Géopolitique de l'Asie Centrale
58 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

The New Great Game in Central Asia | Foreign Affairs

Horsemen take part in a Kok-boru (Buzkashi) competition in Bishkek. (Courtesy Reuters)
Experts Asie Centrale's insight:

Alexander Cooley nous présente une vision particulièrement intéressante du développement du Nouveaux Grand Jeux dans l'espace de l'Asie Centrale. Bien que l'influence des Américains, Russes et Chinois y soit forte, les pays de l'Asie Centrale contrôlent en partie leur sort en tentant de tirer parti de ces rivalites. Ainsi, la region ne se determine plus par son passe, mais au contraire, en fonction de son futur : l'apparition de nouveaux pouvoirs ainsi que le declin des influences occidentales dans le monde.

L'auteur nous presente en troid points comment cette transition se passe. 

Dans sa premiere partie, Cooley nous explique la maniere par laquelle le Nouveaux Grand Jeux a contribué a consolider l'importance des pays de l'Asie Centrale en leur permettant de profiter du Grand Jeux tant sur le plan politique qu'economique.

Dans son second point, l'auteur nous demontre comment l'influence economique montante de la Chine limite sesconcurrents occidentaux, specialement les USA, dans ce Nouveaux Grand Jeux.

Dans son troisieme propos, l'article nous illustre que les elites de l'Asie Centrale deviennent de plus en plus hostiles aux principes moraux de l'Occident – la promotion de la democracie et des droits de l'homme. Cela ne les favorise en aucunemaniere.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

ASIE CENTRALE • L'Otan ouvre un bureau à Tachkent

ASIE CENTRALE • L'Otan ouvre un bureau à Tachkent | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Dans le contexte du retrait des troupes occidentales d'Afghanistan, le pouvoir ouzbek accueille une représentation de l'Otan. Selon les experts russes, l'Alliance atlantique peut s'appuyer sur un lobby militaire pro-occidental dans la région.
Experts Asie Centrale's insight:

Cet article paru dans le quotidien « courrier internationale » le 16 mai 2014, évoque l’ouverture d’un bureau de l’OTAN dans la capitale ouzbèke Tachkent. Cette installation envisage la protection de la stabilité de la région après le retrait de l’alliance de l’Afghanistan. Pour l’Ouzbékistan, c’est un atout et une menace en même temps ; d’aucuns pensent que  le régime totalitaire du président Karimov gagnera un soutien occidental alors que pour d’autres, l’Ouzbékistan sera la cible des attaques terroristes islamiques. Il est clair que l’occident cherche à préserver son influence dans l’Asie centrale. Malgré la fermeture de la base américaine à Manas en Kirghizistan en février passé, les Etats Unis affirment toujours qu’ils veulent garder leur rôle dans l’Asie centrale.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Chro-diplo-Le-grand-Jeu.pdf

Experts Asie Centrale's insight:

Le diplomate français François Bujon analyse dans cet article de 2008 les dynamiques du « nouveau Grand Jeu » en Asie Centrale. Bien que de plus en plus de puissances (Etats-Unis, Europe, Japon) s’intéressent à cette région géographiquement stratégique et riche en ressources énergétiques, ses voisins russe et chinois y sont déjà très présents. François Bujon soulève dans cette publication les paradoxes et les perspectives de la coopération sino-russe dans la région. Celle-ci s’articule essentiellement autour de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) dont la mission est d’abord sécuritaire. Moscou et Pékin partagent en effet des intérêts communs, à savoir la stabilité de la région, l’éradication du terrorisme, mais aussi le refus de voir l’influence occidentale grandir dans cette zone. Leur coopération est renforcée par leur complémentarité économique : la Chine dispose de l’industrie manufacturière et la Russie de ressources naturelles. Cependant, leur convergence reste précaire en raison d’intérêts divergents. Ainsi, la Russie pourrait craindre une pénétration économique chinoise de plus en plus forte et un recul de son influence au sein même de sa sphère d’influence. Enfin, la présence accrue des Américains, Européens mais aussi Japonais sont autant de forces extérieures qui pourraient fragiliser ce duo sino-soviétique, surtout face à la volonté des Etats concernés de diversifier leurs relations bilatérales.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Vers une militarisation de la mer Caspienne?

