Capes 2013-2014
4 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Liz Ouille
Scoop.it!

Parution « Enjeux de l’eau en Méditerranée orientale » – Nouvel numéro de la Revue Géographique des pays méditerranéens | rés-EAU P10 / WATER network P10

Parution « Enjeux de l’eau en Méditerranée orientale » – Nouvel numéro de la Revue Géographique des pays méditerranéens | rés-EAU P10 / WATER network P10 | Capes 2013-2014 | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Liz Ouille from Géographie des conflits
Scoop.it!

L’enjeu politique du contrôle des ressources hydrauliques entre le Liban, la Syrie et Israël / L'eau : entre guerre et paix ? (FIG 2003)

L’enjeu politique du contrôle des ressources hydrauliques entre le Liban, la Syrie et Israël / L'eau : entre guerre et paix ? (FIG 2003) | Capes 2013-2014 | Scoop.it

I/ "L’enjeu politique du contrôle des ressources hydrauliques entre le Liban, la Syrie et Israël"

Conférence de François Boëdec, jésuite, spécialiste des relations internationales à l’Institut catholique de Paris.

 

II/ Table ronde : "L’eau : entre guerre et paix ?"

Cette table ronde s’est inscrite dans une matinée consacrée au thème de l’eau entre guerre et paix.

Elle a été introduite par un extrait du " Dessous des cartes " de Jean-Christophe Victor sur " le projet du GAP en Turquie ".

Yves Lacoste, fondateur de la revue " Hérodote " a présenté lors d’une conférence les grands enjeux géopolitiques de l’eau sur laquelle a réagi Michel Camdessus, Président du Festival de Géographie en 2003.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by Liz Ouille from Géographie des conflits
Scoop.it!

Documents géographiques : L'Etat et les conflits liés à l'eau : l'exemple de l'Inde (Géographie @ Rouen)

L’objectif de ce TD est de cerner que les conflits liés à l’eau s’organisent à différentes échelles géographiques L’exemple de l’Inde permettra de mettre en lumière ce caractère multiscalaire de la "gé-eau-politique" Ce TD permettra également d’introduire la méthodologie de la dissertation en géographie - Bourdin Sebastien

 

**************

Comment peux t-on définir la "gé-eau-politique ?"

 

**************

A l’aide des documents, l’étudiant devra rédiger un plan détaillé en montrant les menaces qui pèsent sur la ressource en eau, sur les conflits liés à la gestion de l’eau et sur les différents acteurs et échelles de la géopolitique de l’eau en Inde.

 

http://www.georouen.org/spip.php?article246


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by Liz Ouille from Géographie des conflits
Scoop.it!

La destruction du « vivre ensemble » à Sarajevo : penser la guerre par le prisme de l’urbicide (Lettre de l'IRSEM)

La destruction du « vivre ensemble » à Sarajevo : penser la guerre par le prisme de l’urbicide (Lettre de l'IRSEM) | Capes 2013-2014 | Scoop.it

Sarajevo détruite : les images du siège de la ville-capitale de la Bosnie-Herzégovine ont particulièrement marqué l’imaginaire. Chaque jour, des tirs de mortiers depuis les hauteurs où sont positionnées les forces militaires et paramilitaires serbes de Serbie et serbes de Bosnie-Herzégovine assaillent les Sarajéviens. Les destructions dans la ville montrent l’acharnement contre la ville désignée comme « ennemie » pour sa multiculturalité. Pourtant, le projet des responsables politiques serbes de Bosnie-Herzégovine n’est pas d’anéantir Sarajevo, de la « rayer » de la carte. Ceux-ci ont pour objectif, après la guerre, d’en faire la capitale d’une future République serbe de Bosnie-Herzégovine « purifiée » de ses « indésirables », c’est-à-dire de la population non-serbe (bosniaque, croate, juive, rom… de Bosnie-Herzégovine, ainsi que les enfants à l’identité multiple issus des mariages mixtes). Les destructions dans la ville ne visent pas sa totale annihilation, mais l’anéantissement duvivre ensemble, de l’urbanité (Jacolin, Tratnjek, 2010). Dans cette idéologie, Sarajevo doit devenir une capitale de la « serbité ». Les destructions vont être choisies, pour leur symbolique.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
Rescooped by Liz Ouille from Géographie des conflits
Scoop.it!

