DEFENSE NEWS
1.7M views | +907 today
Follow
 
Scooped by Romain
onto DEFENSE NEWS
Scoop.it!

Scorpion : Le Drian investit 5 milliards d'euros dans les nouvelles divisions blindées françaises

Scorpion : Le Drian investit 5 milliards d'euros dans les nouvelles divisions blindées françaises | DEFENSE NEWS | Scoop.it
En déplacement ce vendredi 5 décembre à Varces (Isère), le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a notifié un premier contrat de 752 millions d’euros à un groupement d’entreprise composé de Nexter, Thales et Renault Trucks Défense.

Le programme Scorpion est officiellement lancé ! En déplacement, ce vendredi 5 décembre, à Varces-Allières-et-Risset (Isère), Jean-Yves Le Drian a notifié à un groupement momentané d’entreprises (GME) composé de Nexter, Thales et Renault Truck Défense, un premier marché de 752 millions d’euros pour le développement des futurs véhicules blindés de l’armée française, destinés à remplacer les capacités "médianes" du combat de contact, âgées de quarante ans.

L’annonce officialise l’ouverture de la première phase du programme Scorpion, qui court sur la période 2015-2025 pour un coût avoisinant les 5 milliards d’euros. La deuxième phase n’est pas encore arrêtée. Au total, le programme Scorpion est composé de cinq grands chantiers (auxquels s’ajoutent un chantier de préparation opérationnelle des équipements et des personnels) :

- L’acquisition de 1722 véhicules blindés multi-rôles (VBMR), dont les premiers exemplaires devraient être livrés en 2018. Six versions différentes de ce véhicule sont programmées.

- 248 engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC), que l’armée devrait réceptionner à partir de 2020.

- L’acquisition de 358 véhicules blindés multi-rôles légers (VBMR légers), dont les premiers exemplaires sont attendus pour 2021. Ces équipements sont néanmoins prévus dans la phase 2 du programme Scorpion.

- La rénovation de 200 chars Leclerc, afin de les maintenir en activité jusqu’en 2040. Les premiers chars devraient être prêts en 2020.

- La mise en place d’un système d’information de combat multiplateforme (SICS), pierre angulaire du programme Scorpion, qui devrait être livré dès 2016. Il s’agit d’un système de communication unique à tous les véhicules du programme, y compris les chars Leclerc. Il devrait permettre une interopérabilité interarmées et interalliés des véhicules du programme.

Les premières livraisons de VBMR devraient intervenir en 2018, afin de rendre possible le déploiement d’une centaine de véhicules sur d’éventuels terrain des opérations à partir de 2021, indique-t-on du côté de la Grande muette.
more...
No comment yet.
DEFENSE NEWS
Principaux articles concernant le monde de la Défense, de ses industriels et des armements et technologies.
Curated by Romain
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Romain
Scoop.it!

La Syrie aurait conçu un missile de précision guidé par satellite

La Syrie aurait conçu un missile de précision guidé par satellite | DEFENSE NEWS | Scoop.it
La Syrie se serait dotée d’un missile de précision guidé par satellite. Une image d’un système mobile qui serait destiné à lancer cette nouvelle arme a été publiée sur Twitter.

Un nouveau missile de précision syrien doté d’un système de guidage par satellite figurerait sur une image diffusée sur Twitter.

Sur la photo, on voit une rampe de lancement mobile et un missile.

L’expert de la crise en Syrie, Iouri Liamine, a déclaré au journal Rossiïskaïa Gazeta qu’il s’agirait d’une version modernisée des lance-roquettes multiples (LRM) syriens Khaibar-1.
«Les systèmes de lancement de ces LRM sont montés sur un châssis de camion. Ils ont été dévoilés lors des exercices de l’armée syrienne durant l’été 2012. Ces LRM ont une portée d’environ 100 km et sont destinés aux opérations contre Israël. Selon certaines hypothèses, ils auraient été conçus sur la base de roquettes chinoises WS-1 et WS-1B. Ces armes ont le même calibre de 302 mm, elles se ressemblent beaucoup et ont les mêmes empennages stabilisateurs non escamotables», a expliqué l’expert.

Avant la guerre, la Syrie a mis au point plusieurs missiles en coopération avec l’Iran et la Corée du Nord. Elle a notamment réussi à organiser l’assemblage des missiles modernisés de type Scud et Totchka avec le concours de Pyongyang, d’après M.Liamine.

«L’Iran a aidé la Syrie à lancer la production du missile tactique Maysalun, une réplique du missile iranien Zelzal-1. Damas fabrique en outre le missile Tishreen à ergols solides conçu sur la base du Fateh-110. Sa rampe de lancement est montée sur un châssis de camion à quatre essieux», a ajouté l’expert.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

La "force spatiale" voulue par l'exécutif américain devra franchir plusieurs obstacles avant d'être opérationnelle

La "force spatiale" voulue par l'exécutif américain devra franchir plusieurs obstacles avant d'être opérationnelle | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Les activités spatiales sont exposées à plusieurs menaces. La plus évidente est celle d’une collision d’un satellite avec un débris en orbite, ce qui, avec la réaction en chaîne qui suivrait, est susceptible d’avoir des conséquences désastreuses.

La seconde, qui n’est pas la plus subtile qui soit, est celle d’un missile lancé pour détruire un satellite, ce qui provoquerait l’éparpillement de débris qui seraient aussi dangereux pour les autres engins placés sur une même orbite. L’on sait que, par exemple, la Chine dispose d’une telle capacité. Cependant, les armes anti-satellites évoluent : il est désormais question de systèmes laser ou électromagnétiques capables d’endommager l’électronique d’un satellite afin de le rendre inopérant.

Le brouillage électronique des liaisons entre un satellite et sa station terreste et/ou des récepteurs au sol, comme pour le GPS constitue un autre type de menace. De même que les cyberattaques, que ce soit pour pertuber le bon fonctionnement d’un engin spatial ou pour en prendre le contrôle.

Enfin, l’espionnage, via des engins « butineurs », est une menace qui semble prendre de plus en plus d’importance à mesure que le temps passe… D’ailleurs, des satellites français en ont été les victimes.

