Géographie du Brésil
3.5K views | +10 today
Follow
 
Scooped by Caroline Lechat
onto Géographie du Brésil
Scoop.it!

L'image des favelas

L'image des favelas | Géographie du Brésil | Scoop.it

"1964, dans le film de Philippe de Broca, L'homme de Rio, Jean-Paul Belmondo trouvait refuge dans une baraque en tôle, évidemment celle située au sommet de la favela, avec vue sur la mer et sur l'agglomération : la pauvreté en technicolor sous le soleil, au milieu des enfants jouant au cerf-volant, préfigurait, avec trois décennies d'avance, le tourisme contemporain dans les favelas.(...) 

 

La fréquentation touristique organisée des bidonvilles est née à Rio de Janeiro, au début des années 1990, lorsqu'un professionnel du tourisme, Marcelo Armstrong, créa Favela Tour, agence dédiée à la visite touristique des favelas et, plus précisément, de la plus grande d'entre elles, Rocinha (entre 60 000 et 100 000 habitants, selon les sources)."

Caroline Lechat's insight:

La politologue Camille Goirand, dans La politique des favelas, un livre publié en 2001 et tiré de son travail de thèse, montre que les favelas ont longtemps été considérées comme une "pathologie urbaine", "à éliminer plus qu'à soigner". Les favelas sont associées à l'image de la pauvreté et de la violence.

Pourtant, sont aussi devenues un objet touristique

 

Dans cet article publié en 2011 sur Géoconfluences, le géographe Rémy Knafou, spécialiste du tourisme, revient sur l'essor du tourisme dans les favelas de Rio en s'arrêtant sur trois exemples : Rocinha, Vidigal et Santa Marta. 

 

C'est à Santa Marta que Michael Jackson avait tourné, en 1995, une partie du clip de They don't care about us, à voir ici : 

https://www.youtube.com/watch?v=QNJL6nfu__Q

 

Cette visite de la favela Santa Marta, sur le blog d'Anthony Dumas, décrit la construction d'un "mur" le long de la favela en 2009

http://antonydumas.blogspot.fr/2010/08/petite-visite-la-favela-dona-marta.html

 

more...
No comment yet.
Géographie du Brésil
Thème au programme en Khâgne (ENS Lyon) pour 2017-2018
Your new post is loading...
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Yann Gross - "Le livre de la jungle" - Photographier l'Amazonie

Caroline Lechat's insight:

Le photographe suisse Yann Gross a décidé de suivre les pas du conquistador espagnol Francisco de Orellana, "découvreur" de l'Amazone au 16ème siècle. Ses photographies, du Pérou au Brésil, témoignent de la force de l'image mythique de l'Amazonie, de la complexité des sociétés amérindiennes qui y vivent. Ce périple a donné lieu à la publication d'un livre de photographies intitulé Le livre de la jungle (2016). 


A découvrir avec ce documentaire tourné à l'occasion des Rencontres Photo d'Arles en 2016. 14 minutes, passionnant !

 

A la minute 3:44 : Yann Gross commente son projet et le choix de sa photo introductive, la cascade San Rafael en Equateur

A la minute 8:28 : le rap du groupe amérindien les Bro MC's 

A la minute 10:53 : un extrait du film Fitzcarraldo, de Werner Herzog

 

Pour en savoir plus sur le travail et les photos de Yann Gross : le site L'Atelier des photographes

http://www.latelierdesphotographes.com/auteurs/yann-gross/

 

Et sur les Amérindiens et l'expression via le rap, cet article de Global Voices intitulé "Brésil : des rappeurs Indiens utilisent les médias numériques pour transmettre leur message au monde" (octobre 2017) : 

https://fr.globalvoices.org/2017/10/10/216750/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Géopolitique. Le Brésil et le Monde. H. THERY (CNRS)

Géopolitique. Le Brésil et le Monde. H. THERY (CNRS) | Géographie du Brésil | Scoop.it
Caroline Lechat's insight:

Dans cet article publié en septembre 2015 dans la revue en ligne Diploweb, Hervé Théry décrit la place du Brésil dans la mondialisation, à travers quatre points intitulés : 

1. Les voix du Brésil

2. Soft power

3. Le Brésil et ses voisins

4. Le Brésil entre Occident, BRICS et Afrique

 

Très clair, très utile !

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Video : Le pont de l'Oyapock

Video : Le pont de l'Oyapock | Géographie du Brésil | Scoop.it

Ce documentaire d'Albert Knechtel intitulé "Le Far West de l'Europe, le pont de l'Oyapock" est disponible sur le site d'Arte jusqu'au 17 mai 2018. 
Tourné en 2013 avant l'inauguration du pont (qui a eu lieu en mars 2017), il revient sur l'ambiguité de la construction de ce pont, qui fait sens surtout à l'échelle internationale, beaucoup plus qu'à l'échelle locale. 

Photo : Photo Feuillet-Naturimages. OnlyFrance

Durée du documentaire : 44 minutes

Caroline Lechat's insight:

En savoir plus sur le pont de l'Oyapock, achevé en 2011 mais inauguré seulement en 2017, sur la frontière entre le Brésil et la Guyane française :

- sur le site Géoconfluences, avec l'article "Oyapock, un pont trop loin, un pont pour quoi ?"

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/typespace/frontier/FrontDoc6.htm

- sur le site du CNRS

http://www.labo9.dsi.cnrs.fr/spip.php?article67

 

Et le travail exceptionnel du photographe Christophe GIN sur la Guyane française, sa frontière avec le Brésil, à voir ici : https://www.christophegin.org/index

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

EN IMAGES. Carnaval de Rio : plumes, paillettes et politique - Le Parisien

EN IMAGES. Carnaval de Rio : plumes, paillettes et politique - Le Parisien | Géographie du Brésil | Scoop.it

Photo : A Rio, lundi 12 février. Sur la pancarte : « M. le Maire, le péché, c’est de ne pas s’amuser pendant le carnaval ».

