Un moine bouddhiste japonais aux JO | Le Parisien | dada | Scoop.it

Il s'appelle Kenki Sato et c'est un jeune moine boudhiste japonais du temple de Myoshoji. Mais du 28 au 31 juillet, il abandonnera ses habits de bonze pour ceux de cavalier de concours complet. Malgré l'or en individuel et par équipes aux Jeux Asiatiques, Sato n'a que peu de chances d'offrir au Japon cette médaille équestre qu'il attend depuis 80 ans. Mais qu'importe : libéré de ses obligations religieuses le temps des JO, le jeune prêtre s'intéresse au moins autant à la dimension sportive qu'humaniste de l'évènement :

 

"Je vais apprendre quelque chose en tant qu'être humain quand je vais rencontrer ces gens de différentes religions et de différentes langues", explique Sato: "je veux m'en servir pour nourrir mon parcours vers la révélation spirituelle en tant que boudhiste".

 

Chassez le naturel, il revient au galop...


Via Equidia