Agriculture et écologie urbaine
1.2K views | +0 today
Follow
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Agnès from Autogestions et Biens Communs Durables
Scoop.it!

« L'habitat participatif (...) fait bouger les lignes »

« L'habitat participatif (...) fait bouger les lignes » | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it

L’habitat participatif et coopératif pourrait-il contribuer à résoudre cette crise ? Constitue-t-il un frein à la spéculation immobilière ? Pourquoi reste-t-il marginal en France alors qu’il s’est répandu en Allemagne, en Suisse ou au Québec ? Entretien avec Camille Devaux, professeure spécialisée en aménagement et urbanisme à l’université de Caen.


Via Bernard BRUNET, Pierre-Yves JAN
more...
No comment yet.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

La qualité de vie, une dimension de plus en plus cruciale pour les villes

La qualité de vie, une dimension de plus en plus cruciale pour les villes | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Dans un monde de plus en plus urbanisé, la concurrence entre les villes s’accroît pour attirer investisseurs et résidents. Un nouveau paysage où la qualité de vie est devenue essentielle.
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from Économie de proximité
Scoop.it!

Jardinage. Le site Le Potiron invite à échanger ses légumes

Jardinage. Le site Le Potiron invite à échanger ses légumes | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it

Trop de courgettes ? Pas de souci, il y a le Potiron… Le site géré par Luc Page, du Rheu, près de Rennes, met en relation des jardiniers et des consommateurs. 


Via Franck Dupessey Pro
more...
Michèle Turbin's curator insight, August 8, 2017 7:06 AM
Rencontres, Trocs, Dons et Ventes de fruits et légumes du jardin. lePotiron.fr met en relation les particuliers et petits producteurs qui veulent écouler le surplus de production de leur potager ou ferme avec les familles qui cherchent à s’approvisionner en produits frais de la région. Où comment faire des économies, bien manger et rencontrer des gens sympas. https://www.lepotiron.fr/
Rescooped by Agnès from Attitude BIO
Scoop.it!

Compostage urbain : comment impliquer les citadins ?

Compostage urbain : comment impliquer les citadins ? | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
À Nancy et ses alentours, une designer a conçu et expérimente un îlot de compostage urbain pédagogique et paysager, pour un usage collectif en ville.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from Agriculture urbaine, architecture et urbanisme durable
Scoop.it!

Un accompagnement pour la création de jardins collectifs - Bordeaux Métropole

Un accompagnement pour la création de jardins collectifs - Bordeaux Métropole | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Vous avez envie de créer un jardin collectif  à côté de chez vous ? Bordeaux Métropole et trois partenaires oeuvrent  pour la création de nouveaux jardins collectifs. Ils accompagnent les acteurs (…
Via Bruno Vitasse \\ Zone-AH!
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from Attitude BIO
Scoop.it!

Une épicerie lyonnaise fait la chasse au gaspillage. Elle se veut locavore et zéro déchet !

Une épicerie lyonnaise fait la chasse au gaspillage. Elle se veut locavore et zéro déchet ! | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Consciente qu'il y a beaucoup d'avantages à vivre simplement tout en respectant l’environnement, une lyonnaise ouvre son épicerie locavore zéro déchet !

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from actions de concertation citoyenne
Scoop.it!

PARTICIPATION citoyenne : six initiatives pour « gouverner la ville autrement »

PARTICIPATION citoyenne : six initiatives pour « gouverner la ville autrement » | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it

Des créateurs de start-up ou d’associations citoyennes ont présenté leurs outils lors de la journée de débats organisée par « Le Monde » sur le thème « Gouverner la ville autrement ».

Les initiatives et les outils se multiplient pour inventer de nouvelles formes d’engagements citoyens. Capture d'écran "La 27ème Région".


A l’heure où s’accroît dans les démocraties occidentales le niveau de défiance à l’égard de l’autorité politique, les initiatives se multiplient pour inventer de nouvelles formes d’engagements citoyens. C’est à l’échelle locale que se développent souvent ces expérimentations qui visent à associer plus étroitement les citoyens aux décisions.

