Les employés du CIF, dont l’Etat a décrété la fin de l’activité, affichent plusieurs arguments solides pour que leur banque soit reprise par une autre structure.

Via Le CIF en DANGER