De Natura Rerum
14.9K views | +0 today
Follow
De Natura Rerum
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

«INPN Espèces», la diversité de la nature à portée de smartphone - Libération

«INPN Espèces», la diversité de la nature à portée de smartphone - Libération | De Natura Rerum | Scoop.it
Une application pour smartphone, en lien avec l'Inventaire national du patrimoine naturel (INPN), permet d'explorer la nature près de soi et de contribuer à la découverte d'espèces.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
Rescooped by Christian Allié from Planete DDurable
Scoop.it!

Les îles européennes à l’avant-garde de la transition écologique – EURACTIV.fr

Les îles européennes à l’avant-garde de la transition écologique – EURACTIV.fr | De Natura Rerum | Scoop.it
Les territoires d’Outre-mer ont un grand potentiel en matière d' énergies marines renouvelables. Mais l’UE peine à développer une vraie politique en ce sens.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from KILUVU
Scoop.it!

‘Oceania,’ Art of the Islands | by Jenny Uglow | NY Books

‘Oceania,’ Art of the Islands | by Jenny Uglow | NY Books | De Natura Rerum | Scoop.it

The wonders of the Royal Academy’s “Oceania” exhibition begin with the evocation of a myriad islands, scattered over more than a third of the earth’s surface. “Tell them what it’s like / to see the entire ocean level with the land,” recites Kathy Jetñil-Kijiner, in a video in the first room, from her poem about the Marshall Islands:
tell them we are descendants
of the finest navigators in the world
tell them our islands were dropped
from a basket
carried by a giant
tell them we are the hollow hulls
of canoes as fast as the wind
slicing through the pacific sea.
“Oceania” is not the historical, ethnographic show that Western museum-goers might expect. At the entrance a shimmering wave of blue material cascades from the ceiling. Titled Kiko Moana, this flowing wave uses ancient techniques of weaving, embroidery, layering, and cutting, but it’s a contemporary work in polyethylene and cotton, created by four Maori women from the Mata Aho Collective in New Zealand who have also compiled an online archive of stories about the supernatural spirits of the waters. Old and new technologies meet...


Via musée du quai Branly - Jacques Chirac, Yves Carmeille "Libre passeur"
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from EntomoNews
Scoop.it!

« Les tas, c’est eux » : ils creusent depuis 4 000 ans et entassent leurs déblais très géométriquement

« Les tas, c’est eux » : ils creusent depuis 4 000 ans et entassent leurs déblais très géométriquement | De Natura Rerum | Scoop.it

Par Alain Fraval. OPIE-Insectes. Les Épingles entomologiques - En épingle en 2018 : Novembre  

 

"À l’instar des cercles de sorcière et des buttes Mima nord-américaines, les murundus du Nord-Est brésilien, ont gardé longtemps leur mystère. On sait désormais que les bâtisseurs de ces étonnantes structures paysagères sont respectivement des champignons, le gaufre à poche et… un termite.


Les murundus sont des buttes de 2 à 3 m de haut et de 9 m de diamètre (50 m3), régulièrement réparties à 20 m les unes des autres sur le sol de la caatinga, forêt peu dense d’épineux décidus occupant une partie du sertão, sous un climat semi-aride. Grâce aux vues aériennes, on a dénombré 200 millions de monticules sur 230 000 km² (la surface de la Grande Bretagne).


Les chercheurs ont profité des tranchées des routes construites au travers de ces paysages et creusé des excavations ad hoc ; ils ont établi ainsi que ces buttes sont des tas de matériaux du sous-sol sans aucune structure particulière, d’âge allant de 690 à 3 820 ans. Leurs constructeurs sont toujours là, entre les murundus. Ce sont les termites Syntermes dirus (Blatt. Amitermitiné), dont l’excavation des larges galeries souterraines (plusieurs centimètres de diamètre) a produit ces accumulations de déblais, alimentés par une cheminée centrale.


Ceux-ci ne sont en rien des termitières. L’insecte vit sous terre dans un réseau de tunnels qui lui permet d’exploiter en feuilles mortes, sa nourriture, le terrain environnant en débouchant par des galeries verticales étroites percées à chaque sortie et rebouchées. La récolte se fait par une brigade de 10 à 50 soldats et ouvriers. Aucun roi ni reine n’a jamais été trouvé.


L’hypothèse selon laquelle l’espacement entre les buttes est dû à la compétition entre nids ne tient pas : les termites ne réagissent qu’à la mise en présence d’individus rapportés de 50 km."

 

Article source (gratuit, en anglais) 

 

A vast 4,000-year-old spatial pattern of termite mounds: Current Biology, 19.11.2018 https://www.cell.com/current-biology/fulltext/S0960-9822(18)31287-9


Photo : un « champ » de murundus (points noirs) vu de l’espace. Cliché S.J. Martin et al.


