EntomoNews
262.3K views | +69 today
Follow
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto EntomoNews
Scoop.it!

La Nouvelle-Calédonie craint une épidémie de chikungunya

La Nouvelle-Calédonie craint une épidémie de chikungunya | EntomoNews | Scoop.it
A ce jour, treize cas de chikungunya ont été recensés en Nouvelle-Calédonie. Tous sont des cas importés de Polynésie française, où l'épidémie sévit depuis le mois d'octobre. 
more...
No comment yet.
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

« Les migrantes reviennent de loin » : elles arrivent après avoir traversé le Sahara depuis le Sahel, chaque fin d’hiver

« Les migrantes reviennent de loin » : elles arrivent après avoir traversé le Sahara depuis le Sahel, chaque fin d’hiver | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. Les Épingles entomologiques - En épingle en 2018 : Juin


"Il leur faut traverser chaque année le Sahara à l’aller comme au retour. Ce qui fait beaucoup d’heures de vol et quelque 12 000 km de déplacements au compteur en tout. C’est le record du monde (des animaux).


La Belle-Dame Vanessa cardui (Lép. Nymphalidé) est présente en Europe à la belle saison. Sa chenille se nourrit de chardon, d’ortie et d’autres plantes. De 1 à 3 générations se succèdent ; les papillons de la dernière, ceux qui ont échappé au froid, mettent cap au sud, vers le Sahel.


Ce voyage est connu et vérifié. Et ensuite ? Les Belles-Dames meurent-elles là-bas, partent-elles ailleurs ou reviennent-elles sous nos cieux ?


Une équipe internationale d’entomologistes vient d’attester la 3e hypothèse, en comparant la teneur en isotopes de l’hydrogène (protium et deutérium) des ailes de papillons arrivant autour du Bassin Méditerranéen au printemps et celles de plantes-hôtes en Afrique sub-saharienne. 


Les résultats sont sans ambiguïté. Beaucoup d’individus sont issus de chenilles africaines, surtout parmi les premiers apparus, en février."


Article source : DOI: 10.1098/rsbl.2018.0274

 

 

Photo : Vanessa cardui butinant. Cliché Marc Solari

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Premières observations de l'abeille asiatique Megachile disjunctiformis en Europe

Premières observations de l'abeille asiatique Megachile disjunctiformis en Europe | EntomoNews | Scoop.it
Megachile disjunctiformis Cockerell 1911 (Hymenoptera Megachilidae) is recorded for the first time in Europe. After previous observations in 2011 and 2016 near Bologna, Italy, three specimens (one female and two males) were captured in three different locations of the Bologna area in 2017 and identified. The species is known from China, Japan, Taiwan, Hong Kong and Korea. In this paper a description of the specimens and comparison with other similar species are provided. Furthermore visited plants are indicated. The finding localities are relatively close to two important Bologna trading areas, suggesting that these may be the original sites of introduction in Italy.

 

First record of the Asiatic bee Megachile disjunctiformis in Europe | IRIS Università degli Studi di Bologna

 

 

[Image] M. disjunctiformis females. (a) first specimen observation 2011; (b) second specimen observation 2016; (c) third observation and (d, e) collected specimen 2017, (f) detail of clypeus and mandibles. Photo (a-e) F. Luthi; (f) L. Bortolotti.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Actu repérée via Sarcophage77, Le Monde des insectes, 15.05.2018

 

"Une autre abeille à résine vient squatter l'Europe"


https://www.insecte.org/forum/viewtopic.php?p=1465726#p1465726

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La combinaison de différents vaccins antipaludiques pourrait réduire les cas de 91 %

Using two experimental anti-malarial vaccines, which work in different ways, can greatly reduce the number of malaria infections in animal studies.

Experimental vaccines, which independently achieve 48% and 68% reductions in malaria cases, can achieve 91% reduction when combined.

Presently, each vaccine is at a different stage of human trials, and there have not been efforts to combine them. However, a team led by Imperial College London have now tested the effectiveness when using the two types of vaccine together.

 

Combining different malaria vaccines could reduce cases by 91 per cent | Imperial News | Imperial College London, 19.06.2018

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

via Recherche animale sur Twitter :

 

"#Paludisme #malaria: combiner deux #vaccins expérimentaux qui fonctionnent différemment pourrait réduire les cas de 91% selon une étude chez la #souris humanisée"


https://twitter.com/recherche_anima/status/1009804401349980160

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le zéro : une notion abstraite

Le zéro : une notion abstraite | EntomoNews | Scoop.it
Invention majeure de l'humanité pour les mathématiques, finalement assez récente, la notion de zéro est particulièrement abstraite. Elle permet de représenter l'absence d'objet en inventant un nombre pour «le rien» tout en considérant qu'il est une quantité.

Le cerveau, qui a évolué pour traiter des stimuli sensoriels, peut aussi concevoir l'absence de stimulus comme un objet concret. L'article publié dans Science interroge l'importance symbolique du zéro, en suggérant une utilité de ce nombre pour un insecte pollinisateur.

