Union Européenne, une construction dans la tourmente
7.2K views | +0 today
Follow
Union Européenne, une construction dans la tourmente
L'Union Européenne à travers l'actualité, les réflexions et les débats.
Curated by Vincent DUBOIS
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les banques centrales unies pour soulager l’Europe - LeMonde.fr

Les banques centrales unies pour soulager l’Europe - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Elles se sont engagées à fournir plus facilement des liquidités aux banques européennes en mal de dollars.

 

"Cette décision montre que la crise de la zone euro est en train de contaminer l'ensemble du système financier mondial, juge Philippe Waechter, économiste chez Natixis AM. Mais ce geste rassure avant tout, car c'est un signal fort et la preuve que les banquiers centraux prennent le leadership de la gestion de crise." Les banques centrales européennes, américaine (Fed), anglaise, japonaise, canadienne et suisse vont fournir plus facilement des liquidités aux banques en mal de dollars. Principalement en baissant les taux auxquels les établissements financiers pouvaient déjà se refinancer en dollars à travers des dispositifs de crise...

A travers ces dispositifs, les banques européennes sont visées. Elles se sont beaucoup endettées en billet vert sur le marché monétaire américain et peinent à refinancer leur dette en dollars.
D'où le spectre d'une crise de liquidités et d'une paralysie du marché interbancaire. Avec, au final, la crainte d'accroître les difficultés de financement des ménages et des entreprises – les banques françaises ont déjà réduit les prêts au secteur aéronautique, faute de dollar....

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Paris et Berlin, l'impossible entente - LeMonde.fr

Paris et Berlin, l'impossible entente - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Nicolas Sarkozy exige un mécanisme de solidarité pour sauver l'euro, en échange de règles budgétaires plus dures.

 

Il n'y aura pas de percée décisive entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel pour sauver l'euro et reformer les traités européens avant le discours de Toulon du chef de l'Etat jeudi 1er décembre et celui de la chancelière le lendemain. C'est la prévision de l'Elysée. Les deux dirigeants se sont entretenus au téléphone mardi dans l'après midi, sans surmonter leurs désaccords.

Mme Merkel insiste sur l'orthodoxie budgétaire, tandis que M. Sarkozy réclame en contrepartie une solidarité financière entre pays européens. Peu importe le vecteur, la Banque centrale européenne (BCE), des euro-obligations (pour mutualiser la dette européenne) ou le renforcement réel du fonds européen de stabilité financière (FESF). Ce désaccord complique les préparatifs du conseil européen des 8 et 9 décembre, à Bruxelles, alors que M. Sarkozy et Mme Merkel se sont engagés à faire des propositions d'ici là.

"La survie de la zone euro est en jeu. Nous n'allons pas assez vite, car la crise galope. Les Allemands ne veulent jamais taper suffisamment fort suffisamment tôt", s'afflige-t-on à Paris. À Berlin, on refuse de céder à l'"hystérie" des marchés et de faire payer le contribuable allemand sans qu'il ait droit de regard sur les gouvernements laxistes. Paris s'inquiète d'une Allemagne obnubilée par ses considérations de politique intérieure...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La zone euro cherche à augmenter rapidement les ressources du FMI - LeMonde.fr

La zone euro cherche à augmenter rapidement les ressources du FMI - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it

Le Monde.fr - Selon des sources européennes, le FMI pourrait être mis à contribution pour que la BCE puisse venir en aide, indirectement, aux pays de la zone euro en difficulté. L'une des options envisagées serait que l'institution de Francfort, via les banques centrales nationales, prête des fonds au FMI pour que ce dernier les prête ensuite à l'Italie ou à l'Espagne, ont précisé ces sources. Ce système permettrait de ne pas violer les traités européens, qui stipulent que la BCE ne peut pas financer directement la dette des Etats...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'Union européenne s'oriente vers de nouvelles sanctions en Syrie - LeMonde.fr

L'Union européenne s'oriente vers de nouvelles sanctions en Syrie - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Ce dixième train de mesures, dont l'objectif est "de couper l'accès aux financements du régime" sera soumis jeudi à Bruxelles à l'adoption des ministres des affaires étrangères européens.

