Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole
7.5K views | +3 today
Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole
Actualités sur l'écologie, l'agro-écologie, l'enseignement agricole
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

L’agroforesterie au Québec : des exemples inspirants, des bénéfices importants | Grandes cultures - Agri-Réseau

L’agroforesterie au Québec : des exemples inspirants, des bénéfices importants | Grandes cultures - Agri-Réseau | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Cette vidéo documentaire présente des systèmes agroforestiers (systèmes agroforestiers intercalaires, haies brise-vent, systèmes sylvopastoraux, bandes riveraines) implantés avec succès sur des fermes dans trois régions du Québec, soit le Centre-du-Québec, la Montérégie et la région de La Pocatière. Des producteurs agricoles, des conseillers et des chercheurs parlent de leurs motivations, de leurs pratiques et d’études réalisées ou en cours. Ils témoignent également des bénéfices associés à l’agroforesterie : protection des cultures et des élevages, amélioration de la qualité de l’eau et de la santé des sols, biodiversité, atténuation de la dérive, atténuation des changements climatiques, attractivité du paysage, etc.


Via Mediadoc - centre de documentation AgroSup Dijon, Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Plus de bio, de la viande dans les menus, et moins de loups dans les campagnes, les positions très tranchées de Didier Guillaume

Plus de bio, de la viande dans les menus, et moins de loups dans les campagnes, les positions très tranchées de Didier Guillaume | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
C’est une émission qui prend une saveur nouvelle. En 2016 le sénateur de la Drôme Didier Guillaume, alors socialiste, traverse son département accompagné du critique gastronomique et animateur de télévision, Perigo Légasse. Entre dégustation d
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Alimentation Santé Environnement
Scoop.it!

Manger plus sain réduirait l'importante empreinte hydrique de la consommation alimentaire française : Veille Prospective & Evaluation

Manger plus sain réduirait l'importante empreinte hydrique de la consommation alimentaire française : Veille Prospective & Evaluation | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
L'eau est une ressource essentielle pour la sécurité alimentaire et énergétique, mais elle se raréfie en certains endroits, du fait de prélèvements trop importants, notamment par l'agriculture.

Via AgroParisTech DOC IST
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Les biofilms, une alternative aux traitements chimiques des cultures

Les biofilms, une alternative aux traitements chimiques des cultures | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
L’agriculture intensive a recours aux pesticides chimiques et médicaments synthétiques pour protéger les cultures ; or ces substances représentent autant de facteurs de pollution environnementale. Les conséquences de cette pollution peuvent contribuer, entre autres, à l’émergence de nouvelles maladies ou à l’extinction de certaines espèces animales.

Une des alternatives aux traitements chimiques des cultures pourrait consister à utiliser des micro-organismes anti-pathogènes organisés sous forme de « biofilms », indique notre étude publiée en 2017 dans la revue Microbial Biotechnology.
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Macron se veut ferme avec les agriculteurs

Macron se veut ferme avec les agriculteurs | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Emmanuel Macron devrait remettre les pendules des filières agricoles à l'heure ce matin. Sauf impondérable et conformément à sa ligne, le chef de l'Etat devrait tenir un langage de fermeté vis-à-vis des acteurs de l'agriculture ce mardi à l'Elysée, un an après le discours de Rungis qui avait suscité tant d'espoirs dans le monde paysan. 

A l'époque, les agriculteurs avaient surtout retenu la main tendue du Président et la promesse, qu'ils auraient « un revenu décent de leur travail ». Que le gouvernement les aiderait, à condition qu'ils s'organisent en structures économiques, avec les entreprises agroalimentaires et les distributeurs.

more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Comment réduire l'impact des systèmes alimentaires sur l'environnement ? : Veille Prospective & Evaluation

Comment réduire l'impact des systèmes alimentaires sur l'environnement ? : Veille Prospective & Evaluation | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
Dans un article publié en juin dans la revue Science, des chercheurs ont réalisé une méta-analyse de nombreuses analyses de cycle de vie
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Utilisation du lacto-sérum en agriculture : les pommiers ariégeois boivent du petit lait

Utilisation du lacto-sérum en agriculture : les pommiers ariégeois boivent du petit lait | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
En Ariège, un agriculteur mène depuis deux ans une expérience de traitement de ses vergers avec du lacto-sérum. 
Une alternative écologique et économique à l'utilisation en pomiculture de pesticides ou de produits contenant du cuivre.
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