Smart Cities : « Le Monde »  décrypte les mutations urbaines
Six créateurs de start-up de civic tech ou d’associations ont présenté leur démarche lors de la journée de débats organisée à Lyon par Le Monde le 7 avril sur le thème « Gouverner la ville autrement », à l’occasion de la remise des prix de l’innovation Le Monde Smart Cities.


Via Guillitte Bernard, association concert urbain
more...
No comment yet.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

À Angers, "faire émerger des idées nouvelles et originales" - Demain La Ville - Bouygues Immobilier

À Angers, "faire émerger des idées nouvelles et originales" - Demain La Ville - Bouygues Immobilier | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
La préfecture du Maine et Loire a lancé en début d’année un appel à projets urbains innovants inspiré du concours d’architecture « Réinventer Paris ». Sept sites désignés par la municipalité d’Angers cherchent désormais une nouvelle vie. L’enjeu ? Allier innovation urbaine et préservation du patrimoine. Le concours « Réinventer Paris » a directement inspiré …
more...
No comment yet.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

La Défense se végétalise avec le projet "Oxygen"

La Défense se végétalise avec le projet "Oxygen" | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Le quartier de la Défense peut paraître comme étouffant et bétonné. Pour y remédier, le projet "Oxygen" a été initié et verra normalement le jour au printemps 2017. 
more...
La Bièvre - SMBVB's curator insight, February 18, 2017 1:26 PM
Symbole de la ville minérale, sur dalle, La Défense entame sa mue ! Verdir le parvis montre que l'urbanisation a changé, le besoin d'espaces verts, de lieux permettant de créer du lien est fort et passe par une place plus importante pour la nature.
Rescooped by Agnès from actions de concertation citoyenne
Scoop.it!

Astérya:  favoriser la PARTICIPATION et l’ENGAGEMENT citoyen, sous toutes ses formes.

Astérya:  favoriser la PARTICIPATION et l’ENGAGEMENT citoyen, sous toutes ses formes. | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it

Astérya, c'est quoi ?

 Créée en 2014, Astérya a pour objectif de favoriser la participation et l’engagement citoyen, sous toutes ses formes. Elle accompagne les envies d’agir pour une société plus solidaire, citoyenne et écologique, notamment celles de personnes socialement vulnérables, isolées ou marginalisées.

Astérya est née d'un constat : de plus en plus de personnes souhaitent aider, défendre des causes citoyennes et s’engager pour un monde solidaire. Et les moyens de s’engager sont nombreux : bénévolat associatif, initiatives locales, conseils de quartier, projets collaboratifs...

 

Mais ce n’est pas toujours si simple : les personnes souhaitant s’engager ne trouvent pas toujours la forme ou la structure qui leur correspond. Les associations, coopératives, instances de démocratie locale ou collectifs citoyens peinent parfois à accueillir ces envies d’agir faute de ressources, de temps ou d’outils pour s’adapter à leur diversité.

 

Comment aider les citoyens, et surtout les plus vulnérables, à agir ? Comment leur permettre d'être des citoyens actifs et en faire un levier d'insertion sociale et de reconstruction de soi ? Comment passer de l'envie d'agir au pouvoir d'agir ? Ce sont les défis que nous nous sommes décidés à relever.

Click here to edit the content


Via association concert urbain
more...
association concert urbain's curator insight, December 10, 2016 4:56 AM

Asterya

@Asterya_

Astérya cherche à amener la #diversité dans les lieux d'#engagement citoyen et accompagne des personnes isolées dans leur #enviedagir solidaire et citoyenne

Paris, France

 

asterya.eu

Rescooped by Agnès from URBANmedias
Scoop.it!

Romainville fait le PARI de l’agriculture urbaine

Romainville fait le PARI de l’agriculture urbaine | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Porteuse d’un projet de Cité de l’agriculture urbaine, la ville de Seine-Saint-Denis figure parmi les 16 premiers lauréats de l’appel à projets « 100 nouveaux quartiers innovants et écologiques » lancé par la Région.

