Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
31.5K views | +3 today
Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Un concentré de nouveautés dans les domaines de l'Agroalimentaire et l'Agronomie.  (AgroSup Dijon, Université de Bourgogne Franche-Comté)
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Rescooped by Pierre-André Marechal from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Les projets d’agriculture urbaine peuvent-ils être viables ?

Les projets d’agriculture urbaine peuvent-ils être viables ? | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it



Si l’agriculture en milieu urbain a toujours existé, son essor et son engouement actuels sont mondiaux, et le territoire français n’est pas en reste. Les urbains attendent aujourd’hui une production agricole locale respectueuse de l’environnement et de la santé humaine, ce à quoi cette agriculture se propose de répondre. Le « visage » de l’agriculture urbaine apparaît complexe.

Celle-ci possède en effet des caractéristiques très variées, que ce soit en termes de localisation (en pied d’immeuble, sur les toits, dans les parkings désaffectés, etc.), de type de production (culture végétale ou élevage de petits animaux), de support de culture (pleine terre, substrat, hydroponie), de l’activité (production et commercialisation ou services culturels ou évènementiels, etc.), de sa gouvernance impliquant des acteurs très variés (associations citoyennes, agriculteurs, collectivités, architecte, promoteurs, etc.) ou encore de sa raison économique.

Nous allons nous intéresser dans cet article à l’agriculture urbaine sous l’angle économique, en distinguant deux catégories : les lieux de production non marchands (jardins familiaux ou partagés, dits jardins collectifs ou communautaires) ; les fermes marchandes dont l’objectif est de produire et commercialiser leurs productions ou leurs services de façon rentable...


Véronique Saint-Ges, Inra, 27.11.2018


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Actualités écologie
Scoop.it!

« Dans quatre décennies, l’homme cherchera d’abord de quoi se nourrir et de quoi boire ! » - le Monde

« Dans quatre décennies, l’homme cherchera d’abord de quoi se nourrir et de quoi boire ! » - le Monde | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Face à l’urgence climatique, les réactions des gouvernements et des populations seront d’autant plus violentes qu’elles surviendront trop tard, prévoit l’expert de l’énergie François Dauphin dans une tribune au « Monde ».

Via Laurent Samuel
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from EntomoNews
Scoop.it!

À l'origine de l'asymétrie, une protéine qui donne le tournis

À l'origine de l'asymétrie, une protéine qui donne le tournis | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
L'asymétrie joue un rôle majeur en biologie, à toutes les échelles : enroulement en spirale de l'ADN, cœur positionné à gauche, préférence pour la main gauche ou la droite… Une équipe de l'Institut de biologie Valrose (CNRS/Inserm/Université Côte d'Azur), en collaboration avec des collègues de l'université de Pennsylvanie, a montré qu'une unique protéine induit le mouvement en spirale d'une autre molécule puis, par effet domino, la torsion des cellules, des organes et du corps entier, jusqu'à déclencher un comportement latéralisé. Ces travaux sont publiés dans la revue Science le 23 novembre 2018.

 

Communiqués et dossiers de presse - CNRS, 22.11.2018

 

Molecular to Organismal Chirality is induced by the Conserved Myosin1D, Gaëlle Lebreton, Charles Géminard, François Lapraz, Serapion Pyrpassopoulos, Delphine Cérézo, Pauline Spéder, E. Michael Ostap & Stéphane Noselli. Science, 23 novembre 2018. DOI : 10.1126/science.aat8642

 

[Image] Le moteur moléculaire myosine 1D crée de l'asymétrie à tous les niveaux, du mouvement des molécules d'actine (filaments rouge et vert) jusqu'à l'échelle de l'organisme (ici une larve de drosophile), en passant par les trachées respiratoires (structures tubulaires blanches).

Crédit Gaëlle Lebreton (photo) - Stéphane Noselli (montage) / iBV / CNRS

 


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Les exploitations d'élevage économes et autonomes en intrants, créatrices de valeur ajoutée - Analyse n°126 | Alim'agri

Les exploitations d'élevage économes et autonomes en intrants, créatrices de valeur ajoutée - Analyse n°126 | Alim'agri | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Cette note présente les résultats d'une étude sur des systèmes de production économes et autonomes en intrants, fondés sur le pâturage de prairies temporaires d’association graminées-légumineuses.

