ecology and economic
2.6K views | +0 today
Follow
 
Rescooped by degrowth economy and ecology from Histoire de la Fin de la Croissance
onto ecology and economic
Scoop.it!

Le parlement grec annule le droit à l’enseignement gratuit pour tous

Le parlement grec annule le droit à l’enseignement gratuit pour tous | ecology and economic | Scoop.it

Jeudi 28 mars, le parlement grec a adopté une loi, nommée Plan Athéna, qui vise à démolir l’enseignement supérieur gratuit et fourni par l’Etat. La loi a été passée de force en violation flagrante de la constitution grecque qui ne permet pas l’abolition des universités.


La loi a été adoptée avec 148 voix pour et 125 contre. Les députés de la Gauche démocratique, le plus petit des trois partis formant la coalition dirigeante qui comprend aussi le parti conservateur Nouvelle Démocratie et le PASOK social-démocrate, ont voté contre ces mesures. Leur démarche était entièrement fondée sur le fait qu’un soutien à cette loi aurait risqué de mettre en cause leur possibilité à servir de caution de « gauche » à la stratégie d’austérité du gouvernement.


Athéna a pour conséquence la fermeture immédiate de quatre universités (soit dix pour cent des 40 restant). Il s’agit de l’université de Grèce-centrale, l’université de Grèce-occidentale, l’université internationale hellénique et l’université de Macédoine-Occidentale.


Environ 20 pour cent des instituts supérieurs d'enseignement technologique de Grèce seront également abolis et un certain nombre d’autres fusionneront pour devenir des facultés privatisés. Actuellement, il existe un nombre total de 534 départements comprenant 289 départements universitaires et 245 départements d’instituts supérieurs d'enseignement technologique. Un total de 129 universités (AEI) et d’instituts supérieurs d’enseignement technologique (TEI) seront fermés immédiatement et 26 autres départements disparaîtront progressivement.


Depuis que le Plan Athéna – qui porte cyniquement le nom de la déesse grecque de la sagesse – a été pour la première fois annoncé en janvier, des dizaines de milliers d’étudiants et de jeunes ont protesté pour empêcher son adoption.


Au moment de son passage, plus de 5.000 étudiants, dont certains venant des facultés de Patras et d’autres villes, protestaient devant le parlement d’Athènes. Après s’être rassemblée devant l’université d’Athènes, la manifestation s’est rendue sur la place principale Syntagma via la Place Oamonia et la rue Stadiou. En dépit d’une forte présence policière et du recours aux gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, de nombreux étudiants sont restés dans les parages. Les étudiants ont incendié un drapeau de l’Union européenne pour protester contre le programme d’austérité appliqué en son nom.


Un manifestants a dit à PressTV, en insistant sur le caractère dictatorial de la nouvelle loi, « Aujourd’hui, ils ont adopté une loi sans précédent qui permettra au ministre de l’Education d’imposer une loi sur les restrictions et les réductions des dépenses sans que le parlement ait à voter. Sa seule signature suffira pour cela. Mais, nous le l’accepterons pas. Ils gèrent notre avenir et ils verront que nous sommes contre eux. »


D’autres manifestations ont eu lieu le même jour dans la deuxième ville de Grèce, Thessalonique, et auxquelles des étudiants venant de la ville de Serres ont également participé. Une manifestation s’est aussi déroulée à Larissa, la plus grande ville et capitale de la région de Thessaly.


Les protestations des étudiants ont été provoquées par un chômage systémique des jeunes qui atteint maintenant presque 60 pour cent. De nombreux étudiants ont fait référence à la mort de deux étudiants de l’université de Larissa, suite à une intoxication au monoxyde de carbone début mars, comme symbole des terribles conditions auxquelles ils sont confrontés. Tous deux essayaient de chauffer leur logement à l’aide d’un poêle de fortune lorsqu’ils ont lentement perdu connaissance. Trois autres étudiants présents dans la maison ont été hospitalisés et deux d’entre eux sont dans le coma entre la vie et la mort.


Sur 63 villes à l’échelle nationale, Athéna en laissera 12 sans établissement d’enseignement supérieur, sans faculté ni école. L’on estime que plus de 20.000 étudiants seront contraints d’abandonner leurs études ou de déménager dans une autre ville. Le personnel enseignant et les employés des facultés seront licenciés.