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Cet étrange animal n’est ni une chauve-souris ni une araignée : découvrez le faucheux lapin

Cet étrange animal n’est ni une chauve-souris ni une araignée : découvrez le faucheux lapin | De Natura Rerum | Scoop.it
Filmée par le biologiste Andreas Kay dans les forêts de l'Équateur en juillet 2017, cette minuscule et adorable créature apparue il y a des millions d'années ne passe pas inaperçue avec sa tête ressemblant étrangement à celle d'u

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Au Népal, des caméras cachées pour compter les tigres sauvages

Au Népal, des caméras cachées pour compter les tigres sauvages | De Natura Rerum | Scoop.it
Des milliers de photographies défilent, toutes prises par des caméras cachées dans la jungle du Népal. Au bout du compte, une certitude réjouissante: la population de tigres de ce pays himalayen a quasiment doublé en une décennie après être passée tout près de l'exctinction.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Planete DDurable
Scoop.it!

Retour de l'expédition Tara Pacific: des constats inattendus sur un patchwork corallien

Retour de l'expédition Tara Pacific: des constats inattendus sur un patchwork corallien | De Natura Rerum | Scoop.it
Après deux ans et demi de navigation dans l'océan Pacifique, où se concentrent plus de 40 % des récifs coralliens de la planète, la goélette Tara retrouve Lorient, son port d'attache breton, le 27 octobre. Clap de fin pour l'expédition Tara Pacific, initiée par la Fondation Tara Expéditions, qui a permis d'explorer, avec une approche nouvelle et sur une échelle géographique sans précédent, l'impact des pressions anthropiques sur les récifs coralliens du Pacifique.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

 Europe: gestion forestière et changement climatique

 Europe: gestion forestière et changement climatique | De Natura Rerum | Scoop.it
Selon une collaboration internationale incluant le LSCE (1), la gestion durable des forêts européennes, par exemple pour séquestrer un maximum de carbone, n'a qu'un effet limité sur le climat.

Les chercheurs ont modélisé les quantités de carbone, d'énergie et d'eau capturées ou relâchées au cours de l'exploitation des forêts européennes. Ils montrent qu'une gestion visant à maximiser l'absorption de carbone, principalement en remplaçant des feuillus par des conifères et en diminuant la récolte de 12 %, permettrait la séquestration additionnelle de 7 gigatonnes de carbone atmosphérique d'ici 2100, mais ne produirait pas d'effet notable sur le climat. En effet, la gestion forestière a également, dans la basse atmosphère, une action sur la vitesse du vent et l'humidité de l'air qui peut annuler à l'échelle régionale le bénéfice climatique lié à la baisse de CO2 dans l'atmosphère. 

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Au Japon, les cerisiers fleurissent avec six mois d'avance

Au Japon, les cerisiers fleurissent avec six mois d'avance | De Natura Rerum | Scoop.it
Au Japon, les cerisiers sont déjà en fleurs, alors que leur floraison est normalement prévue au printemps. Une floraison due aux conditions météorologiques exceptionnelles.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Voici les plus belles photos sous-marines de 2018 selon le Scuba Diving Magazine

Voici les plus belles photos sous-marines de 2018 selon le Scuba Diving Magazine | De Natura Rerum | Scoop.it
Les fonds marins ont cette double casquette plutôt paradoxale : ils fascinent autant qu’ils effraient. Mais une chose est certaine, ils constituent sans aucun doute l’un des plus magnifiques terrains de jeu pour les amoureux de photographie. D’ailleurs, si vous avez bonne mémoire, nous avons déjà abordé le sujet il y a quelques mois avec le palmarès de l’édition 2018 de l’Underwater Photographer of the Year. Beaucoup moins connu, le concours photo que nous allons vous présenter aujourd’hui est tout aussi fascinant dans ses contributions. Scuba Diving Magazine est un média de niche spécialisé dans la plongée. En bref, il …

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Avec son drone, il rend hommage à la beauté des couleurs d'automne dans l'Utah

Avec son drone, il rend hommage à la beauté des couleurs d'automne dans l'Utah | De Natura Rerum | Scoop.it
Le réalisateur américain Justin McFarland a réalisé un superbe court-métrage qui met en évidence la beauté des couleurs de l'automne dans l'Utah.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Pourquoi la peau des éléphants d'Afrique est ridée 

Pourquoi la peau des éléphants d'Afrique est ridée  | De Natura Rerum | Scoop.it
Les rides sur la peau des éléphants d'Afrique sont causées par la structure du derme.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

La reproduction chez les plantes exige un petit coup de "pousse"