L'agriculture biologique créatrice d'emplois en France

L'agriculture biologique créatrice d'emplois en France | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
Consommer Bio, c'est aussi bon pour l'emploi sur nos territoires ! La filière Agriculture Biologique poursuit crée des emplois.
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

L'agroécologie peut nourrir l'Europe en 2050

L'agroécologie peut nourrir l'Europe en 2050 | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
L'agriculture européenne peut se passer de pesticides tout en garantissant la sécurité alimentaire des Européens, selon l'Iddri. Cela passe par un changement de régime alimentaire et une reterritorialisation du modèle agricole.
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

INSEE - L'agriculture française en Europe de 2000 à 2015.pdf


Via Système de veille, Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

Écologie. "Oubliez les douches courtes !" : Le texte de Derrick Jensen complet, traduit en français, et monté dans une vidéo, également en français

Écologie. "Oubliez les douches courtes !" : Le texte de Derrick Jensen complet, traduit en français, et monté dans une vidéo, également en français | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

"Est-ce que les gestes écologiques individuels suffisent pour enrayer la destruction de la planète ? "Certainement pas", écrivait l'écrivain américain Derrick Jensen dans un texte provocateur en 2009. Faut-il alors baisser les bras ? "Non plus" répond l'écologiste Cyril Dion. Explications."
 

Par Mariel Bluteau, 04.06.2018

 

"Oubliez les douches courtes"

"... ou "Forget Shorter Showers" en langue originale. Cet édito de l'activiste et écrivain américain Derrick Jensen a été publié dans Orion Magazine en 2009. Il y revenait sur le documentaire Une vérité qui dérange, sorti trois ans plus tôt, où on voyait l'ancien candidat à la présidence états-unienne, Al Gore, alerter sur le réchauffement climatique. Un documentaire qui, pour un problème bien réel, propose des solutions biaisées, selon Derrick Jensen : "avez-vous remarqué que toutes les solutions présentées ont à voir avec la consommation personnelle – changer nos ampoules, gonfler nos pneus, utiliser deux fois moins nos voitures – et n’ont rien à voir avec le rôle des entreprises, ou l’arrêt de la croissance économique qui détruit la planète ?" 

Même si chaque individu aux États-Unis faisait tout ce que le film propose, les émissions de carbone ne baisseraient que de 22%. Le consensus scientifique stipule pourtant que ces émissions doivent être réduites d’au moins 75%.

Cyril Dion, qui était invité au micro d'Ali Rebeihi dans Grand bien vous fasse, revient sur ce constat :

 

"Si on se contente de dire "faites des petits gestes" (« prenez une douche plutôt qu'un bain », « éteignez la lumière », « prenez votre vélo ») et qu'on regarde l'impact que ça a en terme de chiffres, malheureusement, c'est très nettement insuffisant.

 

Par exemple, l'eau. Vous prenez tous les jours une douche très courte plutôt qu'un bain - voire même, vous ne prenez pas de douche tous les jours. Vous économisez l'eau à mort, vous faites la vaisselle avec des bassines... En réalité, l'eau que consomment les particuliers, c'est 9% [de la consommation globale]. L'essentiel de l'eau qui est consommée (et gaspillée), c'est l'agriculture et l'industrie. 

 

Sur les déchets, vous êtes hyper zéro déchet. Vous allez acheter des fringues d'occasion, faire vos courses avec des tupperwares... Malheureusement les déchets domestiques, ce n'est que 8,5% en France"

 

Autrement dit : on a besoin de changements qui soient plus systématiques."

(...)

 

Oubliez les douches courtes ! (par Derrick Jensen) – Le Partage http://partage-le.com/2015/03/oubliez-les-douches-courtes-derrick-jensen/

 

Oubliez les douches courtes - VOSTFR (Derrick Jensen) - YouTube https://www.youtube.com/watch?v=QqnC2avyNAk

 


Via Bernadette Cassel, Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

Revue d'anthropologie des connaissances - La production et la circulation des connaissances en agriculture interrogées par l’agro-écologie. 

Revue d'anthropologie des connaissances - La production et la circulation des connaissances en agriculture interrogées par l’agro-écologie.  | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Par Claude Compagnone professeur en sociologie à AgroSup Dijon, Claire LAMINE, sociologue, chercheuse à l’INRA et Lucie DUPRÉ socio-anthropologue, chercheuse à l’INRA.

