Le 28 juin 1914, l'Archiduc Charles-Ferdinand d'Autriche-Hongrie, héritier de la Couronne, et sa femme étaient assassinés par un patriote serbe lors d'une visite du couple princier à Sarajevo. Les Serbes savaient l’Archiduc propice à la création, au sud de l'Autriche-Hongrie, d'une province slave et craignaient que l'Empire d'Autriche-Hongrie n’en profitât pour y incorporer leur état récemment agrandi et très jaloux de son indépendance. Des associations de patriotes extrémistes avaient décidé de faire disparaître l'Archiduc.