AGRONOMIE VEGETAL
14.6K views | +14 today
Follow
AGRONOMIE VEGETAL
Ressources scientifiques et techniques sélectionnées par les documentalistes du service commun de documentation d'Agrocampus Ouest sur les thématiques : Agriculture durable / Agriculture biologique / Agronomie / Agroforesterie / Irrigation / Sciences du Sol /Sélection variétale / Semence / Technique culturale
Curated by Agrodoc Ouest
Your new post is loading...
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

[Publication] Climate-smart agriculture : pour une agriculture climato-compatible | Cahiers Agricultures

[Publication] Climate-smart agriculture : pour une agriculture climato-compatible | Cahiers Agricultures | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

L'agriculture intelligente face au climat (climate-smart agriculture – CSA) a comme objectifs d'être adaptée au changement climatique et de l'atténuer, tout en contribuant de manière durable à la sécurité alimentaire.

Né en 2010 à l'initiative de la FAO, le concept a fait école et se décline désormais en diverses pratiques qui prennent en compte ces objectifs de manière différente. Les pratiques agroécologiques de couverture permanente du sol, par des arbres ou des cultures, sont parmi les plus courantes. Mais la CSA prétend aussi être une approche plus large permettant de répondre aux enjeux du changement climatique par des politiques publiques et des financements innovants. Défini par des objectifs et non pas par les moyens d'atteindre ces objectifs, le concept de CSA pose aussi question, notamment sur la possibilité d'assurer simultanément ses trois objectifs et sur le risque d'encourager un productivisme déguisé qui ne respecterait ni l'environnement ni les agriculteurs. L'initiative « 4 ‰, les sols pour la sécurité alimentaire et le climat » reprend les objectifs de la CSA en insistant sur l'atténuation du changement climatique par l'augmentation de la teneur en carbone du sol. Tout en étant un concept qui demande encore à faire ses preuves, la CSA est une approche de l'agriculture originale et compatible avec les enjeux du changement climatique.

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

[Acquisition] Fiches pratiques de fertilisation - Editions France Agricole

[Acquisition] Fiches pratiques de fertilisation - Editions France Agricole | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it
Fiches pratiques de fertilisation - Cet ouvrage présente 39 fiches pratiques sur la fertilité des sols et la nutrition des cultures.

Ouvrage disponible en version papier et version numérique au service commun de documentation d'Agrocampus Ouest

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

La biodiversité des sols nous protège, protégeons-la aussi !

La biodiversité des sols nous protège, protégeons-la aussi ! | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

 Des sols ensevelis sous le béton ou épuisés par des pratiques agricoles trop intensives… En cette journée mondiale des sols, le chercheur Sébastien Barot à l'ird revient sur la richesse des milieux souterrains pour mieux la connaître et la préserver

 

Des sols grignotés par le béton ou épuisés par des pratiques agricoles trop intensives… La grande richesse des milieux souterrains doit être mieux connue et mieux protégée.

Crédit photo : L’exceptionnelle biodiversité des sols reste à explorer. Eddie Kopp/Unsplash

 

Pour aller plus loin : retrouvez la série de vidéos sur les sols réalisées la Fondation pour la recherche sur la biodiversité.

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Les Experts alim'agri - Xylella : comment protéger les cultures ? | Alim'agri

Les Experts alim'agri - Xylella : comment protéger les cultures ? | Alim'agri | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

La bactérie Xylella fastidiosa s'attaque à de nombreuses cultures en provoquant le dessèchement des végétaux. Juliette Auricoste, cheffe du bureau de la santé des végétaux, expose l'action des pouvoirs publics pour lutter contre cette maladie.

