Actu Santé et alternatives
8.6K views | +5 today
Follow
Actu Santé et alternatives
Your new post is loading...
Scooped by Changement Global
Scoop.it!

Fil d'actualité et d'informations alternatives sur la Santé : conflits d'intérêts, lobby pharmaco-chimique, révélations (...)

Fil d'actualité et d'informations alternatives sur la Santé : conflits d'intérêts, lobby pharmaco-chimique, révélations (...) | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
- Claire Séverac dénonce le complot mondial contre la santé https://www.youtube.com/watch?v=EqB2FgLk_ZE

 

- LLP : Complot Mondial contre la Santé, conférence avec Claire Séverac 1er Avril 2011 à Marseille http://www.dailymotion.com/video/xhywlq_llp-complot-mondial-contre-la-sante-avec-claire-severac-1er-avril-2011-a-marseille_news

 

Dossiers réalisés autour de la santé:

 

- Les Dessous de la vaccination https://explicithistoire.wordpress.com/2014/10/14/les-dessous-de-la-vaccination/

- Les Dessous de notre alimentation https://explicithistoire.wordpress.com/2014/03/02/les-dessous-de-notre-alimentation/

- Savants Maudits, Chercheurs Exclus (Livres) https://explicithistoire.wordpress.com/2014/01/03/savants-maudits-chercheurs-exclus-livres/


- Les Dessous du four à micro-ondes

https://explicithistoire.wordpress.com/2014/04/08/les-dessous-du-four-a-micro-ondes/


- Les Dessous de la géo-ingénierie https://explicithistoire.wordpress.com/2013/11/26/les-dessous-de-la-geo-ingenierie/


----------------------------------------------------------------------------
* Comptes principaux: (si cette page vous interpelle, visitez donc les autres pages du même passeur d'infos)

@L'Esprit Du Moment

@Changement Global

Changement Global's insight:

Sites intéressants: http://lachainedevv.com - http://www.sylviesimonrevelations.com (en cours)

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Vaccins: Un livre sur le danger de l'aluminium ravive la polémique

Vaccins: Un livre sur le danger de l'aluminium ravive la polémique | Actu Santé et alternatives | Scoop.it

(Fin 2016) "Le professeur Romain Gherardi publie ce mercredi un ouvrage où il retrace ses recherches qui l’ont mené à lier une pathologie émergente aux sels d’aluminium dans les vaccins…

« Je veux des vaccins plus sûrs », insiste Romain Gherardi. Ce spécialiste des maladies neuromusculaires à l’hôpital Henri-Mondor (Créteil), publie Toxic Story (Actes Sud) ce mercredi, où il retrace son « chemin de croix » pour prouver le danger de l’aluminium dans les vaccins. Le professeur détaille étape par étape ses questionnements sur une maladie émergente, la myofasciite à macrophages. Puis ses expériences qui le mènent à lier cette pathologie aux sels d’aluminium présents dans certains vaccins.

Grippe: «Le vaccin ne protège pas contre l’épidémie, mais contre la mortalité»
Polémique sur les sels d’aluminium

Une découverte qui va lui coûter cher. Dans son livre, le professeur explique comment les portes se sont fermées une à une. Et combien ses recherches ont crispé le milieu médical. « Mais il y a six équipes de chercheurs dans le monde qui lient le syndrome de fatigue chronique aux sels d’aluminium, se défend le directeur de recherche à l’Inserm. « Mes recherches contredisaient un dogme qui stipulait que l’aluminium était rapidement éliminé par les urines. Mais le monde du vaccin répétait tel un moulin à prières que ces adjuvants étaient inoffensifs. Il existe des collusions entre le monde médical et les industries pharmaceutiques. Les agences médicales, qui devraient protéger les patients, s’intéressent surtout aux intérêts de l’industrie », attaque le professeur. Finalement, après bien des déboires, le ministère lui octroie 150.000 euros pour poursuivre ses recherches en 2012. « J’espère sortir du conflit avec les agences sanitaires, reprend le professeur. Mon travail prouve qu’il existe des facteurs génétiques qui expliquent les liens entre sels aluminiques dans les vaccins et cette pathologie. Ces patients ont une difficulté spécifique à digérer les adjuvants aluminiques qui persistent et se promènent dans leur organisme. On pourrait détecter par des tests génétiques ces individus à risques. A condition d’accepter qu’il existe un problème avec les adjuvants aluminiques. »
Débat sous tension

Ce qui est loin d’être le cas. Romain Gherardi semble bien seul face au discours officiel rassurant. « Il y a un excès de critiques contre les vaccins dans les médias, regrette Jean-Marie Cohen, épidémiologique et responsable d’Open Rome (Réseau d’Observation des Maladies et des Epidémies). La plupart des informations suggérant que les vaccins présentent des dangers sont des impostures scientifiques. Vous avalez bien plus d’aluminium avec vos capsules de café qu’en vous faisant vacciner ! » Un argument avancé également par l’Académie de médecine, qui soulignait en 2012 que la quantité contenue dans les injections reste bien plus faible que celle que nous ingérons via l’alimentation. Deuxième argument : les adjuvants sont nécessaires pour favoriser une réponse immunitaire efficace. L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) assure que « au site d’injection, la présence d’aluminium favorise le recrutement de cellules de l’immunité, favorisant ainsi la réponse immunitaire adaptée. L’ajout d’adjuvant dans les vaccins permet, par ailleurs, de diminuer la quantité d’antigènes par dose vaccinale, et de réduire le nombre d’injections. » Et l’ANSM de souligner que la communauté scientifique a eu le temps depuis 1928, introduction de l’aluminium dans les vaccins, d’évaluer sa toxicité : « Les sels d’aluminium figurent parmi les adjuvants les plus utilisés dans le monde avec un recul d’utilisation de 90 ans en termes de tolérance, en nombre de personnes vaccinées (centaines de millions) dans le monde entier et en termes d’expérience sur des dizaines d’années. »
« L’incertitude mine la confiance »