@ Leo Correa / AP

 

"Le président brésilien Michel Temer incarné par un vampire corrompu, le maire de Rio en épouvantail : la première soirée de défilés des écoles de samba a été placée sous le signe de la contestation.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les 72 000 spectateurs qui ont assisté au passage des sept premières écoles de l’élite de la samba, ont pu voir à quel point la population brésilienne était exaspérée par la violence et la corruption. Notamment par le maire Marcelo Crivella, qui a suscité de vives critiques en divisant par deux les subventions octroyées aux écoles. Ancien pasteur évangélique, l’édile est accusé de vouloir gâcher la fête de tous les excès à cause de ses convictions religieuses. Il s’est d’ailleurs envolé dimanche soir pour l’Europe, pour fuir Rio le temps du carnaval."

Le Parisien, 12 février 2018


Diaporama à voir en cliquant sur l'image. 

Caroline Lechat's insight:

Le Carnaval de Rio 2018 vient de débuter, le clou du spectacle est attendu pour le 17 février avec le défilé des écoles de samba victorieuses de la compétition. Comme l'écrit Claire Gatinois dans un article intitulé "Le Carnaval de Rio retrouve sa verve politique" (Le Monde, 12 février 2018), le carnaval reflète l'actualité de la société brésilienne : sociale, politique et même géopolitique. Parmi les thèmes choisis cette année par les écoles de samba pour défiler, on trouve la dénonciation de la corruption, l'histoire de l'esclavage, l'évocation des relations entre l'Inde et le Brésil. 

 

"Synonyme d’oubli et d’insouciance, le carnaval s’est ainsi mû en exutoire de rancœurs bien sérieuses. Aux critiques contre M. Crivella s’ajoutent celles visant le président Michel Temer, représenté en vampire lors des défilés. « Le carnaval est, à tort, décrit comme une fête aliénante. Il a toujours eu une portée politique. Les grandes écoles de samba, tout comme les blocos, ont participé en 1985 au mouvement Diretas Ja”,réclamant des élections directes au soir de la dictature militaire, et les défilés évoquent régulièrement des thèmes comme le massacre des Indiens ou la corruption », explique Luiz Antonio ­Simas, auteur du Dicionario da historia social do Samba (« Dictionnaire de l’histoire sociale de la samba », 2015, non traduit). A Rio, qui fut l’un des plus grands ports négriers au monde, « le carnaval offrait au peuple le moyen d’exercer sa citoyenneté volée », poursuit M. Simas.

Au Brésil, où il se dit que la fête est le meilleur endroit pour parler de choses graves, M. Crivella aura eu ce mérite : redonner au carnaval de Rio, transformé ces dernières années en un show commercial pour touristes, son âme d’antan, provocatrice, cynique et politique."

 

http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/02/12/le-carnaval-de-rio-retrouve-sa-verve-politique_5255475_3222.html#oqvgu7VgCv8mFMWB.99

 

 

En video : des images du défilé de l'école de Samba qui a remporté le Carnaval 2018, Beija Flor

ici : 

https://braziliannites.com/2018/02/14/beija-flor-wins-2018-rios-carnaval-parade/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Portrait de São Paulo (2) : contrastes, problèmes, défis — Géoconfluences

Portrait de São Paulo (2) : contrastes, problèmes, défis — Géoconfluences | Géographie du Brésil | Scoop.it
Cette seconde partie de notre portrait de São Paulo montre une métropole face à ses défis internes : cette ville tropicale construite sur un haut plateau, riche d'apports migratoires variés, doit gérer d'importantes inégalités de richesse. Les défis à relever sont nombreux, comme le problème des violences urbaines ou celui des mobilités dans cette ville de vingt millions d'habitants.
Caroline Lechat's insight:

A lire sur Géoconfluences, ce portrait de Sao Paulo en deux parties, par le géographe Hervé Théry en 2016. 

 

Photo : @Hervé Théry

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Une photo pour penser les inégalités | jssj.org

Une photo pour penser les inégalités | jssj.org | Géographie du Brésil | Scoop.it

"Tuca Vieira lui-même note que si sa photo a attiré l'attention sur cette favela, elle ne représente qu'une partie des violents contrastes qui marquent la ville de São Paulo : « À la limite, cette photo du bidonville de Paraisópolis […] ne montre pas exactement les choses comme elles sont. Ce ne sont pas les plus riches qui vivent dans ce bâtiment avec piscines, ils ne vivent pas collés aux plus pauvres, qui d'ailleurs n'habitent pas Paraisópolis. La puissance symbolique et didactique de l'image l'emporte avec sa grammaire visuelle simple»."

Caroline Lechat's insight:

Le photographe brésilien Tuca Vieira a pris cette photo à Sao Paulo en 2007. A droite, le quartier de Morumbi. A gauche, la favela Paraisopolis.
Une représentation devenue iconique des inégalités urbaines

Cet article de la revue en ligne Justice Spatiale / Spatial Justice la présente en détails, et donne la parole à son auteur. 

 

D'autres photos de Tuca Vieira à découvrir sur le site du photographe : http://www.tucavieira.com.br

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Reportage : le téléphérique de Rio ne répond plus - France 24

Reportage : le téléphérique de Rio ne répond plus - France 24 | Géographie du Brésil | Scoop.it
Le quartier est un exemple de l’échec des politiques publiques de la métropole brésillienne. Les JO de 2016 ont été un gouffre financier et la mairie ne parvient plus à entretenir ses infrastructures.
Caroline Lechat's insight:

Cette courte video de France 24 présente le téléphérique qui desservait les favelas du Complexo do Alemao à Rio depuis 2011, et qui est désormais à l'arrêt. 

Plusieurs téléphériques ont été construits à Rio pour améliorer l'intégration des favelas à la vie économique de la ville. Mais leur succès est mitigé, et les chercheurs ont souvent pointé leurs effets ambigus. 
C'est l'analyse d'Anne-Marie Broudehoux et de Jean Legroux, dans cet article publié en 2016 dans la revue Teoros après plusieurs années de travail de terrain : 

"L'option téléphérique dans les favelas de Rio. Conflits d'intérêts entre méga-événements, tourisme et besoins locaux", à lire ici : 

http://journals.openedition.org/teoros/2480?gathStatIcon=true&lang=en

Les deux auteurs reviennent sur le contexte de la Coupe du Monde de 2014 et des Jeux Olympiques de 2016, "méga-événénements" qui ont contribué à d'importantes transformations  de la ville de Rio, et se demandent, en s'appuyant sur le travail du géographe David Harvey, si les travaux menés ont vraiment profité à la population. 