 

« L’agriculture urbaine, ce n’est pas un gadget. C’est une vision de la ville et c’est un pari que nous souhaitons faire pour l’avenir. » Quand il parle de la future Cité de l’agriculture urbaine, lauréate de l’appel à projets « 100 nouveaux quartiers innovants et écologiques » lancé par la Région en mars, le directeur général des services de la mairie de Romainville (93), Benoît Pedurthe-Lauga, affiche ses convictions. « Aujourd’hui, 60.000 hectares de terrains agricoles partent en fumée chaque année en France en raison de l’urbanisation massive, soit 189 m² par seconde. Parallèlement à cela, 800 millions d’habitants dans le monde vivent grâce à l’agriculture urbaine », constate-t-il.

 

Une réalité qui incarne la raison d’être de la Cité de l’agriculture urbaine, le nom donné au futur visage des quartiers Gagarine et Cachin dont le chantier va s’étaler jusqu’en 2027. Car, outre la construction de nouveaux logements et la rénovation de l’existant, il s’agit de dégager 9.000 m² d'espaces cultivables tout en créant d’ici à 2019 une tour maraîchère. Ce qui ne va pas de soi dans un environnement aussi densément peuplé où le prix du foncier coûte cher.


Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter, Michel Briand, association concert urbain
more...
La Bièvre - SMBVB's curator insight, December 7, 2016 7:35 AM
Romainville fait le pari de l'agriculture urbaine pour porter son projet de territoire. C'est un retour des fonctions productives, dont le symbole est une ferme urbaine verticale, la tour maraîchère, qui mise sur le versant productif de l'agriculture urbaine, moins sur celui de nature en ville. Mais il ne faut pas réduire à cette partie visible, c'est bien une reconquête de la ville pour en faire un territoire nourricier qui est prévu, afin d'offrir une alimentation de proximité aux citadins.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

Récipro-cité réinvente le lien social grâce à l’habitat | Le Labo de l'économie sociale et solidaire

Récipro-cité réinvente le lien social grâce à l’habitat | Le Labo de l'économie sociale et solidaire | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Récipro-cité, entreprise créée en 2010, conçoit et construit des résidences facilitant les relations entre résidents, grâce à toutes sortes de procédés.
more...
No comment yet.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

Pour être efficace, la ville doit être ouverte et participative

Pour être efficace, la ville doit être ouverte et participative | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
A l'aube de cette nouvelle année, la ville sera intelligente ou ne sera pas. Et pour cela il semble nécessaire, pour les collectivités qui s'investissent dans la démarche, d'engager le
more...
No comment yet.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

« Ralentir la ville » : les Cittàslow contre le culte de la vitesse

« Ralentir la ville » : les Cittàslow contre le culte de la vitesse | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it

Loin de la frénésie des mégapoles, se développe le réseau des « Cittàslow » : des « villes lentes où il fait bon vivre ». 160 villes à travers le monde revendiquent cette appellation, créée en Italie. Transports alternatifs, économie et gastronomie locales... L’objectif est d’améliorer la qualité de vie tout en réduisant l’empreinte écologique. Réservée à quelques favorisés, la démarche peine à agir en faveur des exclus des centre-villes. Les Cittàslow, révolution conservatrice locale ou véritable laboratoire de la transition écologique et sociale ? Reportage en Italie.

more...
No comment yet.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

L’urbanisme éphémère : cette nouvelle forme de penser la ville

L’urbanisme éphémère : cette nouvelle forme de penser la ville | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Cette année encore aura lieu le festival Bellastock consacré à la construction en terre crue ! Au cours du mois prochain, “La Ville des Terres” sera donc construite sur un espace en friche au cœur de la banlieue parisienne. Depuis plusieurs semaines, professionnels et étudiants dans le domaine de la construction se concertent pour l’élaboration …
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from L'actualité de la politique de la ville
Scoop.it!

Les quartiers Nord de Marseille loin des clichés

Les quartiers Nord de Marseille loin des clichés | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it

Tout au long de l’année, des « défricheurs » innovent dans différents domaines. Des habitants du nord de Marseille expérimentent depuis six ans accueil des touristes et balades patrimoniales afin de déconstruire les clichés sur ces arrondissements dits sensibles de la ville.


Via Réseau national des centres de ressources Politique de la ville
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from Politiques et Actions Publiques pour le Développement Durable
Scoop.it!

