Bretagne
28 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Le Roux Anne-Gaëlle
Scoop.it!

Carlos Ghosn, de l'importance d'être distant

Carlos Ghosn, de l'importance d'être distant | Bretagne | Scoop.it
En quelques semaines, le PDG de Renault et de Nissan s’est séparé de ses deux bras droits en France et au Japon. Portrait d’un manageur hors norme et, plus que jamais, seul aux commandes.
more...
No comment yet.
Rescooped by Le Roux Anne-Gaëlle from Économie de proximité
Scoop.it!

L’économie bretonne est-elle en danger ?

L’économie bretonne est-elle en danger ? | Bretagne | Scoop.it
La révolte des « bonnets rouges » contre l’écotaxe, la multiplication des fermetures de sites symbolisent-ils l’irrémédiable déclin économique de la région ?

Via Franck Dupessey Pro
more...
No comment yet.
Scooped by Le Roux Anne-Gaëlle
Scoop.it!

E.BREIZH EST SUR PLANETVEO ! - e Breizh.net

E.BREIZH EST SUR PLANETVEO ! - e Breizh.net | Bretagne | Scoop.it
Trugarez e pep yezh d'al lec'hienn Planetveo... Merci dans toutes les langues à Planetveo, voyagiste qui, depuis aujourd'hui,...
more...
No comment yet.
Scooped by Le Roux Anne-Gaëlle
Scoop.it!

BREIZATAO - Libérer l'économie bretonne de l'État Français

BREIZATAO - Libérer l'économie bretonne de l'État Français.
more...
No comment yet.
Rescooped by Le Roux Anne-Gaëlle from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Ils s’invitent au fast-food mais ne restent pas déjeuner - Paysan Breton

Ils s’invitent au fast-food mais ne restent pas déjeuner - Paysan Breton | Bretagne | Scoop.it

« Notre objectif n’est pas de vous bloquer, ni de vous empêcher de travailler mais de vérifier l’origine des viandes que vous servez aux consommateurs » précise Pierre Lec’hvien, président de la CR 22, aux responsables des enseignes contrôlées. Une douzaine d’aviculteurs se sont réunis mardi 29 octobre à Langueux (22) afin de constater la provenance des produits utilisés. « Cette action est la suite logique de notre descente chez Farmor à Saint-Agathon (22) fin juillet. On y avait trouvé 90 % de volaille brésilienne dans les frigos (cf Paysan Breton du 26 juillet) », déclarent les éleveurs.

 

Transformé en France

 

Le directeur du McDo a autorisé quelques producteurs à vérifier les produits dans la chambre froide. « Nous avons constaté que le bœuf était d’origine irlandaise et française. Le poulet, quant à lui, est transformé en France, ce qui suppose une viande d’importation provenant du Brésil. »
Le responsable du Quick a refusé d’ouvrir les portes de son frigo aux éleveurs. Mais après négociation, a fourni les étiquettes d’origine des produits servis dans son enseigne. Le constat est le même que chez son concurrent. Le bœuf est d’origine irlandaise et française, alors que le poulet est transformé en France.

 

KFC, la note d’espoir

 

Cette tournée s’est terminée chez KFC, le spécialiste des préparations à base de poulet. « Nous finissons sur une bonne note. Mis à part les filets de poulet d’origine polonaise, le reste des produits provient de chez Doux à Châteaulin », rapporte Pierre Lec’hvien. Le responsable de KFC précise : « Nous avons signé un accord avec Gastronome pour 2 000 tonnes de poulet cette année. Les approvisionnements devraient démarrer dans les semaines à venir pour l’ensemble des restaurants du territoire. » Il faut espérer que cette initiative donne des idées aux deux autres établissements.
«  On considère que la mission est accomplie par rapport à ce que l’on recherchait. On a confirmation que certaines enseignes utilisent bien de la viande étrangère. En tant qu’éleveurs, on s’y attendait. Maintenant il faut que le consommateur soit informé de ce qu’il mange et de l’impact direct ou indirect sur l’emploi dans notre région », conclue le président de la CR 22.
Nicolas Goualan


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Le Roux Anne-Gaëlle from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Breizh Cola: quand les sodas du terroir défient le géant Coca-Cola

Breizh Cola: quand les sodas du terroir défient le géant Coca-Cola | Bretagne | Scoop.it

Direction Paname. Pour son dixième anniversaire, Breizh Cola part à l'assaut des supermarchés parisiens. Fruit de la collaboration entre Stéphane Kerdodé et Eric Ollive, cadres de la brasserie Lancelot, le Cola du Phare Ouest a réussi, en une décennie, à s'imposer sur son marché. Elaboré à partir d'arômes du fruit des arbres de Cola, puis mélangés à de l'eau enrichie en CO2, avec quelques acidifiants, ainsi qu'un zeste de caféine et de caramel, ce "cola breton" peut en effet se targuer d'avoir réussi à conquérir 15% du marché des colas dans les cinq départements de l'ouest de la France, juste derrière... l'américain Coca-Cola.

