L'Actualité en santé
1.2K views | +0 today
Follow
L'Actualité en santé
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

L’impact des réseaux sociaux sur l’information #santé #Infosante #hcsmeufr #socialmedia

L’impact des réseaux sociaux sur l’information #santé #Infosante #hcsmeufr #socialmedia | L'Actualité en santé | Scoop.it
Les fausses informations les plus partagées sur les réseaux sociaux concernent le domaine de la santé. Leur vitesse de diffusion est phénoménale et elles peuvent avoir des répercussions catastrophiques auprès du grand public.
CapitalimageFr's insight:
L’impact des réseaux sociaux sur l’information santé, dépêche M.di Palma, S.Chevrel, R.Badouard, JP.Olié et G.Berry
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Cancers de l’enfant, maladie de Huntington, don d’organes #Speedvision #Fcsante #sante #Patient #hcsmeufr 

Cancers de l’enfant, maladie de Huntington, don d’organes #Speedvision #Fcsante #sante #Patient #hcsmeufr  | L'Actualité en santé | Scoop.it
Frédéric LEMOS, Alice RIVIERES, Athénaïs de TRUCHIS DE LAYS,
CapitalimageFr's insight:
"Cancers de l’enfant, maladie de Huntington, don d’organes" > Les  3 des Speed Visions pour faire avancer la recherche au 28ème Festival de la Communication Santé 2017 :  Frédéric LEMOS, Alice RIVIERES, Athénaïs de TRUCHIS DE LAYS -

« Au cours des Speed Visions, nous avons entendu des témoignages de patients extrêmement touchants. Le père de Noé a tenu à sensibiliser à l’importance de se mobiliser pour la recherche ; Alice Rivières a expliqué son combat pour vivre et pour produire de la pensée, du savoir malgré la maladie incurable qui la touche, la maladie de Huntington ; et Athenaïs de Truchis de Lays a insisté sur l’importance du don d’organes sans qui, elle ne serait plus avec nous aujourd’hui », expose Dominique Noël, présidente du Festival de la Communication Santé.

more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

500 participants au 28ème Festival de la Communication Santé #hcsmeufr #FCSante 

500 participants au 28ème Festival de la Communication Santé #hcsmeufr #FCSante  | L'Actualité en santé | Scoop.it
E. PHELIPPEAU, P. GAERTNER, D. NOËL, Présidente du Festival de la Communication Santé
CapitalimageFr's insight:
#FCSANTE > 500 participants au 28ème Festival de la Communication Santé  > Interview de Dominique Noël, Eric Phélippeau et Philippe Gaertner E. PHELIPPEAU, P. GAERTNER, D. NOËL - Présidente du Festival de la Communication Santé
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

#Speedvision #FCSANTE > "Sciences Médecine et Médias, quand l'info dérape !" par S. CHevrel @s_chevrel et @obsinfosante #hcsmeufr #Infosanté 

#Speedvision #FCSANTE > "Sciences Médecine et Médias, quand l'info dérape !" par S. CHevrel @s_chevrel et @obsinfosante #hcsmeufr #Infosanté  | L'Actualité en santé | Scoop.it
La dérive médiatique présentée par Stéphanie Chevrel lors de sa SpeedVision au 28ème Festival de la Communication Santé, est emblématique de la façon dont l’information scientifique est de plus en plus souvent traitée aujourd’hui.
CapitalimageFr's insight:
#Speedvision #Fcsante "Sciences, Médecine et Médias, quand l'info dérape !" par Stéphanie Chevrel, Fondateur de l’Observatoire de l’Information Santé
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Un cancer à 7 ans, sérieux ? Frédéric LEMOS - Papa de Noé #Fcsante #Deficancers #cancer 

Un cancer à 7 ans, sérieux ? Frédéric LEMOS - Papa de Noé #Fcsante #Deficancers #cancer  | L'Actualité en santé | Scoop.it
Frédéric LEMOS, Papa de Noé, président du comité de campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle » avec le soutien de Gustave Roussy
CapitalimageFr's insight:
"Un cancer à 7 ans, sérieux ? Financer la recherche en oncologie pédiatrique" - La SpeedVision, lors du 28ème Festival de la Communication Santé de Frédéric LEMOS - Papa de Noé, président du comité de campagne « Guérir le cancer de l’enfant au 21e siècle » avec le soutien de Gustave Roussy
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Repenser nos relations aux soignés #FCSANTE #HCSMEUFR

