Graphic inspiration
44 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Stéphanie Dargent from Créativité et territoires
Scoop.it!

Co-construction de l’excellence culturelle avec l’entreprise

Co-construction de l’excellence culturelle avec l’entreprise | Graphic inspiration | Scoop.it
L'Espace Mendès France s'associe à la semaine SETUP (Semaine Entreprises-Territoires-Université de Poitiers) organisée par l'université de Poitiers du 20 au 26 mars 2017et propose une journée sur Châtellerault.

Via Céline Nauleau
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from UP' Magazine. Le magazine des temps qui changent
Scoop.it!

UP Magazine - Nos acolytes microbiens, remparts contre les maladies

UP Magazine - Nos acolytes microbiens, remparts contre les maladies | Graphic inspiration | Scoop.it
L’agriculture fait salon, en pleine crise des éleveurs. Le modèle ancien basé sur la chimie craque de partout. Mais des solutions puissantes pour renouveler nos pratiques - tant agricoles que médicales d’ailleurs - viennent du côté de la modulation des organismes par leurs commensaux, les microbes. Un déluge de publications pleut depuis quelques mois sur ces « microbiotes ». Avec la perspective de manipuler ces microflores des plantes, de la peau, de la bouche, du vagin mais surtout des intestins. Zoom sur des expériences et marchés d’avenir …

Via UP' Magazine
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

Réparer les vivants de Maylis de Kerangal, mise en scène Sylvain Maurice

Réparer les vivants de Maylis de Kerangal, mise en scène Sylvain Maurice | Graphic inspiration | Scoop.it

Par Joshka Schidlow pour son blog Allegro Théâtre

 

Rares sont les spectacles qui nous harponnent autant que cette adaptation conçue pour la scène par Sylvain Maurice de l'oeuvre littéraire de Maylis de Kerangal qui a pour titre Réparer les vivants.

 

Esquivant tout sentimentalisme, l'auteur relate dans un style éblouissant de précision et de vérité la mort au cours d'un accident d'un garçon de 19 ans. La greffe de son coeur va permettre de sauver la vie d'une autre personne. Les parents éperdus de chagrin sont relayés par des membres du corps médical saisis à un moment de leur existence où tous se montrent à la hauteur de leur rôle. L'écrivain qui a le sens du trait évoque en passant les minuscules travers de certains de ces personnages par ailleurs admirables.

 

Comédien immense, Vincent Dissez, debout sur un tapis roulant sur lequel il esquisse parfois des pas de danse, prend les voix des différents protagonistes. Juché sur le haut du décor en forme de tombeau imaginé par Eric Soyer, l'ultra-compétent musicien et compositeur Joachim Latarjet accompagne tout du long ce voyage du pire à l'espoir. Le tissage des paroles et des sons est on ne peut plus réussi. En un temps où l'on a le sentiment que les sociétés vont toutes à vau l'eau, le transvasement du livre de Maylis de Kerangal à la scène rappelle qu'il est des progrès qui peuvent être source de vie. Et nous apprend en douce que la mort est attestée non, comme on le considérait jusqu'il a peu, par l'arrêt du coeur, mais par la disparition de l'activité cérébrale.

 

Jusqu'au 19 février Théâtre Sartrouville Yvelines CDN tel 01 30 86 77 79 Du 8 au 6 avril DU 27 au 29 avril Comédie de Bethunes Théâtre Paris Villette tel 01 40 03 72 23


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Scooped by Stéphanie Dargent
Scoop.it!

In Acts of Resistance, Artists and Scholars Digitally Reconstruct the Past

In Acts of Resistance, Artists and Scholars Digitally Reconstruct the Past | Graphic inspiration | Scoop.it
In the past year alone, members of ISIS have marred cultural treasures in Iraq and Syria, taking sledgehammers and drills to statues at the Mosul Museum and delivering numerous blows to the ancient site of Palmyra, including its 1,800-year-old Arch of Triumph. With
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from Journalisme graphique
Scoop.it!

Meta-Media : journaliste designer


Via Karen Bastien
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from L'eVeille
Scoop.it!