Experts Asie Centrale's insight:

Cet article parle des deux projets de Caspian Force (CASFOR) et de Caspian Guard. Ces deux projets ont un même objectif; celui de la militarisation de la Mer Caspienne. Pourquoi cette militarisation?

La Russie veut établir le CASFOR dans les pays d’Asie centrale sous prétexte sécuritaire pour protéger les pays de cette région contre le terrorisme, le trafic de drogues et les crimes organisées ainsi que protéger les puits de pétrole dans la région.

Par ailleurs, les Etats-Unis vont à leur tour proposer le projet de Caspian Guard qui est très semblable à son homologue russe. Ce projet consiste aussi selon les Etats-Unis à établir une coopération avec les pays de la région afin de préserver les intérêts de ces pays.

Cependant ces deux projets ne semblent que comme une course entre les Russes et les Américains pour intensifier leur présence militaire et augmentant ainsi leur influence dans cette zone géopolitique fragmentée qui est l’Asie centrale.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Kazakhstan’s President Nursultan Nazarbayev meets Finland's President Sauli Niinisto. Politics. Tengrinews.kz

Kazakhstan’s President Nursultan Nazarbayev meets Finland's President Sauli Niinisto. Politics. Tengrinews.kz | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
News. According to Nazarbayev, following the last year’s visit of Sauli Niinisto to Kazakhstan companies of the two nations signed contracts worth $100 million, with the trade turnover reaching $1 billion.
Experts Asie Centrale's insight:

Voire "Netherlands to strengthen relations with Turkmenistan"

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Union douanière de la CEEA

Union douanière de la CEEA | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Formée par la Biélorussie, le Kazakhstan et la Russie, l'Union douanière est une forme d'intégration économique et commerciale dans le cadre de la Communauté économique eurasiatique (CEEA). Cette infographie de RIA Novosti présente les principes fondamentaux de l'Union douanière, ses membres actuels et futurs, et les perspectives de l'intégration économique dans l'espace de la CEEA.
Experts Asie Centrale's insight:

A la suite de l'article d'Emmanuel Dreyfus sur l'Union Douanière et les perspectives d'une Communauté Economique Eurasiatique, cette infographie explique les mécanismes de cette union ainsi que la dynamique des différentes institutions créées à l'initiative de la Russie afin de regrouper certains pays de l'ancienne aire soviétique, ceci dans le but de véhiculer les intérêts de Moscou. Cette infographie présente de plus certaines limites de cette intégration, en témoigne la faible part des échanges commerciaux au sein de l'Union Douanière.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

End of the USSR: visualising how the former Soviet countries are doing, 20 years on

End of the USSR: visualising how the former Soviet countries are doing, 20 years on | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Its two decades since the USSR broke up. But what happened to those Soviet countries? Here's the key data
Experts Asie Centrale's insight:
"The Guardian" trace un bilan politique, économique et social des quinze anciens États de l’URSS, vingt ans après le traumatisme de sa dislocation. L'article mesure la corélation des facteurs fondamentaux que sont : le degré de démocratie, l’évolution de la population et de l’espérance de vie, la richesse en matières premières et le PIB par habitant. L’auteur démontre que  quelque soit le degré de démocratie, on note partout un rebond à partir de l’an 2000. Toutefois il relève des disparités régionales.C’est en Asie centrale que les résultats économiques sont les plus contrastés. Le Kazakhstan et le Turkménistan, riches en hydrocarbures, se developpent avec une rapidité frappante, alors que la croissance est lente dans le l’Ouzbéquistan, le Kyrgystan et le Tadjikistan. Contrairement aux autres pays de l’ancienne URSS, ceux de l’Asie centrale ont une forte croissance démographique. Le pouvoir y est très stable, personnel et autoritaire.
more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Ukrainian Scenario in Kyrgyzstan