 

Photo : @Le Dauphine.com

https://www.urbanews.fr/2011/06/01/14013-rio-une-telecabine-francaise-au-dessus-des-favelas/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Les géographes et le Brésil : François-Michel Le Tourneau

Les géographes et le Brésil : François-Michel Le Tourneau | Géographie du Brésil | Scoop.it

En cliquant sur l'image, une description des Indiens d’Amazonie à écouter sur France Inter (29 minutes), dans l’émission La Marche de l’Histoire en juin 2014. Très clair, précis et vivant.

François-Michel Le Tourneau y décrit la place des Indiens dans la société brésilienne, et les enjeux qui portent sur leurs territoires.

 

"En ouvrant de larges droits fonciers aux Amérindiens, la Constitution de 1988 avait semblé avancer dans le sens de la réparation du préjudice historique représenté par la dépossession territoriale des Amérindiens. Trente ans plus tard, force est de constater que la réconciliation attendue n’a pas eu lieu. Le moteur principal de la dispute est sans aucun doute d’ordre spatial. Les Amérindiens disposent en théorie aujourd’hui d’un usufruit exclusif sur une portion considérable du territoire brésilien (environ 13,7 %) mais le balancier semble avoir effectué son mouvement en sens inverse depuis une dizaine d’années."

(FM Le Tourneau, EchoGéo, 2017)

Caroline Lechat's insight:

François-Michel Le Tourneau est un géographe français spécialiste de l’Amazonie, qu’il a parcouru à de nombreuses reprises dans le cadre de ses recherches sur les territoires des Indiens Yanomami, sur le fleuve Jari, ou encore pour réaliser le « raid des 7 bornes » à la frontière entre la Guyane française et le Brésil.


Ses articles sur la déforestation et sur les territoires amérindiens sont des références indispensables !

 

En voici deux :

« Le Brésil maîtrise-t-il (enfin) sa déforestation ? » (Cybergéo, 2015)

http://journals.openedition.org/cybergeo/27325

« Le Brésil et ses Indiens, une réconciliation impossible ? » (Echogéo, 2017)

http://journals.openedition.org/echogeo/15027

 

Pour ceux qu’intéresse la dimension « aventurière » et exploratrice de la géographie, voici de quoi découvrir plus en détail le Raid des sept bornes :

http://la1ere.francetvinfo.fr/2015/07/23/raid-des-7-bornes-rencontre-avec-francois-michel-le-tourneau-geographe-aventurier-273097.html

 

…et l’exploration du fleuve Jari :

en 59 minutes sur France inter :

https://www.franceinter.fr/emissions/le-temps-d-un-bivouac/le-temps-d-un-bivouac-03-juillet-2013

Le Jari, géohistoire d’un grand fleuve amazonien, livre écrit à ce sujet par François-Michel Le Tourneau, dont vous pouvez télécharger l’introduction :

http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=3125

 

Pour ceux qui veulent découvrir le travail de François-Michel Le Tourneau sur les Yanomami :

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00326330/document

et sa page universitaire :

http://www.iheal.univ-paris3.fr/fr/annuaire-profil/le-tourneau-françois-michel

 

François-Michel Le Tourneau écrit aussi régulièrement sur le Brésil dans The Huffington Post : http://www.huffingtonpost.fr/bloggers/francoismichel-le-tourneau/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Henri Burin des Roziers, "avocat" des Sans Terre du Brésil

Henri Burin des Roziers, "avocat" des Sans Terre du Brésil | Géographie du Brésil | Scoop.it

Une figure du Mouvement des Sans Terres et de la lutte contre le travail esclave au Brésil, le frère dominicain Henri Burin des Roziers, est décédé ce dimanche 26 novembre 2017, à l’âge de 87 ans, à Paris.

Né en France en 1930, Henri Burin des Roziers s’était installé au Brésil en 1978, et s’y était consacré à la défense des paysans sans terre dans l’Etat du Para. Il obtint en 2000 devant le tribunal de Belem la première condamnation d’un « fazendeiro » responsable de l'assassinat d'un leader syndical. En 2003 il avait été nommé membre de la Commission nationale brésilienne contre le travail esclave.

 

Photo @Alain Pinoges / Ciric

Caroline Lechat's insight:

Dans ce texte de 2011, Henri Burin des Roziers présentait un état des lieux des inégalités foncières au Brésil ainsi que de la situation des Sans Terre.

 

Sur cette petite video, on le voit décrire le contraste entre l’importance accordée à la vie du bétail dans les grandes régions d’élevage du Brésil… contrairement à celle des ouvriers agricoles :

https://videotheque.cfrt.tv/video/henri-burin-des-roziers-frere-des-paysans-bresiliens/

 

Il avait vécu sous protection policière suite à l’assassinat, en 2005, d’une autre figure de la défense des paysans sans terre au Brésil, la religieuse américaine Dorothy Stang, ce que rappelle cet article de RFI intitulé « Un défenseur des Sans Terre dans le Far West brésilien » :

http://www1.rfi.fr/actufr/articles/067/article_37462.asp

 

La violence dans les campagnes brésiliennes est toujours d’actualité, comme l'explique la journaliste correspondante du Monde, Claire Gatinois, dans cet article daté du 25 mars 2017 intitulé « Au Brésil, meutres en série de militants écologistes ».

http://www.lemonde.fr/planete/article/2017/03/25/au-bresil-meurtres-en-serie-de-militants-ecologistes_5100656_3244.html

 

Pour aller plus loin :

  • « Le paradoxe des Sans Terre et des travailleurs esclaves au Brésil », un article d’Hervé Théry en 2014

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01202397/document

  • et toujours pertinent, cet article de la revue Mappemonde en 1991 intitulé « Conflits pour la terre et assassinats au Brésil »

https://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M491/ASSASSINS.pdf

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Candomblé et pratiques esclaves au Brésil

