Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.2K views | +0 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le Figaro - Conjoncture : Ces chefs d’Etat victimes de la crise de la zone euro

Le Figaro - Conjoncture : Ces chefs d’Etat victimes de la crise de la zone euro | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
EN IMAGES - Des rumeurs donnent Silvio Berlsuconi, le premier ministre italien, sur le départ. S’il a démenti et s’accroche encore à son poste, la crise de la dette a déjà fait de nombreuses victimes parmi les chefs d’Etat et de gouvernement de la zone euro. José Socrates au Portugal, Brian Cowen en Irlande et aujourd’hui Georges Papandréou en Grèce ont, parmi d’autres, perdu ou sacrifié leur poste sur l’autel de la rigueur.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Grèce, Italie et FESF au menu d'un nouvel Eurogroupe - LeMonde.fr

Grèce, Italie et FESF au menu d'un nouvel Eurogroupe - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Trois jours après avoir éclipsé les enjeux internationaux du sommet du G20 de Cannes, la situation budgétaire et politique en Grèce et en Italie sera de nouveau au coeur des discussions entre les ministres des Finances de la zone euro et de l'Union européenne lundi et mardi à Bruxelles.Les réunions de l'Eurogroupe et du conseil Ecofin donneront le coup d'envoi à une nouvelle semaine décisive pour le futur de la monnaie unique.

Celle-ci verra s'enchaîner le dénouement de la crise politique en Grèce après l'épisode malheureux du projet de référendum sur le second plan d'aide, un vote de confiance mercredi pour le président du Conseil italien Silvio Berlusconi et la publication jeudi des prévisions économiques d'automne de la Commission européenne, qui devraient officialiser un fort ralentissement de l'activité sur le continent.

Sans oublier les nouvelles mesures d'économies que le gouvernement français doit annoncer lundi pour compenser une croissance plus molle que prévu et faire en sorte que la France conserve sa note financière maximale AAA.

Les ministres des Finances devront agir sur plusieurs fronts pour tenter d'éteindre l'incendie qui menace l'euro et qui, après avoir emporté la Grèce, l'Irlande et le Portugal, menace désormais l'Italie, l'Espagne et à terme la France...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Comment l’Italie est devenue le nouveau maillon faible européen

Comment l’Italie est devenue le nouveau maillon faible européen | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Depuis quelques semaines, la pression exercée par les marchés financiers s’est portée sur l’Italie. À tel point que le pays semble être promis à un destin à la grecque. Une situation dans laquelle Silvio Berlusconi porte une part de responsabilité.

...

L’économie italienne a, en fait, un grave problème qui s’appelle Silvio Berlusconi”, écrivait, jeudi, sur le blog américain Econospeak, Barkley Rosser, un économiste à l’Université de Madison (Wisconsin). Les marchés financiers ne croient plus dans la capacité du “Cavaliere” d’imposer les mesures qui seraient nécessaires à faire baisser la dette. Ils doutent même de sa survie politique.Le président du Conseil a, en effet, subi une série de rebuffades politiques ces derniers jours. Son cabinet a refusé, mercredi, de lui accorder le droit de recourir au décret pour faire entrer en vigueur des mesures d’austérité d’urgence. De plus, Silvio Berlusconi a appris, jeudi, depuis Cannes la défection de six députés de sa majorité qui ont appelé à la constitution d’un nouveau gouvernement. La nouvelle est d’autant plus mauvaise que Silvio Berlusconi doit faire adopter par le Parlement la semaine prochaine une réforme budgétaire cruciale et que sa majorité se réduit comme peau de chagrin.

Un climat politique délétère qui aboutit à ce que “sur les deux plans de rigueur adoptés en juillet et août dernier pour économiser environ 100 milliards d’euros d’ici 2014, seuls 30 milliards d’euros d’économie ont clairement été budgétés”, rappelle Céline Antonin pour qui la priorité pour rassurer les marchés est de résoudre la crise politique italienne...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Londres veut revoir ses liens avec l'Union européenne

Londres veut revoir ses liens avec l'Union européenne | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le gouvernement britannique réfléchit à un relâchement de son implication dans l'Europe.

 

David Cameron a annoncé vendredi être prêt à soutenir une hausse des financements du FMI, tout en précisant qu'il n'était pas question pour les contribuables britanniques de participer au sauvetage de la zone euro. La crise grecque et les menaces qu'elle fait peser sur la cohésion européenne sont une occasion en or pour les eurosceptiques de peser pour une remise en cause des engagements de la Grande-Bretagne en Europe.

