Je proclame que les citoyens doivent réécrire eux même LEUR constitution (sans que les politiques n'interviennent car ils sont juges et parties. Donc en conflit d'intérêts) avec en préambule :
-Référendum décisionnaire avec pouvoir de démettre un gouvernement. Ils sont NOS représentants et quand un représentant ne représente plus que lui même il doit pouvoir être viré;
-2 mandats maximum et non cumulable au service de l'état sans dérogation;
-Pas plus de deux fois le salaire moyen; Si les parlementaires veulent gagner plus, qu'ils travaillent en sorte que ceux qui les payent gagnent plus également;
-L'immunité accordée uniquement pour les décisions politique.
-Retraite égale pour TOUS sans exception;
-Plus de lobbying ayant portes ouvertes au parlement,
-Les droits de l'homme avant toute autre considération en ce qui concerne les lois.

Le bilan politique est effrayant.
Les perspectives que ceux ci nous créent le sont tout autant.
Politiquement, nous sommes pour eux des enfants, maintenus dans l'enfance (dans l'obéissance et l'impuissance) par ce qu'ils sont devenus, des tyrans, des imposteurs habillés en parents.
Une crise est un accident.
Ce qui se passe aujourd'hui n'est pas un accident : il n'y a pas de crise, tout se passe comme prévu : les prétendus "représentants" sont en train de voter les pleins pouvoirs à la finance. Ils ne sont pas nos représentants mais nos maîtres esclavagistes.
Ils sabordent la nation au profit des spéculateurs et des banquiers.
C'est effrayant de ne rien faire.

Nous pouvons nous passer de "dirigeants" et exiger d'avoir des représentants autres que ceux que les partis nous imposent et qui ne représentent plus qu'eux mêmes et les marchés dont ils sont actionnaires!
Le gouvernement est devenu le larbin du pouvoir financier et fait ce que ses maîtres exigent aux mépris de la population.

Démocratie veut dire pouvoir au peuple.
Il est temps de la mettre en place.
L'homme n'est pas fait pour être un esclave destiné à enrichir quelques maîtres. Ce n'est pas parce qu'on lui dit qu'il est nécessaire que ce soit comme cela pour sortir de "la crise" que cela est vrai. Ils nous mentent !
Les politiques doivent NOUS représenter, il n'ont le pouvoir que parce qu'ils l'ont pris et confisqué et que nous le leur avons laissé.
Ce n'est pas à la population à avoir peur.
Nous pouvons le leur reprendre. Nous DEVONS le leur reprendre !

Les responsables des organisations qui exerçent le pouvoir réel ne sont pas élus et le public n'est pas informé de leurs décisions.
La marge d'action des états est de plus en plus réduite par des accords économiques internationaux pour lesquels les citoyens n'ont été ni consultés, ni informés.
Quand ce n'est pas classé secret !
Tous ces traités élaborés ces cinq dernières années (GATT, OMC, AMI, NTM, NAFTA, MES, ACTA...) visent un but unique: le transfert du pouvoir des états vers des organisations non-élues au moyen d'un processus appelé "mondialisation".

Une suspension proclamée de la "démocratie" n'aurait pas manqué de provoquer une révolution. C'est pourquoi il a été décidé de maintenir une démocrassie de façade, et de déplacer le pouvoir réel vers de nouveaux centres.
Les citoyens continuent à voter, mais leur vote a été vidé de tout contenu.
Ils votent pour des irresponsables qu'ont leurs impose comme maîtres.
Et c'est bien parce qu'il n'y a plus rien à décider que les programmes politiques de "droite" et de "gauche" en sont venus à tant se ressembler dans tous les pays occidentaux.

Pour résumer, nous n'avons pas le choix du plat mais nous avons le choix de la sauce. Le plat s'appelle "nouvel esclavage", avec sauce de droite pimentée aigre douce ou sauce de gauche aigre-douce pimentée.

La mauvaise foi, la permanence au pouvoir, la non préoccupation de ce que veulent les citoyens, l'incapacité à résoudre les problèmes politiques, la mise à sac des finances publiques, la confiscation des moyens pour accéder au pouvoir, la transmission de celui-ci de père en fils, les scandales judiciaires plus ou mons étouffés, la multiplication des postes "politiques", les salaires faramineux assortit de très nombreux avantages auto-décidés sont le propre des DICTATURES.

Bien sûr AUCUN politique ne reconnait JAMAIS avoir établi une dictature et aucun pays ne reconnait être une dictature. Ils parlent TOUS d'être démocratiquement élus, disent TOUS qu'ils sont les "dirigeants légitimes" et qu'il sont en démocrassie. (La faute est volontaire).

Ils refusent TOUS bien évidemment le référendum populaire avec pouvoir de décision!
Ces gens là ne quittent JAMAIS le pouvoir, il faut les en chasser!!!.

Au fait, quel est le système dans le pays où vous vous trouvez???
NOTRE Démocratie ou leur démocrassie???
Quelqu'un peut oser le dire ouvertement tant qu'on le peut encore??
Quand je vois ce qui se passe dans le mien, la belgique, je dis que c'est une dictature.

Donc, je le redis !
Les citoyens doivent réécrire eux même LEUR constitution (sans que les politiques n'interviennent car ils sont juges et parties. Donc en conflit d'intérêts) avec en préambule :
-Référendum décisionnaire avec pouvoir de démettre un gouvernement. Ils sont NOS représentants et quand un représentant ne représente plus que lui même il doit pouvoir être viré;
-2 mandats maximum et non cumulable au service de l'état sans dérogation;
-Pas plus de deux fois le salaire moyen; Si les parlementaires veulent gagner plus, qu'ils travaillent en sorte que ceux qui les payent gagnent plus également;
-L'immunité accordée uniquement pour les décisions politique;
-Retraite égale pour TOUS sans exception;
-Plus de lobbying ayant portes ouvertes au parlement,
-Les droits de l'homme avant toute autre considération en ce qui concerne les lois.
Persiste et signe Philippe Brasseur Phybra

Partagez, il est temps, il est urgent, d'instaurer la démocratie !