 

...

Face à la répression qui continue, le ministre des affaires étrangères français, Alain Juppé a de nouveau affirmé la nécessité de créer des "corridors humanitaires [...] seule façon d'alléger à court terme le martyre des populations". Il va falloir convaincre l'ONU, peu enthousiaste à l'idée de mettre en place cette demande de l'opposition syrienne. Pour M. Juppé, les jours du régime "sont comptés", même s'il reconnaît que "les choses avancent lentement".

Dans la foulée des sanctions économiques de la Ligue arabe, l'Union européenne va elle aussi durcir son régime de mesures destinées à couper les sources de financement du régime syrien, dans les secteurs des finances, du gaz et du pétrole, selon des sources diplomatiques. Outre le gel des avoirs d'au moins onze nouvelles sociétés, l'UE va interdire de visa et geler les avoirs de douze personnes supplémentaires.

Les exportations vers la Syrie des équipements clés à destination de l'industrie du pétrole et du gaz et de logiciels permettant la surveillance des communications sur Internet et téléphoniques seront interdites. Les investissements favorisant la construction de nouvelles centrales électriques le seront également...

 

+ encadré: Des experts de l'ONU dénoncent des crimes contre l'humanité.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Moody's avertit que les notes de tous les pays européens sont menacées - LeMonde.fr

Moody's avertit que les notes de tous les pays européens sont menacées - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'agence de notation considère que les notes de tous les pays de l'eurozone sont menacées, "en l'absence de mesures politiques pour stabiliser les marchés".

 

L'aggravation rapide de la crise de la dette dans la zone euro menace les notes de solvabilité de tous les pays européens, a averti dimanche l'agence d'évaluation financière américaine, Moody's. Dans un "commentaire spécial" sur les pays européens, l'agence indique qu'elle considère toujours que la zone euro maintiendra son unité sans autre défaillance que celle de la Grèce, mais note que même ce "scénario 'positif' est porteur de conséquences très négatives pour les notes" des Etats européens.

L'agence, qui a récemment averti que la France pourrait perdre son "triple A", lui permettant d'emprunter à des taux avantageux sur les marchés, indique ainsi clairement qu'aucun pays, même parmi ceux jugés les plus solides, comme les Pays-Bas, l'Autriche, la Finlande, voire l'Allemagne, n'est à l'abri d'un abaissement de note.

 

"L'aggravation ininterrompue de la crise de la dette publique et des banques de la zone euro menace la qualité de crédit de tous les pays européens, écrit l'agence. Alors que la zone euro dans son ensemble possède une force économique et financière énorme, la faiblesse de ses institutions continue d'entraver la résolution de la crise et de peser sur les notes. En l'absence de mesures politiques qui stabiliseraient la situation des marchés à court terme, ou de stabilisation de ces marchés pour toute autre raison, le risque de crédit [associé aux pays européens] va continuer de monter."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Zone euro : les marchés s'attaquent à l'Allemagne - LeMonde.fr

Zone euro : les marchés s'attaquent à l'Allemagne - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Jusqu'ici cantonnée aux économies "périphériques" (Irlande, Grèce...), la frilosité des investisseurs s'est déplacée sur des pays plus importants. Jusqu'a menacer l'Allemagne.

 

Si même l'Allemagne n'est plus épargnée par les marchés, il y a de quoi s'inquiéter pour l'avenir de la zone euro. C'est en tout cas ce qui ressort des commentaires d'économistes après l'adjudication ratée de titres de dette allemands mercredi : pas moins de 40 % des titres mis sur le marché par le gouvernement allemand n'ont en effet pas trouvé preneur...

 

Après avoir fui la périphérie, les investisseurs désertent désormais le cœur de l'Europe, et cette absence est de très mauvais augure pour l'avenir de la zone euro. Si les rendements faibles offerts par l'Allemagne finissent par rebuter même les investisseurs à la recherche d'une valeur refuge inébranlable, c'est surtout la position inflexible du pays sur le rôle de la BCE qui inquiète.

