Un article du Journal de l'Environnement paru le 10 février a lancé un pavé dans la mare bio. Le 8 février, les eurodéputés ont voté pour l’abandon de la décertification de produits de l’agriculture biologique contaminés par des OGM ou des pesticides. Elisabeth Mercier, directrice de l'Agence bio souhaite éclairer cette décision.

 

« Officiellement, le principe de base de non-utilisation des produits chimiques de synthèse est toujours là, souligne Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence bio. On ne parle que de la question de contamination environnementale »