Foresight Research, Education and Practices
65 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Destatte Philippe
Scoop.it!

Education for Life and Work: Developing Transferable Knowledge and Skills in the 21st Century

Education for Life and Work: Developing Transferable Knowledge and Skills in the 21st Century | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it
Americans have long recognized that investments in public education contribute to the common good, enhancing national prosperity and supporting stable families, neighborhoods, and communities.
more...
No comment yet.
Scooped by Destatte Philippe
Scoop.it!

Un nouveau président pour l’ACUF

Un nouveau président pour l’ACUF | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

Vendredi 16 novembre 2012, Michel Delebarre a été élu Président de l’association des Communautés urbaines de France (ACUF) à l’occasion des 40èmes journées des communautés urbaines qui se tenaient à Nancy dans la citée dirigée par André Rossinot ...

more...
No comment yet.
Scooped by Destatte Philippe
Scoop.it!

Online learning strategies of male and female students

ScienceDaily (Nov. 23, 2012) — Research Highlight -- Virtual learning via cyber space. Researcher Rasaya Marimuthu and his team from Universiti Teknologi MARA conducted a study to determine the online learning strategies of male and female students in an English Language course.

Utilizing computers as a tool in education appears to be gaining momentum. There appears to be varying levels of interest in this method of online learning. This study attempted to investigate the relationship and differences (if any) of five variables, motivation, self monitoring, internet literacy, internet anxiety and concentration of students when engaging in online studying.

The study showed that there were no significant differences in the online learning experiences between male and female students. However, there existed correlations among some of the variables and also according to their gender. This study revealed that the respondents both male and female exhibited high levels of motivation, degree of self -monitoring, level of internet literacy and level of concentration when engaged in online learning.

As for the correlation effects of the five variables, the motivation in online learning had a significantly high positive correlation with self-monitoring in online learning. When comparison of the five variables according to gender was made, the results revealed that male and female students did not show any significant differences for the variables of motivation, self-monitoring, a higher level of internet literacy and also better levels of concentration when engaged in online learning.

The study appears to indicate that both male and female students in this study engaged in the same levels of motivation, self monitoring, internet literacy, internet anxiety and concentration in online studying. This study indicates that both male and female students are equally receptive to online learning.

more...
No comment yet.
Rescooped by Destatte Philippe from Univers(al)ités
Scoop.it!

Psychologies⎥Le sexisme est encore rarement dénoncé

Psychologies⎥Le sexisme est encore rarement dénoncé | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

Le sexisme se traduit de diverses façons. Psychologies fait le point, après le débat provoqué par le film "Femme de la rue". Contribution de Claire Gavray, enseignante et chercheuse à l'ULg, spécialisée en études de genre. 


Via Université de Liège, Bernard Rentier
more...
No comment yet.
Scooped by Destatte Philippe
Scoop.it!

7 Macro Issues - Millennia2015 www.millennia2015.org

7 Macro Issues - Millennia2015 www.millennia2015.org | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

Millennia2015 Foresight Process:

7 Macro Issues resulting of the Think Tank research

 

MI-1. How to make women and girls more autonomous, through access to education, training and resources, while guaranteeing the conditions for genuine social and political success, to value their skills in the framework of a shared leadership between women and men?

MI-2. How to change mentalities to put an end to gender discrimination and change the traditions, in order to eradicate all forms of violence against women and girls, while specifically mobilizing men and boys?

MI-3. How to restore women's self-confidence and esteem, raise their awareness about their potential, their abilities and their vital role as managers of life, actors of development, mediators for peace and architects of futures?

MI-4. How to train, enhance and fund health care providers, particularly women, to offer appropriate medical care to women and children, in real time and in their own language, while using scientific resources and adequate technologies for remote health consultation as well as in health structures?

MI-5. How to conceive and carry out innovative societal transformations in order to achieve equality between women and men, indispensable for common progress and human harmony?

MI-6. How to combine equitably the added value of women in economic, scientific and political decision-making, and political scientists in order to found an inclusive multicultural society more balanced and responsible for the future?

MI-7. How to structure and effectively relay the strategies of the Millennia2015 communities to achieve the Millennium Development Goals and implement sustainable partnerships?

 

more...
No comment yet.
Scooped by Destatte Philippe
Scoop.it!