Si beaucoup de médecins regrettent que les polémiques à répétition sur les vaccins encouragent le public à se détourner de ces injections qui sauvent des vies, Romain Gherardi souligne que c’est par la transparence qu’on rétablira la confiance. « Je suis pour les vaccins, mais contre les adjuvants aluminiques, martèle le professeur. Si on veut que la population ne tourne pas le dos aux vaccins, il faut sortir de la langue de bois et expliquer que tout risque est traité. Et donc financer la recherche sur ces problèmes aujourd’hui niés. L’incertitude mine la confiance. » Car la méfiance vis-à-vis des vaccins est déjà installée.
40 % des Français se méfient des vaccins

En effet, un peu plus de quatre Français sur dix estiment que les vaccins ne sont pas sûrs selon une étude Vaccine Confidence Project (« Projet confiance dans les vaccins ») publiée début septembre. Un désamour qui inquiète les autorités et notamment le ministère, qui a lancé une grande concertation citoyenne sur les vaccins. Anissa, 37 ans, fait partie de ces Français anti-vaccin. Elle refuse toute vaccination pour elle « précisément à cause des adjuvants aluminiques. Aujourd’hui, il est reconnu que l’aluminium peut avoir un impact sur le système nerveux, il est d’ailleurs retiré dans certains déodorants. Si c’est dangereux sur la peau, qu’est-ce que ça doit être dans le sang… » Pour sa fille de 9 mois, Anissa a choisi le strict minimum côté vaccin : « J’ai vraiment hésité à la faire vacciner, parce que même le DTP, c’est trois injections en un an et je ne veux pas cumuler les adjuvants. Il doit être facile de changer la recette des vaccins puisqu’avant il n’y avait pas d’adjuvants aluminiques… » Et que tous les vaccins ne contiennent pas d’aluminium : selon les chiffres de l’ANSM, en 2015 plus de 12 millions de vaccins avec adjuvant et plus de 13 millions de vaccins sans adjuvant ont été vendus en France.
Quelle solution ?

Mais pour Romain Gherardi, il existe « de nombreux moyens pour rendre les vaccins plus sûrs. La Food and Drug Administration (FDA) a montré que les rappels des vaccins n’ont pas besoin de contenir de l’aluminium. On peut retourner à des vaccins avec d’autres adjuvants comme le phosphate de calcium. » De son côté, à l’ANSM, on rétorque que « le remplacement de l’aluminium nécessiterait un nouveau développement clinique complet de plusieurs années. Le phosphate de calcium a été utilisé dans les années 1970 dans un vaccin Diphtérie, tétanos, polio, coqueluche. Mais les données publiées à l’époque étaient contradictoires et il a été délaissé. »

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Témoignage d'un médecin victime des vaccins : "On m'a dit que c'était psy !"

Dr Bernard Izard : "Quand deux services de pharmacovigilance reconnaissent une relation entre ma maladie et les vaccins, pourquoi les médecins que j'ai consultés - douze en tout - refusent de se mettre en relation avec leurs confrères de pharmacovigilance pour discuter de mon cas, et faire avancer le problème ?"
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Gels antibactériens: Deux cents spécialistes alertent sur leurs dangers pour la santé

Gels antibactériens: Deux cents spécialistes alertent sur leurs dangers pour la santé | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Le triclosan et le triclocarban, composants aux propriétés bactéricides utilisés dans de nombreux produits d’hygiène, représenteraient un danger potentiel pour ses utilisateurs.

Interdits aux Etats-Unis depuis septembre 2016, ces antiseptiques, particulièrement présents dans la composition des gels antibactériens, sont suspectés d’être des perturbateurs endocriniens et donc de dérégler le système hormonal humain.
200 scientifiques veulent limiter leur utilisation

Deux cents chercheurs et professionnels de santé, originaires de 29 pays, ont ainsi signé un appel à la prudence, publié le 20 juin dans la revue scientifique Environmental Health Perspectives.

Ce « Manifeste de Florence » appelle « la communauté internationale à limiter la production et l’utilisation du triclosan et du triclocarban et à questionner l’utilisation des autres antimicrobiens ».

>> A lire aussi : Savons antibactériens: 19 perturbateurs endocriniens interdits aux Etats-Unis

Les scientifiques s’appuient sur plusieurs études qui ont déjà démontré l’inefficacité de ces antiseptiques dans la destruction des bactéries et leurs effets nocifs pour la santé. La Food and Drug Administration (FDA), l’autorité sanitaire américaine, a donc interdit la commercialisation de 19 ingrédients antibactériens l’année dernière.
more...
No comment yet.
Scooped by Changement Global
Scoop.it!