Ukrainian Scenario in Kyrgyzstan | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
<p>By Arslan Sabyrbekov (the 05/03/2014 of the CACI Analyst)</p> <p>On February 27, a special roundtable entitled “Ukrainian scenari...
Experts Asie Centrale's insight:

Ukraine et Kirghizistan, un même scénario ? Représentants du gouvernement et de l'opposition ainsi que membres de la société civile ont pu débattre de cette question lors d'une table-ronde organisée le 27 février. Les membres de l'opposition, représentée essentiellement par le récent groupe “Mouvement d'Opposition Uni”, ont cherché à montré les similitudes entre le président destitué Ianoukovitch et l'actuel président kirghiz Atambayev : un pouvoir autoritaire détenu quasi-exclusivement par le président, avec une main-mise tant politique qu'économique de Moscou.

Naturellement, les représentants du gouvernement ont tenté d'accentuer les points de divergence entre les deux pays, si géographiquement éloignés. Ces derniers accusent les leaders de l'opposition de vouloir prendre le pouvoir en instrumentalisant les masses populaires.

Cependant, il est nécessaire de prendre en compte les particularités internes et externes du Kirghizistan. En effet, il n'est aucunement question dans ce cas d'une intégration européenne, et une analyste politique a remémoré les précédents kirghizs, à savoir la révolution de 2010 ayant chassé l'ancien président.

La situation au Kirghizistan demeure donc fragile. Certes, des similitudes existent avec la situation ukrainienne. Néanmoins, une révolte populaire résulterait de facteurs propres à ce pays d'Asie centrale.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Central Asia: Dim Security Prospects Ahead?

Central Asia: Dim Security Prospects Ahead? | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
As U.S. interest in the region wanes, the prospects for Central Asia security are uncertain at best.
Experts Asie Centrale's insight:

L'avenir sécuritaire de la région centre-asiatique semble des plus incertains, avec le retrait des dernières troupes américaines d'Afghanistan dans le courant de l'année et la fermeture de leur base arrière de Manas au Kirghizistan.

La menace terroriste est devenu le principal enjeu sécuritaire, particulièrement dans la Vallée du Ferghana, sur les territoires Ouzbèk, Kirghiz et Tadjik. En effet, les autorités craignent une recrudescence des groupes islamistes formés en Afghanistan ou au Pakistan, ainsi que le retour des groupes combattant actuellement en Syrie.

Le retrait progressif de la présence américaine de la région marquerait-il la fin d'un “Grand Jeu” dont les pions étaient essentiellement russes et américains ? Ce retrait donne l'occasion à Moscou de renforcer sa coopération militaire avec la région, en particilier au Kirghizistan et au Tadjikistan. Georgiy Voloshin s'interroge donc sur les capacités russes d'assurer la sécurité de la région des les années à venir.

Enfin, il perçoit la Chine comme un acteur géopolitique de second plan aux visées uniquement économiques. Cependant, les relations bilatérales de plus en plus étroites et diversifiées avec certains pays de la région pourraient conduire à la redéfinition des règles d'un “Grand Jeu”, celui-ci sino-russe.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

2011-01-asie-centrale.pdf

Experts Asie Centrale's insight:

 

Le Recteur Gérard-François Dumont, professeur à l’Université de Paris-Sorbonne et président de la revue Population & Avenir, explique dans cette étude l’importance géopolitique de l’Asie centrale basée sur l’analyse de la situation démographique de cette région.

L’étude commence par une démonstration scientifique de la démographie des pays de l’Asie centrale allant des effectifs des populations et leurs densités pour se lancer après dans une analyse détaillée de l’impact des peuples dans la politique voire la géopolitique.

 Plusieurs critères rendent l’Asie centrale un espace géographique très important et intéressant à étudier. C’est un espace avec une diversité ethnique énorme. Cette diversité peut à la fois être un atout d’union entre les différents pays ou alors un facteur de désunion menaçant la souveraineté. Cette étude nous permet de mieux comprendre le rôle des différents acteurs régionaux comme la Russie, la Chine, L’Iran et sans oublier la Turquie.

