Analyse contextuelle
570 views | +0 today
Follow
Analyse contextuelle
Analyse sociétale / 2012
Curated by Eida Idea
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by Eida Idea
Scoop.it!

L’ENTREPRISE 2.0, NOUVEAU PARADIGME ORGANISATIONNEL

L’ENTREPRISE 2.0, NOUVEAU PARADIGME ORGANISATIONNEL | Analyse contextuelle | Scoop.it

CONTEXTE :

La numérisation croissante de nos sociétés a profondément modifiées les relations à la sociabilité, aux médias et à la consommation. Pour faire face à ces changements, les entreprises ont eu à s’adapter aux usages de leur consommateur en digitalisant leur fonctionnement. Cette adaptation à l’univers externe n’est pas sans conséquence pour la vie interne de ces entreprises. En tentant de comprendre et de s’adapter à la sociabilité numérique en réseau de leurs consommateurs, les entreprises ont adopté des fonctionnements qui les poussent à remettre en question certains types de modèles organisationnels.

 

FOND :

L’accès égale à l’information, la possibilité de la relayer, la commenter ou la créer en un clin d’œil tendent à remettre en cause la conception d’organisation pyramidale en ce sens qu’elle ne permet pas une circulation optimum de l’information. De même, la taille des entreprises, généralement vu comme un facteur de solidité, rencontre aujourd’hui des conceptions qui proposent au contraire de fractionner l’entreprise en une multitude de micro entités interconnectée les unes aux autres. Selon cette perspective, l’interconnexion horizontale vient remplacer la hiérarchie pyramidale. Chacune des micros entités est relayée à l’ensemble des autres entités. Le fonctionnement en réseau permet une collecte, une circulation et un traitement optimale de l’information. En outre, il permet à l’entreprise de repousser ses frontières en d’envisager dans son réseau l’ensemble de son écosystème relationnel.

more...
No comment yet.
Scooped by Eida Idea
Scoop.it!

LE SOCIAL BOOKMARKING, MARQUE-PAGE DU WEB SOCIAL

LE SOCIAL BOOKMARKING, MARQUE-PAGE DU WEB SOCIAL | Analyse contextuelle | Scoop.it

CONTEXTE :

L’avènement du Web Documentaire a permis un accès généralisé à l’information. Le Web est s’est ensuite enrichi d’une dimension informative ou plusieurs émetteurs de taille, de structure et de raison sociale différente ont commencé à émettre des contenus liées à l’actualité.

 

Enfin, le Web Social a permis à tout un chacun de commenter ces contenus, les partager mais surtout de créer ses propres contenus et de les mettre en ligne comme n’importe quel organe médiatique. Par conséquent, la somme des informations disponibles sur la Toile a littéralement explosé, provoquant ainsi un phénomène que l’on appelle communément « l’infobésité ». Il s’agit à la fois de la surcharge informationnelle dont sont victimes au quotidien les habitants des pays industrialisés.

 

FOND :

Dans ce contexte, il devient de plus en plus difficile pour les internautes de trouver la bonne information et plus généralement de faire le tri entre l’information utile et l’information inutile. Le Social Bookmarking est né de ce constat. Il part du principe que l’intelligence collective de millions d’internautes est désormais devenue nécessaire pour dépasser l’approche algorithmique privilégiée par les moteurs de recherche pour la compléter par une approche sémantique.

 

FORME :

En règle générale, le Social Bookmarking prend la forme de listes digitales de ressources numériques jugées utiles et pertinentes par celle ou celui qui les a compilées. Ceci étant dit, cette pratique évolue au même titre que l’Internet, et l’on voit apparaître des plateformes qui propose un service de Social Bookmarking collaboratif construit sur le principe de nébuleuses thématiques reliées les une entres elles par des liens pertinents tracés par les Social Bookmarkers eux-mêmes. Dès lors, la capacité d’établir des liens pertinents entre les contenus vient compléter la faculté à repérer et indexer les bonnes sources d’informations afin de transformer le Web Social en un réseau de cartographies sémantiques interconnectées les unes aux autres.

