EntomoNews
257.6K views | +69 today
Follow
EntomoNews
Dernières nouvelles des insectes, collemboles, myriapodes et autres arthropodes...
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Les insectes recyclent leurs bactéries symbiotiques quand leur bénéfice devient caduc

Les insectes recyclent leurs bactéries symbiotiques quand leur bénéfice devient caduc | EntomoNews | Scoop.it

[***NOUVEAU LIEN*** : http://www.insa-lyon.fr/fr/actualites/d%C3%A9couverte-scientifique-les-insectes-recyclent-leurs-bact%C3%A9ries-symbiotiques "Découverte scientifique : les insectes recyclent leurs bactéries symbiotiques"]


INSA de Lyon. « Découverte scientifique | Institut National des Sciences Appliquées de Lyon » 


« Les insectes ont mis en place une stratégie moléculaire qui leur permet d’ajuster le nombre des bactéries bénéfiques à leurs besoins physiologiques, et d’optimiser le rapport coût/bénéfice de la symbiose. Ils ont "appris" au cours de leur évolution à recycler leurs bactéries symbiotiques, et ils le font proprement !
C’est ce que viennent de montrer des chercheurs de l’INSA et de l’INRA dans un article paru le 18 septembre dans Current Biology. Ces travaux menés sur le charançon des céréales ouvrent la voie à de nouveaux moyens de lutte contre ce parasite. » 


« Les résultats des recherches ont démontré que les insectes savent cultiver les bactéries symbiotiques, ajuster leur nombre à leurs besoins physiologiques, et les recycler quand leur bénéfice devient caduc. Ces travaux moléculaires s’ajoutent aux recherches biologiques menées sur le compromis coût/bénéfice établi entre les espèces biologiques associées (symbioses). Ils font écho au message sociétal sur la nécessité du recyclage biologique et l’optimisation des ressources naturelles pour un développement durable. Ils permettent aussi d’imaginer dans le futur de nouveaux moyens de lutte contre les infections bactériennes qui ne reposeraient plus uniquement sur le système immunitaire mais aussi sur la régulation des interactions métaboliques entre notre organisme et les bactéries pathogènes. »


Lire le Communiqué de Presse : Cp_bf2i_092014.pdf    
    
   
more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Ancient 'fig wasp' lived tens of million years before figs / Un ancien pollinisateur du figuier existait avant les figuiers

Ancient 'fig wasp' lived tens of million years before figs / Un ancien pollinisateur du figuier existait avant les figuiers | EntomoNews | Scoop.it

News Bureau | University of Illinois. « CHAMPAIGN, Ill. — A 115-million-year-old fossilized wasp from northeast Brazil presents a baffling puzzle to researchers. The wasp’s ovipositor, the organ through which it lays its eggs, looks a lot like those of present-day wasps that lay their eggs in figs. The problem, researchers say, is that figs arose about 65 million years after this wasp was alive. »


[...]


« Paleoentomologist Sam Heads, of the Illinois Natural History Survey, discovered the fossil of a parasitic wasp that lived in the time of dinosaurs. »


[...]


[Image] « Although it lived roughly 65 million years before the earliest known occurrence of figs, the fossil wasp’s ovipositor closely resembles those of today’s fig wasps. »


[Parviformosus wohlrabeae gen. et sp. nov., Hymenoptera, Pteromalidae]


Bernadette Cassel's insight:


Sur le mutualisme figuier-pollinisateur, un document en ligne de l'UPMC "Les figuiers et leur communauté de chalcidiens : histoire évolutive, coévolution,  écologie des communautés"


Jousselin : Les figuiers et leurs communautés de Chalcidiens

www.edu.upmc.fr/sdv/desdevises/master_sduee/PDFs/Jousselin08.pdf‎



more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Identification d'un mécanisme de sanction entre des fourmis et leurs plantes hôtes

Identification d'un mécanisme de sanction entre des fourmis et leurs plantes hôtes | EntomoNews | Scoop.it

Il existe dans la nature de nombreuses formes de mutualisme entre un animal et une plante, les deux partenaires bénéficiant de la présence de l'autre. Bien que les interactions mutualistes génèrent des bénéfices pour les deux partenaires, elles n'en sont pas moins la source de conflits. Des chercheurs du CNRS, de l'Université Toulouse III- Paul Sabatier et de l'IRD viennent d'observer une interaction originale de sanction entre une plante et une fourmi : en Guyane, la plante Hirtella physophora est capable de sanctionner ses fourmis locataires qui l'empêchent de fleurir. Ces résultats illustrent l'importance des mécanismes de sanction qui permettent d'empêcher un partenaire mutualiste de devenir parasite. Ce travail est publié le 12 juillet 2013 dans la revue Evolutionary Biology.

 

[...]

 

Image :

« Une ouvrière d'Allomerus decemarticulatus en train de découper un bouton d'Hirtella physophora

 

Références :

Malé PJG, Ferdy JB, Leroy C, Roux O, Lauth J, Avilez A, Dejean A, Quilichini A & Orivel J. 2013. Retaliation in response to castration promotes a low level of virulence in an ant-plant mutualism. Evolutionary Biology.