Maurice Berger, Pédopsychiatre - Alerte sur "l'éducation sexuelle" des enfants (07 juin 2017)

LES DANGERS DE "L'EDUCATION A LA SEXUALITE" POUR LES ENFANTS ET LES ADOLESCENTS Alerte du Dr Berger, pédopsychiatre, ex-professeur associé de psychopathologie de l’enfant à l’Université Lyon 2, concernant les plans gouvernementaux français sur "l'éducation à la sexualité", prenant source dans des textes internationaux portés par l'OMS, le planning familial et l'ONU, en cours d'application dès la maternelle en France : DANGER POUR LES ENFANTS.


http://pros-contre-educsex.strikingly.com


http://petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=P2017N49527

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Une pilule contraceptive végétale marche pour les femmes comme pour les hommes, elle est en cours d'élaboration

Une pilule contraceptive végétale marche pour les femmes comme pour les hommes, elle est en cours d'élaboration | Actu Santé et alternatives | Scoop.it

"L’apparition de la pilule contraceptive a considérablement facilité (et modifié) la vie des femmes. Mais ce progrès incontestable n’est pas sans quelques désagréments. Ce produit étant chargé d’hormones de synthèse, il peut avoir des conséquences sur le corps et le comportement. Heureusement, une pilule contraceptive à base de plantes devrait bientôt voir le jour. Lumière sur une nouveauté très attendue.
Source : Shutterstock

Des chercheurs de l’université de Berkeley (États-Unis) ont mis au point une pilule sans hormones de synthèse. À la place, elle contient deux principes actifs végétaux qui, combinés l’un à l’autre, désactivent le sperme.

Ces principes actifs sont la pristimerine, qu’on trouve dans une variété de vigne chinoise, et le lupéol, fourni par les mangues, les olives, l’aloe vera et le pissenlit.

Non seulement cette alternative aux hormones de synthèse est naturelle, non seulement elle éviterait des effets indésirables (diminution de la libido, prise de poids, risques d’AVC) mais, en plus, elle serait aussi 10 fois plus efficace que les traitements hormonaux !
Source : Shutterstock

De plus, cerise sur le gâteau, ces pilules nouvelle génération pourraient être avalées par les femmes… comme par les hommes ! De quoi bouleverser les habitudes…

Pour l’heure, la pilule végétale en est encore à la phase d’expérimentation. Mais, une chose est sûre, sa mise sur le marché sonnerait comme une nouvelle petite révolution."

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Ibuprofen : encore pire que ce qu’on pensait

Ibuprofen : encore pire que ce qu’on pensait | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Ce qui est train de se passer sur les antidouleurs et anti-inflammatoires est très grave.

On est en train de mettre en danger de mort les millions de personnes âgées qui souffrent de douleurs chroniques.

Vous-même, vous êtes directement concerné(e) si vous avez des douleurs articulaires qui vous tenaillent (arthrose), des douleurs de dos quotidiennes (lombalgie), ou d’autres douleurs permanentes.

Et si vous n’êtes pas touché(e) personnellement, c’est forcément le cas d’un de vos proches – un frère, un parent, un ami de longue date – car l’arthrose touche à elle seule près de 10 millions de Français !

Alors aidez-moi à faire connaître cette vérité partout autour de vous, c’est très important :
L’Ibuprofen cause des crises cardiaques dès la première semaine

Une étude scientifique publiée en mai 2017 dans le prestigieux British Medical Journal vient de le révéler : l’Ibuprofen et les autres anti-inflammatoires augmentent considérablement votre risque de crise cardiaque en seulement quelques jours ! [1]

Dès la première semaine, votre risque d’infarctus :

augmente de 48 % avec l’Ibuprofen ;
augmente de 50 % avec le Diclofénac ;
augmente de 53 % avec le Naproxène ;
Et de 58 % avec le Nofecoxib !

Notez bien que cette étude est la plus large jamais réalisée sur le sujet, avec près de 500 000 patients étudiés.

Mais attention : vous devez savoir que le lien entre anti-inflammatoires et crise cardiaque n’a rien de nouveau.

En 2004, le VIOXX, un puissant anti-inflammatoire avait été retiré du marché en catastrophe pour avoir causé plus de 30 000 morts par crises cardiaques en très peu de temps.

Mais il y a pire.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Vaccins obligatoires en Italie : 130 familles demandent l'asile politique à l'Autriche

Vaccins obligatoires en Italie : 130 familles demandent l'asile politique à l'Autriche | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Depuis la publication d'un décret gouvernemental rendant la vaccination obligatoire pour l'inscription à l'école maternelle et primaire, le mouvement anti-piqures est sur le pied de guerre. Le décret lève la menace d'une déchéance des droits parentaux.

