Contrairement à un mythe entretenu par la fiction grand public (le professeur Mortimer, le professeur Tournesol, etc.), le chercheur scientifique ne travaille pas forcément en solitaire. Parfois, il éprouve le besoin de se réunir avec des collègues afin d'échanger des potins de parler de problèmes du plus haut intérêt intellectuel (p.ex. « quand un chimiste rencontre un autre chimiste, qu'est-ce qu'ils se racontent ? des histoires de chimistes »). (...) - par David Monniaux, Blog "La vie est mal configurée", 28/03/2014