EntomoNews
239.5K views | +28 today
Follow
 
Scooped by Bernadette Cassel
onto EntomoNews
Scoop.it!

Un vaccin contre le palu fait mouche sur des souris

Un vaccin contre le palu fait mouche sur des souris | EntomoNews | Scoop.it
Des chercheurs australiens ont découvert un remède potentiellement efficace contre le paludisme (ou malaria).
Bernadette Cassel's insight:

 

→ Cross-species malaria immunity induced by chemically attenuated parasites

http://www.jci.org/articles/view/66634

 

more...
No comment yet.
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une superbe tarentule bleue jusqu'alors inconnue découverte dans les forêts du Guyana / A Stunning Blue Tarantula And Its Friends Were Just Discovered in South America

Une superbe tarentule bleue jusqu'alors inconnue découverte dans les forêts du Guyana / A Stunning Blue Tarantula And Its Friends Were Just Discovered in South America | EntomoNews | Scoop.it

"A previously unknown tarantula discovered in the forests of Guyana in South America is absolutely stunning - its legs and body are a shimmering electric disco blue."

 

 

[via] Une tarentule bleue découverte dans une forêt de Guyana - SciencePost, 23.11.2017 http://sciencepost.fr/2017/11/tarentule-bleue-decouverte-foret-guyana/

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les fongicides joueraient un rôle dans le déclin des pollinisateurs.

Les fongicides joueraient un rôle dans le déclin des pollinisateurs. | EntomoNews | Scoop.it
Le Chlorothalonil aurait un effet néfaste sur la santé des insectes pollinisateurs.

 

 

"We found that greater usage of the fungicide chlorothalonil was the best predictor of pathogen (Nosema bombi) prevalence in four declining species of bumblebees."

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les incroyables performances de la mouche «waterproof» (abonnés)

Les incroyables performances de la mouche «waterproof» (abonnés) | EntomoNews | Scoop.it
Des chercheurs ont réussi à comprendre comment un petit insecte volant réussit à plonger, sans se mouiller, dans un étrange lac californien.

 

Ephydra hians — Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ephydra_hians

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

« Une mouche dans le verre » ou comment une seule femelle attirante suffit à ruiner le vin

« Une mouche dans le verre » ou comment une seule femelle attirante suffit à ruiner le vin | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. Les Épingles entomologiques - En épingle en 2017 : Novembre

 

"Bien que l’entomophagie soit tendance, on a tendance à l’enlever et, si c’est plus qu’un moucheron, à se faire remplacer le contenu, voire le contenant. Un cas particulier, soit dit en passant, est celui-ci : « D'après Abu Hurayra : « Le Prophète a dit : « Si une mouche tombe dans le verre de quelqu'un d'entre vous, il doit l’y enfoncer » ; mais ce hadith reste très problématique.
Un cas encore plus particulier se présente lorsque c’est une Mouche du vinaigre qui vient, attirée par le parfum du vin, essayer de se noyer seule dans un tastevin. Là, vous fermez les yeux, vous demandez à une main innocente de retirer la drosophile et de vous la cacher. Vous goûtez le vin, et vous annoncez à la compagnie (médusée) : « c’est un mâle » ou « c’est une femelle ». Facile à vérifier sur le cadavre.
En effet, la croyance qu’il suffit d’une mouche pour donner un mauvais goût au liquide est vraie, à condition qu’il s’agisse d’une femelle.


Après avoir identifié et quantifié la production par la drosophile femelle de la phéromone d’attraction des mâles, Peter Witzgall, Paul Becher et leurs collaborateurs (université d’Agronomie, Uppsala, Suède) se sont demandés si cette Z4-11Al avait mauvais goût au point d’expliquer la croyance.


Ils ont réuni une équipe de goûteurs professionnels du Pays de Bade (Allemagne) à qui ils ont soumis des verres d’eau ou de pinot blanc (Fribourg 2013) ainsi traités : remplis après avoir emprisonné une mouche mâle ou femelle durant 5 minutes ou avoir reçu 10 ng de Z4-11Al.


Le mâle ne laisse aucune trace gustative. La phéromone donne effectivement un sale goût. Et le buveur la détecte en quantité égale à celle qui intéresse le mâle de drosophile.