 


 

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Asie centrale. Les pays de l’Asie centrale ex-soviétique : calme apparent ou réel ? - Information - France Culture

Asie centrale. Les pays de l’Asie centrale ex-soviétique : calme apparent ou réel ? - Information - France Culture | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Experts Asie Centrale's insight:

Patrick Drombowski livre dans cette courte émission proposée par France Culture sa vision de la géopolitique de l'Asie Centrale. La première question soulevée est celle de la cohérence de cette région. Pour ce chercheur, il existe une cohérence, mais celle-ci ne se traduit pas par la construction d'un ensemble régional. Le journaliste emploie les termes d'"enceinte molle" pour caractériser cet espace.

Drombowski présente une région largement dépendante des grandes puissances voisines. L'exportation d'hydrocarbures a certes permis une certaine autonomisation vis-à-vis de la Russie, mais de manière très inégale. La Russie demeure l'acteur dominant géopolitiquement dans la région.Cependant, le réveil géopolitique de la Chine en Asie centrale confère aux pays de la région une nouvelle alternative qu'est le modèle chinois, malgré les peurs que cette puissance peut susciter.

Quant à la Turquie, sa présence dans la région, essentiellement économique, semble péricliter.

Enfin, une analyse des pays centre-asiatiques en interne laisse entrevoir des transitions politiques difficiles au Kazakhstan et en Ouzbékistan.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

L’Asie centrale à l’aune de la mondialisation – Une approche (...) - CEI

L’Asie centrale à l’aune de la mondialisation – Une approche (...) - CEI | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Les États qui composent l’Asie centrale - le Kazakhstan, le Kirghizstan, l’Ouzbékistan, le Tadjikistan et le Turkménistan - forment un espace en (...)
Experts Asie Centrale's insight:

Avec la Russie au Nord et la Chine à l'Est, l'Asie centrale est en relation directe avec ces deux puissances. Ces dernières années, la Chine a renforcé son partenariat avec chacun des pays par des négociations bilatérales (souvent en faveur de Pékin grâce à un rapport de force qui lui est favorable) ainsi que dans le cadre le l'Organisation de coopération de Shangaï (OCS) dont font partie quatre pays de l'Asie centrale.

La Chine a aussi du régler certains contentieux comme celui des frontières, récupérant ainsi des régions dont les avantages économiques et stratégiques sont non négligeables. Un second contentieux est celui qui l'oppose au Kazakhstan, concernant les fleuves transfontaliers. Encore une fois, Pékin a réussi à négocier un accord en sa faveur, créant une dépendance hydraulique et énergétique du Kazakhstan vis-à-vis de la Chine.

De plus, la Chine tend à s'imposer de plus en plus sur la scène économique de la région (notamment par le biais de l'OCS) où elle concurrence la Russie.

Enfin, il est dans l'intérêt de la Chine d'empêcher toute union centre-asiatique, ceci afin de conserver son avantage en terme de puissance au sein des négociations.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

27052013-veillee-armes-au-ferganistan.pdf

Experts Asie Centrale's insight:

La vallée du Fergana, autrefois lieu de passage important sur la route de la Soie, est aujourd'hui un territoire enclavé, soumis majoritairement au pouvoir ouzbèke.

Cette région subit depuis quelques années une islamisation croissante, favorisée par des difficultés économiques, la proximité de l’Afghanistan et le financement saoudien. Deux mouvements principaux y prolifèrent : le Khibz-out-Takhir et le Mouvement Islamiste du Turkestan ou MIT.

Ce phénomène est aggravé par les conflits territoriaux et l'enclavement des régions, nés de la création des frontières des États d'Asie centrale, construites principalement a l’époque Soviétiques.

