e-sens
95 views | +0 today
Follow
e-sens
l'e-ssentiel du web
Curated by e-sens
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by e-sens
Scoop.it!

E-Sens - Web Interface Management - Multicanal: acheter partout, tout le temps, tout de suite

E-Sens - Web Interface Management - Multicanal: acheter partout, tout le temps, tout de suite | e-sens | Scoop.it

MULTICANAL: ACHETER PARTOUT, TOUT LE TEMPS, TOUT DE SUITE


Aujourd’hui, le consommateur désire faire ses courses via son ordinateur, sa tablette tactile, son smartphone et bientôt sa télévision. Tranquillement, de chez lui ou dans le train. Il désire aussi «scanner» un produit en magasin pour obtenir des informations précises sur la marchandise qu’il s’apprête à acheter ou connaître l’avis d’autres clients.

 

Les entreprises s'adaptent plus ou moins bien à cette nouvelle ère du «tout, partout, en tout temps». Pourtant, adopter une stratégie multicanal devient aujourd’hui incontournable. Saisir toutes les opportunités pour satisfaire, voire anticiper les besoins du consommateur sans être intrusif sera le défi de demain.

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

LeTemps.ch |

S'IL TE PLAIT, RACONTE MOI UNE HISTOIRE

Michelle Bergadaà, professeure à l’Université de Genève et directrice du DAS "Stratégie marketing, e-communication et e-business", montre le chemin du rêve que doivent emprunter les entreprises pour séduire leurs clients. En racontant une histoire, simple, mais efficace. 

 

Pourquoi EasyJet ne nous promet plus ses tongs pour Malaga à 83 francs ou ne nous montre plus un crabe de Brest qui dit: «Pince-moi, je rêve»? Pourquoi les films The Artist ou Les Intouchables sont-ils plébiscités?

 

En ces temps économiques exigeants, le marketing oublie souvent son fondement: la vie quotidienne de son client-usager. Si EasyJet a cessé de nous faire rêver, c’est que la compagnie se concentre sur ses concurrents directs (Swiss, Air France, KLM…) et sur leur cible commune: le voyageur professionnel. Pourtant, les usagers, ces hommes et femmes d’affaires qui montent dans leurs avions, aiment autant rêver que les touristes qui sont leurs voisins de siège.

 

Aujourd’hui, une certaine obsession technologique valorise l’échange de «blocs» d’opinions et non plus de narration de romans. Pour Migros, la campagne «Nanos» lancée en 2011 repose sur un principe simple et efficace: le client a reçu à la caisse du supermarché, pour chaque tranche de 20 francs d’achats, un bonhomme en forme de capsule contenant une bille à l’intérieur. Le succès de ces jouets auprès des enfants, qui entraînent leurs parents à fréquenter les magasins de l’enseigne, s’explique notamment par les nombreuses possibilités de jeux et l’incitation à les échanger. Mais s’ils sont un succès commercial à court terme, les Nanos ne marqueront certainement pas l’histoire de Migros… A contrario, qui a oublié l’épopée de Gottlieb Duttweiler, avec son camion et sa morale en bandoulière?

 

L’entreprise peut encore nous faire rêver. Essayons avec la vôtre… Commencez par décrire une situation initiale calme dans laquelle se trouvait votre organisation, votre unité ou votre PME à un moment donné. Soudain, un élément perturbateur est intervenu. Concurrent? Délocalisation? Mutation technologique? Arrivée du Web? Les héros de votre épopée vont s’affronter… Très vite, les alliés vont être réunis, qu’ils soient internes ou externes, issus du monde politique, économique ou social. Dès lors, une série d’épreuves va logiquement s’enchaîner où adversaires, alliés, moyens de réaction et de défense vont être confrontés. Ce ne sera jamais le plus puissant qui va gagner, mais le plus malin, celui dans lequel notre client pourra s’identifier. Il ne s’agit pas de se vanter, bien sûr! Mais au contraire de montrer comment les héros de notre entreprise ont eu de la chance de pouvoir s’appuyer sur tant de compétences et de loyauté de la part de leurs collaborateurs et de leurs clients.