Après avoir essuyé la semaine dernière une très virulente fronde de 81 députés de son parti réclamant la tenue d'un référendum sur la question, le premier ministre doit donner du grain à moudre à son aile eurosceptique, plus remontée que jamais. La contestation latente est d'autant plus importante qu'environ la moitié des députés tory, soit environ 150, seraient prêts à jeter l'Europe aux oubliettes, certains ayant rechigné à voter avec leurs collègues pour respecter les consignes du gouvernement. David Cameron a donc annoncé le lancement d'une réflexion interministérielle sur tous les domaines qui pourraient faire l'objet d'un rapatriement de pouvoirs de Bruxelles vers Londres...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L’Italie doit montrer patte blanche

L’Italie doit montrer patte blanche | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Croulant sous sa dette, Rome a été mis sous surveillance par l’UE et le FMI vendredi. Une nouvelle tentative pour enrayer la crise qui secoue la zone euro. Par JEAN QUATREMER BRUXELLES (UE).

 

Le scénario tant redouté est en train de se réaliser : l’Italie, troisième économie de la zone euro, est désormais frontalement attaquée par les marchés financiers, qui se débarrassent à tour de bras des obligations d’Etat de la péninsule. Vendredi, l’écart de taux d’intérêt entre l’Allemagne, la signature la plus fiable de la zone euro, et l’Italie, a atteint un record historique depuis le lancement de l’euro en 1999, à plus de 450 points de base. Rome doit désormais payer un taux d’intérêt de 6,37%, ce qui rendra le financement de sa gigantesque dette publique (120% du PIB) rapidement insupportable.

Paniqué. Or, après avoir sauvé de la banqueroute la Grèce, l’Irlande et le Portugal, la zone euro n’a absolument plus les moyens d’aider l’Italie : si ce pays tombe, la France suivra rapidement, et la zone euro aura vécu. Les pays du G20 réunis à Cannes, de plus en plus inquiets des effets sur l’économie mondiale de cette propagation de la crise de la dette souveraine européenne, ont contraint Silvio Berlusconi, le président du Conseil italien, à accepter, vendredi, une surveillance rapprochée de la péninsule par l’Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI)...

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Aider davantage la Grèce ? Une majorité de Français y sont opposés - LeMonde.fr

Aider davantage la Grèce ? Une majorité de Français y sont opposés - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - La France a prêté à la Grèce 11,5 milliards d'euros, a déclaré Nicolas Sarkozy le 27 octobre.

 

Selon ce sondage le projet n'est approuvé que par 37 % des personnes interrogées, un chiffre cependant en augmentation par rapport à un sondage réalisé en septembre dernier où ils n'étaient que 32 % à approuver le plan de sauvetage. En novembre sur les 63 % qui désapprouvent le projet (contre 68 % en septembre), 32 % y sont même "tout-à-fait" hostiles...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moody's abaisse la note de Chypre - LeMonde.fr

Moody's abaisse la note de Chypre - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Moody's s'inquiète de l'exposition des banques chypriotes à la dette grecque et évalue le coût de leur recapitalisation à 1 milliard d'euros.

 

'agence de notation financière Moody's a abaissé vendredi 4 novembre de deux crans la note de la dette souveraine de Chypre, la faisant passer de Baa1 à Baa3, en raison de l'importance de l'exposition de son système bancaire à la dette grecque, et n'a pas exclu de la dégrader de nouveau. La note de Chypre avait déjà été abaissée d'un cran le 27 octobre par l'agence Standard & Poor's, pour les mêmes motifs.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'UE l'a bien cherché

L'UE l'a bien cherché | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

C’est l’obsession des responsables de l’UE pour une fédération politique et économique qui est à l’origine de la crise qui secoue la zone euro, écrit l’éditorialiste Marek Magierowski du Rzeczpospolita

de Varsovie.

 ...