Selon David Gauzere, seul l'instauration du libre-échange dans la région et donc un désenclavement des entités, pourrait freiner la radicalisation des populations.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Russie et Chine : levier pétrolier sur l’Asie centrale

Russie et Chine : levier pétrolier sur l’Asie centrale | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Pendant que Gazprom rachète le réseau de gaz du Kirghizstan, les compagnies chinoises construisent des raffineries dans ce petit pays instable des monts...
Experts Asie Centrale's insight:

La gestion de l’énergie kirghize est devenue aujourd’hui le terrain d’affrontement entre les deux principaux acteurs du Nouveau Grand Jeu en Asie centrale, à savoir la Russie et la Chine. Moscou dispose encore du monopole du pétrole raffiné dans la région, ce qui en fait une arme puissante en termes politiques.

Cependant, Pékin a construit récemment une nouvelle raffinerie dans le pays, dans la ville de Kara Balta. Sa grande capacité devrait permettre au Kirghizstan une plus grande indépendance vis-à-vis du levier énergétique russe. La stratégie chinoise repose à la fois sur l’approvisionnement en ressources et sur une mise en échec des prérogatives russes dans la région.

Néanmoins, les Kirghizes comptent tirer leur épingle du jeu en mettant des barrières au projet chinois, renforçant le poids de ce pays centrasiatique dans les négociations avec son voisin.  

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Die EU: Ein neuer Spieler auf dem „Schachbrett“ Zentralasien ?

Die EU: Ein neuer Spieler auf dem „Schachbrett“ Zentralasien ? | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Im Rahmen der Europaparlementswahlen bietet Novastan.org einen Überblick auf die Aktionen und Politik der EU in Zentralasien.
Experts Asie Centrale's insight:

Bien que présents en Asie centrale depuis la chute de l’URSS, les Européens n’ont pendant longtemps instaurés que des partenariats ponctuels et à relativement court terme. Ces derniers restaient essentiellement liés au domaine du transfert des ressources énergétiques.

A partir du milieu des années 90, les relations entre l’Europe et les pays d’Asie centrale se formalisent grâce à une représentation officielle de la commission européenne dans ces pays. Dix ans plus tard, en 2005, un représentant spécial est même nommé afin de représenter l’Union Européenne dans la région.

L’UE est devenue ainsi le troisième partenaire commercial de l’Asie centrale, après la Russie et la Chine.

Cependant, l’établissement d’un véritable plan européen sur le long terme est très récent. Sous impulsion allemande, un partenariat entre les deux régions s’est formalisé en 2007. L’auteur de cet article identifie ce partenariat comme l’entrée de l’UE au sein du « nouveau Grand Jeu ».

Le dialogue et les échanges se diversifient, notamment autour des domaines de la justice, de l’éducation et des droits de l’homme. Néanmoins, l’auteur soulève une volonté de rapprochement de la part des Européens qui les conduit parfois à minimiser le dialogue sur les droits de l’homme. De plus, un certain décalage demeure, ce qui conduit à certaines coopérations à des impasses, comme celle au niveau du développement.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Political Islam in Central Asia

Political Islam in Central Asia | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Following yesterday’s analysis of the region-wide governance crisis in Central Asia, Arne Seifert looks at the role of political Islam in this fragile context. He believes that the region lacks a moderate counterweight to Islamist extremism, a deficiency that may eventually lead to conflict.
Experts Asie Centrale's insight:

Quel est le rôle de l'Islam politique en Asie Centrale? Avec Arne Seigert nous allons découvrir une région qui est caractérisée par une influence de plus en plus marquante de l'Islam extrémiste provenant d'un pays voisin de la région: l'Afghanistan. Cette nation fortement musulmane était également contrôlée par un pouvoir Taliban jusqu'en 2001. Ainsi, les pays de l'Asie Centrale virent une grande montée de l'Islamisme dans des réseaux souterrains. Arne Seigert démontre que les pays de l'Asie Centrale manquent de réseaux d' un Islam modéré qui pourraient assurer un contre-pouvoir et une stabilisation à l'infiltration des groupes extrémistes. Dans son texte, l'auteur nous démontrera les principaux effets de cette situation sur la région.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Netherlands to strengthen relations with Turkmenistan - CİHAN