 

Et que ferait-on sans loyauté en ces temps de crise? Ce n’est pas ce que l’on fait qui compte, c’est la manière dont on le raconte. Aujourd’hui, de très nombreuses entreprises se lancent sur les réseaux sociaux pour tenter de propager une image attirante de l’entreprise. Le besoin de compétences est tel que les formations diplômantes au nouveau métier de e-manager sont en train de se multiplier depuis deux ans. Mais avant d’engager des jeunes issus de cette e-génération qui surfent avec une extraordinaire dextérité sur la Toile et de leur confier la réputation de l’entreprise, il est indispensable de leur donner quelques repères formels. Un buzz négatif est bien plus vite arrivé qu’un buzz positif.

 

Ce qui se raconte, via les médias traditionnels ou le Web, repose toujours sur les trois mêmes clés de communication:

 

1. Dérouler le fil rouge de l’histoire. Le chef des cuisines de l’armée américaine en Irak, Floyd Lee, interviewé par une journaliste, n’a pas parlé de son métier. Il a commencé par ces mots: «Je suis responsable du moral de nos troupes…». Puis il a narré la manière dont toute son activité s’organisait autour de cette finalité: faire sourire ses «clients».

 

2. Eliminer tout le superflu de la narration. Il s’agit de conserver l’essentiel, ce qui est facilement dit et compris. En d’autres mots, ne tentez pas de nous expliquer en détail la carte des trams de Genève! Parlez du plus court chemin entre l’entreprise et son client.

 

3. Etre le plus concret possible. Exprimez une seule valeur, partagée par tous, et trouvez les mots et l’image qui la portent. Dites comme Appenzeller: «Le secret bancaire vacille. Le secret de notre fromage tient bon.»

 

Transformer un quotidien économique, assez terne, en belle histoire est possible. Ainsi, la réussite d’Apple tient aussi à l’épopée de Steve jobs qui incarne à la fois l’histoire et le héros de l’entreprise. Alors, de quelle histoire êtes-vous le héros?

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

Nouveau livre: "Web, Enjeux de Confiance"

Nouveau livre: "Web, Enjeux de Confiance" | e-sens | Scoop.it

Nous publions chaque année dans la collection "Le point sur le e-business & la e-communication", ces petits ouvrages didactiques et introductifs. Ils s’adressent prioritairement aux étudiants et managers en leur procurant un aperçu condensé et un outil de compréhension des mutations en cours.

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

e-Marketing : les dix tendances distinguées par Adobe pour 2012 - ITespresso.fr

e-Marketing : les dix tendances distinguées par Adobe pour 2012 - ITespresso.fr | e-sens | Scoop.it
E-Marketing : les dix tendances distinguées par Adobe pour 2012 ITespresso.fr Entre valeurs confirmées (réseaux sociaux, marketing mobile…) et orientations pionnières (TV connectée), Adobe se prête au jeu des principales tendances du marketing en...
more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

Outils web : Le trousseau de clés 2.0 ! | CommNation-Relations ...

Outils web : Le trousseau de clés 2.0 ! | CommNation-Relations ... | e-sens | Scoop.it
CommNation-Relations Publiques et Marketing Internet ... Ludiques, ingénieux et efficaces, les cool tools constituent une mine d'outils précieuse pour simplifier la gestion de votre entreprise en ligne et améliorer votre visibilité sur internet.
more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

E-Sens - Web Interface Management - Buzz et entreprise, l'entente virale

E-Sens - Web Interface Management - Buzz et entreprise, l'entente virale | e-sens | Scoop.it

En quelques minutes, le mot «iPad» explose sur Twitter: 13% des tweets du 27 janvier 2010 mentionnent le produit. Les «live blogs» alimentés par les bloggeurs spécialisés invités à la keynote de Cupertino sont les premiers à relayer massivement l’information aux internautes impatients. En 6 heures, plus de 100’000 «gazouillis» publiés sur le Net parlent de la nouvelle tablette d’Apple.

 

La technique du buzz apparaît dans un monde où les gens se connectent de plus en plus sur la Toile, et plus facilement que jamais grâce aux réseaux sociaux. Aujourd’hui, le consommateur n’a plus envie qu’on lui assène des publicités, il est devenu davantage «consommacteur».