Le grand mystère des mathématiques | ARTE

Le grand mystère des mathématiques | ARTE | Graphic inspiration | Scoop.it

Omniprésentes dans les sciences et les technologies, les mathématiques sont-elles une invention ou une découverte, une science propre à l’humanité ou le langage même de l'univers ?


Via Sandrine Decamps
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from La Revue des Périodiques et des Livres en Sciences Sociales
Scoop.it!

Les inventaires des bibliothèques médiévales en ligne

Les inventaires des bibliothèques médiévales en ligne | Graphic inspiration | Scoop.it
De R.I.Ca.Bi.M. à la Biblioteca Digitale Italiana Paola MASSALIN (14 décembre 2006) À partir du projet R.I.Ca.Bi.M, la SISMEL a développé, à la demande de la Direzione Generale per i Beni Librari e gli Istituti Culturali (DGBLIC) du Ministère pour...

Via reyser
more...
Thierry Belleguic's curator insight, October 7, 2015 5:30 PM

À partir du projet R.I.Ca.Bi.M, la SISMEL a développé, à la demande de la Direzione Generale per i Beni Librari e gli Istituti Culturali (DGBLIC) du Ministère pour les biens et les activités culturelles, un projet consacré exclusivement aux inventaires édités des bibliothèques médiévales italiennes. Se pliant aux exigences de l’institution, de rendre disponible sur son portail une banque de données de ressources numérisées de nature et de provenance diverses, la SISMEL a concentré son attention sur la numérisation et la mise en ligne des images des inventaires eux-mêmes.

Rescooped by Stéphanie Dargent from Kiosque du monde : A la une
Scoop.it!

« Pliure » : « une exposition sur le livre et notre rapport à lui » | Le Monde

« Pliure » : « une exposition sur le livre et notre rapport à lui » | Le Monde | Graphic inspiration | Scoop.it

L'exposition de la Fondation Calouste-Gulbenkian réunit, à Paris, une quarantaine d'œuvres allant du XVIe siècle au XXIe siècle concues par des artistes connus ou à découvrir...


Via musée du quai Branly - Jacques Chirac
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from Kiosque du monde : A la une
Scoop.it!

Esclavagisme, racisme, massacres de masse : l'autre visage du libéralisme ? | Nonfiction

Esclavagisme, racisme, massacres de masse : l'autre visage du libéralisme ? | Nonfiction | Graphic inspiration | Scoop.it

« La race européenne a reçu du ciel ou a acquis par ses efforts une si incontestable supériorité sur toutes les autres races qui composent la grande famille humaine, que l'homme placé chez nous, par ses vices et son ignorance, au dernier échelon de...


Via musée du quai Branly - Jacques Chirac
more...
No comment yet.
Scooped by Stéphanie Dargent
Scoop.it!

Les 10 lauréats de l'innovation digitale mondiale en 2015

Les 10 lauréats de l'innovation digitale mondiale en 2015 | Graphic inspiration | Scoop.it
L'Observatoire Netexplo a retenu dix innovations mondiales qui pourraient se révéler incontournables dans l'avenir, les usages numériques et les nouvelles pratiques. Les lauréats seront récompensés lors du Forum qui aura lieu les 4 et 5 février prochains, à Paris. Tour d'horizon à travers le monde.
more...
No comment yet.
Scooped by Stéphanie Dargent
Scoop.it!

QBert printed MIDINovalia

QBert printed MIDINovalia | Graphic inspiration | Scoop.it
Interactive DJ Decks for DJ QBert's Extraterrestria album cover. The printed MIDI decks use printed electronics and conductive ink and Bluetooth 4 to connect to the Algoriddim Djay app on iOs devices.
Stéphanie Dargent's insight:

Pour son dernier album EXTRATERRESTRIA, le célèbre DJ Qbert s’est associé avec Novalia pour imaginer une pochette d’album interactive qui se transforme en véritable contrôleur MIDI pour DJ, capable de prendre le contrôle de l’application DJAY2, disponible sur iOS et OSX. Cette étonnante pochette d’album tactile est équipée d’une puce bluetooth et réagit dès qu’on la touche, permettant à l’utilisateur de changer de musique, de faire des fondus enchainés ou même de scratcher !

more...
No comment yet.
Scooped by Stéphanie Dargent
Scoop.it!