Netherlands to strengthen relations with Turkmenistan - CİHAN | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Cihan Haber Ajansı: Doğru ve hızlı haberin adresi
Experts Asie Centrale's insight:

Cette publication ainsi que la précédente ("Kazakhstan's President Nursultan Nazarbayev meets Finland's President Sauli Niinisto") montrent l'intérêt croissant de pays européens pour cette région riche en ressources naturelles. Ceux-ci renforcent donc leur coopération bilatérale, à l'image du gouvernement finlandais et du Kazakhstan ou encore des Pays-Bas et du Turkménistan. 

Dans le premier cas, le Kazakhstan compte bénéficier de la technologie finlandaise ainsi que développer son système éducatif.

Quant aux Pays-Bas, leur coopération avec le Turkménistan (qui dispose de la 4è réserve mondiale de gaz) a permis à plusieurs entreprises nationales et européennes d'obtenir des contrats dans la région dans le secteur énergétique (Alliance Engineering, Construction BV, Chemix BV International). La compagnie Shell travaille de plus sur un projet de gazoduc reliant la région à la Turquie et l'Europe.

Les intérêts mutuels, centre-asiatiques et européens, devraient dans les années à venir entraîner une plus forte coopération entre les deux régions, l'enjeu énergétique demeurant prioritaire pour les Européens.

 
more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Welcome To The Age Of Coal

Welcome To The Age Of Coal | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Central Asia is known for many reasons but two things stand out in coverage of the region these days -- the geostrategic location in terms of security and its energy resources.
Experts Asie Centrale's insight:

Cet article publié par le journaliste Bruce Pannier, met en avant le paradoxe de la consommation énergétique des pays de l’Asie Centrale. En effet, ces pays sont souvent cités pour leur richesse pétrolière (Kazakhstan principalement), gazière (Turkménistan surtout), hydraulique dans les montagnes kirghizes et tadjikes ou encore en uranium au Kazakhstan.

Or les industries centre-asiatiques sont essentiellement alimentées par des centrales à charbon, source d’énergie particulièrement polluante (en témoigne les problèmes de pollution de l’air en Chine). Selon les données de l’Agence américaine pour l’information énergétique et celles de British Petroleum, tous les pays ont augmenté leur production et leur consommation de charbon ces dernières années. L’électricité utilisée par les industries kazakhes proviendrait à plus de 64% des centrales à charbon.

Bruce Pannier analyse ce paradoxe comme le résultat de lacunes en matière de coopération régionale (l’Ouzbékistan utilise en effet son exportation de gaz dans les pays voisins comme un moyen de pression politique) ainsi que comme la conséquence de choix décidés par des hommes politiques privilégiant leurs gains personnels issus de la rente énergétique.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

L'Union douanière Russie, Biélorussie, Kazakhstan - Russie

L'Union douanière Russie, Biélorussie, Kazakhstan - Russie | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Emmanuel Dreyfus, chargé de mission junior chez CEIS, revient, dans cette note stratégique, sur l’Union douanière réunissant la Russie, la Biélorussie (...)
Experts Asie Centrale's insight:
Depuis l'éclatement de l'URSS et plus encore depuis les années 2000, Moscou multiplie les cadres institutionnels ayant pour vocation de regrouper les anciens pays soviétiques. L'Union Douanière, mise en place depuis 2010 et incluant la Russie, le Kazakhstan et la Biélorussie, a enregistré certains succès économiques dus à une plus forte intégration. Cette organisation a pour vocation de s'élargir à d'autres pays de la CEI (Communauté des Etats Indépendants) ainsi que de diversifier ses domaines d'intégration sur le modèle européen (avec des volets politiques et militaires, reprenant alors l'Organisation du Traité de Sécurité Collective déjà existante). Ce projet devrait se concrétiser par la mise en place d'une Union Economique Eurasiatique en 2015. Cependant, les Etats encore récemment indépendants restent peu enclins à une intégration au niveau politique, craignant pour certains une trop grande ingérence russe dans les affaires intérieures. De plus, Emmanuel Dreyfus met en avant un processus d'intégration par défaut dans lequel Moscou insiste plus sur les risques d'une non-intégration que sur les réels avantages de celle-ci. Enfin, les nombreux obstacles existants déjà au sein de l'Union Douanière remettent en question l'efficacité et la pérennité d'un tel projet, la première difficulté demeurant les inégalités en terme de poids démographique, économique et en terme d'influence. Néanmoins, l'actuel retour de la Russie sur les devants de la scène internationale pourraient donner un nouvel élan dans ce processus de formation d'une entité géopolitique vaste et patronnée par le Kremlin.
more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Géopolitique pétrolière de l'Asie centrale