Repenser nos relations aux soignés #FCSANTE #HCSMEUFR | L'Actualité en santé | Scoop.it
Philippe Denormandie, chirurgien et directeur de la MNH, explique en quoi l'accès à l'information a fondamentalement transformé la relation médecin-patient.
CapitalimageFr's insight:
"Repenser nos relations aux soignés"
La speedvision du dr Philippe Denormandie, chirurgien et directeur de la MNH au Festival de la communication Santé 2017 #FCSANTE #HCSMEUFR 
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"Ecouter pour conseiller le sport le plus adapté" Rencontre avec Sébastien professionnel du sport et patient expert de la SEP à Toulouse.

"Ecouter pour conseiller le sport le plus adapté" Rencontre avec Sébastien professionnel du sport et patient expert de la SEP à Toulouse. | L'Actualité en santé | Scoop.it

Un professionnel du sport a toutes les techniques et toutes les capacités pour instruire une personne à réaliser un exploit ou un sport en général. Nous pourrions donner des astuces et, de par notre formation, des idées pour aiguiller ces
CapitalimageFr's insight:
"Ecouter pour conseiller le sport le plus adapté"
Rencontre avec Sébastien professionnel du sport et patient expert de la SEP à Toulouse.

Un professionnel du sport a toutes les techniques et toutes les capacités pour instruire une personne à réaliser un exploit ou un sport en général. Nous pourrions donner des astuces et, de par notre formation, des idées pour aiguiller ces professionnels du sport à orienter les personnes qui ont une SEP, car pour 10 patients qui ont une SEP, il s’agit de 10 pathologies différentes. Il faut vraiment que le patient explique ce qu’il ressent exactement sans avoir peur d’être jugé pour que le patient expert ou le patient aidant puisse trouver la meilleure solution pour lui.

Sébastien patient expert de la SEP à Toulouse.
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"Le réseau G-sep se mobilise pour l’activité physique" -Dr Cécile Donzé, Chef de service Médecine physique et réadaptation fonctionnelle

"Le réseau G-sep se mobilise pour l’activité physique" -Dr Cécile Donzé, Chef de service Médecine physique et réadaptation fonctionnelle | L'Actualité en santé | Scoop.it
L’idée de proposer aux patients atteints de SEP de faire du sport ou de l’activité physique est venue d’une rencontre avec un étudiant spécialisé en activités physiques adaptées. Jusque là, nos patients faisaient
CapitalimageFr's insight:
"Le réseau G-sep se mobilise pour l’activité physique"

Dr Cécile Donzé, Chef de service Médecine physique et réadaptation fonctionnelle 

L’idée de proposer aux patients atteints de SEP de faire du sport ou de l’activité physique est venue d’une rencontre avec un étudiant spécialisé en activités physiques adaptées. Jusque là, nos patients faisaient de l’exercice avec des kinésithérapeutes et des ergothérapeutes, alors pourquoi pas avec un professeur de sport adapté. 
Nous avons ainsi ensemble mis en place un programme d’activités physiques adaptées dans la SEP, puis nous avons souhaité aller plus loin. J’aime l’innovation. Si je ne suis pas une ‘’geek’’, j’adore le digital. 

Nous nous sommes alors lancés dans la création d’un site Internet pour les patients, “SEP et sport”, afin qu’ils puissent pratiquer cette activité physique “à domicile” avec de nombreuses propositions d’exercices. 
Aujourd’hui, l’aventure continue ! Pratiquer un sport pour se faire plaisir. À Lille, comme un peu partout, nous avons la chance d’avoir un réseau SEP assez important, appelé ‘’G-sep’’. Il permet au-delà de l’hôpital, d’aller jusqu’au domicile des patients et de les aider chez eux. Pratiquer un sport, cela doit être sympa, agréable, permettre de se faire plaisir. 
Avec le réseau, nous avons beaucoup travaillé sur cette notion d’activité physique, nous avons réalisé des formations auprès des kinésithérapeutes, organisé des réunions avec les patients et nous avons même organisé des “Olympiades de la sclérose en plaques”. Nous avons composé des équipes avec des patients, leur famille et aussi des soignants. 
L’idée était de tous les réunir autour de la pratique de différentes activités, et de montrer qu’il était tout à fait possible de faire de l’activité physique avec une SEP, même en fauteuil roulant, ce qui n’était pas évident au départ. 

