Art brut Figures de la différence
1 view | +0 today
Follow
Art brut Figures de la différence
J'ai publié en 2009 un livre au titre volontairement provocateur, ASPHYXIANTE SANTÉ, Réévaluations esthétiques de la maladie. Je n'y cherchais nullement à y faire une apologie décadente de la maladie, mais à montrer que la maladie pouvait, parfois, ouvrir l'existence à des dispositions esthétiques insoupçonnées dans le régime de la santé. Beaucoup d'artistes ont développé leur création sous l'effet de pathologies invalidantes ( Renoir, Matisse, Beethoven, Van Gogh, etc, ) pour les plus connus. Bien plus, la maladie peut parfois favoriser la réceptivité esthétique. Le philistin insensible à l'art devient disponible à la beauté des œuvres. Cette liaison si souvent repéré, naguère, entre l'art et la maladie a été particulièrement bien exprimé dans le romantisme et par des penseurs comme Nietzsche ou Freud. Notre époque semble sourde à cette affinité de l'art de la maladie. Elle semble entrer dans une forme d'incompréhension de la maladie, d'autant plus étrange, qu'on n'a jamais mieux su la soigner! Mais, la médecine l'appréhende essentiellement sur des modes techniques, renonçant à en dégager les puissances de sens existentiels, autrefois, prise charge par la religion. Je ne fais donc aucun éloge de la maladie,( irresponsable et inconscient des souffrances qu'elles engendrent pour le patient et ses proches), mais cherche simplement à montrer l'importance d'une autre approche de la pathologie. Plus esthétique à défaut d'être éthique!. Je comprends que pour ceux qui se coltinent, au quotidien, la souffrance des malades, tout cela semble fumeux! Pourtant, je persiste à croire que des voix " discensuelles" sont nécessaire dans les débats actuels concernant la santé La seule compréhension médicale ou technicienne de la maladie, lui ôte même son caractère humain. Non qu' il ne faille pas chercher à soigner la maladie, mais qu'il faut comprendre aussi que la maladie est une nécessité interne à la vie même de l'homme. C'est ce caractère processuelle de la maladie que je remarque, et qui ne doit pas être occulté au profit d'une seule conception normative de la santé
No scoops have been published yet. Suggest content to its curator!