Le gouvernement d'Angela Merkel s'est montré prêt à envisager une modification des traités européens afin de permettre la mise en œuvre de mesures en faveur d'une meilleure surveillance des politiques budgétaires. Mais Berlin n'envisage toujours pas d'élargissement du rôle de la BCE. Et encore moins que celle-ci puisse se doter du statut de prêteur en dernier ressort, qui lui permettrait de garantir qu'aucun pays de la zone euro ne fera défaut...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le point sur la crise de la zone euro en quelques clics - LeMonde.fr

Le point sur la crise de la zone euro en quelques clics - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Un choix d'articles parus récemment sur Le Monde.fr pour mieux comprendre les dernières évolutions de la crise.

Le feuilleton de la crise de la zone euro a connu son plus récent épisode, jeudi 24 novembre, avec le mini-sommet organisé à Strasbourg autour de la chancelière allemande, Angela Merkel, du chef de l'Etat français, Nicolas Sarkozy et du président du conseil italien, Mario Monti. L'enjeu : faire bloc face aux marchés et tenter d'avancer sur les dossiers qui bloquent.

Voici quelques articles (liens) parus sur Le Monde.fr ces derniers jours, pour mieux comprendre le déroulement des événements:

 

- Sur l'avancée des négociations européennes;

 

- Sur le contexte de crise;

 

- Sur les solutions avancées pour sortir de la crise;

 

- Sur la relation franco-allemande.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La zone euro est-elle au bord du gouffre ? - LeMonde.fr

La zone euro est-elle au bord du gouffre ? - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Dans un chat sur Le Monde.fr, Philippe Ricard, correspondant du "Monde" à Bruxelles, décrypte les enjeux des semaines à venir pour le sauvetage de la zone euro.

Extraits:

Les divergences sont effectivement très profondes en ce qui concerne le rôle de la Banque centrale européenne (BCE) dans la gestion de la crise, mais, à moins d'un accident comme la faillite de la Grèce, le cœur de la zone euro a sans doute encore quelques semaines ou mois devant lui pour tenter de trouver une parade à l'aggravation des événements...

Pouvez-vous expliquer simplement ce que veut dire "monétisation de la dette des pays" par la BCE ? Cela consisterait à faire en sorte que la BCE rachète en quelque sorte de la dette des Etats en difficulté. Elle le fait déjà depuis mai 2010 en faveur de la Grèce, du Portugal et de l'Irlande dans un premier temps, puis de l'Italie et de l'Espagne depuis l'été 2011, mais dans des proportions qui restent limitées. L'idée défendue par la France, entre autres, serait que ses interventions soient considérablement amplifiées pour aligner l'action de la BCE sur celle de la Réserve fédérale américaine [banque centrale]. En comparaison, la BCE a racheté pour quelque 200 milliards d'euros de dettes des Etats en difficulté, alors que la Fed détiendrait plus de six fois ce volume de dettes américaines.

L'Allemagne s'oppose à l'extension de ces rachats en considérant que les traités européens interdisent à la BCE de faire tourner la planche à billets pour soutenir les Etats membres de la zone euro....

 

Les euro-obligations seraient des obligations émises en commun par l'ensemble des Etats de la zone euro. Cela reviendrait à mutualiser la dette publique des pays de la zone euro et permettrait à la plupart d'entre eux de se financer à des coûts moindres qu'actuellement. Seuls l'Allemagne et les pays les mieux notés pourraient voir leurs taux d'intérêt légèrement augmenter avec ce dispositif. C'est l'une des raisons qui expliquent l'opposition de Mme Merkel à cette solution...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Elargissement de l'UE : la France juge urgent de ne pas se hâter - LeMonde.fr

Elargissement de l'UE : la France juge urgent de ne pas se hâter - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Paris soutient l'attribution du statut de candidat, sous condition, à la Serbie, mais dit non à la Turquie.