Orienter les patients selon leurs envies. 
Nous avons également mis en place des hôpitaux de jour lors de journées APA SEP (Activité Physique Adaptée SEP) au cours desquelles nous réalisons un bilan d’aptitudes physiques spécifique pour les personnes atteintes de SEP. Il faut souvent un certificat médical pour pratiquer un sport et les patients qui ont envie de faire de l’équitation, du judo ou du ping-pong peuvent rencontrer des professionnels - ergothérapeutes, kinésithérapeutes, professeurs de sport, parfois les neurologues - et repartir avec des réponses. Nous pouvons les orienter vers des activités à faire à la maison ou à l’extérieur, dans un club ou vers des centres handisport. Nous nous adaptons selon leurs envies, c’est important.
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Rencontre avec Céline, sportive "vivre le moment présent" #SEPbySteps #SEP #Sport #SANTE #scleroseenplaques #hcsmeufr #patient

Rencontre avec Céline, sportive "vivre le moment présent" #SEPbySteps #SEP #Sport #SANTE #scleroseenplaques #hcsmeufr #patient | L'Actualité en santé | Scoop.it
Le message que Céline aimerait transmettre à une personne qui vient d’apprendre qu’elle a une sclérose en plaques est le suivant : « Surtout ne pas gamberger, ne pas se poser trop de questions, garder espoir et essayer de vivre le moment
CapitalimageFr's insight:
Rencontre avec Céline, sportive  "Vivre le moment présent !" 
#SEPbySteps #SEP #Sport #SANTE #scleroseenplaques #hcsmeufr #patient

Le message que Céline aimerait transmettre à une personne qui vient d’apprendre qu’elle a une sclérose en plaques est le suivant : 

« Surtout ne pas gamberger, ne pas se poser trop de questions, garder espoir et essayer de vivre le moment présent. Il y a certains moments où votre corps répond et d’autres où il ne répond plus, et on ne sait pas pourquoi. On ne vit plus les choses de la même façon. Cela m’a appris à comprendre qu’il faut tenir compte de ce moment présent et en profiter au maximum. »


more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Pratiquer un exercice physique régulier - Pr. Pierre Labauge, Chef de service de neurologie, CHU Montpellier #SEPBYSTEPS #SEP #SPORT

Pratiquer un exercice physique régulier - Pr. Pierre Labauge, Chef de service de neurologie, CHU Montpellier #SEPBYSTEPS #SEP #SPORT | L'Actualité en santé | Scoop.it
Pratiquer un exercice physique régulier est important. Autrefois, il n’existait pas de traitement et les médecins recommandaient de ne pas bouger. Aujourd’hui, c’est l’inverse. L’exercice physique est même recommandé
CapitalimageFr's insight:
"Pratiquer un exercice physique régulier" 

Pr. Pierre Labauge, Chef de service de neurologie, CHU Montpellier 

#SEPBYSTEPS #SEP #SPORT
Pratiquer un exercice physique régulier est important. Autrefois, il n’existait pas de traitement et les médecins recommandaient de ne pas bouger. Aujourd’hui, c’est l’inverse. L’exercice physique est même recommandé à toute la population en général - ce n’est pas tant le sport mais un exercice physique régulier. La SEP est une maladie de l’endurance, il faut travailler la marche à pied, la nage, le vélo pour essayer d’augmenter ses capacités. La majorité des patients atteints de SEP peuvent avoir une activité physique et sportive normale. 
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"Vers une médecine personnalisée ?" Pr Patrick Vermersch, Chef de service de neurologie, CHRU Lille

"Vers une médecine personnalisée ?" Pr Patrick Vermersch, Chef de service de neurologie, CHRU Lille | L'Actualité en santé | Scoop.it
En ce qui concerne le devenir de la SEP, nous avons déjà connu une petite révolution technologique principalement dans les formes à poussées. Nous connaissons mieux les mécanismes de la maladie, le rôle délétère
CapitalimageFr's insight:
"Vers une médecine personnalisée ?"
Pr Patrick Vermersch, Chef de service de neurologie, CHRU Lille

#SEPbyStEPS #SEP #SCLEROSEENPLAQUES #HCSMEUFR 

En ce qui concerne le devenir de la SEP, nous avons déjà connu une petite révolution technologique principalement dans les formes à poussées. 
Nous connaissons mieux les mécanismes de la maladie, le rôle délétère de certaines cellules, notamment des lymphocytes, des éléments clés du système immunitaire qui sont déréglés. Nous avons développé depuis 20 ans un certain nombre de médicaments modifiant le fonctionnement de ces lymphocytes. 

