans les couloirs. Saluer ces derniers en souriant est une règle de savoir-vivre qui s’impose a priori. « J’ai longtemps fait du recrutement et après le départ des candidats, je demandais régulièrement des précisions sur le comportement du candidat aux hôtesses d’accueil », témoigne Dominique Moine, directrice de l’univers emploi retraite de Mondial Assistance.

3 - Mieux vaut se présenter sobrement au recruteur

Le premier contact avec le recruteur est souvent présenté comme un art quasi… technique : une poignée de main ferme (mais pas écrasante), un regard soutenu (mais pas insistant), un sourire naturel (mais pas benêt)… On vous conseillera avant tout de rester naturel. C’est une petite cérémonie qui ne doit pas devenir un show : « Une phrase du genre, « je suis ravi de faire votre connaissance » ou « je suis heureux de vous rencontrer » suffit. On peut éventuellement, si besoin, rappeler avant son prénom, son nom et sa qualité professionnelle ». En revanche, inutile de remercier le recruteur de vous accorder du temps, c’est son job !

4 – Eviter les impairs dans l’ascenseur

Si vous devez faire un bout de chemin dans l’ascenseur ou les couloirs avec le recruteur, soignez votre attitude et votre discours. Il cherchera sans doute à nouer le dialogue en vous demandant par exemple si vous avez trouvé facilement le chemin. Espérons que vous serez en mesure de répondre oui (si vous vous êtes perdu une demi-heure dans le quartier avant d’arriver, pas la peine de préciser…)

5 – S’asseoir ou ne pas s’asseoir ?

En entrant dans la salle, attendez que le recruteur vous invite à vos asseoir, éventuellement en vous indiquant une place. Et s’il part chercher un dossier ? Vous pouvez l’attendre, ou prendre les devants : « Le mieux est simplement de lui demander où prendre place. Mais il ne faut surtout pas vous jeter sur un siège dès votre arrivée », recommande Dominique Moine.


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Langage corporel : les pires erreurs en entretien d'embauche

Langage corporel : les pires erreurs en entretien d'embauche | insertion professionnelle | Scoop.it
Les recruteurs ne font pas qu'écouter, ils observent aussi. Les candidats doivent donc éviter les attitudes et les gestes pénalisants. Dès que vous entrez dans une pièce, avant même que vous ne disiez un mot, les gens essayent déjà de comprendre qui vous êtes. Quels sont les signaux et les messages que vous envoyez à travers votre attitude et l'expression de votre visage ? Pendant un entretien d'embauche, votre langage corporel est particulièrement important car vos habitudes comportementales transmettent certains messages aux recruteurs. Selon un sondage publié par le site d'emploi CareerBuilder, 48 % des recruteurs affirment que dans les cinq premières minutes d'un entretien, ils savent si un candidat est bon pour le poste. Le langage corporel du candidat est un facteur de premier plan dans la décision qu'ils prennent. CareerBuilder a demandé à 2 201 recruteurs quelles étaient les pires erreurs de langage corporel qu'ils aient vues lors d'un entretien. Voici leurs réponses : 1. Pas de contact visuel Recruteurs ayant donné cette réponse : 70 % 2. Pas de sourire Recruteurs ayant donné cette réponse : 44 % 3. Mauvais attitude Recruteurs ayant donné cette réponse : 35% 4. Trop agité Recruteurs ayant donné cette réponse : 35% 5. Joue avec quelque chose sur la table Recruteurs ayant donné cette réponse : 29 % 6. Poignée de main trop molle Recruteurs ayant donné cette réponse : 27 % 7. Bras croisés Recruteurs ayant donné cette réponse : 24 % 8. Joue avec les cheveux ou se touche le visage Recruteurs ayant donné cette réponse : 24 % 9. Parle trop avec les mains Recruteurs ayant donné cette réponse : 10 % Lors d'un entretien, n'oubliez pas qu'il est normal d'être nerveux mais vous devez apprendre à contrôler votre corps et votre visage de sorte que votre nervosité n'apparaisse pas. Si votre langage corporel traduit l'anxiété, les recruteurs penseront que vous n'êtes pas assez compétent ou que vous manquez de confiance en vous pour accomplir les tâches requises.
Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Job 2.0
Scoop.it!