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Focus n° 16 : Protection intégrée contre les ravageurs des cultures pérennes | EcophytoPIC

Focus n° 16 : Protection intégrée contre les ravageurs des cultures pérennes | EcophytoPIC | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

Source : EcophytoPIC / Auteur : S.Blocaille, Ph.Delval & M.Durier

 

Ce Focus présente les solutions pouvant être mises en œuvre pour lutter contre les ravageurs des cultures pérennes. Il décrit les :

-   Outils et moyens qui existent pour identifier et connaître ces ravageurs ;

-   Mesures indirectes de protection, avant le développement du ravageur ;

-   Mesures directes de protection, quand le seuil de présence du ravageur est dépassé ;

-   Perspectives de lutte contre ces ravageurs au travers de la présentation de quelques projets de Recherche.

more...
No comment yet.
Rescooped by Agrodoc Ouest from Veille Centre de Ressources
Scoop.it!

[A télécharger] Dossier spécial filière céréales Revue de l'AAF n°13 septembre 2017 - Académie d'Agriculture de France

[A télécharger] Dossier spécial filière céréales Revue de l'AAF n°13 septembre 2017 - Académie d'Agriculture de France | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

Dossier spécial : Les céréales, une excellence à cultiver

 

la filière céréalière française les acteurs mondiaux la compétitivité de la France les céréales françaises sur les marchés mondiaux(...)

 

 

 

 


Via CDI CDR Genech, legrand anne-lyse
more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

[A télécharger] Référentiel national sur la typologie des haies

[A télécharger] Référentiel national sur la typologie des haies | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

Dans le cadre du projet de certification bois bocager géré durablement *, l’Afac-Agroforesteries réalise un référentiel national sur la typologie des haies à partir de leurs modalités de gestion durable. Ce référentiel est une œuvre collective, sa rédaction par l’Afac-Agroforesteries n’aurait pas été possible sans la participation de déjà 20 structures professionnelles de la haie qui recouvrent les principales zones bocagères de France, pour cette première version.

  • Télécharger le référentiel national sur la typologie des haies
more...
No comment yet.
Rescooped by Agrodoc Ouest from Agriculture nouvelle : l'atelier des curieux de l'agriculture
Scoop.it!

Protéger et fertiliser l'orge d'hiver dans le sud-ouest - Arvalis-infos.fr

Protéger et fertiliser l'orge d'hiver dans le sud-ouest - Arvalis-infos.fr | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it
Les recommandations d’ARVALIS pour la campagne 2017/2018 : fertilisation azotée, stratégies fongicides et lutte contre la verse

Via Agriculture Nouvelle
more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Les plantes pesticides au secours des cultures

Les plantes pesticides au secours des cultures | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it
En Afrique, les pertes dues aux ravageurs se chiffrent en millions et menacent la sécurité alimentaire. Pour faire face à cette menace, le recours aux pesticides chimiques n’est pas la seule voie.
more...
No comment yet.
Rescooped by Agrodoc Ouest from Veille Centre de Ressources
Scoop.it!

Un portail dédié à l’emploi agricole et à l’orientation vers les métiers de l’agriculture

Un portail dédié à l’emploi agricole et à l’orientation vers les métiers de l’agriculture | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it
Lancé fin 2016, le site internet de l’Anefa (Association nationale emploi-formation en agriculture) a été modernisé et propose diverses fonctionnalités dont une bourse de l'emploi et une centaine de fiches métiers.

Via Emploi-Formation, legrand anne-lyse
more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Projet Casdar Alliance : comment maximiser l'intérêt des plantes de service dans les systèmes avec blé et colza - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture

Projet Casdar Alliance : comment maximiser l'intérêt des plantes de service dans les systèmes avec blé et colza - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it
Le contexte actuel n’a jamais été aussi favorable aux associations de culture : contexte politique (transition agroécologique, Ecophyto…), contexte réglementaire avec l’obligation de couverture des sols et contexte économique (volatilité des prix, variabilité de la qualité, prix des intrants). De nombreux travaux ont été menés sur les effets des plantes de services légumineuses en association avec le colza (plutôt à l’automne) et avec le blé (plutôt en agriculture biologique). Pour autant, de nombreuses interrogations subsistaient : association à d’autres périodes, effet sur la culture suivante...