Nous avons aujourd’hui à notre disposition un certain nombre de médicaments qui peuvent être jugés confortables pour les patients, par voie orale. Nous avons d’autres modalités injectables, avec des injections plus rares tous les mois ou même tous les 6 mois, voire des cures, parfois même annuelles. 
Nous disposons de médicaments par voie orale à cures courtes, très pratiques, qui agissent sur les éléments lymphocytaires qui sont délétères. 

Trouver le bon médicament au bon moment pour la bonne personne. 
Dans un avenir proche, peut-être 10 ans ou 20 ans, nous aurons une médecine sans doute personnalisée car c’est la clef dans cette pathologie. Les patients sont tous différents les uns des autres, la maladie l’est sans doute aussi un peu dans ses mécanismes, et nous avons encore du mal actuellement même avec les nombreux médicaments à notre disposition à trouver le bon médicament au bon moment pour la bonne personne. 

Néanmoins, nous avons maintenant des pistes intéressantes pour une médecine plus personnalisée, plus ciblée, avec le développement de certains marqueurs. Nous allons sans doute travailler par séquence avec un médicament pendant 2 ou 3 ans, puis une surveillance, avec l’éventualité de passer à un autre médicament en fonction de l’évolution, de la caractéristique clinique d’imagerie. L’IRM nous apporte beaucoup pour le suivi mais aussi sur l’étude su système immunitaire. 


Interview réalisée lors des JNLF, Journées de Neurologie de Langue Française, à l’occasion du Tour de la SEP
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"À chacun son traitement" Dr Céline Louapre, neurologue et responsable médical au centre d’investigation clinique de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière

"À chacun son traitement" Dr Céline Louapre, neurologue et responsable médical au centre d’investigation clinique de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière | L'Actualité en santé | Scoop.it
Le domaine de la SEP a connu de nombreuses évolutions, notamment ces dix dernières années. Cette maladie est appelée maladie de la substance blanche ou de la myéline, gaine entourant la fibre nerveuse. On parle d’une atteinte de
CapitalimageFr's insight:
"À chacun son traitement"
Dr Céline Louapre, neurologue et responsable médical au centre d’investigation clinique de l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière 

#SEPBYSTEPS #SEP #SCLEROSEENPLAQUES #hcsmeufr 
 Le domaine de la SEP a connu de nombreuses évolutions, notamment ces dix dernières années. Cette maladie est appelée maladie de la substance blanche ou de la myéline, gaine entourant la fibre nerveuse. On parle d’une atteinte de cette fibre nerveuse et on sait qu’elle peut survenir assez tôt dans la maladie et probablement expliquer le handicap à long terme. Il est donc crucial de la préserver pour limiter ce handicap. 

Des traitements de plus en plus efficaces. 
Les médecins disposent désormais de traitements très efficaces sur la réaction inflammatoire, c’est-à-dire la réaction auto-immune, où le système de défense immunitaire s’emballe et se dirige contre la myéline. Les médicaments préviennent cette réaction inflammatoire et limitent son intensité. 

Une prise en charge au cas par cas. 
Dans la prise en charge d’un patient atteint d’une SEP, le médecin doit évaluer le risque d’évolution de la maladie. Si elle risque d’évoluer rapidement, des traitements très efficaces vont être utilisés très rapidement, même s’ils sont plus risqués. Si la maladie a beaucoup moins de risques d’évoluer rapidement, les médecins prescriront un traitement plus adapté, avec une efficacité peut-être un peu moindre mais avec un risque moindre. Une stratégie de différenciation s’opère entre les patients, les traitements s’adaptent au cas par cas.