___________________________________________________________________

SUR LE MÊME SUJET :


Quand la fourmi joue le parasite, la plante la ramène à l'ordre | ICI.Radio-Canada.ca
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/science/2013/07/12/001-plantes-fourmis-relation.shtml


Bernadette Cassel's insight:

 

SUR ENTOMONEWS :

Une fourmi qui fait grandir, fleurir et fructifier sa plante hôte


more...
Christian Allié's comment, July 12, 2013 11:49 AM
S'agissant de respect....À quoi bon le langage?
Sapiens Sapiens si tu savais la valeur de la parole donnée...!
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Une fourmi qui fait grandir, fleurir et fructifier sa plante hôte

Une fourmi qui fait grandir, fleurir et fructifier sa plante hôte | EntomoNews | Scoop.it

 

Dans l’association mutualiste tripartite entre une plante, une fourmi et un champignon, suralimenter des fourmis déclenche une production plus importante de feuilles, de fleurs et de fruits de la part de la plante hôte.


Ces résultats, qui démontrent l’intérêt de caractériser l’ensemble des bénéfices perçus par les partenaires et mettent en avant l’importance des échanges nutritifs dans les mutualismes dits « de protection » entre plantes et fourmis, ont été obtenus dans le cadre d’une étude conduite à Petit-Saut par Alain Dejean, chercheur de l’UMR Ecofog, et à laquelle ont participé Céline Leroy (AMAP), Jérôme Orivel (Ecofog) et Vivien Rossi (Ecofog), membres du CEBA. Ils sont publiés en mars 2013 dans la revue PLOS ONE.


more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Symbiose acacia-fourmis : un nouveau niveau dévoilé

Symbiose acacia-fourmis : un nouveau niveau dévoilé | EntomoNews | Scoop.it

BE Allemagne. Les Bulletins Electroniques des Ambassades de France. « L'acacia Acacia hindsii, originaire des forêts tropicales d'Amérique centrale, est un exemple de myrmécophyte [1]. Il héberge des fourmis du genre Pseudomyrmex au creux de ses épines. Les fourmis se nourrissent quasi-exclusivement du nectar de la plante. En contrepartie du gîte et du couvert, les fourmis mutualistes assurent la protection de leur hôte contre les autres insectes et les plantes concurrentes. »


« Des chercheurs de l'Institut Max Planck d'écologie chimique à Iéna (Thuringe) ont découvert un autre bienfait lié à la présence des fourmis. En effet, celles-ci protègent également la plante des microorganismes nuisibles au feuillage. [...] »


[...]


[L'étude] Mutualistic ants as an indirect defence against leaf pathogens - New Phytologist


___________________________________________________________________

[Image] "Ants protect acacia plants against pathogens"


« Mutualistic Pseudomyrmex ferrugineus ants on an acacia plant. » via ScienceDaily


http://www.sciencedaily.com/releases/2014/01/140115113243.htm



« Pseudomyrmex ferrugineus protects the Acacia with its bacteria from pathogens.  » via  Max-Planck-Gesellschaft


http://www.mpg.de/7747062/ants-acacia-plants-pathogens 

   

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Identification d'un mécanisme de sanction entre des fourmis et leurs plantes hôtes

Identification d'un mécanisme de sanction entre des fourmis et leurs plantes hôtes | EntomoNews | Scoop.it

 

 

Références :

Malé PJG, Ferdy JB, Leroy C, Roux O, Lauth J, Avilez A, Dejean A, Quilichini A & Orivel J. 2013. Retaliation in response to castration promotes a low level of virulence in an ant-plant mutualism. Evolutionary Biology.

 

Bernadette Cassel's insight:

 

Déjà ici : http://sco.lt/8PdjUn

 

more...
No comment yet.
Scooped by Bernadette Cassel
Scoop.it!

Symbiose : les fourmis qui protègent les acacias profitent d’une récompense exclusive

Symbiose : les fourmis qui protègent les acacias profitent d’une récompense exclusive | EntomoNews | Scoop.it

 

[...]

 

Cette alliance entre les fourmis et les acacias est maintenant inscrite dans les manuels scolaires, mais elle est encore plus intime qu’on ne l’avait pensé. Certains acacias ne se contentent pas de fournir leurs fourmis avec une nourriture. Ils offrent l’équivalent biologique d’un chèque, d’une récompense que seules les fourmis peuvent encaisser.

 

Chaque partenariat est vulnérable aux voleurs. Les très nutritifs corps beltiens de l’acacia pourraient facilement être pillés par n’importe quel insecte assez rapide pour éviter les fourmis qui patrouillent. Mais les insectes voleurs se retrouveraient devant un repas pauvre et potentiellement dangereux.

 

[...]

 

L’étude publiée sur Molecular Ecology :Exclusive rewards in mutualisms: ant proteases and plant protease inhibitors create a lock–key system to protect Acacia food bodies from exploitation. http://tinyurl.com/pzojuue


more...
No comment yet.