Grand Paris
1.9K views | +0 today
Follow
 
Scooped by Guilhem Ricalens
onto Grand Paris
Scoop.it!

Accord Valls-élus pour retoucher le Grand Paris

Accord Valls-élus pour retoucher le Grand Paris | Grand Paris | Scoop.it
Les élus chargés de préparer l'avènement de la Métropole du Grand Paris ont déclaré ce vendredi 5 décembre avoir trouvé "un accord" avec Manuel Valls sur les points les plus épineux de ce ...
Guilhem Ricalens's insight:

Progressivement, la concertation informelle entre les élus de toutes les sensibilités rapproche les points de vue : une réforme qui va s'étaler sur plusieurs années a besoin d'un consensus pour aboutir malgré les changements de majorité.

more...
No comment yet.
Grand Paris
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Inventons la métropole du Grand Paris : la liste des lauréats

Inventons la métropole du Grand Paris : la liste des lauréats | Grand Paris | Scoop.it
Les lauréats de l'appel à projets "Inventons la métropole du Grand Paris" ont été dévoilés le 18 octobre 2017. Le journal du Grand Paris en publie la liste pour chaque site.
Guilhem Ricalens's insight:
Inventons la métropole du Grand Paris ?
Oui, mais sans la MGP !

Revenons aux fondamentaux : Le Grand Paris avait été lancé en 2007 pour maintenir la capitale française dans le groupe des métropoles mondiales, aux côtés de New York Tokyo, Shanghai, et Londres évidement, notre premier concurrent. Non pas pour le plaisir de briller au firmament mais parce que dans la compétition des ville-mondes la taille compte ; et ceux qui disent le contraire mentent.
Dès lors, il faut se donner les moyens de ses ambitions : Le Grand Londres, la plus petite des métropoles mondiales, compte 14 millions d'habitants et 12 000 km2. La MGP compte 7 millions d'habitants et un peu plus de 800 km2. Risible ! Faire le choix d'une métropole réduite à la première couronne, c'est se condamner à jouer en deuxième division ! C'est accepter que la France ne soit même plus une puissance régionale.
C'est la raison pour laquelle avec ses 12 millions d'habitants et ses 12 000 km2, la région Île de France est à la dimension du Grand Londres et donc seule en mesure de tenir la position pour le Grand Paris et pour la France.
Cette condition est nécessaire mais pas suffisante. L'intérêt de la conférence territoriale sur l'Île de France annoncée par le président de la République serait d'arrêter le périmètre pertinent de la métropole à celui de la région et de poser les bases d'une organisation institutionnelle efficace.
Dans ce domaine, il y a peut-être une alternative claire :
- Soit la région absorbe la métropole et demeure collectivité territoriale dont l'assemblée délibérante est élue au suffrage universel,
- Soit c'est la métropole qui absorbe la région et demeure établissement de coopération intercommunale (EPCI).
Ce choix mérite un débat approfondi, notamment sous l'angle de la représentation des territoires et la nature des intercommunalités. La répartition des compétences entre la métropole, les départements et les intercommunalités nécessite aussi d'être précisée.
Pour une fois, n'essayons pas d'imposer une solution du sommet vers la base et co-construisons la métropole de demain satisfaisant les ambitions nationales représentées par le gouvernement et la libre administration des collectivités représentées par leurs élus. Si l'exécutif veut faire oeuvre originale, ce serait celle-là : revenir à l'esprit des lois de décentralisation de 1982-83. Et si être moderne consistait à s'enrichir de l'expérience des anciens ?
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Anne Hidalgo-Valérie Pécresse : la bataille de Paris

Anne Hidalgo-Valérie Pécresse : la bataille de Paris | Grand Paris | Scoop.it
Même si elles parviennent à collaborer, la présidente de Région et la maire de Paris se livrent une lutte san
Guilhem Ricalens's insight:
L'affrontement entre Valérie Pécresse et Anne Hidalgo n'est pas simplement une question de confrontation entre ambitions ou entre familles politiques.
Le champ de bataille est celui de la Métropole du Grand Paris. Les réflexion menées visent à la maîtrise politique du territoire : d'un côté Anne Hidalgo se verrai bien peser de tout son poids au sein d'une métropole parisienne réduite à la petite couronne et débarrassée des départements tandis que Valérie Pécresse veut affermir sa majorité politique et pour ce faire a besoin d'aspirer la métropole et d'en exercer les compétences sur un territoire plus vaste et plus sûr politiquement.
Au-delà de cette présentation très politique, les conséquences institutionnelles sont importantes ; elles emportent un choix entre une métropole parisienne dysfonctionnelle et étriquée et une métropole parisienne qui s'appuie sur la grande couronne pour penser le développement de la région toute entière.
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

La fin de l'écotaxe poids lourds a coûté plus de 1 milliard d'euros aux contribuables