Alors que les cours sont réduits à un minimum et que seuls ceux jugés rentables pourront survivre, les réductions auront un sérieux impact sur les diplômés du secondaire qui souhaitent faire des études supérieures. L’on évalue que pour cette seule année universitaire, le nombre des candidats admissibles à l'université a chuté de 77.000 l’année dernière à 55.000 cette année.


L’université de Macédoine occidentale en est un exemple et elle sera supprimée en tant qu’établissement autonome. Cinq de ses six départements (dont quatre se trouvent dans la ville de Florina et deux à Kozani) relèveront de l’université Aristote de Thessalonique et de l’université de Macédoine, et un département sera supprimée.


Les coupes faites à l’institut d'enseignement technologique de Macédoine occidentale sont bien plus profondes sous le plan Athéna qu’initialement prévues : seuls neuf des 20 vingt départements de l'établissement resteront, contre 13 prévus à l’origine.


En faisant passer de force Athéna, l’élite dirigeante grecque est en train de démanteler le système éducatif en créant les conditions pour une reprise par le privé de l’enseignement, en violation flagrante de la constitution grecque.


Le droit à l'enseignement gratuit a pour la première fois été ancré dans la constitution après la chute de la junte militaire en 1974. En 1975, l’article 16 devenait partie intégrante de la constitution en stipulant « Tous les Grecs ont droit à l'enseignement gratuit à tous les niveaux des établissements d’enseignement de l’Etat. » Il poursuit, « L’enseignement au niveau des universités sera exclusivement fourni par des établissements qui sont des personnes morales autonomes de droit public. »


Le point 16:8 de la constitution dit, « La mise en place d’établissements de niveau universitaire par des personnes privées est interdite. » Alors que la constitution permet la « fusion ou le fractionnement d’établissements de niveau universitaire, » elle ne permet par leur abolition comme le dicte le plan Athéna.


Dans le cadre d’Athéna, il sera plus facile à des entreprises privées d’investir dans les facultés et de nommer le personnel de leur choix, en introduisant ainsi le parrainage privé dans les services éducatifs. Les établissements seront obligés de rechercher un parrainage privé et de lier de plus en plus leurs programmes d'enseignement aux exigences du marché. Athena a pour objectif de promouvoir les facultés qui se spécialisent en économie et en affaires tandis que les autres départements seront laissés à l’abandon.


Le plan Athéna est le point culminant d’une attaque massive contre l’enseignement public, exigée par l’Union européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire International conformément aux termes des prêts de 240 milliards d’euros accordés à la Grèce. En août dernier, le ministre de l’Education, Constantinos Arvanitopoulos, avait dit, « Il est impossible pour un pays de 11 millions d’habitants de s'offrir le luxe d'une quarantaine d’universités alors que d’autres pays, comme Israël, n’en ont que sept ou huit. »


Ces dernières années, les universitaires ont connu des réductions de salaire de plus de 50 pour et les budgets de nombreux établissement ont aussi été réduit plus que de moitié. Les professeurs ont aussi manifesté dernièrement par milliers aux côtés des universitaires et des élèves contre les réductions dans le primaire et le secondaire.


Le niveau des coupes est tel dans le budget de l’éducation qu’une grande partie de l’infrastructure scolaire a été détruite. Partout dans le pays durant les mois d’hiver, des centaines d’établissements scolaires ont été obligés de fonctionner sans fuel de chauffage, sans ordinateurs et avec des manuels scolaires en nombre insuffisant.


Via Damoclès
more...
No comment yet.
ecology and economic
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by degrowth economy and ecology from Energies Renouvelables
Scoop.it!

"La transition énergétique est la plus fantastique opération de greenwashing de l’Histoire", selon Guillaume Pitron

"La transition énergétique est la plus fantastique opération de greenwashing de l’Histoire", selon Guillaume Pitron | ecology and economic | Scoop.it
C’est un livre choc sur la transition énergétique. Guillaume Pitron, journaliste indépendant, a enquêté pendant six ans dans une douzaine de pays po

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
Van den Hende Céline's curator insight, March 12, 6:50 AM
La décarbonisation de notre mode de vie passe par l'extraction de métaux rares nécessaires à la fabrication d'éoliennes, de batteries, de panneaux photovoltaïques,...Mais les mauvaises conditions écologiques et sociales de l'exploitation des mines la rendent pire que l'extraction pétrolière. Le livre d'un journaliste indépendant qui a enquêté durant 6 ans dans une douzaine de pays.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