Géopolitique pétrolière de l'Asie centrale | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Experts Asie Centrale's insight:

Ces 4 cartes, soulèvent la question de la géopolitique pétrolière de la région de l’Asie centrale. Une des importances géopolitique de l’Asie centrale, est celle de sa richesse en pétrole et gaz naturel. Une lutte est engagée par plusieurs puissances mondiales pour contrôler les réserves de la région. Cette lutte est incarnée dans ce qu’on appelle aujourd’hui le « New Great Game » ou « nouveau grand jeu » ou encore « nouvelle partie formidable ». C’est évidemment un grand jeu dans lequel participe les grands pays. L’enjeu du pétrole a une place très importante au sein de la géopolitique de cette région puisque ce sont les membres permanents du conseil de sécurité qui font la course pour dominer la région qu’on peut nommer « Pipelineistan ».

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

The Strategic Importance of Central Asia: An American View

Experts Asie Centrale's insight:

 Stephen Blank nous invite a considérer attentivement l'importance stratégique des pays de l'Asie centrale pour les États-Unis, la Russie et la Chine.

En premier lieu, Blank analyse l’attitude des États-Unis qui voient dans l’Asie centrale l’épicentre d’un conflit global et veulent assurer la liberté de l’accès aux matières premières, essentielle à la stabilité du monde, d’où leur soutien à l’émancipation des peuples.

Ensuite, Blank explique que la politique de la Russie impériale est stable depuis des siècles. Elle consiste à assurer un glacis protecteur, d’où une approche néo-colonialiste et la recherche du contrôle des matières premières et du pouvoir politique.

Enfin, Blank nous présente la Chine poussée par un objectif de maintien de son unité qui l’oblige à éviter toute influence étrangère sur ses régions turcophones. En cela, la Chine est alliée à la Russie, mais comme les États-Unis, elle veut aussi avoir accès aux matières premières.

La conclusion de Blank est que ces objectifs contradictoires peuvent conduire à un conflit majeur. 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Le Kazakhstan ne veut plus être un pays en «stan»

Le Kazakhstan ne veut plus être un pays en «stan» | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
Le président de cet Etat d'Asie centrale estime qu'un nouveau nom pourrait apporter à son pays essor et prospérité économique.
Experts Asie Centrale's insight:

Cet article écrit par Thomas Liabot pour le journal « La Libération », raconte la volonté du président du Kazakhstan de changer le nom du pays. Bien que cela puisse paraitre un simple changement, au contraire cette modification de nom aura un impact géopolitique dans l’Asie centrale. Le président Noursoultan Nazarbaïev est apparament un expert dans les changements. En 1997 il est responsable de la délocalisation de la capitale du Kazakhstan. La nouvelle capitale Almaty devenu Astana ensuite, remplace Akmola pour montrer l’opposition du président à n’importe quelle tentative de division du pays entre un nord russe et un sud kazakh.

Le changement de nom du Kazakhstan en « Kazakh Eli » signifiant « le pays des Kazakhs » est réclamé par Nazarbaïev pour distinguer son pays de l’image pauvre et sombre des autres « Stans » de la région et surtout l’Afghanistan et le Pakistan. Le président a un but principalement économique ; celui d’attirer les investisseurs dans son pays plus riche en pétrole que ses voisins.