Pour combler ces lacunes, l’INRA a porté le projet Casdar Alliance de 2014 à 2017 (AAP Recherche et Innovation Casdar n°5376). Ce projet avait pour objectif d’évaluer la faisabilité technique et les performances de plantes de service, principalement légumineuses, associées en automne ou au printemps à du colza ou à du blé. Il s’agissait : (1) de produire des connaissances sur le fonctionnement des associations et les services écosystémiques rendus par les légumineuses associés et (2) de proposer et diffuser des références techniques sur les itinéraires et des outils d’aide au choix de ces plantes de service et de gestion de la fertilisation azotée de la culture principale.

 

Les résultats ont été diffusés lors d’un colloque en janvier 2017 et sont accessibles sur le site de l’INRA de Versailles. Le projet Casdar Alliance piloté par l’INRA de 2014 à 2017 (AAP Recherche et Innovation Casdar n° 5376) vise à améliorer les performances écologiques et économiques par les plantes de service légumineuses dans les systèmes avec blé et colza. Un des objectifs est d’étudier la faisabilité technique de ces associations afin que cette pratique puisse se développer sur le territoire. Les plantes de service sont des espèces n’ayant pas d’objectif direct de production mais remplissant des fonctions d’amélioration des processus de développement de la culture à laquelle elles sont associées ou rendant des services : régulation des bioagresseurs, fourniture d’azote, maintien/amélioration des composantes de la fertilité des sols.

 

Un des exemples les plus pratiqués est directement issu de l’innovation d’agriculteurs qui l’ont testé dès 2007. Il s’agit d’associer un couvert au colza sur la période automnale pour viser deux services : la fourniture d’azote et la régulation des adventices et des insectes.


Le projet Alliance a analysé près de 80 essais et les conclusions montrent les nombreux bénéfices de cette association : (1) un gain de rendement avec la féverole à fertilisation constante et un maintien à fertilisation réduite de 30 à 40 unités d’azote/ha, (2) une régulation des adventices avec en moyenne -38% de biomasse d’adventices en particulier dans les situations à faible disponibilité d’azote au semis, (3) une nutrition azotée du colza accrue et (4) un effet certain sur les insectes ravageurs d’automne (mais qui reste à approfondir). La féverole est une bonne plante de service, tout comme semble l’être également le trèfle d’Alexandrie ou encore le mélange féverole/vesce pourpre/trèfle d’Alexandrie. Des essais menés pour évaluer la performance économique de l’association colza/féverole montrent que, quelque soit le contexte de prix de vente/prix des intrants, et avec une conduite bas intrants (moins d’azote et de phytos), l’association colza/féverole présente une marge semi nette supérieure de 15 à 49€/ha par rapport au colza pur mais sous conditions (infestation d’adventices bien gérée, réduction d’azote, gel de la plante de service …).


Des études plus prospectives ont également été conduites dans le cadre de ce projet. Des travaux sur l’amélioration de la compétitivité du couvert vis-à-vis des adventices à travers l’étude des traits des espèces ont démontré que la féverole est très complémentaire au colza dans les traits impliqués dans la compétitivité : indice foliaire, biomasse et hauteur. L’association permet ainsi d’atteindre plus facilement le niveau de biomasse suffisant pour être compétitif vis-à-vis des adventices. Une thèse a quant à elle étudié les synergies entre légumineuses de service et vers de terre sur la productivité du blé. Il s’avère que le blé associé à du trèfle et en présence de vers de terre profite à la fois de la complémentarité avec le trèfle dans l’utilisation de l’azote et des modifications engendrées par l’activité des vers de terre dans la rhizosphère pour accroitre sa production de biomasse et l’acquisition s’azote.


Afin de profiter des bénéfices de ces associations, les pratiques agricoles doivent être adaptées. Il s’agit de favoriser l’installation et le développement de la plante de service dans un premier temps et de maîtriser la compétition qu’elle exerce sur la culture dans un second temps. Cela nécessite de repenser l’itinéraire technique voire le système de culture en cohérence avec les exigences du milieu.

