Egypt, since the revolution
5 views | +0 today
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by NAIMA BOURAS from Infos en français
Scoop.it!

#Pétition : #Egypte - Solidarité - Démocratie...

#Pétition : #Egypte -  Solidarité - Démocratie... | Egypt, since the revolution | Scoop.it

#Pétition : #Egypte -  Solidarité - Démocratie...

Il n’y aura pas d’élections libres en Égypte tant que les autorités continuent à réprimer les libertés collectives et individuelles

Les acteurs de la société civile, les organisations civiques, les syndicats autonomes, les opposants au pouvoir militaire – à quelque bord qu’ils appartiennent, séculier ou islamiste – y compris les jeunes qui ont mené l’insurrection de la liberté et mis fin au régime de Hosni Moubarak, sont aujourd’hui persécutés en Égypte. Le nouveau pouv...

 

 


Via Juan Carlos Hernandez
more...
No comment yet.
Rescooped by NAIMA BOURAS from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

TV5 Monde piraté : mais qui est VRAIMENT le « CyberCaliphate » ?

TV5 Monde piraté : mais qui est VRAIMENT le « CyberCaliphate » ? | Egypt, since the revolution | Scoop.it


TV5 Monde piraté : mais qui est VRAIMENT

le « CyberCaliphate » ?

 

TV5 Monde a dû suspendre ses programmes après une attaque massive et coordonnée lancée mercredi soir, qui a affecté jusqu’à ses systèmes internes. L’attaque est revendiquée par le « Cybercaliphate », une organisation qui affirme sans ambiguïté possible agir au nom de l’État Islamique. Mais est-il vraiment rattaché à l’EI, ou s’agit-il d’un jeu destiné à choquer, organisé par un groupe de pirates beaucoup plus classique ?

 

La France en guerre s’attendait à devoir subir des cyberattaques de la part de ses adversaires, et c’est bien pour cette raison qu’elle a publié voici quelques jours des décrets qui font obligation aux FAI et hébergeurs de livrer quantité d’informations sur leurs réseaux, et d’installer dans leurs infrastructures des « produits de sécurité » certifiés par l’État. Mais la première attaque de grande ampleur n’a pas frappé un opérateur d’importance vitale ; c’est TV5 Monde qui en a été la cible. Dans la soirée de mercredi, une attaque « jamais vue en 30 ans » selon TV5 s’est déchaînée sur ses réseaux, atteignant jusqu’à la diffusion de ses programmes à travers le monde, qu’elle a dû interrompre.

 

L’attaque aurait commencé peu après 22 heures, et permis aux hackers de mettre la main sur les identifiants des comptes de réseaux sociaux de TV5 Monde, mais aussi sur le site internet de la chaîne, et sur des systèmes d’information internes. Tout a été repris sous contrôle après quelques heures, mais la chaîne n’avait toujours pas rétabli son site internet ce jeudi matin, et s’attend à ne pas retrouver une activité normale avant plusieurs jours. La diffusion a repris dans plusieurs régions du globe.

 

Dans un communiqué, l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI), dont l’une des missions est d’apporter son concours à la lutte contre les cyberattaques, a fait savoir jeudi matin qu’elle apportait son soutien technique aux équipes de TV5 Monde « pour analyser l’attaque et permettre à la chaîne de rétablir le service dans de bonnes conditions de sécurité ».

 

 

SIGNÉ « CYBERCALIPHATE »

 

L’attaque a été revendiquée par un groupe dénommé CyberCaliphate (ou « Cyber Califat »), qui prétend agir en soutien à l’État Islamique. Le groupe s’était déjà fait connaître en début d’année avec le piratage de comptes de l’armée américaine, et la diffusion de documents confidentiels dont un examen attentif aura toutefois permis de démontrer qu’ils avaient déjà tous été publiés.

 

Cette fois-ci, les pirates ont publié sur le site internet de la chaîne d’information francophone des messages sans ambiguïté, en français, arabe et anglais, à la gloire de l’État Islamique et surtout contre la politique extérieure française, François Hollande étant accusé d’avoir commis « une faute impardonnable » en envoyant des troupes au front. C’est « pour ça que les Français ont reçu les cadeaux de janvier à Charlie Hebdo et à l’Hyper Cacher », se réjouissent-ils en évoquant les attentats de janvier, qui ont choqué bien au-delà de la France.

 

« Soldats de France, tenez-vous à l’écart de l’État islamique ! Vous avez la chance de sauver vos familles, profitez-en », conseillaient-ils. « Au nom d’Allah le tout Clément, le très Miséricordieux, le CyberCaliphate continue à mener son cyberjihad contre les ennemis de l’Etat islamique ».