Que ce soit pour les activités civiles ou les opérations militaires, l’espace est devenu incontournable. Un État malveillant pourrait très bien, s’il en a les moyens, mettre une économie à terre en ciblant quelques satellites. D’où la volonté du président américain, Donald Trump, de créer une sixième branche des forces armées des États-Unis avec une « Space Force » pour répondre à toutes ces menaces.

Cette idée a été défendue par son vice-président, Mike Pence, le 9 août. « Le temps est venu d’écrire le prochain chapitre de l’histoire de nos forces armées, de se préparer pour le prochain champ de bataille. L’heure est venue d’établir la Force de l’espace des Etats-Unis », a-t-il lancé.

« L’espace a fondamentalement changé depuis une génération. […] Aujourd’hui, d’autres nations cherchent à perturber nos systèmes basés dans l’espace et contestent comme jamais la suprématie américaine », a ensuite expliqué M. Pence, qui a évoqué « la capacité croissante de la Chine à militariser l’espace » et dénoncé des projets russes de laser aéroporté. « Nos adversaires ont déjà transformé l’espace en domaine de combat », a-t-il dit.

Pour créer cette « Space Force », selon M. Pence, il faudrait un budegt « supplémentaire » de 8 milliards sur les cinq prochaines années. Et cette nouvelle branche des forces armées américaines ne verrait pas le jour avant 2020, terme du mandat de M. Trump.

Et là est le premier obstacle. En effet, le Congrès aura le dernier mot. L’an passé, à l’initiative de deux élus, la Chambre des représentants avait, dans un premier temps, voté la création d’une « Space Force ». Mais le Sénat s’y était opposé. Et il eut gain de cause. Ce qui ne pouvait que conforter James Mattis, le chef du Pentagone, qui ne voulait pas en entendre parler.

Certes, M. Mattis admet, comme il l’a fait avant le discours de M. Pence, que l’espace « devient un domaine militaire particulièrement disputé » et qu’il est nécessaire de « s’adapter à cette réalité. » Mais il n’est pas question pour autant, estime-t-il, d’ajouter « un service séparé qui aurait vraisemblablement une conception plus étroite des opérations dans l’espace, voire un esprit de clocher. » En outre, cela supposerait d’ajouter de la bureaucratie à un Pentagone qui n’en manque déjà pas. Et puis ce serait extrêmement coûteux.

En clair, une Space Force organiserait les activités spatiales du Pentagone en silo… alors que ces dernières, couvrant des besoins propres aux autres forces armées (communication, géolocalisation, renseignement, observation, etc), ont besoin de transversalité.

L’ancien astronaute américain Mark Kelly, qui a servi en tant que pilote au sein de l’US Navy, est du même avis que James Mattis. Pour lui, la création d’une Space Force serait en effet un « gaspillage ». Et d’ajouter : « Il y a bien une menace, mais c’est l’US Air Force qui s’en occupe d’ores et déjà. Il n’y pas lieu d’ajouter une nouvelle couche de bureaucratie dans un Pentagone déjà incroyablement bureaucratique. »

Le scepticisme des spécialistes, les réticences du Pentagone et l’attitude du Congrès (qui sera certes en partie renouvelé en novembre prochain, mais peut-être pas dans le sens que voudrait M. Trump) : tels sont les trois principaux obstacles à la création de cette Space Force. En outre, l’activité de cette dernière sera de facto limitée par le Traité de l’espace qui, ratifié en 1967, limite grandement les opérations militaires en orbite.

La solution passerait plutôt par la création d’un commandement interarmée dédié aux opérations spatiales (l’US Space Command), qui prendrait sa place aux côtés d’autres structures du même type, comme l’US STRATCOM (commandement stratégique). Telle est, en tout cas, la proposition faite par le Pentagone.

Toute proportion gardée, c’est cette logique qui est en vigueur en France. Placé sous la tutelle du sous-chef opérations de l’État-major des armées [EMA]. le Commandement interarmées de l’espace [CIE] se compose d’un bureau politique spatiale et coopérations [BPOL], chargé de coordonner les différents organismes liés à l’espace, du bureau préparation de l’avenir [BPAV], qui met en oeuvre les stratégies d’acquisition en relation avec la DGA et le CNES, du bureau emploi et coordination [BEC] et du bureau maîtrise de l’environnement spatial [BME], qui s’occupe de la surveillance des engins en orbite et de la protection des capacités spatiales.

Peut-être que cette organisation connaîtra des changements une fois qu’aura été élaborée la « stratégie spatiale de défense », annoncée par le président Macron lors de son discours prononcé à l’Hôtel de Brienne, le 13 juillet dernier.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

France plans to upgrade its fleet of Leclerc tanks

France plans to upgrade its fleet of Leclerc tanks | DEFENSE NEWS | Scoop.it
The French government plans to upgrade a fleet of Leclerc main battle tanks (MBTs) within a context of increase of the country’s military budget.

According toArmy Recognitionciting the statement of the government, France will continue to modernize its armed forces with the purchase of new aircraft, upgrade Leclerc main battle tank and will acquire new combat armored vehicles.

The defense spending for 2019-2025 will increase to reach up to 2 percent of gross domestic product (GDP) in 2025. The budget sets a target of €295 billion over seven years It would allow the acquisition of more than 1,700 armored vehicles for the Army.

The acquisition of new combat vehicles will include 100 modernized Leclerc main battle tanks, Griffon 6×6 multi-role armored vehicle and Jaguar 4×4 reconnaissance armored vehicles.

One of the most well-known defense newspaper, theArmy Recognitionalso noted that the current Leclerc main battle tanks used by the French army will be upgraded to the XLR level according to the Scorpion Program. The Scorpion project aims to transform the equipment and networking of the key operating unit o the French Army to the level of groupement tactique inter-armes (GTIA), or combined arms tactical group.

The Leclerc Scorpion or XLR is a modernized version of the French-made Leclerc Main Battle Tank (MBT) designed and manufactured by the French Company Nexter Systems.