Une médecine de plus en plus personnalisée. 
Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, les stratégies de traitement sont adaptées. On n’arrive pas encore à bien contrôler la maladie de certains patients. Quelle que soit la forme évolutive, même dans des formes avec poussées, certains patients ont besoin d’un traitement encore plus efficace. Des voies de recherche dans ce domaine-là existent actuellement. Il est indispensable de continuer la recherche et de favoriser les essais cliniques qui vont permettre, dans les 5 à 10 années à venir, de développer des stratégies pour favoriser la réparation et la neuro-protection. 

Vers une stabilisation de la maladie voire une guérison ? Actuellement, la maladie est pour la plupart des patients déjà stabilisée. Plusieurs molécules, sur le point d’arriver ou en développement, devraient permettre de la stabiliser encore mieux et notamment la réaction inflammatoire avec une sécurité de plus en plus contrôlée. Ces traitements immunodépresseurs sont à prendre à vie pour certains, il faut donc penser à l’avenir à long terme - 10, 20, 30 ans - et à toutes ces longues périodes d’exposition aux traitements. Depuis quelques années, des molécules et d’autres stratégies de traitement sont développées pour favoriser la reformation, la réparation de la myéline, ce qui est complètement nouveau. Pour l’instant, les résultats sont vraiment préliminaires, un peu balbutiants, mais il est certain que ce sont les traitements de l’avenir. Les nouvelles données liées aux études fondamentales indiquent que nous allons devoir agir assez tôt pour permettre au système nerveux, et en particulier à la myéline de se reformer, et non plusieurs années plus tard. Il faut donc mettre ces stratégies de réparation assez tôt en œuvre. ICM - Institut du Cerveau et de la Moelle épinière
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"SEP : pratiquer une activité physique hors de l’hôpital" -Dr Cécile DONZÉ

"SEP : pratiquer une activité physique hors de l’hôpital" -Dr Cécile DONZÉ | L'Actualité en santé | Scoop.it
Cécile DONZÉ, Chef de service, médecine physique réadaptation fonctionnelle, Hôpital Saint-Philibert Lomme
CapitalimageFr's insight:
"SEP : pratiquer une activité physique hors de l’hôpital "
Dr Cécile DONZÉ - Chef de service, médecine physique réadaptation fonctionnelle, Hôpital Saint-Philibert Lomme
#SEPbyStEPS #SEP #hcsmeufr #Sport

« Il est préférable qu’on ne fasse pas encore revenir les patients atteints de SEP à l’hôpital pour pratiquer une activité physique. Les patients SEP ne sont pas « en sucre », ce qui est important dans l’activité physique, quelle que soit la pathologie, c’est la pompe cardiaque et la respiration. Nous écoutons le souhait du patient. S'il veut être un compétiteur, il suivra une préparation physique comme pour les JO ; s'il veut simplement s’entretenir, nous lui proposerons des exercices adaptés ».
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

#PsoHappy #31CESTROP de @LEOPharmaFR remporte le Grand Prix de la #Communication #Sante @FestiComSante #Fcsante - Le Prix Coup de coeur pour #SEPBYSTEPS #ONSTEPS de @merck_fr & @LFSEP / médiatisé...

#PsoHappy #31CESTROP de @LEOPharmaFR  remporte le Grand Prix de la #Communication #Sante @FestiComSante #Fcsante - Le Prix Coup de coeur pour #SEPBYSTEPS #ONSTEPS de @merck_fr & @LFSEP  / médiatisé... | L'Actualité en santé | Scoop.it
CapitalimageFr's insight:
#PsoHappy #31CESTROP de @LEOPharmaFR remporte le Grand Prix de la #Communication #Sante @FestiComSante #Fcsante - Le Prix Coup de coeur pour #SEPBYSTEPS #ONSTEPS de @merck_fr & @LFSEP / médiatisées par @CapitalImageFr via @cb_news
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

#Santépublique : communiquer et diffuser une information santé fiable #Speedvision #FCSANTE #INFOSANTE #hcsmeufr 

#Santépublique : communiquer et diffuser une information santé fiable #Speedvision #FCSANTE #INFOSANTE #hcsmeufr  | L'Actualité en santé | Scoop.it
S. BRIAND, OMS - S. CHEVREL, ObsInfoSanté, P. DENORMANDIE, MNH
CapitalimageFr's insight:
"Santé publique : communiquer et diffuser une information santé fiable" > les  3 des Speed Visions du 28ème Festival de la Communication Santé 2017 :  S. BRIAND, OMS - S. CHEVREL, ObsInfoSanté - P. DENORMANDIE, MNH

