Digital world articles
0 view | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Virginie Jousset from Digital Delights - Digital Tribes
Scoop.it!

With teens "over" Facebook, how Social Networks will have to change to survive

With teens "over" Facebook, how Social Networks will have to change to survive | Digital world articles | Scoop.it
It seems that Facebook is coming to terms with the fact that teenagers are fickle and are unlikely to stay interested in anything for long – even Facebook.

Via Ana Cristina Pratas
more...
Ana Cristina Pratas's curator insight, March 18, 2013 12:21 PM

The fact that specific social networks should become passe is hardly surprising. Social network sites like MySpace are a testament to how quickly a network can be abandoned and forgotten. There are also an ever increasing number of sites and mobile applications that allow sharing, leading to a corresponding decrease in time spent on any one platform. At the same time, social networks like Facebook and Twitter are trying to find ways of making money which has led to an increase in the amount of content that is pure advertising masquerading as shared content. This has recently been made worse with the announcement) by Facebook of a revamped news feed that will make the page look more like a personalised newspaper or magazine.

Carmen Arias 's curator insight, March 19, 2013 3:03 PM

What will they be interested in next?? In Spain there is  Tuenti , a social networking where adults do not dare  to show up .

Whatsapp ? What else?

Rescooped by Virginie Jousset from French Digital News
Scoop.it!

Les réseaux sociaux dévoilent aussi la structure organisationnelle d'une entreprise

Les réseaux sociaux dévoilent aussi la structure organisationnelle d'une entreprise | Digital world articles | Scoop.it

Les réseaux sociaux tels Facebook et LinkedIn sont certes créateurs de connexions entre les individus, mais ils sont également les porteurs d'informations « confidentielles » livrées sans réserve par des employés peu discrets.


Si les entreprises souhaitent garder confidentielle la structure organisationnelle qui les compose, les informations issues des réseaux sociaux pourraient cependant la dévoiler. Grâce à un logiciel capable d'extraire les informations publiques de certains réseaux sociaux, des chercheurs de l'université de Ben Gurion (Israël) sont en effet parvenus à regrouper des individus en fonction de l'entreprise pour laquelle ils travaillent. A partir de ces données, ils ont ensuite réussi à reconstituer la structure de réseaux informels qui tissent les relations entre ces personnes et donc à détecter les personnes capables d'occuper des postes hauts placés au sein de la société.


Des informations qui en disent long

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs ont donc analysé les données issues des profils Facebook de 17,096 employés issus de six entreprises travaillant dans le secteur technologique. Ils ont pu dans un premier temps constater que les salariés sont généralement peu discrets concernant la divulgation de leurs informations professionnelles sur les réseaux sociaux, puisqu'ils sont parvenus à déterminer le niveau de qualification d'une majorité d'entre eux. En appliquant ensuite le principe d'homophilie qui pousse un individu à aller vers un autre en fonction des points communs qu'il peut avoir avec lui, les chercheurs sont parvenus à localiser les différentes branches d'une entreprise. A partir du niveau de compétences ainsi que les branches dans lesquelles travaillent ces employés, les chercheurs ont pu déduire les managers potentiels des entreprises, cachés parmi les utilisateurs.

Des résultats utiles à plusieurs niveaux

Les chercheurs ont simplement souhaité démontrer qu'acquérir de précieuses connaissances sur la structure organisationnelle d'une entreprise, en regroupant les informations récoltées sur le net, n'est pas quelque chose de difficile. Et cela, ne serait pas négligeable, car selon ceux-ci, ce serait un bon moyen d'améliorer les différents problèmes qui pourraient exister au sein de la structure sociale. Toutefois, ils rappellent l'importance pour les organisations qui souhaitent cacher leur structure, l'emplacement et la spécialisation de leurs branches d'activités, l'identité des dirigeants, etc. d'appliquer des politiques plus strictes concernant l'utilisation des médias sociaux par leurs employés.




Via the bureau
more...
No comment yet.
Scooped by Virginie Jousset
Scoop.it!

How People Use Social Networks Around The World

How People Use Social Networks Around The World | Digital world articles | Scoop.it

It’s easy to forget what the world looks like from outside your own country, and it can often look quite different. At bitly, we’re reminded of this every day: we see traffic from over 220 countries, with the US accounting for roughly a third of the total. In this country, most of the social sharing happens on facebook and twitter, but what about in the rest of the world?

more...
No comment yet.