Destined to operate in a joint tactical “Scorpion” group, the Leclerc will get new open vetronics architecture, the CONTACT radio being developed by Thales and the future Scorpion information and communication system (SICS) provided by Atos.
In addition to new sensors and electronics, the XLR would have modular armor kits, including one kit protecting against IEDs by jamming cellular signals and another optimized for defeating rocket-propelled grenades.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Les côtes norvégiennes plus sûres grâce aux navires de l'OTAN

Les côtes norvégiennes plus sûres grâce aux navires de l'OTAN | DEFENSE NEWS | Scoop.it
L'un des groupes maritimes de l’OTAN fait escale à Trondheim ce vendredi (10 août 2018). De là, il partira à la recherche de mines marines datant de la Seconde Guerre mondiale. Cette opération rendra les eaux norvégiennes plus sûres pour les pêcheurs et la navigation commerciale.

Le 1er Groupe permanent OTAN de lutte contre les mines (SNMCMG1) est actuellement composé de quatre navires mis à disposition par plusieurs pays (Belgique, Norvège, Lettonie et Lituanie). Durant l’escale à Trondheim, le public pourra monter à bord des navires afin d’en savoir plus sur leurs activités. Après avoir quitté Trondheim, le SNMCMG1 entamera, le long des côtes norvégiennes, ses opérations de neutralisation d'engins explosifs hérités du passé. Au cours de sa mission, le Groupe s’emploiera à localiser des mines marines et d’autres explosifs dangereux datant de la Seconde Guerre mondiale. Toutes les données recueillies seront communiquées aux autorités norvégiennes afin d’améliorer la sécurité maritime. Cette année, les navires ont effectué des opérations de déminage au large des côtes françaises et britanniques, et en mer Baltique.

L’OTAN dispose de quatre groupes maritimes permanents composés de navires de différents pays, ce qui témoigne de la solidarité qui existe au sein de l’Alliance. Ces navires sont en permanence à la disposition de l’OTAN pour exécuter différentes tâches, qu'il s'agisse d'exercices ou d’opérations. Ils constituent également un élément maritime disponible sur appel dans le cadre de la force « fer de lance » de l’OTAN, la force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation (VJTF).

En juin et en juillet, le principal exercice de lutte anti-sous-marine de l’OTAN, baptisé Dynamic Mongoose 2018, s’est déroulé au large des côtes norvégiennes. En octobre et en novembre, la Norvège accueillera Trident Juncture 2018, l’un des plus grands exercices militaires organisés par l'OTAN ces dernières années. Il rassemblera plus de 40 000 participants issus de plus de 30 pays.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

L'achat d'avions américains de patrouille maritime P-8 Poseidon mis sur la sellette en Inde

L'achat d'avions américains de patrouille maritime P-8 Poseidon mis sur la sellette en Inde | DEFENSE NEWS | Scoop.it
La commande de 36 Rafale pour les besoins de l’Indian Air Force fait l’objet, à New Delhi, de passes d’armes entre le gouvernement et son opposition, la seconde, incarnée par le Parti du Congrès, reprochant au premier de cacher les détails sur le coût de cette commande et d’avoir favorisé une entreprise « amie », en l’occurrence Reliance Defence, pour l’exécution des compensations industrielles relative au contrat signé avec la France.

Cette polémique au sujet de l’achat de ces Rafale est liée à la tenue prochaine de nouvelles élections législatives. Sous-entendre que le parti au pouvoir, en l’occurrence le Bharatiya Janata Party [Parti du peuple indien] est corrompu est une façon de gagner quelques voix. En outre, l’on notera que certains n’hésitent pas à saisir la balle au bond, à l’image du site Sputnik, qui fait campagne contre l’avion de combat français pour favoriser les appareils russes, comme le Su-30 MKI… dont le trop faible taux de disponibilité avait été critiqué, en 2015, par le « Comptroller and Auditor General » (CAG, l’équivalent indien de la Cour des comptes française).

Justement, et pendant que majorité et opposition s’envoient des amabilités au sujet de l’achat des Rafale, le CAG s’est récemment intéressé aux conditions dans lesquelles un contrat a été attribué en 2009, au constructeur américain Boeing, par la coalition gouvernementale UPI, dont le Parti du Congrès était membre.

À l’époque, le ministère indien de la Défense avait choisi le P-8I Poseidon aux dépens de l’A-319 MPA [Maritime Patrol Aircraft] proposé par EADS/Casa [Airbus]. La valeur du contrat était de 2,16 milliards de dollars pour 8 appareils.

Seulement, d’après le CAG, il avait été demandé au constructeur européen d’inclure les coûts relatifs au soutien sur 20 ans des avions de patrouille maritime qu’il proposait… Une exigence dont Boeing fut affranchi. Résultat : l’avionneur américain ne pouvait que soumettre l’offre la plus compétitive.

« Si la méthode de détermination des prix avait été suivie, l’offre de l’A-319 soumise par EADS/Casa aurait été la meilleure marché », soutient le CAG.

Par ailleurs, le contrôleur financier indien affirme que le P-8I Poseidon ne répond « pas pleinement aux exigences de la marine indienne en raison de limites imposées à la capacité de ses radars embarqués ». Cependant, si tel était le cas, alors pourquoi le gouvernement actuel aurait-il levé, en 2016, une option pour acquérir quatre appareils supplémentaires?

En tout cas, le ministère indien de la Défense a annoncé l’ouverture d’une « enquête interne » pour faire la lumière sur les conditions d’attribution du contrat en question à Boeing, lequel dout en outre livrer 22 hélicoptères AH-64D à l’armée indienne à partir de 2019 (montant de la commande : 1,4 milliards de dollars). Et si jamais l’affaire prend de l’ampleur, alors le constructeur américain pourrait se trouver en fâcheuse posture pour deux autres procédures lancées par New Delhi afin de fournir 57 chasseurs embarqués à la marine indienne et 110 avions de combat supplémentaires à l’Indian Air Force.

Reste que, depuis la publication du rapport du CAG, les responsables de la majorité indienne s’en donnent à coeur joie, sur les réseaux sociaux, contre leurs opposants, qui étaient aux affaires au moment de la signature du contrat des P-8I Poseidon. De quoi calmer la polémique sur la commande de Rafale?
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Morocco already has received at least 127 Abrams tanks

Morocco already has received at least 127 Abrams tanks | DEFENSE NEWS | Scoop.it
The Royal Moroccan Armed Forces have already taken delivery of at least 127 M1A1 Abrams tanks from the USA, according to an 8 August report by the Infodefensa news agency.

“Satellite images show that Morocco already has at least 127 of the almost two hundred Abrams M1A1 tanks that the United States has authorized to sell to the North African country,” said in the report of a Spanish news agency.

