Enseigner l'Histoire-Géographie
43.7K views | +8 today
Follow
Enseigner l'Histoire-Géographie
Liens collectés, nouveautés et actualités de l'enseignement de l'Histoire-Géographie
Curated by alozach
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by alozach
Scoop.it!

Les expositions universelles de Paris, de 1855 à 1937.

Les expositions universelles de Paris, de 1855 à 1937. | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
exposition universelle paris
alozach's insight:

Un site qui présente les expositions universelles et coloniales de Paris, et en explore les vestiges. Textes simples et illustrés de nombreux documents.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Découvrez Paris en 1739, avec le plan de Turgot - en haute résolution. Fascinant.

Plan de Turgot

Le " plan de Turgot " est un plan de la ville de Paris, réalisé entre 1734 et 1739 à la demande du prévôt des marchands, Michel-Étienne Turgot, par Louis Bretez, membre de l' Académie de peinture et de sculpture et professeur de perspective.

alozach's insight:

Explorer la palais du Louvre, des Tuileries, l'activité batelière sur la Seine (que de bois transporté et parqué), la Bastille, la Montagne Sainte-Geneviève, les quelsques ponts encore habités, les Invalides et les Champs élizzées dans la campagne...

Il y a de quoi créer de belles activités pédagogiques.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Ces chansons qui écornaient la monarchie absolue

Ces chansons qui écornaient la monarchie absolue | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Au XVIIIe siècle, rimes et chansons informaient les Parisiens. L’historien Robert Darnton et la cantatrice Hélène Delavault le démontrent sur scène.
alozach's insight:

extrait de l'article 

Quelque temps plus tard, Robert Darnton, qui possède au plus haut point le goût de la trouvaille, déniche dans les archives de la Bastille, à l’Arsenal, une boîte nommée d’une simple et vieille étiquette : « Affaire des Quatorze ». Y sont rassemblés des minutes d’interroga­toires, des rapports de mouchards, des notes de police, de multiples bouts de papier griffonnés de vers et de rimes. L’affaire date du printemps 1749 et commence par l’arrestation d’un étudiant en médecine qui a récité un poème contre Louis XV et chanté Monstre dont la noire furie, moquant le roi et sa maîtresse, la Pompadour. Interrogé à la Bastille, il identifie la personne de qui il tient ce poème. Celle-ci est appréhendée et révèle sa source… Les arrestations s’enchaînent jusqu’à ce que la police incarcère quatorze complices accusés d’avoir pris part à ces récitals interdits de poésies chantées « sur l’air de… ».

L’inspecteur Darnton remonte le fil de cette affaire et reconstitue un Paris baigné de sons et de chansons, où apparaît ce qui échappait à la plupart des historiens : un dense réseau de communication orale qui fait de la capitale et de la cour versaillaise, selon le mot de Chamfort, « une monarchie absolue tempérée par les chansons ».

« Les chansons représentaient, explique Darnton, une forme incomparable de communication politique. Les Parisiens s’informaient beaucoup grâce à elles. Plusieurs centaines de strophes rimées étaient à tout moment en circulation, et la musique façonnait le sens des mots. » Il s’agit même d’une sorte de palimpseste : chaque poème possède plusieurs sens, parfois cryptés, car il peut être mis en musique différemment. Sous les textes, même anodins, surgissent des airs frondeurs. « Dans l’interprétation du message, le rôle de la musique est essentiel », confirme l’historien. Grâce aux chansonniers, recueils d’airs en vogue, Darnton a pu reconstituer douze chansons, tant dans leur dimension verbale que sonore. Une sorte de grenade dégoupillée, au milieu du XVIIIe siècle, alternativement par les poètes et par les chanteurs, reflétant les rivalités des clans autour du pouvoir royal, ce qui amusait tant les Parisiens, avides des éclats de l’actualité politique.

Darnton a métamorphosé cette enquête en un court livre virtuose, L’Affaire des Quatorze. Mais il a fait plus encore, inventant, avec la complicité d’Hélène Delavault, une forme hybride qui, seule, pouvait dire le pouvoir subversif des chansons : la « conférence-cabaret ». L’espace y est divisé en deux, d’un côté la table du conférencier, qui déroule son enquête historique ; de l’autre la scène où s’exprime la cantatrice, interprétant a capella ces chansons de 1748-1750 : Par vos façons nobles et franches, qui fit tomber le ministère Maurepas, Qu’une bâtarde de catin, poissonnade humiliant la Pompadour, ou encore Il faut sans relâche/ Faire des chansons. Les deux voix se succèdent, puis se répondent, dialoguent, parfois même se recouvrent.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Paris en photo - une traversée du XIXe siècle !

Paris en photo - une traversée du XIXe siècle ! | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Paris au fil du XIXème siècle en photos : des travaux du baron Haussmann à la Commune et l’Exposition Universelle de 1889 qui a vu l’édification de la Tour Eiffel...
more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Dans les rues de Paris au XVIIIe siècle : le bruit et l'odeur

Dans les rues de Paris au XVIIIe siècle : le bruit et l'odeur | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it

Arlette Farge, Le peuple et les choses : Paris au XVIIIe siècle.

La marche de l'Histoire, France inter, le 4/02/2015.

alozach's insight:

Qu’il faille se garder à droite, à gauche, avancer en zigzag tout en guettant  ce qui peut tomber des gouttières, on le sait pour l’avoir lu dans les livres – Le Tableau de Paris de Mercier par exemple.

Mais comment pénétrer vraiment dans l’entremêlement des « choses » de la ville ? Des « choses » qui peuvent être des objets, des repères, des animaux aussi,  et qu’aujourd’hui nous considérons autrement que les parisiens de l’époque. Lesquels avaient un autre œil. Un exemple, un accident banal entre un carrosse et un fiacre; le carrosse, c’est celui de Sade à ses débuts. Quels regards ont pu s’échanger les passants agglutinés et le jeune marquis quand celui-ci se jeta brutalement hors de son siège pour lancer un coup de poinçon dans le ventre du cheval ? L’aristocrate considérait-il aussi le peuple comme un animal ?

Et, dans la cohue de la ville, comment l’oreille percevait-elle la cacophonie ? Le caquet des conversations qui cherchaient à se distinguer du tumulte de la circulation, tandis que retentissait parfois une trompette annonçant la lecture d’une ordonnance de police qui irait bientôt rejoindre le recueil des textes inapplicables…

Réveillons nos cinq sens, utilisons-les autrement, un peu comme on retourne un gant, et entrons dans le peuple et les choses du Paris du XVIIIe siècle.

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Un Paris futuriste revisité par les auteurs de la série "les cités obscures" #BD

Un Paris futuriste revisité par les auteurs de la série "les cités obscures" #BD | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Une vision futuriste de la Ville Lumière, avec une sélection de dessins d’architectes et de projets d’urbanisme, réalisée par François Schuiten et le scénariste Benoît Peeters.
alozach's insight:

Revoir Paris

exposition à voir à la cité de l'architecture et du patrimoine

more...
No comment yet.
Scooped by alozach
Scoop.it!

Naissance des 20 arrondissements: l'expo virtuelle - Paris.fr

Naissance des 20 arrondissements: l'expo virtuelle - Paris.fr | Enseigner l'Histoire-Géographie | Scoop.it
Culture Paris - Culture.paris.fr : tous les accès à la culture à Paris en ligne, agenda de la culture à Paris : musées, patrimoine, théâtres, bibliothèques, cinéma, monuments, concerts, expos.
alozach's insight:

Une exposition interactive en ligne

more...
Carole Fabas's curator insight, January 8, 2013 10:30 AM

Une exposition interactive en ligne