À rebours des tendances prédominantes, certaines exploitations d’élevage ont développé des systèmes de production économes et autonomes en intrants, fondés sur le pâturage de prairies temporaires d’association graminées-légumineuses.

Une étude, menée par AgroParisTech, l’Institut de l’élevage et le Réseau agriculture durable, à la demande du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, a été consacrée à ces exploitations afin d’en caractériser le fonctionnement et les résultats.

Elle a montré que ces systèmes de production, qui requièrent technicité et bonnes connaissances des agro-écosystèmes, sont plus créateurs de valeur ajoutée que les systèmes où l’alimentation du troupeau repose largement sur le maïs, grâce à une gestion fine des prairies et de la conduite du troupeau au pâturage.

Selon les auteurs de l’étude, ils conjuguent résilience économique et performances sociales et écologiques élevées.
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Home

Home | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
lien direct : http://landfiles.fr/

Un réseau social pour l'agriculture, l'agronomie et les techniques agricoles ... A découvrir

A bientôt

PAM


more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Les colocs du jardin
Scoop.it!

Agriculture et biodiversité : vers un pilotage du fonctionnement biologique des sols ?

Agriculture et biodiversité : vers un pilotage du fonctionnement biologique des sols ? | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Le sol est un milieu vivant dans lequel des organismes divers et variés cohabitent. Par le rôle spécifique de chacun, leur grande diversité et les relations qu’ils nouent entre eux, ils constituent la clé de voûte du bon fonctionnement des agrosystèmes et de leur adaptabilité au changement. Le développement de nouvelles formes d’agricultures, plus économes en intrants, appelle à une meilleure prise en compte de cette biodiversité dans l’évaluation des performances agronomiques et environnementales des sols agricoles.

 

Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture, 07.11.2018

 

Dans le cadre des Carrefours de l’innovation agronomique (CIAG) de l’INRA, un colloque a eu lieu à Dijon (21) le 18 octobre 2018, sous l’intitulé « De la connaissance de la biologie des sols et de ses fonctions, à son pilotage ». Ce dossier reprend quelques points clés de ce colloque quant à la caractérisation de la biodiversité des sols, son rôle et les enjeux liés à son amélioration ou à sa préservation dans les sols agricoles.

 


Via Agriculture Nouvelle, Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Amazing Science
Scoop.it!

Yeast-E. coli hybrid shows how mitochondria might have evolved

Yeast-E. coli hybrid shows how mitochondria might have evolved | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Yeast intentionally stuffed with bacteria may teach scientists something about the origins of cells’ powerhouses. Cellular power-generating organelles, called mitochondria, are thought to have once been bacteria captured by archaea, single-celled microbes that are one of the earliest forms of life. Now, almost all eukaryotic cells (cells with a nucleus) contain mitochondria.

 

At first, the bacteria may have lived inside archaea as endosymbionts, independent organisms that cooperate with their hosts. Over time, mitochondria lost many of their genes and eventually became an integral part of the cell. This scenario has support from genetics. But “if you really want to prove something’s true,” says chemical biologist Peter Schultz, researchers should be able to make something similar in the lab. So Schultz, of the Scripps Research Institute in La Jolla, Calif., and his colleagues created a hybrid cell by fusing two popular lab organisms — the baker’s yeast Saccharomyces cerevisiae and a common gut bacteria called E. coli.

 

“It’s a pioneering approach,” says evolutionary biologist Antonio Lazcano of the National Autonomous University of Mexico in Mexico City, who was not involved in the experiments. No one has made such a hybrid organism before. But the work, described October 29 in the Proceedings of the National Academy of Sciences, suggests it may not be so hard to make a free-living organism into an endosymbiont, he says.