Candomblé et pratiques esclaves au Brésil | Géographie du Brésil | Scoop.it
Conférence du 29 mars 2013 sur "Candomblé et pratiques esclaves au Brésil", par Inês Sampaio, psychothérapeute, dans le cadre du cycle "Histoire mondiale de l’esclavage" de l'Université populaire du quai Branly
Caroline Lechat's insight:

Les diapositives de la conférence d'Inès Sampaio peuvent être visualisées et téléchargées ici :

https://www.canal-u.tv/video/cerimes/candomble_et_pratiques_esclaves_au_bresil.12033

 

D'autres pistes de réflexion intéressantes sur la géographie du candomblé avec cette chronique de France Culture sur un ouvrage  d'Emmanuelle Kaya Tall intitulé Le candomblé de Bahia, Miroir baroque des mélancolies post-coloniales (2012) : 

 

https://www.franceculture.fr/emissions/lessai-et-la-revue-du-jour-14-15/le-candomble-de-bahia-la-revue-des-revues

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

"Un état des lieux du Brésil en 2017" - EchoGéo

"Un état des lieux du Brésil en 2017" - EchoGéo | Géographie du Brésil | Scoop.it

Extrait de l'édito rédigé par Jean-Louis Chaléard :

 

"Le présent numéro d’ÉchoGéo s’attache à un grand pays émergent, situé sur le sous-continent latino-américain, le Brésil. Celui-ci a souvent fait la une de l’actualité ces dernières années, par l’organisation de grands évènements (Coupe du monde de football en 2014, Jeux olympiques en 2016), par son dynamisme économique, et par des aspects plus troubles ou critiques : corruption à l’intérieur de l’État et des grands groupes économiques, mise en accusation de l’ancien président Luiz Inácio « Lula » da Silva, destitution de la présidente Dilma Rousseff, violences urbaines, etc. Un dossier sur le Brésil fait forcément écho à celui que nous avions proposé en 2015 sur l’Inde, autre grand pays émergent, situé sur un autre continent. H. Théry y fait d’ailleurs allusion dans l’introduction du dossier Sur le Champ. À lire les introductions de ces deux dossiers et les articles qui suivent comment ne pas voir les mêmes questions, qui se posent à des grands pays émergents : poids de la métropolisation, violence des contrastes sociaux et spatiaux, économie à plusieurs vitesses… Mais bien sûr la comparaison atteint vite ses limites. Les deux géants diffèrent par leurs densités de population, l’histoire de leur peuplement, leur organisation spatiale. L’Inde est un monde plein, où des États se sont structurés depuis longtemps, où se sont épanouies d’anciennes civilisations. Le Brésil est un pays encore pionnier, peuplé largement par des migrants, volontaires (européens) ou non (esclaves africains), sans compter que même les histoires coloniales, britannique pour l’un, portugaise pour l’autre, diffèrent fortement.Le dossier Sur le Champ, « Un état des lieux du Brésil en 2017 », permet d’appréhender ces questions et de présenter les grands thèmes d’une géographie actuelle du Brésil."

Caroline Lechat's insight:

Le dernier numéro de la revue Echogéo porte sur le Brésil.

De nombreux articles à découvrir, voici le sommaire :

 

Hervé Théry

Un état des lieux du Brésil en 2017

 

Cathy Chatel, François Moriconi-Ebrard et Maria Encarnação Beltrão Sposito

 

Cláudio Zanotelli

 

Cássio Arruda Boechat, Ana Carolina Gonçalves Leite et Carlos de Almeida Toledo

 

Neli Aparecida de Mello-Théry

 

Vincent Dubreuil, Karime Pechutti Fante, Olivier Planchon et João Lima Sant'anna Neto

 

François-Michel Le Tourneau

 

Céline Broggio et Martine Droulers

 

François Laurent, Damien Arvor, Marion Daugeard, Reinis Osis, Isabelle Tritsch, Emilie Coudel, Marie-Gabrielle Piketty, Marc Piraux, Cecilia Viana, Vincent Dubreuil, Ali F. Hasan et François Messner

 

Tatiana Schor et Gustavo S. Azenha

 

Simone Affonso da Silva

 

Renata Callaça Gadioli dos Santos, Luiz Fernando de Macedo Bessa et Magda de Lima Lúcio

 

Hervé Théry
more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Santos, principal port d'Amérique latine, en proie à la congestion

Santos, principal port d'Amérique latine, en proie à la congestion | Géographie du Brésil | Scoop.it

"Située à 60 km de Sao Paulo, la ville de Santos, où sont arrivés des millions d'immigrants européens et japonais au XIXe siècle, a connu une croissance spectaculaire de son trafic portuaire, encouragé par l'essor du commerce avec la Chine, devenue le premier partenaire du Brésil devant les États-Unis. 

Avec une population de 530.000 habitants, Santos voit actuellement transiter 25% du commerce extérieur du Brésil et écoule la plus grande partie de la production des États céréaliers comme ceux de Sao Paulo, du Minas Gerais (sud-est), de Goias et du Mato Grosso do sul (centre-ouest)."

 

Photo : Une situation proche dans un autre port brésilien : camions chargés de soja en attente de déchargement au port de Paranaguá (Paraná). 

@Hervé Théry

https://echogeo.revues.org/14645

Caroline Lechat's insight:

Une description port de Santos en 2013 dans le magazine L'Express. 