La reproduction chez les plantes exige un petit coup de "pousse" | De Natura Rerum | Scoop.it
Il s'agit d'un processus semé d'embûches. Chaque grain de pollen contient deux cellules reproductrices mâles, incapables de se déplacer seules, et l'ovule est profondément enfoui dans le pistil (organe femelle de la fleur). Pour atteindre l'ovule, la cellule reproductrice mâle dépend donc d'un tube pollinique qui s'étend à travers les tissus du pistil. Les tubes polliniques, structures envahissantes présentant la croissance la plus rapide de toutes les cellules du règne végétal (jusqu'à 1 ou 2 cm à l'heure, ou 500 fois leur taille originale), mesurent parfois jusqu'à 30 cm, selon l'anatomie de la fleur. Afin de féconder l'ovule, le tube pollinique (dont le diamètre est de 1/20 à 1/5 celui d'un cheveu humain) doit faire son chemin au travers d'un réseau complexe de tissus et surmonter les obstacles qu'il rencontre. Ce phénomène, bien documenté, exige une communication au niveau cellulaire avec les tissus femelles de la fleur, mais on en sait relativement peu sur les mécanismes cellulaires en jeu. C'est pourquoi des scientifiques des universités McGill et Concordia ont œuvré de concert afin d'étudier la force de croissance de tubes polliniques au moyen d'une puce microfluidique.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Termitière géante

Termitière géante | De Natura Rerum | Scoop.it
Ce matin dans l’édito carré, la découverte d’une termitière monumentale au Brésil.

 

Par Mathieu Vidard, 04.12.2018
 
Et personne ne l’avait identifiée auparavant ?

"Ces monticules étaient connus des habitants qui les appellent des « murundus » mais personne n’avait idée de leur ampleur. De leur côté les scientifiques ne les avaient pas repérés puisqu’ils étaient recouverts par la forêt épineuse de cette région, la Caatinga. Ce sont des parties récemment coupées de la forêt qui ont révélé l’étendue de la structure. 

  

Et c’est sans doute avec les feuilles des arbres que se trouve le secret de ces constructions démesurées. Ces feuilles, qui ont la particularité de ne tomber qu’une fois par an et de disparaître très vite, représentent en effet la seule nourriture des termites. Cette offre alimentaire sporadique expliquerait un tel réseau de monticules. Stéphen Martin compare cette situation à un supermarché qui ne serait ouvert qu’un jour par an. La personne avec la voiture la plus rapide obtiendrait le plus de nourriture. D’où la nécessité pour les termites de disposer d’un très vaste réseau de tunnels interconnectés pour trouver de quoi manger, minimiser les coûts énergétiques et éviter la concurrence avec d’autres colonies. 

 

Espérons maintenant que la déforestation ne détruise pas cet ouvrage inédit qui pourrait être inscrit au patrimoine mondial du termite. (...)"

 

[Vidéo] Une termitière de la taille de la Grande-Bretagne - YouTube, 23.11.2018 https://www.youtube.com/watch?v=FlRz-Iqy-XQ

 

[Syntermes dirus]


Via Bernadette Cassel
more...
Bernadette Cassel's curator insight, December 7, 4:15 AM

 

(Re)lire aussi :

« Les tas, c’est eux » : ils creusent depuis 4 000 ans et entassent leurs déblais très géométriquement | EntomoNews | Scoop.it - From www7.inra.fr - November 21, 2:17 PM

 

Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Eléphants : on peut les suivre grâce à des sismographes

Eléphants : on peut les suivre grâce à des sismographes | De Natura Rerum | Scoop.it
Des chercheurs ont mis au point une nouvelle technique pour suivre les éléphants à la trace... en utilisant des méthodes réservées à l'étude des séismes !


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Les chimpanzés peuvent être aussi manipulateurs que les humains

Les chimpanzés peuvent être aussi manipulateurs que les humains | De Natura Rerum | Scoop.it
Nous ne sommes pas les seuls à utiliser les autres pour nos propres bénéfices. L’être humain a-t-il trouvé son égal dans la manipulation? Jusque-là, chez les animaux, les relations sociales étaient surtout tournées vers l’entraide. Les loups et les dauphins, par exemple, fon

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Planete DDurable
Scoop.it!

Réchauffement climatique : ces îles, réserves de la biodiversité, ont été rayées de la carte du jour au lendemain

Réchauffement climatique : ces îles, réserves de la biodiversité, ont été rayées de la carte du jour au lendemain | De Natura Rerum | Scoop.it
"Oh mon Dieu elle a disparu". Voilà la réaction d'un climatologue s'apercevant de la disparition d'une île hawaïenne sur laquelle il allait effectuer d

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Des briques de vie dans le manteau océanique

Des briques de vie dans le manteau océanique | De Natura Rerum | Scoop.it
L’apparition de la vie est encore un sujet de recherche complexe et débattu…Une équipe française vient de faire une découverte dans le manteau océanique.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Sécheresse de tous les dangers pour les kangourous et émeus d'Australie

Sécheresse de tous les dangers pour les kangourous et émeus d'Australie | De Natura Rerum | Scoop.it
Bébés kangourous abandonnés par leur mère, wallabies rendus aveugles par le soleil, koalas contraints à des marathons pour se nourrir: les animaux sauvages emblématiques de l'Australie paient un lourd tribut à la sécheresse qui assoiffe l'immense île-continent.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Variétés entomologiques
Scoop.it!