How to Improve Your Social Media Ads Using Brain Science

How to Improve Your Social Media Ads Using Brain Science | Graphic inspiration | Scoop.it
Are you advertising on social media? Do you want more attention for your social media ads? The way you design your ad impacts how much attention it gets with social media. In this article you'll discover what the brain pays attention to and tactics for holding that attention. How Attraction Works Each second, your senses are…
more...
Mallie Hart's curator insight, December 3, 2014 6:40 PM

Especially with the changes (of doom) Facebook marketers face as we launch into 2015, who wouldn't want to improve the effectiveness of social media ads?

Kaitlyn Gregg's curator insight, December 4, 2014 11:55 AM

Super interesting how you can increase conversion by tricking the brain. By giving the illusion of motion, you are forcing the brain to take notice and pay more attention - which is why gifs are so popular.

Rescooped by Stéphanie Dargent from Revue de presse théâtre
Scoop.it!

La culture vue par les Français

La culture vue par les Français | Graphic inspiration | Scoop.it

Par Claude Poissenot Enseignant-chercheur à l'IUT Nancy-Charlemagne et au Centre de REcherches sur les Médiations (CREM), Université de Lorraine pour The Conversation.com



C’est dans une indifférence médiatique presque totale que le Ministère de la culture a publié en septembre dernier une enquête sur les représentations de la culture. Pour la première fois, la question de la perception de la culture était soumise aux destinataires des politiques publiques de la culture. On peut bien sûr y déceler le signe d’un trouble dans le rapport du ministère à sa mission ainsi que celui d’un affaiblissement de la verticalité de l’action publique en matière de culture.

André Malraux aurait-il donné la parole à la population pour savoir ce qu’elle entendait par « culture » ? L’évidence de la culture et de la nécessité de sa transmission a longtemps rendu superflue toute question sur son périmètre. C’est une vertu de cette incertitude que de laisser de la place à l’interrogation y compris de ceux qu’on a longtemps qualifiés « d’administrés ».

Une direction de la cuisine ?

L’enquête donne ainsi lieu à la mise à jour de domaines qui sont peu pris en charge par le ministère. C’est ainsi que de façon très massive les Français interrogés désignent la science (77 %), les voyages (73 %) et la cuisine (62 %) comme des activités faisant partie de la culture dans tous les cas. Bien sûr ce sont des catégories vagues : quelles pratiques scientifiques ou de cuisine les conduisent-ils à penser qu’elles relèvent de la culture ? Mais ce résultat reste surprenant puisque ces domaines arrivent avant des pratiques culturelles plus instituées : aller au théâtre (62 %), lire la presse (58 %), écouter de la musique classique (57 %), lire des romans (57 %), jouer d’un instrument de musique (53 %) et aller au cinéma (50 %). La prééminence supposée des pratiques artistiques ou légitimes n’est pas partagée de façon unanime. On assiste à une véritable contestation d’un régime de légitimité culturelle.

De même que les Français expriment une défiance à l’égard des politiques et des médias, ils ne se retrouvent pas dans les catégories du ministère et n’hésitent pas à le renverser en proposant des pratiques jusqu’ici ignorées. À quand une direction de la cuisine à l’intérieur du ministère de la culture ? En tous les cas, on constate un décalage entre le périmètre du ministère et la définition en vigueur dans la population. Et Jean-Michel Guy – qui a réalisé l’enquête – a raison de souligner que « dans la perspective du renouvellement de l’enquête sur les pratiques culturelles, l’étude sur les représentations de la culture et les valeurs qui leur sont associées vient enrichir la compréhension du rapport que les Français entretiennent avec la culture ».

Mais au-delà des pratiques et des domaines, à quels types de contenus la population associe-t-elle la culture ?

La culture, outil d’expression artistique de soi

La culture est d’abord un contenu expressif (symbolique) qui fait sens aujourd’hui. À raison, la multitude de réponses spontanées ont été regroupées par l’auteur dans un premier registre dont la cohérence réside dans la définition de la culture par son contenu. Qu’il s’agisse de cinéma, de musique, d’arts, de littérature ou des institutions qui les prennent en charge (cinéma, bibliothèques, musées, etc.), 71 % des Français se retrouvent dans cette vision de la culture.

