Entre cultures
135 views | +0 today
Follow
Entre cultures
Tour d'horizon des différences culturelles et enjeu du dialogue interculturel
Curated by Eve Pinçon
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Eve Pinçon
Scoop.it!

Dooîou spik international?*

L'interculturel,

la langue masquée de l'export…Connaître et pratiquer une langue ne suffit pas. Il faut en percevoir les variations, les subtilités, sa sémantique et les contextes d'usage. Par exemple, l'expression "c'est du propre!" que l'on adresse à un enfant, traduit mot à mot par un étranger lui semblera curieuse ou "elle est bonne" s'agissant d'une blague ou d'une femme n'a pas le même impact…Apprise en France avec un non natif ou un natif trop acculturé ne vous donnera pas les clés de son usage correct.
"La connaissance de base des cultures étrangères est souvent identique à celle des péplums pour l'histoire antique". 
l'interculturel, c'est s'étonner tous les jours, ne pas juger, et apprendre! l'interculturel, c'est la tête effrayé d'un professeur Taiwanais de mandarin quand je ne traçais pas le caractère en forme de carré selon les règles d'écriture traditionnelles (pourtant au résultat final équivalent) et qui m'a permis de découvrir jusqu'où peut se nicher l'interculturel!). C'est aussi l'apprentissage de la patience pour le négociateur "dynamite" en Allemagne qui doit de toute façon attendre la fin de la phrase de son interlocuteur, le verbe donnant le sens de celle-ci n'arrivant souvent qu'à la fin en raison de la structure grammaticale de la langue (ce qui a sûrement encouragé l'habitude de ne pas interrompre quelqu'un dans ce pays…). l'interculturel, c'est aussi comprendre ce que les autres croient savoir de vous (exemple de conseils de Belgique pour travailler en Rhône-Alpes). Si le langage non verbal et les tocs psychologiques communs sont facilement repérables et assimilables par la lecture d'ouvrages spécialisés ou de sites internet sur le sujet avec des conseils comme les diverses étiquettes des affaires dans le monde, la réelle difficulté est la compréhension de la pensée de l'autre et de sa réactivité à votre discours et attitude. Le fond social, historique, culturel, économique… nécessaire relèvent de la sociologie et de la philosophie! Lire ici et là pour une mise en condition initiale indispensable de votre pensée et et de votre perception des autres….
Donc, en dehors des gadgets interculturels (très sympas à lire), une première approche sociologique et philosophique reste à prescrire avant toute progression vers des connaissances professionnelles pays et une bonne connaissance de leur gestion interculturelle. 
Une analyse sociologique pour chaque pays par des gens (qui y vivent) est indispensable (l'ukrainien de l'ouest émigré au canada en 1920 et ses descendants n'ont plus la connaissance actuelle de leur pays (même la langue Ukrainienne au pays n'est plus entièrement commune) car il faut y vivre pour ressentir et percevoir la culture en perpétuelle mouvement de son interlocuteur. Une Allemande, traductrice et enseignante en France depuis vingt ans avoue être "décalée" dans la rédaction de ses traductions. Un Français installé depuis 15 ans aux USA peut-il appréhender correctement la France d'aujourd'hui.De fréquents déplacements professionnels ne permettent pas non plus d'approfondir au mieux cette connaissance.

Que faut-il connaître?

Cet intéressant site canadien intercultures.ca résume assez bien à la rubrique interculturelle "pays" les champs principaux de découvertes.Cette méthodologie est intéressante et le panorama des connaissances pertinent avec un avis bipolaire sympathique et révélateur. Toutefois le résultat est assez simpliste et dépendant de la culture personnelle du spécialiste. Le site présente pour chaque pays un conseiller local et un Canadien. Pour l'Ukraine, le hasard a voulu que sa représentante de l'ouest du Pays présente une vision partielle (et partiale?). Quelle est la vision de la France pour un Corse? Car il y a des cultures! Il faut donc diversifier ses sources… De plus l'évolution des cultures est constante et demande une remise à jour permanente.
L'actualité, l'économie, la langue… apprendre, si vous vous intéressez à la Chine par exemple, c'est aussi peut-être pratiquer le tai-chi-chuan, le kung-fu, la calligraphie ou le shiatsu…et la cuisine chinoise! (en particulier avec des enseignants chinois parlant peu le français, vous développerez ainsi des facultés d'écoute,de lecture et d'interprétation précieuses (expérience personnelle;). 
Connaître aussi les réelles capacités de compréhension et d'usage de leurs langues étrangères. Exemple de l'anglais en Corée du sud.

Comment apprendre?

Observation, compréhension, communication,
c'est le credo inscrit sur cette page passionnante et utile pour votre réflexion méthodologie interculturelle... interculturel-entre-mythe-et réalité.

Où apprendre?