Malheureusement, dans ce cas précis, les coupables sont les dirigeants de l’UE qui ont leurré l’opinion publique européenne en brandissant la vision d’une Europe de plus en plus démocratique, où les citoyens auraient de plus en plus leur mot à dire.Au lieu de cela, ils ont accouché d’un système qui n’a pas grand-chose à voir avec la démocratie. D’un côté, ils ont imposé diverses lois de force, au mépris de la vox populi, et de l’autre, obsédés par l’idée d’une fédération politique et économique, ils ont engagé l’avenir de tout le continent sur des décisions prises par des gouvernants pas très sages dans des pays pas si gros que cela.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Crise de la dette : après la Grèce, l'Italie ? - LeMonde.fr

Crise de la dette : après la Grèce, l'Italie ? - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Le Monde.fr - Revue de presse quotidienne des JT de la mi-journée.  1'38''

 

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"Pourquoi paierions-nous ? Pour les dettes ? Ce ne sont pas les nôtres" - LeMonde.fr

"Pourquoi paierions-nous ? Pour les dettes ? Ce ne sont pas les nôtres" - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - En Grèce, les recettes fiscales ont régressé de 4,3 % sur les neuf premiers mois.

 

Dimitris Polychroniadis paie ses impôts sur le revenu, mais il refuse de payer ceux qui sont, selon lui, imposés par la "troïka", constituée de représentants du Fonds monétaire international (FMI), de la Banque centrale européenne (BCE), de la Commission européenne. C'est une question de principe.

Il a donc manifesté place Syntagma, au pied du ministère des finances à Athènes, pour déchirer son avis de paiement de l'impôt de solidarité, créé à la suite du premier plan d'aide européen de 110 milliards d'euros, mis en place en 2010 pour éviter à la Grèce la faillite...

 

"Pourquoi paierions-nous ? Pour les dettes ? Mais ce ne sont pas les nôtres, ce sont celles des politiciens et du capital. Nous n'avons pas besoin de toutes ces armes que nous vendent les Français et les Allemands", explique le syndicaliste.

Le mouvement "Den plirono", qui revendique plus de 20 000 membres, est organisé. "C'est un mouvement de désobéissance, poursuit M. Polychroniadis. Nous savons que nous nous mettons hors la loi, mais si nous voulons renverser le gouvernement, il faut prendre des risques. Nous n'avons pas peur du gouvernement. S'ils veulent couper nos compteurs d'électricité, nous irons les remplacer. Nous sommes équipés pour ça."..

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

"L'UE doit avoir une ligne ferme et claire vis à vis de la répression à la Biélorussie" - LeMonde.fr

"L'UE doit avoir une ligne ferme et claire vis à vis de la répression à la Biélorussie" - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Photo:Ales Beliatski, président du centre de défense des droits de l'Homme, le 2 novembre 2011 lors de son procès à Minsk, au Bélarus (source: le courrier picard.fr)

 

Le Monde.fr - En soutien à Ales Bialiatski, arrêté depuis le 4 août 2011 à la Biélorussie. Il est accusé d'"évasion fiscale particulièrement importante". Il risque de 3 à 7 ans de prison ferme.

 

par Souhayr Belhassen, Stephane Hessel, Daniel Cohn-Bendit etJonathan Littell.

 

L'Histoire nous a lancé un défi. Nous l'avons relevé !" : peu de temps avant son arrestation début août à Minsk, Ales Bialiatski revenait avec émotion sur le travail du Centre des droits de l'homme "Viasna" qu'il dirige depuis 1996. Dans une interview, il évoque ainsi quinze ans de mobilisation dans un pays au régime liberticide. Soutien aux prisonniers politiques, lutte contre la peine de mort et combat contre la désinformation d'Etat : l'organisation est devenue une épine de plus en plus douloureuse dans le pied du régime. Particulièrement depuis l'élection présidentielle de décembre 2010, où les victimes de répression particulièrement sévère se sont vues de nouveau soutenues par l'équipe de Viasna malgré les foudres des autorités....

 ..

Si des mesures de sanctions à l'encontre du régime ont été renforcées, la Pologne, actuellement à la présidence de l'Union, a publiquement proposé de verser neuf milliards d'euros à la Biélorussie "si les conditions concernant les droits de l'homme, les libertés publiques, et la tenue d'élections démocratiques étaient respectées". Résultat : Loukatchenko remplit ses prisons, afin de détenir le plus de cartes possibles en vue d'une négociation qui s'annonce serrée pour lui.

Loukachenko, en outre, joue de son alliance avec Moscou et menace de couper les ponts avec Bruxelles. Déjà, des contrats ont été passés avec d'autres partenaires tels que la Chine, le Qatar ou encore l'Iran, qui expliquent certainement les atermoiements de l'Union européenne…

 

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Allemagne, l'idée d'un référendum a ses partisans 

En Allemagne, l'idée d'un référendum a ses partisans  | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Relayés par la presse, des élus du parti de Merkel suggèrent de consulter les Allemands sur l'aide à la Grèce. ...