Du réalisme dans l’analyse économique des conflits d’usage : les enseignements de l’étude du contentieux dans trois départements français (Isère, Loire-Atlantique, Seine-Maritime) (Développement du...

Du réalisme dans l’analyse économique des conflits d’usage : les enseignements de l’étude du contentieux dans trois départements français (Isère, Loire-Atlantique, Seine-Maritime) (Développement du... | Capes 2013-2014 | Scoop.it

Les conflits d’usage renvoient à la confrontation de préférences, individuelles ou collectives, sur l’allocation des espaces et des actifs naturels localisés, non mobiles, à des usages alternatifs voire à des non usages. Ils révèlent des externalités négatives induites par les changements dans l’allocation des espaces à différentes fonctions (agricole, industrielle, de transport, résidentielle, récréative, etc.) ; leur proximité géographique ou symbolique au sein d’un territoire renforce la montée des antagonismes. Les cas des conflits d’environnement, qui marquent l’entrée en scène des associations de protection de l’environnement dans la gestion des usages des territoires, et des conflits entre agriculteurs et « néo-ruraux » dans le cadre de l’extension des localisations résidentielles périurbaines, sont deux exemples significatifs de l’essor d’externalités négatives liées à la proximité. L’article s’intéresse à ce que la théorie économique laisse dans un « angle mort » : la dimension juridique des conflits d’usage. Il analyse les conflits d’usage exprimés dans le langage du droit devant les tribunaux judiciaires et, surtout, administratifs, dans trois départements français : l’Isère, la Loire-Atlantique et la Seine-Maritime. La démarche suivie vise au réalisme dans la compréhension des conflits d’usage tels qu’ils sont exprimés et tranchés dans la pratique juridictionnelle et privilégie, à ce titre, une approche empirique, inductive et institutionnelle. L’ambition de l’article est de caractériser la conflictualité dans ces trois départements et à en dégager des enseignements en termes de gestion juridictionnelle des conflits en cherchant à déterminer si les conflits liés à la proximité font l'objet d'une approche "territorialisée" par les tribunaux.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by Liz Ouille from Géographie des conflits
Scoop.it!

Carte : Les conflits dans la région des Grands Lacs : histoire, démographie et ressources minières (La Documentation française)

Carte : Les conflits dans la région des Grands Lacs : histoire, démographie et ressources minières (La Documentation française) | Capes 2013-2014 | Scoop.it

Carte : Les conflits dans la région des Grands Lacs : histoire, démographie et ressources minières



Source : Béatrice Giblin, 2012, "Géographie des conflits", La Documentation photographique, n°8086, La Documentation française. 


Via Géographie de la ville en guerre
more...
Rescooped by Liz Ouille from Géographie des conflits
Scoop.it!

Déplacés de guerre en Côte d'Ivoire : les conséquences de la guerre de 2011 (Géographie de la ville en guerre)

Déplacés de guerre en Côte d'Ivoire : les conséquences de la guerre de 2011 (Géographie de la ville en guerre) | Capes 2013-2014 | Scoop.it

Le site Internal displacement monitoring centre (IDMC) a mis en ligne des cartes sur la répartition des populations déplacées en Côte d'Ivoire, qui permettent de visualiser l'évolution de la répartition des populations déplacées en Côte d'Ivoire en 2011. Ces différentes cartes ont servi de point de départ à ce billet : ces cartes permettent à la fois de comprendre les conséquences des affrontements armés entre les troupes loyales à Laurent Gbagbo et les troupes loyales à Alassane Ouattara aux lendemains du second tour des élections présidentielles de fin 2010 où les deux candidats se sont déclarés vainqueurs ; et de revenir sur la carte comme discours (la carte ne donne pas "tout", elle donne à voir une partie de la réalité sociale et spatiale, sélectionnée par son auteur) et sur son analyse. (...)


Via Géographie de la ville en guerre, Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by Liz Ouille from Géographie des conflits
Scoop.it!