 

FONCTION :

Le Social Bookmarking est une dynamique par laquelle les internautes se chargent eux-mêmes de repérer et d’indexer les ressources digitales utiles avant de les mettre à disposition du reste des internautes. Il y a donc une volonté de sélection puis de partage des contenus sélectionnées. Le partage permet d’affiner la sélection de liens. Plus un lien sélectionné sera repris par d’autres internautes plus sont utilité sera avérée.

more...
No comment yet.
Scooped by Eida Idea
Scoop.it!

LA ROUE SOCRATIQUE COMME BOUSSOLE DE L’EXPÉRIENCE

LA ROUE SOCRATIQUE COMME BOUSSOLE DE L’EXPÉRIENCE | Analyse contextuelle | Scoop.it

CONTEXTE :

La création du MSC in I.D.E.A. repose sur l’idée qu’il est désormais impératif, pour les entrepreneurs de demain, d’être capable « d’agir dans un monde incertain » (cf. GALLON, LASCOUMES & BARTHE, Essai sur la démocratie technique). Il s’agit pour eux de développer un profil hybride ou se mélange les sciences et les arts, le savoir scientifique et le savoir profane, la recherche et l’action, la responsabilité sociétale et les impératifs de rentabilité financière. Par conséquent, ils doivent trouver le juste équilibre entre efficience et adaptabilité pour devenir les innovateurs de demain.

 

FOND :

Dans ce contexte, la Roue Socratique apparaît comme particulièrement pertinente pour aider les apprenants du MSc in I.D.E.A. C’est un outil de recherche collaborative et participative. Le sujet est à la fois objet et acteur de la recherche. Il s’agit donc d’une réflexion active et collective concernant une expérience donnée afin d’en déterminer la portée et les changements qu’elle a induit dans les processus de pensée du sujet. Elle se base sur un processus d’auto-analyse collective et d’écoute active. Elle favorise par conséquent, l’expression des opinions et des sentiments sur une action donnée. Elle donne aux apprenants les outils pour qu’ils puissent s’exprimer et s’envisager comme les sujets de leur propre situation.

 

FORME :

La Roue Socratique permet de modéliser des opinions et des sentiments liés à une expérience donnée. Cette dimension graphique est fondamentale car elle constitue un moyen particulièrement efficace de traduire visuellement les opinions et sentiments de chacune des personnes participant au processus d’analyse. En outre, cette visualisation étant standardisée, elle constitue une base commune qui permettra à différentes personnes de comparer leur point de vue sur un même sujet. FONCTION :

La Roue Socratique permet d’évaluer ses perceptions avant et après une situation en changement.

 

Dans le cadre du MSc, elle servira par exemple aux apprenants à évaluer l’impact de la formation I.D.E.A. sur leur processus de pensée, leur créativité et leur perception du monde. Enfin, en visualisant les perceptions individuelles liées à un projet, une formation ou une thématique donnée elle permet de mettre en évidence les divergences d’opinion qui peuvent exister au sein d’une même équipe, à plus forte raison lorsqu’il s’agit de personnes venant d’horizons culturels et professionnels différents.

more...
No comment yet.
Scooped by Eida Idea
Scoop.it!

LA RÉALITÉ CONNECTÉE, UN RÉENCHANTEMENT DU MONDE MODERNE

LA RÉALITÉ CONNECTÉE,  UN RÉENCHANTEMENT DU MONDE MODERNE | Analyse contextuelle | Scoop.it

CONTEXTE :

La numérisation progressive de nos sociétés rend obsolète l’opposition entre le réel et le virtuel. Les avancés technologiques augmentent chaque jour la complémentarité entre ces deux espaces, créant de fait un monde hybride ou le numérique vient enrichir le physique, et ou il est désormais possible d’interagir avec le numérique, directement dans le physique. FOND : La rencontre entre les réseaux sociaux physiques et virtuelles favorisent l’émergence de nouvelles formes de sociabilité et une modification de la perception de l’espace physique. Il devient possible pour tout un chacun de prolonger la relation physique par le biais des réseaux numériques. Dans ce contexte, le Smartphone devient un véritable « couteau suisse » de l’hybridité, en ce sens qu’il constitue la principale plate-forme entre ces deux mondes.

