égyptophile
413.8K views | +6 today
Follow
 
Scooped by égyptophile
onto égyptophile
Scoop.it!

Ancient civilisation replicated

Ancient civilisation replicated | égyptophile | Scoop.it
égyptophile's insight:

DUBAI: The Egyptian Pavilion at Global Village was officially opened on Friday, under the auspices of Dr Mohammed Ibrahim, the Egyptian Minister of Monuments, in the presence of Tamir Mansour, the Egyptian Ambassador to the UAE, a large number of VIPs and other invitees. 

The reception was held as men dressed in the pharaoh’s costumes stood in a row to welcome guests to the pavilion.

After the tour, the guests headed to World Culture Stage to attend the concert of the popular Egyptian singer Hakim in celebration of the opening. Crowds gathered to cheer and enjoy Hakim’s hit songs from his old and new albums.

“We encourage tourism between the two countries and hope for a better tourism season in Egypt this year. We are pleased to attend the official opening of the Egyptian Pavilion at Global Village as it represents an expressive model of the Egyptian civilisation, which goes back to thousands of years,” said Dr Ibrahim, the Egyptian minister.

“No doubt, the pavilion will prompt visitors to come for tourism and visit all the historic places. Foremost, Global Village resembles a unique concept of bringing the whole world under one roof, whereby people can visit pavilions to know about a country’s civilisation before visiting that country,” he added.  

From outside, the pavilion is a replica of a temple with the pharaoh’s drawings and hieroglyphics. Inside the pavilion, the scene changes to old town Cairo of Tahrir Square and Khan Al Khalili.

Benchmarking the pavilion are the Museum of the Pharaohs, children’s puppet stage and the Pharaoh’s photo studio.

The museum was designed like the ancient Philae temple and contains 52 replicas of artefacts brought from the last exhibition that was held in Germany.

Additionally, replicas of two mummies, Tout Engh Amon, Nefertiti and Ramses the second are all showcased in the museum.   

More than 100 exhibitors are showcasing handcrafts, carved copper, antiquities, cotton clothes and Egyptian traditional dresses (Jalabiyia) and national costumes.

A bazaar of home furniture with Egyptian-Ottoman designs and chandeliers are also on display.

On the sides of the pavilion are restaurants serving Egyptian traditional food, from Koshary, Mishilatit, to special grills in addition to serving sugarcane juice.

The puppet show is on almost every evening, in addition to the folk dance of Tanoura presented on the pavilion stage. 

More than 5,000 years of history are reflected in Egypt’s pavilion, shedding light on how the social and cultural diversity has evolved over the years.
more...
No comment yet.
égyptophile
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Thoutmosis Ier, de Karnak à Turin

Thoutmosis Ier, de Karnak à Turin | égyptophile | Scoop.it

La diligence de Lyon a mis plusieurs jours pour rejoindre Turin, de quoi mettre à rude épreuve l'impatience de Jean-François Champollion ! Il vient dans la cité piémontaise afin de découvrir les trésors égyptiens acquis par sa Majesté, le roi de Sardaigne. Il s'agit de la première collection "Drovetti", rassemblée par le Consul de France en poste en Égypte pour laquelle il s'est proposé de rédiger le catalogue "descriptif et raisonné". Sa demande, adressée par courrier le 15 février 1824 au chevalier Lodovico Costa, secrétaire d'État sarde, a été acceptée selon les termes qu'il avait lui-même proposés : "Je rédigerai votre catalogue de manière satisfaisante, j'ose l'espérer. Son impression ne serait pas une dépense pour votre gouvernement, puisque ce catalogue serait recherché partout : je ne demanderais pour cela qu'une indemnité de mes frais de voyage et de séjour..."


