Financer la croissance de l'entreprise
690 views | +0 today
Follow
Financer la croissance de l'entreprise
Fonds propres, aides, subventions,
Curated by Laurent Fiard
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Le désastre du financement des start-ups françaises

Le désastre du financement des start-ups françaises | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Les chiffres que vient de publier la DGE de Bercy sur le financement des start-ups donnent l’explication de cet effondrement.
Laurent Fiard's insight:

– 60 millions d’euros pour les Réseaux de Business Angels . Pour référence, le même chiffre aux USA  était de 20 milliards de dollars.

 - Faute de dispositifs fiscaux adéquats comme en ont les USA ou le Royaume-Uni, la France n’avait pas en 2002 de Business Angels et les faisait même fuir avec l’ISF.

















Avec 40.000 entreprises employeuses (ayant au moins un salarié) par an avant la crise de 2008, nous avions déjà créé la moitié du nombre d’entreprises employeuses créées par les Allemands ou les Britanniques. En 2009, ce chiffre est tombé à 33.000 et a poursuivi sa chute.
Eurostat publiait ainsi, qu’en 2012 nous avons créé seulement 26.000 entreprises employeuses avec 100.000 emplois salariés et les Britanniques 237.000 entreprises employeuses avec 600.000 emplois salariés. Un désastre qui explique la montée inexorable du chômage en France alors que les Allemands et les Britanniques sont proches du plein emploi.

Les chiffres que vient de publier la DGE de Bercy sur le financement des start-ups donnent l’explication de cet effondrement.

La DGE (la Direction Générale des Entreprises) est la direction de Bercy qui rassemble les experts de l’ex-ministère de l’Industrie. Dans un PowerPoint présenté lors du dixième anniversaire de la naissance des Réseaux de Business Angels, la DGE a montré que les sources principales de financement des start-ups, que sont normalement les Business Angels, et accessoirement, le capital-risque, étaient insignifiantes :

– 60 millions d’euros pour les Réseaux de Business Angels et vraisemblablement autant, d’après un rapport européen, pour les Business Angels que l’on peut qualifier d’indépendants (voir explications en annexe pour définitions). Pour référence, le même chiffre aux USA cité par le PowerPoint, était de 20 milliards de dollars. Nous pouvons ajouter qu’au Royaume-Uni, les statistiques du Trésor britannique montrent que sous l’impulsion du seul avantage fiscal que représente l’EIS, l’équivalent de l’avantage Madelin en France, les Business Angels investissent déjà plus de 1 milliard de livres.

– Le Powerpoint indique par ailleurs que le capital-risque injecte dans nos entreprises environ 6 milliards d’euros, mais en donnant la distribution des apports par taille et en commençant avec un premier échelon qui se situe à 5 millions d’euros, il montre bien, « en creux », que les apports du capital-risque français dans la zone critique du démarrage des start-ups, celle entre 100.000 et 1 à 2 millions, sont également négligeables. On le sait depuis longtemps : il y a plus de 50 ans que les Américains ont reconnu que le capital-risque ne trouvait pas sa rentabilité dans des investissements situés dans cet intervalle ; et ils ont mis en place des dispositifs fiscaux pour multiplier les Business Angels. Pour faire traverser aux entreprises la « vallée de la mort », seuls des apports de fonds par des individus se sont révélés rentables et non ceux d’institutions comme les fonds de capital-risque.

– Un petit coup de chapeau est donné par le Powerpoint à la BPI (successeur d’Oséo) et à la Caisse des Dépôts qui viennent saupoudrer un peu tout le monde avec des fonds publics ; mais quel est le Français qui peut encore croire que les représentants syndiqués de la BPI vont se défoncer pour l’entreprise dans laquelle ils n’ont aucun investissement personnel et avoir, même de loin, l’efficacité des investisseurs privés risquant leurs fonds personnels ?