 

"Des décisions aussi importantes ne peuvent être prises sans l'appui du peuple», estime Thomas Silberhorn, responsable des questions financières à la CSU. «À l'avenir, les décisions concernant l'avenir de l'Europe doivent être tranchées par référendum», renchérit Alexander Dobrindt, secrétaire général de la CSU, jugeant que ce n'est pas aux contribuables allemands «d'économiser à la place des Grecs». La Frankfurter Allgemeine Zeitung ( FAZ) s'étonne que la loi fondamentale allemande prévoie le recours au référendum pour des décisions locales, telles que la construction d'une nouvelle gare, et non pour des questions aussi cruciales que l'avenir de l'Allemagne dans l'Europe...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Grèce peut-elle sortir de la zone euro ? - LeMonde.fr

La Grèce peut-elle sortir de la zone euro ? - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Ce scénario paraît difficilement envisageable à la lumière des traités européens actuels.

 

D'après l'article 50 du traité de Lisbonne, "tout Etat membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l'Union". Si le cas se présente, le pays concerné doit notifier sa décision au Conseil européen qui sera, lui, chargé de livrer des "orientations" afin de mener à bien le processus.

Mais si la sécession volontaire est envisagée dans le droit communautaire, les textes n'évoquent jamais l'éventualité d'un abandon de la monnaie unique. La Grèce pourrait donc aujourd'hui quitter les 27 si elle le souhaitait, mais rien n'est prévu en ce qui concerne un retrait de la zone euro...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Grèce et l'Italie mettent la zone euro sous tension

L’Europe a pressé lundi l’Italie et la Grèce de clarifier leurs intentions en matières de réformes et d’économies budgétaires.

 ...

Préoccupée par l’aggravation de la crise, la Commission européenne a appelé lundi à «accélérer les travaux sur le renforcement de la capacité d’intervention du FESF», qui devaient au départ être finalisés d’ici fin novembre.

La zone euro avait décidé lors d’un sommet fin octobre de renforcer la capacité d’intervention de ce Fonds à 1.000 milliards d’euros en le transformant en mécanisme de garantie partielle des pertes éventuelles des investisseurs qui achèteront de la dette publique d’Etats en difficulté.

Objectif: endiguer la contagion de la crise de la dette, qui menace aujourd’hui directement l’Italie, troisième économie de la zone euro, après avoir emporté la Grèce, l’Irlande et le Portugal.

La situation est devenue urgente. Les taux auxquels Rome se finance se rapprochent d’un niveau jugé insoutenable dans la durée, à plus de 6% sur dix ans. Pour les mêmes raisons, la Grèce, l’Irlande et le Portugal ont dans le passé été contraints de faire appel à l’aide internationale....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Une majorité de Grecs favorables à un gouvernement d'union et à l'euro - LeMonde.fr

Une majorité de Grecs favorables à un gouvernement d'union et à l'euro - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Des négociations vont débuter en vue de former un gouvernement de coalition chargé d'adopter les mesures d'austérité nécessaires à l'obtention d'une aide financière.

...

Les deux sondages, réalisés en début de semaine auprès d'échantillons respectifs d'un millier de personnes confirment l'europhilie record des Grecs, en dépit des sacrifices imposés depuis deux ans par les créanciers de la zone euro, avec un soutien massif (78 % à 81 %) au maintien du pays dans la monnaie commune face à une minorité (11 % à 13 %) de partisans d'un retour à la drachme...

 ...

La zone euro compte rappeler lundi à la Grèce qu'elle ne recevra plus aucun centime sans s'engager clairement à réaliser les économies promises, et va se mettre au travail en parallèle pour renforcer son pare-feu financier visant à protéger si nécessaire l'Italie de la crise. Après une semaine folle où la zone euro a une nouvelle fois failli vaciller, les ministres des Finances de l'Union monétaire doivent se réunir lundi à Bruxelles à partir de 17 heures au sein de l'Eurogroupe.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Si la Grèce partait...

Si la Grèce partait... | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La sortie d'Athènes de l'UE entraînerait un nouveau bouleversement géopolitique dans les Balkans, prévient l'universitaire Georges Prévélakis. Quant à l'Union, elle devrait alors admettre son incapacité à "européaniser" un Etat membre depuis 30 ans.

Par Georges Prévélakis.