 

Plus d'infos sur les grands ports brésiliens avec cette fiche sur la logistique au Brésil éditée en 2014 :

http://www.franceagrimer.fr/content/download/32652/294348/file/Synthèse-La+logistique+au+Brésil.pdf

 

et cet article du Marin (2012) :

http://www.lemarin.fr/articles/detail/items/id-20-milliards-deuros-pour-moderniser-les-ports-bresiliens.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Les cycles économiques dans la géohistoire du Brésil

Les cycles économiques dans la géohistoire du Brésil | Géographie du Brésil | Scoop.it

Ce tableau est extrait du manuel Géopolitique des Amériques, d'Alain Musset (dir.), Nathan, 2017 pour la dernière édition (ici un extrait de l'édition 2009).
Extrait :

 

"Si l'on reprend les ouvrages classiques de la géographie et les descriptions du Brésil de Hervé Théry, on retiendra l'immensité de ce pays-continent où " (...) si le nord du Brésil était placé en Scandinavie, son extrémité méridionale se situerait au Tchad, tandis qu'il s'étendrait d'ouest en est de la longitude de l'Islande à celle de la mer noire" (Théry, 2005). Cette surimposition nous donne la mesure des distances, qui deviennent des jours de bus si l'on décide de voyager à travers ces reliefs peu accentués et marqués par l'horizontalité des formes des paysages. Et cette impression d'espace infini, sans contrainte majeure, a structuré la mise en valeur du territoire brésilien au fil des siècles s'appuyant sur les cycles économiques découverte des minerais ou des ressources naturelles telles que le caoutchouc au XIXè siècle. Même si l'explication de l'histoire du peuplement du Brésil ne peut se réduire uniquement à l'histoire des cycles économiques, elle reste très éclairante pour comprendre la diversité des territoires mis en valeur sur des rythmes successifs. (...)

L'époque des cycles a marqué profondément les paysages, façonnant de véritables régions agricoles puis industrielles, mais elle a pénétré plus encore les mentalités des Brésiliens. L'esprit pionnier et aventurier, l'idée que l'espace est rempli de ressources renouvelables perdurent aujourd'hui et s'opposent à une prise de conscience profonde en faveur de la protection et de la conservation de la nature."

Caroline Lechat's insight:

Pour aller plus loin sur l'héritage laissé par ces cycles économiques dans l'organisation du territoire brésilien :

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Anitta, "La Beyoncé carioca" - Clip de la chanson "Vai Malandra"

Caroline Lechat's insight:

Tourné dans la favela de Vidigal, à Rio, le clip de la chanson « Vai Malandra » est rapidement devenu viral : plus de 200 millions de vues sur You-tube depuis décembre 2017. La chanteuse Anitta, Larissa de Macedo Machado de son vrai nom, incarne le succès à l’échelle mondiale du funk brésilien.

Une image très contemporaine du soft power brésilien, et de la place du Brésil dans la mondialisation.

 

« Hier cantonné aux bailes des favelas et aux torrides boîtes de nuit de la périphérie de São Paulo, le funk brésilien sort enfin de ses frontières. Longtemps, la musique dite latine fut uniquement hispanophone. Mais « 2017 aura été l’année où les talents brésiliens ont cassé la barrière de la langue », affirmait Sandra Jimenez, à la tête du département musique de YouTube en Amérique latine, dans la revue Billboard du 27 janvier.Ce succès hors des frontières brésiliennes est, selon Carlos Palombini, professeur de musicologie à l’université fédérale du Minas Gerais, signe d’une évolution du funk. A l’origine agressif, revendicatif et émaillé de gros mots, il a muté depuis le début des années 2010, empruntant les codes de la pop, plus polis, mélodieux et donc exportables.

Ainsi, en plus d’Anitta, d’autres artistes ont explosé dans le monde entier. Comme MC Kevinho, et surtout MC Fioti, chanteur affublé d'une mèche bleue dont le Bum Bum Tam Tam, qui  surtout reprend un extrait de la Partita pour flûte seule de Bach, a été vu plus d’un demi-milliard de fois sur YouTube. »

(Claire Gatinois, « Anitta, la Beyoncé carioca », Le monde, 7 mars 2018, extraits).

 

MC Fioti : 

https://www.youtube.com/watch?v=_P7S2lKif-A

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Festival du Cinema Bresilien de Paris

Festival du Cinema Bresilien de Paris | Géographie du Brésil | Scoop.it

Festival du Cinéma brésilien de Paris 2018,

au cinéma L'Arlequin, 76 rue de Rennes 75006 Paris, métro St Sulpice. 

Du 3 au 10 avril 2018

Caroline Lechat's insight:

Allez réviser au cinéma !

 

Voici le programme : 

 

Jeudi 05 avril

14h

L’ANNÉE OÙ MES PARENTS SONT PARTIS EN VACANCES

16h15

L’ÉTOILE DES AMÉRIQUES

Débat avec la réalisatrice Katia Mesel

18h45

LA MANUELA

Débat avec la réalisatrice Clara Linhart

21h

LES BONNES MANIÈRES

 

Vendredi 06 avril

13h45

CASA GRANDE

Présenté par le réalisateur Fellipe Barbosa.

16h

UNE SECONDE MÈRE

18h10

CINEMA NOVO

20h

BINGO

22h

CORPO ELÉTRICO

Présenté par responsable de la distribution Cyril Legann

 

Samedi 07 avril

11h

RIO 2

14h

CHICO, ARTISTE BRÉSILIEN

16h30

CLARA NUNES – L’ÉTOILE BRILLANTE

Débat avec Dado Amaral

19h

PLACE PARIS

21h30

JOAQUIM

23h
FORRO DANS LE HALL

 

Dimanche 08 avril

13h45

MON AMI HINDOU

16h15

MARIA, N’OUBLIE PAS QUE JE VIENS DES TROPIQUES

Débat avec les réalisateurs Francisco C. Martins et Elisa Gomes

18h30

DZI CROQUETTES

Débat sur les genres

21h

BERENICE

Débat avec le réalisateur Allan Fiterman et la productrice Elisa Tolomelli

 

Lundi 09 avril

13h45

MON MONDIAL À MOI

16h

LA CITÉ DE DIEU

18h45

LA VIE EST MAL FOUTUE

Débat avec Julia Rezende et Dante Belluti

21h15

AVANT QUE JE N’OUBLIE

(95 min)

Débat avec le réalisateur Thiago Arakilian et la productrice Silvia Fraiha

 

Mardi 10 avril

14h

SÉRIEUX, MAMAN ?!