La fin de l'écotaxe poids lourds a coûté plus de 1 milliard d'euros aux contribuables | Grand Paris | Scoop.it
VIDÉOS - La Cour des comptes reproche vivement au gouvernement sa gestion dans le dossier de l'écotaxe poids lourd. Elle y voit «un échec stratégique et un abandon coûteux».
Guilhem Ricalens's insight:
L'abandon de l'écotaxe par le futur ancien président de la République : une décision prise sous la pression de la rue par un exécutif déjà si faible qu'il ne pouvait pas mettre en oeuvre la décision de ses prédécesseurs !
Au-delà du coût budgétaire de cette renonciation (déjà ?), c'est le coût pour les usagers qui pèsera le plus lourd ! En effet, les recettes de l'écotaxe étaient destinées à financer les grandes infrastructures de transports et notamment le ferroviaire. Cet afflux d'argent frais était en outre indispensable pour rénover et moderniser un réseau ferré insuffisamment entretenu en région comme en Île de France.
Cet abandon de recettes nouvelles est d'autant moins acceptable que tous nos voisins se dotent d'une écotaxe ou en renforcent les effets. Si bien que les camions étrangers viennent consommer nos routes et polluer notre air sans bourse délier, ni faire halte dans nos stations services.
Quel meilleur exemple de l'impéritie coupable de l'exécutif finissant ? Quelle meilleure explication du discrédit de la classe politique ?
more...
No comment yet.
Rescooped by Guilhem Ricalens from Décentralisation et Grand Paris
Scoop.it!

Statut de Paris et aménagement métropolitain : les députés reprennent la main

Statut de Paris et aménagement métropolitain : les députés reprennent la main | Grand Paris | Scoop.it
L'Assemblée nationale a achevé ce 15 décembre l'examen en séance du projet de loi relatif au statut de Paris et à l'aménagement métropolitain. Les députés ont souhaité conforter les objectifs du

Via Sylvain Rotillon
Guilhem Ricalens's insight:
La défaite annoncée de la gauche l'incite à se retrancher dans ses bastions pour les rendre inexpugnables. 
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

La chose la mieux partagée

La chose la mieux partagée | Grand Paris | Scoop.it
A la fin du présent mandat présidentiel, quel bilan pour les collectivités territoriales ?
Guilhem Ricalens's insight:
Premier constat d’évidence, la gauche très majoritaire dans les départements et hégémonique dans les régions en 2012 a perdu ses bastions. Les édiles locaux de gauche ont payé cher le discrédit frappant François Hollande, faisant de la présidence du Sénat par un socialiste une brève parenthèse. 

Deuxième constat, la loi MAPTAM a institutionnalisé le fait métropolitain fondé sur la centralisation au détriment des communes et des intercommunalités. La Métropole du Grand Paris, Himalaya technocratique accouché aux forceps, est sous-dimensionnée, ingouvernable et impuissante. A l’inverse, le Grand Lyon, construit patiemment sur l’adhésion des élus fait office d’exemple, tandis que le département du Rhône, privé de sa métropole, gère une ruralité en déréliction. 

Troisième constat, Les 13 grandes régions apparaissent comme des administrations très éloignés des réalités du terrain, incarnées par des ectoplasmes politiques que la plupart des électeurs ne connaissent pas et ont peu de chance de croiser sur un marché. 

Quatrième constat, les lois MAPTAM et NOTRe ont bouleversé la construction territoriale issue de la décentralisation de 1982/83 en aggravant le millefeuille territorial. Ces lois qui se voulaient un « big bang» sont devenues un « big crunch » sous le double effet de la centralisation métropolitaine (rejetée par les élus locaux) et de la fin de la clause de compétence générale pour les régions et les départements. 

Cinquième constat, les départements, voués à la disparition par les gouvernements socialistes, existent toujours et apparaissent plus que jamais indispensables pour assurer l’interface entre le bloc communal et les Régions redimentionnées. 

Sixième constat, les 36 000 communes demeurent le premier échelon de la gestion du domaine public, alors même qu’elles n’en n’ont plus les moyens, ni financiers, ni humains. Elles doivent s’en remettre à des EPCI sans véritable légitimité populaire. Les EPCI, loin de se substituer aux communes ajoutent une couche administrative coûteuse. 

Septième constat, les finances des collectivités sont profondément déstabilisées par la réforme de la taxe professionnelle, par la baisse insupportable des dotations d’Etat et par les transferts de charge non compensés. Pour faire face à leurs obligations les collectivités territoriales sont contraintes d’augmenter la fiscalité. 

Huitième constat, parmi les collectivités territoriales, ce sont les départements dont les finances sont le plus gravement compromises, très largement du fait de l’Etat. Dommage, les départements mettent en oeuvre sur le terrain la solidarité nationale. 

