Digital Working
10 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Flavie BAYONNE from Nouveaux lieux, nouveaux apprentissages
Scoop.it!

Les clefs de réussite des espaces collaboratifs - Planetefacility

Les clefs de réussite des espaces collaboratifs - Planetefacility | Digital Working | Scoop.it
Les clefs de réussite des espaces collaboratifs
Planetefacility
Accélérez les idées : Donnez aux managers les clefs des innovations rooms, apprenez-leur à créer le jeu coopératif d'apprentissage et d'innovation dédié à ces espaces de création.

Via Deborah Potelle
more...
No comment yet.
Scooped by Flavie BAYONNE
Scoop.it!

Le Community Management est-il le futur du marketing ...???

Le Community Management est-il le futur du marketing  ...??? | Digital Working | Scoop.it

L’impact de la technologie sur les produits culturels est un problème bien connu depuis un certain nombre d’années. Dans le cadre de mon mémoire, je me suis penché sur ce problème et sa relation avec l’évènementiel, en émettant une hypothèse pour le futur des artistes qui cherchent à vivre de leur produit. Mais laissez-moi m’expliquer.

Lorsqu’un produit perd son pouvoir de monétisation ....

Tout a commencé dans les années 1980 et 1990, années durant lesquelles les formats qui transportent la musique furent massivement digitalisés. Auparavant la musique n’était écoutable sur demande, que par l’intermédiaire du format qui la transportait. Le consommateur payait donc pour un produit tangible (typiquement: un CD), ce qui légitimait la dépense. Après-tout on achetait quelque chose qu’on pouvait tenir dans les mains ! Mais avec la digitalisation, la musique est devenu un produit non-rival, c’est-à-dire que l’on ne perd pas ce produit lorsqu’on le partage : multipliable à l’infini, à coût zéro (copier/coller…)

La deuxième phase commença avec le nouveau millénaire et la généralisation de l’accès à internet. En l’espace d’un laps de temps réduit, un très grand nombre de ces produits digitaux sont devenus accessibles très facilement sur le web.

La valeur perçue (en termes de monétisation) de la musique est devenue quasiment égale à zéro. Pourquoi payer pour quelque chose que l’on peut facilement se procurer gratuitement, sans grand risque et qui est multipliable à l’infini ?

Implications en terme de marketing ...

more...
No comment yet.
Rescooped by Flavie BAYONNE from Social Media Curation par Mon Habitat Web
Scoop.it!

Une nouvelle étude indique que les entreprises sont moins frileuses à l’égard des réseaux sociaux

Une nouvelle étude indique que les entreprises sont moins frileuses à l’égard des réseaux sociaux | Digital Working | Scoop.it

Les DSI et les Directeurs IT des États-Unis et de 5 grands marchés européens ont considérablement réduit le blocage de la quasi-totalité des médias sociaux.

 

Une nouvelle étude intitulée KillerApps 2013, publiée le 24/10/2013 par Easynet Global Services et Ipanema Technologies, montre que les entreprises bloquent moins d'applications de médias sociaux en comparaison à l'an dernier. Elle révèle en particulier que le nombre de DSI et de Directeurs IT bloquant Facebook au nom de leurs entreprises a diminué de 15% par rapport à 2012, la baisse étant de 17% pour YouTube sur la même période.

(...)


Via Mon-Habitat Web
more...
Vie toxique's curator insight, October 25, 2013 4:02 PM

Les outils de contrôle seraint-ils plus performants ?

Rescooped by Flavie BAYONNE from Time to Learn
Scoop.it!

Un intranet sous Wordpress: quelques plug-ins utiles

Un intranet sous Wordpress: quelques plug-ins utiles | Digital Working | Scoop.it

Un intranet sous WordPress, pourquoi pas. Le logiciel n’est pas dédié au blog uniquement. Les organisations peuvent y créer des plateformes de communication interne simples, efficaces, utiles. Explications

Quelques plugins, en vrac, à utiliser pour monter un intranet sous WordPress


Via Frédéric DEBAILLEUL
more...
No comment yet.
Scooped by Flavie BAYONNE
Scoop.it!

Klout, késako ...???

Klout, késako ...??? | Digital Working | Scoop.it

Klout, c’est quoi ? Vous ne le savez peut être pas, mais si vous avez une présence en ligne, même minime, vous avez un score Klout, que vous ne le vouliez ou non.
Alors à quoi ça sert, quel est mon score  et comment puis-je l’améliorer, pourquoi est-ce que je devrais m’en préoccuper? Dans l’article d’aujourd’hui, nineteen.ninety va répondre à toutes ces questions, et éclairer un peu votre lanterne.