 

Les abeilles comprennent le concept de zéro. Par Christian Jacquemin, juin 2018

 

 

Certains vertébrés maîtrisent des concepts numériques complexes, mais rien n'avait encore été prouvé à ce jour chez les insectes...

 

"S'il avait déjà été démontré que certains vertébrés maîtrisaient des concepts numériques complexes, notamment l'addition ou la notion de zéro (par exemple ici singes et oiseaux), rien n'avait encore été prouvé dans ce dernier cas chez les insectes. Mais aujourd'hui, un article de la chercheuse française Aurore Avarguès-Weber(1) et de ses collègues australiens démontre que les abeilles sont capables, à leur manière, de se représenter et interpréter le zéro.

Méthode utilisée

Sachant que les abeilles savent compter au moins jusqu'à 5, les chercheurs les ont formées au concept de «plus grand que» et «plus petit que».

Ils ont d'abord appris aux abeilles à venir boire de l'eau sucrée sur un dispositif expérimental associant une plateforme à une image.
La règle est simple : "Choisis l'image où il y a le moins d'éléments". La bonne réponse apporte de l'eau sucrée tandis que la mauvaise confronte les abeilles à une solution amère de quinine. Une fois que les abeilles ont intégré le principe du jeu, donc cette notion de récompense, les chercheurs leur ont proposé une image vide et une image avec plusieurs points.

En choisissant l'image vide comme étant celle comportant le moins d'éléments, les abeilles ont montré qu'elles étaient capables d'extrapoler en considérant que le zéro est inférieur à 5, 4, 3, 2 ou 1. "L'expérience démontre qu'un ensemble vide, le zéro, est considéré par ces insectes comme un nombre inférieur aux autres", explique l'article."

(...) 

 

  • "Numerical ordering of zero in honey bees", par Scarlett R. Howard, Aurore Avarguès-Weber,Jair E. Garcia, Andrew D. Greentree, Adrian G. Dyer", "Science" du 8 juin 2018, Vol 360, Issue 6393, pages 1124 à 1126
Bernadette Cassel's insight:

 

Les abeilles comprennent le concept de zéro | EntomoNews | Scoop.it - From www2.cnrs.fr - June 12, 7:06 PM
 
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Le déclin des insectes volants pourrait être dû à la pollution lumineuse nocturne

Le déclin des insectes volants pourrait être dû à la pollution lumineuse nocturne | EntomoNews | Scoop.it
Climate change, pesticides and land use changes alone cannot fully explain the decline in insect populations in Germany. Scientists from the Leibniz-Institute of Freshwater Ecology and Inland Fisheries (IGB) have now discovered that regions that have experienced a sharp decline in flying insects also have high levels of light pollution.

 

Light pollution a reason for insect decline, 20.06.2018

 

"... The scientists analysed all recent studies on the effects of artificial light at night on insects, and found that there is strong evidence to suggest a credible link between light pollution and declines in insect populations.

 

For example, flying insects are attracted by artificial lights—and, at the same time, are removed from other ecosystems—and die from exhaustion or as easy prey.

 

Additionally, rows of light prevent flying insects from spreading; causing a lack of genetic exchange within fragmented insect populations that could reduce their resistance to other negative environmental influences, which are especially pronounced in agrarian areas."

(...)
 

 

[Image] via AAB sur Twitter, 11.06.2018 : "Insect declines and agroecosystems: does light pollution matter? https://t.co/rzkwwhewjf… " https://twitter.com/Annapplbiol/status/1006189634215399424

 

Bernadette Cassel's insight:

 

via Recherche animale sur Twitter, 20.06.2018 : "#Agriculture #écologie #insecte: le déclin des insectes volants pourrait être dû à la #pollution ... #lumineuse #nocturne! Etudes en cours https://t.co/LH6b42oof7… https://t.co/65OIJkPfNe"
https://twitter.com/recherche_anima/status/1009449562917015552

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Maladie de Lyme : clarification dans le grand bazar des tests diagnostiques

Maladie de Lyme : clarification dans le grand bazar des tests diagnostiques | EntomoNews | Scoop.it
Comme les autres pays, la France fonde le diagnostic de maladie de Lyme sur un ensemble d’arguments cliniques et épidémiologiques, autant que biologiques. Le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire revient sur les différents tests diagnostiques disponibles dans la maladie de Lyme et clarifie la validité des données scientifiques disponibles.

 

 

[Image] Diagnostic biologique de la borréliose de Lyme
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/19-20/2018_19-20_3.html

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les charmes discrets des insectes fossiles

Les charmes discrets des insectes fossiles | EntomoNews | Scoop.it
Ce n’est pas tous les jours que l’on découvre un nouvel ordre d’insectes, aujourd’hui disparu : d’extraordinaires fossiles ont été découverts dans l’ambre de Birmanie de l’époque du Crétacé.

