Décentralisation et Grand Paris
22.3K views | +0 today
Follow
Décentralisation et Grand Paris
Actualités de la recomposition des territoires dans la perspective de l'acte III de la décentralisation et de la constitution du Grand Paris
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Fortifier la démocratie de proximité - Trente propositions pour nos communes - Sénat

Fortifier la démocratie de proximité - Trente propositions pour nos communes - Sénat | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Fortifier la démocratie de proximité - Trente propositions pour nos communes
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Les sénateurs renforcent la place des élus dans la future agence des territoires

Les sénateurs renforcent la place des élus dans la future agence des territoires | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Les sénateurs ont adopté la proposition de loi visant à créer l'Agence nationale de la cohésion des territoires, jeudi
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Les eaux glacées du calcul égoïste -- Grand Paris : le tout-marché ou la démocratie?

Les eaux glacées du calcul égoïste -- Grand Paris : le tout-marché ou la démocratie? | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Inégalités territoriales  : parlons-en ! - Libération

Inégalités territoriales  : parlons-en ! - Libération | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Contre ceux qui défendent une vision anxiogène de la France, il faut mettre en avant les acquis de la recherche en sciences sociales, estiment les membres de la revue «Métropolitiques».
Sylvain Rotillon's insight:

Une tribune salutaire pour sortir des approches schématiques, forcément réductrices. La notion même de territoire, souvent entendue en opposition avec l'Etat central, voire la nation, est peu interrogée. Le territoire dérive vite vers un pétainisme light, "le territoire ne ment pas" alors que l'Etat, associé à des élites, forcément mondialisées, lui serait dans l'erreur, le mépris.

Il y a un phénomène de polarisation de l'espace par les métropoles, les villes centres, ce qui n'a rien de nouveau en soi, mais se renforce alors que la population urbaine  ne cesse de croître. Concomitamment, les urbains aspirent à vivre à la campagne (à 81% en France selon une étude récente de Familles rurales). Ce phénomène produit globalement de la richesse, mais cette richesse n'est pas répartie équitablement sur le territoire urbain, et elle profite aussi à ces territoires dits périphériques. 

Les "périphéries" ne constituent pas des territoires autarciques, une polarité opposée à celle des métropoles. Les relations entre ces catégories de territoires sont complexes, les limites entre les deux moins simples à tracer qu'il n'y paraît. Malheureusement, les discours simplificateurs sont plus facilement entendus que ceux donnant à lire la complexité.

more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Grand Orly Seine Bièvre pétitionne pour sauver sa dotation intercommunale

Grand Orly Seine Bièvre pétitionne pour sauver sa dotation intercommunale | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
13,6 millions d’euros. Tel est le montant de la dotation perçue jusqu’à présent par Grand Orly Seine Bièvre pour poursuivre la gestion intercommunale des médiathèques, piscines, théâtres, ramassage des déchets… initiée par les anciennes intercommunalités et reprises par le territoire. Une dotation qui devrait passer dans l’escarcelle de la Métropole du Grand Paris dès 2019.…
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Couple commune-communauté : comment ranimer la flamme ?

Couple commune-communauté : comment ranimer la flamme ? | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Lors de sa 29e convention nationale, qui s'est tenue les 4 et 5 octobre à Deauville, l'Assemblée des communautés de Franc
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Les territoires du Grand Paris s'allient pour défendre leurs finances

Les territoires du Grand Paris s'allient pour défendre leurs finances | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
L’Alliance des territoires, tel est le nom de l’association que vont créer les onze présidents des territoires (EPT) de la petite couronne de Paris. Un front commun pour maintenir leur dotation d’intercommunalité en 2019 et sortir de leur statut hybride. Au-delà, la future association devrait aussi plancher sur la gouvernance métropolitaine mais cette question ne…
Sylvain Rotillon's insight:

Pour ne pas heurter les maires des communes du Grand Paris, les territoires ont été créés sans en faire des collectivités capables de s'autofinancer. Elles sont sans fiscalité propre, leurs ressources proviennent de ce qui leur est redistribué par les communes adhérentes et un peu par la Métropole pour assurer les compétences qu'elles exercent. Or elles exercent l'essentiel des compétences techniques. Elles ont les charges, sans les recettes… Ce schéma était sans doute nécessaire pour faire passer la réforme alors que le gouvernement de l'époque ne pouvait se lancer dans un bras de fer avec les collectivités. Mais il aurait fallu au plus vite corriger cette anomalie, à la place, les territoires sont encore obligés de bricoler pour boucler les budgets. 

more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Rapport Castro sur le Grand Paris : un plaidoyer pour les mélanges

Rapport Castro sur le Grand Paris : un plaidoyer pour les mélanges | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Roland Castro a présenté le 25 septembre le rapport commandé par le président de la République dans lequel i
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Rotillon from Grand Paris
Scoop.it!