Mobilité collaborative : les pouvoirs publics ont un rôle à jouer ! - Iddri Blog

Le covoiturage et l’autopartage entre particuliers sont souvent présentés comme des maillons clés de la mobilité durable, notamment dans les territoires peu denses. Si ces pratiques présentent de réels potentiels environnementaux et sociaux, leur développement pour les trajets de courte distance fait face à de nombreux défis. Comment lever ces contraintes, et quel peut être …

Via AgroParisTech DOC IST
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from décroissance
Scoop.it!

Les Repair Cafés contre l'obsolescence programmée

Les Repair Cafés contre l'obsolescence programmée | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it

Restaurer, retaper, rénover, rapiécer… un grille-pain qui disjoncte, un téléphone portable muet, un réveil qui fait la grasse matinée, un chemisier troué, ou un train électrique qui déraille : (presque) tout peut être réparé dans les Repair Cafés. Une expression bricolée à partir de deux mots : le verbe anglais « réparer » combiné au mot « café » pour souligner le rôle de la convivialité dans la lutte contre le tout jetable.


Via Bernard BRUNET, Aquitaine decroissance
more...
Nathalie Olivier's curator insight, May 20, 2017 1:23 PM
bravo à ces repair cafés
Rescooped by Agnès from Innovation sociale
Scoop.it!

A Lyon, la Myne expérimente l’entrepreneuriat coopératif

A Lyon, la Myne expérimente l’entrepreneuriat coopératif | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it

La première étape a été de créer des « contrats de réciprocité », par lesquels « les parties prenantes déclarent qui elles sont et ce qu’elles attendent de la relation », décrypte Benjamin. Un outil juridique donc, mais qui statue autant sur les valeurs que sur les contraintes des parties. « Par exemple, illustre Benjamin, on collabore avec la coopérative scientifique Coexiscience, qui a des réticences sur les start-ups et l’ubérisation qu’elles peuvent apporter. De notre côté, nous redoutons les chartes qu’ils utilisent et qui enferment. Nous avons parfois eu des difficultés à communiquer mais nous partageons les mêmes valeurs. Alors on a passé un accord par lequel on se dit “on se comprend, donc on va se faire confiance a priori”. »


Via Bernard BRUNET
more...
No comment yet.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

Un guide pour « hacker » la ville

Un guide pour « hacker » la ville | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Dans un livre très illustré, le designer Geoffrey Dorne propose 50 idées à « faire soi-même » pour se réapproprier l’espace urbain. Indocile et utile !
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from URBANmedias
Scoop.it!

Quand les habitants prennent leurs vi(ll)es EN MAIN-Reportage 

Quand les habitants prennent leurs vi(ll)es EN MAIN-Reportage  | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Qui peut mieux connaître un quartier que ses habitants ? Mieux en percevoir, au quotidien, les atouts, les inconvénients et les besoins ? Depuis 2014, la place des habitants au cœur de la politique de la ville a été confortée.

Pour leur permettre d’assurer pleinement leur rôle et soutenir la participation citoyenne, l’État met en place des accompagnements. À l’instar des formations de l’École du renouvellement urbain – financées par le CGET, l’USH et l’Anru – qui visent à aider les habitants à devenir des acteurs de premier plan. Témoignages.

Via association concert urbain
more...
No comment yet.
Scooped by Agnès
Scoop.it!

Nouvelles intercommunalités - comment construire un projet partagé? | ADEUPa

Nouvelles intercommunalités - comment construire un projet partagé? | ADEUPa | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
more...
No comment yet.
Rescooped by Agnès from Biodiversité
Scoop.it!