 

Les réseaux sociaux ont cet avantage d’offrir aux marques la possibilité d’entretenir une relation plus humaine et directe avec leurs clients et de diffuser leur message de manière rapide et à grande échelle. Dans ce contexte, l’entreprise s’efface devant le consommateur qui prend le contrôle du message.

 

http://esens.unige.ch/dossier.php?id=125&edito=Buzz%20et%20entreprise,%20l'entente%20virale

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

E-Sens - Web Interface Management - Facebook: les entreprises vous traquent

E-Sens - Web Interface Management - Facebook: les entreprises vous traquent | e-sens | Scoop.it

FACEBOOK: LES ENTREPRISES VOUS TRAQUENT

 

Avec l’essor des médias sociaux, le traçage des données personnelles par les entreprises est une pratique devenue monnaie courante. Des millions d’utilisateurs sont connectés sur Facebook, les profils sont constamment mis à jour et de précieuses informations d’ordre privé sont instantanément partagées.

 

Ces nombreuses interactions permettent aux entreprises d’améliorer leur stratégie marketing et de dialoguer en direct avec leurs clients. Ce flux exponentiel de données, généré par les utilisateurs des réseaux sociaux eux-mêmes, regorge d’informations personnelles très précises que les firmes vont exploiter.

 

Cette utilisation commerciale des réseaux sociaux dessine un nouveau paysage dans lequel l’internaute ne joue plus seulement le rôle de consommateur mais devient un véritable acteur de la marque.

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

Table Ronde - La net génération dans l'entreprise en mutation | Novembre 2011

Table Ronde - La net génération dans l'entreprise en mutation | Novembre 2011 | e-sens | Scoop.it

Avec comme intervenants :
Pierre-Jean Duvivier, (ancien étudiant e-sens) créateur de ThirdBrainFx, de Agora-fr, vétéran de la défense du Cyberconsommateur.
Serge Panczuk, Vice-président des Ressources Humaines Europe d'Edwards Lifesciences
Claudia Noth, Directrice des Ressources humaines du Groupe LEM

Nous débattrons des thèmes du livre « La net génération dans l'entreprise », de Serge Panczuk, publié dans notre collection « e-business & e-communication » aux Editions de Boeck.

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

L’infographie sur l’année 2011 en 20 clins d’œil

L’infographie sur l’année 2011 en 20 clins d’œil | e-sens | Scoop.it

Les événements liés à la marque Apple et à Steve Jobs ont été traités mais également Google et son réseau Google +, l’évolution des principaux réseaux sociaux, Facebook, Twitter, LinkedIn, les plus gros bad buzz, les meilleures campagnes marketing, l’évolution de la presse numérique, les grandes transactions, l’émergence de la génération C ainsi que l’évolution de la gamification et de la géolocalisation.

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

Vers une nouvelle connaissance

Internet a boulversé nos repères traditionnels...
Pourquoi croyons-nous davantage les informations diffusées par les internautes que celles issues des sources "légitimes"?

Collection les Savoirs du Web, 10e anniversaire de l'Observatoire de vente et Stratégies du Marketing de Genève.

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

Marketing: à la recherche d'un modèle

Internet a révolutionné le commerce...
Quel modèle théorique et pragmatique pour le commerce en ligne?

Collection les Savoirs du Web, 10e anniversaire de l'Observatoire de vente et Stratégies du Marketing de Genève.

Prof. Marc Filser (Université de Dijon), Prof. Hans Mühlbacher (Université d'Innsbruck, Autriche) Prof. Michelle Bergadaa (Université de Genève)Prof. Pierre-Jean Benghozi (Ecole Polytechnique, Paris)

more...
No comment yet.
Scooped by e-sens
Scoop.it!

La Production du Savoir

Collection "Les savoirs du web" Volume 1...

Internet a bouleversé les modes de production du savoir... Comment se construit et s'échange ce nouveau savoir?
1 - L'université et la production de savoir  - Prof. Marc Filser, Université Dijon, France
2 - La co-création de savoir par le web -Prof. Pierre-Jean Benghozi, Ecole Polytechnique, Paris, France
3 - Les nouveaux défis de la presse - Mr Serge Reymond, CEO Groupe Edipresse Suisse romande

more...
No comment yet.