 

Par ailleurs comme le rapporte France TV Info, « les pirates ont posté sur le compte Facebook de TV5 Monde des documents présentés comme des pièces d’identité et des CV de proches de militaires français impliqués dans les opérations contre l’EI ».

 

 

SOUTIEN ISLAMISTE, OU JEU DE RÔLE MALSAIN ?

 

Il est très difficile à cette heure de savoir si l’attaque est réellement menée par un groupe directement lié à l’État Islamique, ou s’il s’agit d’un simple et sinistre « jeu » de provocations. Le prétendu « Cybercalifat » emploie en effet des méthodes extrêmement proches d’autres groupes de pirates bien connus dont le seul but est de démontrer leurs talents et de se moquer de ceux qui les combattent, quitte à tomber dans l’outrance la plus totale, et à choquer. Au contraire, c’est leur plaisir. C’est l’esprit « lulz » incarné autrefois par LulzSec, qui n’est accompagné d’aucune doctrine philosophique, mais qui continue à perdurer.

 

En janvier dernier, peu après l’attaque commise contre les comptes de l’armée américaine, c’est la Malaysia Airlines qui avait été attaquée. Le message faisait alors le rapprochement direct entre le « Cybercalifat » et groupe Lizard Squad, rendu célèbre l’an dernier avec le piratage des services de jeu en ligne de la Xbox et de la Playstation juste au moment des fêtes de Noël. 

 

Le groupe de pirates avant alors invité les internautes à suivre le « Cyber Caliphate » sur Twitter (le compte est depuis suspendu), et affirmé ne faire qu’un seul et même groupe.

 

Toutefois cette opération ne figure pas sur le site internet officiel du CyberCaliphate créé en février dernier, qui rend compte de toutes les actions de piratage commises au nom de l’État Islamique. Le groupe y a revendiqué des attaques contre les réseaux de communication du Nouveau-Mexique, contre des bases de données du FBI, et contre l’armée américaine. Il diffuse également quelques vidéos de soutien à l’État Islamique.

 

Rien ne permet sur ce site de croire à une simple plaisanterie.

 

 

UN LIEN AVEC DES PIRATES NÉERLANDAIS ?

 

« Nous sommes le CyberCalifat ! », dit leur site internet. « Au nom d’Allah, le Tout Clément, le Très Miséricordieux, sous le drapeau de l’Etat Islamique le CyberCalifat continue son Cyberdjihad. Infidèles vous ne verrez aucune pitié. Il n’y a de Dieu qu’Allah et Mohamed est son Prophète ! Il n’y a pas d’autre loi que la Charia ! »

 

De façon inattendue, on trouve toutefois dans le code source du site une ligne de code destinée à vérifier le propriétaire du domaine auprès du réseau social Pinterest.

 

Le code utilisé est présent sur plusieurs sites internet à destination essentiellement d’un public féminin (ce qui n’est pas surprenant pour Pinterest), dont une part importante de sites néerlandais. Or les Pays-Bas font partie des quelques pays qui hébergeaient des membres de l’ancien groupe LulzSec, lequel était lui-même en rivalité avec le groupe néerlandais TeaMpOisoN, des pirates « black hat » qui ont compté notamment la NASA et l’OTAN dans leurs cibles.

 

Parmi les victimes des attaques menées par TeaMp0isoN  figuraient aussi le site du mouvement d’extrême droite britannique English Defense League, dont les pages critiques contre l’islam et la charia avaient été piratées. 

 

En 2011, le groupe avait aussi trouvé des failles dans Facebook, et avait publié des messages sur les comptes de Nicolas Sarkozy et Mark Zuckerberg.

 

Le groupe aurait été démantelé en 2012, avec l’arrestation de deux adolescents de 16 et 17 ans. Mais le groupe a repris ses activités... début 2015, et affirmé avoir découvert de nombreuses failles notamment chez Google, Amazon, eBay, les Unies Unies, ou encore le London Stock Exchange. 

 

Aucun message relatif à l’attaque contre TV5 Monde n’a toutefois été publié sur leur compte Twitter, et il peut donc s’agir d’une pure coïncidence. D’autant que le mois dernier, le groupe a clairement évoqué sa détestation de l’État Islamique, qu’il estime salir l’honneur des Musulmans. Il réagissait alors à des accusations d’un autre hacker, qui affirme qu’il serait lié à l’État Islamique (ISIS).

 

Notons enfin que CyberCaliphate utilise des méthodes de communication très similaires à celles que nous avions vues — entre autres — au moment du piratage de Sony Pictures, attribué hâtivement par les États-Unis à la Corée du Nord. Comme avec Sony Pictures, le groupe a publié un communiqué sur PasteBin, avec des liens permettant de télécharger toute une série de documents confidentiels sur des plateformes de téléchargement direct.