Slow Flowers : Les fleurs du jardin prennent leur revanche en Angleterre

Slow Flowers : Les fleurs du jardin prennent leur revanche en Angleterre | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it
Pourquoi les importer du Kenya ou de Hollande quand elles poussent près de chez vous ? En Angleterre, le mouvement slow flowers court-circuite l’industrie horticole en réhabilitant la fleur locale. On a remonté la filière, du parterre au bouquet.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
La Bièvre - SMBVB's curator insight, December 14, 2016 5:38 PM
La production de fleurs locales : une opportunité pour l'agriculture urbaine ? Réhabiliter ces fleurs, c'est repenser tout un modèle absurde de production dont on ne paye pas les externalités négatives : pour ces fleurs importées, on ne paye pas les dommages sur l'environnement dans des pays lointains dont les normes environnementales sont plus basses comme pour celles concernant l'exposition des producteurs. On ne paye pas l'eau virtuelle nécessaire pour produire ces fleurs, la conversion de cultures vivrières pour de l'exportation, le coût réel du transport. Les rentrées en devises liées à l'exportation sont souvent un leurre compte tenu du fait que tout n'est pas monétisé.
L'agriculture urbaine tournée vers la production vivrière pourrait aussi concerner l'horticulture de façon plus importante à partir de plantes locales. L'impact sur les pollinisateurs et l'ensemble de la biodiversité urbaine serait positif. Dans une logique de diversification de production, la fleur pourrait devenir un élément, les débouchés existent comme l'exemple anglais le montre.
Rescooped by Agnès from Logement.info
Scoop.it!

Immobilier des seniors : des logements évolutifs - Le Point

Immobilier des seniors : des logements évolutifs - Le Point | Agriculture et écologie urbaine | Scoop.it


Les modèles des résidences séniors évoluent, l'habitat s'adapte désormais aux besoins et handicaps des personnes âgées. Visite guidée.

Alors que le Parlement étudie un projet de loi autour de l'adaptation de la société au vieillissement et que la population française avance inexorablement en âge, les acteurs du logement se mettent en ordre de bataille pour répondre aux besoins grandissants des papy boomers d'aujourd'hui et de demain. L'objectif de cet enjeu sociétal ? Développer un habitat capable d'évoluer avec le degré d'autonomie de son occupant. "Jusqu'à présent, les solutions d'hébergement existantes étaient assez binaires : soit on reste chez soi dans une habitation pas (ou peu) adaptée au grand âge, soit on part contre sa volonté dans une maison de retraite médicalisée", affirme Nathalie Herlin, directrice produits et services logement chez Bouygues Immobilier. Or les personnes âgées souhaitent rester chez elles. C'est justement pour combler ce vide entre ces deux solutions extrêmes que de nouveaux types d'habitats voient le jour. Toutes ces initiatives ont comme dénominateur commun de proposer un cadre de vie évolutif, sécurisé et connecté (voir encadré p. 110) afin de maintenir la personne âgée à son domicile dans de bonnes conditions.

On constate que les lignes bougent déjà chez les promoteurs de logements collectifs traditionnels. En plus de la norme constructive qui les oblige à intégrer dans tous les appartements neufs des portes plus larges et des dégagements suffisants pour se déplacer en fauteuil roulant, ces opérateurs commencent, les uns après les autres, à proposer des appartements "senior-compatibles". Ces aménagements sont en fait invisibles. Dès la conception et la construction de l'immeuble, les sols et les cloisons et l'installation électrique de chaque appartement sont prééquipés techniquement afin de recevoir à plus ou moins long terme des appareils utiles pour l'avancée en âge. Du chemin lumineux qui balise le trajet de la chambre jusqu'aux toilettes, en passant par des barres d'appui fixées sur des murs renforcés, la motorisation de la porte d'entrée et des volets roulants ou un second visiophone dans la chambre, des prises hautes. Tous ces plus sont prévus à l'avance mais pas installés. C'est une façon d'anticiper le niveau d'équipement du logement au fil des ans et à moindre coût. Une fois la technique intégrée, il n'y aura qu'à brancher les fils ou mettre les équipements aux emplacements réservés, le tout dans un habitat standard. "Cette option s'achète au choix, à la réservation du logement, sur plans ou plusieurs années après la livraison", précise Nathalie Herlin. "De plus, ces aménagements n'ont rien d'anxiogène puisque qu'on ne démolit rien et qu'il n'y a aucune saignée dans les murs", ajoute Jean-Philippe Ruggieri, directeur général immobilier résidentiel chez Nexity.