Il faut savoir gré à la DGE de Bercy d’avoir avoué publiquement ce que les connaisseurs savent depuis longtemps et que ceux qui ont essayé de créer des start-ups ont appris à leur dépens.
Il serait cependant bon que la DGE corrige officiellement une erreur indiquant un investissement moyen par Business Angel aux USA de 400.000 dollars et de 114.000 euros en France alors que le document européen source cite pour la France seulement 16.000 euros. Ce montant de 114.000 euros pourrait laisser croire que les investissements des 8.000 Business Angels estimés pourraient atteindre 900 millions alors que le document source indique bien que l’investissement total est d’environ 120 millions, tous Business Angels confondus.

Explications complémentaires 

– Différence entre réseaux de Business Angels et Business Angels indépendants : les Business Angels sont ceux qui apportent des fonds à une entreprise dans sa phase de démarrage en contrepartie d’actions ou de titres de participation en espérant faire un jour des plus-values. Les montants moyens mis par un Business Angel américain étaient déjà en 1990 (rapport Gaston) l’équivalent de 200.000 euros de nos jours, permettant ainsi à un créateur d’entreprise de réunir 500.000 euros avec une poignée d’actionnaires. Il y a quelques années se sont développés aux USA des réseaux, des groupes de petits Business Angels mettant individuellement 5 à 10 fois moins et se groupant pour parvenir à investir collectivement le même montant qu’un Business Angle indépendant. Mais ils représentent seulement quelques pourcents de l’investissement total des Business Angels opérant individuellement et que nous désignons par Business Angels indépendants. Le peu de succès des Business Angels de réseau, qui en fait presqu’un apostolat, s’explique par le fait que le créateur d’entreprise veut bien accroître son assemblée générale de quelques actionnaires, mais pas de dizaines qui rendent les prises de décision beaucoup plus difficiles.

– Faute de dispositifs fiscaux adéquats comme en ont les USA ou le Royaume-Uni, la France n’avait pas en 2002 de Business Angels et les faisait même fuir avec l’ISF. Comme leur absence est devenue évidente et insoutenable politiquement, Renaud Dutreil, ministre des PME et Bercy ont imaginé de faire croire que le problème était résolu en encourageant par des subventions la création de réseaux mais en évitant soigneusement tout dispositif qui pourrait créer des vrais Business Angels indépendants, seuls à même d’avoir un impact sur la création d’entreprises. Un village Potemkine de plus imaginé par Bercy après un Avantage Madelin plafonné au dixième des Britanniques et le rendant inopérant, la SUIR (Société Unipersonnelle d’Investissement à Risque dont il a été créé moins de 10 exemplaires), etc.


more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Quelle croissance pour la France d'ici 2017 ?

Quelle croissance pour la France d'ici 2017 ? | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
FOCUS - Malgré les baisses de l'euro et du pétrole, l'activité économique française reste toujours aussi molle. Pourtant, l'optimisme semble de retour chez certains économistes qui «rêvent» d'une croissance identique à celle enregistrée dans les années 1980 et 1990. Faut-il y croire ? Explications.
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

2015, en route vers les bonnes transformations, #valeurs et #usagesnumériques by Visiativ

Laurent Fiard's insight:

Dans un contexte difficile comme aujourd'hui  , la meilleure stratégie c'est d'aller de l'avant.

more...
Laurent Fiard's curator insight, January 2, 2015 11:07 AM

Dans un contexte difficile comme aujourd'hui  , la meilleure stratégie c'est d'aller de l'avant.

Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Le crowdlending : Une petite révolution pour votre épargne - EconomieMatin

Le crowdlending : Une petite révolution pour votre épargne - EconomieMatin | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Les banques n'ont plus le monopole du prêt en France. Depuis le 1er octobre, les particuliers peuvent prêter directement aux entreprises, avec intérêt. C'est la nouvelle version du crowdfunding, ou fi
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Faire de La France, le pionnier du financement participatif

Faire de La France, le pionnier du financement participatif | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Les Français veulent être acteurs de leur économie et ne pas rester des spectateurs passifs. L’explosion du «participatif» dans presque tous les segments de la...
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Placements vertueux : un coup d'accélérateur salutaire

Placements vertueux : un coup d'accélérateur salutaire | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Près d'un million de Français partagent aujourd'hui le fruit de leur épargne avec des entreprises à forte utilité sociale ou environnementale. Ils n'étaient que 40 000 en 2003.
Laurent Fiard's insight:

ette manne permet de financer des entreprises dont la mission est de favoriser la réinsertion de chômeurs, d'aider des personnes précaires à se loger, de développer les énergies renouvelables... Pour cela, le rôle des financeurs solidaires est essentiel. Ce sont ces associations, comme Habitat et humanisme, France Active ou comme l'Association pour le droit à l'initiative économique, qui allouent les sommes aux différentes structures et les accompagnent ensuite dans leur développement.

Les retombées sont réelles : en 2012, ces financements ont soutenu 12 000 entreprises en France, permettant de créer ou de sauvegarder 36 000 emplois. 4 400 personnes précaires ont également trouvé ou retrouvé un toit. Une goutte d'eau ? Peut-être. Mais dans un environnement de crise, elle apporte une bouffée d'oxygène aussi importante que rassurante.

more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Le PEA-PME validé par l'Assemblée nationale

Le PEA-PME validé par l'Assemblée nationale | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Ce nouveau PEA-PME, plafonné à 75.000 euros, comprendra uniquement des titres de PME et ETI et bénéficiera des mêmes avantages fiscaux que le PEA classique.
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Novo : 1 milliard d'euros pour les PME et les ETI

21 investisseurs ont déjà abondé les fonds de prêts obligataires destinés au PME et aux ETI.
[[119966]]...
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

La croissance viendra de la confiance entre grands groupes et TPE-PME

La croissance viendra de la confiance entre grands groupes et TPE-PME | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Les Pigeons à nouveau pigeonnés ! | Contrepoints

Les Pigeons à nouveau pigeonnés ! | Contrepoints | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Au mépris de la parole donnée, le pouvoir revient sur les promesses faites aux pigeons et flingue les investisseurs.
Laurent Fiard's insight:

Suppression du report d’imposition

Lorsqu’un investisseur vend sa société et réalise une plus value, s’il remet tout en jeu dans une nouvelle aventure, sa taxation sera sur la base de la plus value totale réalisée après la dernière opération. Cette disposition incite les « serial entrepreneurs » à tout réinvestir et les « protègent » un petit peu contre le risque de plantage. En supprimant cette disposition et en obligeant les investisseurs à payer la taxation sur les plus values à chaque sortie d’opération, l’État diminue les montants des investissements et incite les entrepreneurs à ne pas réinvestir dans des sociétés « à risque » (PME, start up etc.) mais à jouer petit bras sur des marchés financiers ou sur les valeurs « pépères » (ou étrangères…).

more...
Jean-Baptiste Hibon's comment, October 19, 2013 5:34 AM
c'est lamentable !
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

BoostInLyon participe avec Axeleo à la table ronde des accélérateurs en Rhône-Alpes | BoostInLyon

BoostInLyon participe avec Axeleo à la table ronde des accélérateurs en Rhône-Alpes | BoostInLyon | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Laurent Fiard's insight:

Chez BoostInLyon, on aime les initiatives d’accélérations de startups.

Dans le paysage des accélérateurs en Rhone Alpes, on souhaite la bienvenue à Axeleo.

Axeleo, initiative du groupe Visiativ (éditeur logiciel, 320p, 50M€ de CA) est le 1er accélérateur privé  pour les startups logicielles en Rhône Alpes. Axeleo favorise l’émergence et la croissance de jeunes entreprises innovantes du logiciel, au travers d’une démarche lean business connectée au capital client et au capital technologique du groupe Visiativ.