Sociétés de conseil, écoles de langues, centres culturels…et les forums (et ses chocs culturels sans risque!).Toutes les formules sont intéressantes. 
Apprendre la variable interculturelle pendant l'apprentissage de la langue avec un enseignant de langue native c'est déjà bien…mais les professeurs de langues sont rarement des professionnels de la vente! Vous trouverez ici des adresses de formateurs spécialisés. Deux type de formations nous semblent nécessaires : une pour l'apprentissage de l'écoute et de l'empathie (développement personnel et celui-ci semble toujours escamotée pour des motifs de temps et de budget ou n'est pas pris au sérieux, quoi? moi, un pro de la vente un stage de socio!) et une seconde pour les pratiques professionnelles pays (qui paraît plus "rentable" dans l'immédiat). Une troisième est envisageable pour une spécialisation pays, car même les formateurs les plus expérimentés ne peuvent être experts pour tous les pays! L'oubli de la première formation ne peut que conduire à une approche mécanique et superficielle de l'interculturel, la forme sans le fond…
Notons qu'en France le principe et l'usage d'une formation sont très spécialisées… Le formateur développement personnel ne côtoie pas le linguiste ni l'expert interculturel. Le tout dans un esprit très académique! A titre de contre-exemple une société anglaise de service kwinessential.
Mais la meilleur de toute les formations pour acquérir un bon fond de départ c'est le séjour!
Les séjours linguistiques en famille de votre jeunesse sont à cet égard une excellente préparation mais le séjour "adulte" immergé dans une famille en terre étrangère et sans repère habituel est le bon complément d'une formation théorique en révolutionnant votre approche car en vivant au quotidien cette tranche de vie, celle de vos prospects, le ressenti obtenu vous donnera une sensibilité et une compréhension voir une complicité naturelle (en plus de la pratique de la langue en immersion totale et de l'imprégnation mentale indispensable à la création d'un sentiment naturel de familiarité avec une langue qui ne devient plus tout à fait étrangère…). Mais ceci demande un isolement et un bain linguistique total (pas une bulle "d'expat" au confort organisé pour "survivre en terre étrangère"!). Sacrifice de vacances, rupture avec son confort personnel et ambiance stage de survie;) sont le prix à payer pour une approche ethnologique sans égale (où comment devenir un voyageur en lieu et place d'un "touriste"). cette formule peut faire sourire et ne pas être pris au sérieux (malgré l'évidence de son bon sens) par des responsables de ressources humaines à qui je recommande la lecture de ce site pour une autre option plus "soft". Ils y découvrirons des destinations linguistiques perdues au pays de Galles (et non pas un séjour glamour à Londres) et à…Gand, dans leur pays pour le néerlandais. Ce qu'il faut retenir de cette leçon belge est la cible (senior managers, executives), les séjours (destinations d'efficacité et non de prestige ou loisirs) et les "incentives" de l'organisme export wallon.
A noter également la tournée avec un revendeur/agent/représentant local, excellente formule avec son coach de terrain.

Veille interculturelle:

L'internet a révolutionné la recherche d'informations export car il permet à ce jour une veille interculturelle riche et à distance. La lecture de journaux et de sites en ligne (avec un logiciel de traduction automatique éventuellement) remplace les coupures de presses ou études vieillottes des centres d'informations export de mon ancienne vie d'étudiant (d'avant l'internet). Une trop grande richesse d'informations trop diverses aux sources parfois peu fiables est la réelle difficulté de l'exportateur d'aujourd'hui qui demande une méthodologie et un travail de documentaliste chevronné en temps réel. Un exemple de ressources obtenues sur la sociologie de la gente féminine russe (ou Ukrainienne) à l'usage d'un candidat au mariage franco-slave sur ce site amateur: femmes russes . Ce business du mariage est d'ailleurs un cas d'école formidable pour l'étude des stéréotypes et des "ratages" interculturels! Une idée d'étude de cas pour les formateurs…
De nouvelles ressources sont aussi disponibles sur les réseaux sociaux, blogs et forums. A titre d'exemple le groupe GRi (gestion des risques interculturels) sur linkedin ou ce forum sur l'Allemagne.
Nous préconisons aussi une mise en place d'une veille "french bashing" et la création d'un service de presse de la maison France avec réponses intelligentes et d'un courrier d'information de l'image de la France et du Français à l'étranger aux entreprises exportatrices (l'initiative diplomarque étant une bonne base de départ).