 

Not that it was easy to get bacteria adapted to living on their own to grow inside another species’ cells. First, the researchers had to give the yeast and bacteria a reason to team up. Schultz’s team disabled a gene in yeast’s mitochondria so that the organelles couldn’t produce chemical energy in the form of adenosine triphosphate, or ATP, under some circumstances. E. coli were engineered to lack a gene needed to make the B vitamin thiamine, which the bacteria need to live. The team also outfitted the bacteria with a transporter protein that can move ATP and its precursor adenosine diphosphate, or ADP, in or out of the cell. When the bacteria was put inside the yeast cells, the bacteria supplied the ATP the yeast needed to live, and the yeast made thiamine for the bacteria.

 

It wasn’t a perfect arrangement, though. The yeast kept digesting the bacteria. So Schultz’s team equipped the E. coli with SNARE proteins from Chlamydia trachomatis bacteria, which can live inside human cells and cause the sexually transmitted disease chlamydia. SNARE proteins can prevent a host cell’s digestive compartments, called lysosomes, from coming together to dismantle invading microbes. SNARE-outfitted E. coli eventually were able to grow inside the yeast cell, the researchers found. The hybrid yeast-bacteria cells grew for more than 40 generations, the researchers report.

 

There’s no way to know the exact environmental and physiological conditions microbes faced that led to formation of eukaryotic cells 1.5 billion years ago, says evolutionary biologist Ryan Gawryluk of the University of Victoria in Canada who was not involved in the work. Exchanging energy for nutrients may have been one impetus for bacteria and archaea to join forces, but some scientists don’t think it was the evolutionary force that shaped the partnership, he says. After all, “bacteria have no interest in sending ATP outside of their cells.” Mitochondria-precursor bacteria may have been parasites or endosymbionts that gradually lost the ability to live outside the host for other reasons.


Via Dr. Stefan Gruenwald
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Les étudiants en agronomie à l’épreuve de la transition écologique

Les étudiants en agronomie à l’épreuve de la transition écologique | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it


Les écoles d’ingénieurs agronomes ont intégré les questions environnementales et sanitaires à leurs programmes et confrontent leurs étudiants au terrain.


Dans le car qui la ramène en Bourgogne, Céline Gauthier fait le point sur ce que lui ont apporté ces trois jours de voyage d’études dans le Vercors.


L’élève ingénieur d’Agrosup Dijon y a rencontré des responsables du parc naturel régional, des agriculteurs, des représentants de la coopérative laitière, un berger, mais aussi des guides qui lui ont fait découvrir la faune et la flore locales.


« C’est intéressant de voir comment tout est imbriqué, comment la création de l’AOP [appellation d’origine protégée] bleu du Vercors-Sassenage conduit à conserver des prairies pour que les vaches mangent de l’herbe et non du maïs, afin que le lait soit meilleur.


Ce qui permet aussi de préserver la qualité de l’eau du territoire ainsi que l’activité touristique », raconte, enthousiaste, cette fille d’agriculteurs de 22 ans.

more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Manger sans danger : analyse de controverses
Scoop.it!

Consommation d’algues : rester vigilant sur le risque d’excès d’apport en iode | Anses 

Consommation d’algues : rester vigilant sur le risque d’excès d’apport en iode | Anses  | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Depuis quelques années, les algues marines s’invitent de plus en plus dans nos assiettes. Fraîches, séchées ou encore en compléments alimentaires, elles présentent des teneurs variables en iode pouvant être parfois élevées. L’Anses a évalué le risque d’excès d’apport en iode lié à la consommation de ces produits à base d’algues. Au regard du risque non négligeable de dépassement des limites supérieures de sécurité d’apport en iode, l’Agence déconseille la consommation d’algues et de compléments alimentaires à base d’algues à certaines populations à risque et recommande aux consommateurs réguliers de rester vigilants.


Via Mediadoc - centre de documentation AgroSup Dijon
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from EntomoNews
Scoop.it!

Ces bactéries intestinales qui modulent la marche de la drosophile

Ces bactéries intestinales qui modulent la marche de la drosophile | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Des scientifiques américains viennent de montrer que certaines bactéries intestinales ont la capacité de moduler l’activité locomotrice de la drosophile. En effet, dépourvues de ces bactéries habituellement présentes dans leur tube digestif, ces mouches marchent beaucoup plus vite. Chez ce petit animal, ce qui se passe à l’intérieur se voit donc à l’extérieur.