Grand Paris, les présidents des sept départements d'Ile-de-France sont furieux

Grand Paris, les présidents des sept départements d'Ile-de-France sont furieux | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
La Société du Grand Paris (SGP) est en charge du plus grand projet d'infrastructure français du 21ème siècle, un projet dont la réalisation devrait amélior...

Via Vilneo
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Alsace: un rapport "envisage" une fusion Haut-Rhin/Bas-Rhin

Un rapport du préfet de la région Grand Est sur l'avenir institutionnel de l'Alsace "envisage" une fusion du Haut-Rhin et du Bas-Rhin au sein de cette région, indique Matignon.» LIRE AUSSI - L'Alsac
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

[Opinion] "Ma si chère Intercommunalité..."

[Opinion] "Ma si chère Intercommunalité..." | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
« Je me prends parfois à rêver d’un monde territorial suffisamment mature pour ne pas attendre les injonctions de la loi ni celles des schémas préfectoraux pour prendre en main sa destiné
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

La véritable transformation de l'organisation territoriale n’est pas pour demain. Ni même pour après-demain

La véritable transformation de l'organisation territoriale n’est pas pour demain. Ni même pour après-demain | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Au-delà des faux-semblants, c’est toute l'organisation territoriale qui reste prisonnière d’un entre-deux typiquement français, ni vraiment centralisé, ni tout à fait décentralisé
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Yvelines et Hauts-de-Seine se rapprochent encore

Yvelines et Hauts-de-Seine se rapprochent encore | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it

Les présidents des Yvelines et des Hauts-de-Seine annoncent le rapprochement de nouveaux services. Ils entendent ainsi mettre la pression sur l'Etat pour tenter d'imposer leur projet de fusion. Achats publics, éducation et protection maternelle et infantile : ce sont les trois nouveaux services qui vont fusionner une partie de leurs actions. L'annonce a été faite le 28 juin par les présidents des Hauts-de-Seine et des Yvelines, Patrick Devedjian et Pierre Bédier, qui ont décidé de lancer la phase 2 du rapprochement des deux collectivités. Il y a plus de deux ans, elles avaient déjà créé un établissement public interdépartemental et officialisé la mise en commun de leurs activités d'archéologie préventive, d'entretien et d'exploitation du réseau routier départemental, ainsi que le service en charge de l'adoption. L'achat public représente l'un des gros morceaux de cette nouvelle phase de mutualisation. Un service interdépartemental de la commande publique va voir le jour. Sa feuille de route consistera à bâtir une politique d'achat unifiée, « tout en respectant les spécificités de chaque entité ». Bémol, le projet ne concernera pas tous les achats, mais « les segments d'achats pertinents ». Les deux départements, qui affirment que la création du service interdépartemental de la voirie a déjà permis l'économie de quatre millions d'euros, espèrent que la mutualisation des procédures de marchés publics permettront également des gains financiers et une meilleure visibilité pour les acteurs économiques. Pans entiers de l'éducation et de la PMI A côté des achats publics, il est prévu des rapprochements des services éducation, qui devraient notamment aboutir à la construction de nouveaux internats. Réunies, les deux collectivités comptent 214 collèges publics. La mutualisation des équipes de Protection maternelles et infantiles (PMI) passera, pour sa part, par le vote, à l'automne prochain, d'un schéma interdépartemental d'organisation sociale et médico-sociale (SIOSM) commun par les deux assemblées départementales. Ce schéma devra décliner les grandes orientations en matière de PMI, d'autonomie, d'enfance et d'insertion pour les 5 prochaines années, ainsi que les moyens communs à mobiliser. À LIRE AUSSI Parallèlement aux rapprochements de services, le département des Hauts-de-Seine devrait adhérer à trois structures portées par le département des Yvelines : Activity', l'agence départementale d'insertion, le syndicat mixte ouvert Yvelines numériques, et enfin le campus de l'innovation. « Au-delà du développement des projets communs, il s'agit, plus généralement, d'adapter réciproquement les bonnes pratiques de l'un et de l'autre », souligne Yves Cabana, directeur général des services du conseil départemental 78. Pression politique La médiatisation de cette nouvelle étape de « fiançailles » n'est pas sans arrière-pensées. Bien que les assemblées départementales des Hauts-de-Seine et des Yvelines aient officiellement voté le principe de fusion des deux collectivités, en juin 2017, l'union doit impérativement recueillir le consentement de l'Etat... qui ne se presse pas pour l'accorder. En juillet dernier, la messe semblait même dite, le gouvernement donnant l'impression d'être bien décidé à s'opposer au projet. Mais depuis, l'exécutif n'a toujours pas pris de décision concernant le périmètre de la Métropole du Grand Paris. La première annonce était promise pour l'automne 2017 ! Ce retard incite les deux départements à tenter de mettre en place un « processus irréversible ». « Les tergiversations de l'exécutif depuis un an montrent qu'il ne possède pas d'idée précise de ce qu'il souhaite. Les deux départements, eux, estiment que leur fusion serait un élément majeur de la réforme de l'Ile-de-France », souligne Yves Cabana. Reste toutefois une inconnue de taille : si le projet du gouvernement, annoncé maintenant pour l'automne 2018, décidait une suppression à terme des départements de petite couronne, le projet de fusion tomberait, ipso facto, à l'eau !