 

La France a précisé sa stratégie, mercredi 23 novembre, en matière d'élargissement. Paris demande la prise en compte de la "capacité d'absorption" de l'UE et "l'impératif de consolidation interne". Le ministre des affaires étrangères, Alain Juppé, a abordé cette question au cours du conseil des ministres. "Pour que cette politique [d'élargissement] demeure un atout, elle doit être maîtrisée, en prenant en compte la situation actuelle de l'Union", précise le compte-rendu publié dans la foulée.

Traduction : la crise majeure de l'UE, qui met au jour les faiblesses de son intégration politique, impose une très grande prudence dans la poursuite de l'élargissement vers l'est et le sud-est. Cette mise au point intervient à l'approche du Conseil européen du 9 décembre, où les chefs d'Etat de gouvernement se prononceront sur les relations avec les pays des Balkans occidentaux et la Turquie...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

L'autre notation des marchés : le "spread" franco-allemand - LeMonde.fr

L'autre notation des marchés : le "spread" franco-allemand - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Le "spread" est un indicateur permettant de comparer le rendement de la dette française avec celui de la dette allemande.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Grèce, Argentine : ressemblances et dissemblances - LeMonde.fr

Grèce, Argentine : ressemblances et dissemblances - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Le psychodrame grec comporte des similitudes avec la crise qui a poussé l'Argentine au défaut en 2001 : dévaluation impossible, dégradation de la compétitivité, explosion de la dette, fraude fiscale, intervention du FMI...
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La Belgique échoue à nouveau à former un gouvernement - LeMonde.fr

La Belgique échoue à nouveau à former un gouvernement - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Les négociations entre les partis libéraux et le parti socialiste achoppent sur le projet de budget fédéral pour 2012.

...

L'Open VLD a ainsi jugé dimanche "insuffisantes" les nouvelles propositions budgétaires d'Elio Di Rupo et a fustigé "un scénario déséquilibré qui ne favorisera pas l'augmentation du taux d'activité nécessaire à la préservation de notre prospérité". Les libéraux francophones ont aussi jugé qu'il y avait trop de taxes de nature à pénaliser les petites et moyennes entreprises et à grever l'activité économique. En revanche, les autres formations (socialistes francophones et néerlandophones, chrétiens démocrates flamands et centristes francophones) sont globalement prêts à soutenir les dernières propositions du premier ministre pressenti.

Le roi des Belges, Albert II, avait pourtant souligné la semaine dernière "l'urgence" d'aboutir à un accord sur la formation d'un gouvernement. La Belgique est sans gouvernement de plein exercice depuis avril 2010 et elle voit ses taux d'emprunt obligataire grimper à des niveaux records dans le contexte de la crise de la dette...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les grandes manoeuvres s'engagent pour une révision des traités européens - LeMonde.fr

Les grandes manoeuvres s'engagent pour une révision des traités européens - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - La zone euro est à feu et à sang, mais les Européens s'écharpent au sujet d'une nouvelle réforme des traités. L'Allemagne souhaite une intégration européenne renforcée qui hérisse le Royaume-Uni.

 

..En réalité, le Royaume-Uni est dans une position de plus en plus intenable vis-à-vis de l'Union européenne (UE). D'un côté, M. Cameron implore les Européens de faire tout ce qu'ils peuvent pour éviter l'implosion de l'euro, et son impact sur une économie britannique elle-même chancelante : il suggère aux Etats de l'euro de faire un sursaut d'intégration. De l'autre, le premier ministre britannique se méfie d'une Europe à deux vitesses, susceptible de laisser le Royaume-Uni isolé face à une Union monétaire consolidée si elle parvient un jour à surmonterla crise.Un risque pris d'autant plus au sérieux par le Royaume-Uni que l'Allemagne et la France veulent renforcer la régulation de la finance, au détriment, craignent les Britanniques, de la City de Londres. M. Cameron a martelé à Berlin son opposition à la taxe sur les transactions financières, chère à Mme Merkel et à Nicolas Sarkozy. De surcroît, en cas de réforme des traités, le premier ministre conservateur prévient qu'il risque d'être soumis à la pression des eurosceptiques de son parti qui exigent d'ores et déjà de rapatrier à Londres certains pouvoirs transférés à Bruxelles...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Le "fonds de sauvetage" de la zone euro est à bout de souffle - LeMonde.fr

Le "fonds de sauvetage" de la zone euro est à bout de souffle - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Les Européens comptent sur le FMI et la BCE pour augmenter la force de frappe du "fonds de sauvetage", qui dispose encore de 250 milliards d'euros.

