entrepreneuriat
97 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Fanfan from Économie de proximité
Scoop.it!

Guide pratique de la reprise d'entreprise

 

Le réseau Transcommerce-Transartisanat a publié l'édition 2013 de son guide pratique de la reprise d'entreprise, à destination des repreneurs d'entreprises artisanales, commerciales, hôtelières ou de service.Cet outil pédagogique fournit des pistes méthodologiques pour accompagner les repreneurs dans les différentes étapes de leur projet : trouver l'entreprise, diagnostiquer l'affaire, formaliser le projet d'entreprise, concrétiser la reprise, démarrer l'activité. Il rappelle les formalités administratives à accomplir lors de la reprise. 


Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Rescooped by Fanfan from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

La transmission des PME s'ouvre aux salariés

La transmission des PME s'ouvre aux salariés | entrepreneuriat | Scoop.it

L'entreprise de chaudronnerie SMN dans la Loire-Atlantique et sa trentaine d'employés étaient promis à la liquidation fin 2012. Il a suffi de quelques collègues obstinés pour transformer la PME en sociétés coopératives de production (SCOP), sauvant les deux tiers des emplois. Comme Arféo Buroform il y a quelques jours. SET, Lejaby ou Fontanille ces dernières semaines, les reprises d'entreprises en difficulté par leurs salariés font florès. Plus discrètement, plusieurs SCOP comme le bureau d'études normand Hisa (135 salariés) sont sorties de terre suite à la transmission d'entreprises saines.

 

La place des salariés dans la reprise des entreprises françaises est devenue le cheval de bataille de Patrick Lenancker, président de la Confédération générale des sociétés coopératives et participatives. «  C'est un enjeu majeur pour l'économie et l'emploi de notre pays. On évalue à 48.000 le nombre de dirigeants d'entreprise de plus de 10 salariés qui ont plus de 55 ans actuellement. Plusieurs millions d'emplois seront en jeu dans 5 à 7 ans », prévient ce patron de SCOP. Approximativement 10 à 15 % des PME ne sont pas transmises car le dirigeant n'a pas assez anticipé cette opération qui peut prendre plusieurs années. Or il existe dans ce vivier de nombreuses sociétés aux rentabilités modestes qui n'intéressent pas les investisseurs traditionnels mais pourvoient un emploi précieux à leur territoire.

Voilà pourquoi la Confédération générale des Scop va médiatiser cette année ces solutions de reprise, qu'elle aboutisse à une Scop ou non. L'organisation propose de donner aux employés un droit préférentiel de rachat que le ministère de l'Economie sociale et solidaire (ESS) de Benoît Hamon a intégré dans son projet de loi prévu pour le milieu de l'année. «  Il s'agit notamment d'informer les employés suffisamment en amont du projet de transmission pour qu'ils préparent leur dossier », explique Patrick Lenancker.

Le cabinet de Benoît Hamon explique que les SCOP pâtissent d'une mauvaise image auprès des investisseurs et des tribunaux. Ce que vient de confirmer le Conseil économique, social et environnemental (Cese) dans un avis voté cette semaine sur l'ESS, recommandant «  la formation des mandataires judiciaires et des tribunaux de commerce ».

Le gouvernement espère aussi freiner les rachats étrangers d'entreprises pour éviter notamment les fuites de technologies. Une étude du cabinet « Bureau Van Djik » affirmait hier que plus de 320 PME et grandes entreprises ont été rachetées l'an dernier, la moitié par une entreprise étrangère et un quart par des Américains.

La reprise par les salariés reste néanmoins marginale en France. Selon la confédération, à peine 10 % des transmissions sont faites aux enfants du dirigeant, encore moins de reprises sont montées par les cadres des entreprises et une poignée impliquent les employés. Mais cette part augmente (voir chiffres).

Ces reprises, si elles offrent une solution aux entreprises dans une mauvaise situation passagère, restent délicates. Le bureau d'études francilien Tribu a expliqué au Cese avoir mis trois ans pour boucler en 2009 sa conversion en SCOP malgré la détermination de la vingtaine de salariés.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Scooped by Fanfan
Scoop.it!

Manche (50) Les Tricots Saint-James repris par un groupe de cadres dirigeants ...!!!

Manche (50) Les Tricots Saint-James repris par un groupe de cadres dirigeants ...!!! | entrepreneuriat | Scoop.it

Le fabricant de prêt-à-porter Saint-James, basé dans le village du même nom, dans le sud-Manche, connu pour ses pulls marins et grand rival d’Armor Lux, le fabricant breton, a été repris par un groupe de cadres dirigeants, au terme d’une opération « de reprise par endettement » a indiqué l’entreprise de la Manche, mercredi dans un communiqué.