Si Breizh Cola est le premier cola régional à avoir vu le jour, en 2002, la marque a depuis fait des émules. Corsica Cola sur l'île de Beauté, Fada Cola à Marseille, Berry Cola dans l'Indre, Bougnat Cola en Auvergne, Meuh Cola en Normandie... Presque chaque région compte désormais sa propre boisson brune gazéifiée. Et la demande existe. En témoigne le succès de Breizh Cola, et ses quelque 15 millions de bouteilles vendues en 2012.

Une préférence pour la consommation locale

Mais pas seulement. L'année de son lancement, en 2003, Corsica Cola a également fait fureur. Près d'un million de bouteilles ont été vendues l'été de la canicule. Et depuis, le succès va crescendo. Selon le groupe d'analyse économique Xerfi, l'explication est simple : le marché des produits "régionaux ne demande qu'à se développer". Et pour cause, les attentes des Français sont fortes en matière de traçabilité et d'origine des produits. En outre, leurs décisions d'achat dépendent majoritairement du niveau de prix appliqué. Or les colas régionaux sont en moyenne moins chers que leur concurrent américain Coca-Cola.

De l'anti-américanisme

"A la base, il s'agit surtout d'un pied-de-nez pour se démarquer et faire de l'anti-américanisme basique", analyse Sandra Painbéni, enseignante-chercheuse à l'European Business School Paris. Ces produits touchent une clientèle assez captive en raison de leur attachement communautaire. "En choisissant de consommer local, les agents montrent en effet leur attachement à leur région. D'autant que la Bretagne, comme la Corse, sont des régions françaises particulièrement identitaires", ajoute-t-elle. 

Une bonne communication

Pour Thomas Jamet, président de Moxie, l'agence spécialisée dans les contenus et le social media du groupe Publicis, ce succès breton s'explique par "une vraie bonne communication". Et notamment sur le réseau social Facebook (cf. illustration de cet article). "Ce pari réussi relève d'un vrai bon community management sur Facebook", analyse l'expert. 

Au-delà du paradoxe de lancer une boisson sans alcool qui "n'a rien à voir avec le folklore breton", Breizh Cola a réussi une culture de marque très créative. Avec peu de moyens et une pleine légitimité. La marque a su adopter un positionnement cohérent au fil des ans. De la bigouden au drapeau breton en passant par le mauvais temps, le folklore, toute la culture bretonne y passe. Et non sans humour! Thomas Jamet salue la "consistence de leur communication" et leur faculté à avoir su jouer la carte bretonne avec autant de finesse et d'intelligence


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Le Roux Anne-Gaëlle from Chronique des Droits de l'Homme
Scoop.it!

Le modèle agricole intensif breton est à bout de souffle

Le modèle agricole intensif breton est à bout de souffle | Bretagne | Scoop.it

 

Les abattoirs Gad, Doux, Tilly-Sabco sont les victimes les plus visibles de la crise qui secoue le secteur. Toutes ont en commun d'être nées au moment où la Bretagne a misé sur l'agriculture intensive.

 

Samedi 2 novembre, des représentants des entreprises Tilly-Sabco, Doux ou Gad manifesteront dans les rues de Quimper. Les salariés de ces abattoirs de volaille et de porcs sont les victimes les plus visibles de la crise qui secoue le secteur agroalimentaire en Bretagne.

La fermeture de l'abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau (Finistère), du siège finistérien de cette entreprise et d'un autre site à Saint-Nazaire vont se traduire par près de 900 licenciements. Chez Doux, près d'un millier d'emplois ont d'ores et déjà disparu et l'entreprise est toujours en redressement judiciaire. Quant à Tilly-Sabco, il est sur la corde raide...

 


Via Alcofribas
more...
No comment yet.
Scooped by Le Roux Anne-Gaëlle
Scoop.it!