 

A ce jour, sur une enveloppe initiale de 440 milliards d'euros, le fonds de sauvetage de la zone euro dispose d'un peu plus de 250 milliards non encore affectés, compte tenu des plans d'aide engagés en faveur de la Grèce, du Portugal, et de l'Irlande. Ce montant ne couvrirait même pas les besoins de refinancement de l'Italie pour la seule année 2012. Il est largement insuffisant pour donner au fonds une quelconque force dissuasive, en dépit des nouveaux outils dont il dispose pour, entre autres, acquérir de la dette des pays en difficulté.

A elle seule, depuis mai 2010, la Banque centrale européenne (BCE) a racheté plus de 200 milliards d'euros d'obligations des pays sous pression...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La zone euro s'apprête à débloquer un prêt vital pour la Grèce - LeMonde.fr

La zone euro s'apprête à débloquer un prêt vital pour la Grèce - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - "Les conditions sont réunies pour verser cette aide compte tenu des engagements par écrit de tous les chefs de parti en Grèce", a pour sa part estimé le ministre des finances luxembourgeois.

 

La zone euro va débloquer une tranche de prêts de 8 milliards d'euros à la Grèce, vitale pour éviter au pays de se retrouver en faillite d'ici le 15 décembre, a affirmé, mardi 29 novembre, à Bruxelles, la ministre des finances autrichienne, Maria Fekter, en marge d'une réunion avec ses homologues de l'Union monétaire....

 

Le Luxembourg a par ailleurs proposé mardi qu'on puisse exclure à l'avenir de la zone euro les pays bénéficiant d'une aide extérieure qui ne mettent pas en œuvre les mesures d'économies exigées en contrepartie. "Nous avons besoin de stabilité et de confiance [dans la zone euro], c'est la raison pour laquelle nous devons aider la Grèce, peut-être aussi d'autres Etats, avec aussi de conditions très strictes", a plaidé le ministre des finances du duché.

Le Luxembourg reprend ainsi à son compte une idée qui avait d'abord été avancée en septembre par les Pays-Bas et présentée comme "la sanction ultime"...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Zone euro : Paris ne croit pas à un accord rapide avec Berlin

Sauf improbable rebondissement, Paris ne table pas sur l’annonce d’un accord franco-allemand sur le sauvetage de l’euro pour le discours de Toulon de Nicolas Sarkozy consacré à l'Europe, jeudi 1er décembre au soir. Pas plus que lors du discours prévu, le lendemain, de la chancelière allemande, Angela Merkel.

Les désaccords entre les deux capitales sont profonds et ne seront pas résolus par le coup de téléphone que se doivent se passer, mardi après-midi, Angela Merkel, et le chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy : les Allemands insistent essentiellement sur l’orthodoxie financière, exigeant un "super-Maastricht"...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Les six pays triple A de la zone euro pourraient faire emprunt commun - LeMonde.fr

Les six pays triple A de la zone euro pourraient faire emprunt commun - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Allemagne, France, Finlande, Pays-Bas, Luxembourg et Autriche pourraient émettre des "obligations d'élite".

 

Berlin jusqu'ici très opposé à tout projet d'euros-obligations - des obligations émises pour l'ensemble des membres de la zone euro - envisagerait désormais de lancer des emprunts pour le compte des six pays de la zone euro notés triple A. Outre l'Allemagne, seraient concernés la France, la Finlande, les Pays-Bas, le Luxembourg et l'Autriche. C'est ce qu'affirme, lundi 28 novembre, le site Internet du quotidien Die Welt. Le Royaume-Uni, qui n'est pas membre de la zone euro, pourrait y être associé. Surnommés "obligations d'élites", ces titres pourraient être émis avec un taux compris entre 2 % et 2,25 %, affirme le journal.