Admirez les images qui ont remporté le concours de microphotographie 2018 du Nikon Small World

Admirez les images qui ont remporté le concours de microphotographie 2018 du Nikon Small World | De Natura Rerum | Scoop.it

44e concours annuel de microphotographie Nikon Small World. Photographes, scientifiques, experts en imagerie et amateurs du monde entier soumettent leurs meilleures images du monde microscopique que nous avons rarement l’occasion d’admirer, et les lauréats 2018 ont été sélectionnés.

Voici les 6 premiers prix et un bonus.

 

Par Guru Med, 16.10.2018

 

Découvrez les autres images sélectionnées sur le site du Nikon Small World.

 

[Image] 3e place – Nymphe de Cercopoidea dans sa maison à bulles - De Saulius Gugis (Naperville, Illinois, États-Unis)
Technique : Focus stacking
Agrandissement de l’objectif : 5x


Via Bernadette Cassel
more...
Bernadette Cassel's curator insight, October 26, 10:37 AM
 
Premier prix du concours Nikon Small World 2018 | Variétés entomologiques | Scoop.it - From www.sciencesetavenir.fr - Today, 12:12 AM
 
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Ces singes s’allient aux loups pour chasser comme l’Homme l’a fait il y a des milliers d’années

Ces singes s’allient aux loups pour chasser comme l’Homme l’a fait il y a des milliers d’années | De Natura Rerum | Scoop.it
Dans le cadre d'une étude réalisée en Éthiopie, des chercheurs américains ont constaté que les loups et les singes géladas cohabitaient de manière pacifique. Il s'agit pour certains d'une collaboration inter-espèces étonnant

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Les meilleures photos de la vie sauvage du « Wildlife Photographer of the Year »

Les meilleures photos de la vie sauvage du « Wildlife Photographer of the Year » | De Natura Rerum | Scoop.it
Les résultats de l’édition 2018 du prestigieux concours de photographie de faune sont dévoilés, mercredi, par le Muséum d’histoire naturelle de Londres.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Une vaste chaîne de monts volcaniques vient d’être découverte et elle abrite de nombreuses espèces

Une vaste chaîne de monts volcaniques vient d’être découverte et elle abrite de nombreuses espèces | De Natura Rerum | Scoop.it
Notre planète n'a pas fini de nous étonner et des lieux méconnus restent encore à découvrir. Parmi ces endroits insolites, l'un d'entre eux a été mis au jour au large de la Tasmanie. Les eaux de cette île abritent une chaîne d

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from Biodiversité
Scoop.it!

Les fourmis, premières agricultrices bio (Abonnés)

Les fourmis, premières agricultrices bio (Abonnés) | De Natura Rerum | Scoop.it
Bien avant les humains, ces insectes ont bâti des champignonnières et les ont protégées grâce à des bactéries naturelles.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Christian Allié from ECOLOGIE BIODIVERSITE
Scoop.it!

2018 - Menaces sur le vivant : quand la nature ne peut plus suivre

2018 - Menaces sur le vivant : quand la nature ne peut plus suivre | De Natura Rerum | Scoop.it

Bilan de l'état de la biodiversité en France.
Entendra-t-on encore longtemps le chant des oiseaux dans les campagnes françaises ? Le scénario catastrophe de la disparition des oiseaux des paysages ruraux français pourrait à court terme ne plus relever de la science-fiction. Les derniers résultats du suivi des populations d'oiseaux communs, mis en lumière par l'Observatoire national de la biodiversité, sont en effet particulièrement inquiétants. Alors que la tendance sur la période 1989-2017 fait apparaître une chute de l'abondance des oiseaux de près d'un tiers pour les espèces des milieux agricoles et bâtis, cette chute connaît depuis 2015 une accélération significative en ce qui concerne les oiseaux des milieux agricoles. Un déclin qui ne touche pas que les oiseaux.


Via AgroParisTech DOC IST, Agrodoc Ouest
more...
Agrodoc Ouest's curator insight, October 2, 2:54 AM

Télécharger la publication

Cluster Eco-Habitat's curator insight, October 2, 3:54 AM

Conscient de cette urgence, le Cluster Eco-Habitat a invité des spécialistes de la biodiversité dans la construction à réaliser une formation sur Poitiers les 29 et 30 octobre.

Prenons en compte cette réalité et construisons pour demain :http://www.cluster-ecohabitat.fr/site/wp-content/uploads/2018/04/Programme_Inscription_BIODIVERSITE_2930102018_form.pdf