Dossier complet : https://www.agroperspectives.fr/pub/Chercheurs_Dossiers/Projet_Casdar_Alliance_ou_comment_ameliorer_les_perfomances_des_associations_par_les_plantes_de_service_by_AgroPerspectives.pdf

 

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Publication en ligne : Concentration et changement technique dans l'industrie mondiale des semences par S. BONNY - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture

Publication en ligne : Concentration et changement technique dans l'industrie mondiale des semences par S. BONNY - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

La concentration du secteur semencier durant les dernières décennies et en 2015-2017 préoccupe de nombreux acteurs. Ils s'inquiètent de ses conséquences sur le prix et la diversité des semences, ainsi que du pouvoir alimentaire acquis par les plus grandes firmes du domaine. Cependant le secteur des semences est plutôt mal connu.

Aussi est-il utile de chercher à mieux le connaitre et à explorer les impacts possibles de la concentration accrue sur la chaîne agroalimentaire.

Un article en accès libre vient de paraitre à ce sujet dans la revue scientifique à comité de lecture SUSTAINABILITY. Il dresse un panorama du secteur mondial des semences et de sa grande diversité en apportant de nombreux éléments chiffrés et des données en la matière. Il présente également l'évolution technologique du secteur et les enjeux liés. Puis il examine les points de vue des différents types d'acteurs sur le mouvement de concentration en cours. Les analyses opposées sur ses effets paraissent liées aux controverses sur l'orientation que l'agriculture doit prendre pour faire face aux multiples enjeux du 21ème siècle, les uns prônant une agriculture high-tech, d'autres des orientations plus paysannes et agroécologiques.

 

Référence : Bonny S. 2017. Corporate concentration and technological change in the global seed industry. Sustainability, 9(9), 1632. doi:10.3390/su9091632 Article (en anglais) en accès libre sur cette page : http://www.mdpi.com/2071-1050/9/9/1632  Lien direct à l'article en PDF : http://www.mdpi.com/2071-1050/9/9/1632/pdf

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Le concours AGreen Startup au Sival

Le concours AGreen Startup au Sival | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

AGreen Startup est le 1er concours de startup alliant innovation, agro-écologie, agriculture, végétal et environnement, au coeur d'un salon 100 % pro ! En accueillant le concours AGreen Startup à Angers, le SIVAL affirme sa volonté d'inscrire le salon des productions végétales dans une démarche innovante.

AGreen Startup : 48h pour favoriser la rencontre, la mixité des compétences et l'intelligence collective !

more...
No comment yet.
Rescooped by Agrodoc Ouest from Veille Scientifique Agroalimentaire - Agronomie
Scoop.it!

L'agroécologie, une discipline aux confins de la science et du politique | Natures Sciences Sociétés

L'agroécologie, une discipline aux confins de la science et du politique | Natures Sciences Sociétés | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

Xavier Reboud et Étienne Hainzelins


lien direct ; https://www.nss-journal.org/articles/nss/full_html/2017/03/nss170036/nss170036.html


Pour saisir les ressorts de la montée de l'agroécologie dans ses différentes acceptions − scientifiques, politiques et sociales –, ce texte s'interroge sur la phase où une démarche scientifique se construit sur la base d'un questionnement sociétal et où se cherchent les articulations entre des préoccupations qui renvoient au politique et une argumentation scientifique destinée à la fois à leur donner consistance et légitimité et à les traduire en pistes d'action pour une diversité d'acteurs, des agriculteurs aux consommateurs.


Dans ses grandes lignes, l'argumentation scientifique de l'agroécologie exploite l'idée d'un ressourcement de l'agronomie dans les principes de l'écologie pour mieux internaliser l'ensemble des conséquences d'envergure des choix agricoles. 