5 erreurs à éviter dans votre réseautage professionnel - Mode(s) d’emploi

5 erreurs à éviter dans votre réseautage professionnel - Mode(s) d’emploi | insertion professionnelle | Scoop.it
“ Avec LinkedIn et Viadeo, les chercheurs d’emploi disposent d’outils complémentaires pour entrer en contact avec des professionnels de leur secteur....”
Via Florence Forget
more...
Marco Bertolini's curator insight, August 8, 2014 3:42 AM

Les 5 erreurs à éviter absolument si vous cherchez de l'emploi via Linkedin ou Viadéo !

Bernard Guévorts Authentis's curator insight, August 8, 2014 5:16 AM

Des conseils pour montrer votre professionnalisme. 

futurisgood.org's curator insight, October 23, 2014 5:35 AM

La meilleure volonté parfois aboutit à des désagréments, surtout sur les réseaux sociaux, et en pleine recherche d'un job cela peut être gènant:

Scooped by Catherine Seghin
Scoop.it!

L'entretien, l'étape la plus critique pour les candidats - Mode(s) d’emploi

L'entretien, l'étape la plus critique pour les candidats - Mode(s) d’emploi | insertion professionnelle | Scoop.it
A quelle étape du recrutement les candidats grillent-ils leurs chances ? Une étude d’Accountemps, cabinet de recrutement américain en comptabilité et...
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils & Best Practices RH, Emploi et Recrutement
Scoop.it!

Du bonheur en entreprise : les signes de reconnaissance

Du bonheur en entreprise : les signes de reconnaissance | insertion professionnelle | Scoop.it
“ Les exigences parfois difficilement conciliables que nous imposons à nos collaborateurs peuvent engendrer frustration et démotivation. Pour manager de manière harmonieuse, il est nécessaire d'intégrer la notion de signes de reconnaissance.”
Via Nexeo
Catherine Seghin's insight:
A lire si vous dirigez une équipe ....
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Apprenez à vous vendre en 30 secondes

Apprenez à vous vendre en 30 secondes | insertion professionnelle | Scoop.it

Voici 8 astuces pour vous présenter rapidement... et donner à votre interlocuteur l'envie d'en savoir plus.

Qu'il s'agisse d'un entretien d'embauche, de réseautage, d'une soirée de cocktail ou d'un tête-à-tête inattendu avec Warren Buffett dans un ascenseur, il n'est pas facile de convaincre les autres que vous êtes la personne la plus intéressante qu'ils ont jamais rencontrée.

"La plupart des gens n'arrivent pas à présenter leur parcours de manière efficace," remarque Paul McDonald, directeur général de l'agence de recrutement Robert Half. "Ils ne sont pas habitués à devoir se décrire en quelques phrases courtes."
Voici selon Paul McDonald les 8 étapes qui vous aideront à mettre au point le parfait "elevator pitch". 

1. Sachez où vous voulez aller

Votre histoire doit répondre à trois questions : Qui êtes-vous ? Que faites-vous dans la vie ? Où voulez-vous aller ou que recherchez-vous ? Il vous faut savoir exactement ce que vous souhaitez accomplir ou personne ne pourra jamais vous aider à le faire.

"Prenez votre CV et votre profil LinkedIn et passez les soigneusement en revue," conseille Paul McDonald. Si vous êtes sans emploi, concentrez-vous sur vos objectifs de vie.

2. Définissez des idées-clé

Après avoir étudié attentivement votre CV et votre profil LinkedIn, notez quatre "bullet points" qui expliquent en quoi vous êtes une personne formidable, conseille Paul McDonald. Parlez de votre expérience professionnelle, de vos compétences, de vos accomplissements et de vos objectifs. Oubliez tout détail non pertinent, susceptible de vous détourner de votre message principal.

3. Racontez une histoire

Selon Paul McDonald, les gens adorent les histoires, alors racontez-en une. Il sera également plus facile pour votre interlocuteur de se rappeler de vous par la suite.

