François Hollande donné gagnant par les bookmakers ;-) | Hollande 2012 | Scoop.it

Les maisons de jeu offrent des cotes sur l'élection présidentielle française. Pour le moment, le candidat socialiste est nettement devant ses concurrents. Pour la présidentielle 2012, les bookmakers ont livré un premier verdict. François Hollande est donné largement favori par les spécialistes. Chez les mastodontes britanniques Ladbrokes et William Hill, la victoire du candidat socialiste est payée 1,5 et 1,44. Cela signifie que 10 euros misés donnent lieu à un paiement de 15 et 14,4 euros, soit un profit de 5 et 4,4 euros. A l'inverse, Nicolas Sarkozy est donné gagnant à 3 et 2,75. Autrement dit, placer 10 euros conduit à toucher 30 ou 27,5 euros, pour un bénéfice de 20 et 17,5 euros. En simplifiant l'interprétation des cotes, François Hollande a deux chances sur trois de gagner contre une chance sur trois pour Nicolas Sarkozy. Pour établir leurs cotes, les bookmakers tiennent compte de multiples paramètres. «Nous regardons attentivement les sondages et les informations en continu. Nous sommes prêts à ajuster nos cotes en temps réel. Si un parieur mise un montant important sur un candidat, nous changeons nos prix» indique un porte-parole de William Hill. Si l'attention se focalise sur François Hollande et Nicolas Sarkozy, les bookmakers ont aussi des cotes sur d'autres candidats. En particulier, Marine Le Pen affiche une cote de 21 chez Ladbrokes et de 34 pour William Hill. Ses chances de victoire sont minimes mais elle arrive tout de même en troisième position, devant François Bayrou et Eva Joly. Seule une maison de jeu donne une cote sur Dominique de Villepin qui vient de se déclarer candidat. Il s'agit du bookmaker irlandais Paddy Power, avec un prix de 101. Dominique de Villepin a autant de chances de remporter l'élection présidentielle que l'Olympique Lyonnais de gagner la Ligue des Champions de football. «Si un parieur nous fait une demande, nous serons en mesure de lui proposer un prix» indique toutefois William Hill. Pour le moment, le bookmaker ne donne pas non plus de cote à Hervé Morin (Nouveau Centre) ou Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste). Rappelons aussi qu'il est interdit pour les joueurs français de miser en ligne sur l'élection présidentielle. La politique ne fait pas partie des domaines autorisés par l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel). Pour parier, il faut donc se rendre directement en Angleterre et en Irlande dans des boutiques spécialisées. Un ticket est remis en échange d'espèces. Ce bout de papier sert à se faire payer si le pronostic est le bon.