Manifestations, demandes d'asile dans d'autres pays plus souples en matière de vaccins... en Italie, les détracteurs de la piqure ne reculent désormais devant rien. Si la nouvelle ministre française de la Santé réfléchit à rendre obligatoires onze vaccins (contre trois actuellement) pour les enfants, son homologue italienne a déjà passé ce cap. Et pour obliger les parents à faire piquer leurs petits, elle a brandi l'arme de la déchéance des droits parentaux. Selon le décret publié mardi dernier, les "anti-vax", comme on les appelle en Italie, seront signalés au tribunal des mineurs qui ouvrira une procédure à leur encontre pouvant déboucher sur une éventuelle suspension temporaire de l'autorité parentale. Un retour aux années 90 où le ministère de la Santé avait adopté la politique de la tolérance zéro pour faire plier les contestataires. Aujourd'hui comme à l'époque, ces dispositions sont inacceptables pour les détracteurs de la piqure qui défilent depuis une semaine dans les grandes villes de la péninsule en criant "Liberté, liberté".
Ainsi de nombreuses familles ont marché dans les rues de Rome pour défier la ministre de la Santé Beatrice Lorenzin en jurant qu'ils ne feront jamais piquer leurs progéniture. "Cela n'a aucun sens ces trucs de vaccins, nous avons tous eu la rougeole et nous sommes bien vivants", s'énerve Bianca. Cette bobo à la jolie soixantaine soutient les manifestants même si elle n'a pas marché avec eux. Soit, mais tout ce bruit risque d'être peine perdue car Beatrice Lorenzin n'a pas l'intention de faire marche arrière. Le mouvement anti-piqures l'a compris mais ne veut pas pour autant rendre les armes, au contraire. Dans ce bras de fer, les deux parties sont désormais prêtes à tout. Comme les 130 familles qui demandent l'asile politique en Autriche au prétexte que leur liberté de choix n'est pas respectée.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Une étude qui fait mal sur les liens entre labos et cancérologues

Une étude qui fait mal sur les liens entre labos et cancérologues | Actu Santé et alternatives | Scoop.it

"Une étude démontre que les prescriptions anti-cancer peuvent être influencées par des liens existants entre laboratoires et médecins.
Examen cancer du sein

Dans la série " les études qui dérangent ", un travail qui va être présenté le 3 juin à l'Asco (congrès américain sur le cancer à Chicago) jette un joyeux pavé dans la mare. Aaron Mitchell, oncologue, et sa collègue Stacie Dusetzina, épidémiologiste, tous deux de l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill ont voulu étudier les liens parfois sulfureux entre laboratoires et cancérologues pour mieux évaluer l'importance des conflits d'intérêt dans les prescriptions des oncologistes. Ici, seuls les avantages tels que le paiement des repas, les invitations à des congrès - et non le soutien des travaux de recherche- ont été pris en considération. Les auteurs se sont intéressés à des cancers pour lesquels les choix de traitements sont variés, en raison de la diversité des molécules commercialisées. Deux cancers répondant à ces critères, celui du rein avec métastases et la leucémie myéloide chronique, ont été choisis.
Le choix n’est pas du tout neutre !

Les chercheurs ont donc voulu savoir si le choix final établi par les prescripteurs parmi les différentes molécules disponibles sur le marché pouvait être influencé par les liens qu'ils entretiennent ou pas avec les laboratoires. Ils ont alors analysé les prescriptions et ont comparé celles des médecins exempts de tout lien avec les firmes à ceux qui avaient bénéficié de certaines largesses. Résultat, le choix n'est pas du tout neutre !

"Idéalement, les options thérapeutiques devraient être uniquement basées sur la preuve médicale et la préférence des patients", a déclaré le Dr Aaron Mitchell. De son côté, sa collègue, le Dr Stacie Dusetzina a elle aussi réagi : "Ce modèle est inquiétant car les efforts de promotion des entreprises pharmaceutiques ont tendance à se concentrer sur les nouveaux produits, ce qui peut orienter vers des traitements plus coûteux". Ce travail n'est pas le premier du genre, d'autres études par le passé ont déjà démontré ces liens parfois sulfureux et toujours complexes à appréhender. Nul doute que dans ce domaine, la répétition à l'avenir de ce type d'études ne pourra que contribuer à une meilleure prise de conscience. Mais au fait, combien de congressistes réunis à Chicago sont-ils invités ?"

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Alzheimer, démence... Le cannabis rajeunirait le cerveau

Alzheimer, démence... Le cannabis rajeunirait le cerveau | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
La marijuana et plus précisément le THC qu'elle contient, pourrait constituer un moyen de lutter contre le vieillissement des cellules cérébrales, notamment responsable de la démence et de la maladie d'Alzheimer. La possibilité d'un nouveau traitement contre ces pathologies existerait donc bel et bien.

Plus connu pour ses effets néfastes sur le cerveau que pour ses bienfaits sur le système cérébral, le cannabis contribuerait pourtant au rajeunissement des cellules qui le constituent. Le tétrahydrocannabinol (THC), une des substances qui entrent dans la composition de la marijuana, serait à l'origine de « cette cure de jouvence ».

Tel est le constat d'une étude menée par des chercheurs de l’université de Bonn (Allemagne) et de l’université hébraïque de Jérusalem (Israël) et publiée ce lundi dans Nature Medicine. Des travaux qui laissent ainsi entrevoir l’éventualité d’un nouveau traitement contre les maladies dégénératives.
« Le THC avait renversé l'horloge moléculaire ! »

Pour arriver à leurs conclusions, les experts ont administré pendant quatre mois un traitement à base de cannabis à des souris de laboratoire ayant entre 12 et 18 mois, soit un âge assez avancé pour ces animaux. Un groupe référérence de rongeurs âgés de deux mois et non testé a également été observé.