We Need Regenerative Farming, Not Geoengineering

We Need Regenerative Farming, Not Geoengineering | ecology and economic | Scoop.it
Charles Eisenstein - Geoengineering, beyond its catastrophic risks, is an attempt to avoid the truth.
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Sponges revealed as sister-group to all other animals

The mystery surrounding the evolutionary origin of animals is one of the most heated debates in evolutionary biology. Now a team of scientists, led by th
more...
No comment yet.
Rescooped by degrowth economy and ecology from Les colocs du jardin
Scoop.it!

L'Europe qui "protège" a encore frappé | Confédération Paysanne

L'Europe qui "protège" a encore frappé | Confédération Paysanne | ecology and economic | Scoop.it
Hier les Etats membres ont enfin trouvé un accord sur le glyphosate : renouvellement pour 5 ans, au moins. La Confédération paysanne condamne cette décision qui repousse encore la sortie de cet herbicide décrié de toutes parts pour ses conséquences environnementales et sanitaires avérées. Face à l'inertie européenne, elle défendra des démarches unilatérales des États, à condition que celles-ci s'insèrent dans un réel projet de sortie des pesticides.

 



Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by degrowth economy and ecology from Environment, Forests, Water, Fishing, Farming
Scoop.it!

What is the tragedy of the commons? - Nicholas Amendolare

Check out our Patreon page: https://www.patreon.com/teded View full lesson

Via Ana Cristina Pratas, pdeppisch
more...
pdeppisch's comment, November 28, 2017 6:09 PM
I first read about the Tragedy of the Commons some 30+ years ago. It was written by Garret Hardin. And we, humans, have not learned at all. The cod is gone and The sharks are going. The salmon is going. Thanks for this very good video. It is much appreciated. And what a tragedy that we, humans, can't get it together.
Rescooped by degrowth economy and ecology from Biodiversité
Scoop.it!

La décroissance écologique transforme l'entreprise - Bernard Christophe

La décroissance écologique transforme l'entreprise - Bernard Christophe | ecology and economic | Scoop.it
Ce livre identifie les failles du développement durable appliqué à l'entreprise. Il identifie ensuite la meilleure forme de gouvernance pour une entreprise qui se veut soucieuse d'écologie et prête à décroître s'il le faut. Il propose enfin des outils à mettre en place pour permettre aux entreprise de décroître, et revient sur le rôle qui incombe aux Etats en matière de politique économique, car une entreprise ne peut envisager une décroissance écologique harmonieuse sans soutien de l'Etat.

Via DocBiodiv
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Conduire rend con

Conduire rend con | ecology and economic | Scoop.it
Conduire une voiture plus de 2 heures par jour aurait un effet négatif sur nos performances intellectuelles, selon une récente étude britannique. Conduire régulièrement trop longtemps serait donc n…
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Environmentalists didn’t kill the nuclear power industry, economics did.

Environmentalists didn’t kill the nuclear power industry, economics did. | ecology and economic | Scoop.it
One of Nicole Foss' standout statements for me when I last saw her speak all those years ago now, was that an economic collapse can and will occur much fater than the other crises humanity is facing, like peak oil and climate change.....  and I see signs of economic collapse every day now; not least…
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Earth on track toward 2 degree global warming, researchers say | DW Environment | DW | 07.08.2017

Earth on track toward 2 degree global warming, researchers say | DW Environment | DW | 07.08.2017 | ecology and economic | Scoop.it
The Paris Agreement sought to place a lower limit on global warming at 1.5 degrees Celsius. But researchers fear that may already be locked in - even 2 degrees may be overshot. All the more reason for action, many say.
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Degrowth: the case for a new economic paradigm

Degrowth: the case for a new economic paradigm | ecology and economic | Scoop.it
Unbridled growth appears to be at odds with social well-being and environmental sustainability. How might we develop a model that reduces the imperative for growth while maintaining economic stability?
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Pourquoi Apple et Samsung font tout pour vous empêcher de réparer votre smartphone

Pourquoi Apple et Samsung font tout pour vous empêcher de réparer votre smartphone | ecology and economic | Scoop.it
Afin de s'assurer de poursuivre leur croissance, Apple, Samsung et d'autres constructeurs de smartphones se démènent pour empêcher la mise en place de standards environnementaux. Pour cause, de telles mesures pourraien
more...
No comment yet.
Rescooped by degrowth economy and ecology from Biodiversité
Scoop.it!