Pour sa manifestation de lancement qui aura lieu le 25 septembre à l’espace Alpha, Axeleo nous a convié à participer à une table ronde sur les dispositifs d’accélération pour les entrepreneurs du logiciel en Rhône-Alpes avec :

Eric Burdier, Directeur Opérationnel, AxeleoPierre Dianteill, Directeur Marketing et International, CegidThierry Alvergnat, Directeur Général, Cluster EditMichel Coster, Professeur en entrepreunariat et Directeur de l’incubateur EM Lyonet pour BoostInLyon Carole Granade, Présidente de Boost In Lyon
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Nicolas Dufourcq, le patron de la BPI, détaille sa feuille de route - LEntreprise.com

Nicolas Dufourcq, le patron de la BPI, détaille sa feuille de route - LEntreprise.com | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Nicolas Dufourcq, directeur général de BPI France, la nouvelle banque publique d'investissement, estime que son établissement a un rôle majeur à jouer dans le renouveau industriel de l'économie française.
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Comment financer les villes ”intelligentes” ? -

Comment financer les villes ”intelligentes”  ? - | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Les "smart cities" se construisent peu à peu partout dans le monde, en s'appuyant sur les nouvelles technologies de l'information. Mais qui doit payer ?
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Tous les indicateurs du capital risque au rouge danger #innovation

Tous les indicateurs du capital risque au rouge danger #innovation | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Levées de fonds, investissements... En 2014, tous les indicateurs du capital-risque ont viré au rouge, d'après les données publiées par l'Afic.
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Innovation is a capability, not a wish

Innovation is a capability, not a wish | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Laurent Fiard's insight:

Here is a proposed framework for discussing innovation:

Define: Innovation is a capability, not a wish. Innovation refers to a set of capabilities that enable the continuous realization of a desired future. What are the capabilities? (Kao presented an exhaustive list with such skills as tech transfer, ideation, empathy, many others.) Capabilities are developed through practice, by doing consistently.

 

Metrics: One you have definition and capabilities, then, and only then, can you develop a set of metrics.

 

 

Stewardship models: Who is responsible? Who will work on the strategy, the process, the projects? What are the expectations? Learning models. How do we learn by doing? How do we figure it all out? How do we expose our team to the real practice of innovation? Organization: How do we organization these efforts inside our specific organizations?

 

Keeping Insights Local: Innovations are ultimately experiments that solve a problem for real people. Start in your own backyard, then see if it scales. Innovation as Diversity: Take the local insights and prototypes and get the widest feedback possible. Crowd source.

 

Take other markets, other audiences, others countries. Show it to kids and teenagers. Get diverse points of view and see through their eyes. -

 

See more at: http://www.innovationexcellence.com/blog/2014/12/31/bringing-innovation-to-innovation/#sthash.xlOuZxAO.dpuf

more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Comment le numérique transforme l'industrie

Comment le numérique transforme l'industrie | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it

Résumé: 
La quatrième révolution industrielle, baptisée Usine du futur ou Usine 4.0, est en marche.

more...
No comment yet.
Rescooped by Laurent Fiard from Expériences de dirigeants
Scoop.it!

2014 Diagnostic #pisani #gallois #attali #tirole #gattaz . 2015 passons à l'action

Dans un contexte de concurrence accrue sur le marché mondial, la France fait face aujourd’hui à de nombreux obstacles qui l’empêchent de tirer profit des nouvelles croissances mondiales ; notre pays possède pourtant de nombreux atouts pour rebondir

more...
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Coup accélérateur pour l'économie sociale et solidaire

Coup accélérateur pour l'économie sociale et solidaire | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Analyse des big data. Quels usages, quels défis ?

Analyse des big data. Quels usages, quels défis ? | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Cette note détaille ce qu'est l'analyse des big data. Elle présente ses principales applications. Elle s'intéresse aux conditions nécessaires à leur mise en œuvre.
Laurent Fiard's insight:

La multiplication croissante des données produites et le développement d’outils informatiques permettant de les analyser offre d’innombrables possibilités tant pour l’État que pour les entreprises.