Le gourou de l'efficacité personnelle Dale Carnegie a déclaré dans son livre "Public Speaking and Influencing  Men in Business" que nos esprits ne sont rien de plus que des "machines qui fonctionnent par association", ce qui veut dire que nous nous souvenons mieux des choses lorsque le sujet est relié à une histoire ou à une association d'idées. En d'autres termes, si vous voulez que les gens se rappellent de vous, racontez-leur une histoire et assurez-vous qu'elle soit bonne.

4. Oubliez le jargon

Vous devez être capable d'expliquer ce que vous faites dans la vie et qui vous êtes de façon à être compris par la plupart des gens. Cela implique d'éviter les acronymes ou une certaine terminologie qui ne serait pas comprise par quelqu'un qui n'est pas un fin connaisseur de votre domaine d'expertise.

Pour Paul McDonald, vulgariser des idées complexes est un "art à part entière". Vous pouvez imaginer que vous expliquez votre métier à vos parents et ensuite utiliser une formule similaire dans votre "elevator pitch". Il est essentiel de vous assurer que votre discours est compréhensible par le commun des mortels, particulièrement si vous travaillez dans la comptabilité, la finance ou le secteur technologique.

5. Incitez la personne à vous répondre

Après avoir entendu votre histoire, la personne en face de vous doit avoir envie d'en savoir plus. Si votre pitch n'est pas assez persuasif, il faut absolument en changer.

6. Chronométrez-vous

Lorsque vous vous entraînez, vous devriez vous chronométrer afin d'être sûr que votre discours dure bien 30 secondes. Si ce n'est pas le cas, enlevez certains détails et réessayez.

7. Filmez-vous

Il est impératif de savoir à quoi vous ressemblez lorsque vous pitchez votre histoire. Êtes-vous intéressant ? Crédible ? Vos interlocuteurs se feront un avis sur vous en vous écoutant alors assurez-vous de donner une bonne impression. Détendez-vous, ayez l'air naturel et soyez à l'aise avec votre pitch.

8. Entraînez-vous devant vos amis ou collègues

Une fois au point, testez votre "elevator pitch" sur vos amis et vos collègues. Demandez-leur de vous faire des remarques, ou ce que vous devez faire pour vous améliorer. Continuez à vous entraîner et à répéter votre pitch jusqu'à ce qu'il soit convaincant et que vous arriviez à le dire naturellement.

 


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

L’été, une période propice pour trouver un emploi ?

Alors que les vacances d’été battent leur plein, un certain nombre de candidats font le choix d’arrêter leur recherche d’emploi, attendant la rentrée de septembre pour la reprendre. Or, si les services Ressources Humaines des entreprises tournent davantage au ralenti qu’à l’accoutumée, l’été peut offrir de nombreuses opportunités aux candidats.

Les emplois du temps des recruteurs sont moins remplis et les piles de dossiers sont à marée basse. Les recruteurs sont donc plus disponibles pour étudier les candidatures et disposent de plus de temps pour recevoir les candidats. En cas d’entretien décroché, le rapport est souvent plus informel et détendu, ce qui peut permettre aux candidats de mieux se révéler.Cette période d’accalmie estivale se ressent aussi sur le nombre de candidatures reçues par les recruteurs. Les personnes sont bien moins nombreuses à postuler, ce qui donne aux CV reçus un surplus de visibilité. Dans un même temps, le recruteur qui reçoit une sollicitation à cette période de l’année, pourra être plus sensible à celle-ci, démontrant une certaine motivation de la part du candidat. La rentrée de septembre est très souvent un moment important dans le calendrier de développement des entreprises, qui réactivent leurs forces commerciales, lancent des opérations et doivent donc disposer d’effectifs complets et opérationnels dès le retour des congés d’été. ”

Notre experte, Magali Erb, Directrice du développement de Randstad Search and Selection se tient à votre disposition pour vous apporter un éclairage/analyse sur ce sujet. Magali Erb débute son parcours chez Randstad en 1999 en tant que Déléguée à la formation intérimaire. Elle est ensuite nommée en 2005 responsable RH du pôle Intérimaire au sein de la branche automobile puis industrie. Elle développe notamment au sein du réseau Randstad des spécialités métiers dans l’agroalimentaire et la pharmacie. Parallèlement en 2008, elle est à l’initiative de la création du pôle Sourcing de Randstad. En 2013, Magali Erb est nommée Directrice du développement de Randstad Search and Selection, cabinet de recrutement spécialisé dans l’évaluation, la sélection et le recrutement d’experts, de cadres et de middle management.