Notes:

• Se méfier dans l'interprétation de vos observations des stéréotypes courants qui sont toujours prêts à ressurgir en particulier avec des gens de couleur ou de religion différente de la vôtre ou en relation avec le sexe opposé. Votre culture+ celle de votre interlocuteur+ les stéréotypes de chacun+ plus la variable de genre +… ce grand mélange incite à une attitude prudente et en retrait pour ne pas "gaffer" mais qui semblera moins chaleureuse, distante et perçue éventuellement comme arrogante! Pour agir il faut connaître et aussi prendre des risques évalués et calculés!
Une analyse pertinente à lire Article: usermob.pdf
• L'importance des disparités interculturelles est parfois surévaluée car nous avons un socle commun à tous les hommes et les femmes de notre planète. Chacun aime une famille, des amis, les fêtes ou les vacances, de l'argent pour vivre, rire, manger, le besoin d'amour et la fierté de son territoire. L'affiliation à une passion commune est aussi un puissant ressort d'une atténuation des conflits interculturels. Ayant participé à des réunions de jeux de société à l'étranger (un de mes hobbies) et ayant été quelques années arbitre au championnat international européen qui se déroule chaque année à Essen en Allemagne, j'ai toujours constaté que la passion de cette activité gommait totalement les frictions éventuelles et les stéréotypes pris avec humour et compréhension.
Des joueurs de golf, des passionnés d'équitation, des collectionneurs de timbres…même sans la maîtrise des langues se comprendront et s'apprécieront.
•Proscrire l'humour;)) la première leçon interculturelle…pratique réservée aux experts de haut vol…et encore, avec beaucoup de préparation… Un petit article sur le sujet: apliut.revues.org/1067. Exemple d'humour interculturel de Suisse romande…un truc à oublier!
• N'oubliez pas que votre statut d'étranger vous donnera quand même un droit à l'erreur minimum et parfois de la sympathie ou de l'amusement (qu'il est drôle ce belge avec son "septante"…) en raison de votre maladresse ou de votre différence (un truc subtil à jouer surtout dans les pays à connotations réciproques positives ou historiquement liés).
• Pour convaincre comme exportateur il faut creuser plus profond et Imaginer les ressorts psychologiques de votre prospect dont l'identité lui est propre et est plus ou moins influencé par son cadre culturel personnel! Si l'on peut repérer des caractéristiques communes à des groupes de personnes ou de population, la culture d'une personne est une résultante unique d'une culture personnelle!
L'interculturel c'est aussi savoir rester soi-même. Cet article, à priori non destiné à des professionnels;), vous surprendra mais résume très bien un bon comportement à adopter à l'étranger dans un domaine aussi délicat que les affaires...
La langue cachée et obligatoire de l'export est surtout cette sensibilité culturelle et les connaissances minimales interculturelles pour une communication réelle, vivante et sans accroc qui ne devra pas ressembler à un contact aseptisé "d'aéroport". L'empathie et une réalité de sympathie sincère pour "l'autre" sont nécessaires pour l'établissement de relations professionnels de confiance prépondérantes dans la plupart des pays (moins aux USA, par exemple, lié à la culture de la réussite, compétition, de l'argent et de l'affectivité relative à autrui).
Un petit exemple d'interculturel pratique!

*Dooiou spik international est le titre d'un article de jacques Seidman de Màlt (marque à long terme). - See more at: http://www.langues-export.fr/interculturel/#sthash.f93SHt9u.dpuf




Article de jean-luc Chevrier pour le site internet Les langues de l'export,

 

http://www.langues-export.fr/interculturel/

more...
No comment yet.
Rescooped by Eve Pinçon from Machines Pensantes
Scoop.it!

Qu’est-ce que la communication interculturelle ?

Qu’est-ce que la communication interculturelle ? | Entre cultures | Scoop.it

Ce n’est pas un secret, dans communication interculturelle, il y a deux concepts : celui de la communication et de l'interculturel. La définition de ces concepts n’est pas le but de cet article...


Via association concert urbain
more...
No comment yet.
Scooped by Eve Pinçon
Scoop.it!

MANAGEMENT - Réussir dans un contexte interculturel

MANAGEMENT - Réussir dans un contexte interculturel | Entre cultures | Scoop.it
MANAGEMENT - Réussir dans un contexte interculturel Différences culturelles, techniques de négociation, erreurs à ne pas commettre... Il existe selon les pays différentes manières de travailler en équipe, de communiquer ...
more...
No comment yet.
Rescooped by Eve Pinçon from Teletravail et coworking
Scoop.it!

Steelcase cartographie le travail en entreprise à travers les cultures

Steelcase cartographie le travail en entreprise à travers les cultures | Entre cultures | Scoop.it

Dans notre cher village désormais global, les différences culturelles ont été toujours été un challenge pour les entreprises internationales.


Via Xavier de Mazenod
more...
No comment yet.
Scooped by Eve Pinçon
Scoop.it!

La communication interculturelle : ses fondements, les obstacles à son développement

La communication interculturelle : ses fondements, les obstacles à son développement | Entre cultures | Scoop.it
La communication interculturelle est un phénomène historiquement culturel : accompagnant le développement de l’être humain, elle constitue également un mode de vie de celui-ci.
more...
No comment yet.