The U.S. Defense Security Cooperation Agency (DSCA) announced in June 2012 that Morocco had requested the possible sale of 200 surplus M1A1 tanks along with associated parts, equipment, logistical support and training.

DSCA also noted that this package of M1A1 tank enhancements will contribute to the modernization of Morocco’s tank fleet, enhancing its ability to meet current and future threats. These tanks will contribute to Morocco’s goal of updating its military capability while further enhancing interoperability with the U.S. and other allies. The proposed sale of this equipment and support will not alter the basic military balance in the region.

Under the foreign military sales (FMS) contract, the General Dynamics Land Systems (GDLS) company was to upgrade M1A1 Abrams tanks into the M1A1 SA (Special Armor) configuration for sale to the Kingdom of Morocco.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Japan confirms development of electromagnetic railgun

Japan confirms development of electromagnetic railgun | DEFENSE NEWS | Scoop.it
The Japanese Ministry of Defense’s Acquisition, Technology & Logistics Agency (ATLA) released video footage on 31 July showing a small-calibre developmental electromagnetic (EM) railgun along with related support and test equipment.

ATLA said in a report that it will spend JPY1 billion (USD9 million) from fiscal year (FY) 2016 to FY 2021 to fund research and efforts to develop an EM railgun weapon system.

“This is the first time ATLA [has released] a promotional video on the internet showing footage of the experimental equipment used for developing the electromagnetic railgun,” an ATLA official told Jane’s on 7 August, adding that Japan is currently working on a prototype.

The video was first shown during last year’s Defense Technology Symposium, which was hosted by ATLA on 10–11 November in Tokyo.

In the video ATLA claims that the EM railgun system, if powered by an electrical current exceeding two mega-amperes, could theoretically launch a 10 kg projectile at 2,000 m/s. This would not only increase range but also accuracy, the agency added.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Double déploiement de F-15 Eagle en Islande

Double déploiement de F-15 Eagle en Islande | DEFENSE NEWS | Scoop.it
S’il est un nombre que les Américains habituellement n’aiment pas c’est bien le 13, censé porter malheur. Pourtant en cette fin de mois de juillet 2018 ce sont bien treize avions de combat que l’US Air Force a déployé en Islande. Neuf le sont pour exercices et manœuvres avec l’OTAN et quatre autres afin de protéger cet état insulaire contre les risques de violations d’espace aérien par des avions russes. Les machines envoyées sur place par les États-Unis sont des biréacteurs McDonnell Douglas F-15C/D Eagle.

Aujourd’hui encore cet avion vieillissant demeure un des meilleurs avions de supériorité aérienne. Son système d’arme demeure un des plus efficace du monde. il est axé sur les missiles air-air à moyenne portée AIM-120 AMRAAM et à courte portée AIM-9 Sidewinder, deux types de munitions particulièrement efficaces.

La situation de la défense islandaise est particulière. Ce pays ne possède pas d’armée, pas de force aérienne, et même pas de marine de guerre. Un comble pour un île me direz-vous ? Oui mais. En effet l’Islande est un petit pays ne disposant en tout et pour tout que d’une garde côtière dont seuls trois navires sont légèrement armés et d’accords de défense… avec les Américains et les Européens.
Des accords qui ont permis à l’Islande de ne jamais se sentir seule et oubliée dans l’Atlantique nord. Car depuis la guerre froide son espace aérien est fréquemment violé par les avions soviétiques puis russes de nos jours. D’où l’envoi de ces quatre F-15 Eagle.

Ces avions resteront en Islande jusqu’à la fin de l’automne, assurant cette mission au titre à la fois des accords entre les deux pays mais aussi de ceux qui lient cet île avec l’organisation atlantiste.
Les neuf autres avions doivent eux regagner les États-Unis une fois l’exercice prévu terminé, c’est à dire aux alentours du 15 août. Tous les F-15 Eagle de l’US Air Force volent depuis NAS Keyflavik où l’US Navy déploie en permanence un avion de patrouille maritime afin de surveiller les eaux islandaises, très riches en poissons et en ressources sous-marines.
Les avions frappés de la cocarde américaine n’ont donc rien d’exotique dans ce petit bout très septentrional d’Europe.

Photo © US Department of Defense.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Tarn-et-Garonne: un militaire meurt brûlé dans sa voiture, un autre dans le coma

Tarn-et-Garonne: un militaire meurt brûlé dans sa voiture, un autre dans le coma | DEFENSE NEWS | Scoop.it
L'accident s'est produit lors d'une sortie privée, samedi 11 août, près de Montauban.

Un militaire a été tué et un de ses collègues très grièvement blessé lors d'un accident de la route, alors qu'ils effectuaient une sortie en dehors de leur service commandé avec deux camarades du même régiment, a indiqué la gendarmerie. Les quatre soldats âgés de 25 à 27 ans, du 31e Régiment de Génie de Castelsarrasin, étaient à bord d'un véhicule lorsque son conducteur a perdu le contrôle près d'un rond-point de Bruniquel, village situé une vingtaine de kilomètres à l'est de Montauban.

La victime est restée coincée dans l'habitacle

Deux témoins de l'accident ont réussi à extraire trois des militaires du véhicule qui était encastré dans un panneau de signalisation, avant de prendre feu. Le conducteur de 27 ans, qui est resté coincé dans la voiture, est mort des suites de l'incendie. Un de ses camarades, gravement blessé, a été héliporté à l'hôpital Purpan de Toulouse. Plongé dans le coma, son pronostic vital est engagé.Les deux autres militaires, nés en 1995 et 1992, ont quant à eux été transportés à Montauban par le Samu. Blessés légers, leur état n'est pas inquiétant.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Il fuit la police et se retrouve sans le savoir à la DGSE

Il fuit la police et se retrouve sans le savoir à la DGSE | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Il veut échapper à la police... et se réfugie à la DGSE: un homme en fuite après un accident de voiture s'est retrouvé, sans le savoir, au siège des renseignements extérieurs à Paris où il a été arrêté, a-t-on appris samedi de source policière.

Vendredi, l'homme, sans permis de conduire, a pris la fuite à pied à la suite d'un accident sur le périphérique parisien, a détaillé la source policière, confirmant une information du Parisien.