 

 

Pour plus d’infos et réactions : voir ici.

 


Par Guillaume Champeau - numerama.com – le 9 avril 2015

 


Via Koter Info
more...
No comment yet.
Rescooped by NAIMA BOURAS from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

Vidéo. Des milliers de Yéménites opposés à l’intervention saoudienne descendent dans les rues de Sanaa

Vidéo. Des milliers de Yéménites opposés à l’intervention saoudienne descendent dans les rues de Sanaa | Egypt, since the revolution | Scoop.it


Des milliers de Yéménites opposés à l’intervention saoudienne descendent dans les rues de Sanaa

 

Sur fond de bombardements incessants de la coalition arabe menée par l’Arabie Saoudite contre les Houthis au Yémen, des milliers de personnes opposées à l’intervention militaire ont investi les rues de Sanaa en guise de protestation.

 

 

>>> Voir la vidéo reportage ici

 

 

Par francais.rt.com – le 10 avril 2015

 


Via Koter Info
more...
No comment yet.
Rescooped by NAIMA BOURAS from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

Le rouble : la monnaie la plus performante au monde depuis le début de l’année 2015

Le rouble : la monnaie la plus performante au monde depuis le début de l’année 2015 | Egypt, since the revolution | Scoop.it

Photo :Reuters/Ilya Naymushin

 

 

Le rouble : la monnaie la plus performante au monde depuis le début de l’année 2015

 

 

Le rouble a atteint RUB 55,3 pour 1 $ lundi, son plus haut niveau cette année. La monnaie a été la devise la plus performante au cours des trois premiers mois de l’année, après avoir terminé 2014 comme l’une des plus grandes perdantes.

 

Le rouble a gagné lundi plus d’un pour cent contre le dollar américain, à RUB 55,3 et à RUB 60,8 contre l’euro en clôture à la Bourse de Moscou. Le prix du pétrole a été l’un des moteurs de la remontée du rouble tout au long de la journée. Sur le marché à terme, le Brent en mai est à 56,36 $ le baril, en hausse d’environ 3 % sur la décision de l’Arabie saoudite d’augmenter ses prix de vente bruts pour l’Asie. Le West Texas Intermediate (WTI) [pétrole léger, NDT] s’échangeait à 50,48 $ le baril.

 

 

En savoir plus : le pire est passé pour l’économie russe, il est temps de parler des succès.

  

Bloomberg a rapporté lundi que la monnaie russe était passée de la pire position à la meilleure durant le premier trimestre de 2015, en dépit de toutes les prédictions.


Le rouble a touché le fond contre le dollar le 16 décembre, quand il a perdu plus de 20 %, il était coté RUB 80 pour 1 $. Il a terminé 2014 comme seconde monnaie la moins performante au monde après l’hryvnia ukrainienne.


Cependant, la devise russe a rallié 4,4 % de plus au premier trimestre, alors même que la Banque de Russie a réduit son taux d’emprunt de référence de 300 points de base et que le Brent s’échangeait à une moyenne de 55,17 $ le baril, 29 % de moins que durant les trois mois précédents. La semaine dernière, le rouble a atteint son sommet en trois mois, s’améliorant de plus de 3,6 % en deux jours.

 

 

Le rouble imprévisible

 

Bloomberg ajoute que plusieurs facteurs influent sur le rouble, il est l’une des devises sur lesquelles la prévision est la plus difficile pour les marchés financiers. Bloomberg a également souligné que le cessez-le-feu en Ukraine était un des principaux déterminants du comportement de la monnaie russe.

 

Toutefois, les économistes restent divisés sur l’avenir du rouble – alors que certains prévoient une chute des prix du pétrole, d’autres disent que les gains du rouble constatés au premier trimestre continueront probablement.

 

« Aucune de mes attentes concernant le rouble n’a été satisfaite. C’est notre nouvelle réalité – il y a trop de facteurs différents qui affectent le rouble, il y a trop d’éléments dans le modèle du rouble, il est totalement imprévisible », a déclaré à Bloomberg le chef de la prospective des marchés à Veles Capital LLC à Moscou, Evgeny Shilenkov.

 

 

Amélioration des perspectives économiques

 

Les économistes ont récemment commencé à examiner les prévisions pour l’économie russe. La semaine dernière, les prévisions de la banque américaine JPMorgan pour le PIB de la Russie pour 2015 sont passées de -5 % à -4 %.

 

Les économistes en Russie et aux États-Unis ont convenu, le mois dernier, que l’économie russe était sortie de l’ornière. Ils l’ont saluée comme une terre d’opportunité sous-estimée, ajoutant que les sanctions économiques occidentales n’avaient pas d’effet discernable sur elle.