more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Rotillon from Le Grand Paris sous toutes les coutures
Scoop.it!

Faisons du « périph'» le centre de Paris, tribune de Cédrick Allmang , géographe, est membre du conseil d'administration du mouvement politique Parisiennes, Parisiens.

Faisons du « périph'» le centre de Paris, tribune de Cédrick Allmang , géographe, est membre du conseil d'administration du mouvement politique Parisiennes, Parisiens. | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it

Le périphérique parisien, conçu comme une limite entre la capitale et sa banlieue, doit au contraire devenir l'interface qui réconcilie Paris et la métropole. Cela suppose, en conséquence, de le détruire. Depuis quelques semaines, le débat sur l'avenir de Paris se cristallise autour du projet de destruction du boulevard périphérique, lancé par Gaspard Gantzer. Cette idée, loin d'être un fantasme ou un coup médiatique, s'appuie sur une conception solide, raisonnée et visionnaire de l'espace parisien. Comme tout territoire, l'agglomération parisienne s'organise autour d'une trilogie géographique : l'espace concret, l'espace représenté et l'espace rêvé. L'espace concret est celui du quotidien, de la salubrité, de la sécurité, de l'accès aux services. L'espace représenté est celui du groupe social (banlieusard, titi, bobo...), de ses codes et de sa perception des formes urbaines. Il est important car il oriente les pratiques de la ville. L'espace rêvé est celui qui permet le compromis avec le monde concret, celui vers lequel on se projette, avec sa famille. On ne peut faire la ville aujourd'hui sans articuler ces trois espaces. Impossible, par exemple, d'organiser les mobilités sans prendre en compte les représentations des habitants en termes d'emplois, de déplacements ainsi que leurs souhaits environnementaux. Métropole en donuts La métropole parisienne est aujourd'hui en crise, dont l'une des manifestations est sa « donutisation » avec un centre qui se vide, à l'image du 1er arrondissement réduit à 16.000 habitants en 2018. Cet affaissement est renforcé par une planification urbaine en îlot : une opération par-ci pour quelques logements et beaucoup de bureaux (comme sur l'îlot Bréguet), une opération par-là pour créer un micro-parc sans penser globalement l'écologie urbaine (comme à Bercy-Charenton). On s'interdit d'envisager la ville de manière multiscalaire alors que Paris s'inscrit a minima à cinq échelles : locale, métropolitaine, régionale, nationale et planétaire. Paris se vit d'abord localement, par la rue et le quartier que certains appellent « village » quand ils en deviennent les habitants. Pour permettre à chacun d'habiter son village, mais aussi d'en sortir, l'urbanisme ne doit se penser qu'à l'échelle de l'agglomération. À LIRE AUSSI > OPINION. Périphérique parisien : un candidat ne devrait pas dire ça Pourtant Paris vit encore de son plan haussmannien de 1853, quand sa périphérie vit dans celui de Paul Delouvrier de 1965, des villes nouvelles et du RER. L'absence de vision globale de la métropole ne peut être compensée par la multiplicité des appels à projets, aussi intéressants soient-ils. Paris est donc d'abord le Grand Paris, qui articule toutes les échelles. La rénovation du Forum des Halles fut, à ce titre, un rendez-vous manqué avec le Paris multiscalaire. Pensée et choisie comme un projet local de quatre hectares, elle a négligé les Grands Parisiens et les touristes, qui avaient pourtant vocation à occuper ce forum autant que les riverains. Plus aucun projet urbanistique ne doit être appréhendé sans connecter l'échelle de la rue et du quartier au plan métropolitain et à la vocation rayonnante de Paris ville-monde. Or aujourd'hui, quel lien entre les Jeux Olympiques et les quartiers de Paris ou entre les zones agricoles périurbaines et l'alimentation des écoles primaires parisiennes ? Simplement aucun car les échelles ne sont pas articulées. XXIe arrondissement Dans ce contexte, le boulevard périphérique joue un rôle central, physique, géographique, symbolique. Il