 

Le but de cet article est d’expliciter dans quelle mesure le déploiement de l’agro-écologie en France semble renouveler la question des modes de production et de circulation des connaissances. Un bref détour historique permet tout d’abord de montrer en quoi l’institutionnalisation de l’agro-écologie peut être considérée aujourd’hui comme un opérateur majeur de transformation de l’agriculture. Les transformations des modes de construction et de partage des connaissances liées à l’irruption de l’agro-écologie sont ensuite traitées sous trois angles : celui du caractère singulier et local des savoirs en jeu ; celui de la mise en forme et de la circulation de ces savoirs locaux ; celui de la tension entre encapsulation et incorporation des savoirs. Les contributions rassemblées dans ce numéro sont enfin présentées en mettant particulièrement l’accent sur les formes qu’elles donnent à voir de distribution de la connaissance entre lieux et acteurs sociaux différents.


Via Mediadoc - centre de documentation AgroSup Dijon, Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Cours : MOOC Herbes Folles

Cours : MOOC Herbes Folles | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Lien direct : https://mooc.tela-botanica.org/course/view.php?id=5


Discrètes bien que nous les croisions quotidiennement, les mauvaises herbes ont une incroyable capacité d’adaptation et une forte tendance à trouver refuge dans le moindre recoin.


 Qui n’a jamais été surpris de constater avec quelle détermination elles parviennent à jaillir d’un bord de trottoir, d’un mur lézardé, à peupler les parcs, les friches et bien entendu les champs ? 


Quel jardinier n’a jamais hésité entre arracher ces plantes sauvages qui envahissent son jardin, son potager ou laisser ces maillons de la biodiversité s’épanouir ? 


 Afin d'apporter une réponse aux questions que vous vous posez à leur sujet, l’Université Paris-Sud et Tela Botanica diffusent un cours de botanique en ligne dédié à ces « mauvaises herbes », qui comme nous le verrons, ne sont peut-être pas si mauvaises...


Le MOOC Herbes Folles est ouvert aux inscriptions. Le cours commencera à être diffusé à partir du 15 octobre 2018 pendant 6 semaines.


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Produits à base de métam-sodium : l’Anses annonce le retrait des autorisations de mise sur le marché | Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du tra...

Produits à base de métam-sodium : l’Anses annonce le retrait des autorisations de mise sur le marché | Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du tra... | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
Utilisés en maraîchage ou en horticulture, les produits phytopharmaceutiques à base de métam-sodium servent à désinfecter les sols. Suite à l’approbation de la substance au niveau européen, l’Anses a réévalué les dossiers et notifié aux industriels son intention de retirer l’ensemble des autorisations de mise sur le marché pour les produits à base de métam-sodium.
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from La Gazette des abattoirs
Scoop.it!

Remaniement : les chantiers qui attendent le nouveau ministre de l'Agriculture

Remaniement : les chantiers qui attendent le nouveau ministre de l'Agriculture | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Le successeur de Stéphane Travert, un ancien socialiste comme lui, devra également s'atteler à la réduction de l'utilisation des produits phytosanitaires, la suppression du glyphosate promise par le président. Il devra aussi poursuivre les engagements de son prédécesseur sur le bien-être animal ou encore le soutien de la bio, des filières de qualité ou des circuits courts.


Via Frédéric Mahé
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Alimentation Santé Environnement
Scoop.it!

Lettres d'information septembre 2018

Lettres d'information septembre 2018 | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Via AgroParisTech DOC IST
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Des bio-bactéries et des champignons pour booster les tomates! | HEPIA

Des bio-bactéries et des champignons pour booster les tomates! | HEPIA | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Des bio-bactéries pour stimuler la culture? 

Le Conseil fédéral propose une importante réduction des herbicides en agriculture à lʹhorizon 2020. Une initiative populaire vise parallèlement à une interdiction totale des produits phytosanitaires de synthèse en Suisse. 

 Le professeur François Lefort, son équipe et ses étudiant-e-s travaillent sur des solutions inédites: des champignons entomophages pour lutter contre la mouche Suzuki ou des bio-bactéries pour stimuler la culture. 