Unes de la page Facebook Égypte actualités

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Nefertari... la plus belle des tombes pour la plus belle des reines

Nefertari... la plus belle des tombes pour la plus belle des reines | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
égyptophile's insight:
C'est dans la Vallée des Reines -"Ta set Neferou" - nécropole du Nouvel Empire qui s'étend légèrement en contrebas de la grotte sacrée dédiée à Hathor, qu'ont été inhumés les princes, princesses et reines de la XVIIIe dynastie. On dénombre aujourd'hui 98 tombes et la plus belle d'entre toutes, la plus renommée, la plus connue est, sans doute aucun, celle de la belle Nefertari.
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Deux nouvelles tombes ouvertes à Dra Abou El-Naga, nécropole de la rive ouest de Louqsor !

Deux nouvelles tombes ouvertes à Dra Abou El-Naga, nécropole de la rive ouest de Louqsor ! | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Christian Leblanc : "Pour qu'un jour la tombe de Ramsès II soit enfin ouverte au public !"

Christian Leblanc : "Pour qu'un jour la tombe de Ramsès II soit enfin ouverte au public !" | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
égyptophile's insight:
Ramsès II est l'un des pharaons au règne le plus long ! Sa présence à la tête du royaume des Deux Terres pendant plus de 66 ans fait qu'il a largement et durablement marqué de son empreinte la XIXe dynastie. Grand bâtisseur, il a élevé de nombreux monuments, du nord au sud, de Pi-Ramsès à Abou Simbel, de Memphis à Ouadi el Seboua, sans oublier Abydos et Thèbes. Ses effigies sculptées dans la pierre demeurent parmi les plus beaux exemples de la statuaire pharaonique… Même sa momie retrouvée dans la cachette des momies royales nous est familière, tant elle est reproduite, et tant les scientifiques se sont mobilisés pour la sauver, la faisant même venir en avion à Paris pour la soigner ! Mais de sa tombe, de sa "demeure d'éternité", il n'en est quasiment jamais question. En effet, si dans la Vallée des Rois une grande renommée entoure la tombe de son père Séthi Ier, ou bien celles de ses successeurs comme Ramsès III ou VI - sans parler de la tombe d'un petit roi qui n'a régné que 9 ans ! - , la sienne demeure inconnue, ne suscitant jusqu'ici qu'un intérêt "confidentiel", voire intimiste. Christian Leblanc, qui depuis 1993 détient la concession de fouille a accepté de nous présenter cet hypogée. Il a accepté de nous expliquer les raisons de la discrétion dont elle est entourée. Il le fait parce que, aujourd'hui, le constat est sans appel : cette tombe est en danger ! Dressant un état circonstancié de son histoire, des affres qu'elle a subies, des travaux qu'il a menés, il détaille les mesures urgentes qui doivent être prises pour sauvegarder la demeure d'éternité de l'un des plus grands monarques de l'antiquité. Pour qu'un jour, aussi, on puisse la visiter !
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Myriam Seco Alvarez "rebâtit" l'histoire du temple funéraire de Thoutmosis III à Thèbes

Myriam Seco Alvarez "rebâtit" l'histoire du temple funéraire de Thoutmosis III à Thèbes | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Florence Tran réalisatrice de "Kheops, mystérieuses découvertes"

Florence Tran réalisatrice de "Kheops, mystérieuses découvertes" | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Brasseuse de bière pour l'éternité...

Brasseuse de bière pour l'éternité... | égyptophile | Scoop.it

En 1931, alors qu'il poursuit les fouilles entreprises dès 1929 pour le compte du Service des Antiquités sur le secteur concernant "les voies montantes de la Pyramide de Chéphren au nord et de la Pyramide de Mycérinus au sud", le Professeur Sélim bey Hassan découvre le mastaba de Mersou-ankh. Le mastaba de ce chef des domaines de Rà-wèr s'avérera receler de nombreuses statues. Parmi elles, se trouve celle de cette brasseuse, découverte dans le serdab n°1, face à une statue triple représentant le propriétaire de la tombe.