Déforestation : anatomie d’un désastre annoncé

Déforestation : anatomie d’un désastre annoncé | ecology and economic | Scoop.it
Chaque année, 13 millions d’hectares de forêts disparaissent à travers le monde, soit l’équivalent de quatre fois la superficie de la Belgique. Si l’agriculture intensive, l’urbanisation et le commerce du bois en sont les facteurs principaux, d’autres causes sont à explorer. Le Figaro a enquêté sur ce phénomène en nette progression, et qui risque d’avoir des conséquences irréversibles.

Via DocBiodiv
more...
DocBiodiv's curator insight, August 2, 2017 6:27 AM
Une enquête grand format signée Yohan Blavignat dans Le Figaro : définition, cartes, focus sur le Brésil, l'Indonésie, la culture du soja...
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Les vieux diesels, bons pour polluer l’Afrique

Les vieux diesels, bons pour polluer l’Afrique | ecology and economic | Scoop.it
Inquiet du phénomène, le Programme des Nations unies pour l’environnement prépare un rapport inédit sur l’explosion du marché des véhicules d’occasion.
more...
No comment yet.
Rescooped by degrowth economy and ecology from Econopoli
Scoop.it!

Nouveau et nuisible : le gouvernement surtaxe la nature

Nouveau et nuisible : le gouvernement surtaxe la nature | ecology and economic | Scoop.it


Le projet de loi de finances pour 2018 va nuire à l’ensemble des espaces naturels, estime le spécialiste Guillaume Sainteny. Le projet prévoit en effet de taxer leurs propriétaires de manière nettement supérieure à celle des détenteurs des autres capitaux. Poussant ainsi à la vente des champs et bois pour la construction immobilière. L’Assemblée nationale risque de l’adopter vendredi 15 septembre.

La chose est passée complètement inaperçue. Alors qu’elle pourrait avoir des conséquences importantes sur (...)
Via Uston News
more...
No comment yet.
Rescooped by degrowth economy and ecology from Econopoli
Scoop.it!

Berger, un métier ancestral et utile menacé par une grande précarité

Berger, un métier ancestral et utile menacé par une grande précarité | ecology and economic | Scoop.it
Entre juin et septembre, ils sont un petit millier d'hommes et de femmes à garder d'immenses troupeaux de moutons dans les Alpes, les Pyrénées ou (...)
Via Uston News
more...
No comment yet.
Rescooped by degrowth economy and ecology from Econopoli
Scoop.it!

« Black Friday » : surconsommation et crétinerie de masse

« Black Friday » : surconsommation et crétinerie de masse | ecology and economic | Scoop.it
Encore un “machin” importé des Etats-Unis, complètement artificiel et malsain. A l'image de la “fête” d'Halloween et de tant d'autres crétineries commerciales. La promotion par les médias de cet instrument de la surconsommation de masse est désolante. Heureusement, quelques initiatives montrent qu'il existe des alternatives à cette frénésie compulsive hors de laquelle on voudrait nous…

Via Uston News
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Are humans driving evolution in animals?

Are humans driving evolution in animals? | ecology and economic | Scoop.it
Mounting evidence suggests activities such as commercial fishing, angling and hunting, along with the use of pesticides and antibiotics are leading to evolutionary changes in the natural world.
more...
No comment yet.
Rescooped by degrowth economy and ecology from décroissance
Scoop.it!

Victimes du clic, nous sommes devenus des « prolétaires affectifs » du web

Victimes du clic, nous sommes devenus des « prolétaires affectifs » du web | ecology and economic | Scoop.it
La circulation numérique de nos émotions est un élément essentiel de l’économie du web social. Nos interactions en ligne deviennent les ressorts d’un « capitalisme numérique affectif » dont nous sommes les travailleurs bénévoles, promesse d’une meilleure expérience en ligne mise à part. Mais à qui profitent nos affects et comment sont-ils exploités ?
Via Aquitaine decroissance
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Les ravages de l'or noir de Shell dans le delta du Niger

Les ravages de l'or noir de Shell dans le delta du Niger | ecology and economic | Scoop.it