est le parent pauvre des trois espaces de la ville : un concret dégradé, une représentation négative, une absence de rêve. Il pourrait être l'interface qui réconcilie les cinq échelles de la métropole. Il est un espace local dans lequel vivent 400.000 personnes avec beaucoup plus de nuisances que d'aménités. Il est un quartier impensé et fragmenté, qui constitue un no man's land difficile à franchir. Et que dire des portions de Paris au-delà du périphérique surnommées le « Paris des oubliés », où l'on trouve une école et un collège parmi les plus difficiles de la capitale (REP +) ? Pour résorber ces ruptures, Il est urgent de pratiquer, comme dans toutes les villes déchirées, une stratégie de « couture urbaine ». Image conceptuelle, « Utopie d\'une transformation paysagère du périphérique Porte de la Plaine », Paris XVe arrondissement. - JIGEN Interactive Studio, Bastille, novembre 2018 Image conceptuelle, « Utopie d'une transformation paysagère du périphérique Porte de la Plaine », Paris XVe arrondissement. - JIGEN Interactive Studio, Bastille, novembre 2018 À l'échelle métropolitaine, le boulevard périphérique est un centre géographique de la taille d'un arrondissement, un 21e arrondissement annulaire aujourd'hui monopolisé par la circulation automobile. Pourquoi ne pas donner à ce ring, comme à tous les centres, des fonctions d'habitat, de pôle culturel et artistique, de zones festives et récréatives ? Paris est une ville de boulevards. Comme les grands boulevards du XIXe siècle, le « Périph » pourrait être conçu non comme une limite, mais comme le centre d'une urbanité nouvelle et rayonnante. Il pourrait être un coeur aux fonctions environnementales et un hub multimodal à l'échelle de l'agglomération : gares ferroviaires, transports doux, transports individuels et collectifs, pour que les périurbains cessent de payer au prix fort de leur temps, de leur santé et de leurs nerfs, l'accès à la cité. L'étude de l'Apur d'octobre 2016 qui s'intitulait « Le périphérique au coeur de la Métropole » ne suggère rien d'autre. Hausmann avait fait des boulevards le centre de Paris. Paul Delouvrier avait tenté de créer de nouveaux centres avec les villes nouvelles. Aujourd'hui encore, la même question se pose : où placer le ou les centres de la métropole ? « Dépériphériquiser les esprits » Faire disparaître le boulevard périphérique est donc tout sauf une vision parisianiste. « Donner du centre à la périphérie » suppose que l'ensemble des Grands Parisiens soient consultés. Et parce que la métropole parisienne contribue au rayonnement de la France dans le monde, il est indispensable que l'Etat s'engage sur ce projet. On voit à quel point, après 50 ans sans vision multiscalaire, les élus se sont enfermés dans la logique du périphérique. C'est pour cela qu'il faut « dépériphériquiser les esprits », pour sortir de l'opposition centre-périphérie. Les commanditaires politiques n'osent pas évoquer ce qui semble être un tabou. Les études conduites sur le boulevard périphérique n'envisagent jamais l'effacement total de ce dernier, même celle de l'agence TVK, la plus avancée en la matière. Il en va de même du concours international lancé cette année par le Forum métropolitain du Grand Paris. Non parce que ce n'est pas réalisable, mais parce que les commanditaires politiques n'osent pas évoquer ce qui semble être un tabou ou ce qui pourrait remettre en cause leur fief. La mandature 2020-2026 est celle de la bascule ou non de Paris dans le XXIe siècle. Les projecteurs mondiaux seront braqués sur la ville pour les Jeux Olympiques, dans une agglomération usée par son empilement de circonscriptions administratives, par 50 ans de vie politique dépourvue de projet d'urbanisme visionnaire, minée par les rivalités locales. Tout cela est inadapté aux dynamiques concrètes, aux représentations et aux rêves de ceux qui vivent la ville. Ce que l'on doit proposer à tous les habitants de ce territoire, c'est de pouvoir regarder au-delà de tous nos boulevards périphériques respectifs.