 Neuvième constat, faute d’une vision claire et partagée les gouvernements Hayrault et Valls n’ont pas su dégager de majorité pour trancher (entre les intercommunalités et les communes) sur le premier échelon de gestion du domaine public, ni sur le rôle et le statut des départements. Faute de choix, les finances départementales sont au plus mal avec en perspective un effet domino vers l’amont et l’aval. 

Dixième constat, en forme de conclusion, nous n’échapperons pas à une nouvelle réforme territoriale qui devra prendre en compte le volet fiscal pour doter les collectivités locales de recettes dynamiques, c’est-à-dire fondées sur la croissance économique. Cette réforme devra être engagée au plus tôt par la nouvelle majorité pour se donner le temps du débat et de la synthèse. Il y a désormais plus d’inconvénients à ne rien faire qu’à décider. Il ne manque plus qu’un peu de courage et de sens de l’intérêt public, les choses les mieux partagées du monde …
more...
No comment yet.
Rescooped by Guilhem Ricalens from Essonne_Transport et service public
Scoop.it!

SNCF : une démission qui met à vif la crise du ferroviaire

SNCF : une démission qui met à vif la crise du ferroviaire | Grand Paris | Scoop.it
Le départ de Jacques Rapoport, patron de SNCF Réseau, témoigne des difficultés du rail français face aux injonctions...

Via François Durovray
Guilhem Ricalens's insight:

Le dernier acte positif d'un grand serviteur de l'Etat ?

L'état des RER C et D sont un cruel rappel de la triste réalité des lignes qui ne sont pas à grande vitesse. C'est aussi le témoignage du manque d'investissement de la Région Île de France depuis 15 ans. le Pass Navigo à prix unique et l'ouverture du Métro la nuit sont autant de dépenses de fonctionnement qui assèchent les capacités d'investissement du STIF.

Vous avez dit Etat stratège ? Pas de ça chez nous !

more...
François Durovray's curator insight, February 26, 2016 6:28 AM

La démission de Jacques Rapoport est le reflet d'une double défaillance :

 

- les fortes résistances au changement au sein de la SNCF qui se sont accentuées depuis le rapprochement avec RFF ;

 

- l'incapacité de l'Etat à produire une vision stratégique et cohérente en matière de transport. D'une part, l'Etat exige que le réseau soit rénové et sécurisé et, d'autre part, Bercy ne donne pas les moyens à la SNCF pour accomplir ces missions de service public.

 

Jacques Rapoport a malheureusement dû tirer les conséquences de cette bipolarité étatique.

Rescooped by Guilhem Ricalens from Décentralisation et Grand Paris
Scoop.it!

Octobre 2015 : la mission de préfiguration détaille 7 « façons d’agir »

Octobre 2015 : la mission de préfiguration détaille 7 « façons d’agir » | Grand Paris | Scoop.it
La mission de préfiguration vient de produire une note explicative quant à la définition de l’intérêt communautaire.

Via Sylvain Rotillon
Guilhem Ricalens's insight:

100 jours avant la naissance, la Mission de préfiguration pose les principes d'intervention de la Métropole du Grand Paris :

1 : Rester calme.

2 : Ne pas s'énerver.

3 : De la méthode.

4 : Ne pas confondre vitesse et précipitation.

5 : Qui va lentement va surement.

6 : On arrivera tous au 1er janvier en même temps.

7 : Si ça continue, il faudra que cela cesse.

more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Comprendre le #storytelling avec Scoop It | TasteTelling

Comprendre le #storytelling avec Scoop It | TasteTelling | Grand Paris | Scoop.it
Bien que la plateforme de curation de contenu Scoop it  fasse  briller des millions d'utilisateurs, son storytelling est à la fois discret et exemplaire.Il illustre bien la définition des bases du storytelling et de son évolution, tout en étant un outil qui peut nourrir votre storytelling. Scoop It, la success story Ce sont 2 français qui ont créé…
Guilhem Ricalens's insight:

Connaître son outil.

Les marins connaissent leur bateau, les pilotes leurs avions ou leurs voitures. Les "scoopiteurs" doivent connaître leur plateforme.

more...
No comment yet.
Rescooped by Guilhem Ricalens from Décentralisation et Grand Paris
Scoop.it!

Derrière les mécontents du choix des capitales régionales, l’énorme gâchis de la réforme territoriale

Derrière les mécontents du choix des capitales régionales, l’énorme gâchis de la réforme territoriale | Grand Paris | Scoop.it
Ce vendredi 31 juillet, la réforme territoriale s'est dévoilée un peu plus avec l'annonce par Manuel Valls du choix définitif des capitales...
Via Sylvain Rotillon
Guilhem Ricalens's insight:
Un autre regard sur la réforme territoriale qui n'est pas plus complaisant vis à vis des choix de la majorité nationale. Une réforme imposée contre la volonté de tous a-t-elle des "chances" de porter des fruits qui ne seraient pas amers ?
more...
No comment yet.
Rescooped by Guilhem Ricalens from Décentralisation et Grand Paris
Scoop.it!

