Menacées par les règles du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD) qui imposent la gratuité de l'aide, les épiceries sociales et solidaires, qui prônent la participation des bénéficiaires, se voient défendues par le gouvernement."


Via Réseau national des centres de ressources Politique de la ville, Michel Briand