Via Thomas Hantz
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Grand Paris : Jeanbrun et Bouyssou lancent un appel aux maires

Grand Paris : Jeanbrun et Bouyssou lancent un appel aux maires | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Alors que l’Elysée se refuse toujours à arbitrer la gouvernance définitive du Grand Paris, les élus locaux continuent d’alimenter la réflexion. Un consensus de plus en plus large plaide en faveur d’une transformation de la métropole en syndicat mixte. C’est le propos de l’Alliance des territoires qui réclame un véritable statut d’EPCI (établissement public de…
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Fusion départements-métropoles : le pourquoi du comment - Acteurs publics TV

Fusion départements-métropoles : le pourquoi du comment - Acteurs publics TV | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Claude Raynal, sénateur PS de la Haute-Garonne, chargé de la mission de contrôle budgétaire sur “les conséquences financières d'une fusion des métropoles avec leur département”, explique les enjeux de cette mission.
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Rotillon from L'actu au service du développement territorial
Scoop.it!

Les présidents d'intercommunalité esquissent leur feuille de route

Les présidents d'intercommunalité esquissent leur feuille de route | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
À 18 mois des prochaines élections municipales, les présidents d'intercommunalité avaient déjà un peu, le 5 octobre, l'esprit tourné vers les prochains mandats. Au menu de la séance plénière de conclusion de la convention nationale de l'Assemblée des communautés de France (ADCF), à Deauville : les priorités de l'action locale dans les années à venir. En tête des préoccupations : les défis climatiques, les mobilités, le logement, les transitions énergétique et numériques…

Via PQNA - Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Les Français favorables au principe d’intercommunalité, selon un sondage Ifop

Les Français favorables au principe d’intercommunalité, selon un sondage Ifop | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Selon un sondage Ifop, présenté lors de la 29e Convention nationale de l’Assemblée des communautés de France (AdCF) à Deauville (Calvados) jeudi 4 octobre, le regroupement de communes au sein d’EPCI est « une bonne chose » pour 86 % des Français. Ce résultat traduit « un
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Rotillon from Économie de proximité
Scoop.it!

Vincent Aubelle : “Il faut accepter des modèles de différenciation territoriale”

Vincent Aubelle : “Il faut accepter des modèles de différenciation territoriale” | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Les récentes lois de réforme territoriale ont eu pour ambition de faire des régions l’échelle de planification de politiques publiques et des intercommunalités l’espace d’action de ces stratégies. Est-ce efficace ?
Via Franck Dupessey Pro
Sylvain Rotillon's insight:

Réflexion tout à fait pertinente sur le fonctionnement territorial français. Le raisonnement "à l'envers" dénoncé par Vincent Aubelle est flagrant. La logique de la Direction générale des collectivités locales est celle du "jardin à la française", un modèle pensé en amont s'appuyant sur les structures à fiscalité propre, chaque strate disposant d'un catalogue de compétences obligatoires et d'autres optionnelles. Mais la réalité du territoire rentre souvent difficilement dans ce schéma. L'entrée par les compétences, se poser la question du périmètre le plus rationnel pour les principales compétences qui peut varier selon les territoires n'est pas valorisé. Les syndicats qui offrent de la souplesse dans l'exercice des compétences sont clairement les moutons noirs et absolument pas valorisés. Il faut dire que nombre d'entre eux correspondent à des coquilles vides, mais ce n'est pas parce qu'un outil est mal utilisé qu'il n'a pas de pertinence. Une réforme et un contrôle plus strict des syndicats pourraient éviter de les jeter aux orties comme c'est la tendance actuellement.

more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Rotillon from L'actu au service du développement territorial
Scoop.it!