Le Grand Paris doit-il s'inspirer du Grand Berlin ?

Le Grand Paris doit-il s'inspirer du Grand Berlin ? | Grand Paris | Scoop.it
INTERVIEW Entre Berlin et Paris, Finn Geipel co-dirige avec Giulia Andi l'agence d'architecture et d'urbanisme LIN. Il partage avec Challenges son expérience des deux métropoles.
Via Sylvain Rotillon
Guilhem Ricalens's insight:
Comparaison n'est pas raison mais il y a toujours des enseignements à tirer. Ce qui frappe en vivant à Berlin est plutôt la facilité de circuler en voiture, une relativement faible densité d'habitat et la partie Est de la ville à réinvestir. La culture alternative qui recycle socialement la marginalité n'est pas une problématique proprement urbaine. Il suffit de se référer aux zadistes pour s'en convaincre.
more...
No comment yet.
Rescooped by Guilhem Ricalens from Décentralisation et Grand Paris
Scoop.it!

Pierre Sadran : “En finir avec la sanctuarisation de la commune”

Pierre Sadran : “En finir avec la sanctuarisation de la commune” | Grand Paris | Scoop.it
“La réforme territoriale engagée par François Hollande a pu sembler se focaliser sur les régions, dont le nombre a été significativement réduit afin d’augmenter leur capacité d’action ; telle a été du moins la justification avancée, dont on ne peut évidemment se satisfaire sans un examen plus approfondi. Mais si le changement régional va sans doute, du fait des élections de dé”
Via Sylvain Rotillon
Guilhem Ricalens's insight:
Une vision pertinente du blocage institutionnel. La notion de commune nouvelle répond largement à la question. La difficulté consiste aujourd'hui à généraliser le système. L'épuisement politique du président de la République et de sa majorité empêche tout avancée dans ce domaine. Il faudra attendre une nouvelle majorité pour espérer progresser dans la rationalisation de notre organisation territoriale.
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Ligne 18 : la consultation sur le Grand Paris express à Massy

Ligne 18 : la consultation sur le Grand Paris express à Massy | Grand Paris | Scoop.it
Les représentants de la Société du Grand Paris ont présenté, le 20 mai 2015, les avancées du Grand Paris express et plus spécifiquement sa ligne 18.
Guilhem Ricalens's insight:

La ligne 18 comme une évidence. Mais ce ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt ! Les enjeux de déplacements en Essonne dépassent largement la problématique de la seule ligne 18 du Grand Paris Express. Le Grand Paris a et aura besoin de son "hinterland" d'où une réflexion sur un périmètre plus large de la Métropole.

more...
No comment yet.
Rescooped by Guilhem Ricalens from Paris-Saclay
Scoop.it!

LE CLUSTER MOBILITÉS DE PARIS-SACLAY

27000 salariés travaillent dans 130 entreprises du domaine des mobilités à Paris-Saclay. Dominé par une cinquantaine de grandes entreprises, le cluster des mobilités est positionné sur des domaines innovants qui feront émerger les transports de demain.

 

 


Via Marie Beuneu
Guilhem Ricalens's insight:

A Paris-Saclay, on invente les déplacements de demain. Rien de surprenant à ce que ce soit l'un des clusters mondiaux du Grand Paris.

more...
Marie Beuneu's curator insight, June 12, 2015 5:23 AM

Présentation notamment du projet "Oui'Hop" ou "SmartAutoStop".

Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Grand Paris Express : les propositions chocs de l’association des usagers

Grand Paris Express : les propositions chocs de l’association des usagers | Grand Paris | Scoop.it
L’Association des usagers des transports (FNAUT Ile-de-France) a dévoilé ce jeudi ses préconisations pour le Grand Paris Express. Elle défend l’abandon des lignes 17 et 18 au profit de projets de tramways.
Guilhem Ricalens's insight:
Les propositions de l'association des usagers remettent en cause un plan d'investissement et de travaux arrêté il y a 10 ans. Or peut-on remettre en cause après 10 ans de chantier la justification d'infrastructures qui nécessitent 15 ans de procédures et de travaux ?
Techniquement, c'est toujours possible, mais à quel coût et surtout de combien cela retarde-t-il le projet ?
Les motivations de l'association des usagers sont parfaitement en ligne avec les attentes des usagers qui, jour après jours, subissent les dysfonctionnements d'infrastructures de transport qui pâtissent de 30 ans de sous-investissement. Mais l'exaspération des usagers ne doit pas aboutir à errer sans fin entre deux options. La solution est d'assumer les choix politiques et de mener à bien le projet sans tergiverser. Cette attitude conséquente aura un coût politique (électoral ?). Mais n'est-ce pas là le rôle des élus ? 