Les résultats montrent que les animaux ayant reçu de la marijuana ont vu leur déclin intellectuel lié à la vieillesse à la fois stoppé, mais aussi soigné efficacement. Certains animaux-cobayes ont présenté des capacité cérébrales et mémorielles similaires à celles du groupe de référence formé par des souris bien plus jeunes. « Le traitement a complètement inversé la perte de capacités cérébrales des vieilles souris. (…) C'est comme si le THC avait renversé l'horloge moléculaire ! », se félicite Andreas Zimmer, principal responsable de l’étude.
Une piste pour traiter la maladie d'Alzheimer ?

C’est en stimulant les récepteurs cannabinoïdes du cerveau que le THC agirait, avancent les chercheurs. La raréfaction de ces cellules, naturelle avec l’âge, entraîne une accélération du vieillissement cérébral mais le cannabis imiterait les cannabinoïdes, mettant ainsi fin au processus.

>> A lire aussi : Que sait-on vraiment des effets du cannabis ?

Le cerveau humain présentant dans ce domaine les mêmes caractéristiques que celui des souris, les travaux des scientifiques allemands et israéliens pourraient à terme donner naissance à un médicament contre la démence ou la maladie d’Alzheimer. Avec, au passage, de nouveaux arguments dans le débat sur la légalisation du cannabis et son utilisation thérapeutique.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Le Silicium permet de désintoxifier l'organisme de l'aluminium (et des métaux lourds)

"Comment éliminer les toxines de l'aluminium et des métaux lourds de l'organisme par les urines"

Connexe :


- Docu " Silicium Organique G5 Qui a peur de Loïc le Ribault " https://www.youtube.com/watch?v=PiHuozHWEQE (extrait : https://www.youtube.com/watch?v=g_4hC5Q0F3U)


- AIL : " Qu'est ce que le silicium G5, l'argent colloidal, la vitamine C et l'huile de magnésium? " https://www.youtube.com/watch?v=he26b9M8sf4


- VV : " Silicium organique G5 de Loic le Ribault " https://www.youtube.com/watch?v=JAoAPUUB9OQ

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

8 bières que vous devriez éventuellement arrêter de boire

8 bières que vous devriez éventuellement arrêter de boire | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Nous sommes très nombreux à choisir ce que nous mangeons avec beaucoup d’attention, ou au moins nous y consacrons un minimum d’attention. Mais quand il s’agit de boissons, notamment les boissons alcoolisées, nous ne faisons pas du tout attention à prendre les meilleures décisions pour notre santé. Ce qui est une ENORME erreur.Tout ce que vous faites pour votre corps peut être ruiné en un week-end dehors. Tandis que les aliments et les boissons non alcoolisées doivent indiquer la liste de leurs ingrédients et sont surveillés par la FDA, la bière n’en fait pas partie.

L’industrie de l’alcool avait fait pression pendant des années pour éviter d’étiqueter ses ingrédients. Certaines pour protéger leurs recettes, mais la plupart, pour cacher des ingrédients nocifs.
Voici quelques ingrédients que l’on retrouve couramment dans la bière :

Sirop de maïs OGM
Maïs OGM
Sirop de maïs à haute teneur en fructose
Vessie natatoire
Propylène glycol
Le glutamate monosodique
Arômes naturels
Sucres OGM
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Facebook, Twitter et Instagram portent atteinte à la santé mentale des jeunes, selon une étude britannique

Facebook, Twitter et Instagram portent atteinte à la santé mentale des jeunes, selon une étude britannique | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Les réseaux sociaux ne sont pas sans risque sur la santé mentale des jeunes. Selon une étude britannique de la Royal Society for Public Health et du Young Health Movement, publiée vendredi 19 mai et relayée par le Guardian (article en anglais), quatre des cinq réseaux sociaux les plus populaires portent atteinte à la santé des jeunes.

Et c'est Instagram qui cause le plus de dommages sur ce public, d'après cette étude conduite sur 1 500 jeunes âgés de 14 à 24 ans. Snapchat, Facebook et Twitter sont aussi dangereux. Seul YouTube aurait un impact positif.
Troubles du sommeil, anxiété, dépression...

Ces réseaux sociaux ont un impact négatif sur la santé mentale des jeunes car ils exacerbent, chez les adolescents et les jeunes adultes, les problèmes d'image corporelle, les troubles du sommeil mais aussi les sentiments d'anxiété, de dépression et de solitude, ont noté les participants à l'étude.

"Il est intéressant de noter qu'Instagram et Snapchat se classent parmi les pires réseaux sociaux en termes de santé mentale et de bien-être. Les deux plateformes sont très centrées sur l'image et peuvent susciter un sentiment d'infériorité et d'anxiété chez les plus jeunes", explique Shirley Cramer, directrice générale de la Royal Society for Public Health.

Cette dernière exige des mesures renforcées afin que "les réseaux sociaux ne ressemblent pas au Far West quand il s'agit de la santé mentale des jeunes et de leur bien-être". Pour Shirley Cramer, les entreprises de médias sociaux devraient avertir les jeunes utilisateurs lorsqu'ils utilisent trop ces applications. Elle estime aussi qu'Instagram devrait prévenir sa communauté quand des photos ont été retouchées.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Comment surseoir à la vaccination en France

Comment surseoir à la vaccination en France | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Mais sommes-nous vraiment obligés de vacciner ?

