Digressions informatico-philosophiques
5 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Guillaume Doukhan
Scoop.it!

Current Issues in Computing and Philosophy

Current Issues in Computing and Philosophy | Digressions informatico-philosophiques | Scoop.it
The theme of this volume is the multi-faceted 'computational turn' that is occurring through the interaction of the disciplines of philosophy and computing.
more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Doukhan
Scoop.it!

Épistémologie de l'informatique - Wikipédia

L'épistémologie de l'informatique est la branche de l'épistémologie, parmi les épistémologies disciplinaires, qui prend pour objet d'étude l'informatique en tant que science pour en déterminer son épistémologie, c'est-à-dire, d'une part son ou ses objet(s), ses principes, ses concepts fondamentaux, ses théories et résultats, i.e. ce qui la constitue ; d'autre part ses modes de construction de nouvelles connaissances, ses processus d'inférence et d'émergence de nouveaux concepts, les éléments à l'origine de ses évolutions, i.e. ce qui la fait progresser ; et enfin, ses fondements, son origine, sa portée objective, i.e. ce qui la justifie dans le concert des sciences[1].

L'épistémologie de l'informatique cherche donc à répondre à plusieurs questions, en reprenant la démarche de Jean-Louis Le Moigne :

À l'intersection des définitions de l'informatique données par les auteurs modernes, trois objets apparaissent. Non pas un, mais trois ; un seul ne semblant pas suffire, la présence des autres semblant nécessaire à la définition de l'ensemble. Il s'agit, dans l'ordre du plus abstrait au plus concret, des concepts suivants :

more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Doukhan
Scoop.it!

Penser à l'époque de l'ordinateur

Guillaume Doukhan's insight:

Quelques extraits :

"stimant que la véritable pensée humaine est loin de se réduire au calcul, on se persuade ou bien que l’usage de l’ordinateur dans les arts, par exemple, est une pure question d’utilité qui ne peut pas affecter le mode de penser de l’artiste comme tel, ou bien que, tout au contraire, l’usage de l’ordinateur dans de tels domaines est dangereux dans la mesure où il risque d’affecter des modes de penser proprement humains non réductibles au calcul, et de restreindre ainsi nos facultés. "

 

"Mais bien de réfléchir sur ce que signifie pour nous le fait que nous pensions à une époque dans laquelle les ordinateurs sont devenus universellement présents, de manière patente ou plus cachée. C’est un élément important pour le diagnostic que nous chercherons à faire, puisque cela signifie que nous sommes nous-mêmes, à des degrés divers, déjà infectés par le virus dont nous voulons étudier l’effet, et qu’il influence déjà par conséquent la manière dont nous raisonnons à son sujet"

 

"Or, l’ordinateur étant un puissant instrument de l’intelligence, partout présent autour de nous, il se pose inévitablement la question, pour le philosophe qui veut pratiquer la sagesse, de savoir comment l’ordinateur peut entrer dans sa pratique."

 

"Il s’ensuit que son usage implique un autre rapport entre la machine et son utilisateur, où la division qui plaçait toute la pensée du côté de ce dernier, et l’accomplissement des tâches physiques du côté de la première, se trouve évidemment bouleversée. Cette redéfinition des rôles est telle qu’elle suggère une abolition de la différence entre l’utilisateur et la machine, et le remplacement entier de l’un par l’autre. Si l’ordinateur peut devenir véritablement intelligent, alors rien ne l’empêche plus de prendre la place de l’homme"

 

"Vu dans son rapport à l’ordinateur, compris comme pouvant être doué d’une intelligence et d’une forme de vie artificielles, l’homme devient (avec tous les êtres vivants d’ailleurs) une simple machine, telle qu’on peut en construire d’autres, sans recourir à d’autres principes que ceux que la nature offre à notre ingéniosité. Bref, en principe, si l’homme peut être remplacé par des machines, c’est parce qu’il en est une lui-même."

 

"Aussi, maintenant que l’ordinateur a vaincu les champions humains de la raison, son nouveau défi est de se mesurer aux vivants comme tels et de s’acquérir les principes fondamentaux de la vie, des virus, des insectes, et de montrer qu’il peut les vaincre aussi sur leur terrain. Nous avons vu qu’une nouvelle discipline, celle de la vie artificielle, se charge de relever ce défi."

 

"Il semble bien en effet que nous nous déchargions des raisonnements que nous demandons aux ordinateurs, et il n’y a rien d’étonnant à cela, si justement leur utilité est celle de servir d’instruments pour la pensée qui accomplissent à notre place ou pour nous des raisonnements que nous pourrions effectuer ou d’autres dont nous sommes incapables à cause de leur extrême complexité"

 

"insi, que la philosophie soit d’abord dans les livres, c’est ce que tout le monde paraît croire, et on estime généralement que lire et penser vont ensemble. Et pourtant, on sait bien aussi que, en d’autres temps, les philosophes ont pu avoir une grande méfiance face à l’écrit, et que, par exemple, à l’origine de la grande tradition écrite de la philosophie, Platon, bien qu’écrivain lui-même, exprime des réticences face à cet instrument qui a deux grands défauts, d’une part de rester passif, et de ne pas pouvoir donc se défendre face aux mauvaises lectures, et d’autre part de s’adresser à tous, sans qu’on puisse empêcher qu’il tombe dans les mains de ceux à qui il n’est pas destiné"

 

"Pourquoi l'ordinateur est-il un agent propagateur de l’attitude de foi, plutôt que de l’activité de la pensée rationnelle et critique ? Cela vient probablement du fait qu’il n’exige pas tant que nous pensions lorsque nous l’utilisons, mais que, tout au contraire, il nous décharge d’une partie de l’effort de penser,

more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Doukhan
Scoop.it!

Michel Serres: l'espace digital révolutionne les institutions

Le philosophe et académicien Michel Serres explique pourquoi le nouvel espace digital qui a remplacé l'espace métrique est une révolution pour les esprits et...
Guillaume Doukhan's insight:

l'espace digital, plus de distance, et donc quel sens de conserver le même fonctionnement institutionnel

more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Doukhan
Scoop.it!

Histoire d'une révolution technologique

Guillaume Doukhan's insight:

Passionnant

more...
No comment yet.
Scooped by Guillaume Doukhan
Scoop.it!

L'humain au coeur de l'informatique - Session Humainement du forum USI 2011

Le temps et l'espace sont modifiés par le numérique : quelle est la place de l'homme dans ce nouveau monde? Tel était le centre des débats de la session Huma...
Guillaume Doukhan's insight:

Générique sur le rapport humain / informatique

more...
No comment yet.