 

Par Marc Gozlan, 27.10.2018



"On considère de plus en plus le microbiote intestinal comme un partenaire contribuant au bon état de santé des animaux. Des travaux ont même montré l’existence d’un axe bidirectionnel entre l’intestin et le cerveau (gut-brain axis, en anglais). Ainsi, certaines altérations du microbiote intestinal peuvent avoir des conséquences sur le fonctionnement du système nerveux central chez la drosophile et la souris, notamment sur l’anxiété, les fonctions cognitives, la perception de la douleur, les interactions sociales.


Le comportement locomoteur de la mouche du vinaigre (Drosophila melanogaster) serait-il également modulé par la composition de son microbiote intestinal ? Telle est la question à laquelle ont tenté de répondre Catherine Schetter et ses collègues du California Institute of Technology (Caltech, Pasadena, Californie). La revue Nature a publié le 24 octobre 2018 les résultats de leurs recherches."

(...)

 

A gut microbial factor modulates locomotor behaviour in Drosophila. Nature. Published: 24 October 2018. doi: 10.1038/s41586-018-0634-9


Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Manger sans danger : analyse de controverses
Scoop.it!

INRA - Consommer la viande :  des enjeux et des impacts multiples

INRA - Consommer la viande :  des enjeux et des impacts multiples | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Publication du compte-rendu de la journée d’information et d’échange co-organisée par l’INRA et l’association de consommateurs CLCV sur le thème : « Consommer de la viande : des enjeux et des impacts multiples » (15 mai 2018 à Paris).

 

Information parue sur le site "INRA science & impact" le 26/09/2018
Auteur : Roturier, C.


Via Agrodoc Ouest, Mediadoc - centre de documentation AgroSup Dijon
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Ces virus qui manipulent les plantes

Ces virus qui manipulent les plantes | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Des souris qui n’ont plus peur des chats, des crustacés qui se laissent flotter à la surface de l’eau au lieu de s’abriter sous les roches, des fourmis qui se déguisent en baies pour se faire dévorer par les oiseaux, des humains qui émettent des odeurs attirant les moustiques… ces comportements inattendus, parfois suicidaires, paraissent presque fantaisistes. Ils sont pourtant présents dans la nature, et ils ont tous un point commun : ils sont le résultat d’infections parasitaires.


En effet, de nombreux parasites dits « manipulateurs » sont capables d’altérer le comportement et même la physionomie de leur hôte pour faciliter leur survie et leur propagation. Les plantes n’échappent pas à la règle. Les virus qui les parasitent se montrent souvent très ingénieux pour passer outre leur immobilité, utilisant à cette fin des organismes intermédiaires mobiles appelés vecteurs. L’unité de virologie de l’INRA de Colmar a ainsi récemment mis en évidence un cas de manipulation de la plante Camelina sativa par le virus de la jaunisse du navet (Turnip yellows virus ou TuYV).


Ce virus possède la particularité d’être transporté de plante en plante uniquement par un vecteur aérien, le puceron. Le virus se propage donc plus efficacement si les pucerons sont attirés vers les plantes infectées avant que celles-ci ne succombent à l’infection...

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

INRA - bacteries lactiques et hautes pressions

INRA - bacteries lactiques et hautes pressions | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Les Hautes Pressions (HP) (pasteurisation à froid) et la biopréservation (ajout de ferments lactiques) constituent deux technologies de conservation des aliments. Ces traitements, appliqués isolément, sont inefficaces contre les spores produites par certaines bactéries dites sporulantes.


En revanche, les HP sont capables d’induire le processus de germination, qui transforme les spores en cellules dites végétatives que l’on peut contrôler par biopréservation. L’objectif de cette étude était donc de combiner HP et biopréservation pour maîtriser les bactéries sporulantes (et leurs spores), présentes naturellement dans le jambon cuit et nuisant à sa conservation. Des bactéries lactiques ont donc été sélectionnées sur la base de leurs propriétés antagonistes vis-à-vis de bactéries sporulantes et de leur résistance au traitement HP.


A partir d’une collection de 63 souches de bactéries lactiques de diverses origines, 14 souches ont d’abord été retenues selon des critères de sécurité et d’innocuité. L’effet antagoniste de ces souches, vis-à-vis d’espèces sporulantes de Bacillus et de Clostridium, a permis de retenir une souche de Lactobacillus curvatus et une souche de Lactococcus lactis.