Il ne faut pas se méfier de l’aspect ethnique de ce plan de changement de nom. La majorité faible des Kazakhs dans leur pays sera mise en valeur dans ce pays qui cherche toujours son identité.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

art_ml.pdf

Experts Asie Centrale's insight:

Dans cette publication du CERI, Marlène Laruelle revient sur les stratégies d'influence de la Russie et de la Chine en Asie centrale. Quelques années après l'éclatement de l'URSS, la Fédération de Russie a réussi à demeurer un acteur majeur et un partenaire privilégié  au sein de sa "sphère d'intérêt", sur les questions économiques, politiques et militaires, et ce grâce aux organisations régionales dont elle est l'initiatrice (Eurasec, OTSC).

Cependant, Marlène Laruelle prévoit dans les années à venir un déclin relatif de l'influence russe, au profit de son voisin chinois qui s'est depuis quelques années implanté dans la géopolitique centre-asiatique, via sa diplomatie bilatérale et l'Organisation de Coopération de Shanghai. La Chine est aussi devenue un partenaire majeur concernant la Défense et les échanges commerciaux (surpassant les Russes dans ce domaine). La richesse des sous-sols de l'Asie centrale attirent en effet les convoitises des puissances alentours. 

Enfin, des politiques russe et chinoise faisant appel au soft power leur permettraient d'affirmer et de faire perdurer leur influence régionale.

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Revues NecPlus - NecPlus Online ? Texte intégral

NecPlus est une maison d'édition de revues scientifiques dont l'édition électronique est réalisée et hébergée sur une plateforme développée et maintenue par Cambridge University Press.
Experts Asie Centrale's insight:

Lors de l'effondrement de l'URSS, les Russes représentaient 20% de la population de l'Asie centrale. Cette présence a depuis fortement diminué en raison d'importants mouvements de migration. Cependant, les Russes représentent encore une importante minorité dans la région, et plus particulièrement au Kazakhstan.

Sébastien Peyrouse s'intéresse dans cet article à la situation de ces minorités dans les pays de l'Asie centrale, ainsi qu'à la "question russe" au sein de ces sociétés.

En effet, les populations russes ont vu leur situation politique, économique et sociale se détériorer au fil des années (difficultés pour obtenir la double-citoyennté, sur le marché du travail, dans le milieu scolaire, médiatique ou associatif).

Cette évolution résulte dans certains cas de politiques volontaristes de la part des Etats en voie de "mono-ethnisation" (Ouzbékistan et Turkémistan). Au Kirghizistan et au Tadjikistan, il s'agit plus du résultat de changements socio-économiques, tandis que le Kazakhstan, malgré une revalorisation nationale, reste étroitement lié à la Russie.

Selon l'auteur, la dernière décennie a été marqué par l'autonomisation de la "question russe" vis-à-vis de la "russophonie". En effet, les Etats de l'Asie centrale se sont appropriées cette thématique, mais pour des raisons d'abord économiques, ceux-ci espérant profiter du dynamisme économique russe dans la région.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Experts Asie Centrale
Scoop.it!

Russia sending advanced air defense systems to Kazakhstan

Russia sending advanced air defense systems to Kazakhstan | Géopolitique de l'Asie Centrale | Scoop.it
MOSCOW (Reuters) - Russia is delivering S-300 advanced air defense systems to Kazakhstan, state-run RIA news agency reported Deputy Defence Minister Anatoly Antonov as saying on a trip to Astana.Russian
Experts Asie Centrale's insight:

La Russie et le Kazakhstan entament un rapprochement au niveau de leur Système de Défense Antiaérien (SDA). En effet, Moscou va délivrer cette année 60 missiles S-300 chez son voisin kazakh, dans le cadre de l'Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Cette organisation, instaurée en 2002 mais issue du Traité de sécurité collective signé en 1992, était jusqu'alors critiquée pour son inactivité.

 

more...
No comment yet.