Nos contemporains sont en quête de contact avec des univers de sens qui viennent du passé, du présent ou de l’imaginaire et qui participent à leur existence subjective. Le rapport à soi et aux autres passe par des « œuvres » qui les qualifient et les rassemblent. La culture ainsi définie, forme un support indispensable pour dire à la fois « je » et « nous ». Et il est bien possible que la cuisine entre dans la culture à la fois par sa dimension expressive et sa fonction de partage. Par-delà leurs divergences de goûts et leurs caractéristiques sociales différentes, les Français se retrouvent de façon presque unanime autour de cette expérience de la culture comme accès au sens.

Entre hiérarchie et partage

Mais la culture désigne aussi un savoir transmis et institutionnalisé. 46 % des personnes interrogées associent spontanément la culture à la connaissance, le savoir ou la culture générale. Cette vision n’est pas dominante mais largement diffusée.

Il s’agit moins d’une expérience subjective que de la confrontation à un stock de références constituées et qui se donne à voir comme factuelles. Que ce soit dans l’émission « Questions pour un champion » dans le jeu « Trivial poursuit » ou dans des concours de la fonction publique, il s’agit encore et toujours de trouver les bonnes réponses dans un stock de connaissances accumulées.

Dès lors, cette vision de la culture s’articule à une hiérarchisation des individus selon leur capacité à mémoriser et mobiliser ces références. Ils ne sont plus unis dans un rapport subjectif à des univers de sens mais ordonnés selon leur capacité à maîtriser un savoir sédimenté par des institutions, des jeux et des interactions personnelles.

Comme pour équilibrer cette vision discriminante, 37 % des répondants associent la culture à des valeurs résumées par l’auteur comme « la tolérance, le bien-être, la curiosité, l’enrichissement ou la présente(nt) sous un angle global (« c’est la vie », « c’est tout »…) ». Que ce soit à titre personnel ou collectif, la culture devient le moyen d’une ouverture. Chacun est porteur de culture et c’est ce qui nous rassemble tous.

La culture à l’heure de l’individu

Les représentations de la culture oscillent ainsi entre une expérience subjective particulière, un opérateur de hiérarchisation sociale et l’aspiration à une valeur partagée. Ce portrait entre en résonance avec la manière dont le monde est vécu par nos contemporains aujourd’hui. D’abord prime l’expérience et le point de vue personnels sur le monde et si les domaines artistiques peuvent varier, l’enquête révèle un large accord sur cette vision.

La norme sociale vise à choisir soi-même ses sources de culture loin de contenus qui devraient s’imposer à tous. Ce qui compte est le mouvement qui relie chacun à soi-même par l’intermédiaire d’œuvres plus que leur nature ou la reconnaissance dont elles font l’objet. On observe ici ce que certains sociologues observent à propos de la relation conjugale : nos contemporains aspirent à un conjoint dont ils attendent qu’il leur apporte une satisfaction personnelle par la variété et l’intensité de ses qualités. Peu importe que la relation soit durable ou institutionnalisée dans le mariage.

Ensuite, la conscience d’un ordre social hiérarchisé se fait jour. Le goût personnel n’évacue pas les enjeux sociaux. La capacité à accumuler des connaissances reconnues comme telles – la capacité à identifier le type de fusible adapté selon les appareils électriques raccordés n’entre pas dans les tests de culture générale – opère comme élément différenciateur.

Mais si la culture participe à la hiérarchisation sociale, une partie des Français entendent compenser cette vision par une dimension universalisante. La culture peut rassembler tous les individus par-delà leurs différences. Ils cherchent à identifier et reconnaître un espace commun de nature à rassembler des individus à la fois singuliers et inscrits dans une hiérarchie sociale. C’est ce que permettent des moments collectifs (fête de la musique) ou des œuvres qui entrent dans la culture commune (films, séries, livres, etc.)