Cette quête de rupture avec l'agronomie « classique » interroge la capacité de l'interdisciplinarité à provoquer (puis justifier ?) une évolution des perspectives à travers les concepts de sobriété, d'efficience, de résilience ou de robustesse. 


De plus, la nécessaire adaptation des systèmes agricoles et alimentaires aux conditions et aux besoins locaux conduit à souligner la dimension éminemment territoriale de l'agroécologie. 


Ceci induit la nécessité d'un élargissement de l'interdisciplinarité aux sciences de la société. Les difficultés du politique proviennent de cette recherche de rupture, des réorientations des politiques publiques qu'elle exige et des freins à lever....


Via Veille Supagro Florac, Pierre-André Marechal
more...
No comment yet.
Rescooped by Agrodoc Ouest from Veille Centre de Ressources
Scoop.it!

[Rapport] Les exploitations en agriculture biologique : quelles performances économiques ?

[Rapport] Les exploitations en agriculture biologique : quelles performances économiques ? | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

L’agriculture biologique ne cesse de progresser en France depuis 20 ans en réponse à la demande croissante des consommateurs et sous l’impulsion des politiques publiques incitant au développement de pratiques plus respectueuses de l’environnement.

Avec des surfaces et/ou des cheptels plus petits qu’en conventionnel, les exploitations bio spécialisées en viticulture, en maraîchage ou dans la production de lait de vache ont enregistré en moyenne en 2013 une meilleure rentabilité par unité physique de production et par capitaux engagés que les exploitations conventionnelles.

Ce différentiel de performance peut avoir plusieurs sources : une meilleure valorisation des productions biologiques du fait de prix plus élevés qui compensent une productivité plus faible, une meilleure maîtrise des consommations intermédiaires, parfois des subventions dédiées qui viennent soutenir les résultats, ou encore un recours plus systématique à la commercialisation des produits en circuit court. D’autres facteurs, indépendants du mode de production, sont néanmoins susceptibles de contribuer aux différences observées.

Version imprimable

Auteurs : Marie-Sophie Dedieu, Alice Lorge, Olivier Louveau, Vincent Marcus


Via IDELE Institut de l'Elevage, legrand anne-lyse
more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Etudier le stade de développement précoce des légumineuses pour mieux travailler les associations et la compétition vis à vis des adventices

Etudier le stade de développement précoce des légumineuses pour mieux travailler les associations et la compétition vis à vis des adventices | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

La phase précoce de développement des plantes est une étape clé dans leur capacité à être compétitive vis-à-vis des autres espèces. En effet, à ce stade, de faibles différences de comportement peuvent en entrainer de très grandes, notamment dans leur capacité à utiliser les ressources du milieu.

Durant le premier stade de leur développement, les légumineuses ont l’avantage d’avoir accès à trois sources d’azote : les réserves dans les semences, l’azote du sol et dans une moindre mesure, l’azote atmosphérique.

Elles restent en moyenne assez peu efficaces pour capter l’azote du sol, les rendant, au démarrage de leur cycle, plutôt moins compétitives. Pour autant, toutes les légumineuses n’ont pas le même niveau d’aptitude à capter précocement l’azote du sol. En effet, dans des conditions agronomiques similaires, la contribution relative entre chacune des trois sources d’azote est variable selon les espèces. Cela peut s’expliquer par des différences de vitesse de nodulation, le type d’émergence ou encore le temps d’épuisement des réserves en azote des semences. Une étude récente a été menée afin (1) d’identifier les principaux traits expliquant cette variabilité entre espèces de légumineuses et (2) d’analyser les effets d’une fertilisation minérale azotée durant la phase précoce de développement sur la stratégie d’utilisation des différentes sources d’azote en fonction des espèces de légumineuses. 9 espèces de légumineuses ont ainsi été testées : fenugrec, féverole, pois, lentille, trèfle, vesce commune, soja, pois chiche et cacahuète et différentes mesures ont été réalisées après une période de croissance de 35 jours après la germination.