Leur résistance et leur capacité à se multiplier, après l’application d’un traitement HP, ont ensuite été caractérisées. Bien que la souche de L. curvatus se soit avérée la plus résistante aux HP, seule la souche de L. lactis a démontré une capacité de croissance après l’application du traitement.


Pour cette raison et après vérification de l’absence d’amines biogènes produites dans le jambon, toxiques à divers degrés, cette souche a été considérée comme la meilleure candidate pour développer un nouveau traitement combinant HP et biopréservation dans le jambon cuit.

more...
Delphine Bertolacci's curator insight, November 11, 7:00 AM
Cumuler deux technologies pour conserver le jambon
Rescooped by Pierre-André Marechal from Innovation Agro-activités et Bio-industries
Scoop.it!

Le renouveau de l’agroalimentaire français par l’innovation | Techniques de l'ingénieur

Le renouveau de l’agroalimentaire français par l’innovation | Techniques de l'ingénieur | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Lien direct : https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/le-renouveau-de-lagroalimentaire-francais-par-linnovation-60085/


Pour dépasser la guerre des prix, trouver de nouveaux débouchés à l’export, entraîner leur transition digitale et répondre aux nouvelles attentes des consommateurs, les entreprises agroalimentaires françaises misent désormais sur l’innovation.


Selon l’Association nationale des industries alimentaires (Ania), l’agroalimentaire est le premier secteur industriel français. Il compte 17 647 entreprises, dont 77 % de TPE et 21 % de PME, pour un chiffre d’affaires de 180 milliards d’euros. C’est également le premier employeur industriel avec plus de 429 000 salariés. En face de ces entreprises, la guerre des prix que se livrent les quatre enseignes majoritaires de la grande distribution depuis 2013 contribue à l’érosion des marges et menace la capacité d’investissement des TPE-PME.


Ce combat a fait perdre 6 milliards d’euros en cinq ans aux entreprises alimentaires. Leurs taux de marges sont au plus bas niveau depuis 40 ans: ils ont perdu 7 % depuis 2007. La loi EGAlim votée début octobre souhaite mettre fin à cette situation.


Elle encadre les promotions et met fin à la vente à perte. Face aux nouvelles attentes des consommateurs en termes de santé, d’authenticité, de transparence et de bien manger, la loi veut également faire passer le renouveau de la filière par l’innovation.....


Via AgroParisTech DOC IST
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

La toute première norme sur l’économie circulaire est française

La toute première norme sur l’économie circulaire est française | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it


La norme XP X30-901 définit un cahier des charges précis pour planifier, mettre en œuvre, évaluer et améliorer un projet d’économie circulaire. Son nom est imprononçable et pourrait rappeler celui d’une droïde de Star Wars.


Il représente pourtant une première mondiale qui pourrait inspirer de nombreux autres pays. L’Agence française de normalisation (Afnor) vient de créer une norme expérimentale sur l’économie circulaire. La spécification XP X30-901 (on vous avait prévenu…) est le fruit de deux années de travail. Une cinquantaine d’intervenants (associations, industriels, sociétés de services, collectivités locales, institutions dont


l'Institut national de l'Economie circulaire et l'Ademe) ont été impliqués dans son élaboration. Des initiatives multiples et variées Apparue au tournant des années 2000, « l’économie circulaire désigne un modèle économique dont l’objectif est de produire des biens et des services de manière durable, en limitant la consommation et les gaspillages de ressources (matières premières, eau, énergie) ainsi que la production des déchets », rappelle le ministère de la Transition écologique et solidaire qui a collaboré aux travaux de l’Afnor « Il s’agit de rompre avec le modèle de l’économie linéaire (extraire, fabriquer, consommer, jeter) pour un modèle économique « circulaire ».