Pour l’heure, impossible d’expliquer cette convergence. Et à quoi sert à Homo sapiens bibens de sentir le parfum de la Mouche du vinaigre femelle – à part à faire le tour décrit ci-dessus ?"


Article source (gratuit, en anglais)


Dessins et photos (à l’usage des abstèmes)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Prudence sur le Gene Drive pour la protection des écosystèmes

Prudence sur le Gene Drive pour la protection des écosystèmes | EntomoNews | Scoop.it
La Nouvelle-Zélande prévoit d’utiliser le Gene Drive pour éradiquer certains nuisibles qui dévastent ses écosystèmes. Mais des chercheurs lancent un avertissement sur cette technologie qui pourrait avoir des conséquences mondiales. Le Gene Drive (forçage génétique) permet de transmettre un gène de manière certaine par reproduction sexuelle. Par exemple, pour éradiquer des moustiques qui sont des vecteurs de maladies, on peut les rendre stériles à l’échelle de l’espèce.

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

« Victimes, l’apprentissage et la sonication » : les ouvrières néonicotinisées sont un peu crétinisées et pollinisent moins

« Victimes, l’apprentissage et la sonication » : les ouvrières néonicotinisées sont un peu crétinisées et pollinisent moins | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. Les Épingles entomologiques - En épingle en 2017 : Novembre

 

"Les bourdons, comme d’autres abeilles solitaires, secouent les anthères des fleurs visitées pour en détacher les grains de pollen – en bourdonnant. C’est la sonication, alias pollinisation vibratile. C’est une compétence innée des butineuses, qui s’améliore avec la pratique.


Une équipe germano-britannique, basée à l’université de Stirling (Royaume-Uni) a mis au point un dispositif expérimental pour évaluer les caractéristiques de la sonication d’individus de Bourdon terrestre (Bombus terrestris, Hym. Apidé) récoltant sur une fleur de morelle Solanum rostratum, en analysant les enregistrements acoustiques de leur bourdonnement. La quantité réunie par les butineuses était établie par comptage des grains de pollen attachés à leur patte arrière (gauche).


Trois microcolonies de bourdons ont vu leur activité de butinage ainsi estimée : une nourrie avec du nectar normal et deux avec deux doses « réalistes » de thiametoxam, insecticide néonicotinoïde.
Au bout de 10 essais, les butineuses intoxiquées récoltent entre 47 et 56 % de pollen en moins alors que leurs performance s’égalaient au départ. Elles n’apprennent pas. Et la fréquence de secouage ne baisse pas. Elles ne s’économisent pas.


Ces résultats suggèrent que l’exposition à l’insecticide diminue les performances de pollinisation des bourdons en affectant leur mémoire et leurs capacités cognitives, selon un mode d’action qui reste à préciser."


Article source : DOI:10.1038/s41598-017-14660-x


Photo : un Bourdon terrestre. Cliché Wikimedia commons.

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

COP23 : 20 pays ont annoncé la création d'une alliance pour sortir du charbon d’ici 2030

COP23 : 20 pays ont annoncé la création d'une alliance pour sortir du charbon d’ici 2030 | EntomoNews | Scoop.it
Grande-Bretagne, Canada, Mexique... 20 pays ont annoncé la création d'une alliance pour sortir du charbon, jeudi à la conférence climat de l'ONU à Bonn où était attendue une représentante des Etats-Unis.

Washington, très critiqué à la COP23 pour son soutien renouvelé aux énergies fossiles, s'exprimera pour la première fois devant le forum de l'ONU depuis la décision de Donald Trump, en juin, de retirer son pays de l'accord de Paris contre le réchauffement.

Jeudi matin, "l'Alliance pour la sortie du charbon" a été lancée à Bonn par le Royaume Uni et le Canada. Parmi ses membres figurent l'Angola, la Belgique, la Finlande, la France, l'Italie, les îles Marshall, le Portugal, le Salvador, mais aussi plusieurs Etats américains et canadiens (Washington, Alberta, Vancouver...).

Tous se sont déjà engagés à éliminer graduellement leurs centrales au charbon, avec des dates limites différentes (par exemple 2030 pour la Grande-Bretagne, le Canada, ou 2021-22 pour la Nouvelle-Zélande, la France).

(...)