L’entreprise a été acquise par les cadres dirigeants de Saint-James, rejoints en juillet par l’ex-directeur général adjoint de la coopérative laitière Isigny-Sainte-Mère, Luc Lesénécal. Ce dernier va prendre la présidence du directoire. L’adjoint au directeur financier et actuel membre du directoire, Patrice Guinebault, deviendra directeur général. Ces décisions prendront effet en janvier 2013.


Déjà reprise en 1990

Fondée en 1889 et basée à Saint-James, près du Mont-Saint-Michel, l’entreprise avait déjà fait l’objet d’une reprise par ses salariés en 1990. À cette date, la famille Bonte, qui avait acquis l’entreprise en 1950, avait cédé la majorité de ses actions à ses salariés dans une opération menée par deux cadres, Yannick Duval et Joël Legendre, devenus respectivement président du directoire et directeur financier.

Après sa reprise en 1990, Saint-James a connu « un fort développement » avec « trois extensions ».

L’entreprise emploie 300 personnes sur son site de production de Saint-James. Le chiffre d’affaires s’établit à plus de 40 millions d’euros, dont plus de 30 % réalisés à l’export. Rival d’Armor Lux dans la marinière, Saint-James compte une trentaine de boutiques en France et est présent aussi à New York, au Japon et en Suisse.

more...
No comment yet.
Scooped by Fanfan
Scoop.it!

Les Mooc, une révolution pédagogique...au service d'une cause plus grande ?

Les Mooc, une révolution pédagogique...au service d'une cause plus grande ? | entrepreneuriat | Scoop.it
l'APCE, agence pour la création d'entreprises, création d'entreprise, créer sa société,l'auto-entrepreneur, autoentrepreneur, auto-entrepreneur, auto entrepreneur, lautoentrepreneur, reprise d'entreprise, conseil pour la création, reprendre une entreprise,...
more...
No comment yet.
Rescooped by Fanfan from Économie de proximité
Scoop.it!

Être salarié et reprendre son entreprise ? Avec Transméa, c’est possible

Être salarié et reprendre son entreprise ? Avec Transméa, c’est possible | entrepreneuriat | Scoop.it

Une dotation de 5,5 millions d’euros, 36 projets financés et 460 emplois concernés depuis sa création en 2007. Unique en France, Transméa est une société de capital risque proposant un accompagnement financier pour la reprise d’entreprise par les salariés. Un apport en fonds propres dont a bénéficié SET Smart Equipment Technology, une société située en Haute-Savoie.


Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Rescooped by Fanfan from The fisheye of gourmet food & wine!
Scoop.it!

Entrepreneurs, n'ayez pas peur d'écouter votre intuition ! | Entrepreneurs grand angle

Entrepreneurs, n'ayez pas peur d'écouter votre intuition ! | Entrepreneurs grand angle | entrepreneuriat | Scoop.it
Plaidoyer en faveur de l’intuition dans les startups avec Christophe Haag, auteur de « La Poulpe Attitude » et Gaël Duval, serial entrepreneur.

Via Anchor Consulting
more...
No comment yet.
Scooped by Fanfan
Scoop.it!

Le portail de la Création d'entreprise, Reprise d'entreprise, Franchise - Salon des Entrepreneurs NANTES

Le portail de la Création d'entreprise, Reprise d'entreprise, Franchise - Salon des Entrepreneurs NANTES | entrepreneuriat | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Fanfan from Économie de proximité
Scoop.it!

Création et reprise d’entreprise : Tous les chiffres de la Haute Savoie

Le rapport annuel "Edition 2013" de l’Observatoire de la Création d’Entreprise en Haute-Savoie vient de paraître. Il compile l’ensemble des données statistiques sur la création et reprise d’entreprise dans le département enregistrées en 2012.

Parmi les faits marquants :

- 6862 entreprises créées et 741 reprises en 2012 en Haute-Savoie (respectivement +1 % et +2% par rapport à 2011)
- 55% d’entreprises créées sous le régime auto-entrepreneur
- 37% de femmes parmi les porteurs de projet
- Un effectif de 1,7 salarié après un an d’activité
- Un peu plus de 53 ans pour l’âge moyen du cédant


Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Scooped by Fanfan
Scoop.it!

À 25 ans, Marjorie a repris une ferme cidricole dans l'Orne (61)...!!!

À 25 ans, Marjorie a repris une ferme cidricole dans l'Orne (61)...!!! | entrepreneuriat | Scoop.it

Depuis un an, la jeune femme a pris la succession de Claude Duvent à la Ferme du Bisson de Bazoches-au-Houlme (Orne). Et ses objectifs financiers sont déjà atteints.