De nombreuses initiatives dans ce sens ont été lancées ces dernières années. Du plateau repas sans emballage jetable à la route fabriquée à partir de matériaux recyclés en passant par la vente en ligne de pièces de réemploi automobile et les maisons fabriquées notamment avec des pneus usagers et de vieilles bouteilles en verre, les projets ne manquent pas même s’ils vont parfois dans tous les sens.

more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Contribution du programme de développement rural hexagonal (PDRH) à la compétitivité du secteur laitier - Analyse n°131 | Alim'agri

Contribution du programme de développement rural hexagonal (PDRH) à la compétitivité du secteur laitier - Analyse n°131 | Alim'agri | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
L’évaluation du programme de développement rural hexagonal (PDRH), réalisée par un consortium piloté par les bureaux d’études Épices et ADE, souligne que le second pilier de la PAC a été largement utilisé pour soutenir la compétitivité de la production laitière française, sur la période 2007-2013.

En combinant analyse économétrique et approche qualitative, les auteurs de cette étude montrent que les dispositifs du PDRH mobilisés à cette fin ont eu des impacts positifs mais limités sur la compétitivité du secteur laitier
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Attitude BIO
Scoop.it!

L’UE offre enfin un cadre juridique aux engrais organiques et recyclés – EURACTIV.fr

L’UE offre enfin un cadre juridique aux engrais organiques et recyclés – EURACTIV.fr | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Commission, Conseil et Parlement se sont accordés pour faciliter l’utilisation d’engrais organiques, qui souffraient d'un manque de cadre juridique. Le volume de métaux lourds autorisés est aussi revu à la baisse, mais sa mention sur l'étiquette n'est plus obligatoire.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Attitude BIO
Scoop.it!

Les « miracles verts » de ce jeune jardinier belge sur 15m2

Les « miracles verts » de ce jeune jardinier belge sur 15m2 | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
À quelques kilomètres de Bruxelles, Arthur, âgé de 17 ans à peine, soigne un micro-potager d'une productivité époustouflante. Ses succès, partagés sur les réseaux sociaux, suscitent un véritable engouement et surtout de la curiosité. Nous l'avons rencontré. Avec son potager, Arthur emporte un véritable succès sur les réseaux sociaux. Sur Instagram, où il poste les photographies de ses réussites, plus de 5000 personnes le suivent alors qu'il commence à peine. Le jeune homme, qui vit à une dizaine de kilomètres de la capitale Belge y explique comment, sur un espace d'à peine 15 mètres carrés, il obtient une productivité importante, le tout sans intrant et autres produits de synthèse. Crédit image : lepotagerdarthur.com Crédit image : lepotagerdarthur.com Sélection stricte des légumes et permaculture "J'ai commencé à jardiner à l'âge de 7 ans", se souvient le jeune homme. "C'est un proche de mes parents âgé de plus de 80 ans qui m'a transmis cette passion fantastique", complète-t-il.

Via Hubert MESSMER @Zehub on Twitter
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Agroforesterie
Scoop.it!

L’agroforesterie au Québec : des exemples inspirants, des bénéfices importants | Grandes cultures - Agri-Réseau

L’agroforesterie au Québec : des exemples inspirants, des bénéfices importants | Grandes cultures - Agri-Réseau | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Cette vidéo documentaire présente des systèmes agroforestiers (systèmes agroforestiers intercalaires, haies brise-vent, systèmes sylvopastoraux, bandes riveraines) implantés avec succès sur des fermes dans trois régions du Québec, soit le Centre-du-Québec, la Montérégie et la région de La Pocatière. Des producteurs agricoles, des conseillers et des chercheurs parlent de leurs motivations, de leurs pratiques et d’études réalisées ou en cours. Ils témoignent également des bénéfices associés à l’agroforesterie : protection des cultures et des élevages, amélioration de la qualité de l’eau et de la santé des sols, biodiversité, atténuation de la dérive, atténuation des changements climatiques, attractivité du paysage, etc.


Via Mediadoc - centre de documentation AgroSup Dijon
more...
No comment yet.
Scooped by Pierre-André Marechal
Scoop.it!