 

A la COP23, alliance anti-charbon contre Amérique pro-charbon | AFP.com, 16.11.2017


more...
DocBiodiv's curator insight, November 20, 2:12 AM
A la COP23, alliance anti-charbon contre Amérique pro-charbon | AFP.com, 16.11.2017
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

COP23 : pourquoi les négociations sur le climat sont si compliquées

COP23 : pourquoi les négociations sur le climat sont si compliquées | EntomoNews | Scoop.it
Les preuves des changements climatiques ne se comptent plus et l’actualité ne cesse de nous rappeler leurs effets manifestes : vagues de chaleur plus fréquentes, précipitations extrêmes plus intenses, montée du niveau de la mer, fonte des glaces…

Le réchauffement a déjà atteint 1 °C en moyenne pour la planète depuis la fin du XIXe siècle ; des centaines de millions de personnes en subissent chaque jour les conséquences.

Face à l’importance d’une action rapide, le processus des négociations peut sembler pris de vitesse. Rappelons que le GIEC – fondé pour fournir des évaluations détaillées de l’état des connaissances scientifiques sur les changements climatiques – a été lancé en 1988 et que la COP23 (qui se déroule jusqu’au 17 novembre à Bonn) est la 23e conférence de l’ONU sur ces changements. Mais les concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère n’ont cessé d’augmenter pendant tout ce temps.

(...)

 

Par Quentin Perrier, Céline Guivarch et Olivier Boucher, 14.11.2017

 

[Lien ci-dessus] The Lancet Countdown: tracking progress on health and climate change - The Lancet, 14.11.2016 http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(16)32124-9/fulltext

 

[Image] Figure présentant les trajectoires types d’émissions de gaz à effet de serre pour différents niveaux de réchauffement climatique et intervalle d’émissions résultant des engagements des pays (...).

Bernadette Cassel's insight:
 
→ Changement climatique : un impact désastreux sur notre santé - From www.pourquoidocteur.fr - November 1, 7:14 PM
 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les pollinisateurs sauvages et la vie nocturne

Les pollinisateurs sauvages et la vie nocturne | EntomoNews | Scoop.it
40% des insectes pollinisateurs (abeilles, papillons, etc.) sont menacés d’extinction d’après l’IPBES (la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques). Leur déclin à travers le monde impacte significativement la production des cultures et la reproduction des plantes sauvages.
En cause, la perte de leur habitat dû à l’urbanisation grandissante, le manque de diversité floristique, l’utilisation de pesticides, les changements climatiques et la pollution lumineuse, notamment.
Saviez-vous que les insectes vivent aussi la nuit ? On compte même 20 fois plus de papillons nocturnes que diurnes !

  

Biodiversité nocturne : protégeons les pollinisateurs sauvages de la pollution lumineuse - Nuits de Noé, 13 octobre 2017

 

"... Par ailleurs, une étude récente a analysé les conséquences de l’éclairage nocturne dans les espaces de vie des insectes pollinisateurs, dont voici les conclusions : les fleurs éclairées artificiellement connaissent une baisse de fréquentation par les pollinisateurs nocturnes de 62%. In fine, sur une des plantes observées (le Cirse maraicher), cette exposition à la lumière artificielle a entrainé une réduction de 13% de la production de fruits. En effet, la diminution de la pollinisation nocturne n’a pas pu être compensée par l’activité des pollinisateurs diurnes. Par ailleurs, les chercheurs ont également réussi à démontrer que la baisse de fréquentation nocturne des plantes par les pollinisateurs réduisait le succès reproducteur de ces plantes, qui servent pourtant d’alimentation aux pollinisateurs diurnes."

 

 

 [Image] Night-time view of Paris from the International Space Station and moth's shadow. Crédit : Fabio Scappi

[via] A new threat to pollination : the dark side of artificial light
http://www2.cnrs.fr/en/2953.htm

 

Bernadette Cassel's insight:

 

"Les Insectes Pollinisateurs Sauvages (IPS) font des miracles ! En transportant les grains de pollen de pistils en pistils, ils assurent la pollinisation de milliers de plantes.


Ainsi, en pollinisant 70 à 80% des plantes à fleurs en France Métropolitaine et plus des trois quarts des cultures vivrières, dont pratiquement tous les fruits et les légumes, ces insectes sont indispensables à notre alimentation."

 

 

À (re)lire :

 

 

 

  • 'IPBES' in EntomoNews | Scoop.it https://www.scoop.it/t/entomonews/?&tag=IPBES+Plateforme+Int.+Biodiv.+%26+Services+%C3%89cosyst.

