Hickstead, le grand absent | Lapresse.ca | Hickstead | Scoop.it

"Il s'appelait Hickstead et il était le meilleur cheval du monde. Champion olympique des Jeux de Pékin, il aurait été le favori pour répéter l'exploit à Londres, avec son cavalier Éric Lamaze.

Mais voilà: en novembre dernier, Hickstead est mort en pleine compétition, dans un Grand Prix à Vérone, en Italie."

 

Au cours des jours suivants, Lamaze a songé à arrêter sa carrière : «J'ai deux choix: me retirer ou me battre.» Son tempérament a fait le reste : Éric Lamaze est aujourd'hui à Londres, à la tête de l'équipe canadienne.

  

Autour de lui : Ian Millar, 65 ans bien sonnés, recordman du nombre de participations aux JO (10) et Tiffany Foster, une jeune et belle femme de 28 ans (c'est la petite protégée de Lamaze). Le premier a une tête de président de fédération, la seconde a chuté il y a 4 ans à l'entraînement en se brisant le dos. Mais même en évoquant cette grave blessure, elle rit. «Hey, je suis à Londres!», lance-t-elle.

 

Une drôle d'équipe donc que ce groupe canadien, entre vieille légende et abîmés par la vie, entre belles histoires et drames personnels. Leur mission impossible : arriver à faire sans Hickstead.

 

 >> Cliquez pour lire la suite de l'article


Via Equidia