 

Par Romain Garrouste et André Nel, 18.06.2018

 

"Il y a 99 millions d'années, dans ce qui est aujourd'hui la Birmanie, une grenouille se préparait à faire son repas d'un scarabée. Las ! Les deux animaux ont été engloutis, englués dans une résine : le morceau d'ambre qui en a résulté vient d'être analysé par des chercheurs américains. Une belle et rare découverte qui nous offre l'occasion de lever le voile sur des pans entiers de l'histoire de la vie.

 

En particulier, en observant les insectes emprisonnés dans l'ambre. Ils représentent en effet l’essentiel de la biodiversité de notre planète. Les conditions de leur émergence, leur origine profonde et leur évolution sont véritablement informatives pour comprendre le fonctionnement actuel des écosystèmes, tout autant que leur devenir."

(...)

 

 

 

[Image] The best-preserved fossil of the group includes the skull, forelimbs, part of a backbone and a partial hind limb of a small, juvenile frog now known as Electrorana limoae. Next to its hindlimb is an unidentified beetle.
Credit: Lida Xing/China University of Geosciences

 

via Amber fossils provide oldest evidence of frogs in wet, tropical forests -- ScienceDaily, 14.06.2018 https://www.sciencedaily.com/releases/2018/06/180614095237.htm

 

Bernadette Cassel's insight:
 
À (re)lire : 
 
Le mystère des Hémiptères élucidé | EntomoNews | Scoop.it - From theconversation.com - March 11, 2016 12:07
 
more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

En France, les moustiques transmettent aussi le virus Usutu (4/4)

En France, les moustiques transmettent aussi le virus Usutu (4/4) | EntomoNews | Scoop.it
... En Europe, on dénombre à ce jour 28 cas d’infection humaine aiguë par Usutu, principalement en Italie. Par ailleurs, plus de 70 personnes présentant des anticorps contre ce virus ont été répertoriées, démontrant que ces individus ont été exposés au pathogène. L’infection humaine est probablement le plus souvent sans symptôme, ou présentant une expression clinique bénigne. Toutefois des complications neurologiques de type encéphalites (inflammation de l’encéphale, partie du cerveau logée dans la boîte crânienne) ou méningoencéphalites (inflammation de l’encéphale et des méninges,les membranes qui l’enveloppent), ont été décrites, totalisant une quinzaine de cas en Europe.

 

Par Yannick Simonin, 17.06.2018

  

"La description par notre équipe de la présence atypique d’une paralysie faciale, apparue chez le premier cas français, suggère que l’étendue des symptômes des infections dues au virus Usutu n’est pas complètement connue.

 

Un virus dont l’aire de répartition s’étend

L’histoire récente de flambées épidémiques pour d’autres arbovirus invite la communauté scientifique à la plus grande vigilance concernant le virus Usutu. Son aire de répartition s’étend désormais à un grand nombre de pays européens. Les épizooties de mortalité aviaire sont fréquentes. Des souches très différentes sur le plan génétique circulent au même moment. Autant de signes qui doivent alerter.

 

Bien que trop rares, quelques études de séroprévalence (présence dans le sang d’anticorps dirigés contre le virus) viennent étayer l’hypothèse que l’Homme est davantage exposé au risque d’infection par Usutu qu’on ne l’imagine.

 

Les connaissances concernant la physiopathologie de ce virus émergent sont pour l’heure très sommaires. Les travaux en cours visent notamment à mieux appréhender sa biologie et les mécanismes associés aux atteintes neurologiques. Aussi des travaux de recherche accompagnés de mesures de surveillance et de prévention devraient être mises en place en France, dans les zones les plus à risque."

 

[Image] Clé et coll. Médecine et Sciences sous presse.


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En France, les moustiques transmettent aussi le virus Usutu (2/4)

En France, les moustiques transmettent aussi le virus Usutu (2/4) | EntomoNews | Scoop.it
... Avec le chikungunya, la dengue et le Nil occidental, Usutu fait désormais partie des virus transmis par les moustiques ayant provoqué au moins un cas autochtone en France – c’est-à-dire chez une personne n’ayant pas voyagé dans un pays étranger. Si Usutu n’est pas le plus redoutable de ces virus que les Français doivent apprendre à côtoyer, il mérite cependant l’attention des scientifiques et des autorités sanitaires.

 

Par Yannick Simonin, 17.06.2018

 

Un nom tiré d’une rivière du Swaziland, en Afrique

"Le virus Usutu était un illustre inconnu jusqu’à peu. Il attire l’attention de la communauté scientifique en raison de sa propagation importante en Europe. L’Usutu est un arbovirus de la famille des Flaviviridae et du genre flavivirus, composé de plus de 70 membres.

 

Parmi ceux-ci, on retrouve quelques-uns des arbovirus les plus dangereux pour l’Homme, comme le virus Zika, de la dengue, de la fièvre jaune, ou de la fièvre du Nil occidental. Usutu a été baptisé d’après la rivière du même nom située dans le Swaziland, petit pays d’Afrique ayant une frontière commune avec l’Afrique du Sud. Il y a été́ identifié pour la première fois, en 1959.