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

La capacité des taupins à se rétablir après un saut donne des idées pour des robots plus agiles / High-jumping beetle inspires agile robots

La capacité des taupins à se rétablir après un saut donne des idées pour des robots plus agiles / High-jumping beetle inspires agile robots | EntomoNews | Scoop.it
Machines could get themselves out of a sticky spot, thanks to an insect that can right itself without using its legs.

 

Par Alexandra Witze, Nature13 November 2017

 

"... Students measured the dimensions of dozens of beetles of four species (Alaus oculatus, Ampedus nigricollis, Ampedus linteus and Melanotus spp.), videotaped their jumps with high-speed cameras and analysed the energy required for the beetles to pull the hinge back and then release it. Muscles alone are not enough, because they contract relatively slowly, and so other body parts such as tendons must also be involved, the team says. (...)"

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Pour vivre deux fois plus longtemps

Pour vivre deux fois plus longtemps | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. Les Épingles entomologiques - En épingle en 2017 : Novembre

 

"Un souriceau soumis avant le sevrage à un régime pauvre en protéines fera une souris (mâle) à la longévité augmentée à qui seront épargnés les effets délétères d’une alimentation propre à l’engraisser. On connaissait quelques effets de régimes sucrés appliqués à l’asticot mâle sur la Mouche-à-tout – l’indispensable Mouche du vinaigre, rendue plus longévive.


À l’institut Francis Crick (Londres, Royaume-Uni), Alex Gould et ses collègues ont élevé des asticots de droso dans un milieu très pauvre en levures, la principale source de protéines, obtenant des imagos jusqu’à deux fois plus longévifs. Ces derniers ayant reçu une alimentation standard.


Le régime du début de la vie agit à long terme sur l’organisme adulte par le biais de toxines – appelées autotoxines – sécrétées par les œnocytes (cellules sous la cuticule qui sécrètent la pellicule cireuse qui recouvre le tégument) et se répandant à l’extérieur. Leur effet est de raccourcir la vie. Leur rôle a été précisé par l’emploi de drosos transgéniques. Certaines de ces autotoxines sont des alcènes (hydrocarbures insaturés à double liaison) et peuvent agir comme phéromones influençant le développement des congénères.


Les drosos élevées en lots denses voient leur vie raccourcie de moitié. Ce sont les autotoxines qui sont responsables de ce phénomène, connu depuis un bon siècle.


D’un point de vue évolutif, il faut penser que les effets adverses de ces toxines sont plus que compensés par leur utilité comme phéromones et enduit hydrophobe, notamment.


L’analogie est frappante entre les œnocytes des imagos des insectes et les sébocytes (glandes sébacées) des humains qui sécrètent aussi une substance protectrice de la peau. L’excès de sébum – qui fait briller la peau - pourrait-il nous faire mourir plus jeune ?"


Article source : DOI: 10.1038/s41467-017-01740-9

 


Bernadette Cassel's insight:

 

"« Pour vivre deux fois plus longtemps » : commencer par se priver de protéines puis passer à un régime normal une fois imago et éviter la promiscuité." (Alain Fraval sur Twitter)

 

https://twitter.com/af_insectes/status/930012450124115968

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Suisse. Record de méningites causées par les tiques

Suisse. Record de méningites causées par les tiques | EntomoNews | Scoop.it
L'Office fédéral de la santé publique a recensé un nombre record de cas de méningites en 2017 liés aux piqûres de tiques.

 

___________________________________________________________________

 

Pour en savoir plus :

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

« Pour un foyer accueillant » - conseils aux gens pour cohabiter avec une entomofaune riche et connectée avec l’environnement

« Pour un foyer accueillant » - conseils aux gens pour cohabiter avec une entomofaune riche et connectée avec l’environnement | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. Les Épingles entomologiques - En épingle en 2017 : Novembre

 

"Vous n’avez rien contre les insectes, vous les aimez même et les aideriez le cas échéant ?


Une équipe d’entomologistes de Californie, de Caroline du Nord et du Danemark a visité une cinquantaine de maisons de Raleigh (C. du Nord) en notant les caractéristiques physiques de leurs intérieurs, la façon dont elles sont habitées par les gens et recensé leurs occupants à 6 et 8 pattes. 
Ils sont ainsi en mesure de vous dire comment avoir chez vous la biodiversité la plus grande.