Interco : proximité et renoncements

Interco : proximité et renoncements | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Ne pas rater le chantier de l’interco deuxième génération, c’est l’objectif clairement affiché par l’Etat. Une interco puissante, au nom de la rationalisation et de l’efficience. Ce qui exaspère certaines associations d'élus locaux, qui doivent faire face à une intercommunalité forcée et inquiète, aussi, le

Via PQNA - Pays et Quartiers de Nouvelle-Aquitaine
Sylvain Rotillon's insight:

Pour qui travaille concrètement sur le terrain, force est de constater au-delà de toute posture politique, que l'échelon communal est de plus en plus inadapté à la complexité croissante des réglementations, aux attentes multiples des administrés, aux enjeux de territoires multi échelles. Décrypter, assimiler, mettre en œuvre les réglementations exigent des expertises multiples, hors de portée des plus petites communes. Longtemps l'Etat a pu pallier certains manques (l'administration du droit du sol, l'ingénierie…), mais cette époque est révolue. Sans mutualisation, la tâche est impossible.

Pour les citoyens, les exigences sont de moins en moins différentes en ville ou en milieu rural, or là aussi, il faut du personnel formé pour y répondre.

Le besoin de proximité en revanche est bien réel. Aujourd'hui, qui connaît son président d'interco ? En cas de soucis, la seule personne identifiée reste le maire. Compte tenu de l'urbanisation en France, avec un habitat diffus sur une large part du territoire, cette proximité garde tout son sens. Sans parler des interco XXL qui ne correspondent pas du tout à des espaces de vie. L'articulation entre communes, qui n'auraient plus que les services de proximité et les interco qui assureraient la technicité ne semble pas impossible. Sauf qu'elle nécessite encore une adhésion collective. La difficulté à renouveler le personnel politique dans nombre de communes mènera sans doute à une telle évolution.

more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

La proximité avec une métropole : entre atout et handicap pour les territoires voisins

La proximité avec une métropole : entre atout et handicap pour les territoires voisins | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Quatre étudiants de l'école urbaine de Sciences Po Paris ont établi une analyse comparée entre les métropoles d
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Fusion des départements alsaciens : l'exécutif ouvre une concertation en vue d'arbitrages en octobre

Fusion des départements alsaciens : l'exécutif ouvre une concertation en vue d'arbitrages en octobre | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Le Premier ministre a chargé la ministre auprès du ministre de l'Intérieur de conduire une concertation sur l'hypothèse de l
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Réforme territoriale : le rapport CAP22 relance la machine

Réforme territoriale : le rapport CAP22 relance la machine | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Dans ses conclusions, le comité Action Publique 2022 préconise le transfert aux intercommunalités des politiques scolaires et périscolaires. Également au menu : l'octroi de nouvelles activité
more...
No comment yet.
Rescooped by Sylvain Rotillon from Planete DDurable
Scoop.it!

Grand Paris: le rapport de Roland Castro repoussé à septembre - Sciencesetavenir.fr

Grand Paris: le rapport de Roland Castro repoussé à septembre - Sciencesetavenir.fr | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Les propositions de l'architecte et urbaniste Roland Castro sur le Grand Paris, qui devaient être remises à Emmanuel Macron fin juillet, seront finalement rendues début septembre, a annoncé mardi une porte-parole de la mission.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Scooped by Sylvain Rotillon
Scoop.it!

Grand Paris de Castro : quelles attentes au-delà d'un rêve d'été?

Grand Paris de Castro : quelles attentes au-delà d'un rêve d'été? | Décentralisation et Grand Paris | Scoop.it
Manoeuvre dilatoire pour reculer les annonces institutionnelles tant attendues sur le Grand Paris, nouvelle tentative pour rêver la métropole et la rendre populaire ? Parmi les élus, la mission confiée par le président de la République à Roland Castro, architecte urbaniste impliqué dans la politique de la ville depuis les années 1980, est diversement appréciée.…
more...
No comment yet.