Home | HILL by ECOTROPHELIA

Home | HILL by ECOTROPHELIA | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Le projet Hybrid-Innovative-Learning-LAB (HILL) est né de l’initiative d’un réseau de treize établissements d'enseignement supérieur français.
Il s'appuie sur une collaboration avec une équipe universitaire spécialisée en sciences de l'éducation et sur la participation d'organisations professionnelles et d’organismes paritaires de formation continue.
Ce projet solide, ambitieux et transformant a un double objectif : réinventer la relation à la pédagogie des apprenants et des formateurs, et accompagner les évolutions de leurs besoins en formation initiale et continue.
Il permettra de développer une offre innovante de formations basée sur une hybridation fertile et ajustée de plusieurs concepts, outils et démarches, et de proposer un modèle original d'apprentissage porté par les formateurs et adapté aux apprenants et à leur diversité.

Appliqué aux domaines de l’innovation alimentaire, le projet HILL combine efficacement dans un dispositif intégré et pour la première fois : l'enseignement transmissif et les apprentissages actifs par projet et par problème ; les connaissances disciplinaires et les compétences opérationnelles ; la conduite de projets dans un réseau établi de Fab-LAB ainsi qu’en réalité virtuelle ; une pédagogie hybride entre présentiel, tutoriel et ressources accessibles à distance ; la modularité des parcours pour la formation initiale et la formation professionnelle.
Pour concevoir et matérialiser un dispositif fonctionnel et performant impliquant apprenants, formateurs, établissements d’enseignement supérieur et entreprises, le projet s’engage dans la création d’outils pédagogiques originaux, mobilisables en présentiel et à distance.

Favoriser des apprentissages individualisés, intégrés dans le temps de formation, adaptés à la diversité des acquis et adaptables aux attentes des apprenants et aux besoins de la profession pour la formation continue constitue indéniablement une des forces et l’originalité du projet.

Pour responsabiliser et mobiliser les apprenants sur leurs apprentissages en alignement avec leur projet professionnel individuel, un contrat d’apprenance intelligent sera conçu et rendra les apprenants autonomes, matures et acteurs de leur formation. Complètement original, ce dispositif sera incitatif pour les encourager à progresser dans la professionnalisation de leurs apprentissages et sera déployé via un outil numérique itératif qui analysera les pratiques d’apprentissage individuelles pour s’adapter à l’apprenant et lui proposer des scénarii en adéquation avec ses objectifs professionnels.

De façon inédite, un "Hybrid-LAB" sera construit et regroupera :

-un LearningLAB, laboratoire d'apprentissage innovant au service des besoins de formation et fondé sur les possibilités offertes par les technologies numériques ;

-un FabLAB, premier réseau français de moyens technologiques des partenaires du projet ;

-un VirtualLAB, laboratoire numérique en réseau,

regroupant les outils numériques partagés et notamment des simulateurs, dispositif original et performant d’apprentissag Structuré en 5 actions complémentaires et aux finalités précises, le projet HILL, échelonné sur 10 ans, aura pour livrable principal un processus de transformation en profondeur des pratiques des établissements d’enseignement supérieur en réponse à l’évolution des apprenants, à la modernisation des formations et aux besoins sociétaux.

Pour assurer le succès de l’opération, une action entièrement dédiée à la coordination permettra une orchestration efficace des différents travaux, leur dissémination et le partage unique entre treize établissements de leurs pratiques pédagogiques, quel que soit le cursus.

Parmi ces 5 actions, 3 sont dédiées à la pédagogie et à la construction des outils innovants, une action est focalisée sur le déploiement dans les établissements partenaires et la cinquième est dédiée à la dissémination des bonnes pratiques.

Le projet HILL conduira les établissements à restructurer leur modèle pédagogique et à proposer une offre nouvelle adaptée. Les formes d’apprentissage, sous statut étudiant, sous statut apprentissage et avec l’alternance, en formation initiale ou continue, comme l’acquisition capitalisable de compétences participent au projet.
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from Alimentation durable et territoire
Scoop.it!

La logistique, un vecteur pour de nouvelles trajectoires d’innovation dans les circuits courts alimentaires de proximité ? Etude de cas de formes de coopérations multi - acteurs et multi - niv...