A l’ère du tout numérique où une information se diffuse et fait le tour du monde en un temps record, Stéphanie Chevrel, Observatoire de l’Information Santé, Sylvie Briand, OMS et Philippe Denormandie, MNH, expliquent, lors des Speed Visions du Festival de la Communication Santé, les conséquences d’une telle propagation de l’information auprès du public, des acteurs de l’information et de la santé publique, que ce soit dans le traitement de l’information scientifique, lors d’épidémies ou dans la relation médecin-patient.
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

#SpeedVision #Fcsante "Quand la téléréalité sert le don d’organes et la solidarité"

#SpeedVision #Fcsante "Quand la téléréalité sert le don d’organes et la solidarité" | L'Actualité en santé | Scoop.it
Athénaïs de TRUCHIS DE LAYS, Ambassadrice pour l’AMFE et chroniqueuse
CapitalimageFr's insight:
"Quand la téléréalité sert le don d’organes et la solidarité" #SpeedVision, 28ème Festival de la Communication Santé Athénaïs de TRUCHIS DE LAYS - Ambassadrice pour l’#AMFE et chroniqueuse
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Vivre avec la maladie de Huntington ou l’art de la métamorphose

Vivre avec la maladie de Huntington ou l’art de la métamorphose | L'Actualité en santé | Scoop.it
Alice RIVIÈRES, Membre de Dingdingdong, Institut de coproduction du savoir sur la maladie de Huntington
CapitalimageFr's insight:
#Speedvision #Fcsante "Vivre avec la maladie de Huntington ou l’art de la métamorphose" #SpeedVision, au 28ème Festival de la Communication Santé Alice RIVIÈRES - Membre de Dingdingdong, Institut de coproduction du savoir sur la maladie de Huntington
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Communication du risque pendant les épidémies : un art ou une science ?

Communication du risque pendant les épidémies : un art ou une science ? | L'Actualité en santé | Scoop.it
Le Dr Sylvie Briand, directeur de la Gestion des risques infectieux OMS, témoigne du danger de la propagation des infodémies sur la santé publique.
CapitalimageFr's insight:
Speedvision "Communication du risque pendant les épidémies : un art ou une science ?" par le Dr Sylvie Briand, directeur de la Gestion des risques infectieux et du Programme OMS de gestion des situations d’urgence sanitaire / Festival de la communication santé 2017 #FCSANTE #HCSMEUFR 
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Culture RP » Peut-on encore croire à l’information médicale et scientifique ?

Culture RP » Peut-on encore croire à l’information médicale et scientifique ? | L'Actualité en santé | Scoop.it
CapitalimageFr's insight:
Peut-on encore croire à l’information médicale et scientifique ? pour l’Observatoire de l’Information Santé sur les enjeux de l’information santé au risque des dérives et buzz médiatiques @s_chevrel
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Ca bouge dans la SEP avec le programme #OnStEPs lancé par le laboratoire MERCK - Pharmageek #SEPbyStEPs #SEP

Ca bouge dans la SEP avec le programme #OnStEPs lancé par le laboratoire MERCK - Pharmageek #SEPbyStEPs #SEP | L'Actualité en santé | Scoop.it
A l’occasion de la journée mondiale contre la sclérose en plaques une soirée organisée autour du thème de la place de l'exercice physique dans la SEP
CapitalimageFr's insight:
#SEPbyStEPs #SEP #Sclerose en plaques 
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

Céline en consultation chez sa kinésithérapeute  #SEPbySTEPS #SEP #SPORT

Céline en consultation chez sa kinésithérapeute  #SEPbySTEPS #SEP #SPORT | L'Actualité en santé | Scoop.it
Apprenez des gestes simples pour s'auto rééduquer chez sois, avec Céline et Béatrice sa kinésithérapeute 
CapitalimageFr's insight:
"Céline en consultation chez sa kinésithérapeute" 
Apprenez des gestes simples pour s'auto rééduquer chez soi, avec Céline et Béatrice Sarton, sa kinésithérapeute - CHU NICE 