Il escalade alors une grille à quelques mètres du périphérique et se retrouve, bien malgré lui, dans l'enceinte de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), les renseignements extérieurs français.

Il a immédiatement été interpellé et remis au commissariat du XIXe arrondissement où il a été placé en garde à vue.

Popularisé par la série "Le bureau des légendes", le siège de la DGSE se situe boulevard Mortier (XXe arrondissement), au nord-est de Paris, et dépend du ministère des Armées.

Le lieu, surnommé "la piscine" par les médias, est ultra-sécurisé.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

L’US Navy étudie l’impact de soudures défectueuses sur le calendrier de construction de ses futurs SNLE

L’US Navy étudie l’impact de soudures défectueuses sur le calendrier de construction de ses futurs SNLE | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Alors que l’US Navy prévoit toujours de lancer la construction du premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins de nouvelle génération en 2021, des responsables étudient la possibilité de retards sur le programme après la découverte de soudures défectueuses sur les premiers tubes lance-missiles construits.

D’autres projets, comme les SNA de la classe Virginia et les SNLE de la Royal Navy, pourraient aussi être concernés puisqu’ils doivent eux aussi être équipés de ces mêmes tubes, que l’US Navy avait acheté en avance dans le but de réduire les couts.

Pour l’instant, 12 des tubes construits par BWX Technologies, ont été vérifiés. Les mauvaises soudures ont été découvertes après que la compagnie ait constaté qu’elle avait utilisé de mauvaises techniques de contrôle des soudures avant de les livrer à General Dynamics Electric Boat.

« Tous les contrôles de soudure par BWXT ont été suspendus en attendant les résultats de l’enquête, » indique un porte-parole du Naval Sea Systems.

Dans un communiqué, le Naval Sea Systems précise qu’il « a volontairement planifié très tôt la construction du compartiment missiles et des premiers tubes afin de réduire les risques comme celui-ci. La construction du 1er sous-marin, le Columbia, doit toujours commencer en 2021. La Navy travaille en étroite collaboration avec la Grande-Bretagne pour évaluer l’impact sur son propre programme de SNLE. »

NAVSEA ajoute que les premiers contrôles effectués montrent que les autres fournisseurs n’ont pas rencontré le même problème. Ils continuent à construire les tubes.

Les 2 programmes de SNLE sont distincts mais partagent le même compartiment missiles, les tubes et les missiles eux-mêmes.

Référence :

Naval Today (Etats-Unis)
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

La Russie construit un «avion de la guerre des étoiles»

La Russie construit un «avion de la guerre des étoiles» | DEFENSE NEWS | Scoop.it
En 2019, les militaires russes seront doté d’un Iliouchine Il-22M11 modernisé tellement truffé d’équipements modernes que les pilotes l’ont surnommé «l’avion de la guerre des étoiles».

L'année prochaine l'armée de l'air russe recevra un Iliouchine Il-22M11 doté d'une avionique sophistiquée à tel point que les pilotes l'ont surnommé «l'avion de la guerre des étoiles», a annoncé le quotidien Izvestia.

Grâce à sa modernisation, l'aéronef sera transformé en un poste de commandement volant capable d'organiser en temps réel la gestion des groupes terrestres, aériens et spatiaux.
Chaque avion sera doté d'équipements électroniques et d'un réémetteur modernisés qui seront intégrés dans les systèmes de commande aériens et au sol. Mais la modernisation ne concernera pas la cellule, qui reste exploitable.

Le premier Il-22M11 à être modernisé est immatriculé RF-9441. Il avait effectué son premier vol en 1982. Au total, cinq aéronefs seront modernisés. Les travaux, d'un coût de plus de 1,6 milliard de roubles (environ 21 millions d'euros), seront terminés avant 2021.

À l'heure actuelle, seuls la Russie et les États-Unis disposent de ce que l'on appelle parfois d'«avions de l'apocalypse», dont la finalité est d'être déployés en cas d'attaque nucléaire. Le plus connu d'entre eux est le Boeing E-4B, construit sur la base de la cellule du Boeing 747.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

L'armée révèle les possibilités «spatiales» du chasseur russe MiG-31

L'armée révèle les possibilités «spatiales» du chasseur russe MiG-31 | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Capable de voler dans la stratosphère, le chasseur russe de dernière génération MiG-31 offre à ses pilotes des possibilités vraiment «spatiales», selon un général russe.

Le chasseur russe MiG-31 possède des qualités inégalées et offre à ses pilotes des possibilités véritablement «spatiales», a déclaré le chef du centre aérospatial de Lipetsk (environ à 400 km au sud-est de Moscou), le général Iouri Souchkov.

«L'avion MiG-31 est un engin de combat inégalé selon ses caractéristiques. Notre unité fait des recherches sur ses possibilités. Les vols effectués dans la stratosphère demandent du matériel et des équipements supplémentaires», a indiqué le général.

Selon lui, lors des vols des MiG-31 leurs pilotes voient, tout comme les cosmonautes, un horizon arrondi alors que la vitesse des appareils est deux fois supérieure à celle du son.

Le général a également indiqué qu'au sein de son centre, de jeunes pilotes sont formés pour acquérir une parfaite maîtrise du MiG-31, car ce type d'appareil se positionne comme un «avion pour les pilotes chevronnés».
«Malgré cela, nous avons suffisamment d'expérience pour permettre aux jeunes de devenir des pilotes de MiG-31», a souligné le militaire.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

L'Estonie suspend les exercices de l'Otan dans son espace aérien

L'Estonie suspend les exercices de l'Otan dans son espace aérien | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Le 7 août, un Eurofighter EF-2000 espagnol a tiré accidentellement un missile air-air AIM-120 AMRAAM, dans la direction » nord/nord-ouest », alors qu’il participait à un exercice avec deux Mirage 2000-5F de l’escadron de chasse 1/2 Cigognes à 6.000 mètres d’altitude, au-dessus de la zone « réservée » de Pangodi, dans le sud-est de l’Estonie.

Les Eurofighter espagnols et les Mirage 2000-5F français sont respectivement déployés en Lituanie et en Estonie, dans le cadre de la mission « Enhanced Air Policing », lancée par l’Otan afin de surveiller l’espace aérien des trois pays baltes.