Habitez donc près d’une voie à grande circulation, au rez-de-chaussée ; mettez des tapis ; ayez le maximum de portes et de fenêtres. Entretenir des animaux de compagnie à 4 pattes et des plantes vertes ne servira à rien, pas plus que de se comporter de façon bordélique. Et vous pouvez flytoxer ou pas, ça ne changera pas grand-chose. Dans toutes les pièces vous hébergerez les même espèces grosso modo mais vous trouverez un sous-biome particulier en sous-sol.


En y regardant de plus près, la structure du peuplement vous apparaîtra bien structurée avec consommateurs primaires, prédateurs et parasitoïdes, nécrophages.
D’un point de vue plus élevé, vous prendrez conscience que votre logis n’est pas une forteresse à l’abri des intrus, que votre entomofaune domiciliaire reflète celle de l’extérieur et que vous servez dans une certaine de mesure de relais aux populations qui la composent."


D’après « Scientists investigate how different houses and lifestyles affect which bugs live with us », lu le 10 novembre 2017 à //phys.org/news/

 

Photo : un psoque. Cliché Matt Bertone.    

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une alerte sans précédent pour la planète

Une alerte sans précédent pour la planète | EntomoNews | Scoop.it
Il y a tout juste une semaine, alors que la COP23 battait son plein à Bonn, 15364 scientifiques de 184 pays – dont 1000 en France – signaient une tribune alarmante dans la revue « BioScience » sur l’état de notre planète. L’écologue Franck Courchamp, directeur de recherche au CNRS, revient sur cet appel d’une ampleur inédite.
Bernadette Cassel's insight:
 
 
 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

« La mouche du fond du lac », où elle grandit, marche, mange, pond… dans une saumure poisseuse

« La mouche du fond du lac », où elle grandit, marche, mange, pond… dans une saumure poisseuse | EntomoNews | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. Les Épingles entomologiques - En épingle en 2017 : Novembre


"Brun sombre et velue, les ailes croisées sur le dos, elle a la taille d’une Mouche domestique. On l’observe, en grandes quantités, formant un cordon le long de la rive du lac salé Mono, en Californie (États-Unis). Les mouettes s’en régalent. Seule une crevette partage son habitat benthique.
« Vous pouvez la maintenir sous l’eau aussi longtemps qu’il vous plaît – ça ne la dérange pas – elles en conçoit seulement de la fierté. Quand vous la relâchez, elle jaillit de la surface, sèche comme un bordereau de l’office des brevets. » (Mark Twain dans À la dure, 1872).


150 ans après le passage de l’écrivain, Deux chercheurs californiens, Floris van Breugel et Michael H. Dickinson, rapportent leur travail de biomécanique sur cette mouche peu ordinaire, Ephydra hyans (Dip. Éphydridé), nommée mono par les Indiens, qui en consommaient les pupes .
Elle descend le long des tufas (colonnes calcaires) dans une eau 3 fois plus salée que celle de l’océan (chargée en bicarbonate et en carbonate de sodium) et très basique (pH = 10). Elle marche sur le fond (-4 à -8 m), y broute les algues ou y pond, et ressort au bout de 15 minutes en jaillissant de la surface. Ses asticots, aquatiques tout au long de leur développement, patrouillent sur le fond, se nourrissant d’algues et de bactéries. Ils stockent le sel et s’en débarrassent à la nymphose.


L’imago est capable d’aller sous l’eau grâce à la combinaison d’une couche cireuse hydrophobe et de ses soies qui emprisonnent des bulles d’air : elle ne se mouille pas. Au bout d’un moment, les bulles se rassemblent pour former une poche d’air qui lui sert de poumon externe. Elle reste en contact avec l’eau par la bouche, l’orifice de ponte et les tarses.
Sortir d’une soupe aussi poisseuse, collante et mouillante est bien plus difficile pour une mouche que d’émerger de l’eau. Elle y parvient par un mécanisme très original, faisant intervenir des particules chargées électriquement.