Certes, personne ne manquera de rappeler il y a des obligations vaccinales en France:

http://www.infovaccin.fr/legislation_vaccinale.html#oblig

Mais on oublie trop souvent que nous avons aussi des lois qui protègent nos libertés individuelles. Et elles sont en totale contradiction avec les lois d’obligation. D’un côté, des lois d’obligation, de l’autre, des lois garantissant vos libertés fondamentales.

Qu’est-ce qui prime en réalité ? La liberté. Et si. Jurisprudence oblige.

« En vertu de l'affaire Salvetti, il ne saurait y avoir le moindre acte médical obligatoire dans aucun pays d'Europe. L'arrêté de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, section I du 9 juillet 2002, requête n° 42197/98 , fait jurisprudence. «

http://www.legavox.fr/article/imprimer.php?id_article=3692

Les lois d’obligation vaccinale constituent une atteinte à l’intégrité physique et violent tous les textes qui garantissent les libertés fondamentales:

La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen/Les lois d’obligation sont anticonstitutionnelle(26 aout 1789 et 10 décembre 1948)

La Convention européenne des droits de l’homme

(4 novembre 1950)

La Constitution française

(4 novembre 1958)

La résolution 36-55 de l’ONU

(25 novembre 1981)
La loi sur le respect du corps humain insérée dans le Code Civil, Art. 16-1 et suivants (29 juillet 1994)

La loi Barnier sur le principe de précaution

(2 février 1995)
Le Code de déontologie médicale inséré dans le Code de la santé publique, art. R 4127-2 et R 4127-36 (6 septembre 1995)
La convention européenne pour la protection des Droits de l'Homme et de la dignité de l'être humain à l'égard des applications de la biologie et de la médecine: Convention sur les Droits de l'Homme et la biomédecine ou Convention d’Oviedo (4 avril 1997)

La charte des droits fondamentaux de l’Union Européenne

(18 décembre 2000, art. 3)

La loi Kouchner insérée dans le code de la santé publique, Art. L 1111-4 (4 mars 2002







A la lecture de toutes les lois actuellement en vigueur, on voit bien qu'il y a un problème. La méconnaissance de ces lois nous pénalise au quotidien. Sans compter la propagande et la pression exercée sur les récalcitrants. Tout est fait pour convaincre, non pour s'interroger. La question demeure: Comment faire valoir ses droits ? Ce document propose de vous donner les clés pour y arriver. Plusieurs approches sont possibles. Et l'une n'exclue pas l'autre, beaucoup se complètent.





REFUSER TOUT NET

« Des vaccins obligatoires ? Mais nous sommes en France, non ? La France fait bien partie de l’Europe ? Oui ? Bien. Et bien la convention européenne des droits de l’homme - ou Convention d’Oviedo - ratifiée par l’Union Européenne le 4 avril 1997 garantit les libertés

individuelles et n’impose aucune vaccination obligatoire "L'intérêt et L'intérêt et le bien de l'être humain doivent prévaloir sur le seul intêret de l'être humain ou de la science": http://conventions.coe.int/treaty/fr/treaties/html/164.htm

L’article 5 précise que « Une intervention dans le domaine de la santé ne peut être effectuée qu'après que la personne concernée y a donné son consentement libre et éclairé. Cette personne reçoit préalablement une information adéquate quant au but et à la nature de l'intervention ainsi que quant à ses conséquences et ses risques. La personne concernée peut, à tout moment, librement retirer son consentement. » En gros, c’est équivalent de la loi Kouchner en France, sauf qu’elle s’étends à tous les pays de l’Union Européenne.

=>En pratique, ces lois-là sont soit méconnues soit bafouées, donc argumenter sur ce seul aspect s’avère malheureusement fastidieux.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Les écrans : un danger pour les enfants de 0 à 4 ans

Deux médecins de PMI de l'Essonne alertent sur les dangers des écrans sur les enfants de 0 à 4 ans : retards de développement, troubles de la relation, troubles du comportement... C'est le plus grand défi de santé publique concernant des enfants dans les pays développés, ayant un coût financier et humain inestimable.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Adnane Remmal - Antibiotiques tirés de la nature

Le Prix du public est en cours! Entrez pour gagner http://bit.ly/PrixDuPublic2017

Plus d'informations sur l'invention: http://bit.ly/EIA_les_finalistes_2017

 

"Excellente nouvelle que cette découverte qui va révolutionner la lutte contre les infections nosocomiales meurtrières (centaines de milliers de morts par an dans le monde !). D’autant que cette découverte sera beaucoup moins coûteuse et donc plus accessible pour tous. Il n’est pas étonnant que ce genre de travaux se fasse en Afrique, territoire pas encore détruit par le paradigme du profit et dans lequel Big Pharma n’est pas encore maître des lieux. On imagine que ces voyous de l’industrie pharmacochimique vont tout faire pour anéantir cette découverte afin de ne pas perdre le bénéfice de leur fumeux antibiotiques excessivement coûteux et qui pourtant ne servent à rien aujourd’hui.

Professeur en biologie à l’université de Fès, Adnane Remmal a reçu le prix de l’inventeur 2017 de l’Office européen des brevets.

Il est parvenu à « redynamiser » des antibiotiques que la résistance des bactéries avait rendu inopérants grâce aux huiles essentielles et vise à terme, à les remplacer par ces extraits de plantes. Portrait.