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils & Best Practices RH, Emploi et Recrutement
Scoop.it!

[EMPLOI] Pourquoi votre CV n'intéresse-t-il pas les recruteurs ?

[EMPLOI] Pourquoi votre CV n'intéresse-t-il pas les recruteurs ? | insertion professionnelle | Scoop.it
Vous avez passé du temps à faire votre CV et pourtant personne ne répond à vos candidatures… Si vous n’avez pas ciblé d’emplois hors de votre portée, c’est que vous avez dû faire une ou plusieurs erreurs dans la rédaction ou la mise en forme, des erreurs communes : rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul, tout le monde les a déjà faites avant vous.
Via Nexeo
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

La dynamique de groupe pour retrouver un emploi

La dynamique de groupe pour retrouver un emploi | insertion professionnelle | Scoop.it
“ Premier bilan positif pour le Club emploi de Beaulieu. Huit personnes ont trouvé un travail. Un nouveau groupe est en marche. Julien et son amie Jennifer, Charles, Catherine, Paul-Antoine, ont remplacé les huit membres du club Beta-Test, créé en mai dernier dans les locaux de l'Opac, à Beaulieu, et animé par Fabienne Clément, de Pôle emploi, et Sandrine Borgeais, conseillère sociale de l'Opac. La raison ? Les membres du club ont retrouvé un emploi. « Un CDD pour quatre d'entre eux, deux CDI, des missions intérimaires, et une réorientation professionnelle qui devait déboucher sur un CDI pour le dernier », détaille Fabienne Clément. Une première expérience collective positive qui a donc remis sur le chemin de l'emploi ceux et celles qui l'avaient perdu depuis longtemps. Durant deux mois, le groupe avait pris en mains sa recherche d'emploi, réalisé un job dating, s'était préparé aux entretiens, à l'écriture de CV… Mais au-delà des techniques de recherche d'emploi et des conseils prodigués, le club Beta-test avait réussi à créer une véritable dynamique de groupe, où l'entraide avait aidé à retrouver confiance en soi. " Ne plus être un numéro " S'entraider et se sentir utile, c'est aussi ce qu'est venu chercher le second groupe, qui use des mêmes mots à l'égard de l'antenne Pôle emploi. « Là-bas, c'est difficile d'avoir un renseignement, alors qu'ici, il y a un vrai suivi personnalisé, une prise en compte de nos besoins, lâchent les cinq compagnons de route. C'est convivial, nous avons l'impression d'avancer. » « Cela fait deux ans que je suis au chômage et je n'ai toujours pas vu de conseiller à Pôle emploi. Au club emploi, il y a une écoute, une réponse », appuie Jennifer. Cuisinier de formation, Paul-Antoine ne peut plus exercer son métier. Il a trouvé une formation qualifiante en plomberie et espère décrocher un travail. Charles et Catherine apprécient le suivi régulier et le contenu des échanges : « Cela nous ouvre des portes. » Les liens qui se sont tissés ont été une vraie bonne surprise pour les deux conseillères :« Les anciens continuent à venir boire un café ou parler de leur expérience avec les nouveaux, à proposer un coup de main. Un effet secondaire qui met de l'humain dans ce projet, où les échanges sont d'une grande richesse ». Le projet collectif du second groupe est de créer un flyer pour expliquer à quoi sert le club emploi de Beaulieu et à qui il s'adresse. « Nous ne savons pas encore comment le distribuer, dans les boîtes à lettres ou en porte-à-porte », commente Charles. Apprendre à aller vers l'autre pour lui apporter une information, fera partie de l'exercice. Une démarche pas encore totalement acceptée par l'ensemble du groupe même si tous en ressentent la nécessité. « Pour ne plus être un numéro sur un dossier et se sentir utile. » pratique > Le club de recherche d'emploi de Beaulieu s'adresse aux habitants du quartier, inscrits à Pôle emploi, en situation de recherche d'emploi ou en réorientation professionnelle. > Il est situé à la loge Opac de Beaulieu, et animé par Fabienne Clément, conseillère Pôle emploi, et Sandrine Borgeais, de l'Opac, tous les jeudis, de 9 h 30 à 12 h 30, 7, place de Champagne. ”Renseignements complémentaires à l'agence Pôle emploi Châteauroux-Balsan, avenue François-Mitterrand.
Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Français Langue étrangère, langue de scolarisation
Scoop.it!