Le lac Mono a failli être asséché par le détournement des rivières qui l’alimentent pour les besoins de Los Angeles, dans les années 1940. Ces prélèvements ont cessé et le lac se remplit doucement. Autre menace, détectée par l’étude : son revêtement cuticulaire spécial la rendent très vulnérable aux graisses, notamment au diméthycone des crèmes solaires…"


Article source : doi:10.1073/pnas.1714874114 

 

Photo : Ephydra hyans en plongée, accrochée à un tufa. Cliché F. van Breugel

 

Vidéo

 

À (re)lire : La Mouche du pétrole, par Remi Coutin. Insectes n°146 (2007-3)

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

8 chercheurs indépendants réaffirment l’appartenance du sulfoxaflor à la famille des néonicotinoïdes

8 chercheurs indépendants réaffirment l’appartenance du sulfoxaflor à la famille des néonicotinoïdes | EntomoNews | Scoop.it
L’UNAF demande son interdiction immédiate

 

Communiqué de presse, 16.11.2017

 

"Dans le cadre d’une actualisation parue le 5 novembre de l’Evaluation Mondiale des insecticides systémiques, une équipe de 8 chercheurs indépendants décrit le sulfoxaflor comme un membre de la famille des néonicotinoïdes. Pour rappel, fin septembre, l’Anses a autorisé deux produits à base de sulfoxaflor sur de nombreuses cultures.

 

Dow Agroscience nie la qualité de néonicotinoïde du sulfoxaflor pour échapper à la mauvaise réputation de ces produits et à un contexte réglementaire défavorable. Les pouvoirs publics français doivent refuser d’être complices de telles stratégies commerciales. Les néonicotinoïdes sont par nature hautement toxiques pour les abeilles, quelle que soit le nom de la molécule :

 

• Ils sont systémiques : ils circulent dans la plante et peuvent se retrouver dans le pollen, le nectar et l’eau produite par la plante lors du phénomène de guttation. Ils entraînent ainsi une exposition prolongée des abeilles et des pollinisateurs à ces pesticides.

 

• Facilement solubles dans l’eau, ils contaminent largement l’environnement et leur présence est attestée dans les eaux de surface (y compris les flaques ou les ornières des champs) et dans les eaux souterraines. •Ils sont neurotoxiques : ils agissent sur les récepteurs nicotiniques de l’acétylcholine, un neurotransmetteur essentiel du cerveau des insectes et comme tels ils entraînent, même à faible dose, des effets sublétaux. Chez les abeilles, de tels effets sont démontrés dans de nombreuses fonctions : mémoire olfactive, fécondité, longévité, mobilité, orientation, immunité etc. Ces effets, non létaux pour l’individu, sont potentiellement létaux pour la colonie."

(...)

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Tiques, chevreuils et bétail, un ménage à trois ou presque pour le plus grand bonheur d’une bactérie pathogène 

Tiques, chevreuils et bétail, un ménage à trois ou presque pour le plus grand bonheur d’une bactérie pathogène  | EntomoNews | Scoop.it
Les coteaux de Gascogne, un environnement rural au cœur duquel évoluent animaux, hommes et leurs agents pathogènes. S’intéressant à Anaplasma phagocytophilum, une bactérie pathogène pour le bétail et l’homme et transmise par les tiques, des chercheurs de l’Inra, VetAgro Sup et du CNRS mettent en évidence que les chevreuils ne sont pas la principale source d’infection des tiques par des souches pathogènes pour le bétail. Ces résultats, qui contribuent à mieux comprendre le cycle épidémiologique d’A. phagocytophilum et ses implications en matière de santé animale, sont publiés dans la revue Infection, Genetics and Evolution de novembre 2017.

 

INRA - Tiques et infection bactérienne, 17.11.2017

 

 

Bernadette Cassel's insight:

 

"Les chevreuils ne sont pas la principale source d’infection des tiques par des souches pathogènes de la bactérie pathogène Anaplasma phagocytophilum pour le bétail."

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Zoologie. La tragédie des insectes (abonnés)

Zoologie. La tragédie des insectes (abonnés) | EntomoNews | Scoop.it
En Allemagne, les trois quarts des insectes volants ont disparu en vingt-sept ans, révèle une étude. Menée avec l’aide de bénévoles, elle a permis d’identifier avec précision les espèces concernées. Mais pas les causes exactes du déclin.

 

Frankfurter Allgemeine Zeitung, 17.11.2017

 

"L’hécatombe des insectes en Allemagne n’est pas l’invention de quelques amateurs de coléoptères ou associations d’entomologistes, ainsi que certains médias l’ont affirmé il y a un an et demi après une audition au Bundestag.