 Découvrez le reportage de Sarah Dirren pour l'émission "Versus-Penser" de la RTS. "Des bio-bactéries et des champignons pour booster les tomates!", RTS, Versus-penser, 09.09.2018

more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

En France, l’agriculture productiviste n’est plus compétitive

En France, l’agriculture productiviste n’est plus compétitive | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
Pour de nombreux produits standardisés, la concurrence mondiale est devenue féroce et les producteurs et industriels n’ont aucun intérêt a se positionner sur ces marchés. La montée en gamme permettra d’accéder à des marchés plus valorisants. »
Autre bonne révélation : « Le travail ne doit plus être considéré comme un coût mais comme créateur de valeur ajoutée », comparant la filière laitière française et la filière allemande, avec un avantage de 20.000 emplois en France grâce aux produits de qualité.
Autre satisfaction : « Les pratiques agroécologiques et biologiques doivent être encouragées, au regard des aménités qu’elles fournissent, et pourraient être financées par une fiscalité écologique en taxant l’azote minéral, les pesticides et les gaz a effets de serre. »

more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Alimentation Santé Environnement
Scoop.it!

2018 - Prospective "fruits du futur". Quelles variétés adaptées aux futurs systèmes de production arboricoles et aux futures demandes de fruits ?

Quelles variétés fruitières pour les vergers et les consommateurs de demain ? Changement climatique ou politique de la grande distribution ? Évolution des techniques de création variétale ou organisation des producteurs ? Pression sociétale sur les résidus de pesticides ou nouvelles occasions de consommation ? Quelle combinaison de ces facteurs sera déterminante sur la demande adressée à la création variétale ?

Via AgroParisTech DOC IST
more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Livre blanc : la conception des bâtiments d'élevage, quelle toiture choisir

Livre blanc : la conception des bâtiments d'élevage, quelle toiture choisir | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Vous avez un projet de bâtiment et vous vous posez des questions concernant sa couverture (quels matériaux, quelle isolation, photovoltaïque ou non...) ? 

Web-agri vous propose un livre blanc pour vous aider à choisir la solution qui vous convient.

more...
No comment yet.
Scooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron
Scoop.it!

Transition écologique : nous ne pouvons pas (seulement) la faire nous-mêmes !

Transition écologique : nous ne pouvons pas (seulement) la faire nous-mêmes ! | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
Comment mener une vie plus durable ? Cette question génère beaucoup de débats sur ce que les individus peuvent faire pour combattre le changement climatique. Bien souvent, les réponses adressent surtout les individus, leur demandant d’adopter des comportements plus responsables, comme d’acheter localement, d’isoler leurs maisons ou de prendre leur vélo plutôt que la voiture… « Mais ces réponses individuelles posent la question de leur efficacité face à un changement de comportement qui nécessite d’être systémique », explique Kris de Decker sur Low-Tech Magazine (@lowtechmagazine).
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

AgroSup Dijon (l’école d’ingénieurs spécialisée dans l’agronomie et l’agroalimentaire) intègre pour la première fois le classement de Shanghaï, qui répertorie les meilleurs établissements universit...

AgroSup Dijon (l’école d’ingénieurs spécialisée dans l’agronomie et l’agroalimentaire) intègre pour la première fois le classement de Shanghaï, qui répertorie les meilleurs établissements universit... | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Par B.L. Publié le 10/09/2018 à 13:43 Mis à jour le 10/09/2018 à 17:36

AgroSup Dijon (Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l'alimentation et de l'environnement) a vu le jour en 2009. Cette école d’ingénieurs est présente dans plusieurs classements internationaux et nationaux.

Cette année, par exemple, elle a été distinguée par U-Multirank et Industrie&Technologie, ainsi que par le prestigieux classement de Shanghaï 2018. Le classement de Shanghaï recense les meilleurs établissements universitaires mondiaux par discipline scientifique dans 54 secteurs. "Cela confirme l’excellence et le dynamisme de la recherche menée au sein d’AgroSup Dijon.

Notre école se classe entre le 71e et 100e rang mondial, elle est 2e pour la France, dans la thématique "food sciences and technology", se félicite l'école du 26, boulevard Docteur-Petitjean. "La recherche d’AgroSup Dijon a vocation à produire des connaissances, à les transférer et à les valoriser par des unités labellisées en Agronomie et environnement /Agroalimentaire-Nutrition-Santé / Territoire, développement et espaces ruraux / Sciences de l’éducation.

L’établissement se différencie par la large place qui est accordée aux sciences humaines et sociales dans l’approche de ces thématiques. L’expertise s’appuie sur les connaissances produites au sein des unités de recherche sur le plan technique et scientifique, et elle se développe aussi en sciences de l’éducation."

Une expertise qui est mise au service du monde de l’entreprise et des pouvoirs publics au niveau national, européen et international.