Comment le cerveau assimile une nouvelle langue...

Comment le cerveau assimile une nouvelle langue... | insertion professionnelle | Scoop.it
“ Apprendre une langue est une activité complexe. De nombreux spécialistes de la pédagogie cherchent à développer LA méthode d'apprentissage infaillible.”
Via Sarah Sandragné
Catherine Seghin's insight:
Les langues ...Indispensable actuellement dans la recherche d'un emploi.
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils & Best Practices RH, Emploi et Recrutement
Scoop.it!

Les dix pires erreurs en entretien, témoignages à l’appui

Les dix pires erreurs en entretien, témoignages à l’appui | insertion professionnelle | Scoop.it
Qu’on le réalise ou pas, nous commettons tous de vrais impairs lors de nos entretiens d’embauche. Il y a quelques années, j’étais au beau milieu d’un second entretien dans un grand groupe de média, et mon interlocuteur ma posé cette question des plus classiques – que l’on m’avait d’ailleurs déjà posée dans le passé : « Quels sites Web lisez-vous sur votre temps libre ? »
Via Nexeo
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Conseils recherche d'emploi
Scoop.it!

Réseaux sociaux pro : les clés pour bien les cultiver

Réseaux sociaux pro : les clés pour bien les cultiver | insertion professionnelle | Scoop.it

S’inscrire sur LinkedIn et autres Viadeo, c’est comme planter une graine : il faut le faire au bon moment (pendant vos études), puis cultiver son réseau pour voir son profil s’épanouir.

 inPartager Share on email

 

Une fois que vous êtes inscrit sur un réseau social professionnel, vous vous dites : "Mais je ne connais personne." Détrompez-vous ! Et rassurez-vous : il s'agit de l'une des premières erreurs de jugement des étudiants et jeunes diplômés. Vous avez des parents ? Une famille ? Des amis ? Des maîtres de stage ? Une école ? Une formation ? Des professeurs ? Des intervenants ? Un club de foot ou de capoeira ?... Tout cela, c'est votre réseau. "Et la question des réseaux sociaux, c'est la question des réseaux avant tout", résume Emmanuel Delamarre, Corporate Relations Marketing Manager à l'EDHEC.

Arroser son réseau au plus tôt

Tous les spécialistes interrogés sont formels : il ne faut pas attendre de chercher un emploi ou un stage pour commencer à cultiver son réseau et à s'intéresser aux réseaux sociaux professionnels. Et pourtant, si 93 % des jeunes diplômés sont inscrits sur les réseaux sociaux professionnels, seuls 65 % des étudiants en première année y sont, selon une étude publiée en juin 2014 sur le recrutement 2.0 réalisée par Jobteaser et l'EDHEC auprès d'étudiants de grandes écoles et universités.