Peu de choses sont connues concernant les cellules cibles d’Usutu. Néanmoins notre équipe a décrit récemment sa capacité, comme d’autres flavivirus, à infecter in vitro (en laboratoire) des cellules du système nerveux."

(...)

 

 

[Image] Figure 2. Salinas et coll., PLoS Negl Trop Dis., 2017 sep 5 ;11(9) :e0005913.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Putain, les abeilles !

Putain, les abeilles ! | EntomoNews | Scoop.it
Non mais franchement, les abeilles là, sous nos yeux, sont en train de disparaître ! Des millions d’années d’évolution anéantis par nos pratiques de crétins.
 
L'édito carré

lundi 11 juin 2018

par Mathieu Vidard

 

"Toutes les études se suivent et nous disent la même chose : effondrement massif de leur population, surmortalité catastrophique et accélération du processus. La semaine dernière les apiculteurs alertaient les pouvoirs publics français sur l’augmentation en flèche de la mortalité des abeilles domestiques. Nous devrions avoir envie de descendre avec eux dans la rue pour crier sur tous les toits notre dégoût, notre honte et notre refus de voir peut être un jour s’envoler dans les archives de l’humanité cet animal prodigieux qui devrait susciter toute notre admiration et notre mobilisation.

Les causes de disparition des abeilles sont-elles bien connues ?

Toutes les études font consensus depuis 2012. C’est parce que nous avons la main lourde sur les produits phytosanitaires que les abeilles sont totalement perturbées dans leur fonctionnement."

(...)

 

  • Les apiculteurs s'insurgent "contre des taux de mortalité exceptionnels" dans leurs ruches, 07.06.2018 https://www.franceinter.fr/societe/les-apiculteurs-s-insurgent-contre-des-taux-de-mortalite-exceptionnelles-dans-leurs-ruches
Bernadette Cassel's insight:
 
'néonicotinoïdes' in EntomoNews | Scoop.it
https://www.scoop.it/t/entomonews/?&tag=n%C3%A9onicotino%C3%AFdes
 
(125 scoops)
 
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Tiques et maladies : un dossier de l’INRA

Tiques et maladies : un dossier de l’INRA | EntomoNews | Scoop.it
L’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) a publié en mai un dossier sur les tiques, la maladie de Lyme et les autres maladies à tiques. Les connaissances y sont exposées ainsi que les recherches en cours.

________________________________________



Les tiques sont dans le monde le premier vecteur de maladies pour l’animal et le deuxième pour l’humain.

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Détection du virus Usutu chez un patient à Montpellier

Détection du virus Usutu chez un patient à Montpellier | EntomoNews | Scoop.it
Parmi les virus émergents, le virus Usutu attire depuis peu l’attention de la communauté scientifique en raison de sa propagation en Europe. Usutu est un arbovirus1 de la même famille que les virus Zika, West Nile, ou celui de la fièvre du Nil occidental. De la même manière que ses cousins, il se transmet par le biais des moustiques.

 

Publié le 15.06.2018

 

[Image] Un moustique Culex pipiens. Shutterstock
https://www.umontpellier.fr/articles/en-france-les-moustiques-transmettent-aussi-le-virus-usutu

 

___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :

→ Qu'est-ce que le virus Usutu qui a infecté pour la première fois un homme en France ? - Sciencesetavenir.fr, 15.06.2018
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/qu-est-ce-que-le-virus-usutu-qui-a-infecte-pour-la-premiere-fois-un-homme-en-france_124993

 

Bernadette Cassel's insight:

 

(Re)lire :

 

A Montpellier, le cas unique d'un homme infecté par le virus Usutu | EntomoNews | Scoop.it - From www.midilibre.fr - June 13, 6:52 PM
 
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Fièvre jaune : nouvelle méthode pour tester l'innocuité du vaccin

Fièvre jaune : nouvelle méthode pour tester l'innocuité du vaccin | EntomoNews | Scoop.it
Des chercheurs de l'Institut Pasteur, du CNRS et de Sanofi Pasteur viennent de développer une nouvelle méthode alternative à l'expérimentation animale, qui permettra à terme de tester l'innocuité de vaccins comme celui contre la fièvre jaune. Cette démarche originale, repose sur la mise au point d'un dispositif in cellulo utilisant un modèle de culture 3D, le « BBB-Minibrain », pour évaluer l'innocuité de vaccins vivants à usage humain. Ce modèle a été développé par l'Institut Pasteur et une demande de brevet a été déposée par l'Institut Pasteur et l'Inserm. Il permet d'envisager une limitation du recours aux animaux dans le contrôle qualité, notamment pour les tests effectués par l'industrie pharmaceutique pour répondre aux demandes des autorités. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Biologicals en mai 2018, et en ligne le 24 mars.