"Tout a été pensé"

Depuis septembre, Bouygues Immobilier propose donc dans tous ses programmes de logements un "pack senior" qui, selon sa gamme, est vendu entre 2 500 et 6 700 E pour un 3-pièces. Une démarche analogue est adoptée chez Vinci Immobilier et Nexity. Depuis cet automne, ce groupe propose dans 100 % de ses opérations un "pack silver" comprenant des plans de travail et des interrupteurs plus bas que la hauteur standard (en cas de fauteuil roulant), des barres de maintien dans la salle de bains, etc. À Blagnac, dans l'écoquartier Andromède, Vinci Immobilier planche sur un modèle original d'habitations pour les seniors. "Tous les appartements seront adaptables à presque tous les handicaps sensoriels (vue, ouïe, etc.) ou moteurs (mobilité réduite, perte d'équilibre, etc.) des occupants. Tout a été pensé, de la couleur des murs à la texture des sols en passant par l'installation de rangements pas trop hauts et peu profonds", détaille Diego Harari, directeur de l'innovation chez Vinci Immobilier. Grâce à un effort financier consenti par la collectivité locale - Toulouse Métropole - sur le prix du terrain, le promoteur pense ne pas faire payer le surcoût de tous ces détails dans le prix de vente proposé aux particuliers. Prévue pour être commercialisée en 2016, cette opération pilote devrait se situer au prix du marché du neuf standard. Dans la maison individuelle, le constructeur IGC prévoit à chaque niveau de l'habitation des placards susceptibles d'accueillir à terme un ascenseur ou une pièce de la maison pouvant se transformer en logement indépendant pour héberger une aide permanente à domicile.

Toujours à l'attention des seniors, mais dans un autre registre, Eiffage Immobilier a décidé de mettre l'accent sur le vivre-ensemble. Avec son nouveau concept Cocoon'Ages, ce promoteur associé à Récipro-Cité, une société d'ingénierie sociale, prévoit de réaliser des habitats intergénérationnels. "L'idée consiste à créer une résidence composée d'une majorité de 2 et 3-pièces où cohabiteront des seniors et aussi des familles et des étudiants. Ce sera l'occasion de recréer du lien social et de la solidarité afin de lutter contre l'isolement des personnes âgées. Ces futures résidences comprendront des espaces communs destinés à la convivialité, une cuisine et des jardins partagés. Sur place, un gestionnaire animateur proposera aux habitants des services à la carte. Bien sûr, chaque logement occupé par un senior sera équipé d'une douche à l'italienne, d'interrupteurs réfléchissants, il y aura peu de dénivelé entre l'appartement et le balcon", explique Philippe Plaza, directeur général d'Eiffage Immobilier. Quatre opérations sont d'ores et déjà prévues à Marseille, Guyancourt, Grenoble et Bordeaux. Sept autres sont en projet. Il n'en demeure pas moins qu'il reste "commercialement délicat de présenter des offres seniors ou des logements adaptés à l'avancée en âge à une clientèle en pleine forme qui ne se voit pas vieillir ou qui n'apprécie pas du tout qu'on le lui rappelle", reconnaît un promoteur.

Bain de jouvence

La cure de jouvence se réalise du côté des résidences seniors. Pionnier du secteur avec Les Hespérides, livrées il y a près de trente ans, Cogedim fait évoluer son modèle. "Nous mettons l'accent sur la sécurité avec un accueil ouvert en permanence, un directeur logé sur place, des animations et des services à la carte", détaille Stéphane Theuriau, président du directoire de Cogedim. "Pour capter une clientèle urbaine, nous implantons nos résidences dans les centres-villes pour ne pas utiliser la voiture ou dans des stations balnéaires animées toute l'année", précise-t-il. Avec plus de 1 200 logements de ce type en projet, ce promoteur exploitant envisage à terme d'organiser une bourse d'échange. Il sera possible pour un résident de louer pour quelques jours ou semaines un logement dans une autre résidence Cogedim. Pour être présents sur le marché de la résidence seniors en plein boom, certains promoteurs n'ont pas hésité à s'allier avec des spécialistes historiques du secteur. Début juillet, Bouygues Immobilier a scellé un partenariat avec Les Jardins d'Arcadie "pour accélérer le développement des résidences", explique François Georges, des Jardins d'Arcadie. Nexity est présent depuis 2008 dans le capital d'Aegid Domitys. Quant à Vinci Immobilier, il dispose de sa filiale Ovelia. Dans ces résidences pour seniors actifs comprenant une centaine d'appartements, les services s'apparentent à ceux de l'hôtellerie (linge, repas, nettoyage) avec de la domotique, de l'animation et des services en plus. Les parties communes occupent 800 à 1 000 m2 avec spa ou piscine, salon d'esthétique, bibliothèque, médiathèque, restaurant avec une cuisine sur place, conciergerie 24/24, etc. Dans certaines résidences, il est même prévu un appartement visiteurs pour la famille ou les amis venus rendre visite à un résident.