 

L’information est désormais confirmée par une étude du professeur Caspar Hallmann, de l’université Radboud de Nimègue, aux Pays-Bas, menée avec le soutien de bénévoles de l’association d’entomologistes de Krefeld [en Allemagne] et publiée dans la revue Plos One : l’effondrement de la population d’insectes est une réalité, le nombre d’insectes volants a considérablement diminué au cours des vingt-sept dernières années."

(...)


Bernadette Cassel's insight:
 
→ En Allemagne, 75% des insectes volants ont disparu en 30 ans - From www.leparisien.fr - October 18, 11:54 PM

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les grands crabes des cocotiers n’hésitent pas à chasser et à dévorer les oiseaux de mer

Les grands crabes des cocotiers n’hésitent pas à chasser et à dévorer les oiseaux de mer | EntomoNews | Scoop.it
Un crabe de cocotier, sur une petite île de l'océan Indien, a été signalé comme ayant saisi et de dévoré un oiseau de mer adulte, un fou à pieds rouges dont le choix de dormir sur une branche basse s'est avéré fatal. Atteignant une taille de plus d'un mètre, les crabes de cocotiers (Birgus latro) sont les plus grands arthropodes terrestres du monde. Ils disposent de très grandes pattes blindées dotées de très grandes pinces qui peuvent soulever 30 kg et pincer avec un

 

GuruMeditation, 11.11.2017

 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Par la simple modification d’un gène, des chercheurs ont transformé la corne d’un scarabée en un 3e œil

Par la simple modification d’un gène, des chercheurs ont transformé la corne d’un scarabée en un 3e œil | EntomoNews | Scoop.it
L'œil est souvent mis en avant comme un exemple de la complexité de la nature, mais l'évolution a ses raccourcis. Une nouvelle expérience de l'université de l'Indiana (États-Unis) révèle comment la sélection naturelle peut créer des traits complexes à partir de «blocs de construction» génétiques existants et, pour illustrer cela, l'équipe a utilisé un outil génétique relativement simple pour développer un troisième œil fonctionnel sur le front d

 

GuruMeditation, 15.11.2017

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

L’immunité contre la dengue peut protéger contre Zika

L’immunité contre la dengue peut protéger contre Zika | EntomoNews | Scoop.it
Une étude suggère que si une personne acquiert une immunité contre la dengue, alors elle sera plus résistante contre Zika. Il existe quelques vaccins contre la dengue qui sont testés, mais les travaux suggèrent qu’un vaccin, se basant uniquement sur les anticorps, ne sera plus suffisant pour des maladies comme la dengue et Zika.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Zoropsis spinimana, une araignée exotique découverte en Wallonie (Belgique)

Zoropsis spinimana, une  araignée exotique découverte en Wallonie (Belgique) | EntomoNews | Scoop.it
Le biologiste Arnaud Henrard, arachnologue au Musée Royal de l’Afrique centrale de Tervueren, a découvert à Louvain-la-Neuve une espèce d’araignée qui n’avait encore jamais été observée en Wallonie. L’araignée avait été apportée par un des élèves de la classe où il animait une leçon sur les araignées.

 

Les yeux et les oreilles de Daily Science (93)

 

Bernadette Cassel's insight:

À (re)lire :

 

 

more...
DocBiodiv's curator insight, November 20, 2:09 AM
via  Bernadette Cassel  : Zoropsis spinimana : Espèce invasive d'araignée aux Açores - From www.bulletins-electroniques.com - May 27, 2015
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Conférence scientifique majeure sur la recherche européenne sur la bactérie Xylella fastidiosa et ses vecteurs

Conférence scientifique majeure sur la recherche européenne sur la bactérie Xylella fastidiosa et ses vecteurs | EntomoNews | Scoop.it
Une conférence scientifique majeure sur la recherche européenne sur Xylella fastidiosa, une bactérie pathogène pour de nombreuses plantes, se tiendra à Palma de Majorque, en Espagne, du 13 au 15 novembre 2017

 

INRA - Conférence européenne sur Xylella fastidiosa

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Des connaissances importantes sur les conséquences écologiques de la pollution lumineuse nocturne

Des connaissances importantes sur les conséquences écologiques de la pollution lumineuse nocturne | EntomoNews | Scoop.it
La lumière artificielle produite par l'éclairage urbain et d'autres sources perturbe les cycles naturels de l'éclairage quotidien et saisonnier. On a constaté qu'elle altère la structure et le fonctionnement des populations et des communautés végétales et animales.