 

FORME :

La Réalité Connectée se matérialise de façons extrêmement diverses en fonction des supports et de l’espace sur lequel elle évolue. Les QR flash codes qui permettent aux possesseurs de Smartphones d’obtenir des informations supplémentaires concernant un sujet donné, ou d’interagir avec ce dernier dans le virtuel. Le R.F.I.D. permet d’assigner des puces électroniques intelligentes à des objets afin de les rendre communiquant. Le Quantified Self se base sur ces technologies pour créer une nouvelle activité sociale basée sur la collecte de ses propres données qui sont ensuite mis en ligne sur une plateforme pour être comparées à celles d’autres personnes (données sur des activités sportives, sur la productivité, sur la consommation électrique,…).

 

FONCTION :

La Réalité Connectée a pour but premier de rendre notre environnement quotidien plus riche en informations utiles et contextuelles et à donner aux individus la possibilité d’augmenter ou d’améliorer leurs interactions sociales et avec leur milieu. In fine, elle rend possible la collecte et la comparaison des données de millions d’utilisateurs. Dès lors, il s’agit de croiser les données afin d’en extraire des connaissances utiles sur soi-même et sur autrui.

more...
No comment yet.
Scooped by Eida Idea
Scoop.it!

L’INNOVATION PÉDAGOGIQUE, UNE NOUVELLE PLACE POUR L’APPRENANT

L’INNOVATION PÉDAGOGIQUE, UNE NOUVELLE PLACE POUR L’APPRENANT | Analyse contextuelle | Scoop.it

CONTEXTE :

Le caractère incertain et changeant de l’époque actuelle tend à rendre obsolète certaines pratiques pédagogiques basées sur la connaissance et la restitution d’un savoir construit sur des bases fixes.

 

FOND :

Les nouvelles tendances pédagogiques remettent en cause les modèles classiques en ce sens qu’ils forment les apprenants à des tâches précises inscrites dans un univers stable. Il s’agit aujourd’hui de trouver un juste milieu entre l’efficience, basée sur la connaissance d’un environnement précis et statique, et l’adaptabilité qui ouvrent au contraire une multiplicité de choix pour répondre à un environnement incertain et difficilement prévisible. Dans cette perspective, la valeur individuelle du savoir tend à s’effacer derrière l’intelligence collective du groupe, en tant que structure mentale collaborative particulièrement propice à l’émergence de la créativité et l’innovation.

 

FORME :

Pour se construire et se structurer, l’Innovation Pédagogique n’hésite pas à utiliser des méthodes très diverses, empruntant aux sciences et aux arts ou à la gestion d’entreprise et à la sociologie. C’est justement dans cette hybridation que réside sa force et sa valeur ajoutée par rapport aux formations classiques construites sur des socles thématiques bornés.

 

FONCTION :

L’Innovation Pédagogique a pour principal objectif de former les apprenants à s’adapter aux situations en fonction de méthodologies spécifiquement pensées pour l’analyse des expériences vécues et la modélisation créative des idées et des perceptions de tout un chacun. En outre, elle permet aux apprenants d’apprendre à évoluer dans des structures hybrides mêlant recherche et action, fond privé et fond public, création et réalisation…

more...
No comment yet.
Scooped by Eida Idea
Scoop.it!

L’A.D.I. COMME CONTROL ROOM DIGITAL DE L’ORGANISATION

L’A.D.I. COMME CONTROL ROOM DIGITAL DE L’ORGANISATION | Analyse contextuelle | Scoop.it

CONTEXTE :

Les développements du Web Social en matière d’architecture et d’applications informatiques a permis la naissance de fonctionnalités permettant aux internautes de créer, commenter, partager et relayer du contenu sur Internet. Cette révolution collaborative a eu comme de conséquence de démultiplier de façon exponentielle les interactions et les points de contacts digitaux sur la Toile. Par conséquent, il devient primordiale pour toute organisation d’envergure, présente sur Internet, d’adopter un dispositif qu’il lui permette de gérer de façon simplifiée la complexité de sa présence digitale tout en étant capable d’indexer et d’analyser la richesse interactionnelle qui s’agrège autour de cette présence.