 

Comme toujours, on commence par un peu d’histoire avec une présentation de l’entreprise. Klout a été créé en 2008 par Joe Fernandez, en 2009 l’entreprise déménage à San Francisco, berceau des plus grandes start up et en 2010, la compagnie aérienneVirgin America distribue les premiers Perks (avantages) à ses clients en se basant sur leurs scores Klout : 120 utilisateurs avec un important score Klout se sont vus offrir un aller-retour San Francisco ou Los Angeles / Toronto.

 

Comment ça marche ?

Ça a l’air super tout ça, mais Klout, ça sert à quoi et ça fonctionne comment ?
Pour faire simple, Klout analyse et mesure votre taux d’influence sur les réseaux sociaux. Pour cela, l’entreprise fait appel à votre activité sur vos différents comptes Facebook,Twitter, Google Plus, Instagram, Foursquare, LinkedIn, Tumblr, WordPress, etc.
Votre score est calculé à l’aide de 400 signaux quotidiens, tels que les j’aime surFacebook, les retweets sur Twitter, les +1 sur Google Plus, les mentions et commentaires de vos abonnés, etc.

Le score Klout va de 0 à 100, 100 étant le plus élevé et 0 le plus faible. Avoir un score de0 signifie que vous n’êtes absolument pas présent en ligne, pas de compte Facebook,LinkedIn, Twitter, etc., ce qui commence à se faire rare en 2013…
Personne n’a un score de 100. Les utilisateurs les plus influents sont Barack Obama (99),Justin Bieber (95) ou encore le Pape François (91).

more...
No comment yet.
Rescooped by Flavie BAYONNE from -thécaires | Espace numérique et autoformation
Scoop.it!

Création - mise en valeur de ressources documentaires : ma boîte à outils Web2.0

Création - mise en valeur de ressources documentaires : ma boîte à outils Web2.0 | Digital Working | Scoop.it

Mon tableau de bord Netvibesrecensant les outils que j’utilise lors de l’élaboration ou de la mise en valeur des ressources documentaires pédagogiques figurant sur ce blog.

Didactique, cet outil de veille, en perpétuelle évolution, est illustré par des exemples concrets tirés de mon blog.

...


Via David Gunn
more...
No comment yet.
Scooped by Flavie BAYONNE
Scoop.it!

7 raisons d’écrire davantage de contenu pour votre site web ...!!!

7 raisons d’écrire davantage de contenu pour votre site web ...!!! | Digital Working | Scoop.it

La Rédaction Web, un pilier majeur du référencement naturel dans Google ...

rop d’entreprises ont un site web avec un excellent Design, mais qui est très pauvre en contenu texte. Bien que le web soit devenu une plateforme où les gens ont un laps d’attention très bref et où les vidéos et les images ont de plus en plus de place, le contenu texte n’en reste pas moins à avoir encore une place capitale. Le contenu est encore Roi.  Pour le référencement web dans Google, le contenu texte (articles, de pages de ventes, blogue…)  reste encore une des solutions la plus efficace et la moins coûteuse.

Écrire pour le web est une science et un art pas si simple à maîtriser, mais encore faut-il  comprendre la valeur et l’importance de la rédaction web pour vouloir s’activer. Dans cet article nous allons voir 7 bénéfices pour une entreprise  de rédiger du contenu pour le web.

Voici 7 avantages de la rédaction web optimisée pour les utilisateurs et le référencement

-        Vous classer pour de nouveaux mots clés dans Google

-        Améliorer votre position dans Google pour des mots clés déjà ciblés

-        Obtenir du matériel facilement convertissable en d’autres formes

-        Obtenir le signal de fraîcheur du contenu aux yeux de Google

-        Obtenir des partages sociaux

-        Vous établir comme une autorité pour votre clientèle

-        Moyen de promotion à faible coût

 

Améliorer votre référencement naturel dans Google ...

 

more...
No comment yet.
Rescooped by Flavie BAYONNE from montagne innovation
Scoop.it!

Longévité des espaces collaboratifs

Longévité des espaces collaboratifs | Digital Working | Scoop.it
Notre réflexion sur les espaces collaboratifs s’est récemment concrétisée par l'identification des facteurs clés de succès de l'innovation collaborative. L’objectif du Google Hangouts réalisé le 20...