 

Communiqués et dossiers de presse - CNRS, 14.06.2018

 

  • Innovative in cellulo method as an alternative to in vivo neurovirulence test for the characterization and quality control of human live Yellow Fever virus vaccines: A pilot study, Anaelle da Costa, Christophe Prehaud, Cecile Khou, Nathalie Pardigon, Aure Saulnier, Nolwenn Nougarede, Monique Lafon. Biologicals, Mai 2018 (volume 53). Consulter le site web

 

Bernadette Cassel's insight:

 

'fièvre jaune' in EntomoNews | Scoop.it
https://www.scoop.it/t/entomonews/?&tag=fi%C3%A8vre+jaune

 

(20 scoops)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Renforcement de la vigilance vis à vis du petit coléoptère des ruches Aethina tumida

Renforcement de la vigilance vis à vis du petit coléoptère des ruches Aethina tumida | EntomoNews | Scoop.it
... plusieurs mesures ont été décidées par la DGAl en vue de renforcer la vigilance vis à vis de ce parasite ravageur des colonies d’abeilles.
Parmi ces mesures figure le renforcement de la surveillance sur l'ensemble du territoire et ce, en combinant la surveillance évènementielle actuellement en vigueur avec une surveillance programmée portée sur des zones dites à risque (ports, aéroports, sites à forte activité apicole...). Ce nouveau dispositif a été élaboré dans le cadre des activités du groupe abeille de la Plateforme d'épidémiosurveillance en santé animale (Plateforme ESA) et sera déployé très prochainement.

 

Par Fayçal MEZIANI | Centre de ressources épidémiosurveillance, 22.06.2018

 

 

 

À télécharger

Une menace pour l'apiculture française : Aethina tumida, le petit coléoptère des ruches (PDF, 2.22 Mo)

Bernadette Cassel's insight:

 

'Petit coléoptère des ruches' in EntomoNews | Scoop.it
https://www.scoop.it/t/entomonews/?&tag=Petit+col%C3%A9opt%C3%A8re+des+ruches

 

(10 scoops)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Luisant la nuit, la lumière nuit

Luisant la nuit, la lumière nuit | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. Les Épingles entomologiques - En épingle en 2018 : Juin


"On a pu quantifier récemment le déclin des insectes dans certaines zones d’Allemagne. En 27 ans, les 3/4 de leur biomasse y a disparu. Les causes avancées pour cette hécatombe sont les changements d’occupation du territoire, l’usage des pesticides et la fragmentation des habitats. On doit y ajouter, selon Maja Grubisic et ses collaborateurs, de l’institut Liebnitz de Berlin (Allemagne), la pollution lumineuse des campagnes.


Les pièges Malaise qui ont servi à ce dénombrement étaient installés dans une région particulièrement éclairée de l’Allemagne.
L’équipe a fait le tour des publications scientifiques sur les effets des lumières artificielles nocturnes permanentes sur les invertébrés, notamment sur les insectes – dont plus de la moitié sont actifs la nuit. Beaucoup de ceux-ci sont tributaires de la lune et des étoiles pour s’orienter, échapper à un prédateur ou trouver un partenaire sexuel. L’attraction des lampes, plus ou moins forte selon le modèle et l’espèce, est un fait d’observation courant (et est à la base des pièges lumineux). Les individus se grillent sur les ampoules ou meurent d’épuisement autour. Les alignements de lampadaires peuvent fragmenter les populations – notamment celles des agrosystèmes - et les rendre plus fragiles.


Or les campagnes sont de plus en plus lumineuses la nuit ; les zones éclairées se rapprochent des champs. Où elles perturbent la vie des ravageurs comme des auxiliaires, pouvant amener à la rupture d’équilibres traditionnels – le cas des pucerons et de leurs ennemis coccinelles et araignées est documenté. Leur effet se fait sentir également sur les plantes.


L’étude conclut à la nécessité de mieux qualifier et quantifier le phénomène, et à en tenir compte dans la protection des insectes."


Article source : DOI: 10.1111/aab.12440

 

 
Photo : la pollution lumineuse de l'Europe occidentale. Cliché NASA


À (re)lire : L’éclairage moderne et les moucherons, Épingle de 2016.

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une étude trouve un moyen de lutter contre les moustiques et le virus du Nil occidental sans pesticides

Une étude trouve un moyen de lutter contre les moustiques et le virus du Nil occidental sans pesticides | EntomoNews | Scoop.it

Researchers at the University of Waterloo may have discovered a new, pesticide-free way to limit mosquito populations in some area and reduce the spread of the West Nile virus.

Waterloo researcher Brad Fedy discovered that introducing hungry minnows into bodies of water where mosquitoes breed results in the minnows feeding on mosquito larvae, which dramatically decreases the number of adult mosquitoes capable of carrying the disease.

