Immobilier
87.9K views | +0 today
Follow
Immobilier
Immobilier,Economie,Décoration,Design.Jardin,Energie,Qualité de Vie,Urbanisme,Transports,Street Arts
Curated by 694028
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

 la liste des 900 villes qui vont perdre leur Pinel

 la liste des 900 villes qui vont perdre leur Pinel | Immobilier | Scoop.it

Branle-bas de combat dans les mairies : huit millions de Français s'apprêtent à être rayés de la carte du Pinel, ce dispositif immobilier qui permet de réduire ses impôts en investissant dans de l'immobilier locatif neuf. Une décision qui devrait permettre à l'Etat d'économiser autour de 700 millions, mais qui le privera aussi de 1,5 milliards de rentrées fiscales par an. Au total, ce sont 900 villes de France qui perdront tout espoir de voir les promoteurs s'intéresser à elles. Car sans Pinel, point de construction neuve… Quel promoteur prendrait, en effet, le risque de lancer un programme, sans être certain d'avoir des acheteurs investisseurs, alors que les chiffres de la fédération des promoteurs montrent que, cette année, ceux-ci représentent environ 60% des réservations de logements neufs ?

 

Ce sont au total 900 villes, dont une quarantaine de villes moyennes, comme Saint-Etienne (170 000 habitants), Angers (151 000), Le Mans (143000), Brest (139 000), Besançon (116000), Dunkerque (89 000), Poitiers (87000) et Cherbourg-Octeville (80000), qui voient donc se refermer tout espoir de construction neuve sur leur territoire. "Certains territoires vont avoir l'impression d'être oubliés. " affirme Patrick Vandromme, le président du lobby des constructeurs de maisons, LCA-FFB.

 

Retrouvez ci-dessous la liste complète des 900 villes exclues:


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
Joseph Paillard's curator insight, November 6, 9:02 AM
Share your insight
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

L'immobilier, investissement préféré des Français

L'immobilier, investissement préféré des Français | Immobilier | Scoop.it

L’immobilier reste une valeur sûre, selon un baromètre Cerenicimo qui s’est penché sur le comportement des Français en matière d'investissement.

 

Le support d’investissement privilégié par les Français pour se protéger de l’inflation reste l'immobilier, selon un baromètre Ifop* pour Cerenicimo. C'est ce qu'estiment 40 % des personnes interrogées, comme en 2013. La pierre est aussi un moyen de se prémunir des hausses d’impôt, pour 28 % des Français, soit un peu moins que le livret d’épargne, qui accuse lui un fort repli (31 % contre 40 % en 2013). Au contraire, l’assurance vie (20 % contre 16 % en 2013) et la Bourse (9 % contre 4 %) reprennent des couleurs.


Une valeur rassurante

..................................................................................

(Cliquez sur le titre pour lire la suite).




Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from K&P Finance
Scoop.it!

Loi Duflot ou loi Duflot Outre-mer, comment choisir ? » Défiscalisation immobilière

Loi Duflot ou loi Duflot Outre-mer, comment choisir ? » Défiscalisation immobilière | Immobilier | Scoop.it
Loi Duflot ou loi Duflot Outre-mer, quel dispositif de défiscalisation choisir ? Rappel des conditions de la défiscalisation Duflot.

Via K&P Finance
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from L'expertise immobilière
Scoop.it!

Les tops et les flops immobiliers en 2016

Les tops et les flops immobiliers en 2016 | Immobilier | Scoop.it

Les tops

  • Les taux de crédit au plus bas. Les taux d’emprunt n’ont jamais été aussi bas. En novembre, les taux de crédit étaient de 1,31 % en moyenne. Cela a permis de dynamiser le marché immobilier. Mais cela pourrait ne pas durer en 2017 car les taux pourraient remonter.
  • Le volume des ventes a décollé. Avec près de 840 000 transactions enregistrées sur un an (+ 11 % par rapport à 2015), le cru immobilier 2016 s'est avéré excellent !
  • Le PTZ dans l'ancien cartonne. Le prêt à taux zéro permet d'emprunter jusqu'à 40 % de la somme nécessaire à l'achat d'un bien immobilier neuf ou nécessitant une rénovation importante. Il est prolongé en 2017.
  • Le succès du Pinel non démenti. Créé en septembre 2014 pour encourager l’achat dans l’immobilier neuf, le dispositif Pinel a permis à de nombreux ménages d’accéder à la propriété et aussi de réduire leurs charges fiscales. Les achats immobiliers en Pinel représentent actuellement près de 50 % des ventes de logements neufs ! Le dispositif est prolongé jusqu’au 31 décembre 2017.
  • Le neuf se porte bien. Les ventes ont grimpé de + 25, 1 % sur un an. Les ventes pour les investisseurs ont progressé de 27 %. Celles pour les propriétaires occupants de 28 %. Cela est dû, entre autres, au succès du PTZ.