Plus de trois jours après cet incident, le missile tiré par l’avion espagnol, et dont la portée peut atteindre 100 km, reste introuvable, même si les forces armées estoniennes pensent qu’il a pu tomber dans une réserve naturelle située dans la région de Jogeva, près de la frontière avec la Russie.

Le Premier ministre estonien, Juri Ratas, a eu un entretien téléphonique avec Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, afin de lui exprimer la « préoccupation » de Tallinn au sujet de ce « grave incident. »

Pour le moment, une enquête est en cours pour déterminer la raison pour laquelle un tel missile a pu être tiré accidentellement. Mais sans attendre ses résultats, le ministre estonien de la Défense, Juri Luik, qui a reçu les excuses de son homologue espagnol, a annoncé une « révision des règles internes des règles de sécurité pour l’organisation des exercices aériens militaires en Estonie.

Tant que durera cet examen, a continué M. Luik, tous les exercices de l’Otan dans l’espace aérien estonien seront « suspendus ». Cela étant, le ministre a également réaffirmé la confiance de l’Estonie dans la mission « Enhanced Air Policing », qui commencé en 2004 sous le nom de « Baltic Air Policing ».

Il n’est pas clair si les 6 Eurofighter de l’Ala-11 espagnols basés à Šiauliai, en Lituanie, ont repris les vols après l’incident du 7 août. À noter que 4 F-16 portugais sont également présent sur cette base aérienne.

À Moscou, ce tir accidentel d’un missile air-air a évidemment été commenté. « Ce qui s’est passé est une démonstration éclatante du fait que les actions de l’Otan, y compris dans les États baltes, présentent des risques supplémentaires pour la sécurité au lieu de l’améliorer », a affirmé Maria Zakharova, la porte-parole de la diplomatie russe.

En 2016, Hannes Hanso, alors ministre estonien de la Défense, avait dénoncé les « provocations inacceptables » des avions militaires russes, qui « violent notre espace aérien de façon régulière » et « survolent la mer Baltique avec les transpondeurs éteints. » Et ça non plus, ce n’était pas fait pour améliorer la sécurité dans la région…
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Rostec to create parachute for Russia’s Ratnik next gen combat system

Rostec to create parachute for Russia’s Ratnik next gen combat system | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Rostec is working on a parachute system integrated with promising Ratnik gear.

The news was announced by CEO of Rostec Sergey Chemezov during the opening ceremony for the new parachute equipment manufacturing complex in Kirzhach. The R&D work within the State Corporation is prepared by the Scientific Research Institute of Parachute Construction of Technodinamika Holding Company.

The new D-14 parachute system is intended for the personnel of the airborne troops. The product has a minimum canopy area — 87 sq. m, which reduces visibility during landing and improves the safety of the fighters. The system uses fabric with varying degrees of air tightness, which improves the overall controllability of the parachute.

“The gear of the Russian troops and its requirements are constantly developing. We bundle elements of equipment in a single ecosystem, including the means for landing, which should be as high-tech and convenient as possible. The parachute created for Ratnik considers all features of the equipment. It has a new fastening system, and the maximum load is increased up to 160 kg, making landing with an extensive amount of ammunition possible”, said Rostec’s CEO Sergey Chemezov.

The design of the parachute allows more precise regulation of the descent rate. A flatter canopy allows better control of the horizontal speed.

“The prototype of the new parachute has already passed preliminary tests”, said the CEO of Technodinamika Igor Nasenkov. “I am confident that the experience and scientific base of our specialists will allow us to create a system integrated with Ratnik gear following the highest standards”.

The promising D-14 parachute system that is being created within the Shelest research and development project is not only of interest to the Ministry of Defense. Firefighters of the aerial forest protection service, rescuers from the agencies within the unified aerospace search system and EMERCOM staff can also use it.

The new production line of the Scientific Research Institute of Parachute Construction that has been opened in Kirzhach today will increase the production of domestic parachute systems threefold — to over 2,000 units per year. The enterprise will produce all major types of parachute systems: freight, special, ammunition, brake, space, human and others, including with a large canopy area over 1,000 sq. m.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Des troupes d’élite syriennes se seraient dotées de Kalachnikov dernier cri

Des troupes d’élite syriennes se seraient dotées de Kalachnikov dernier cri | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Des hommes des forces spéciales gouvernementales syriennes seraient désormais équipés de fusils d’assaut russes modernisés AK-105, annonce le quotidien Rossiïskaya Gazeta s’appuyant sur une photo publiée sur Twitter.

Une image montrant deux membres des troupes d'élite syriennes avec des fusils d'assaut russes AK-105 modernisés a été diffusée sur Twitter, rapporte le journal russe Rossiïskaya Gazeta. Selon le media, ces soldats assureraient la protection d'un haut gradé de l'armée syrienne.

D'après Rossiïskaya Gazeta, c'est la première fois que cette arme russe aurait été utilisée par des soldats en Syrie.

L'AK-105 est un fusil d'assaut dont les ingénieurs de Kalachnikov ont modernisé le mécanisme de mise à feu. Cela a simplifié la détente et a permis d'éviter le léger tremblement au moment du tir caractéristique de l'AKS-74U.

L'AK-105 dispose d'un fût plus ergonomique et les modifications dans la conception du canon ont amélioré la précision du tir en rafale.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Syrie: tirs de la défense anti-aérienne vers une "cible ennemie"

Syrie: tirs de la défense anti-aérienne vers une "cible ennemie" | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Syrie: tirs de la défense anti-aérienne vers une "cible ennemie"
AFP
11 août 2018
La défense anti-aérienne de l'armée syrienne a ouvert le feu dans la nuit en direction d'une "cible ennemie" à l'ouest de Damas, à proximité de la frontière libanaise

Damas (AFP) - La défense anti-aérienne de l'armée syrienne a ouvert le feu dans la nuit en direction d'une "cible ennemie" à l'ouest de Damas, à proximité de la frontière libanaise, a indiqué samedi l'agence officielle Sana.

"Nos défenses anti-aériennes sont entrées en action contre une cible ennemie qui a pénétré dans l'espace aérien au dessus de Deir al-Achaër, dans la région de Damas", a-t-elle ajouté.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé que les batteries de la défense anti-aérienne avaient tiré des missiles, mais il a dit ignorer ce qu'elles visaient ou s'il y avait même une cible.