 

FOND :

Comme son nom l’indique, L’A.D.I. est une Architecture Digitale Interconnectée. Elle naît du constat que l’organisation a désormais besoin d’adaptée sa présence digitale aux usages des personnes qu’elle englobe. Ces usages étant fractionnés sur de multiples plateformes sociales, en fonction des besoins auxquelles elles répondent, l’organisation doit donc être capable de se déployer digitalement en suivant les mêmes dynamiques.

 

FORME : L’A.D.I peut se matérialiser sous la forme d’une plateforme sociale créée par l’organisation et sur laquelle sont présents tous les espaces sur lesquels ses usagers ont l’habitude d’interagir au quotidien. Ceci étant dit, l’A.D.I. peut aussi naître sous la forme d’une architecture se servant des points de contacts préexistants et sur lesquels se trouvent déjà ses usagers. Dans ce cas là, il s’agira d’interconnecté l’ensemble des points de contacts souhaités, afin que l’organisation puisse gérer sa présence digitale depuis son site-mère.

 

FONCTION :

L’Architecture Digitale interconnectée a deux fonctions principales. Elle doit d’une part permettre à l’organisation de diffuser ses contenus sur l’ensemble des points de contacts digitaux sur lesquels elle est présente. Cette transmission n’est pas indifférenciée et se fait donc par conséquent en fonction de critères de diffusion prédéterminés en fonction des attentes et des usages de la communauté d’internautes qui s’est agrégée autour de l’organisation sur la Toile.

more...
No comment yet.
Scooped by Eida Idea
Scoop.it!

L’A.R.S., CARTOGRAPHIE DES RELATIONS ET DU RÉSEAU

L’A.R.S., CARTOGRAPHIE DES RELATIONS ET DU RÉSEAU | Analyse contextuelle | Scoop.it

CONTEXTE :

La numérisation progressive de nos société et son interconnexion avec le réel a comme conséquence de rendre visible et palpable les relations qui unissent les différent membre d’une communauté, d’une ville ou d’une organisation. Il devient donc possible d’analyser la structure d’un réseau et son influence sur les personnes qui se trouvent à l’intérieur.

 

FOND :

L’Analyse des Réseaux Sociaux part du principe que l’espace existant entre les individus est un objet d’étude aussi riche en informations que l’étude des individus eux-mêmes. Dès lors, il s’agit avant tout de comprendre la structure interactionnelle du groupe étudié pour en tirer certaines conclusions.

 

FORME :

Traditionnellement, l’A.R.S. est une discipline particulièrement fastidieuse puisqu’il s’agit de recenser et de catégoriser l’ensemble des interactions au sein d’un groupe. L’Internet a grandement facilité cette dimension. Il permet de comptabiliser de façon automatique les interactions entre individus. En outre, ces dernières sont inscrites de façon permanente sur les bases de données du réseaux, et permettent donc d’envisager une analyse dans la durée. Les modélisations A.R.S. prennent généralement la forme de cartographies en nébuleuses. Ces cartes représentent les individus comme des nœuds (des points) et leurs interactions comme des liens les reliant les uns aux autres.

 

FONCTION :

L’A.R.S. s’est fondé sur l’idée que la forme du réseau est un objet d’étude aussi important que les individus qui composent ce réseau. En modélisant un réseau, elle permet de visualiser la place de chacun de ses membres et de déterminer leur rôle et leur importance en son sein. In fine, l’A.R.S. analysera la forme globale du réseau afin de déterminer son influence sur ses membres et si sa structure est favorable à la circulation de l’information et à la mise en place de dynamiques d’innovations.

more...
No comment yet.