Quant aux seniors moins valides, ils ne sont pas oubliés dans cette mutation de l'habitat. GDP Vendôme commence à décliner La Villa Sully, un concept d'"Ehpad à domicile" dans des appartements allant du grand studio au 3-pièces. "C'est une façon de faire venir toute la structure chez la personne. Ces habitations intelligentes pourront accueillir des personnes jusqu'au GIR 2. En plus de la domotique dernier cri, il y a des services de base (accueil, conciergerie, fourniture de linge, restauration) et d'aide à domicile (ménage, aide aux déplacements)", explique Philippe Braidy, directeur général de ce groupe. Une résidence de ce genre existe déjà à Seynod (Haute-Savoie) et d'autres sont en gestation. Filiale du groupe de promotion Réalités, Heurus propose depuis cette année une résidence pour personnes fragiles. Six projets sont en cours dans le Grand Ouest. Habillages marketing dotés de pseudo-services ou réponses innovantes et durables ? Ces concepts et formules sont séduisantes, néanmoins leur succès dépendra du coût d'usage facturé à l'occupant et de la réelle utilisation de ces installations de plus en plus sophistiquées.

Un produit 100 % investisseur
Les résidences services seniors et les Ehpad ne sont occupés que par des locataires. La totalité des lots de la résidence est préalablement vendue à des investisseurs particuliers en quête de défiscalisation et de rendement locatif. En matière de défiscalisation, les dispositifs adaptés sont le Loueur en meublé non professionnel (LMNP) et le Censi Bouvard. Côté rendement, ces produits immobiliers clés en main servent 4 à 5 % par an. La résidence services est gérée par un exploitant spécialisé sur une longue période (neuf à quinze ans). Ce dernier s'occupe de son « remplissage », de la fourniture des services, de l'animation et de l'entretien de la résidence.
Révolution technologique
Pour être facile à vivre et sécurisé, le logement du senior dispose désormais d'une domotique intelligente. De nombreuses fonctions centralisées (ouverture et fermeture de la porte d'entrée, des volets, réglage de la température, de l'éclairage, etc.) via la télécommande du téléviseur. Il existe aussi des détecteurs de fuites (gaz, eau) et de présence (pour un allumage automatique), des piluliers connectés et même des signaux lumineux pour informer les malentendants. Les constructeurs prévoient des portes d'entrée avec une serrure rétroéclairée ou à reconnaissance digitale ou veineuse. Un système de communication propre au logement permet à l'occupant de dialoguer de chez lui avec le personnel de la résidence et ses proches, et même de se tenir informé des activités organisées et des services. Pour la protection de la personne fragile, de nombreuses techniques de téléassistance (photo) sont développées par de sociétés innovantes (SeniorAdom, Sairenor, Technosens, Arkea Assistance). Il y a une box de téléassistance qui se branche sur une prise de courant, des capteurs intelligents capables de détecter (sans caméra) les chutes et les anomalies avec des alertes envoyées par mail ou SMS. Il est même possible de surveiller à distance le frigo de la personne âgée pour anticiper une éventuelle dénutrition. La grande mode consiste à installer dans les résidences seniors nouvelle génération une télécabine permettant de dresser un rapide bilan de santé (tension, glycémie, poids) et de le transmettre au médecin traitant.

Via Logement Consult
more...
No comment yet.