Débat avec l’auteur Thalita Rebouças et le producteur Tuinho Schwartz

16h30

GABRIEL ET LA MONTAGNE

Débat avec le réalisateur Fellipe Barbosa

19h

BENZINHO

21h

FÉVRIERS – clôture

Présenté par le réalisateur

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

À Rio, les Cariocas pleurent Marielle Franco, voix des favelas et militante des minorités

À Rio, les Cariocas pleurent Marielle Franco, voix des favelas et militante des minorités | Géographie du Brésil | Scoop.it
Tuée mercredi en plein cœur de Rio de Janeiro, la conseillère municipale Marielle Franco était une militante de la cause noire, mais aussi féministe et LGBT. À Rio, elle est en passe d'incarner la lutte contre la violence qui gangrène la ville.
Caroline Lechat's insight:

"Dans une ville en plein chaos, minée par la corruption, ruinée et tourmentée par la guerre des gangs, Marielle Franco était une critique virulente de l’action des forces de l’ordre. Dénonçant les dérives policières, elle s’attaquait notamment à l’action des Unités de police pacificatrice (UPP), mises en place à partir de 2008 pour apaiser – en vain – les favelas de Rio. Effrontée, considérée comme une enquiquineuse par certains bataillons de policiers militaires qu’elle qualifiait de « bataillons de la mort », elle fut aussi prompte à fustiger l’intervention militaire fédérale décrétée en février pour prendre en charge la sécurité de l’Etat de Rio.

Aucun indice ne permet à ce stade d’éclairer le motif du crime. Mais une partie des Brésiliens imagine une vengeance de la part des policiers quand l’autre partie voit une démonstration patente de l’échec de l’intervention fédérale.

« Marielle avait été nommée rapporteure de la commission parlementaire des conseillers municipaux sur l’intervention fédérale. Elle habitait la favela de Maré. Elle venait de rédiger son master dont le titre était : UPP : la favela au-delà de trois lettres”, rapporte un porte-parole de l’ONG Amnesty International. Il faut une enquête immédiate et rigoureuse. Il ne peut y avoir de doutes sur le contexte, les motivations et l’auteur de l’assassinat de Marielle Franco. »

« Marielle n’a pas été choisie par hasard. Les positions qu’elles prenaient ont à voir avec son exécution. C’était une femme, noire, lesbienne, de la favela, de gauche et du PSOL », ajoute Jean Wyllys, député du PSOL, qui espère faire de la mort de sa consœur l’« emblème de la lutte de ce qu’il reste de démocratie au Brésil ».

Conscient de l’émoi, le président Michel Temer a condamné un « acte lâche », promettant que le crime ne resterait pas impuni, sans remettre en question l’intervention militaire à Rio".

 

Claire Gatinois, "L'assassinat à Rio d'une militante dénonçant les violences policières émeut le Brésil", Le Monde, 16 mars 2018.


http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2018/03/16/l-assassinat-a-rio-d-une-militante-denoncant-les-violences-policieres-emeut-le-bresil_5271895_3222.html#rITRgQ2j5ct3yEze.99

 

Photo © Miguel Schincariol, AFP

 

Sur le thème de la violence dans les favelas de Rio, ce projet interactif de l'AFP intitulé "Balles perdues", à voir ici :

https://interactive.afp.com/Balles-perdues_255

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Favelas : les UPP

Favelas : les UPP | Géographie du Brésil | Scoop.it
En 2008 Rio de Janeiro a lancé sa politique de pacification des favelas, avec les Unités de Police Pacificatrice (UPP), qui suscitent toujours beaucoup de critiques, notamment pour leur violence.
Caroline Lechat's insight:

Un reportage de 5 minutes (Arte journal), tourné en 2014 à Rio, qui souligne les ambiguïtés de la politique de pacification des favelas. 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

L'image des favelas

L'image des favelas | Géographie du Brésil | Scoop.it

"1964, dans le film de Philippe de Broca, L'homme de Rio, Jean-Paul Belmondo trouvait refuge dans une baraque en tôle, évidemment celle située au sommet de la favela, avec vue sur la mer et sur l'agglomération : la pauvreté en technicolor sous le soleil, au milieu des enfants jouant au cerf-volant, préfigurait, avec trois décennies d'avance, le tourisme contemporain dans les favelas.(...) 

 

La fréquentation touristique organisée des bidonvilles est née à Rio de Janeiro, au début des années 1990, lorsqu'un professionnel du tourisme, Marcelo Armstrong, créa Favela Tour, agence dédiée à la visite touristique des favelas et, plus précisément, de la plus grande d'entre elles, Rocinha (entre 60 000 et 100 000 habitants, selon les sources)."

Caroline Lechat's insight:

La politologue Camille Goirand, dans La politique des favelas, un livre publié en 2001 et tiré de son travail de thèse, montre que les favelas ont longtemps été considérées comme une "pathologie urbaine", "à éliminer plus qu'à soigner". Les favelas sont associées à l'image de la pauvreté et de la violence.

Pourtant, sont aussi devenues un objet touristique

 

Dans cet article publié en 2011 sur Géoconfluences, le géographe Rémy Knafou, spécialiste du tourisme, revient sur l'essor du tourisme dans les favelas de Rio en s'arrêtant sur trois exemples : Rocinha, Vidigal et Santa Marta. 

 

C'est à Santa Marta que Michael Jackson avait tourné, en 1995, une partie du clip de They don't care about us, à voir ici : 

https://www.youtube.com/watch?v=QNJL6nfu__Q

 

Cette visite de la favela Santa Marta, sur le blog d'Anthony Dumas, décrit la construction d'un "mur" le long de la favela en 2009

http://antonydumas.blogspot.fr/2010/08/petite-visite-la-favela-dona-marta.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Des villes toujours plus grosses

Des villes toujours plus grosses | Géographie du Brésil | Scoop.it

"Depuis cinquante ans, le mouvement d’urbanisation de la planète s’est fortement accéléré, et le nombre de citadins a officiellement dépassé 50 % de la population mondiale. Dans le même temps, on a assisté à l’émergence d’une forme nouvelle de villes : les mégacités, des mastodontes urbains de plus de dix millions d’habitants… au minimum. Si Paris et Londres avoisinent les 12 millions d’habitants, une agglomération comme celle de Shanghai flirterait aujourd’hui avec les 80 millions d’habitants, devenant selon certains géographes la ville la plus peuplée du monde, devant Tokyo. Bien que l’ordre du classement divise les chercheurs, on trouve parmi les dix plus grandes villes du monde des villes multimillionnaires comme Shanghai, Guangzhou (Canton), Tokyo, Dehli et Mumbai (Bombay) en Inde, mais aussi New-York avec ses 25 millions d’habitants ou encore Rio et São Paulo au Brésil

« L’urbanisation est si intense qu’elle a brouillé les cartes, raconte Michel Lussault, géographe au laboratoire Environnement, ville, société. On ne sait plus où commencent et où finissent des villes comme Mexico, Tokyo ou Shanghai, qui aujourd’hui n’ont plus rien à voir avec la cité d’origine… ». "

Caroline Lechat's insight:

L'Amérique latine compte quatre mégacités, villes de plus de 10 millions d'habitants, dont deux sont brésiliennes : Sao Paulo et Rio. 