 

Pour la Grèce, ce mois de novembre 2011 marque la fin de plusieurs cycles: celui ouvert en 2009 avec l'accession de [Georges] Papandréou au pouvoir, mais, plus encore, celui amorcé en 1981, avec l'entrée de la Grèce dans la CEE qui fut suivie de la première victoire électorale du Pasok. De ces deux cycles, ne reste qu'une situation économique et sociale qui n'a rien à voir avec les rêves des européistes grecs...

 

Ce qui préoccupe la Grèce et l'Europe, c'est l'avenir. Il ne paraît pas radieux. La gestion de la crise économique par un gouvernement opportuniste et par une Europe trop absorbée par ses propres affaires a fait naître une série de crises, qui se révèlent, l'une après l'autre: économique hier, politique aujourd'hui, géopolitique peut-être demain.

Cela fait en effet quelques mois qu'un nouveau fossé se creuse entre les Grecs et l'Europe. Dans la presse, les caricaturistes grecs multiplient les références à une Allemagne nazie réincarnée par l'Union européenne. L'anti-européisme et les attitudes anti-occidentales se développent rapidement.

La nostalgie pour un passé de relative prospérité et de dignité – l'époque de la drachme -, le sentiment d'humiliation par les commentaires, souvent mal intentionnés, de la presse et des responsables européens et, last but not least, une propagande gouvernementale qui rejette la responsabilité de la politique d'austérité aux diktats supposés de l'Europe, sont autant d'éléments qui alimentent une hostilité envers l'Occident renouant avec un imaginaire historique solidement ancré dans le schisme de 1054, la 4e croisade, l'occupation nazie ou encore le soutien américain à la dictature des colonels…

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Pierre Cahuc et Stéphane Carcillo, auteurs de La machine à trier / France Inter

Pierre Cahuc et Stéphane Carcillo, auteurs de La machine à trier  / France Inter | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

L'actualité économique avec une chronique décapante de Bernard Maris à partir du portrait de Mario Draghi, le tout nouveau président de la Banque Centrale Européenne.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Angela Merkel annonce une décennie de rigueur pour l'Europe

Angela Merkel annonce une décennie de rigueur pour l'Europe | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
La chancelière allemande estime qu'il faudra à l'Europe une décennie pour assainir ses finances et sortir de la crise de la dette.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Agences de notation : pouvoir utile ou démesuré ? / France Inter

Agences de notation : pouvoir utile ou démesuré ? / France Inter | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
avec Jérôme Chartier et Stéphane Le Foll...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

«On est passés de l'Europe de la paix à celle du fric»

«On est passés de l'Europe de la paix à celle du fric» | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Pendant la campagne présidentielle, «Libération» s'invite à Hem, près de Lille.

 

«On a peur», souffle Marie-Thérèse, 69 ans. «On ne comprend pas très bien cette crise grecque, mais on voit notre porte-monnaie et on a peur.» A Hem, le G20 de Cannes paraît pourtant bien loin. En face de la mairie, on papote, entre copines, le sac de courses aux pieds, sur le parking du supermarché. Il tient lieu de place du village, dans cette ville qui n'en a pas, bâtie comme elle l'est, tout en longueur. Il est midi, ce vendredi, des retraités profitent de l'heure creuse pour remplir leur frigo et charger le coffre de la voiture. Rencontres...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Bienvenue dans l'Union forcée

Bienvenue dans l'Union forcée | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

4 novembre 2011, The Daily Telegraph, Londres

 

La France et l’Allemagne sont pour beaucoup dans la décision du Premier ministre grec Georges Papandréou de renoncer à un référendum sur le plan d’aide de l’UE et du FMI à la Grèce. Une démonstration de force brutale qui n’augure rien de bon pour l’égalité au sein de l’Union.

Cela n’aura pas surpris grand monde : la proposition, par Georges Papandréou, d’organiser un référendum sur le dernier accord d’aide européenne à la Grèce n’aura tenu que 72 heures, avant d’être poussée aux oubliettes sous la pression des Allemands et des Français.

Angela Merkel et Nicolas Sarkozy n’ont pas tenté un seul instant de maintenir la moindre façade diplomatique en lançant leur offensive musclée contre cette poussée démocratique fort embarrassante. On ne pouvait tolérer l’organisation d’un référendum grec, ont-ils martelé – et donc, le référendum n’aura pas lieu. La scène a été d’une grande violence.

 

Si l’Allemagne peut exercer sa souveraineté nationale, c’est parce qu’elle possède le poids économique nécessaire pour le faire. Les pays périphériques comme la Grèce et l’Irlande, eux, sont balayés d’un revers de la main.