Adnane Remmal est le premier ressortissant du continent africain à être nominé, et a fortiori primé, par l’Office européen des brevets. Le chercheur marocain vient de  recevoir le prix du public de l’Inventeur 2017. Son invention, un médicament à base d’huiles essentielles qui règle le problème de la résistance grandissante des bactéries aux antibiotiques, va sans doute révolutionner la façon dont on se soigne dans le monde entier. Genèse d’une innovation majeure." (...) (http://www.lelibrepenseur.org/ce-chercheur-marocain-a-trouve-une-alternative-naturelle-aux-antibiotiques/)

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Le biologiste Michel Georget explique comment la "sécurité" des vaccins est testée

Michel Georget est agrégé de biologie, et auteur des livres :

- L'apport des vaccinations à la santé publique, la réalité derrière le mythe :
- Vaccinations - Les vérités indésirables

---------------------------------

Les Dessous de la vaccination :

https://explicithistoire.wordpress.com/2014/10/14/les-dessous-de-la-vaccination/

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

David Servan-Schreiber - Le sucre et le cancer

"Extrait du DVD : David Servan-Schreiber - Guérir autrement.
Un film de Youki Vattier avec David Servan-Schreiber, d'après son best-seller « Guérir le stress, l'anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse ».

film "Soulager la souffrance"

Entretien exclusif de David Servan-Schreiber par Patrice Van Eersel

Après des études de médecine et de psychiatrie, David Servan-Schreiber s'est tourné vers la recherche fondamentale en neurosciences cognitives. Il est ensuite revenu à la pratique clinique tout en poursuivant ses travaux sur la neurobiologie des émotions. Il a créé et dirigé un centre de médecine intégrée à l'université de Pittsburgh où il enseigne en qualité de professeur clinique de psychiatrie. Il est l'auteur de Guérir et de Anticancer parus aux Editions Robert Laffont et vendus en France à plus de un million six cent mille exemplaires.

Il revient ici sur son parcours, son intérêt pour la médecine, les thèmes forts de ses livres et nous livre un témoignage personnel et passionnant."


http://www.editionsmontparnasse.fr/product?product_id=1053


"Les travaux de recherche qu'il cite dans son livre récent sur la lutte contre le cancer par des approches naturelles sont à considérer avec l'esprit critique qui s'impose dans tout débat scientifique. Toutefois, les thèses de D. Servan-Schreiber ont été confirmées par certaines des conclusions du rapport d'octobre 200715 du Fonds mondial de recherche contre le cancer, qui confirme l'importance de la nutrition et de l'activité physique dans la prévention – et l'accompagnement des traitements – de la maladie. À son tour, en 2009, un rapport de l'Institut national du cancer (INCa), en France16, reprend ces conclusions."

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Un composant de la marijuana élimine des protéines toxiques du cerveau liées à la maladie d'Alzheimer

Un composant de la marijuana élimine des protéines toxiques du cerveau liées à la maladie d'Alzheimer | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Des scientifiques ont découvert qu’un composé actif dans la marijuana, appelé tétrahydrocannabinol (THC), contribue à l’élimination de mélanges toxiques des protéines bêta-amyloïdes dans le cerveau, qui selon les scientifiques, favorisent la progression de la maladie d’Alzheimer.

Cette recherche confirme les résultats d’études antérieures, qui ont prouvé les effets bénéfiques et protecteurs des cannabinoïdes, y compris le THC, sur des patients atteints de maladies neurodégénératives. « Bien que d’autres études aient déjà prouvé que les cannabinoïdes étaient des neuroprotecteurs contre les symptômes de la maladie d’Alzheimer, nous pensons que notre étude est la première à démontrer que les cannabinoïdes affectent à la fois l’inflammation et l’accumulation des bêta-amyloïdes dans les cellules nerveuses », explique un membre de l’équipe, David Schubert du Salk Institute for Biological Studies, en Californie (États-Unis).

Lors de leur étude, Schubert et ses collègues ont testé les effets du THC sur des neurones humains cultivés en laboratoire et qui imitent les effets de la maladie d’Alzheimer. Il faut savoir que le THC n’est pas seulement responsable de la majorité des effets psychologiques de la marijuana (y compris le fait de planer), mais grâce à ses propriétés naturelles de soulagement de la douleur, le THC est également considéré comme étant un traitement efficace contre les effets du VIH, la chimiothérapie, les douleurs chroniques, le syndrome de stress post-traumatique, jusqu’aux accidents vasculaires cérébraux.

En réalité, le THC se révèle être un agent médical si formidable, que les chercheurs travaillent sur des élevages de levures génétiquement modifiées, qui pourraient le produire de manière bien plus efficace que s’il était fabriqué de manière synthétique.
professeur schubert THC

La recherche, menée par David Schubert, suggère que le THC réduit la quantité de protéines bêta-amyloïdes dans les neurones humains. Crédits : Salk Institute

Ce composé fonctionne en passant des poumons à la circulation sanguine, où il se rattache à deux types de récepteurs : les récepteurs cannabinoïdes (CB) 1 et 2, qui se trouvent à la surface des cellules, à travers tout le corps.