L'OSDH a cependant souligné que le Hezbollah libanais pro-iranien, qui soutient le régime syrien dans la guerre qui déchire la Syrie depuis sept ans, était présent dans le secteur.

Tout en veillant à ne pas être aspiré dans le conflit, Israël a frappé à plusieurs reprises en Syrie voisine, notamment contre des positions du régime de Damas et de ses alliés du Hezbollah et iranien.

La semaine dernière, l'agence Sana avait fait état de tirs de la défense anti-aérienne contre "une attaque ennemie" à l'ouest de Damas. L'Observatoire, qui dispose d'un large réseau de sources à travers la Syrie, n'était là aussi pas en mesure de déterminer l'origine de cette "attaque ennemie".

Le mois dernier, la Syrie avait accusé Israël de bombarder une position militaire dans la province septentrionale d'Alep, l'Observatoire faisant état de la mort de neuf combattants pro-régime.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Ukraine reactivates unique S-300V1 strategic air defense systems

Ukraine reactivates unique S-300V1 strategic air defense systems | DEFENSE NEWS | Scoop.it
The Armed Forces of Ukraine are reinforcing their air and missile defense, reactivating unique S-300V1 strategic air defense systems.

Following the collapse of the Soviet Union, the two military unit that equipped with S-300V1 anti-ballistic missile systems ended up in Ukraine.

The 25th anti-aircraft missile brigade (A1181) was deployed in Stryi, Lviv region and 137th anti-aircraft missile brigade (A3024) in Uman, Cherkasy region. Gradually, both brigades armed with S-300V1 systems have been disbanded from 2002 to 2012, despite the protest of the military.

Since 2014, as when a large number of Ukrainian air defense systems were inoperable, there has been a strong drive to return S-300V1 systems that designed to defeat short- and medium-range ballistic missile, aeroballistic, and cruise missiles.

All every resource were focused to repair and restore existing systems that are able to withstand the threat from the Russian Iskander and Caliber missile systems.

The unique features of S-300V1 air defense system consist in that is the world’s only truly mobile Anti Ballistic Missile system. The S-300V system is a mobile multi-channel long-range surface-to-air missile system. It can provide effective theatre missile and air defence.

The system has high jamming immunity, and therefore is capable of engaging aerial targets in heavy ECM and fire counteraction, in any weather, by day and night. Only systems of this type can repel an attack of medium-range ballistic or cruise missiles.

The S-300V1 is intended to defeat tactical, theater and medium-range ballistic missiles, as well as aerodynamic targets at a range of up to 200 km. The system is mounted on a tracked cross-country vehicle equipped with self-contained power supply and navigation systems, as well as surveying and positioning equipment.

The S-300V1 systems will unveil to the public during Ukraine’s Independence Day on Aug. 24.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Afghan Air Force Steps Up Its Capabilities

Afghan Air Force Steps Up Its Capabilities | DEFENSE NEWS | Scoop.it
U.S. airstrikes against the Islamic State militant group and the Taliban in Afghanistan continue to grow as the 17-year-old war in the country pushes into the summer fighting season once more.

Numbers released by U.S. Air Forces Central Command show that while Afghanistan airstrikes trend upward in Afghanistan, they are simultaneously decreasing in Iraq and Syria as the war against ISIS’ main cohort there reportedly winds down.

So far this year, U.S. aircraft, including drones, have released 2,911 munitions in support of Operation Freedom’s Sentinel — the American-led offensive against insurgent forces in Afghanistan.

The number of weapons dropped in the country already surpasses the totals from all years AFCENT has tracked, back to 2013, with the exception of 2017. Given that each month this year the number of weapons dropped is greater than each corresponding month in 2017, though, the total munitions dropped this year is on track to surpass even that year’s previous high. (…)In Iraq and Syria, airstrikes have fallen sharply, reaching just 2,862 weapons released by June. Around this time last year, U.S. and coalition aircraft had dropped more than 23,000 weapons, according to AFCENT. (…) The increased airstrikes in Afghanistan coincide with a 10-fold increase in airdrops in the country. More than 327,000 pounds of supplies were airdropped into Afghanistan by the end of May this year, compared to 33,000 pounds of supplies throughout all of 2017. (…)

The Afghan air force’s tactical air coordinator career field, similar to American and NATO joint terminal attack controllers, has been making significant strides as well, enhancing the ability of Afghan aircraft in close-air support scenarios with friendly ground forces. Afghan tactical air coordinators cannot control U.S. aircraft, however.

The Afghan air force also made progress by twice airdropping supplies, a crucial capability if the Afghans are to prevent besieged outposts from falling to insurgent forces in the future. (…)
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

L'amiral Philippe Hello nommé directeur des ressources humaines du ministère des Armées

L'amiral Philippe Hello nommé directeur des ressources humaines du ministère des Armées | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Directrice des ressources humaines du ministère des Armées [DRH-MA], Anne-Sophie Avé quittera prochainement les fonctions qu’elle occupait depuis 2015. Et il n’aura pas fallu chercher bien loin son successeur puisque son adjoint, le vice-amiral d’escadre Philippe Hello, a été nommé à sa place lors du Conseil des ministres de ce 3 août.

Né en 1961, l’amiral Hello a intégré l’École navale en 1980. À l’issue, et comme le souligne sa biographie officielle, il a « embarqué sur de nombreuses unités de surface », dont l’aviso-escorteur
Balny, l’aviso Commandant Ducuing et les frégates « La Motte-Picquet », « Primauguet » et « Georges Leygues ». Il a en outre commandé le Batral Dumont d’Urville, l’aviso Commandant Blaison la frégate Courbet (mission « Enduring Freedom ») et le bâtiment de projection et de commandement [BPC] Tonnerre.

Auditeur du Centre des Hautes Etudes Militaires et de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense nationale, breveté du Collège interarmées de défense (École de guerre, ndlr), cet officier a été aide de camp de l’amiral Coatanéa, alors chef d’état-major de la marine, entre 1990 et 1992, officier de programme au bureau « lutte sous la mer » de l’état-major de la marine, officier de cohérence opérationnelle « engagement et combat » au sein de la division « cohérence capacitaire » de l’État-major des armées ainsi que sous-directeur « gestion du personnel » et chef du centre d’évaluation du
personnel de la marine à la direction du personnel militaire de la marine. Enfin, il a commandé l’École navale entre 2012 et 2015.

