Le Fonds monétaire international (FMI) l’affirme, l’économie du Kenya devrait enregistrer une croissance de 5% en 2012 en grande partie grâce à l’essor de l’industrie des technologies de l’information, domaine dans lequel de nombreux jeunes Kényans s’engouffrent mais qui reste dominé par les hommes. jour