Or, la vocation de LinkedIn et Viadeo n'est pas celle des jobboards, dont la logique utilitaire est centrée sur la recherche d'un poste ou d'un stage "maintenant, tout de suite". "Sur les réseaux sociaux, on s'engage le plus tôt possible et sur le long terme. C'est comme une plante verte, compare Franck La Pinta, responsable de la stratégie digitale et de la communication externe RH à la Société Générale, il faut commencer à l'arroser tôt, parce que ce n'est pas en tirant d'un coup sur la plante qu'elle va pousser plus vite. "

Commencer par le terreau familial

Autant dire que la première étape sur un réseau social, c'est de reconstituer le sien : votre premier cercle. Vous pouvez vous demander si c'est vraiment une bonne idée d'inviter sur LinkedIn ou Viadéo votre oncle, comptable, ou votre tante, ébéniste, vivant à 1.000 km de chez vous, alors que vous n'avez aucune intention de suivre leurs traces pro... Ce serait pourtant une erreur de les blacklister d'emblée, car parmi leurs contacts (familles, amis, voisins, collègues, copains de promos...) figure peut être celui ou celle qui travaille dans l'entreprise de vos rêves.

Après la famille, les amis et les connaissances qui vous viennent spontanément en tête, pensez aussi à croiser votre carnet d'adresses e-mail avec la base des profils Viadéo et LinkedIn.

Avoir le réflexe réseau

N'oubliez pas que votre premier cercle va grandir avec vous. À condition que vous ayez le réflexe réseau, tout au long de vos études et même au-delà ! Vous échangez avec un intervenant en fin de table ronde ? Vous suivez les cours d'un intervenant extérieur à l'école ? Matérialisez cette rencontre en invitant la personne à faire partie de votre réseau. Et conservez ce réflexe tout au long de votre vie professionnelle. Au fond, votre réseau social professionnel, c'est, certes, un CV en ligne, mais c'est surtout un carnet d'adresses/porte-cartes de visites transportable partout et peu encombrant.

"Je n'ai dans mon réseau que des personnes que j'ai rencontrées, prévient Jean-Christophe Anna, directeur associé et cofondateur de Link Humans. En principe, cela ne se fait pas d'inviter quelqu'un qu'on ne connaît pas à rejoindre notre réseau. On rencontre et après seulement, la personne peut rejoindre notre réseau, puisqu'elle en fait vraiment partie."


Via Groupe Ferrein
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Revolution in Education
Scoop.it!

Belgique : aide aux entreprises pour l'emploi des jeunes peu qualifiés

Belgique : aide aux entreprises pour l'emploi des jeunes peu qualifiés | insertion professionnelle | Scoop.it
“ Le conseil des ministres a voté une nouvelle mesure pour promouvoir l'emploi des jeunes peu qualifiés. Les entreprises recevront une prime tandis que les jeunes conserveront une partie de leurs al...”
Via Marco Bertolini
Catherine Seghin's insight:
Beaucoup de travail encore pour diminuer le taux d'abandon dans l'enseignement secondaire.
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from Citations
Scoop.it!

Citations

Citations | insertion professionnelle | Scoop.it
“ "Si vous êtes toujours en train d'essayer d'être normal, vous ne saurez jamais à quel point vous pouvez être génial."”
Via Sandrine Donzel
Catherine Seghin's insight:
Restez créatif ...Et surtout évitez le moule .... ;-)
more...
No comment yet.
Rescooped by Catherine Seghin from CV, lettre de motivation, entretien d'embauche
Scoop.it!

Ce que vous auriez aimé savoir avant un entretien d’embauche

Ce que vous auriez aimé savoir avant un entretien d’embauche | insertion professionnelle | Scoop.it
“ Il dure en moyenne 40 minutes, contient (presque) toujours la phrase « Parlez-moi de vous », repose à 65 % sur la tenue vestimentaire… L’entretien d’embauche n’a rien d’une science exacte, ce qui ne l’empêche pas d’avoir ses codes, ses récurrences et ses valeurs. L’infographie publiée début juin par le site id-carrières.com en offre un rapide aperçu.”
Via Service Atoustages - région Normandie, Marc Hiard
more...
No comment yet.
Scooped by Catherine Seghin
Scoop.it!

Former mieux, former tôt : comment booster l'insertion ...

Former mieux, former tôt : comment booster l'insertion ... | insertion professionnelle | Scoop.it
La fracture se creuse entre deux pans entiers de la jeunesse française : la France opère comme une machine à trier qui laisse sur le bord de la route.
more...
No comment yet.