Collectivites Territoriales et Reseaux Sociaux OCTOBRE 2012 | Visual.ly

Collectivites Territoriales et Reseaux Sociaux OCTOBRE 2012 | Visual.ly | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

Le Baromètre "Collectivités Territoriales et Réseaux Sociaux" d'Octobre 2012 analyse la présence et l'activité des territoires face aux réseaux sociaux

more...
No comment yet.
Rescooped by Destatte Philippe from Open-Up Public Science!
Scoop.it!

Using Twitter in university research, teaching and impact activities A guide for academics and researchers


Via Bernard Rentier
more...
No comment yet.
Rescooped by Destatte Philippe from Univers(al)ités
Scoop.it!

L'ULg lance le programme VERDIR, un ambitieux concept de reconversion industrielle

L'ULg lance le programme VERDIR, un ambitieux concept de reconversion industrielle | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

Il y a une vie après la sidérurgie C'est le pari que prend l'université de Liège (ULg) : vu la mort définitive de la "phase à chaud" d'ArcelorMittal en région liégeoise, le recteur de l'ULg, Bernard Rentier, a réuni toutes les facultés pour...


Via Bernard Rentier
more...
Bernard Rentier's curator insight, December 22, 2012 3:45 AM

VERDIR, un projet de grande ampleur et fédérateur pour l'ULg, impliquant toutes les facultés, qui devra convaincre les investisseurs et les pouvoirs publics ainsi que la population des zones urbaines orphelines de leur activité sidérurgique.

Scooped by Destatte Philippe
Scoop.it!

De l’intelligence stratégique à la prospective d’entreprises

De l’intelligence stratégique à la prospective d’entreprises | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

 

L’Agence de Stimulation économique wallonne (ASE) organisait ce 15 novembre à l’Aula Magna de Louvain-la-Neuve la troisième édition des Assises de l’Intelligence stratégique. Belle initiative de cette institution, dirigée par Vincent Bovy et présidée par René Delcomminette, qui a vocation de naviguer dans le champ de l’innovation et d’y ouvrir la voie aux entreprises wallonnes. Ces dernières années, l’ASE a mis en place divers outils porteurs destinés à encourager une gestion innovante de l’information dans le monde des PME de Wallonie : sensibilisation, formation, et même une chaire ASE en partenariat avec HEC de l’Université de Liège.

Intelligence économique et stratégie des entreprises

Depuis quatre ans, et avec l’aide de plusieurs consultants spécialisés, l’ASE s’est efforcée de définir le concept, le contenu mais surtout aussi les pratiques concrètes – c’était le thème de l’édition 2012 des assises – de l’intelligence stratégique. Celle-ci se comprend comme un ensemble d’initiatives visant à permettre au chef d’entreprise de définir au mieux sa stratégie future et se fonde sur quatre axes. Le premier, la recherche de l’information, qui mobilise les ressources de l’heuristique pour décrypter l’environnement de l’entreprise, les données sur les clients, les concurrents, marchés, prospects, tendances, etc. Vient ensuite le traitement de l’information : décodage, tri, hiérarchisation, validation, analyse, stockage et distributions interne et externe. Le troisième axe décrit par l’ASE porte sur la sécurisation des actifs immatériels de l’entreprise : contrefaçons, image, données. Un quatrième axe porte sur l’action d’influence des acteurs qui gravitent autour de l’entreprise pour leur faire adopter les comportements les plus adéquats pour assurer la croissance. C’est donc à une culture de la maîtrise de l’information et de la communication que nous invite l’ASE. Non sans appeler les entreprises à être créatives, anticipatrices, proactives… [1]