En 2010, Marjorie Godbille, orifinaire de La Fresné (Orne) subit un licenciement économique chez son viticulteur à Meursault (Bourgogne). « Je suis revenue ici car mon copain était à Bazoches-au-Houlme (Orne). » Titulaire d'un BTS en viticulture et oenologie, la jeune femme de 25 ans cherche un poste de caviste dans la vente, en vain. L'exploitation de Bazoches-au-Houlme lui revient à l'esprit.

« Pendant mes études, j'y étais déjà allée pour acheter du cidre. Je savais qu'il(Claude Duvent, propriétaire à l'époque) allait vendre d'ici quelques années. Je luiai dit à la rigolade que je viendrais reprendre son exploitation. » Alors au chômage, « je suis venue faire une saison de ramassage à l'exploitation », puis une autre, plus longue, l'année suivante. Ils reparlent plus sérieusement de cette reprise, et se mettent d'accord.

« Le projet tient la route »

Se lancer dans la reprise d'une entreprise en période de crise et s'engager à rembourser un crédit sur une vingtaine d'années n'effraient pas. Sans caution de ses parents, « j'ai dû batailler auprès des banques. Mais il n'y a pas de raison que ça ne marche pas, le projet tenait la route. »

En 2011, un contrat de parrainage démarre. « La région verse un salaire pendant un an, le temps de voir si ça plaît. Pour moi, c'est indispensable. Ce n'est pas évident de remplacer quelqu'un. » Marjorie Godbille reste aux côtés de Claude Duvent pendant cette période, à chaque étape de l'activité : cueillette, transformation, accueil des fournisseurs et des clients, etc. La petite brune lui souffle même l'idée de vendre ses produits au marché de Falaise. Personne ne semble réticent à ce qu'une jeune femme reprenne les rennes de la ferme. Certains ont juste pensé qu'elle était la fille du propriétaire.

Le 1er février 2012, la succession s'opère avec le rachat de la ferme avec ses bâtiments et son matériel. Pour alléger la reprise, les terres sont louées. Depuis, Marjorie gère seule son exploitation. « J'essaie de faire dans le même esprit », c'est-à-dire les mêmes variétés de pommes, les mêmes recettes de cidre, poiré, pommeau, calva... « Ce n'est pas tout le temps 7 jours sur 7. » Mais la chef d'entreprise est présente le samedi au marché de Falaise et dans des vide-greniers les jours fériés. « Il faut être là pour 7 h ! » Ses horaires hors marché : de 8 h à 19 h 30, voire 21 h-22 h « quand il y a les périodes de ramassages car il faut piler et préparer les commandes. J'ai l'aide de mes parents et de mon copain s'il y a des coups de bourre. »

Sa détermination paie. Aujourd'hui, ses résultats financiers ont atteint leurs objectifs. Marjorie Godbille s'est même accordée deux semaines de vacances en février dernier avec son copain, agriculteur. Prochaine étape : « Racheter les terres ». Et organiser des visites de sa ferme dès l'été 2014.

La Ferme du Bisson, 61 210 Bazoches-au-Houlme. Tél. : 02 33 36 82 52, 06 89 50 79 23. Courriel : lafermedubisson@gmail.com

more...
No comment yet.
Rescooped by Fanfan from Économie de proximité
Scoop.it!

LE DISPOSITIF CORDEE TPE Encourager, soutenir les petites entreprises du commerce, de l’artisanat et du service...

C’est un dispositif d’aide à la création, développement, transmission-reprise d’une petite entreprise qui prend la suite des ORC. Il est mis en œuvre par le Pays dans le cadre d’un projet de développement économique et d’aménagement du territoire (il y a donc une spécificité locale à identifier).


Via Franck Dupessey Pro
more...
Franck Dupessey Pro's curator insight, November 9, 2013 5:46 AM

Un dispositif partenarial financé à parité par le Pays, par la Région (via le CRDD), l’Etat (FISAC), le Département et l’Europe (FEDER). Il est instruit au niveau local (dépôt du dossier, instruction, audition du porteur de projet, comité de pilota- ge, etc....)

Scooped by Fanfan
Scoop.it!

Formation management d'équipe : Comment recadrer un collaborateur en retard ?

Formation management d'équipe : Comment recadrer un collaborateur en retard ? | entrepreneuriat | Scoop.it
Formation professionnelle Demos : Employés, cadres, dirigeants, boostez votre carrière ! Découvrez nos programmes experts, près de 2200 formations professionnelles. (Formation management d'équipe : Comment recadrer un collaborateur en retard ?
more...
No comment yet.