 

Dossier complet à télécharger

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

[Colloque] européen sur les trognes : mars 2018

[Colloque] européen sur les trognes : mars 2018 | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

Un 2e colloque européen pour remettre les trognes « en action », et faire rimer biomasse et biodiversité

Du bon usage des arbres
 
 


Les trognes témoignent d’une intense complicité historique entre les arbres et les agriculteurs. Si ces modes de gestion paysans sont caractéristiques des pays bocagers, ils se rencontrent couramment dans bien des contextes, et sous presque toutes les latitudes de la planète.

La trogne, arbre « cultivé » par excellence, fournit une diversité de produits à court et moyen terme (fourrage, bois énergie, litière…), tout en permettant de capitaliser, en valeur économique, paysagère et services environnementaux, dans une bille de pied et une tête pérennes, habitats d’une biodiversité foisonnante. La conduite en trogne stimule l'arbre dans sa croissance, tant aérienne que souterraine, assurant une production de ressources disponibles, accessibles, gratuites et durables.

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

56 % d'adventices en moins avec les plantes de couverture. - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture

56 % d'adventices en moins avec les plantes de couverture. - Agro Perspectives - Agronomie - Diffusion des techniques innovantes en agriculture | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it
L'INRA a mené une méta-analyse sur l'impact des plantes de couverture sur les adventices. Analysant les données de 34 articles scientifiques internationaux, des chercheurs de l’Inra ont quantifié les effets des plantes compagnes sur la régulation des mauvaises herbes et les rendements des récoltes. Ils ont ainsi examiné différents systèmes de cultures impliquant une culture commerciale annuelle associée à celle d’une légumineuse compagne (non-récoltée) soit pas moins de 476 combinaisons site × année × espèces de plantes cultivées × espèces de plantes compagnes qui ont été comparées à des témoins sans plante compagne.


Les scientifiques de l’Inra ont ainsi montré qu’en considérant l’ensemble des situations expérimentales, les plantes compagnes diminuent la biomasse de mauvaises herbes, de 56 % par rapport à un traitement témoin non désherbé et de 42 % par rapport à un traitement désherbé, sans qu’un effet significatif sur les rendements n’ait pu être démontré.

La mise en place d’une culture avec une plante compagne a réduit la biomasse des mauvaises herbes et augmenté le rendement de la culture de rente par rapport aux traitements témoins non désherbés ou désherbés, respectivement dans 52 % et 36 % des situations. Une biomasse supérieure de mauvaises herbes associée à un rendement plus faible a été observée dans seulement 13 % et 26 % des cas, respectivement.


Pour en savoir plus rdv sur http://www.versailles-grignon.inra.fr/

more...
No comment yet.
Rescooped by Agrodoc Ouest from Insect Archive
Scoop.it!

Article en libre accès - Agritrop - Plantes pesticides et protection des cultures maraichères en Afrique de l'Ouest (synthèse bibliographique)