Alors que la durabilité aussi bien économiquen, sociale, qu'environnementale des circuits courts alimentaires  de  proximité (CCAP) est  questionnée,  la  logistique  devient  un  enjeu  central abordée  autant  par  la  recherche  scientifique  que  par  les  acteurs  publics  ou  privés. Parmi  les optimisations possibles, les solutions collectives émergent et supposent de fait des coopérations.
Dans ce cadre, nous nous proposons d’étudier les coopérations multi-acteurs et multi-niveaux, celles impliquant non seulement des producteurs réunis en collectifs mais également des acteurs
économiques   privés   et/ou   des   acteurs   publics. Nous  formulons  l’hypothèse  que  ces coopérations sont en mesure de catalyser des innovations, notamment en matière logistique.
En nous appuyant sur deux études de cas, il s’agit, dès lors, de questionner le rôle de ces dernières dans les trajectoires d’innovations logistiques pour les CCAP et de s’interroger sur leurs
impacts sur les CCAP et les territoires au-delà de la question logistique.

IFFSTAR-AME-Laboratoire SPLOTT / CEREMA, (Document de Travail), Juillet 2018
 

Via Mediadoc - centre de documentation AgroSup Dijon
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from AGROALIMENTAIRE
Scoop.it!

L’Irstea scanne les fromages

L’Irstea scanne les fromages | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it

Mieux comprendre les changements de structures des produits alimentaires afin d’optimiser les procédés : tel est l’objectif des travaux menés par l’équipe IRMFood au sein de l’unité de recherche Opaale (Optimisation des procédés en agriculture, agroalimentaire et environnement) du centre Irstea* de Rennes (35). Pour cela, le laboratoire utilise des méthodes non invasives de résonance magnétique nucléaire (RMN) et d’imagerie par résonance magnétique (IRM) à bas champ. « Ces technologies étaient surtout utilisées dans le domaine médical pour l’IRM, et pour des caractérisations en physique et chimie pour la RMN. Elles trouvent aujourd’hui des applications en agroalimentaire », explique Corinne Rondeau, responsable de l’équipe IRMFood.


Via Agrodoc Ouest
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from ITERG - Veille sectorielle sur les huiles et corps gras
Scoop.it!

IAA - Chiffres et indicateurs clés | Alim'agri

IAA - Chiffres et indicateurs clés | Alim'agri | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
chiffres et indicateurs clés de l'édition 2017 du panorama des industries agroalimentaires en téléchargeant le pdf ci-dessous.

Ce document est révisé tous les ans au moment du Salon international de l'agriculture.
Prochaine mise à jour en 2019.


Via ITERG - Expertise Lipides
more...
No comment yet.
Rescooped by Pierre-André Marechal from VEILLE AGRONOMIE AGROECOLOGIE de Réso'Them transition agro-écologique de l'enseignement agricole
Scoop.it!

Monsanto aurait créé des groupes de "faux agriculteurs" pour défendre le glyphosate

Monsanto aurait créé des groupes de "faux agriculteurs" pour défendre le glyphosate | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
Un lobby de la société Monsanto a créé des groupes de "faux agriculteurs" chargés de se prononcer en faveur du glyphosate, révèle la cellule d’investigation de Greenpeace et du quotidien britannique "The Independent".

Via RES'AGROECO
more...
RES'AGROECO's curator insight, October 18, 3:47 AM
A lire impérativement en lien avec ce sujet : le livre de Stéphane Horel, journaliste au Monde sorti le 11 octobre : https://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Lobbytomie-9782707194121.html

Rescooped by Pierre-André Marechal from Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole
Scoop.it!

Les biofilms, une alternative aux traitements chimiques des cultures

Les biofilms, une alternative aux traitements chimiques des cultures | Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie | Scoop.it
L’agriculture intensive a recours aux pesticides chimiques et médicaments synthétiques pour protéger les cultures ; or ces substances représentent autant de facteurs de pollution environnementale. Les conséquences de cette pollution peuvent contribuer, entre autres, à l’émergence de nouvelles maladies ou à l’extinction de certaines espèces animales.

Une des alternatives aux traitements chimiques des cultures pourrait consister à utiliser des micro-organismes anti-pathogènes organisés sous forme de « biofilms », indique notre étude publiée en 2017 dans la revue Microbial Biotechnology.

Via CDI ENILV La Roche-sur-Foron
more...
No comment yet.