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Ahmed Fakhry, égyptologue égyptien, archéologue de terrain

Ahmed Fakhry, égyptologue égyptien, archéologue de terrain | égyptophile | Scoop.it

Ahmed Fakhry naît le 21 mai 1905 au Fayoum. Dès 1928, il obtient son diplôme d'égyptologie à l'Université du Caire, puis il part en 1929 compléter sa formation en Europe : Berlin (avec l’égyptologue et philologue allemand Kurt Sethe), Bruxelles (avec Jean Capart), Liverpool (avec l’égyptologue britannique Eric Peet). À son retour en Égypte, en 1932, il est nommé au service des Antiquités, au sein duquel il effectuera la totalité de son parcours professionnel, jusqu’à sa retraite. “D’une curiosité insatiable et d’une étonnante résistance”, il sera amené à intervenir, comme inspecteur, sur divers sites : Guizeh, tout d’abord, sous la responsabilité de Selim Hassan qui lui apprend l’archéologie “de terrain” (encouragé par Étienne Drioton, il rédige une monographie sur son travail) ; Louxor, où il écrit un article sur les talatats, à partir des blocs décorés qu’il a trouvés à Karnak ; le désert libyque et ses oasis (Siwa, Bahriya et Kharga), où il explore les routes caravanières ainsi que les anciennes mines et carrières. En 1938, il est nommé inspecteur en chef du Delta.

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

La patère des nageuses, une marque de reconnaissance de Psousennès Ier au Général Oundebaounded

La patère des nageuses,  une marque de reconnaissance de Psousennès Ier au Général Oundebaounded | égyptophile | Scoop.it

Cette patère, d'un diamètre d'à peine plus de 18 centimètres, est dotée d'un fond plat et d'un bord droit de deux centimètres et demi. Elle est en argent, mais l'orfèvre a eu la sublime idée de recouvrir le disque central d'une feuille d'or. Le couleur chaude de l'or, sa lumière côtoient ainsi très avantageusement l'aspect mat de l'argent qui, avec le temps, a pris une douce patine gris-vert. Son décor se décline en trois parties.

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Îles de Salouga et Ghazal : "l'une des principales attractions touristiques" de la ville d'Assouan.

Îles de Salouga et Ghazal : "l'une des principales attractions touristiques" de la ville d'Assouan. | égyptophile | Scoop.it

Entre la ville d’Assouan et le haut barrage construit à quelque dix kilomètres en amont, une multitude d’îles et minuscules îlots émergent des eaux du Nil. Sans se prévaloir de la même renommée touristique que l’île Éléphantine, celles de Salouga et Ghazal, dotées du statut de réserve naturelle depuis 1986, n’en méritent pas moins l’attention, surtout pour les passionnés de botanique et d’ornithologie.


Suite : http://egyptophile.blogspot.fr/2017/04/iles-de-salouga-et-ghazal-lune-des.html

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Caviglia : quand un capitaine de marine entreprend des fouilles en Égypte...

Caviglia : quand un capitaine de marine entreprend des fouilles en Égypte... | égyptophile | Scoop.it

Propriétaire d'un navire dont le port d'attache se trouvait à Malte, Giovanni Battista Caviglia était né à Gênes en 1770. C'est à la cinquantaine que cet homme, profondément pieux, récitant sempiternellement la Bible, était “arrivé en Égypte sur un navire marchand dont il était capitaine (et) y fit bientôt des fouilles importantes”.