 

Study finds a pesticide-free way to combat mosquitos and West Nile | EurekAlert! Science News, 18.06.2018

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Via Recherche animale sur Twitter, 19.06.2018 :

 

"#Virus #WestNile: une nouvelle méthode de lutte contre le #virus consiste à introduire des #poissons #Méné dans les plans d'eau infestés pour qu'ils se nourrissent des #larves de #moustiques"


https://twitter.com/recherche_anima/status/1009087173465903105

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La mouche aide à comprendre les liens entre microbiome et bonne santé

La mouche aide à comprendre les liens entre microbiome et bonne santé | EntomoNews | Scoop.it
Un microbiote intestinal sain aide à entretenir le métabolisme de l’organisme hôte, mais le mécanisme en jeu n’est pas connu. La mouche drosophile dont l’intestin présente les mêmes types cellulaires que celui des humains est couramment utilisé comme modèle pour l’étude de ces mécanismes.

 

Publié le 22.06.2018

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La maladie de Lyme progresse partout dans l’hémisphère nord, et notamment en France

La maladie de Lyme progresse partout dans l’hémisphère nord, et notamment en France | EntomoNews | Scoop.it
La maladie de Lyme progresse partout dans l’hémisphère nord, et notamment en France. Une nouvelle étude nationale montre que son incidence, restée stable de 2009 à 2015, oscillant entre 41 et 55 cas pour 100 000 habitants, a grimpé à 84 cas pour 100 000 habitants en 2016, selon le Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié le 19 juin par Santé Publique France.

 

Maladie de Lyme : le kit pour tester sa tique, une fausse bonne idée. Par Jean-François Cosson, 19.06.2018

 

  • Brave New Worlds: The Expanding Universe of Lyme Disease | Vector-Borne and Zoonotic Diseases, 01.09.2017 https://www.liebertpub.com/doi/10.1089/vbz.2017.2127

 

 

"En 2009, une surveillance sentinelle de la borréliose de Lyme (BL) a été mise en place en médecine générale en France métropolitaine. Sur la période 2009-2016, 819 cas ont été déclarés par les médecins participants. L’incidence annuelle estimée des cas de BL vus en consultation de médecine générale est restée stable de 2009 à 2015, comprise entre 41 cas (intervalle de confiance à 95%, IC95% : [31;51]) pour 100 000 habitants en 2011 et 55 cas [43;67] pour 100 000 habitants en 2013. Elle a présenté une augmentation significative en 2016 avec 84 [70;98] cas déclarés pour 100 000 habitants. Des hétérogénéités géographiques importantes ont été observées, avec des taux d’incidence plus élevés dans le Limousin, en Alsace et en Rhône-Alpes. La distribution de l’âge des cas montrait un pic entre 60 et 70 ans. Parmi les cas déclarés par les médecins Sentinelles, 95% présentaient un érythème migrant. Il sera important de regarder si cette incidence plus élevée en 2016 se confirme les années suivantes."

 

[Image] Taux d’incidence annuel moyen pour 100 000 habitants des cas de borréliose de Lyme vus en consultation de médecine
générale par tranche d’âge, réseau Sentinelles, France, 2009-2016
http://invs.santepubliquefrance.fr/beh/2018/19-20/2018_19-20_1.html#Art1-Fig1

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'incroyable vidéo d'une araignée qui évalue la vitesse du vent et prend son envol

L'incroyable vidéo d'une araignée qui évalue la vitesse du vent et prend son envol | EntomoNews | Scoop.it
Des chercheurs berlinois ont filmé le "comportement de la montgolfière" observable chez certaines araignées.

 

Par Anne-Sophie Tassart, 19.06.2018

 

"Afin de trouver de la nourriture, de s'échapper d'une zone dangereuse ou encore de coloniser un nouvel endroit, plusieurs espèces d'araignées n'hésitent pas à... s'envoler, tout simplement. A l'aide des soies qu'elles tissent, elles adoptent ce qui est appelé le "comportement de la montgolfière". Si ce dernier est déjà connu des scientifiques, les études et les observations en milieu naturel manquaient pour analyser en détail cette capacité. Des chercheurs de l'Université technique de Berlin (Allemagne) ont réalisé l'exploit de filmer "des montgolfières" dans la nature mais aussi de reproduire ce comportement en soufflerie et tout cela, avec des arachnides particulièrement lourds : des spécimens du genre Xysticus, qui pèsent entre 16 et 20 mg.

Une ou plusieurs pattes pointées vers le ciel, elles évaluent la puissance du vent

Dans leur étude parue le 14 juin 2018 dans la revue PlosBiology, l'équipe présente une analyse particulièrement précise des fibres qui permettent à ces araignées d'emprunter la voie des airs."

(...)