Il y a 23 ans, le militant écologiste Ken Saro-Wiwa était pendu par les autorités nigérianes pour s’être battu contre l’exploitation pétrolière qui saccageait le delta du Niger. Son combat aurait-il été vain ? Aujourd’hui, alors que l’écocide nigérian prend des dimensions affolantes, Shell, le principal responsable, tarde à réparer ses torts, laissant la population dans le plus grand désarroi…


En 2014, le Nigeria était la deuxième puissance économique du continent africain ; il a depuis été rattrapé par l’Afrique du Sud. Si l’Etat du Nigeria doit sa richesse au pétrole (l ‘exportation de pétrole représente aujourd’hui 90% des revenus de l’Etat), la population en revanche lui doit son malheur.


Depuis la découverte de gisements pétroliers en 1956, l’Etat fédéral a littéralement été assailli par les compagnies, venues prendre leur part du butin. C’est avec leurs belles promesses de revenus fixes, d’emplois, d’infrastructures que les géants pétroliers sont venus, tout sourire, tirer profit de la misère qu’ils allaient eux-mêmes engendrer. Dans un rapport publié par Amnesty International, un pêcheur raconte ses espoirs :


« Quand Shell a débarqué ici en 1958, nous avons cru que l’entreprise apportait avec elle le changement et un sort meilleur pour la population. Nous avons cru qu’elle construirait des infrastructures, que nous aurions l’eau courante et des emplois. »


(...) D’autres entreprises sont présentes sur le territoire nigérian, mais c’est bien Shell qui en détient la plus grosse part avec ses 50 champs de pétrole et ses 5 000 kilomètres d’oléoducs. Et qui en tire également les plus gros bénéfices : en 2014, la compagnie a réalisé un bénéfice net de 13 milliards d’euros.


Après plus de 50 ans d’exploitation pétrolière effrénée, les rapports se succèdent pour dresser le triste bilan d’un pays qui a été abandonné à son propre sort, oublié de tous, ravagé par des compagnies qui désormais lui tournent le dos. Un rapport du PNUE (Programme des nations unies pour l’environnement) intitulé « Evaluation environnementales du pays Ogoni » montre l’importance d’une intervention immédiate pour assainir le delta du Niger et venir en secours à la population.


En effet, d’après le gouvernement fédéral, plus de 7 000 fuites ont souillé l’écosystème du pays ogoni entre 1970 et 2000, à cause des mauvaises installations des oléoducs (problèmes de soudure, vétusté etc.) ou encore des extractions illégales des bandes armées nigérianes. Les conclusions principales du rapport du PNUE, telles qu’elles sont relatées par un article du Club Mediapart, sont édifiantes :


« Certaines zones, qui paraissent non affectées en surface, sont en réalité gravement contaminées sous terre […]
La santé publique est sérieusement menacée dans au moins 10 communautés Ogoni dans lesquelles l’eau potable a été contaminée par un important niveau d’hydrocarbures […]
Dans l’une de ces communautés, à Nisisioken Ogale, dans l’Ouest du pays Ogoni, des familles boivent de l’eau provenant de puits contaminés par du benzène, un cancérigène reconnu, à un niveau 900 fois supérieur à ce que préconise l’Organisation Mondiale de la Santé. »


Au-delà du saccage généralisé de cette terre autrefois riche, l’entreprise Shell a une responsabilité bien particulière dans cet écocide. Le village de Bodo, situé sur les rives du fleuve Niger, qui compte près de 80 000 habitants, a littéralement été dévasté par l’incurie du géant pétrolier néerlandais. En 2008 et 2009, un vieil oléoduc a fui pendant trois mois, déversant dans les eaux tranquilles du fleuve son venin macabre, sans aucune intervention de la part de Shell. Pour Marvin Day, avocat britannique de la population de Bodo :


« C’est l’un des déversements d’hydrocarbures les plus dévastateurs de tous les temps, et pourtant il est passé quasiment inaperçu jusqu’à ce que nous ayons reçu des instructions pour porter plainte contre les agissements de Shell dans ce pays »


(...) Finalement, Shell sera reconnu coupable par une cour de Londres et contraint de verser 61,4 millions d’euros de dédommagements, une somme largement insuffisante au regard des destructions sur le long-terme qu’ont entrainées les fuites de l’oléoduc.