#SEPbySTEPS #SEP #SPORT

more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"Kinésithérapie, s’auto-rééduquer chez soi" Béatrice Sarton, masso-kinésithérapeute, CHU de Nice

"Kinésithérapie, s’auto-rééduquer chez soi" Béatrice Sarton, masso-kinésithérapeute, CHU de Nice | L'Actualité en santé | Scoop.it
A l’issue d’un bilan hospitalier, les patients vont prendre conscience de leurs capacités, mais également de leur déficit. C’est par le biais de ce bilan que nous allons effectuer une auto-prise en charge personnalisée qui va permettre
CapitalimageFr's insight:
"Kinésithérapie, s’auto-rééduquer chez soi"
Béatrice Sarton, masso-kinésithérapeute, CHU de Nice 
#SEPbySteps #hcsmeufr #sport #santé #SEP 

A l’issue d’un bilan hospitalier, les patients vont prendre conscience de leurs capacités, mais également de leur déficit. C’est par le biais de ce bilan que nous allons effectuer une auto-prise en charge personnalisée qui va permettre de travailler l’équilibre, les assouplissements ou la commande motrice. Les patients vont pouvoir faire quotidiennement chez eux cette rééducation qui va leur permettre de progresser dans les activités fonctionnelles de la vie de tous les jours. Favoriser une bonne hygiène de vie. 
En début de maladie, il y a moins de déficit, c’est plus facile. Nous allons surtout favoriser une bonne hygiène de vie en demandant au patient d’avoir une activité physique régulière et complète. Cela peut être du vélo, de la marche à pied, du roller ou des sports qui mettent un peu plus en jeu l’équilibre. 
S’il y a des déficits plus marqués, à ce moment-là, toujours par le biais du bilan, nous allons mettre en œuvre des séries d’exercices que le patient va pouvoir faire chez lui au moyen d’accessoires. Cela peut être d’installer un tapis au pied du canapé où la personne va pouvoir descendre au sol et se relever avec des appuis, ou bien debout devant une chaise, avec un petit marchepieds ou deux annuaires, le patient va pouvoir travailler son équilibre. 
Nous allons lui montrer ces exercices pendant les séances de kinésithérapie à l’hôpital, puis nous allons le suivre au gré de ses visites ou bien créer des rencontres dans le cadre de l’éducation thérapeutique. 


 Interview réalisée au CHU de Nice
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"Où pratiquer une activité Physique ?"  Dr. Laurent Guilloton, neurologue, Lyon

"Où pratiquer une activité Physique ?"  Dr. Laurent Guilloton, neurologue, Lyon | L'Actualité en santé | Scoop.it
Le Je dois prendre soin de moi et faire une activité physique fait son chemin car nous sommes tous soumis à l’influence des médias. Mais tout le monde n’a pas encore compris que pour aller faire du sport dans une salle de sport, le plus
CapitalimageFr's insight:
"Où pratiquer une activité Physique ?" 
Dr. Laurent Guilloton, neurologue, Lyon 
#SEPbyStEPS #SEP #SPORT #SANTE 


 Le "Je dois prendre soin de moi et faire une activité physique" fait son chemin car nous sommes tous soumis à l’influence des médias. Mais tout le monde n’a pas encore compris que pour aller faire du sport dans une salle de sport, le plus simple est d’y aller à pied ! Ni que lorsqu’on a fini de faire du sport, il est préférable de boire un verre d’eau plutôt que d’aller manger une glace… 
L’éducation des patients en matière de règles hygiéno-diététiques reste à conforter. Comment faire pour changer les mentalités ? Il s’agit d’un travail d’éducation au niveau national qui concerne tout le monde. Avec les patients atteints de SEP, j’évoque d’emblée l’activité physique et sportive. 
Je leur explique qu’ils ne sont pas obligés de courir le marathon, mais simplement de prendre l’habitude de marcher, c’est suffisant. S’ils souhaitent faire un peu plus de sport, ils peuvent se rendre dans des centres sportifs et pratiquer avec des coachs. 
Nous pouvons aussi les diriger vers certains centres qui se sont ouverts aux personnes souffrant d’un handicap et qui essaient de regrouper des patients comme eux, souffrant de SEP, et de former des groupes sportifs homogènes. I
ls peuvent aussi pratiquer un sport à la maison : il existe de nombreuses activités connectées, des plateformes de jeu, des exercices de Pilates ou de yoga… Ils peuvent aussi simplement jouer au tennis sur un jeu électronique avec leur famille. 
C’est important de choisir une activité ludique et de se faire plaisir, car il ne faut jamais souffrir dans le sport, et le sport à la maison, c’est facile, familial et sportif.
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"Des séjours bien-être pour rompre avec l’isolement" Brigitte Bouldoires, chargée de mission, la Ligue Française contre la SEP