Cet article publié en 2017 dans la revue du CNRS présente le défi que représente, pour les chercheurs, l'évaluation de la population de ces villes gigantesques, et revient sur deux de leurs caractéristiques majeures : ces mégacités sont des lieux d'innovation économique et sociale, mais aussi des espaces marqués par des formes de ségrégations socio-spatiales de plus en plus fortes, témoins de l'accroissement des inégalités

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Brésil : la cause indigène s'invite au carnaval de Rio

Brésil : la cause indigène s'invite au carnaval de Rio | Géographie du Brésil | Scoop.it

En février 2017, pour le défilé du carnaval de Rio, l’école de Samba Imperatriz Leopoldinense avait choisi pour thème la défense des tribus indiennes du Xingu menacées et donné la parole au très célèbre chef indien Raoni, leader de la tribu des Kayapos et grande figure de la lutte contre la construction du barrage de Belo Monte.

 

Une autre école de samba, São Clemente, avait choisi pour thème la vie de Nicolas Fouquet, ancien surintendant des finances de Louis XIV accusé de détournement du trésor public. 

Une référence au méga-scandale de corruption Petrobras qui secoue le Brésil depuis 2014, avec des dizaines de dirigeants d'entreprises et d'hommes politiques de tous bords sous les verrous. 

 

Photo : le cacique Raoni, lors de la conférence de presse de l'école de Samba Imperatriz Leopoldinense, le 24 février 2017

@YASUYOSHI CHIBA / AFP

Caroline Lechat's insight:

La correspondante du quotidien Libération, Chantal Rayes, titrait ainsi : « Au Carnaval de Rio, un air de samba anti-agrobusiness » dans un article daté du 25 février 2017.


Extraits :

« Les Indiens du Brésil applaudissent, le secteur de l’agrobusiness fulmine : la cause indigène s’est invitée au carnaval de Rio, qui s’ouvre ce dimanche. Et son icône internationale, le mythique Raoni, l’un des leaders du peuple kayapo, sera de la fête. Flanqué de seize autres chefs indiens, le vieil homme au labret défilera sur l’un des chars allégoriques de l’école Imperatriz-Leopoldinense, huit titres de championne à son actif.

Intitulé la Clameur qui vient de la forêt, son enredo, ou chant carnavalesque, exalte les «fils oubliés du monde, seigneurs véritables de cette Terre». Et en particulier la lutte des Indiens du Xingu, réserve encerclée par les plantations, menacée par le défrichement comme par la construction du gigantesque barrage de Belo Monte, ce «Beau monstre qui vole les terres de nos fils/Dévore les forêts et assèche les fleuves». Très attendu, le défilé prévoit aussi des «ailes» (groupes thématiques de danseurs) qui brocardent «les yeux de la convoitise» ou encore «l’arrivée des envahisseurs»… 

La critique s’adresse à l’homme blanc en général, mais l’agrobusiness – accusé de détruire la forêt au nom de son expansion – s’est senti visé. Grand pourvoyeur de devises, courtisé par les gouvernants de tous bords, le secteur a riposté par une volée de condamnations. «Le pays de la samba est porté à bout de bras par l’élevage et l’agriculture», a ironisé, par exemple, l’Association brésilienne des éleveurs de zébu, jugeant «inacceptable ce spectacle de sensationnalisme et d’attaques infondées». Le sénateur Ronaldo Caiado, de l’Etat agricole du Goiás, a quant à lui insinué qu’Imperatriz aurait bénéficié de financements occultes. Ecologistes et indigénistes sont fréquemment accusés par les ruralistas (les représentants de l’oligarchie rurale) d’être au service d’intérêts étrangers pour discréditer la compétitive agriculture brésilienne…  

Eviter les sujets qui fâchent : Imperatriz-Leopoldinense a rompu cette fois avec cette règle non écrite des sponsors – surtout entreprises, notamment multinationales – de la plus célèbre fête populaire au monde. Or, avec la crise, ces derniers se font rares, ce qui permet aux écoles de renouer avec leur liberté de ton. «Le carnaval de Rio, voire la polémique elle-même, confère une visibilité mondiale à la dure réalité des Indiens du Brésil, dont les droits sont bafoués, se félicite Gilberto Vieira dos Santos, secrétaire adjoint du Conseil indigéniste missionnaire (Cimi), une ONG liée à l’Eglise. L’image de "bon garçon" que tente de se construire l’agrobusiness en prend un coup.»

 

Chantal Rayes, correspondante au Brésil du journal Libération

http://www.liberation.fr/auteur/1855-chantal-rayes

 

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Au Brésil, le combat des Indiens pour leurs terres continue

Au Brésil, le combat des Indiens pour leurs terres continue | Géographie du Brésil | Scoop.it

"Dans le long combat que mènent les Indiens du Brésil pour voir leurs droits reconnus, la décision de la Cour suprême du mercredi 16 août 2017 marque une victoire importante. À l'unanimité, les juges ont rejeté la demande de l'État du Mato Grosso qui réclamait une indemnisation pour les terres occupées par les tribus Nambikwara et Pareci, dans le sud-ouest du pays.