Via Stéphanie Medeiros
more...
No comment yet.
Scooped by Flavie BAYONNE
Scoop.it!

Personnaliser votre URL de page Facebook et générez du trafic en ligne ...!!!

Personnaliser votre URL de page Facebook et générez du trafic en ligne ...!!! | Digital Working | Scoop.it

Une nécessité pour votre référencement naturel !

Chers entrepreneurs, maîtriser votre visibilité en ligne est un point essentiel dans votre développement. Voici une petite formation (tutoriel vidéo en ligne) sur la méthode pour vous permettre de personnaliser le nom de votre page Facebook et générer plus de trafic sur celle-ci. Nous sommes-là dans une technique dite de #SMO (Social Media Optimisation) !

Personnaliser votre URL de page Facebook c’est très simple et utile pour améliorer votre visibilité en ligne et jouer sur :Votre référencement naturelVotre e-reputationVotre indexation et visibilité dans Facebook

Que du bon non ? ...

more...
No comment yet.
Scooped by Flavie BAYONNE
Scoop.it!

Réseaux Sociaux : ton univers impitoyable ...!!!

Réseaux Sociaux : ton univers impitoyable ...!!! | Digital Working | Scoop.it

Ce n’est pas dans mes habitudes d’être particulièrement remontée contre mes « amis de la profession », mais là j’avoue que je m’insurge contre des pratiques que je vois souvent opérées sur les réseaux sociaux entre d’un côté les community managers (CM) séniors, bloggers, conférenciers et autres grands gourous (reconnus ou auto-proclamés), et d’un autre côté les jeunes (ou moins jeunes) CM qui débutent dans le métier, avec ou sans formation particulière (comme 55% des CM actuellement). A savoir le manque de savoir-vivre, de considération, la jalousie et la mesquinerie…à ciel ouvert. Que dis-je à web ouvert !

Je peux vous dire qu’en plus de 20 ans de carrière dans les directions marketing et communication de grands groupes en B2B, j’ai eu l’occasion de côtoyer des collaborateurs, des supérieurs, des homologues, des partenaires, bref tout un écosystème de professionnels qui avaient tous une caractéristique : le respect du travail de l’autre et l’envie de faire progresser l’entreprise, ensemble. Utopique ? Non, je n’ai pas l’impression d’avoir été bercée dans le monde des Bisounours. Bien au contraire, il s’agissait d’un monde hyper exigeant, hyper connecté, hyper industriel, hyper concurrentiel, hyper américanisé, hyper misogyne.

Aujourd’hui forte de mon expérience chez l’annonceur, j’ai décidé de me reconvertir dans le consulting par appétence, car j’aime transmettre et par challenge, car j’ai envie de valoriser mes compétences autrement que dans le salariat. Et puis passée la quarantaine, j’avais envie de voler en solo, sans un boss au-dessus de moi pour me dicter ce qu’il convient de faire ou pas sur les réseaux sociaux (alors qu’il n’y connait rien du tout). Bref, on n’est jamais aussi bien servie que par soi-même ;-).

Donc, qui dit nouvelle vie professionnelle, dit nouveau réseau. Je suis bien obligée de me frayer un chemin, en quête de visibilité et notoriété, parmi nombre d’homologues déjà installés (parfois très bien installés d’ailleurs) ou de community managers / bloggeurs / conférenciers connus (voire très connus). Tout un réseau à reconstruire et un nouveau monde à découvrir avec ses bonnes surprises et ses découvertes oh combien déconcertantes.

 

On est tous amis ! ...

more...
Valerie Payotte's curator insight, October 24, 2013 7:56 AM

Moi je revendique le droit de vivre dans le monde des Bisounours et je veux bien être ton amie :)

Cecile Verdier's curator insight, October 25, 2013 3:07 AM

Merci pour cet article.

Soyons tous amis !

Scooped by Flavie BAYONNE
Scoop.it!

74 % des internautes pensent courir des risques sur les réseaux sociaux ...!!!