Article en libre accès - Agritrop - Plantes pesticides et protection des cultures maraichères en Afrique de l'Ouest (synthèse bibliographique) | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it
Résumé : Introduction. Les cultures maraichères occupent une place importante pour l'alimentation humaine et contribuent significativement aux revenus des familles en Afrique de l'Ouest, mais leur production est confrontée à une pression des bioagresseurs qui limite leur productivité. Littérature. Cette revue, basée sur des publications scientifiques, a pour objectif d'évaluer le potentiel des plantes pesticides comme alternative à l'usage des pesticides de synthèse pour lutter contre les bioagresseurs des cultures maraichères en Afrique de l'Ouest. Elle montre que le principal moyen actuel pour combattre ces bioagresseurs repose essentiellement sur les pesticides de synthèse. Cependant, compte tenu de leur nocivité sur l'homme et l'environnement, en plus de la sélection de populations résistantes chez les bioagresseurs, la recherche de solutions alternatives s'impose. Les plantes pesticides se présentent comme une alternative prometteuse dans le contexte ouest-africain. En effet, diverses espèces de plantes pesticides peuvent être utilisées comme extraits de plantes ou en association avec d'autres cultures pour le contrôle des bioagresseurs. Celles-ci sont présentées dans le présent article de synthèse. Conclusions. Les plantes pesticides peuvent être une alternative prometteuse pour la gestion des bioagresseurs des cultures maraichères. Cependant, la plupart d'entre elles ne sont pas cultivées. Explorer les capacités biocides de plantes d'intérêt comme le genre Ocimum, connu pour ses usages thérapeutique, médicinal et alimentaire pourrait être intéressant pour le producteur. Toutefois, les populations doivent être sensibilisées sur les avantages à long terme des produits traités avec les pesticides à base de plantes pour faciliter leur utilisation. (Résumé d'auteur)
  • Plantes pesticides et protection des cultures maraichères en Afrique de l'Ouest (synthèse bibliographique). Yarou Boni Barthélémy, Silvie Pierre, Assogba Komlan Françoise, Mensah Armel, Alabi Taofic, Verheggen François, Francis François. 2017. Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, 21 (4) : 288-304. Télécharger (380kB)

 

[Image] Mode de préparation (parmi beaucoup d’autres) de pesticides naturels à partir d’extraits de neem
http://teca.fao.org/fr/read/8575



Via Bernadette Cassel
more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

AgroTIC » Comment la topographie d’une parcelle affecte la qualité de l’épandage des engrais ?

AgroTIC » Comment la topographie d’une parcelle affecte la qualité de l’épandage des engrais ? | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

Sources : Abbou-ou-Cherif et al., 2017

C’est la question que s’est posée l’équipe de chercheurs de l’Irstea de Montoldre. Cette question est importante car à l’heure où les dispositifs d’épandage deviennent de plus en plus  précis (entre autre avec le contrôle du débit et la gestion des sections), des sources d’erreurs induites par les conditions d’épandage ne peuvent plus être négligées. C’est en particulier le cas de la topographie qui, à travers les dévers et les changements de pentes, affecte le comportement du tracteur, l’épandeur qu’il porte, et donc la qualité de l’épandage. Bien que connu de manière intuitive, l’effet de la topographie d’une parcelle sur la qualité de l’épandage des engrais n’avait jamais été étudié de manière rigoureuse. L’importance de ce facteur, tant en terme de surface affectée que de variabilité dans les doses apportées, n’était donc pas connu et il était difficile d’émettre des préconisations et des spécifications sur la nécessité de corriger ce phénomène ou sur les systèmes à embarquer pour apporter des corrections (et encore moins sur la manière de corriger ce phénomène).

 

C’était l’objectif de la thèse de E-M Abbou-ou-Cherif qui a été soutenue le 15 Novembre dernier et qui a portée sur l’épandage centrifuge des engrais (largeur d’épandage de l’ordre de 30-40 m). Grâce à une approche hybride, combinant données expérimentales et modélisation rigoureuse des phénomènes impliqués, la thèse a pu simuler l’effet de différentes conditions (ruptures de pentes positives ou négatives, dévers, etc.) sur la nappe d’épandage du distributeur. Cette approche permet de reconstituer le passage du tracteur sur une parcelle et de caractériser l’hétérogénéité de la dose d’engrais apportée qui en résulte (cf. illustration). Ces travaux ont permis de quantifier objectivement l’impact de la topographie sur la qualité de la répartition des engrais épandus. Ils montrent que l’impact peut être important spatialement, puisque la répartition peut être affectée sur des surfaces de plusieurs dizaines de m², mais aussi en terme de variabilité, des écarts de +/- 70 % de la dose souhaitée pouvant être observés. Compte tenu de ces résultats, la thèse propose une approche permettant de corriger ces effets en temps réel. Cette approche a été validée sur des données simulées .