 

En février, l’index MICEX en roubles a également été reconnu l’indice le plus performant de l’année par les analystes, qui s’attendant à ce que son évolution à la hausse se prolonge.

 

L’année dernière, le rouble a suivi de près les prix du pétrole, l’indice de référence du pétrole perdant 50 % de sa valeur au cours des six derniers mois de 2014, le rouble quant à lui perdant environ 44 % sur la même période. Le rouble a fait mieux que le Brent.

 

 

 

Par Russia Today - traduit par jj, relu par Diane pour le Saker Francophone – le 6 avril 2015

 


Via Koter Info
more...
No comment yet.
Rescooped by NAIMA BOURAS from Koter Info - La Gazette de LLN-WSL-UCL
Scoop.it!

La Grèce et la Russie mettent en place un partenariat stratégique

La Grèce et la Russie mettent en place un partenariat stratégique | Egypt, since the revolution | Scoop.it

Photo : Crédit : Reuters

 

La Grèce et la Russie mettent en place

un partenariat stratégique

 

Lors d’une conférence à l’Université d’État de Moscou pour les relations internationales, le deuxième jour de sa visite officielle en Russie, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a expliqué, selon le site DefenceNet, que la Grèce a fait le choix de se rapprocher de la Russie non pas pour des raisons opportunistes, mais dans le cadre d’une volonté stratégique concernant les questions énergétiques et économiques.

 

Dans ce même discours, Tsipras a appelé l’Union européenne à rétablir le dialogue avec la Russie, en dépit de ses différends concernant l’Ukraine :

 

Il est impossible de construire la sécurité européenne sans la Russie, et encore moins contre elle, a-t-il déclaré aux étudiants présents. Nous devons dans ce contexte (…) rétablir le dialogue UE-Russie de manière à répondre aux défis mondiaux, à mettre en place la coopération dans le domaine de l’énergie, et à promouvoir la mobilité entre les citoyens.

 

Malgré les prétentions d’une grande partie de la presse européenne, selon laquelle les discussions entre Tsipras et Vladimir Poutine n’auraient qu’un « caractère symbolique » et n’ont débouché sur rien de concret, le quotidien grec Prothema, ainsi que d’autres médias grecs, rapportent que Tsipras a obtenu quatre gains positifs au cours de ce périple, dont :

 

— 1  La création d’un nouveau couloir énergétique, en l’occurrence le gazoduc Turkish Stream, qui ferait de la Grèce une plateforme de la distribution du gaz russe en Europe. Ce gazoduc générera 500 millions d’euros de revenus annuels directs. Les ministres des Affaires étrangères hongrois, serbe, grec et macédonien s’étaient réunis le 2 avril pour signer une déclaration de soutien au projet, et la Russie s’était engagée à faire en sorte qu’il soit conforme aux régulations européennes.


— 2  L’embargo russe contre les produits agricoles en provenance de l’UE sera contourné par la création d’entreprises conjointes entre la Russie et la Grèce, qui seront domiciliées sur le territoire russe, une solution proposée par les Russes pour permettre à la Grèce d’exporter ses produits.


— 3  Le développement d’une collaboration bilatérale à venir dans le commerce, la finance, le tourisme, la culture, ainsi que la participation de la Russie dans des appels d’offres pour la privatisation et la construction de certaines infrastructures.Les Russes seraient intéressés par Le Port de Thessalonique, ainsi que par certaines lignes ferroviaires.


— 4 Les entreprises russes pourront participer aux appels d’offres pour le forage de 20 sites pétroliers dans la mer Ionienne et au sud de la Crète.

 

Ces résultats montrent la volonté de la Grèce de développer une « politique étrangère multipolaire », comme l’a expliqué Tsipras lors de son séjour à Moscou. La Grèce n’est pas un « mendiant » ni une « colonie débitrice », mais un « pays souverain disposant du droit indiscutable de mettre en place une politique étrangère multidimensionnelle et d’exploiter son rôle géopolitique », a-t-il déclaré.

 

Tsipras doit retourner en mai à Moscou pour participer aux commémorations entourant le 70e anniversaire de la défaite du nazisme en Europe, et une troisième fois en tant qu’invité d’honneur au prochain Forum économique de Saint-Pétersbourg.

 

 

 

Par la Rédaction de Solidarité & Progrès – le 10 avril 2015.

 


Via Koter Info
more...
Koter Info's curator insight, April 10, 2015 10:57 PM


Quel dommage que Monsieur Tsipras ne soit pas le premier ministre de la Belgique, c'est le seul politicien raisonnable dans l'UE !