74 % des internautes pensent courir des risques sur les réseaux sociaux  ...!!! | Digital Working | Scoop.it

Alors que l’Union européenne envisage de mieux protéger les données personnelles des citoyens du Vieux Continent, l’éditeur de solutions de sécurité Faronics a interrogé les Français sur la sécurité de leurs données sur les réseaux sociaux. Dans les résultats publiés ce 22 octobre 2013, on apprend que 74 % des internautes pensent courir des risques dans le cadre de leurs activités sur les réseaux sociaux.Pour diminuer ces risques, les internautes sont plus vigilants que par le passé. Ainsi 92 % des personnes interrogées ont personnalisé leurs paramètres de confidentialité sur Facebook (contre 84 % en 2012). En revanche, ils ne sont que 29 % à avoir fait de même sur LinkedIn.Mais sur le réseau professionnel, ils sont plus nombreux que l’an dernier à n’accepter que des connexions de personnes qu’ils connaissent (60 % en 2013 contre 47 % en 2012). Sur Facebook, cette pratique est stable d’une année sur l’autre et rassemble 64 % des Français.Malgré tout, certains internautes continuent d’avoir des comportements risqués. Ainsi 19 % des Français seraient prêts à ouvrir un document ou à cliquer sur un lien reçu via les réseaux sociaux s’il le trouve intéressant alors qu’ils n’en connaissent pas l’expéditeur.De même, de nombreuses personnes seraient prêtes à donner des informations privées via les réseaux sociaux à une personne qu’elles ne connaissent pas : 20 % indiqueraient leur adresse e-mail, 9 % leur adresse professionnelle comme leur numéro de téléphone. Ils étaient respectivement 24 %, 16 % et un peu plus de 12 % à partager ces mêmes informations l’an dernier. La prudence est plus de mise.Malgré tout, 30 % des personnes interrogées ont déclaré avoir déjà été victime d’un phishingciblé. Finalement, 88 % des internautes se disent préoccupés par le nombre d’informations personnelles qu’ils partagent en ligne mais ils sont un peu moins nombreux à penser encourir un risque.

more...
No comment yet.
Scooped by Flavie BAYONNE
Scoop.it!

Les 30 pages Google+ les plus populaires en France ...!!!

Les 30 pages Google+ les plus populaires en France ...!!! | Digital Working | Scoop.it

Non, Google+ n’est pas désert. Sur le réseau, de nombreux profils et pages se retrouvent pour échanger. Des communautés pointues rassemblent les internautes sur des sujets précis allant de la photographie aux nouvelles technologies. Certaines pages se démarquent en proposant des contenus uniques et engageants. Le site GPlusData, que nous vous présenterons demain en détails, propose un classement des pages Google+ les plus populaires en France. Les profils y sont également inclus, selon le nombre de cercles dans lesquels ils apparaissent. Vous venez d’arriver sur Google+ ? Commencez par consulter nos 25 astuces pour Google+, encerclez la page du Blog du Modérateur et découvrez les pages les plus populaires !

Dans ce classement, toutes les pages et les profils francophones sont répertoriés. Ne vous étonnez donc pas de croiser l’équipe olympique du Canada. On remarque assez vite l’importance des pages de sites d’informations : du Monde à France 24 en passant par L’ÉQUIPE, ces pages rassemblent de nombreux followers. On trouve également des sites spécialisés comme le Journal du Geek, des équipes sportives comme l’Olympique de Marseille, l’Olympique Lyonnais ou le Paris Saint-Germain, ainsi que le Musée du Louvre ou l’émission Taratata. Ces pages sont pour la plupart mises en avant à l’inscription sur Google+. Mais d’autres pages méritent d’être connues. Alors n’hésitez pas à présenter votre page Google+ en commentaire ! ....

more...
No comment yet.
Scooped by Flavie BAYONNE
Scoop.it!

Réseaux sociaux : les Français sont moins accros que les autres ...!!!

Réseaux sociaux : les Français sont moins accros que les autres ...!!! | Digital Working | Scoop.it

Facebook, Twitter, Google+… En France comme ailleurs, les réseaux sociaux semblent omniprésents.Mais selon une étude qui vient d’être présentée par l’institut Ipsos OTX, de grandes différences subsistent entre les pays. Au total, plus de 18 000 internautes répartis sur 24 pays ont évalué l’importance donnée aux réseaux sociaux sur une échelle de 5 points. Ils ont répondu 5 s’ils considèrent les réseaux sociaux comme « très importants » et 4 comme « assez importants ». En une image, voici les résultats de l’étude selon l’origine des internautes.

Une chose est sûre : les Français sont moins accros aux réseaux sociaux que les autres internautes. Seuls 17% d’entre eux considèrent les réseaux sociaux très/assez importants. Sur les 24 pays analysés, la France se classe dernière ! Les pays les plus addicts sont :...

more...
No comment yet.