more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

La Métropole du Grand Paris : le géant débonnaire et impuissant

La Métropole du Grand Paris : le géant débonnaire et impuissant | Grand Paris | Scoop.it
Le constat de l’impuissance financière. Ce vendredi, le conseil de la Métropole du Grand Paris (MGP) se réunissait pour son débat d’orientatio
Guilhem Ricalens's insight:
Le constat fait par les élus de la MGP est alarmant. Non parce que l'institution est en danger financier mais parce que la MGP est condamnée à l'impuissance.
Sans revenir sur les failles des lois NOTRe et MAPTAM, force est de constater que le système mis en place ne pourra pas fonctionner sans l'assentiment des autres collectivités territoriales. Or la MGP dans sa forme actuelle est vécue comme un outil dans les mains de Paris pour contrôler la première couronne et renvoyer la deuxième couronne aux marches du palais.
Pourtant, et il faut le saluer, Patrick Ollier qui n'a pas voté MAPTAM ni NOTRe, s'efforce à la tête de la MGP d'installer la culture de la co-construction en associant le plus possible les communes, les intercommunalités et les départements aux décisions. Il privilégie le consensus au fait majoritaire et propose aux départements de deuxième couronne une coopération intelligente pour effacer les effets de seuil entre la MGP et le reste du territoire régional.
Mais c'est une lutte à mort qui se déroule sous nos yeux entre la MGP, les départements de première couronne, les intercommunalités et les communes. La MGP a-t-elle le pouvoir de s'opposer aux décisions prises par Paris ? La réponse que l'on voit poindre au travers, par exemple, de la fermeture sans concertation des voies sur berge risque fort d'être la première d'une longue série.
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Feu vert pour la future gare du Grand Paris Express

Feu vert pour la future gare du Grand Paris Express | Grand Paris | Scoop.it
Elle sera située à l'intersection entre Châtillon, Montrouge, Bagneux et Malakoff, et se connectera en 2022 à l'actuelle station, qui marqu
Guilhem Ricalens's insight:
A de nombreux égards le chantier du Grand Paris Express ressemble à celui du périphérique parisien : rien ne doit s'opposer au progrès et c'est tant mieux !
Cependant se réjouir de l'avancement de ce chantier ne doit pas faire oublier la misère des transports en Île de France, cf. RER C et D, etc.
On ne peut que déplorer le manque de vision de la majorité socialiste sur l'écotaxe : en calant piteusement devant la jacquerie bretonne des "bonnets rouges", la majorité socialiste a privé les franciliens et le pays tout entier de financements pour moderniser les transports publics. Et maintenant, pendant les pics de pollution, les mêmes pleurent des larmes de crocodile sur l'embolie des transports ; et on augmente le passe Navigo et le Versement Transport des entreprises, etc.
La cohérence ne nuit pas et, à tout le moins, la pudeur.
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

A quand l'achèvement de la réforme territoriale ?

A quand l'achèvement de la réforme territoriale ? | Grand Paris | Scoop.it
Le projet de loi sur « l'aménagement métropolitain » va surtout renforce
Guilhem Ricalens's insight:
A quand l’achèvement de la réforme territoriale ? 