Suite : http://egyptophile.blogspot.fr/2017/03/caviglia-quand-un-capitaine-de-marine.html

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Le lit de bois doré de la reine Hétéphérès

Le lit de bois doré de la reine Hétéphérès | égyptophile | Scoop.it

Élégance et beauté, simplicité et raffinement, tels sont les mots qui viennent à l'esprit à la vue de ce magnifique lit. Il provient du mobilier funéraire de la reine Hétéphérès I. Hétéphérès dont le nom signifie "la satisfaction est sur elle" fut sans doute "l'une des femmes les plus importantes de son temps, puisqu'elle fut l'épouse de Snéfrou et la mère de Chéops, indiscutablement les deux pharaons les plus marquants de cette glorieuse IVe dynastie. Il est également possible - mais ceci est encore l'objet de débats - qu'elle ait également été la fille du dernier roi de la IIIe dynastie, un dénommé Houni." (Pierre Tallet). Le mobilier funéraire qui l'entourait pour son au-delà constitue un témoignage exceptionnel du raffinement et du confort qui étaient de mise à la cour, plus de 2500 av.J.-C.


Suite : http://egyptophile.blogspot.fr/2017/03/le-lit-de-bois-dore-de-la-reine.html

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Le magnifique portrait d'une dame du Fayoum

Le magnifique portrait d'une dame du Fayoum | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
égyptophile's insight:
Ce portrait du Fayoum est un véritable tableau ! La pose est étudiée, le regard est expressif et attentif, le soin apporté au rendu du vêtement, la précision avec laquelle sont reproduits les bijoux, et le fond gris sur lequel le tout est peint, révèlent un grand art. Peint sur une fine (0,15 cm) planchette de bois de tilleul, d'une hauteur de 38,2 cm et d'une largeur de 20,5 cm, il représente une dame qui a vécu dans le Fayoum au tout début de notre ère, plus précisément au 2e siècle.
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Le pectoral au scarabée ailé de Psousennès

Le pectoral au scarabée ailé de Psousennès | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
égyptophile's insight:
Ce magnifique pectoral "au scarabée ailé" se trouvait, avec trois autres quasi identiques, autour du cou de la momie de Psousennès. Le coléoptère, haut de 6,5 cm et large de 4,5 cm, serti d'or, est travaillé dans un jaspe vert sombre. Sa morphologie est reproduite très fidèlement et de manière très détaillée : elle révèle tout à la fois une observation attentive ainsi qu'une parfaite maîtrise d'exécution. Ses ailes sont composées de 21 lignes horizontales, serties d'or et cloisonnées. Elles sont incrustées de pierres polychromes présentant un contraste très intéressant, alternant les couleurs chaudes et froides de jaspe rouge, verre noir, rouge et bleu …
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Un magnifique bracelet manchette des épouses étrangères de Thoutmosis III

Un magnifique bracelet manchette des épouses étrangères de Thoutmosis III | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Trois jours sur les sites archéologiques de Thèbes-Ouest avec Christian Leblanc (27 - 29 octobre 2017)

Trois jours sur les sites archéologiques de Thèbes-Ouest avec Christian Leblanc (27 - 29 octobre 2017) | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Bracelet d'or de Psousennès : une offrande de Moutnedjmet pour son éternité

Bracelet d'or de Psousennès : une offrande de Moutnedjmet pour son éternité | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Si Karnak est un musée à ciel ouvert, une visite à son musée de plein air s'impose

Si Karnak est un musée à ciel ouvert, une visite à son musée de plein air s'impose | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Deux nouvelles tombes ouvertes à Dra Abou El-Naga, nécropole de la rive ouest de Louqsor !

Deux nouvelles tombes ouvertes à Dra Abou El-Naga, nécropole de la rive ouest de Louqsor ! | égyptophile | Scoop.it
Unes de la page Facebook Égypte actualités
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Le sébakh, terreau de l'archéologie égyptienne

Le sébakh, terreau de l'archéologie égyptienne | égyptophile | Scoop.it

Dans les textes traitant de découvertes archéologiques en Égypte, il n’est pas rare que l’on rencontre, à un moment ou à un autre, le mot “sébakh”. Le verbe arabe “sabbakha” signifie “être dans un état léthargique”, “rouler le coton” ou “fertiliser, engraisser une terre”. C’est cette dernière acception qui retiendra ici notre attention, puisqu’en dérive le sébakh, défini par la Description de l’Égypte (tome XII) comme une “espèce d’engrais : ce sont les cendres et les poussières qu’on tire des anciennes habitations, et qui renferment beaucoup de salpêtre”. Arthur Rhoné, dans son ouvrage L'Égypte à petites journées : le Caire d'autrefois (1910), apporte ces précisions : “Le sébakh est cet engrais puissant que fournissent les briques décomposées, mêlées de paille et de détritus de toutes sortes accumulés par les générations d'hommes et d'animaux qui depuis l'antiquité n'ont pas cessé d'occuper les ruines abandonnées.”