Via Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

Comment faire revenir les oiseaux dans les campagnes ? La piste d’un marché de la biodiversité sauvage

Comment faire revenir les oiseaux dans les campagnes ? La piste d’un marché de la biodiversité sauvage | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it
Le 20 mars dernier, premier jour du printemps, nous avons publié une étude alarmante sur la situation des oiseaux dans les zones rurales françaises. Nos résultats confirment une tendance bien établie : en l’espace de 20 ans, un oiseau des champs sur trois, en moyenne, a disparu de nos campagnes. (...) Alouettes, perdrix, bruants… la disparition inquiétante de ces espèces est devenue en quelques jours un sujet de préoccupation largement partagé. (...)

Depuis des milliers d’années, le travail de la terre façonne les paysages, créant de véritables écosystèmes. Certains oiseaux ont fait de ces milieux typiques leur résidence principale, devenant des « spécialistes » de ces espaces, à l’image de l’alouette des champs, la perdrix rouge, la plupart des bruants ou encore la linotte mélodieuse. L’agriculture est non seulement compatible avec la biodiversité sauvage, mais elle peut également en produire, au même titre que n’importe quel écosystème.

Depuis une cinquantaine d’années cependant, l’intensification des pratiques et le recours massif aux intrants (pesticides, engrais, engins mécaniques…) a porté un coup presque fatal aux espèces qui faisaient jadis la richesse de nos paysages ruraux. Presque.

En effet, si les insectes du sol, les oiseaux et autres petits mammifères ne trouvent plus les ressources pour accomplir leur cycle de vie et disparaissent en masse, il ne faut pas non plus les enterrer trop vite. La biodiversité a des capacités de reconquête étonnantes. Promenez-vous dans une parcelle nouvellement biologique, dans une autre où l’on vient d’implanter des haies ; promenez-vous sur des terres agricoles où les pressions humaines ont été réduites : vous serez frappé par la capacité colonisatrice du vivant, du sous-sol jusqu’au ciel.

De multiples travaux auxquels a contribué notre laboratoire indiquent que des changements dans les pratiques d’agriculture conventionnelles permettent le maintien des espèces sauvages. Dans une vaste étude portant sur 200 fermes de blé conventionnel, nous avons ainsi montré que l’utilisation « normale » de pesticides varie d’un facteur 1 à 3 entre agriculteurs. Nos observations (rendues publiques en 2014 et en 2016) confirment que les parcelles moins traitées accueillent davantage d’oiseaux.

 D’autres études, plus récentes, comparent les effets du désherbage avant semis – soit chimique (herbicide généraliste comme le glyphosate), soit mécanique – sur la quantité d’oiseaux nicheurs. Ces derniers sont deux fois plus nombreux sur les parcelles lorsque le désherbage est mécanique. Quant aux chauves-souris en chasse, elles sont 5 fois plus abondantes. Le semis direct sous couvert s’avère à ce titre l’une des méthodes les plus favorables à la biodiversité. Ces travaux montrent que des améliorations peuvent être réalisées en agriculture conventionnelle et ce sans perte de revenu.


S’il est possible de changer la donne à l’échelle d’une parcelle, pourquoi ne parvenons-nous pas à changer le système dans son ensemble ? Paradoxalement, la puissance publique a beaucoup dépensé pour tenter d’enrayer le déclin de la biodiversité sauvage en milieu agricole : Natura2000, mesures agro-environnementales du deuxième pilier de la PAC, soutien à l’agriculture biologique, etc. Malheureusement, toutes ces initiatives n’ont pas eu l’effet escompté et si elles apportent de réels bénéfices au niveau local, la tendance à grande échelle n’a pas été inversée. Pourquoi ?

Tout d’abord parce que l’évaluation se fait selon le principe d’une obligation de moyens – planter des haies et rembourser l’agriculteur sur factures – et non une obligation de résultats – augmenter la quantité d’oiseaux présents et rémunérer l’agriculteur en fonction. Ensuite, les actions consistent essentiellement à subventionner l’agriculteur pour faire moins d’agriculture (et, peut-être, un peu plus de biodiversité). Ce principe, peu populaire quand on aime son métier, ne peut pas non plus tenir longtemps lorsque les prix de la production agricole subissent de fortes hausses.

Nous proposons donc de revoir la relation entre agriculture et biodiversité, en distinguant la production alimentaire de celle de la biodiversité. Il faut les considérer indépendamment l’une de l’autre. Une telle approche revient à mettre en place un marché dédié à la production de biodiversité sauvage.