Le ministère des finances allemand a démenti dans la matinée cette information. Néanmoins, depuis l'échec de l'émission d'obligations allemandes, mercredi 23 novembre, et le sommet de Strasbourg, le lendemain, entre Angela Merkel, Nicolas Sarkozy et le premier ministre italien Mario Monti, les réflexions semblent s'accélérer en Allemagne pour présenter un plan de sortie de crise, avant même le prochain Conseil européen des 8 et 9 décembre.

Dimanche 27 novembre, l'hebdomadaire dominical Die Welt am Sonntag affirmait que la France et l'Allemagne envisageaient la mise en place d'un pacte de stabilité limité à quelques pays de la zone euro. Ce pacte, qui ne concernerait que les pays volontaires au sein de la zone euro, serait juridiquement proche de l'accord de Schenghen sur la libre circulation des personnes qui ne concerne que vingt-deux pays européens...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Zone euro : vers un pacte de stabilité limité à certains pays ? - LeMonde.fr

Zone euro : vers un pacte de stabilité limité à certains pays ?  - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Selon des sources médiatiques, Paris et Berlin veulent mettre en oeuvre rapidement un nouveau pacte exclusif entre la France, l'Allemagne et certains pays, sur le modèle de l'accord de Schengen.

 

Selon l'hebdomadaire allemand Der Spiegel, à paraître lundi, l'effet levier envisagé pour multiplier les moyens du Fonds de secours de la zone euro (FESF) sera plus faible que prévu, le chef du Fonds Klaus Regling s'attendant au mieux à obtenirle triplement des moyens restants.Selon le journal qui ne cite pas de source, l'effet levier prévoyait à l'origine un quadruplement, voire un quintuplement des fonds pour lever 1 000 milliards d'euros. En cause : le renoncement de certains contributeurs, notamment asiatiques, qui demandent à participer, ceux-ci reprochant au Fonds de manquer de moyens propres, explique le Spiegel. Le Fonds européen de stabilité financière, créé par la zone euro au printemps 2010, est doté de garanties des Etats membres qui lui permettent de prêter jusqu'à 440 milliards d'euros aux pays fragiles.

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Standard and Poor's dégrade d'un cran la note de la Belgique à AA - LeMonde.fr

Standard and Poor's dégrade d'un cran la note de la Belgique à AA - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'agence de notation Standard and Poor's a mis en avant le risque que le Royaume, déjà très endetté, doive de nouveau intervenir pour soutenir son secteur financier.
more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

En Allemagne, des fondamentaux solides mais pas inébranlables - LeMonde.fr

En Allemagne, des fondamentaux solides mais pas inébranlables - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Berlin, érigé depuis des années comme le chantre de la vertu économique, n'est plus épargné par les répercussions de la crise de la zone euro.

 

Pour Sabine Le Bayon, économiste spécialiste de l'Allemagne à l'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), le pays mérite "à court terme" sa position de locomotive de l'Europe par de nombreux atouts : un taux de chômage inférieur à 7 %, un déficit public de l'ordre de 1 %, et un taux de croissance qui devrait avoisiner les 3 % en 2011.

Mais le modèle est imparfait...

 

La forte hausse de la dette allemande a été tolérée car elle était destinée à aider temporairement les banques. "Mais le système financier représenterait une menace potentielle si l'Etat allemand était de nouveau amené à lui venir en aide" note Mme Le Bayon, soulignant toutefois que ce ratio dette publique / PIB, bien qu'élevé, sera le seul de toute la zone euro à diminuer en 2011.

Du côté de l'emploi, l'Agence fédérale pour l'emploi recensait 2 737 000 chômeurs en octobre, un nombre en baisse par rapport au mois précédent. Une performance remarquable, dont la contrepartie est une très forte flexibilité du marché du travail non sans conséquences sur la précarité...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Réformer la BCE, seule solution pour répondre à la crise ? - LeMonde.fr

Réformer la BCE, seule solution pour répondre à la crise ?  - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - La plupart des membres de la zone euro s'accordent sur le principe d'une plus étroite collaboration économique. Mais le rôle joué par la BCE dans cette nouvelle architecture pose problème.