Il ne fait aucun doute que le traitement de ces masses de données, ou big data, jouera un rôle primordial dans la société de demain, car il trouve des applications dans des domaines aussi variés que les sciences, le marketing, les services client, le développement durable, les transports, la santé, ou encore l’éducation

more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

PEA PME : un à deux milliards d'euros pour les entreprises cotées moyennes

PEA PME : un à deux milliards d'euros pour les entreprises cotées moyennes | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Le futur PEA PME, prévu pour 2014, est dédié aux PME et ETI cotées, avec un plafond de 75.000 euros et sera doté...
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Horizon 2020 : comment décrocher des fonds pour vos innovations ?

Horizon 2020 : comment décrocher des fonds pour vos innovations ? | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Horizon 2020, c’est le nom du nouveau fonds européen en faveur de la recherche et de l’innovation. Un dispositif...
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Le phénomène du crowdfunding

Le phénomène du crowdfunding | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Économie numérique
Laurent Fiard's insight:

Des millions de contributeurs pour financer des millions de projets

 

une vogue phénoménale aux Etats-Unis où les “start up” auraient collecté 1,6 milliard de dollars l’an dernier

 

les porteurs de projet ont besoin de bien d’autres choses que de l’argent… l’accompagnement d’une communauté jouant le rôle de coach, les encouragements et le soutien moral participent de la réussite du système.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Les appels au marché des PME françaises s'accroissent

Les appels au marché des PME françaises s'accroissent | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Les entreprises de taille moyenne cherchent des alternatives aux financements bancaires.
Laurent Fiard's insight:

Les petites et moyennes entreprises (PME) et les entreprises de taille intermédiaire (ETI) ont levé 1,8 milliard d'euros à la Bourse de Paris, depuis le début de l'année, selon EnterNext – cette plate-forme a été créée en mai par Euronext pour chouchouter les 560 sociétés cotées de la place dont la capitalisation est inférieure à 1 milliard d'euros et... pour en attirer de nouvelles.

"C'est encourageant, car le rythme tourne autour de 2 milliards d'euros en année pleine depuis cinq ans", se félicite Eric Forest, à la tête d'EnterNext depuis juin.

Mais cette réelle montée en puissance est insuffisante au regard des besoins. Selon une étude la Société générale, PME et ETI empruntent chaque année quelque 100 milliards d'euros. Or, elles doivent aujourd'hui trouver des alternatives, les banques...

more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Capital-risque : net recul des investissements

Capital-risque : net recul des investissements | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Avec 784 millions d'euros investis en 2012, les investissements en capital-risque ont fortement baissé par rapport à l'année 2010, selon l'indicateur Chausson Finance. Un document qui met en lumière les faiblesses des fonds français en la matière.
more...
No comment yet.
Scooped by Laurent Fiard
Scoop.it!

Le monde de l'entreprise excédé par l'inertie du gouvernement face à la tempête économique qui s'annonce

Le monde de l'entreprise excédé par l'inertie du gouvernement face à la tempête économique qui s'annonce | Financer la croissance de l'entreprise | Scoop.it
Pas d'investisseurs privés donc pas d'emplois et donc pas de croissance. Alors que l'on tourne en rond, les grands acteurs du monde des affaires se mobilisent pour essayer de sauver les meubles et affronter la tempête qui s'annonce.
Laurent Fiard's insight:

Pendant que François Hollande tourne en rond, le monde des affaires se met en ordre de bataille pour affronter la tempête économique qui se prépare. 

les investisseurs privés boudent la France pour toutes les raisons qu’on connait. Donc pas d’emplois. Donc pas de croissance. La boucle est bouclée et on tourne en rond. La croissance ne tombe pas du ciel et n’arrive pas par hasard.

more...
No comment yet.