 

 

___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :

→ Ces araignées qui peuvent détecter les bonnes conditions du vent, 13.06.2018 https://actualite.housseniawriting.com/science/biologie/2018/06/15/ces-araignees-qui-peuvent-detecter-les-bonnes-conditions-du-vent/27035/

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L'eau retenue dans les feuilles des broméliacées est un site de reproduction loin d'être négligeable pour le moustique Aedes aegypti 

L'eau retenue dans les feuilles des broméliacées est un site de reproduction loin d'être négligeable pour le moustique Aedes aegypti  | EntomoNews | Scoop.it

"A new study led by public health researchers at the University of Miami Miller School of Medicine has shown that ornamental bromeliad plants contribute to breeding of the Aedes aegypti mosquito — a key culprit in the Zika virus outbreak that hit Miami-Dade County and other areas of Florida and the Americas in 2016."

 

Miller School Study Confirms Ornamental Bromeliads Contribute to Zika Mosquito Breeding | Miller School of Medicine | University of Miami, 18.06.2018

 

"In addition to Zika, bites from the Aedes aegypti mosquito can spread dengue, yellow fever and chikungunya. Zika has been linked to microcephaly and other birth defects in unborn babies when pregnant women contract the disease. The family of diseases linked to the Aedes aegypti can cause other severe symptoms, and yellow fever can be fatal.

 

The study, published in the journal Parasites & Vectors, showed that water retained in the bromeliads’ leaf axils becomes breeding sites for mosquitoes."

(...)

  

 

[Image] Ornamental bromeliads breeding vector mosquitoes

 

Bernadette Cassel's insight:

 

via Recherche animale sur Twitter, 18.06.2018 : "#Zika #dengue #chikungunya: l'eau retenue dans les feuilles des #broméliacées est un site de #reproduction loin d'être négligeable pour le #moustique #Aedes aegypti https://t.co/Vkje6AW4wD… https://t.co/Zn4u8IIYMw"
https://twitter.com/recherche_anima/status/1008724783905820673

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Bernadette Cassel from EntomoNews
Scoop.it!

En France, les moustiques transmettent aussi le virus Usutu (3/4)

En France, les moustiques transmettent aussi le virus Usutu (3/4) | EntomoNews | Scoop.it
En France, des moustiques ont déjà infecté un humain au moins avec la dengue, le chikungunya et le Nil occidental. La liste s’allonge, avec la découverte d’un cas touché par Usutu.

 

Par Yannick Simonin, 17.06.2018

 

Des oiseaux pour hôtes, des moustiques pour vecteurs

Le cycle naturel de transmission d’Usutu est un cycle enzootique, c’est-à-dire localisé dans une zone donnée. Il implique principalement les oiseaux passeriformes (par exemple les merles ou les pies) et strigiformes (par exemple, les chouettes lapones) comme hôtes « amplificateurs », c’est-à-dire permettant la multiplication active du virus. Ce sont les moustiques ornithophiles (piquant les oiseaux) qui lui servent de vecteurs lors de la transmission à l’humain.

 

Différents travaux ont démontré l’implication de plusieurs espèces de moustiques dans l’entretien du cycle d’Usutu au sein de l’avifaune, c’est-à-dire les oiseaux occupant un même lieu. Le virus ainsi été isolé chez les moustiques Aedes albopictus (plus connu sous le nom de moustique tigre), Aedes caspiuis, Anopheles maculipennis, Culex quinquefasciatus, Culex perexiguus, Culex perfuscus, Coquillettidia aurites, Mansonia Africana et Culex pipiens. Ces différentes espèces sont ornithophiles mais piquent aussi l’humain.

 

Les moustiques transmettent le virus aux humains, ainsi qu’aux chevaux. Ces espèces sont sensibles à Usutu mais considérées comme des hôtes accidentels et des « impasses » épidémiologiques – c’est-à-dire qu’ils ne peuvent pas transmettre le virus à un congénère.

 

Une mortalité importante chez les oiseaux

Usutu a également été mis en évidence chez de nombreuses espèces d’oiseaux. Plusieurs espèces migratrices seraient responsables de l’introduction d’Usutu en Europe, alors que d’autres seraient responsables de sa propagation. Parmi celles sensibles à l’infection par Usutu, les merles noirs ou Turdus merula présentent le taux de mortalité le plus élevé.

 

Des troubles nerveux centraux ont été rapportés chez les oiseaux infectés par Usutu. Ceux-ci manifestent une prostration, une désorientation, une incoordination motrice et une perte de poids. L’autopsie a révélé fréquemment une inflammation du foie (hépatomégalie) et de la rate (splénomégalie).

 

Des lésions ont également été signalées dans le cœur, le foie, les reins, la rate et le cerveau des oiseaux infectés. Ces observations montrent que Usutu peut être hautement pathogène au sein de l’avifaune en raison de sa réplication et de sa virulence dans un grand nombre de tissus et d’organes. Usutu provoque ainsi des mortalités importantes chez les oiseaux dans différentes régions d’Europe.

 

Un virus découvert pour la première fois en Europe en 2001

Le virus a été repéré pour la première fois en Europe en 2001, en Autriche, sur des cadavres d’oiseaux. Ensuite il a été signalé dans de nombreux pays européens, sur des moustiques ou sur des oiseaux.