Cependant, cette vision de la culture comme imaginaire collectif fédérateur occupe une place plus faible que les deux autres. Le temps de « la culture pour tous » semble révolu. En revanche, les Français semblent mûrs pour entendre le discours de la « culture pour chacun » qu’avait commencé à développer (non sans rencontrer d’hostilité chez une partie des professionnels et du Ministère) Frédéric Mitterrand. La « culture pour tous » apparaît décalée car abstraite et à distance de l’autonomie de choix revendiquée par les individus d’aujourd’hui.

Cette enquête se présente donc comme une opportunité de moderniser le discours des institutions culturelles et du Ministère afin de le mettre en phase avec la population. Ce serait sans doute un moyen pour que les Français reconstruisent du commun par la culture.


Via Le spectateur de Belleville
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from Kiosque du monde : A la une
Scoop.it!

Alexandra David-Néel, un siècle de vie en bande dessinée | France TV Info

Alexandra David-Néel, un siècle de vie en bande dessinée | France TV Info | Graphic inspiration | Scoop.it

Fred Campoy et Mathieu Blanchot signent aux éditions Bamboo le premier tome de "Une vie avec Alexandra David-Néel", la biographie de la célèbre aventurière franco-belge morte centenaire en 1969.


Via musée du quai Branly - Jacques Chirac
more...
No comment yet.
Scooped by Stéphanie Dargent
Scoop.it!

Edgar Morin : "Le temps est venu de changer de civilisation"

Edgar Morin : "Le temps est venu de changer de civilisation" | Graphic inspiration | Scoop.it
Dans un entretien exceptionnel, le sociologue et philosophe Edgar Morin auscu...
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from UP' Magazine. Le magazine des temps qui changent
Scoop.it!

UP Magazine - Vers une économie de la rébellion

UP Magazine - Vers une économie de la rébellion | Graphic inspiration | Scoop.it
Il faut revoir de fond en comble nos modèles de production qui sont toxiques à tous points de vue. C'est le constat que fait le Parlement des Entrepreneurs d’avenir à L’UNESCO en montrant les soubassements sociaux et politiques de la crise climatique. Avec des témoignages qui actent que les modèles alternatifs se structurent tous azimuts.

Via UP' Magazine
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from L'art contemporain depuis Toulouse
Scoop.it!

“Avec l’art contemporain, il y a toujours une part de risque”, Alexia Fabre, conservatrice

“Avec l’art contemporain, il y a toujours une part de risque”, Alexia Fabre, conservatrice | Graphic inspiration | Scoop.it

En constituant une collection originale, Alexia Fabre a su faire du Mac/Val un phare de l’art contemporain en banlieue parisienne. Relevant un...


Via Pierre Robert, Brice Fauche
more...
No comment yet.
Scooped by Stéphanie Dargent
Scoop.it!

UP' Grand Format - Paysages de transition

UP' Grand Format - Paysages de transition | Graphic inspiration | Scoop.it
La prise de conscience du changement climatique apporte un nouveau regard sur les paysages. Certains disparaîtront, d’autres muteront. Les artistes ont toujours porté leur intérêt, dans l’immense diversité de leur palette, sur les paysages. Pour les sublimer ou en conserver une mémoire.
Le photographe suédois Erik Johansson a trente ans. Il fait partie de cette génération qui a vu l’inquiétude sur l’environnement croître sans discontinuer
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from Espace de creativite
Scoop.it!

Aux Etats-Unis, de plus en plus de salariés incités à travailler debout

Aux Etats-Unis, de plus en plus de salariés incités à travailler debout | Graphic inspiration | Scoop.it

De nombreuses études ont souligné que rester assis toute la journée devant son ordinateur nuit à la santé. Les solutions alternatives se mettent en place.

 

Il y a trois siècles aux Etats-Unis, Thomas Jefferson travaillait debout à son bureau. La mode revient dans le pays, où de plus en plus d'experts s'alarment : rester assis au bureau toute la journée nuit gravement à la santé. Douleurs au dos, dégénérescence musculaire, maladies cardiaques, diabète, cancer du colon et même décès prématuré sont quelques-uns des risques qu'encourt le travailleur sédentaire.

