barthelemy
6 views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Philippe Barthelemy
Scoop.it!

Bilan (provisoire) d'une journée de manifestations anti-Morsi

Il semble que les manifestations anti-Morsi et anti-Frères musulmans n’aient pas eu l’envergure que d’aucuns prévoyaient.
Les relations de presse font état de “quelques centaines” de personnes dans les rues du Caire, ainsi que de quelques échauffourées (jets de pierres, coups de feu sporadiques, quelques blessés, dont trois par balle) opposant les manifestants aux partisans de Morsi. Rien à voir, donc, avec les immenses rassemblements qu’a connus la place Tahrîr il y a une année et demie de cela. Cette même place était, qui plus est, ouverte à la circulation des autocars amenant des touristes au Musée égyptien.

 

Certains partis ou mouvements de l’opposition (par ex. le Mouvement du 6-Avril) n’ont pas fait descendre leurs membres dans la rue.
La police, pour sa part, avait reçu mission de protéger les manifestants “pacifiques” qui ne s’en prendraient ni aux bâtiments publics, ni à la propriété privée. Elle avait par ailleurs interdit l’accès, en bloquant les rues, au palais présidentiel, objectif initialement prévu par la manifestation.

Quelles conclusions seront tirées de ce “premier test pour Morsi” ?
Faut-il considérer cette journée du 24 août et ses enseignements comme un pas supplémentaire vers la démocratie, qui privilégie plutôt la “voix” des urnes aux messages scandés ou pire, aux violences des manifestants ? Le réalisme impose-t-il de laisser au président nouvellement élu le temps de faire ses preuves ?


Le peuple égyptien, pris dans sa globalité, n’en a-t-il pas ras-le-bol de la situation chaotique qui a envahi son quotidien ? Les plus démunis ont-ils encore la force et l’espoir nécessaires pour lutter pour les lendemains meilleurs, ou bien se prennent-ils à espérer enfin des changements avec le nouveau pouvoir en place, issu majoritairement d’un Mouvement dont le volet social se traduit plus en aide “caritative” directe qu’en politique globale ?

 

Il est plus que probable que la contestation contre les ramifications et l’omniprésence des Frères musulmans dans les rouages de la société et du pouvoir politique n’ait pas dit son dernier mot. A-t-elle pu réellement s’exprimer aujourd’hui ? Si ce n’est pas le cas, pour quelles raisons ?

 

Ultime observation : “En dépit des appels aux manifestations du 24 août, la Bourse égyptienne a clos la semaine à la hausse, gagné près de 5 milliards de livres égyptiennes. Tous les indices ont enregistré des mouvements à la hausse à la faveur du dynamisme des investisseurs égyptiens. Les négociations avec le Fonds monétaire international pour l’obtention d’un emprunt de 4,8 milliards de dollars au lieu de 3,2 MD et la bonne ambiance dans lesquelles elles se sont déroulées, ont contribué à cette amélioration.” (legyptien.com)
Comprenne qui pourra...

 

more...
No comment yet.