Utilisation des Réseaux Sociaux
47 views | +0 today
Follow
Utilisation des Réseaux Sociaux
Utilisation et influence des réseaux sociaux dans la vie quotidienne (Sources Anglaises Résumées en Français)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Webbourhood Watch
Scoop.it!

Etude Facebook : Les hommes et les femmes utilisent Facebook de manière différente

Etude Facebook : Les hommes et les femmes utilisent Facebook de manière différente | Utilisation des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Webbourhood Watch :

 

Une étude intéressante montre que les hommes utiliseraient Facebook dans le but de faire de nouvelles connaissances alors que les femmes s’en serviraient pour garder et maintenir le contact avec leurs réseaux.

Les hommes y auraient recours notamment pour y rencontrer d’autres partenaires, pour y obtenir des informations sur un poste ou s’y faire de nouveaux amis. Quant aux femmes, Facebook seraient un moyen pour elles de rester en contact avec les amis et la famille notamment à travers la mise à jour de leurs profils, la publication de photos ou encore par l'envoi de messages privés.

 

Cette étude dresse par ailleurs des profils de personnalités différents regroupés en cinq familles (les définitions sont extraites des propos recueillis par Philippe Lambert sur http://bit.ly/LByVJo ): 

 

- l’ouverture vers l’extérieur

« L'attrait pour l'esthétique, l'art, les idées, etc. »

 

- La consciencieusité

« … décrit, comme son nom l'indique, le caractère consciencieux, ordonné de personnes qui ont notamment en commun de planifier leurs comportements et de faire montre de sérieux dans la plupart de leurs activités, en particulier dans leur travail »

 

- l’extraversion

« … qui se réfère à l'extraversion (et à son contraire, l'introversion), se rapporte à des individus sociables, appréciant les stimulations externes, recherchant la compagnie d'autres personnes, etc. Ces traits ne reflètent pas seulement des comportements, mais aussi des processus cognitifs, c'est-à-dire une façon de penser, de décoder la réalité. Ainsi, l'extraverti aura tendance à positiver, entre autres en privilégiant les souvenirs qui font appel aux belles choses de sa vie plutôt qu'à des événements négatifs. »

 

- l’agréabilité

« Elle s'applique à des individus aimables, empathiques et au service d'autrui. »

 

- le neuroticisme

« … que l'on oppose à la stabilité émotionnelle. Il est le propre de personnes vulnérables au stress, d'humeur plutôt sombre, craignant l'inconnu, manifestant de l'inquiétude anticipatoire, plus anxieuses, ayant des tendances dépressives, moins habiles à contrôler et à gérer leurs émotions ... »

 

En termes de différence de personnalité, il ressort de cette étude que les personnes ayant un score élevé en « extraversion » seraient plus enclines à poster d’avantages de photos, alors que les personnes faisant preuve de « consciencieusité » préfèreraient quant à elles, envoyer des messages privés.

Il en est également ressorti des différences dans l’utilisation de Facebook quand la personnalité est associée au sexe, que l’on soit un homme ou une femme.

Par exemple, les femmes ayant un score faible en « agréabilité » utiliseraient d’avantage la messagerie instantanée comparées à celles qui ont eu un score plus élevé. Cependant, cela n’aurait aucun impact chez les hommes, peu importe le score obtenu dans cette catégorie.

De plus, les hommes ayant obtenu un score bas dans la catégorie « ouverture vers l’extérieur » auraient tendance à jouer plus aux jeux sur Facebook que ceux qui ont obtenu un score plus élevé. A noter chez les femmes, la différence de score n’influence pas le comportement de celles-ci par rapport aux jeux.

more...
No comment yet.
Scooped by Webbourhood Watch
Scoop.it!

Est-ce qu’un Hastag sur Twitter peut-il prédire une panique bancaire ?

Est-ce qu’un Hastag sur Twitter peut-il prédire une panique bancaire ? | Utilisation des Réseaux Sociaux | Scoop.it

Webbourhood Watch:

Inquiétudes autour de la quatrième banque d’Espagne, qui a vu la valeur de son titre, déjà durement affectée, reculer de 30% jeudi matin. Les turbulences sur l’action Bankia surviennent après qu'un rapport faisait état d’une perte d’un milliard d’euros en dépôt, suite à la nationalisation de la banque la semaine dernière. Trois jours auparavant, des appels sur Twitter sous le hashtag #CierraBankia (Bankia ferme), incitaient les clients de la banque à retirer leurs argents.

 

#CierraBankia (Bankia ferme) était devenu le hashtag le plus populaire d’Espagne en début de semaine. Les twitters en colère s’en prenaient directement à l’Etat espagnol qu’ils jugeaient responsable de la situation. On pouvait suivre en temps réel, sur le réseau social, un rassemblement de clients mécontents au siège de la banque à Madrid, où ils étaient des centaines à faire la queue pour retirer leurs argents. Des photos y étaient postées, montrant des clients attendant formulaire de retrait à la main déjà rempli, ou encore d'autres clients découper leur carte de crédit.

Un autre utilisateur incitait même les gens à se ruer dans leurs agences la plus proche sous le tweet « Fermer votre compte chez Bankia. L’info commence à être diffusée dans les médias, s’il y a un effet de contagion, ils ne vous donneront pas votre argent ».

 

Le site d’information espagnol 20 minutes soulignait que beaucoup de protestataires n’avaient pas de compte chez Bankia, mais qu'ils estimaient qu'à partir du moment où celle-ci ayant été nationalisée par l'Etat, elle « appartenait à tout le monde». Certains d'entres eux remettant même des pétitions écrites aux agences, réclamant « le remboursement de l’argent public ». Celle-ci ayant été renflouée à hauteur de 10 milliards d’euros notamment grâce à l’argent des contribuables.

 

Jeudi, suite à ces évènements, le gouvernement qui faisait semblant d’ignorer ce qui ce passait, publiait un communiqué stipulant que l’activité de Bankia et de ses agences était normale. Ils indiquaient que des facteurs saisonniers avaient affecté le niveau des dépôts durant la première quinzaine du mois de mai, mais qu’aucunes autres fluctuations n’étaient à prévoir.

Dans le même temps, les syndicats de la banque lançaient une campagne dans les réseaux sociaux incitant les gens à acheter des actions de la société sous le slogan : « J’achète des actions Bankia. Et toi ? Sommes-nous tous unis ? »

 

La popularité du hastage #CierraBankia sur Twitter n’est pas en réalité la cause de ce vent de panique. Le report de publication des résultats ainsi que le rapport du journal El Mundo sur les dépôts de la banque ont été par contre les facteurs déclencheurs de ce mouvement.

Il n'en reste pas moins que les réseaux sociaux sont devenus des lieux de contestation où les internautes peuvent se défouler, partager et exprimer leurs peurs et ainsi nourrir une forme de ressentiment. Le communiqué de Bankia suite aux évènements, et la campagne en ligne des syndicats dans les réseaux sociaux, montrent l’influence qu’a eue le réseau social twitter notamment auprès de ceux qui suivent l’actualité.

 

lire l'article complet http://storyful.com/stories/29290

more...
No comment yet.