Cette décision intervient dans un contexte de plus en plus tendu pour les populations indiennes du Brésil. « Avec la fin de la dictature militaire (1964-1985) et le retour de la démocratie, la situation des Indiens au Brésil s'est améliorée, note Hervé Théry, géographe spécialiste du Brésil, professeur invité à l'université de São Paulo. Leur population a augmenté, la plupart des terres indiennes ont été attribuées de manière définitive, et les droits des peuples indigènes ont été inscrits dans la Constitution de 1988 comme une priorité. La situation s'est détériorée avec la chute de la présidente Dilma Rousseff". 

Caroline Lechat's insight:

Les enjeux économiques, sociaux et environnementaux qui traversent actuellement la société brésiliennes se traduisent fortement par des débats portant sur la délimitation et le statut de territoires spécifiques, notamment ceux des terres indigènes.

 

Cet article clair et synthétique du Point (aout 2017) retrace ici la lutte menée par les Indiens Nambikwara et Pareci dans l'Etat du Mato Grosso, en s'appuyant sur une interview d'Hervé Théry.

Un exemple très utile pour comprendre la dimension géographique de la tension qui se joue actuellement au Brésil, autour de la mise en valeur du territoire et de l'exploitation de ses ressources

 

Photo : Le village indien de Kwikuro au sein du parc national de  Xingu, dans le Mato Grosso.

© TIAGO QUEIROZ / AGNCIA ESTADO / Agncia Estado/ TIAGO QUEIROZ

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Le soja brésilien dans la globalisation - Cash investigation à voir en replay

Le soja brésilien dans la globalisation - Cash investigation à voir en replay | Géographie du Brésil | Scoop.it

L'émission "Cash investigation" du 7 novembre 2017, à voir en replay jusqu'au 7 décembre.

"Paradise Papers" : au coeur d'un scandale mondial

Caroline Lechat's insight:

A partir de la minute 37, l'émission Cash Investigation du 7 novembre 2017 enquête sur le "roi du soja" Blairo Maggi, ministre de l'agriculture du Brésil depuis 2016, à qui Greenpeace avait en 2005 délivré le trophée de la "tronçonneuse d'or" pour dénoncer son rôle dans la déforestation de l'Amazonie dans le Mato Grosso

 

A voir : les images impressionnantes de la route BR 163, axe stratégique pour l'exportation du soja et non encore bitumée dans sa totalité. 

 

L'occasion de voir concrètement l'insertion de l'agrobusiness brésilien dans la mondialisation, via les accords signés avec d'autres multinationales, via les flux de la globalisation financière, et via les enjeux liés aux transports à différentes échelles. 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Pelé, Garrincha, dieux du Brésil - Un documentaire de Jean-Christophe Rosé (2002)

La vidéo disponible sur dailymotion montre les 58 premières minutes du film, qui dure au total 1h30. Frustrant, mais à visionner tout de même car c'est un documentaire exceptionnel sur le Brésil et son futebol....

Caroline Lechat's insight:

Un très beau documentaire de Jean-Christophe Rosé, réalisé à partir de montage d'archives :

 

"Depuis la création de la Coupe du monde en 1930, le Brésil est le seul pays à en avoir disputé toutes les éditions et à l’avoir gagnée quatre fois. Le foot est au cœur de la vie des Brésiliens. Il a donné naissance à deux joueurs érigés en symboles, Pelé et Garrincha, le Noir et l’Indien. Leur légende commence en 1958 dans le stade de Maracana. Quelques mois plus tard, ils offrent au Brésil sa première Coupe du monde... Pelé et Garrincha sont deux enfants pauvres d’un Brésil qui peine à sortir du sous-développement et se construit pourtant une nouvelle capitale, Brasilia. Pelé deviendra riche, célèbre et choyé par le pouvoir. Garrincha, après avoir gagné tous les titres brésiliens, sera victime du succès, de l’usure physique, de l’instrumentalisation. L’un sera ministre et millionnaire, l’autre mourra alcoolique et dans la misère. Jean-Christophe Rosé retrace leurs destinées et met en évidence combien elles sont liées à celle de leur pays". http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/13774_1

 

 

Présentation du film et note d'intention du réalisateur à retrouver ici :

http://download.pro.arte.tv/archives/fichiers/01776774.pdf

 

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Les populations du Brésil, disparités et dynamiques

Les populations du Brésil, disparités et dynamiques | Géographie du Brésil | Scoop.it

"La population du Brésil est très inégalement répartie, en raison d'une croissance rapide qui a bénéficié principalement aux villes littorales. Des origines ethniques différenciées dessinent des ensembles où domine telle ou telle couleur de peau et ses fortes disparités de niveaux de développement ne sont qu'en partie corrigées par des fronts pionniers de grande ampleur qui progressent encore en Amazonie."

Caroline Lechat's insight:

Un article d'Hervé Théry publié en 2010 dans la revue Espaces, Populations, Sociétés, à partir des données du dernier recensement de la population brésilienne. 

 

Un point clair sur la répartition de la population brésilienne, les contrastes de développement et les enjeux raciaux, ainsi que sur les flux migratoires à l'intérieur du Brésil.


Avec des cartes de références toujours très utiles : densités, IDH, population urbaine, taux de masculinité, part des migrants dans la population, poids des Noirs, Indiens, Métis dans la population des différents Etats du Brésil.

more...
No comment yet.
Scooped by Caroline Lechat
Scoop.it!

Le Brésil, pays émergent

Le Brésil, pays émergent | Géographie du Brésil | Scoop.it

"Qu’est-ce que l’émergence du Brésil ? Le Brésil est passé de « pays du tiers monde », dans les années 1950-60, à « nouveau pays industriel » - NPI, dans les années 1970, puis à « pays à bas salaires et à capacité technologique - PBSCT » (Giraud, 1996), avant de devenir « émergent » dans les années 2000. Le terme d’émergence a d’abord été utilisé par les économistes pour indiquer un PIB en forte augmentation, une place croissante dans le commerce international et dans les investissement."

 

Photo : Le quartier d'Ibirapuera à São Paolo

@Hervé Théry 2012

Caroline Lechat's insight:

Un article de la géographe Martine Droulers, sur la revue franco-brésilienne Confins. 

 

Pour compléter sur les relations entre pays émergents, et notamment les liens entre le Brésil et la Chine

 

more...
No comment yet.