Dans sa contribution Alexandre Vesperini repose le constat déjà maintes fois évoqué du manque d'efficience de la Métropole du Grand Paris et dénonce les fricotages d'appareils politiques là où une vision ambitieuse serait indispensable. Il ébauche quelques pistes qui pour être concentrées sur le périmètre actuel de la Métropole du Grand Paris passent à côté de l'essentiel et demeurent intentionnelles. 
Penser la métropole, c'est penser son périmètre. Or limiter le Grand Paris à la première couronne revient à le condamner à l'asphyxie et à aspirer le dynamisme de la deuxième couronne au détriment de ce qui constitue naturellement les indispensables réserves foncières de la métropole. En ce sens, raisonner sur les limites actuelles de la MGP ne permet pas de sortir du carcan territorial et politique dans lequel la métropole se perd. Imaginer la métropole dans la dimension de la région ouvre au contraire le champ des possibles et recentre le débat sur l'organisation territoriale de la République. 
Le législateur de la Métropole du Grand Paris devrait peut-être s’interroger sur les raisons du fonctionnement considéré comme satisfaisant du Grand Lyon et ses conséquences pour le département du Rhône, mais aussi sur les causes de la fusion entre les départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines. En effet, quelles sont les perspectives du Rhône privé de sa dynamique économique concentrée sur le Grand Lyon ? Pourquoi la fusion des Hauts-de-Seine et des Yvelines bouscule-t-elle à juste titre la conception étriquée d’une métropole toisée à la première couronne parisienne ? Pourquoi la polémique sur la répartition de la CVAE entre la Région et les départements franciliens est-elle si intense ? 
Les enjeux ne sont pas technocratiques, ils sont avant tout humains. Ils le sont tellement qu’ils connaissent des traductions électorales avec l’émergence d’un vote extrême dans les localités rurales qui croit en raison du sentiment de relégation de la population de plus en plus éloignée de l’activité, des emplois et des services publics (Poste, transports publics, réseaux Internet). Or la loi dite de Modernisation de l’Action Territoriale et d’Affirmation des Métropoles qui a été conçue pour des métropoles de province bâties autour d’une ville centre agrégeant sa banlieue se montre dysfonctionnelle en région parisienne, tentaculaire et polycentrique. A titre de comparaison, la Métropole du Grand Lyon (deuxième après Paris) regroupe 59 communes et 1,3 millions d’habitants sur 530 km² tandis que la seule ville de Paris compte 2 millions d’habitants sur 105 km². La métropole parisienne change non seulement de dimension mais ce faisant de nature car il lui faut associer des territoires bien au-delà de la zone de densité forte. Or la construction de la contiguïté administrative des vastes territoires ne peut pas reposer sur la multitude de confettis que constituent les communes. 
Les lacunes de la loi MAPTAM n’ont pas été comblées par la loi NOTRe. En effet, MAPTAM qui consacrait une sorte de centralisation métropolitaine au détriment des communes n’a pas appliqué cette logique dans les territoires où pourtant la question du premier échelon de la gestion du domaine public est cruciale compte tenu de la taille de la plupart des communes et des moyens budgétaires dont elles disposent. Les grandes intercommunalités qui étaient conçues pour se substituer au Département ne peuvent pas remplir le rôle de ces derniers qui, par ailleurs sont d’autant plus nécessaires que les grandes régions sont éloignées du terrain. De fait, les intercommunalités demeurent un outil des communes. 
La majorité finissante depuis plusieurs années maintenant n’a jamais eu l’assise politique pour aboutir sur cette question du premier échelon de gestion du domaine public. Cette question qui met en cause le rôle de la commune mérite un débat approfondi, du temps pour le mener et de l’autorité pour conduire la réforme. Raison de plus pour commencer le plus tôt possible ! Malheureusement, ce qui est à craindre relève de l’immobilisme si l’on en croit les propos du président du Sénat qui considère que les lois MAPTAM et NOTRe ont tellement bouleversés les territoires que les élus demandent à stabiliser la législation et que des ajustements à la marge suffiront. Cette habileté tactique peut s’avérer une erreur stratégique. En effet, il paraît peu probable de modifier l’organisation territoriale en 2017 et en 2018 si le principe de départ revient à se cantonner à des ajustements. En 2019, un an avant les municipales la réforme ne sera plus possible et nous risquons fort de perdre 5 années supplémentaires, voire plus si, comme il est prévisible, la majorité métropolitaine bascule à gauche comme la logique électorale le voudrait et telle qu'elle a été conçue par la gauche.

more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

"Les communes et les autres collectivités ont besoin de stabilité institutionnelle" - Courrier des maires

"Les communes et les autres collectivités ont besoin de stabilité institutionnelle" - Courrier des maires | Grand Paris | Scoop.it
Ministre de l'Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales, Jean-Michel Baylet fait le point, pour "le Courrier des maires", sur les dossiers majeurs de l’action publique locale, à l’approche du Congrès des maires. Aujourd’hui, seconde partie de cet entretien, consacrée au Pacte Etat-métropoles, à la baisse des dotations, à la complexe réforme de la dotation globale de fonctionnement, et aux non moins ardues négociations avec les départements sur le financement du RSA.
Guilhem Ricalens's insight:
L’interview du Ministre : Performance d’équilibriste honteux. 