Mercredi en fin de matinée, la Commission européenne a officiellement proposé, en marge de sa note de travail sur les euro-obligations, un renforcement de la surveillance budgétaire des pays de la zone euro. Parmi les pistes évoquées, l'obligation pour chaque gouvernement de communiquer à l'avance les projets de budget à la Commission, projets qui seraient examinés et éventuellement retoqués par Bruxelles...

La ligne tracée est claire : une surveillance plus étroite que celle imposée par le Pacte de stabilité et de croissance apparaît désormais comme un argument à même de rassurer les agences de notation et les marchés, rendus extrêmement volatils par les risques de contagion de la crise au sein de la zone euro...

 

La création du Fonds de secours financier européen (FESF) avait été décidée pour contourner l'impossibilité de la BCE d'être prêteur en dernier ressort. Or le FESF remplit mal sa mission, et ce pour plusieurs raisons. "Le FESF souffre d'un problème de ressources, explique Thomas Costerg, économiste chez Standard Chartered à Londres. L'Allemagne, le principal garant, tient à son triple A et ne souhaite pas augmenter ses garanties au Fonds."

 

Pour autant, conférer à la BCE un statut proche de celui de la Federal Reserve américaine suffira-t-il à enrayer la crise ? Rien n'est moins sûr, estime dans une note interne George Magnus, économiste chez UBS. "Alors qu'un renforcement des mécanismes budgétaires, des procédures et des sanctions, ainsi qu'une meilleure coordination des politiques fiscales sont déjà en discussion, une eurozone viable et stable nécessiterait des institutions plus robustes, avec un pouvoir exécutif fort", estime-t-il. Sa suggestion : créer une agence de la dette européenne, qui aurait "mandat pour transformer les obligations souveraines de chaque pays en obligations européennes."...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Après Moody's, Fitch accentue la pression sur le triple A de la France - LeMonde.fr

Après Moody's, Fitch accentue la pression sur le triple A de la France - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - L'agence de notation indique que la France pourrait voir sa note remise en cause en cas d'aggravation de la crise en zone euro.

 

..."le AAA de la France serait en danger", en cas d'intensification de la crise de la zone euro. Celle-ci qui provoquerait un ralentissement économique plus prononcé en France et en Europe et contraindrait le pays à venir en aide à ses banques.

Selon l'agence, la France mérite son AAA actuel au regard de son économie diversifiée et à haute valeur ajoutée, d'une assiette fiscale large et stable, mais le pays pourrait être contraint à des mesures supplémentaires en matière budgétaire s'il veut atteindre son objectif de déficit de 3 % du PIB en 2013, comme s'y est engagé le gouvernement. Et ce, même si le dernier plan d'austérité adopté par la France "a renforcé la crédibilité" du programme du gouvernement pour la réduction du déficit, prévient l'agence de notation détenue par la holding française Fimalac...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

Paris admet que la BCE ne peut se transformer en prêteur en dernier ressort - LeMonde.fr

Paris admet que la BCE ne peut se transformer en prêteur en dernier ressort - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - La question du rôle de la BCE pourrait être débattue lors d'un mini-sommet prévu jeudi à Strasbourg. Paris et Berlin envisagent de modifier les traités européens.

 

Faire de la Banque centrale européenne un prêteur en dernier ressort est la meilleure solution pour éviter la contagion de la crise des dettes en zone euro mais les traités européens l'interdisent, déclare, mercredi 23 novembre, le ministre des finances français, François Baroin. "Nous considérons et nous avons toujours considéré (...) qu'une banque centrale a comme responsabilité évidemment de soutenir l'activité économique de la zone dont elle a la charge", a-t-il dit lors d'une conférence à Paris. Mais, a-t-il ajouté, "la Banque centrale européenne est indépendante".