Trois possibilités, non exclusives, existent aujourd’hui pour financer un tel dispositif.
On pourra par exemple solliciter les aménageurs – constructeurs d’infrastructures de transport, d’activités industrielles ou de logements – souhaitant compenser les impacts résiduels sur la biodiversité sauvage agricole de leurs implantations.
Les territoires pourront également être intéressés, eux qui cherchent de plus en plus à préserver ou restaurer l’attractivité de leur campagne afin d’attirer les citadins pour des week-ends ou des vacances à la campagne, activités touristiques rémunératrices.

Il y a enfin les consommateurs prêts à acheter de préférence des produits issus de pratiques agricoles favorables à la biodiversité. Non pas tant pour des raisons gustatives ou de santé d’ailleurs, mais parce qu’il deviendrait socialement inacceptable d’acheter un produit susceptible d’avoir participé à la destruction du bien commun qu’est la biodiversité.

Ces différents « marchés » de l’activité de production de biodiversité ne pourront voir le jour sans de profonds changements politiques et économiques. Il faut tout particulièrement accepter de ne plus opposer agriculture et biodiversité, et considérer que c’est à l’agriculteur de choisir les pratiques qui permettent de maximiser les revenus qu’il tire de la production alimentaire et ceux qu’il tire de la production de biodiversité sauvage.

Hugo Struna, journaliste et rédacteur du blog de Vigie Nature, un programme de sciences participatives porté par le Muséum national d’histoire naturelle, a contribué à la rédaction de cet article.



Via Bernadette Cassel, Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

Land-use emissions play a critical role in land-based mitigation for Paris climate targets

Land-use emissions play a critical role in land-based mitigation for Paris climate targets | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

Lien direct : https://www.nature.com/articles/s41467-018-05340-z


Les scénarios qui limitent le réchauffement planétaire à moins de 2 °C d'ici 2100 supposent un changement significatif d'affectation des terres pour soutenir l'élimination à grande échelle du dioxyde de carbone (CO2) de l'atmosphère par le boisement/reboisement, la déforestation évitée et l'énergie de la biomasse avec captage et stockage du carbone (BECCS).


Les scénarios d'atténuation plus ambitieux exigent une surface de terre encore plus grande pour l'atténuation et/ou l'adoption plus tôt de stratégies d'élimination du CO2. Nous montrons ici qu'un changement d'affectation des terres supplémentaire pour atteindre un objectif de changement climatique de 1,5 °C pourrait entraîner des pertes nettes de carbone provenant des terres.


L'efficacité des BECCS dépend fortement de plusieurs hypothèses liées au choix de la biomasse, au devenir de la biomasse aérienne initiale et à la compensation des émissions de combustibles fossiles dans le système énergétique.


Selon ces facteurs, le carbone retiré de l'atmosphère par l'intermédiaire des BECCS pourrait facilement être compensé par des pertes dues au changement d'affectation des terres.


Si les BECCS impliquent le remplacement des écosystèmes à forte teneur en carbone par des cultures, alors l'atténuation basée sur la forêt pourrait être plus efficace que les BECCS pour l'élimination du CO2 atmosphérique.


source: voir lien direct, traduction PAM


Via Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Rescooped by CDI ENILV La Roche-sur-Foron from Planete DDurable
Scoop.it!

Pesticides à faibles doses, alerte à l’effet cocktail

Pesticides à faibles doses, alerte à l’effet cocktail | Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole | Scoop.it

lien direct : http://huet.blog.lemonde.fr/2018/06/29/pesticides-a-faibles-doses-alerte-a-leffet-cocktail/#xtor=RSS-32280322#utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=pesticides-a-faibles-doses-alerte-a-leffet-cocktail


L’usage des pesticides en agriculture est souvent considéré comme sans danger pour les consommateurs dès lors que les normes sanitaires en vigueur sont respectées. Or, une étude de l’INRA montre que cette certitude doit être contestée.



Prenez des souris. Nourrissez-les durant un an avec une alimentation jugée normale et sûre, puisqu’elle respecte les normes sanitaires pour l’alimentation humaine. Mais ajoutez y chaque jour une pincée – pour être exact, équivalent pour des souris à la « dose journalière admissible pour l’homme » selon la réglementation – de six pesticides utilisés par les arboriculteurs pour leurs pommeraies et dont il reste toujours un petit quelque chose sur la peau des pommes...



Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.