 

Comment l'éclairage artificiel nocturne nuit aux communautés écologiques : Commission européenne : CORDIS : Pays: Royaume-Uni. ECOLIGHT — Résultat en bref. Dernière mise à jour le: 2017-10-10

 

«On sait depuis longtemps que les lumières artificielles nocturnes perturbent la physiologie et le comportement d'organismes tels que les papillons de nuit, les tortues et les oiseaux de mer», déclare le professeur Kevin J. Gaston, coordinateur du projet ECOLIGHT (Ecological effects of light pollution), financé par l'UE. On pense que cela impacte la dynamique de leur population, ainsi que la structure et la composition des communautés écologiques. «ECOLIGHT a mené les premières expériences importantes visant à tester ces effets sur ces populations et communautés», déclare-t-il.

 

[...]

 

Un avantage majeur d'ECOLIGHT tient au fait qu'il a adopté une perspective expérimentale à long terme pour évaluer les influences de l'éclairage nocturne artificiel. Les deux expériences centrales se sont chacune déroulées sur cinq ans.

 

 

Les résultats montrent que l'éclairage public modifie l'abondance des plantes et celles des herbivores et prédateurs invertébrés. Elle modifie également les tendances en termes de nombres d'espèces et altère la structure et le fonctionnement de la communauté. Ces résultats découlent à la fois des effets ascendants (contrôle par les ressources) et descendants (contrôle par la prédation) de la lumière artificielle sur l'abondance en espèces."

(...)

 

 


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Quinze mille scientifiques alertent sur l’état de la planète (Abonnés)

Quinze mille scientifiques alertent sur l’état de la planète (Abonnés) | EntomoNews | Scoop.it
L’ampleur de l’initiative est sans précédent. Plus de 15 000 scientifiques de 184 pays signent un appel contre la dégradation catastrophique de l’environnement.

 

LE MONDE | 13.11.2017 à 16h05 • Mis à jour le 13.11.2017 à 19h12 | Par Stéphane Foucart et Martine Valo

 

"« Mise en garde des scien­tifiques à l’humanité : deuxième avertissement. » C’est une alerte solennelle que publient, lundi 13 novembre dans la revue BioScience, plus de 15 000 scientifiques de 184 pays. Biologistes, physiciens, astronomes, chimistes ou ­encore agronomes, spécialistes du climat ou des océans, de zoologie ou d’halieutique, les auteurs mettent en garde contre la destruction rapide du monde naturel et le danger de voir l’humanité pousser « les écosystèmes au-delà de leurs capacités à entretenir le tissu de la vie ».

Leur texte, que publie Le Monde en intégralité, enjoint aux décideurs et aux responsables politiques de tout mettre en œuvre pour « freiner la destruction de l’environnement » et éviter que ne s’aggrave l’épuisement des services rendus par la nature à l’humanité. « Pour éviter une misère généralisée et une perte catastrophique de biodiversité, l’humanité doit adopter une alternative plus durable écologiquement que la pratique qui est la sienne aujourd’hui. »

 

L’ampleur du soutien à cette mise en garde reflète une inquiétude qui traverse toutes les disciplines des sciences expérimentales. L’appel des 15 000 est, à ce jour, le texte publié par une revue scientifique ayant rassemblé le plus grand nombre de signataires.

C’est la deuxième fois que les « scientifiques du monde » adressent une telle mise en garde à l’humanité. Le premier appel du genre, publié en 1992 à l’issue du Sommet de la Terre à Rio (Brésil), avait été endossé par quelque 1 700 chercheurs, dont près d’une centaine de Prix Nobel. Il dressait déjà un état des lieux inquiétant de la situation et s’ouvrait sur cette alerte : « Les êtres humains et le monde naturel sont sur une trajectoire de collision. » Ce premier appel n’a pas été suivi d’effets. Un quart de siècle plus tard, la trajectoire n’a pas changé."

(...)

 
 

 [Image] Trends over time for environmental issues identified in the 1992 scientists’ warning to humanity. The years before and after the 1992 scientists’ warning are shown as gray and black lines, respectively.

more...
No comment yet.