Qualification des Bleus: Quel impact économique? - 20minutes.fr

Qualification des Bleus: Quel impact économique? - 20minutes.fr | Bretagne | Scoop.it
20minutes.fr
Qualification des Bleus: Quel impact économique?
20minutes.fr
«Il n'y a pas de corrélation entre le foot et l'économie.» C'est ce qu'affirme l'économiste Nicolas Doze sur BFMBusiness ce mercredi.
more...
No comment yet.
Scooped by Le Roux Anne-Gaëlle
Scoop.it!

Après Quimper, nous devons présenter un projet alternatif pour la ... - 7seizh

Après Quimper, nous devons présenter un projet alternatif pour la ... - 7seizh | Bretagne | Scoop.it
Après Quimper, nous devons présenter un projet alternatif pour la ...
more...
No comment yet.
Scooped by Le Roux Anne-Gaëlle
Scoop.it!

Aux origines d'Halloween et de la Toussaint était la Samain - Breizh Info

Aux origines d'Halloween et de la Toussaint était la Samain - Breizh Info | Bretagne | Scoop.it
Breizh Info
Aux origines d'Halloween et de la Toussaint était la Samain
Breizh Info
31/10/2013 – 20H00 Breizh (Breizh-info.com via mythologica) –La Samain était une fête celtique encore appelée Saman et Samhain, ou Samonios chez les Gaulois.
more...
No comment yet.
Scooped by Le Roux Anne-Gaëlle
Scoop.it!

Manifestation de Quimper. Kevre Breizh sera dans le cortège - Le Télégramme

Manifestation de Quimper. Kevre Breizh sera dans le cortège - Le Télégramme | Bretagne | Scoop.it
Manifestation de Quimper. Kevre Breizh sera dans le cortège Le Télégramme "La suspension de l'écotaxe ne règle pas les difficultés économiques, ni le problème du "mal français" dont les révoltes périodiques sont la manifestation, particulièrement...
more...
No comment yet.
Rescooped by Le Roux Anne-Gaëlle from De la Fourche à la Fourchette (Agriculture Agroalimentaire)
Scoop.it!

Agroalimentaire breton: éclaircie venue d'Arabie Saoudite pour Doux - 20minutes.fr

Agroalimentaire breton: éclaircie venue d'Arabie Saoudite pour Doux - 20minutes.fr | Bretagne | Scoop.it

Au moment même où les nuages s'accumulent autour du producteur breton de poulets Tilly-Sabco, l'horizon semble s'éclaircir pour son principal concurrent, Doux, dont le premier client s'est dit prêt à investir au capital de l'entreprise.

Le groupe saoudien Almunajem s'est dit prêt à «prendre une participation significative au capital» de l'entreprise, en redressement judiciaire.

Le représentant du groupe en France, Amr Al Kouatli, a précisé à l'AFP que sa participation serait «dans un ordre de grandeur autour de 25%» mais que le montant exact «pourrait varier».

Alors que la Bretagne et tout particulièrement son industrie agroalimentaire connaît depuis plusieurs semaines des soubresauts violents, l'homme d’affaires saoudien a affirmé qu'Almunajem «travaillait de manière très étroite» avec le gouvernement français pour faire avancer ce dossier, et en particulier avec le ministère de l'Agriculture.


Via Paul-Jean Ricolfi
more...
No comment yet.
Rescooped by Le Roux Anne-Gaëlle from Toxique, soyons vigilant !
Scoop.it!

Agroalimentaire breton : l'envers du décor n'est pas beau à voir non plus

Agroalimentaire breton : l'envers du décor n'est pas beau à voir non plus | Bretagne | Scoop.it

ECOTAXE - Lorsque les employés de l'abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau ont interrompu la chaîne de production, le 11 octobre, 1800 porcs en attente d'abattage ont été coincés sur place. Objets d'une bisbille entre la direction qui souhaitait les voir transférer dans un autre abattoir et les ouvriers du site qui s'y sont refusés, les animaux ont eu droit à quelques jours de vie supplémentaires... avant de finir en charcuterie.

(...)


Via Build Green
more...
No comment yet.
Scooped by Le Roux Anne-Gaëlle
Scoop.it!

À la dérive après la tempête, les Bretons refusent de rendre le Mont ...

À la dérive après la tempête, les Bretons refusent de rendre le Mont ... | Bretagne | Scoop.it
Tôt ce matin, un hélicoptère breton a pu se poser sur le Mont-Saint-Michel, avec à son bord une délégation de Bretons. Le Mont-Saint-Michel dérivait depuis plus de cinq heures après que ses amarres se sont rompues.
more...
No comment yet.