Il y a une semaine le ministre donne une longue interview pour dire que les réformes continuent, sauf si elles ne recueillent pas l’assentiment des collectivités territoriales. Il rejette ce faisant la responsabilité d’un échec sur les collectivités territoriales et les départements en particulier alors que depuis 4 ans, le gouvernement ne cesse de réduire les dotations desdites collectivités, de leur imposer des réformes inabouties (MAPTAM, NOTRe) qui les déstabilisent et de vouloir faire main-basse sur le peu de ressources qu’il leur reste (DMTO, CVAE), tout en transférant des compétences sans les financer. Cerise sur le gâteau, le gouvernement ne cesse de stigmatiser les collectivités territoriales qui n’auraient pas été vertueuses budgétairement. C’est la poêle qui se moque du chaudron ! Pourtant le ministre feint d’être surpris du déplaisir qu’il suscite. 
Dans ce contexte, la question du financement du RSA par l’Etat est évidement une pomme de discorde entre les départements et le gouvernement. Cette mesure de solidarité nationale à la charge de l’Etat est financée à 40% par les départements qui doivent prélever sur leurs ressources propres pour tenir les engagements de l’Etat ; cela amène nombre de départements à augmenter la fiscalité foncière, la seule dont ils disposent encore. 
La proposition gouvernementale de « renationalisation » du RSA est un leurre, sinon un hold-up : elle consisterait à prélever dans le budget des départements la part que ces derniers affectaient au RSA, pour compenser la défaillance de l’Etat. De plus, en prenant comme année de référence l’année 2016, l’effort du gouvernement se limite à l’évolution future du coût du RSA. Or la fameuse inversion de la courbe du chômage qui finira peut-être par survenir devrait provoquer une certaine stabilisation du nombre d’allocataires. 
Naturellement, les départements particulièrement exposés à l’augmentation du coût du RSA s’inquiètent à juste raison des intentions du gouvernement. Ce n’est pas la discorde qui règne à l’Association des Départements de France, c’est la colère ! C’est la colère car certains départements sont mis en situation de cessation de paiement par l’effet conjugué des baisses de dotation et des hausses des allocations individuelles de solidarité (RSA, APA et PCH). Or le gouvernement est parfaitement conscient de cette situation et tout se passe comme si des instructions avaient été données aux préfets pour ne pas relever l’insuffisance des budgets alloués au RSA. Cet aveuglement sélectif a pour finalité d’éviter de déferrer les budgets insincères aux Chambres Régionales des Comptes. En réalité c’est le système institutionnel de solidarité national qui est fragilisé. Qui payera les pots cassés ? Les allocataires ! C’est-à-dire les plus faibles. 
Bien sûr, ce que bricole le gouvernement est mal, même très mal. Mais au-delà du constat moral, cela traduit l’échec politique, c’est-à-dire l’incapacité à maîtriser le budget de l’Etat en introduisant des réformes porteuses de sens et d’avenir.
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Grand Paris : Région ou Métropole ? Réponse après 2017 !

Grand Paris : Région ou Métropole ? Réponse après 2017 ! | Grand Paris | Scoop.it
Les élections présidentielles approchant, il est trop tard pour corriger les...
Guilhem Ricalens's insight:

Que de temps et d'énergie perdus par manque de pilotage gouvernemental et absence de vision.

Aujourd'hui la Métropole du Grand Paris est reléguée au rang de "machin" qui va pomper les finances des territoires, c'est à dire des communes, pour une construction inspirée par Ubu de politiques publiques.

Les exclus du Grand Paris, à savoir la grande couronne francilienne s'organisent pour poser les questions qui fâchent : le périmètre, le financement, le développement territorial de l'Hinterland et la gouvernance de la métropole dans la Région. Au sein de l'association Grande Couronne Capitale, les départements de l'Essone, de Seine et Marne du Val d'Oise et des Yvelines, s'interposent dans le dialogue de sourds entre la MGP et la Région. Le rapprochement entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine interroge également le périmètre pertinent de la Métropole.

Pardon de considérer que penser la métropole rue de Solférino ne peut aboutir qu'à la situation présente : politique sans morale n'est que ruine de l'Etat.

more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

QAG de Nathalie Kosciusko-Morizet au sujet de la métropole du Grand Paris

Guilhem Ricalens's insight:

La question de NKM est fondée et la réponse du secrétaire d'Etat décalée, comme il se doit. Il n'en demeure pas moins que le gouvernement n'a pas mis toutes les chances du côté de la Métropole du Grand Paris : non seulement le périmètre est contestable et contesté, mais en plus les compétences souffrent d'un manque de lisibilité, quant au financement, il est aussi hypothétique que celui des autres collectivités qui constatent années après années le désengagement de l'Etat et les transferts de charges. Le sujet mériterait mieux qu'une esquive du gouvernement.

more...
No comment yet.
Rescooped by Guilhem Ricalens from Décentralisation et Grand Paris
Scoop.it!

Grand Paris : sa première mission, ce doit être le rayonnement culturel de la France

Grand Paris : sa première mission, ce doit être le rayonnement culturel de la France | Grand Paris | Scoop.it
“LE PLUS. Le Grand Paris, c'est pour bientôt. La métropole francilienne doit voir le jour le 1er janvier 2016. À quelques mois de ce changement structurel majeur, Philippe Laurent, maire de Sceaux et vice-président de Paris Métropole, appelle à ce que cette nouvelle entité fasse de la culture l'une de ses priorités. Elle dispose des atouts pour le faire, explique-t-il.”
Via Sylvain Rotillon
Guilhem Ricalens's insight:
D'abord manger, ensuite philosopher ! Est-on certain de pouvoir faire fonctionner correctement le nouveau découpage institutionnel de la métropole parisienne dont les contours restent encore très flous ? Dans ce contexte, la culture se conçoit dans le temps long.
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Réforme territoriale : "La France va perdre de sa compétitivité"