Obnubilés par une seule obsession – sauver l’euro -, les élites politiques européennes ne comprennent apparemment pas que ce qui se prépare aujourd’hui, ce n’est pas une union égalitaire et toujours plus soudée, mais une alliance malheureuse dominée par un seul de ses membres. Voilà qui n’augure probablement rien de bon pour l’Union européenne au sens large...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Matinale spéciale en direct d'Athènes / France Inter

Matinale spéciale en direct d'Athènes / France Inter | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

La Grèce va-t-elle sortir de l'euro ? Le premier ministre George Papandréou a choisi de consulter la population par referendum. Le résultat de cette consultation pourrait être déterminant pour l'avenir de la zone euro.

 

France Inter a délocalisé son antenne à Athènes pour une édition spéciale de 7h à 9h animée par Patrick Cohen avec les éditorialistes de France Inter ainsi que des invités, le Vendredi 4 Novembre 2011

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Athènes abandonne l'idée du référendum - LeMonde.fr

Athènes abandonne l'idée du référendum - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'idée de cette consultation populaire, dévoilée par le premier ministre lundi soir, avait semé la consternation dans les cercles dirigeants européens.

 

La Grèce a abandonné son projet de référendum sur le plan de sauvetage financier du pays mis au point par l'Union européenne, annonce vendredi le ministère grec des finances. Le ministre Evangelos Venizélos a confirmé cette décision par téléphone à Jean-Claude Juncker, président de l'Eurogroupe, à Olli Rehn, commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, et à Wolfgang Schaüble, le ministre allemand des finances, précise le ministère dans un communiqué...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La démocratie dévaluée

La démocratie dévaluée | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Aujourd’hui, qui souhaite consulter son peuple est considéré comme une menace pour toute l'Europe. Tel est le message des marchés, et des politiques aussi depuis le 31 octobre, dénonce le rédacteur en chef de la Frankfurter Allgemeine Zeitung.

Par Frank Schirrmacher.

 

Deux jours, c’est le temps qu’aura tenu le sentiment apparent de stabilité retrouvée des élites européennes. Deux jours entre l’image de la matriarche Merkel, vers laquelle le monde entier était tourné, et celle de la dépression. Un clinicien pourrait nous dire de quoi il retourne : c’est une pathologie....

 Pourtant, avant que ne s’accélère la spirale de la panique, il serait judicieux de prendre un peu de recul pour mieux comprendre ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux. C’est le spectacle de la dégénérescence des valeurs mêmes que l’Europe était autrefois censée incarner...

 

Il n’est pas nécessaire de connaître tous les liens de cette plaisanterie avec le subconscient pour comprendre que l’on est en train d’assister à la destruction massive des principes moraux nés de l’après-guerre, au nom d’une raison économique et financière supérieure. De tels processus se développent en sous-main, ils œuvrent à la lisière de la conscience, parfois pendant des décennies, jusqu’à accoucher d’une nouvelle idéologie. Il en toujours été ainsi lors des phases d’incubation des grandes crises autoritaristes du XXe siècle...

 ...

Papandréou n’a pas seulement raison de faire ce qu’il fait, il montre aussi une voie à l’Europe. L’Europe devrait tout faire pour convaincre les Grecs que sa solution est la bonne. Pour cela, elle devrait aussi s’en convaincre. Pour les autres pays européens aussi endettés que la Grèce, il s’agirait d’un excellent moyen de faire preuve de lucidité et de s’assurer du prix qu’ils sont prêts à payer au nom d’une Europe unie.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

G20 : Sarkozy salue la "prise de conscience" de la Grèce - LeMonde.fr

G20 : Sarkozy salue la "prise de conscience" de la Grèce - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Dans la foulée, Angela Merkel a déclaré attendre des actes plutôt que des annonces de la part des Grecs.

Concernant l'Europe, "il faut absolument que la zone euro envoie au monde entier un message de crédibilité", a-t-il dit. Le chef de l'Etat a précisé que les "choses" progressaient en Grèce et que les dirigeants suivaient la situation avec beaucoup d'attention. Il a également rappelé sa confiance dans la force de l'économie italienne, ajoutant que la France avait plaidé à nouveau devant ses partenaires du G20 pour la mise en place d'une taxe sur les transactions financières mais que certains pays y étaient très opposés. Un groupe de pays leaders dans ce domaine sera créé, a-t-il confirmé...

more...
No comment yet.