 

En 2015, la France a détecté à son tour ce virus chez des merles noirs communs, suite à une augmentation de leur mortalité dans les départements du Haut-Rhin et du Rhône, analysée par l’Anses et l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS).

Par ailleurs il a été depuis établi que Usutu circule chez les moustiques Culex pipiens de Camargue depuis au moins 2015."

(...)

 

 

[Image] Clé et coll. Médecine et Sciences sous presse.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

En France, les moustiques transmettent aussi le virus Usutu (1/4)

En France, les moustiques transmettent aussi le virus Usutu (1/4) | EntomoNews | Scoop.it
Les faits se sont passés il y a deux ans, mais les scientifiques viennent seulement de découvrir qu’il s’agissait du premier cas d’infection humaine au virus Usutu en France. Le 10 novembre 2016, un homme de 39 ans a été hospitalisé trois jours en neurologie au CHU de Montpellier pour une paralysie soudaine de la moitié du visage.

 

Par Yannick Simonin, 18.06.2018

 

"Le patient a récupéré toutes ses facultés en quelques semaines, sans séquelle. Des analyses menées par la suite ont montré qu’il avait été infecté par ce virus.

 

Ce sont les travaux réalisés par notre équipe de biologistes de l’université de Montpellier, de l’Inserm et du CHU de Montpellier, qui ont permis de comprendre l’origine des troubles présentés par cet homme. Nous avons analysé 666 prélèvements de liquide céphalo-rachidien réalisés chez des patients hospitalisés en 2016 à Montpellier et à Nîmes, comme expliqué dans l’article que nous venons de publier dans la revue Infectious Emerging Diseases. Un seul a révélé la présence du virus Usutu : le sien."

 

 

"Le scénario le plus probable est que cet homme a été infecté par un moustique, après que celui-ci ait piqué un oiseau, réservoir de ce virus. Transmis à l’humain principalement par le moustique Culex, commun en France, ce virus circule dans notre pays depuis au moins 2015, selon une étude de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses)."

(...)

 

 

[Image] Clé et coll. Médecine et Sciences sous presse.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

'virus Usutu' in EntomoNews | Scoop.it
https://www.scoop.it/t/entomonews/?&tag=virus+Usutu

 

(2 scoops)

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Première cartographie de l'expression génique de chacune des 100 000 cellules cérébrales de mouche en cours de vieillissement... grâce à l'IA

Première cartographie de l'expression génique de chacune des 100 000 cellules cérébrales de mouche en cours de vieillissement... grâce à l'IA | EntomoNews | Scoop.it
A team of scientists lead by prof. Stein Aerts (VIB-KU Leuven) is the first to map the gene expression of each individual brain cell during aging, though they started small: with the brain of a fruit fly. Their ‘cell atlas’ provides unprecedented insights into the workings of the brain as it ages. Published today in the scientific journal Cell, the atlas is heralded as an important first step in the development of techniques that can help us gain a better understanding of human disease development.

 

Human and artificial intelligence join forces to study complexity of the brain, 14.06.2018

 

 

[Image] Diversity of the Cell Types Identified by Single-Cell RNA-Seq of the Adult Brain

 

Bernadette Cassel's insight:

 

via Recherche animale sur Twitter, 15.06.2018 : "#Intelligence #Artificielle #vieillissement: 1ère cartographie de l'expression génique de chacune des 100 000 cellules cérébrales de #mouche en cours de vieillissement ... grâce à l'#IA https://t.co/cYkw7Ib0mP… https://t.co/4exDphj1Yy"
https://twitter.com/recherche_anima/status/1007614974129332224

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Un néonicotinoïde condamne les colonies de bourdons avant leur création - Sciencesetavenir.fr

Un néonicotinoïde condamne les colonies de bourdons avant leur création - Sciencesetavenir.fr | EntomoNews | Scoop.it
L'imidaclopride diminue l'activité des reines bourdons tandis que celles-ci doivent établir de nouvelles colonies.

 

Publié le 14.06.2018

 

 

[Bombus impatiens]

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

« La France compte 1 000 espèces d’abeilles » indispensables à la pollinisation

« La France compte 1 000 espèces d’abeilles » indispensables à la pollinisation | EntomoNews | Scoop.it
Bernard Vaissière, chercheur à l’unité « abeilles et environnement » de l’INRA, appelle à protéger l’ensemble des insectes pollinisateurs.

 

LE MONDE | 14.06.2018 à 11h32 • Mis à jour le 14.06.2018 à 11h37 | Propos recueillis par Alexandre-Reza Kokabi

 

Bernard Vaissière (Institut national de recherche agronomique) est spécialiste de la pollinisation et de l’écologie des abeilles. A l’heure où les apiculteurs dénoncent les pertes hivernales d’abeilles domestiques, il évoque la situation des abeilles sauvages et les menaces qui pèsent sur les insectes pollinisateurs.

more...
No comment yet.