Car en effet, le pays ogoni, s’il est aujourd’hui un vaste champ de boue d’hydrocarbures, était autrefois un paradis pour les pêcheurs (qui sont nombreux dans cette région). Mais désormais tous les poissons sont partis ou sont contaminés par la pollution. La plupart des pêcheurs ne parviennent plus à vivre de leur pêche et sont contraints de partir pêcher, illégalement, dans les eaux voisines. Les enfants eux-aussi ne peuvent plus profiter de la douceur d’une baignade dans le fleuve. Le PNUE alerte sur les dangers sanitaires de ces marées noires :

« Les hydrocarbures s’infiltrent dans le corps humain lorsque les personnes respirent, se baignent et consomment ou touchent accidentellement de la terre ou des sédiments contaminés par le pétrole. »


Au lieu de prendre ses responsabilités, l’entreprise Shell a contribué à la détérioration de la situation et s’est rendue coupable de nombreuses violations des droits humains. Aucune des zones polluées n’a été correctement nettoyée par l’entreprise, des aides humanitaires dérisoires ont été accordées à la population – alors que 75% de celle-ci n’a pas (ou plus) accès à l’eau potable et que les ressources alimentaires deviennent de plus en plus rares.

De même, Shell a continué de recourir au « torchage » du gaz partout dans le pays, une technique ultra-polluante qui consiste à bruler le gaz s’échappant des puits de pétrole.

Enfin la responsabilité de la compagnie quant au meurtre du militant écologiste Ken Saro-Wiwa, père du concept d’écocide, avait été soulevée. (...)

more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Our Addiction to Economic Growth Is Killing Us - We Need Degrowth Now

Our Addiction to Economic Growth Is Killing Us -  We Need Degrowth Now | ecology and economic | Scoop.it
2 minutes | In this Viewsnight, anthropologist Jason Hickel asks if economic growth really makes our lives better. He is the author of The Divide: A Brief Guide to Global Inequality and its Solutions.
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Lithium’s limits to growth

Lithium’s limits to growth | ecology and economic | Scoop.it
The ecological challenges of Tesla’s Gigafactory and the Model 3 From the eclectic brain of Amos B. Batto A long but well researched article on the limitations of the materials needed for a transition to EVs..... ~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~ Many electric car advocates are heralding the advent of Tesla’s enormous battery factory, known as the “Gigafactory,” and its…
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Degrowth - is it time for a new kind of economics? | DW Environment | DW | 21.11.2016

Degrowth - is it time for a new kind of economics? | DW Environment | DW | 21.11.2016 | ecology and economic | Scoop.it
With the planet reaching its biophysical limits on what it can provide us, a growing number of economists and environmentalists say we need to switch focus from economic growth to human and ecological wellbeing.
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Sustainability and Ecological Civilization in the Age of Anthropocene: An Epistemological Analysis of the Psychosocial and “Culturalist” Interpretations of Global Environmental Risks

Sustainability and Ecological Civilization in the Age of Anthropocene: An Epistemological Analysis of the Psychosocial and “Culturalist” Interpretations of Global Environmental Risks | ecology and economic | Scoop.it
The aim of this article is to assess the validity of the culturalist explanation of unsustainability by critically examining the social–cultural interpretation of the risks on which it is epistemologically based. First, we will explore the different ways in which the notion of Anthropocene is changing our perception of risks. Second, we will analyze the limits of the social–cultural explanation of risks relative to the global (non-linear) interdependence between human activities and environmental processes that defines the Anthropocene. Third, we will introduce the Chinese concept of Ecological Civilization and analyze its cultural foundations and culturalist assumptions. Finally, we will develop the practical consequences of this critic of the social-cultural interpretation of risks and of culturalist explanations of unsustainability.
more...
No comment yet.
Scooped by degrowth economy and ecology
Scoop.it!

Radioactive Contamination of Oceans: Sellafield, La Hague, Fukushima

Radioactive Contamination of Oceans: Sellafield, La Hague, Fukushima | ecology and economic | Scoop.it
Frankly speaking, I find it amazing that the people and the media talk so much about Fukushima Daiichi having leaked contaminated water into the Pacific Ocean since March 2011, and about Tepco possible future release of the tritiated water accumulated on site into the Pacific Ocean. Whereas nobody ever talks about how much contaminated water…
more...
No comment yet.