Réforme territoriale : "La France va perdre de sa compétitivité" | Grand Paris | Scoop.it
“ Le gouvernement a annoncé vendredi ses choix pour la redistribution des capitales des 13 nouvelles grandes régions françaises et de leurs sièges administratifs, un sujet hautement sensible pour les élus locaux et les populations.”
Guilhem Ricalens's insight:
Une analyse sans concession de l'ineptie de la réforme territoriale. Le problème est que rien n'arrête la machine administrative quand la politique déraille et qu'elle ne sert que les intérêts étroits de ceux qui sont au pouvoir. Quant à savoir si c'est la fausse réforme territoriale qui fait perdre de la compétitivité à la France ou la politique économique chaotique et sclérosante du président de la République ; probablement les deux.
more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Cinq départements en faillite d’ici à la fin de l’année ?

Cinq départements en faillite d’ici à la fin de l’année ? | Grand Paris | Scoop.it
Un an après la proposition de Manuel Valls de supprimer les conseils départementaux, l’ADF a-t-il normalisé ses relations avec...
Guilhem Ricalens's insight:

Les cinq départements qui connaissent une situation financière parfois dramatique ne constituent que l'avant-garde ! Malgré le ton très mesuré de Dominique Bussereau, le "big bang" territorial annoncé par le gouvernement (lois MAPTAM et NOTRe) risque fort de se terminer en "big crush" : explosion des dépenses sociales et dette d'un côté, baisse vertigineuse des dotations d'Etat et prélèvements sur les recettes d'un autre créent un effet de ciseau sur les finances départementales, et locales en général, qui risquent de mettre en défaut jusqu'aux collectivités vertueuses.

Faute de se réformer, l'Etat se décharge sur les collectivités territoriales. Mais au final, ce seront toujours les contribuables qui paieront. Halte au feu ! 

La relative accalmie sondagière dont bénéficie la cote d'impopularité du président de la République se paye par une absence de réformes structurelles qui aura pour conséquence l'accumulation de blocages et l'aggravation du retard du pays.

Qui peut croire cependant qu'à moins de deux ans des prochaines élections présidentielles le plus que probable futur candidat Hollande engage les réformes indispensables ? Pas moi dit le canard, ni moi dit le cochon, ni moi dit le chat.

more...
No comment yet.
Scooped by Guilhem Ricalens
Scoop.it!

Le Grand Paris, ou le destin d'une feuille morte ?

Le Grand Paris, ou le destin d'une feuille morte ? | Grand Paris | Scoop.it
La démagogie excède, ces jours-ci, les moyennes saisonnières. Ad nauseam. Ainsi est-il faux d’affirmer que le délai du 1er janvier 2016 pour créer la métropole n’est pas tenable.
Guilhem Ricalens's insight:

La vision très militante du JGP pour le Grand Paris ne doit pas faire oublier que l'on ne connaît pas à ce jour le contenu de la loi NOTRe. Des décisions devraient être prises par les collectivités territoriales et les EPCI sur des bases encore inconnues. Moins de six mois pour préparer des fusions d'agglomérations n'est pas très raisonnable. Si la métropole parisienne est une bonne idée, et c'est une bonne idée, on peut prendre le temps de la préparer.

Il ne faut pas non plus perdre de vue que l'une des erreurs du gouvernement est d'avoir voulu à toute force imposer à l'Île-de-France une construction métropolitaine qui ignorait la carte de l'intercommunalité en cours d'élaboration.

Faute de parvenir à un consensus, une autre erreur fut de vouloir déposséder les élus locaux de leurs compétences au profit d'une machine technocratique très éloignée des préoccupations des citoyens.

L'erreur qui achève la construction bancale de la métropole telle qu'elle est fut la loi NOTRe - pour autant qu'on puisse en tirer des principes - qui ne prend pas partie entre les communes et leurs intercommunalités d'une part, et les départements et les régions d'autre part. Il s'en est suivi une opposition très généralisée des élus locaux qui avaient beau jeu de dénoncer la confusion de la nouvelle organisation territoriale de la République.

C'est la division de la majorité et la faiblesse du gouvernement qui en découle qui créent les conditions de la confusion.

more...
No comment yet.
Rescooped by Guilhem Ricalens from Communauté Paris-Saclay
Scoop.it!

C’est parti pour la construction du futur radar géant de Palaiseau

C’est parti pour la construction du futur radar géant de Palaiseau | Grand Paris | Scoop.it
Du haut de ses 65 m, il surplombera le plateau de Saclay. Ce jeudi, la première pierre du radar de l’aviation civile de Palaiseau, situé dans le...

Via Communauté Paris-Saclay
Guilhem Ricalens's insight:

Une tour signal, en somme !

more...
No comment yet.