"Des séjours bien-être pour rompre avec l’isolement" Brigitte Bouldoires, chargée de mission, la Ligue Française contre la SEP | L'Actualité en santé | Scoop.it
La Ligue Française contre la SEP a mis en place un projet de séjours bien-être pour les personnes de la région parisienne en isolement social. De nombreuses personnes se sentent seules, ne sortent pas parce qu’elles n’osent pas, n’ont
CapitalimageFr's insight:
"Des séjours bien-être pour rompre avec l’isolement"

Brigitte Bouldoires, chargée de mission, la Ligue Française contre la SEP 
#SEPBYSTEPS #SEP #SCLEROSEENPLAQUES #LIFEWITHMS

La Ligue Française contre la SEP a mis en place un projet de séjours bien-être pour les personnes de la région parisienne en isolement social. De nombreuses personnes se sentent seules, ne sortent pas parce qu’elles n’osent pas, n’ont pas une mobilité très fluide. La maladie étant en place depuis quelques années, les gens se sont parfois un peu éloignés ; dans le couple, il y a peu d’échanges… Pour toutes ces personnes, il était important d’essayer de faire des rencontres, de retisser du lien social. Ces séjours bien-être proposent de la sophrologie, du shiatsu, de l’esthétique, de l’art-thérapie, du chant chorale, des rencontres, des balades… Ils démarrent au mois de mai en région parisienne, en espérant les reproduire en région. 
 

Interview réalisée lors des JNLF, Journées de Neurologie de Langue Française, à l’occasion du Tour de la SEP
more...
No comment yet.
Scooped by CapitalimageFr
Scoop.it!

"Bloquer la progression de la maladie" Pr. Pierre Labauge - Chef de service de neurologie, CHU Montpellier

"Bloquer la progression de la maladie" Pr. Pierre Labauge - Chef de service de neurologie, CHU Montpellier | L'Actualité en santé | Scoop.it
La sclérose en plaques est une maladie fréquente. En France, environ 130 000 malades sont estimés sur une population de 70 millions habitants. L’incidence, soit le nombre de nouveaux cas chaque année, est de 4 000 par 100 000 habitants. Cette maladie
CapitalimageFr's insight:
"Bloquer la progression de la maladie"

Interview du Pr. Pierre Labauge, Chef de service de neurologie, CHU Montpellier 
#SEPbyStEPs #SEP #hcsmeufr 

La sclérose en plaques est une maladie fréquente. 
En France, environ 130 000 malades sont estimés sur une population de 70 millions habitants. L’incidence, soit le nombre de nouveaux cas chaque année, est de 4 000 par 100 000 habitants. Cette maladie touche les sujets jeunes, âgés en moyenne de 25 ans. Elle évolue par poussées, c’est-à-dire par des sortes d’attaques qui vont durer en moyenne 2 mois. La SEP est une maladie inflammatoire pour laquelle les traitements sont destinés à diminuer l’inflammation, notamment des lymphocytes qui sont des globules blancs. 

 Les connaissances de cette maladie ont évolué à grands pas depuis 30 ans. 
À cette époque, les IRM débutaient. Aujourd’hui, de nombreux traitements se sont développés : les biothérapies, les médicaments anti-lymphocytaires qui vont réguler l’inflammation et diminuer le risque et la progression du handicap, objectifs majeurs pour cette maladie au long cours. Depuis 2010, les anticorps monoclonaux ont permis beaucoup d’évolutions. De nouveaux traitements sont en attente et une véritable rémission de la maladie au long cours - soit l'absence d’activité clinique et neuroradiologique, et donc de progression de la maladie - est à espérer d’ici cinq à dix ans. Interview réalisée lors des JNLF, Journées de Neurologie de Langue Française, à l’occasion du Tour de la SEP


more...
No comment yet.