 

Parmi les recommandations du médecin figurent : se lever une minute toutes les demi-heures, marcher dans le couloir, prendre l'escalier plutôt que l'ascenseur, aller voir son collègue au lieu de lui envoyer un courriel.



SANTE & BIEN-ETRE EN ENTREPRISE
EXPERTS Qualité de Vie au Travail - Stratégies RH et Communication
Stratégie de Bien-être, Performance et Efficacité
Prévention des RPS – http://www.csdeveloppement.com/


Via EXPERTS Qualité de Vie au Travail - Stratégie de Bien-Être, Performance et Efficacité - Santé et Bien-Être en Entreprise , CÖdesign Noëlle Corlay
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from Chair et Métal - L'Humanité augmentée
Scoop.it!

France Cadet : moitié femme, moitié robot

France Cadet : moitié femme, moitié robot | Graphic inspiration | Scoop.it
Par ses installations multimédias, l'artiste française, scientifique de formation, met le public en relation directe avec les robots.

Via Jean-Philippe BOCQUENET
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from Trousse à outils
Scoop.it!

First real alternative to Photoshop launched... and it's free! | Graphic design | Creative Bloq

First real alternative to Photoshop launched... and it's free! | Graphic design | Creative Bloq | Graphic inspiration | Scoop.it
A high-end rival to Photoshop for Mac users, Affinity Photo launches today in free beta. Will this become your new favourite graphic design tool?

Via David Adanero
more...
David Adanero's curator insight, February 15, 2015 6:12 AM

Installée et surtout hâte d'y construire mon prochain projet !

Rescooped by Stéphanie Dargent from French start-ups
Scoop.it!

Pilo : la pile rechargeable à durée de vie illimitée !

Pilo : la pile rechargeable à durée de vie illimitée ! | Graphic inspiration | Scoop.it

@laurentwauquiez pour soutenir les Start-up françaises, serez-vous parrain de ce projet ? http://t.co/xrR25zEBYf


Via Patricia Moerland
more...
Patricia Moerland's curator insight, February 9, 2015 3:48 PM
La pile à rechargement illimité !
Rescooped by Stéphanie Dargent from Des auteurs dans le nuage
Scoop.it!

Les Etats-Unis lancent un programme de numérisation de livres de sciences humaines indisponibles

Les Etats-Unis lancent un programme de numérisation de livres de sciences humaines indisponibles | Graphic inspiration | Scoop.it

La fondation Andrew W. Mellon et le National Endowment for the Humanities vont débloquer 2 millions de dollars pour permettre à des sociétés savantes, musées, et autres institutions publiant dans le domaine de sciences humaines, de numériser des livres indisponibles. Les fichiers seront publiés sous licence libre et consultables gratuitement en ligne.


Via dm
more...
No comment yet.
Rescooped by Stéphanie Dargent from Philosophie-Toulouse
Scoop.it!

Comment pensent les enfants • Dossiers, Enfance, Étonnement, Inventivité dans Philosophie magazine

Comment pensent les enfants • Dossiers, Enfance, Étonnement, Inventivité dans Philosophie magazine | Graphic inspiration | Scoop.it
. Comment pensent les enfants
Voilà une précieuse conquête : nous avons appris à écouter les enfants… et c’est comme si nous étions branchés sur une source de perpétuel étonnement. Considérés hier avec indifférence et aujourd’hui comme des rois, les enfants nous captivent par leur audace et leur inventivité. Au point d’en faire des génies en herbe... et de passer à côté de ce qui caractérise leur pensée. Car ils ne sont pas des personnes, nous enseigne la psychologie, même s’ils se révèlent être des as du raisonnement, comme le confirment les ateliers philo. Brûlants d’un désir de jeu, capables d’un regard brut, courageux face à la mort – ainsi que le constatent la cinéaste Claire Simon, le philosophe Jean-Luc Nancy, le psychologue Jean-Claude Quentel ou les écrivains Philippe Forest et Pierre Péju –, les enfants portent en eux cette part mystérieuse de l’homme qu’il nous incombe d’accueillir. Folder paru dans la rubrique Dossiers du n°38 de Philosophie Magazine (version web).

Via Thierry Belleguic, Brice Fauche
more...
No comment yet.