GREENEYES
18.3K views | +18 today
Follow
 
Rescooped by Yves Carmeille "Libre passeur" from Boîte à outils numériques
onto GREENEYES
Scoop.it!

Fabrique numérique : sept agents des ministères chargés de l’écologie et des territoires lauréats pour transformer nos services publics

Fabrique numérique : sept agents des ministères chargés de l’écologie et des territoires lauréats pour transformer nos services publics | GREENEYES | Scoop.it
À l’occasion de l’inauguration de la Fabrique numérique, l’incubateur de services numériques des ministères chargés de l’écologie et des territoires, Brune Poirson et Julien Denormandie ont dévoilé les 7 lauréats de la première génération d’agents intrapreneurs. L’ambition est de faire du numérique un levier pour transformer l’action publique.

Via DocBiodiv
more...
No comment yet.
GREENEYES
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Yves Carmeille "Libre passeur"
Scoop.it!

Déclaration post COP 21 : Citoyens du peuple de la Terre , créons notre propre pouvoir .

Déclaration post COP 21 : Citoyens du peuple de la Terre , créons notre propre pouvoir . | GREENEYES | Scoop.it

"Nous, citoyennes et citoyens du Peuple de la Terre, venant de tous les pays, de toutes les cultures et traditions à travers le monde, rassemblés à Paris en ce moment historique, témoins des changements climatiques et de la dégradation des ressources naturelles indispensables à la vie sur Terre, des inégalités croissantes entre les êtres humains, et déterminé à préserver la capacité de bien vivre des générations présentes et futures"

more...
No comment yet.
Rescooped by Yves Carmeille "Libre passeur" from Biodiversité
Scoop.it!

A la découverte d'une sécherie de graines d'arbres

A la découverte d'une sécherie de graines d'arbres | GREENEYES | Scoop.it
Reportage dans le Jura, dans la Sécherie de la Joux, où sommeillent nos futures forêts…

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Yves Carmeille "Libre passeur" from Energies Renouvelables
Scoop.it!

La campagne anti-éolien de Xavier Bertrand (Abonnés)

La campagne anti-éolien de Xavier Bertrand (Abonnés) | GREENEYES | Scoop.it
Grand pourfendeur de cette énergie renouvelable, le président  des Hauts-de-France plaide plutôt pour un nouvel EPR.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Yves Carmeille "Libre passeur" from Phytosanitaires et pesticides
Scoop.it!

Pour en finir avec les pesticides, il faut aussi des agriculteurs dans les champs

Pour en finir avec les pesticides, il faut aussi des agriculteurs dans les champs | GREENEYES | Scoop.it
Le déclin du nombre d’agriculteurs et la concentration des exploitations entrent en contradiction avec la mise en œuvre de pratiques agricoles plus respectueuses de l’environnement.

Via AgroParisTech DOC IST, Isabelle Pélissié, Sylvain Rotillon
more...
Sylvain Rotillon's curator insight, Today, 3:54 PM

Un article à lire pour mieux saisir les enjeux qui se jouent autour des pesticides. Il ne s'agit pas simplement de réclamer leur interdiction en imaginant que l'on pourra passer d'un modèle un autre en jouant seulement sur l'arrêt des phytos. L'article rappelle que les pesticides ne sont en fait qu'un des symptômes des impasses dans lesquelles l'agriculture moderne s'est enfermée. En 50 ans, le nombre d'exploitations a été divisé pratiquement par 5 et le nombre d'actifs de plus de 5. Et la logique pour aller vers plus de rentabilité est de continuer à réduire ces deux nombres. 

La surface gérée par une personne a considérablement augmentée, ce qui ne peut se faire que grâce à une limitation du travail sur le champ. D'où le recours massif aux intrants, à une mécanisation coûteuse, donc mutualisée pour une part ce qui interdit d'intervenir au meilleur moment. Cette course au d-gigantisme s'accompagne d'un endettement fort pour soutenir la croissance, endettement qui ne permet pas de changer de modèle compte tenu des coûts de transition que ça implique. 

Revenir sur cette évolution initiée après guerre dans un contexte géopolitique très différent sera tous sauf aisé et ne peut se faire sans une acceptation sociale large pour des coûts de production plus élevés, mais qui corrigent les externalités négatives du modèle actuel.