"La meilleure réponse pour éviter la contagion à des pays comme l'Espagne ou l'Italie, c'est, pour les Français, une intervention, une possibilité d'intervention ou une annonce d'intervention d'un prêteur en dernier ressort qui serait constitué par la Banque centrale européenne. Aujourd'hui, ce n'est pas possible", a-t-il poursuivi. "Les traités européens ne le permettent pas", a dit François Baroin, et l'Allemagne, qui a en mémoire depuis soixante-dix ans le risque lié à l'inflation, n'y est pas favorable...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La zone euro, nouvelle victime du "consensus de Washington" ? - LeMonde.fr

La zone euro, nouvelle victime du "consensus de Washington" ? - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Dublin, Lisbonne et Athènes ont fait voeu d'austérité pour obtenir l'aide du FMI et de l'Europe. C'est désormais au tour de Rome.

 

Dans quelques jours, les "cow-boys" de Washington s'installeront à Rome. C'est à la fin du mois de novembre que l'équipe des experts du Fonds monétaire international (FMI) est attendue dans la capitale italienne, avec sur ses talons celles de la Commission européenne et de la Banque centrale européenne (BCE).

Le trio veut s'assurer que Mario Monti, le tout nouveau président du conseil et ministre de l'économie italien, met bien en oeuvre la cure d'austérité censée éponger la dette pléthorique de plus de 1 900 milliards d'euros qui asphyxie son pays. Et menace la zone euro dans son ensemble.

 

Certains y voient le retour du "consensus de Washington" , cette école de pensée libérale théorisée par l'économiste américain John Williamson en 1989, dans la ligne de l'école de Chicago. Après s'être imposée en Amérique latine et en Asie dans les années 1980 et 1990, elle serait en train de se propager à la zone euro, alors qu'elle semblait pourtant enterrée. Terrassée par le retour en grâce d'un keynésianisme planétaire destiné à sortir les pays occidentaux de la pire crise de l'après-guerre.

Mais après les plans de relance de plusieurs centaines de milliards, le principe de réalité semble s'être imposé. Peu importe les grèves et les manifestations des "indignés", la Grande-Bretagne hier, la France et la Belgique demain, doivent assainir leurs finances pour regagner la confiance de leurs créanciers....

 

Pour Daniel Cohen, un "urgentiste de la dette" qui s'est penché sur le cas de l'Equateur et plus récemment de la Grèce, les mesures imposées aux Etats malades de la zone euro ne sont pas exactement un copié-collé du "consensus de Washington"... c'est bien pire. "Cela ressemble aux politiques des années 1930", l'époque de la Grande Dépression, s'alarme-t-il.

...

more...
No comment yet.
Scooped by Vincent DUBOIS
Scoop.it!

La débâcle socialiste offre une majorité absolue à Mariano Rajoy en Espagne - LeMonde.fr

La débâcle socialiste offre une majorité absolue à Mariano Rajoy en Espagne - LeMonde.fr | Union Européenne, une construction dans la tourmente | Scoop.it
Le Monde.fr - Le Parti populaire obtient une majorité absolue de 186 sièges au Congrès. Les socialistes n'en conservent que 110, perdant 4,5 millions d'électeurs.

 

Le conservateur Mariano Rajoy sera le prochain président du gouvernement espagnol. Le Parti populaire (PP), qu'il préside, a remporté les élections législatives qui avaient lieu dimanche 20 novembre, avec une majorité absolue de 186 sièges, sur les 350 que compte le Congrès des députés. C'est la majorité la plus importante qu'ait obtenu le PP depuis sa création, en 1989. Le PP arrive en tête dans 45 des 52 circonscriptions espagnoles.

Mariano Rajoy a lancé un appel à l'union des Espagnols dimanche soir. Il a indiqué vouloir être "le président de tous" pour "faire la guerre à la crise", il a appelé à un "effort de tous" car "il n'y aura pas de miracle". Le président du PP définira plus précisément, lundi 21 novembre, les principaux axes de son action. En application de la Constitution, la passation de pouvoir entre le socialiste José Luis Rodriguez Zapatero et lui ne devrait pas intervenir avant la mi-décembre...

more...
No comment yet.