L’approche qui a été choisie par l’ASE pour concevoir l’intelligence stratégique est extrêmement proche de celle du rapport réalisé en 1992 et 1993 par le Commissariat général au Plan français, sous la direction de Henri Martre, Philippe Clerc et Christian Harbulot, Intelligence économique et stratégie des entreprises. On y lisait que l’intelligence économique peut être définie comme l’ensemble des actions coordonnées de recherche, de traitement et de distribution en vue de son exploitation, de l’information utile aux acteurs économiques. Le rapport précisait que l’information utile est celle dont ont besoin les différents niveaux de décision de l’entreprise ou de la collectivité, pour élaborer et mettre en œuvre de façon cohérente la stratégie et les tactiques nécessaires à l’atteinte des objectifs définis par l’entreprise dans le but d’améliorer sa position dans son environnement concurrentiel. Élément essentiel, cette définition était accompagnée de l’idée que ces actions s’ordonnaient en un cycle ininterrompu, générateur, au sein de l’entreprise, d’une vision partagée des objectifs à atteindre. Enfin, le président de l’AFNOR et ses collègues notaient que la notion d’intelligence économique implique le dépassement des actions partielles désignées par les vocables de documentation, de veille (scientifique et technologique, concurrentielle, financière, juridique et réglementaire…), de protection du patrimoine concurrentiel, d’influence (stratégie d’influence des États-nations, rôle des cabinets de consultants étrangers, opérations d’information et de désinformation…) [2]. Le Centre français de Ressources et d’Information sur l’Intelligence économique et stratégique (www.portail-ie.fr) se veut porteur de cette démarche restée fidèle à l’approche de Henri Martre et surtout Christian Harbulot, c’est-à-dire professionnaliser l’usage de l’information dans les entreprises ainsi que dans les administrations en charge du développement économique. Ce dernier vient du reste de publier un ouvrage de référence sur le sujet dans lequel il souligne que l’intelligence économique, qui veut se fonder sur une approche interdisciplinaire, ne se limite donc ni à l’économie ni aux sciences de gestion, mais fait appel à l’histoire et à la géographie pour analyser les contextes géoéconomiques ainsi qu’à la sociologie et à la psychologie sociale pour cerner les réalités humaines dans la conduite des organisations et la mutation des sociétés civiles [3].

Anticipation, proactivité, prospective

Les démarches de l’IE et de l’ASE sont utiles et ont fait leurs preuves, mais nous pensons qu’il faut aller plus loin. Nous savons en effet, comme prospectivistes, que sauf dans de rares cas, l’anticipation et la proactivité ne naissent pas naturellement de l’information, même vérifiée, classée et structurée. En effet, si l’anticipation, la proactivité et la prospective utilisent l’information comme matière première, c’est sur la connaissance qu’elles se fondent. Et la différence entre les deux n’est pas mince. Comme l’a bien montré Thierry Gaudin, la pensée créatrice ne peut en effet se satisfaire de l’action d’un pôle factuel de collecte de données et a besoin de l’activation du pôle délibératif pour produire la conceptualisation nécessaire à toute fabrication de connaissance [4]. On ne saurait en effet, que ce soit dans un environnement scientifique ou dans une logique de gouvernance publique, faire l’impasse de l’intelligence collective pour concevoir, produire, expérimenter, valider de la connaissance.

C’est ce que montre aussi le rapport Louis Gallois, Pacte pour la compétitivité de l’industrie française, remis au Premier Ministre Jean-Marc Ayrault ce 5 novembre 2012. Ce document remet en scène l’Etat stratège, éclaireur de l’avenir, en prônant, certes, un renforcement et une meilleure coordination des structures d’intelligence économique et de veille technologique, mais surtout en préconisant la création d’un Commissariat à la Prospective, lieu d’expertise et de dialogue social sur les grands enjeux de société. Parallèlement, chaque présentation de Loi de Finances devrait être accompagnée d’un rapport sur la situation et la mise en perspective de l’appareil productif, établie sur la base des travaux du Commissariat à la Prospective [5]. Le rapport plaide d’ailleurs pour la mobilisation de l’intelligence collective au profit de l’industrie :

Dans cet environnement international de plus en plus compétitif, la capacité d’adaptation, la réactivité deviennent décisives. En même temps, l’industrie a besoin de plus d’intelligence collective, de plus de capacité à partager, à anticiper. Les chefs d’entreprises demandent légitimement de la reconnaissance, de la visibilité sur l’avenir et de la stabilité, mais aussi de la souplesse ; leurs personnels souhaitent être reconnus comme des acteurs majeurs de l’entreprise, être associés aux stratégies et, bien sûr, être mieux sécurisés dans un monde qui exige d’eux toujours plus de mobilité et de capacité d’adaptation [6].

Comme l’a fait le Collège régional de Prospective de Wallonie en 2011, Louis Gallois plaide également pour un nouveau Pacte social fondé sur un renouveau du dialogue entre les acteurs (p. 55), avant de conclure magistralement sur la prospective et l’intelligence collective :

La reconquête de la compétitivité demandera du temps et des efforts ; elle remettra en cause des situations et des postures établies. Mais dès lors que le diagnostic est partagé, que le déclin actuel est jugé par tous inacceptable, cette reconquête peut être un formidable projet collectif. Jouer l’innovation et la qualité, l’esprit d’entreprise et la prise du risque, rompre les barrières et travailler ensemble, mettre en valeur les compétences et (re)donner le goût du progrès technique, ouvrir de nouveaux espaces de dialogue et stimuler l’intelligence collective. Il y a là tous les ingrédients pour mobiliser les forces vives du pays et, en particulier, la jeunesse. C’est de là que viendra la confiance, l’optimisme et donc le succès [7].