Suite : http://egyptophile.blogspot.fr/2017/07/le-sebakh-terreau-de-larcheologie.html

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Des poupées pour accompagner les défunts ?

Des poupées pour accompagner les défunts ? | égyptophile | Scoop.it

Lors de ses longues années de fouilles dans le secteur de Deir el-Bahari, sur la rive ouest de Louqsor, Herbert Eustis Winlock fit de belles et fructueuses découvertes. Dans son ouvrage Excavations at Deir El-Bahari, alors qu'il relate la saison 1930-1931, il consacre un court chapitre aux "paddle dolls", ou "wooden dolls", qu'il trouva dans quelques tombes de la XIème dynastie. Il s'agit de poupées "plates", stylisées, à l'aspect "minimaliste", qui se présentent sous la forme d'une planchette de bois, étroite - qui représente le torse - et qui part en s'évasant légèrement pour se terminer ensuite en arrondi. Bijoux, détails anatomiques et vêtements sont peints directement sur le bois.

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Le palais de Aïsha Fahmy : portes ouvertes sur l'art

Le palais de Aïsha Fahmy : portes ouvertes sur l'art | égyptophile | Scoop.it
Le palais de Aïcha Fahmy, sur l’île de Gezira au Caire, a rouvert récemment ses portes aux visiteurs, après douze années de fermeture due à des travaux de restauration et réhabilitation. Il accueille aujourd’hui des expositions de peintures et sculptures, conformément à la vocation de “Centre des arts” (“Mogammaa al-Founoun”) qu’on lui avait déjà attribuée en 1978.
more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Le scribe du Louvre : qui est-il et d'où vient-il ?

Le scribe du Louvre : qui est-il et d'où vient-il ? | égyptophile | Scoop.it

Si tout le monde sait où se trouve ce scribe aujourd'hui, en ce riche musée où son regard ne cesse de charmer les milliers de visiteurs qui viennent l'admirer, il semble intéressant de se pencher sur son origine et sa provenance.


Suite : http://egyptophile.blogspot.fr/2017/04/le-scribe-du-louvre-qui-est-il-et-dou.html

more...
No comment yet.
Scooped by égyptophile
Scoop.it!

Un jonc en or aux sphinx ailés provenant du trésor de Toukh el-Garmous

Un jonc en or aux sphinx ailés provenant du trésor de Toukh el-Garmous | égyptophile | Scoop.it

Ce bracelet fait partie d'une paire : l'autre est quasi identique, sauf que l'on déplore une aile manquante sur l'un des sphinx. Quatre bracelets du trésor de Toukh el-Garmous Ils sont souvent présentés aux côtés d'autres modèles, en or également, découverts en même temps : une paire de bracelets torsadés, ouverts, à têtes de lions cornus, un bracelet d'humérus, qui prend la forme d'un serpent tordu en spirales ; et enfin un autre modèle, très original, orné en son centre de deux boucles s'entrelaçant et encadrant une représentation d'Eros. Ils proviennent de Toukh el-Garmous, un village situé à 20 kilomètres au nord-est de Bubastis, qui était le lieu d'implantation de l'une "des plus grandes forteresses installées le long de la frontière orientale du Delta".


Suite : http://egyptophile.blogspot.fr/2017/03/un-jonc-en-or-aux-sphinx-ailes.html

more...
No comment yet.