Au ministère des Armées, Anne-Sophie Avé a beaucoup oeuvré pour la prise en charge des blessés et l’amélioration de la condition militaire. Elle a eu également à s’occuper de la directive européenne sur le temps de travail des militaires et de la mise en palce des associations professionnelles militaires [APNM]. Son successeur aura à gérer plusieurs dossiers très délicats, à commencer par celui de la réforme des retraites (laquelle devra prendre en compte la spécificité du métier militaire).

Autre dossier de taille : la Nouvelle politique de rémunération des militaires (NPRM), qui visera à faire le tri dans les 172 primes du ministère. L’attractivité des armées sera également un autre sujet important, tout comme la mise en service attendue de Source Solde, le successur de Louvois.

La DRH-MA compte 600 militaires et 3.050 agents civils. Elle gère une masse salariale de 19,5 milliards d’euros (dont 6,6 milliards de pensions et de retraites) et dispose d’un budget « prestations sociales » de 94.3 millions d’euros [chiffre de 2016, ndlr].
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Entrée en service du JL-10H dans l’aéronavale chinoise

Entrée en service du JL-10H dans l’aéronavale chinoise | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Chine, le premier régiment d’avion école Hongdu JL-10H est entré en service au sein de la marine chinoise. Une cérémonie a eu lieu au sein de l’Université aéronautique navale de l’Armée populaire de libération, pour fêter l’entrée en service du nouvel appareil.

Selon les premières informations disponibles, 12 appareils JL-10H sont opérationnels au sein de l'université, qui est située près de la ville de Yantai, dans la province du Shandong, à l'est de la Chine, près de la mer Jaune (également appelée mer de l'Ouest). Le JL-10H, dont les premières images publiques ont été lancées en septembre 2017, viendra compléter les Guizhou Aircraft Corporation (GAC) JL-9A / JL-9H, mis en service en 2014.

Le JL-10H /L-15

Le JL-10H est la variante navale de l’avion école de formation avancée JL-10A/L-15A. Dérivé de la version destinée à l’Armée de l’air chinoise le L-15A, le L10H est doté notamment d’une crosse d’appontage et d’un train d’atterrissage renforcé.

Le L-15/JL-10reprend les lignes du Yak-130 russe dispose d’une capacité supersonique. Ce choix permet aux élèves pilotes de poursuivre entièrement leur entrainement au combat sur un seul type d'avion avant leurs affectations en unités de front. Présenté pour la première fois en 2004, l’avion effectua son premier vol le 26 mars 2006. Motorisé à l’époque par deux réacteurs ZMKB-Progress DV-2 sans PC (Post-Combustion) d'une puissance de 21.58 kN. Pour réponde aux besoins de l’entrainement avancé, les ingénieurs ont finalement opté pour une remotorisation de l’avion avec le Ivchenko-Progress AI-222K-25F (construit sous licence en Chine) d'une puissance comprise entre 49 et 86 kN et qui lui permet d’accélérer jusqu'à Mach 1,6. Pour information, le prix d'un exemplaire du Hongdu L-15 avoisine les 10 millions de dollars, la version navale JL-10 est un peu plus chère.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

Des navires de guerre russes entrent en Méditerranée

Des navires de guerre russes entrent en Méditerranée | DEFENSE NEWS | Scoop.it
Après avoir parcouru plus de 6.000 milles nautiques depuis leur port d’attache situé dans la baie de Kola, des navires de combat russes sont passés par le détroit de Gibraltar pour rejoindre la Méditerranée.

Un groupe naval de la Flotte du Nord a traversé le détroit de Gibraltar afin d'entrer en Méditerranée, a annoncé le porte-parole de la Flotte, Vadim Serga.

Le croiseur lance-missiles Maréchal Oustinov et le grand navire anti-sous-marins Severomorsk font partie du groupe.
Les bâtiments sont partis pour cette mission à longue distance le 5 juillet. Depuis cette date, ils ont parcouru plus de 6.000 de milles nautiques. L'équipage, qui poursuit son entraînement, a testé dans l'Atlantique les systèmes anti-missiles du Maréchal Oustinov tandis que le Severomorsk a effectué des manœuvres anti-sous-marins impliquant notamment un hélicoptère Ka-27.
more...
No comment yet.
Scooped by Romain
Scoop.it!

L'Iran a procédé à un tir de missile la semaine dernière

L'Iran a tiré la semaine dernière un missile anti-navire de courte portée dans le détroit d'Ormuz au cours de manoeuvres navales que les Etats-Unis ont interprétées comme un message à leur encontre, a-t-on appris vendredi de source autorisée.

Le responsable américain interrogé n'a cependant pas laissé entendre qu'un tel tir de missile était inhabituel pendant des exercices navals. Il n'a pas dit non plus que la sécurité n'avait pas été respectée.

Il a souligné que le tir avait eu lieu dans ce que l'on pourrait décrire comme étant les eaux territoriales iraniennes dans le détroit.

Les Gardiens de la révolution iranienne ont confirmé dimanche avoir organisé des manoeuvres dans le Golfe ces derniers jours. Elles visaient à "faire face à des menaces éventuelles" de la part d'ennemis, ont-ils dit.

Le général Joseph Votel, chef de l'U.S Central Command de l'armée américaine, a déclaré au début de cette semaine que la portée et l'ampleur des exercices étaient similaires à ceux organisés par l'Iran dans le passé mais que le calendrier de cette série d'exercices avait été conçu pour attirer l'attention de Washington.

"Il est assez clair pour nous qu'ils essayaient d'utiliser cet exercice pour nous envoyer un message selon lequel, alors que nous approchons de la période des sanctions, ils disposent de certaines capacités", a déclaré le général Votel aux journalistes au Pentagone.

La décision du président américain Donald Trump de se retirer de l'accord international sur le programme nucléaire iranien et de réimposer des sanctions à Téhéran a suscité la colère de la République islamique. De hauts responsables iraniens ont averti que le pays ne céderait pas facilement à une nouvelle campagne américaine visant à étrangler ses exportations de pétrole.
more...
No comment yet.