 

Une partie des résultats de la thèse ont été récemment publiés : Abbou-ou-cherif, E. M., Piron, E., Chateauneuf, A., Miclet, D., Lenain, R., & Koko, J. (2017). On-the-field simulation of fertilizer spreading. Computers and Electronics in Agriculture141(C), 118-130.

Vous pouvez contacter le référent scientifique de ce travail si vous souhaitez plus d’information : emmanuel.piron@irstea.fr

more...
No comment yet.
Rescooped by Agrodoc Ouest from Ecologie, Agro-écologie, Enseignement agricole
Scoop.it!

Peut-on cultiver sans polluer ? : France culture 58mn

Peut-on cultiver sans polluer ? : France culture 58mn | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

A Ecouter sur France Culture

La Méthode scientifique par Nicolas Martin

du lundi au vendredi de 16h00 à 17h00

 

Comment penser l’agriculture de demain ? Quels sont les challenges que doit relever cette “néo-agriculture” ? Quelles sont les avancées de l’agriculture industrielle ? Quelles sont les alternatives à ces méthodes ?


Via CDI ENILV La Roche-sur-Foron
more...
No comment yet.
Rescooped by Agrodoc Ouest from Biodiversité
Scoop.it!

Quels nouveaux modèles agricoles pour faire face aux changements globaux ?

Quels nouveaux modèles agricoles pour faire face aux changements globaux ? | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it
Les terres consacrées à la production agricole ne peuvent pas croître davantage sans endommager les écosystèmes terrestres : la recherche agricole doit trouver rapidement des solutions durables.

Via DocBiodiv
more...
DocBiodiv's curator insight, November 22, 2017 3:29 AM
Auteur Franco Miglietta Résident 2017-2018 à l’IMéRA, IEA d’Aix-Marseille, membre du RFIEA, Directeur de Recherche, Institute of Biometeorology-CNR
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Herbea.org / Régulation Biologique dans les Exploitations Agricoles

Herbea.org / Régulation Biologique dans les Exploitations Agricoles | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

Un outil conçu pour savoir quelle plante est utile aux cultures

Herbea, se destine à celles et ceux qui souhaitent en connaître davantage sur l'écosystème qui les entoure, en appréhendant les principaux ravageurs, ennemis naturels de ces ravageurs et plantes hôtes favorisant leur développement ainsi que les infrastructures agroécologiques susceptibles de les abriter.

Crédit photo : Abeille sur phacélie à feuille de tanaisie ©INRA Avignon, Morison N.

 

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

Le projet AGRO-ECO SOL

Le projet AGRO-ECO SOL | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

A savoir :

 

Le projet AGRO-ECO SOL a pour ambition de permettre une agriculture éco-efficiente, c’est-à-dire une agriculture qui est soutenue par des solutions et des offres technologiques qui permettront de réduire l’utilisation d’intrants chimiques (ainsi que de leurs impacts) et d’eau, de mieux protéger le milieu en limitant les émissions de GES voire à augmenter le stockage de carbone dans les sols et en protégeant la qualité des sols dans la durée, support d’une agriculture durable.

 

Par Matthieu VALE, Auréa Agrosciences

 

more...
No comment yet.
Scooped by Agrodoc Ouest
Scoop.it!

AGROCAMPUS OUEST : 10es rencontres de la Maison de l'Europe 30 novembre = Refonder le lien entre agriculteur et consommateur

AGROCAMPUS OUEST : 10es rencontres de la Maison de l'Europe 30 novembre = Refonder le lien entre agriculteur et consommateur | AGRONOMIE VEGETAL | Scoop.it

La Maison de l'Europe de Rennes et Haute Bretagne, en partenariat avec Ouest France et AGROCAMPUS OUEST organise

jeudi 30 novembre prochain, à 14h00, Amphi Matagrin,

ses 10es Rencontres sur le thème "Refonder le lien entre agriculteur et consommateur".

 

Retrouvez le programme complet

more...
No comment yet.