 

Les Flops

  • Les prix immobiliers qui remontent. C'est la première fois depuis 5 ans. Le dynamisme du marché a entraîné une hausse des prix dans presque toutes les grandes villes. Cela devrait continuer et concerne aussi bien les appartements que les maisons. À Paris, les prix devraient même battre des records dès janvier 2017. La moyenne devrait, en effet, s’établir à 8 500 €/m2 dès le début de l'année pour un appartement dans la capitale.
  • Des délais d'obtention de prêt plus longs. On est passé d'un mois et demi à deux mois. Il faut préciser que la loi Alur a accentué ce phénomène, car elle impose de fournir beaucoup de documents lors d'une transaction immobilière.
  • Des marges de négociation réduites. C'est la dure loi du marché. Plus il y a d'acquéreurs, plus la marge de négociation est faible.
  • Les incertitudes économiques. Et c'est notamment l'élection du Président de la République en mai 2017 qui sera décisive. Nous connaîtrons alors la politique du logement qui sera menée.

 


Via Julien Arthapignet (Acheterduneuf.com)
more...
No comment yet.
Rescooped by 694028 from Le bon investissement immobilier
Scoop.it!

Immobilier Duflot : encore trop d'incertitudes

Immobilier Duflot : encore trop d'incertitudes | Immobilier | Scoop.it
Boudé par les investisseurs, le régime pâtit du flou qui subsiste sur les loyers applicables auquel vient s'ajouter la dégradation de la conjoncture économique.

Via Amber Conseils
more...
Amber Conseils's curator insight, December 1, 2013 4:17 PM

Son plus gros défaut est le nom qu'il porte... Mais pour un conseil avisé et de qualité, il vous suffit de venir sur http://www.amber-conseils.com afin d'avoir de plus amples renseignements...

Rescooped by 694028 from L'actualité de l'immobilier
Scoop.it!

Défiscalisation immobilière en 2013 : les trois règles à respecter

Défiscalisation immobilière en 2013 : les trois règles à respecter | Immobilier | Scoop.it

... Dans un contexte économique global austère et des perspectives en immobilier assez plates, il faudra miser en 2013 sur des valeurs sures.

L'investissement en immobilier locatif en vue de baisser ses impôts est un moyen efficace de cumuler défiscalisation, capitalisation et anticipation de la retraite. Il faut cependant respecter quelques règles simples.

 

Règle numéro un : l'emplacement

Faut-il le répéter : l'emplacement est et restera le nerf de la guerre en immobilier.
En 2013 il faudra se concentrer sur le centre-ville. La politique des communes Françaises est claire et unanime : il faut redynamiser le centre-ville pour attirer une population aisée de cadres et de retraités au pouvoir d'achat important.

...L'immobilier se valorise et les populations qui cherchaient de l'espace en périphérie privilégient maintenant le coeur de ville.

Les immeubles laissés à l'abandon ou mal entretenus sont une aubaine pour les investisseurs. Les programmes immobiliers en Malraux, déficit foncier et Monuments Historiques (MH) sont autant d'opportunités d'investir en centre-ville sur de l'immobilier ancien de qualité, profondément restructuré et rénové.

Les programmes neufs y sont rares et souvent chers. Ils fleurissent cependant dans les opérations de réaménagement urbain et constituent là une opportunité d'investissement à saisir. Ils bénéficient des avantages du centre-ville : accessibilité, commerces de proximité et écoles. Cependant, il est encore tôt pour dire s'ils seront accessibles en loi Duflot.

 

Règle numéro deux : user du bon dispositif fiscal

La défiscalisation étant un bon moyen pour booster la rentabilité de son investissement immobilier locatif, il convient de se servir du dispositif le plus adapté à son profil.

Les contribuables les plus fiscalisés opteront pour le dispositif Malraux...

Les opérations en déficit foncier constituent une niche très intéressante pour les investisseurs percevant déjà des revenus fonciers...
Les fiscalités intermédiaires opteront pour les dispositifs Duflot et Censi Bouvard. L'offre est importante et la mécanique fiscale relativement simple à maitriser. L'avantage fiscal est intéressant en Duflot avec 6000 € de réduction d'impôt par an et la possibilité de faire deux investissements par an n'est pas négligeable. Les 11% de réduction d'impôt liés à l'investissement en résidence meublée sont moins intéressants mais l'avantage est ailleurs...
En Censi-Bouvard il faudra porter une attention particulière à la solidité de l'exploitant, les déboires récents de certains sont à retenir avant d'investir.

 

Règle numéro trois : investir en fonction de ses objectifs

> Défiscalisation : selon le dispositif fiscal utilisé, l'avantage fiscal se réparti de façon différente. Il peut être bref et efficace comme en loi Malraux et MH, ou plus linéaire comme en Duflot ou Censi Bouvard.
> Rente à terme : l'investissement en résidence meublée présente l'avantage d'avoir des loyers garantis par bail commercial et libère l'investisseur de tout souci de gestion.

> Capitalisation : l'investissement immobilier est un excellent moyen de réaliser une épargne forcée et de capitaliser sur de la pierre. Bridée sur de la location meublée avec bail commercial, la capitalisation à moyen-long terme sera plus importante sur un investissement loué nu. En déficit foncier et MH, la plus-value est calculée par la différence entre le prix du foncier et le prix de vente à terme. Les impôts à payer peuvent donc s'avérer très importants à la revente. Les projets Malraux sont proposés en VIR (vente d'immeuble à rénover) et la plus-value est calculée entre le prix d'achat global (foncier + travaux) et le prix de vente à terme.

C'est un paramètre à ne pas négliger dans le calcul de rentabilité de son projet !

 


Via Jean-François Jagle
more...
Ci Transaction's curator insight, December 24, 2013 11:30 AM

Défiscalisation immobilière en 2013 : les trois règles à respecter