Au delà du transfert d’information, on retrouve en effet dans cette conclusion les éléments majeurs du changement dans les territoires, des entreprises et des organisations : le partage du diagnostic entre les acteurs, le questionnement critique des mécanismes de fonctionnement du système – l’apprentissage en double boucle –, la stimulation de l’intelligence collective, la mobilisation des forces de changement ainsi que la volonté de transformation. Ces termes en eux-mêmes montrent le changement de nature et de puissance d’action entre une intelligence stratégique exprimée comme une collecte et un traitement de l’information et une prospective d’entreprise, d’organisation ou d’administration publique, vecteur de transformation structurelle d’une trajectoire et de fonctionnement d’un système.

Il s’agit probablement d’un nouveau chantier, ou plutôt d’un nouvel étage du chantier de l’ASE, voire de l’ensemble des opérateurs d’appui aux entreprises wallonnes, sinon pour les entreprises elles-mêmes.

Philippe Destatte

[1] Les Assises de l’Intelligence stratégique, Entrez dans la pratique !, Louvain-la-Neuve, ASE, 15 novembre 2012.

[2] Henri MARTRE, Philippe CLERC, Christian HARBULOT, Intelligence économique et stratégie des entreprises, Travaux du Groupe présidé par Henri Martre, Paris, Commissariat général au Plan – La Documentation française, Février 1994.

[3] Christian HARBULOT (dir.), Manuel d’intelligence économique, p. 6, Paris, PuF, 2012.

[4] Thierry GAUDIN, Discours de la méthode créatrice, Entretien avec François L’Yvonnet, Le Relié, 2003.

[5] Louis GALLOIS, Pacte pour la compétitivité de l’industrie française, Rapport adressé au Premier Ministre, p. 22, Paris, Commissariat général à l’Investissement, 5 novembre 2012.

[6] Ibidem, p. 21.

[7] Ibidem, p. 59.

Partager:

Twitter11Facebook12

more...
No comment yet.
Rescooped by Destatte Philippe from Open-Up Public Science!
Scoop.it!

"Open access: why academic publishers still add value". An amazing and outrageous collection of false concepts

"Open access: why academic publishers still add value". An amazing and outrageous collection of false concepts | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

Alexander Brown stands up for publishers, justifying their costs and explaining how they help move science forward. If we were to listen to this propaganda, we would have to believe that publishers are the one who are responsible for the quality of scholarly literature and for integrity of the research process. Every scholar should feel deeply offended by these statements. If we can agree on some added value, what is at stake is not quality (only scholars can judge that, it is why publishers subcontract reviewing to scholars, for free!) or integrity (idem), it is just some comfort.


Via Bernard Rentier
more...
No comment yet.
Rescooped by Destatte Philippe from Univers(al)ités
Scoop.it!

Dans le Financial Times: Le point sur les sciences de la vie en Wallonie

Dans le Financial Times: Le point sur les sciences de la vie en Wallonie | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

Le "Financial Times" consacre plusieurs articles à Liège. Focus sur les Sciences de la vie en Wallonie et sur deux spins-off de l'Université de Liège - Eurogentec et Mithra -, actives dans le secteur des biotechnologies. A l'heure actuelle, l'ULg a lancé plus d'une centaine de spins-off. 


Via Université de Liège, Bernard Rentier
more...
No comment yet.
Scooped by Destatte Philippe
Scoop.it!

Recent & Upcoming Guests

Recent & Upcoming Guests | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it

Where the jobs are going to be, how people and consumers are changing, and what futurists are seeing down the road for the world?

Andy Hines is Lecturer and Executive-in-Residence at the University of Houston’s Graduate Program in Futures Studies

more...
No comment yet.
Rescooped by Destatte Philippe from Gestion des services aux usagers
Scoop.it!

Il était temps: la France découvre le design de services

Il était temps: la France découvre le design de services | Foresight Research, Education and Practices | Scoop.it
Il était temps: la France découvre le design de services...

Via La Métropole de Lyon- M3
more...
No comment yet.