La guerre, la ville et l'économie (Guerre et Economie)

" La guerre, la ville et l'économie " est un titre qui fait un " clin d'œil " au célèbre ouvrage de Jean-Louis Dufour : La guerre, la ville et le soldat. Questionner le lien entre guerre et économie au prisme du cas particulier des villes en guerre permet de procéder à un changement d'échelles : si de nombreux travaux analysent les liens entre guerre et économie à l'échelle de l'Etat qui finance la guerre (en particulier dans le cas des opérations extérieures menées par des Etats engagés au nom de leur Etat ou dans des coalitions, notamment onusiennes ou otaniennes), ou à l'échelle des entreprises impliquées dans l'effort de guerre ou à l'échelle mondiale (pour notamment mettre en exergue les rapports de pouvoir entre les différents Etats), cet article se propose de présenter les conséquences de la guerre sur l'économie urbaine à l'échelle locale. S'appuyer sur une approche géographique permet de compléter les approches économiques et juridiques, dans la mesure où elle met en exergue les impacts des destructions et d'une géographie de la peur qui se construit dans la ville et tend à faire disparaître l'urbanité, c'est-à-dire le vivre-la-ville, celle-ci étant alors conçue comme un lieu d'échanges, de rencontres et de proximités. On distinguera trois types d'interrelations entre guerre et économie dans la ville en guerre. Tout d'abord, les destructions dans la ville provoquent des dysfonctionnements urbains très lourds : il s'agit là de questionner l'économie urbaine dans la guerre, c'est-à-dire la manière dont l'économie urbaine est affectée par la géographie des combats, qui dessine des zones-refuges et des zones-cibles, produisant une injustice spatiale profondément ancrée dans la ville. De plus, il est nécessaire de questionner le financement de la guerre au prisme de ces spatialités : la violence produit des fragmentations urbaines, qui sont (ré)activées, créées, apaisées ou renforcées par les acteurs de l'économie urbaine de guerre. Ainsi, l'échelle de la ville ne peut suffire à comprendre tous les enjeux des liens guerre/économie : on s'attachera, à l'échelle du quartier, à montrer l'émergence de quartiers-territoires comme producteurs de plusieurs économies fragmentées dans la ville, qui mettent à mal le processus de pacification dans l'immédiat après-guerre. Enfin, la question de la reconstruction permet de dépasser le temps des combats, et de questionner l'économie urbaine en guerre, dans la mesure où celle-ci reste affectée, voire " formatée ", par les conflictualités qui persistent dans la ville. Distinguer économie urbaine dans la guerre, économie urbaine de guerre et économie urbaine en guerre, consiste à mettre en avant les spatialités et les temporalités des acteurs et des habitants dans les villes en guerre : comment la géographie des combats s'ancre dans le (dys)fonctionnement économique de la ville au point d'être un enjeu prioritaire des processus de réconciliation et de pacification dans l'immédiat après-guerre ? On postule, dans cet article, que les tensions sociales de l'immédiat avant-guerre, de la guerre et de l'immédiat après-guerre sont des facteurs aggravants, utilisés et déformés par les acteurs de la guerre, des conflictualités qui déchirent les villes en guerre.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.
Rescooped by Liz Ouille from Géographie des conflits
Scoop.it!

Conflits et reconfigurations socio-spatiales autour du sanglier. Des postures générales aux arrangements locaux (Economie rurale)

Les animaux "à problème’ et, ici, les sangliers constituent de bons révélateurs des processus de mutation des territoires ruraux. Suivre cet ongulé dans la manière dont il bouleverse les liens sociaux permet de mettre à jour les conflits qu’il engendre chez des acteurs autrefois issus d’un même monde, les agriculteurs et les chasseurs. Au-delà des postures générales qui les opposent, les hommes s’arrangent localement pour inventer de nouvelles formes de vie ensemble, entre agriculteurs, chasseurs et sangliers. L’expression spécifique de ces arrangements plus ou moins conflictuels s’appuie sur des comportements singuliers des animaux et des postures particulières chez les hommes. Les arrangements locaux débouchent sur des recompositions sociales et spatiales et mettent en évidence les territorialités des acteurs.


Via Géographie de la ville en guerre
more...
No comment yet.