Dans le cerveau, ces récepteurs sont les plus concentrés dans les neurones associés au plaisir, à la mémoire, à la pensée, à la coordination et à la perception du temps, et ils se lient généralement avec une classe de molécules lipidiques, appelées endocannabinoïdes (des cannabinoïdes endogènes), produites par le corps pendant l’activité physique pour favoriser la transmission cellulaire dans le cerveau.

Mais le THC peut également se lier à ces molécules de la même manière, et lorsque c’est le cas, ces dernières commencent à « freiner » les interactions neuronales. Cela peut être une bonne et/ou une mauvaise chose, car tout comme il est possible d’oublier quelque chose d’important, il est également possible de se sentir bien, tout simplement.

Au cours des années, les différentes recherches ont suggéré qu’en se liant à ces récepteurs, le THC pourrait avoir un tout autre effet sur le cerveau vieillissant, car le THC semble aider le corps à éliminer les accumulations toxiques des bêta-amyloïdes dans le cerveau.

À l’heure actuelle, personne n’est totalement certain des causes exactes de la maladie d’Alzheimer, mais les scientifiques pensent à une accumulation de deux types de lésions : les plaques amyloïdes (accumulation extracellulaire de bêta-amyloïde) et les enchevêtrements neurofibrillaires (agrégats intracellulaires de protéine tau hyper-phosphorylée).

Les plaques amyloïdes se trouvent entre les neurones et forment des grappes denses de molécules bêta-amyloïdes (cette protéine est collante et s’entrelace facilement), et les enchevêtrements neurofibrillaires sont causés par des protéines tau défectueuses, qui se gonflent en une masse épaisse et insoluble dans les neurones.

Les raisons faisant que ces lésions commencent à apparaître dans le cerveau ne sont pas claires, mais des études ont associé l’inflammation dans le tissu cérébral à la prolifération des plaques et des enchevêtrements neurofibrillaires. Donc, si les chercheurs peuvent trouver quelque chose qui soulage l’inflammation du cerveau, tout en encourageant le corps à éliminer ces lésions, nous pourrions être sur le point de développer le tout premier traitement efficace contre la maladie d’Alzheimer.

En 2006, une équipe de chercheurs du Scripps Research Institute a constaté que le THC inhibait la formation de plaques amyloïdes en bloquant l’enzyme qui les produit dans le cerveau. Et à présent, Schubert et son équipe ont démontré que le THC peut également éliminer une réaction inflammatoire dangereuse des cellules nerveuses, assurant de ce fait leur survie.

« L’inflammation dans le cerveau est une composante majeure du dommage associé à la maladie d’Alzheimer, mais on a toujours supposé que cette réponse provenait de cellules immunitaires du cerveau, et non des cellules nerveuses elles-mêmes », explique un membre de l’équipe de recherche, Antonio Currais. « Lorsque nous avons pu identifier la base moléculaire de la réponse inflammatoire à la beta-amyloïde, il est devenu évident que les composés de type THC que les cellules nerveuses produisent peuvent être impliqués dans la protection des cellules », ajoute-t-il.

Pour l’instant, ces résultats ont été démontrés que sur des neurones en laboratoire. Pour Schubert et son équipe, la prochaine étape sera donc d’observer un lien entre le THC et l’inflammation et l’accumulation de plaques réduites, lors d’essais cliniques sur des patients. L’équipe aurait par ailleurs déjà trouvé un médicament, surnommé J147, qui semble avoir les mêmes effets que le THC. De cette manière, les scientifiques pourraient mener cette étude sans doute plus rapidement que s’il s’agissait de THC issu de la marijuana.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Suède. Le parlement rejette l'obligation vaccinale

Suède. Le parlement rejette l'obligation vaccinale | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
16/05/2017 –08H45 Stockholm (Breizh-info.com) – Le Parlement suédois a rejeté la semaine dernière 7 motions qui auraient favorisé les vaccinations forcées, tout en déclarant que les politiques de vaccination forcée étaient contraires aux droits constitutionnels de leurs citoyens.

Le Parlement examinait le 10 mai toute une série de mesures concernant la santé publique en Suède. Parmi ces textes, la vaccination forcée donc : une proposition qui avait déclenché la mobilisation à la fois des opposants à la vaccination, mais également de nombreux suédois qui défendent la vaccination, mais qui ne veulent pas la voir rendue obligatoire.

Ainsi, le NHF Suède (ONG en faveur de la liberté de vaccination) avait adressé un rapport au Parlement en invoquant l’inconstitutionnalité de telles motions. D’autres organisations étaient elles aussi montées au créneau. (voir le rapport ici)

Finalement, les motions ont donc été rejetées, mais le débat n’est pas clos pour autant.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Robert Kennedy Jr. avertissait que les vaccins sont directement liés à des maladies que contractent les enfants

Robert Kennedy Jr. avertissait que les vaccins sont directement liés à des maladies que contractent les enfants | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Robert Kennedy, Jr. démocrate et avocat spécialisé dans le droit environnemental, neveu de l’ancien Président John Kennedy, s’est adressé à un auditoire au Théâtre Crest à Sacramento pour promouvoir le documentaire Trace Amounts qui remet en question la sécurité et l’efficacité des vaccins pour les enfants.

Kennedy dit qu’il n’a aucune confiance aux responsables de la santé publique, que les fabricants de vaccins peuvent mettre ce qu’ils veulent dans les vaccins sans qu’ils ne soient jamais tenus responsables des dommages.

Lorsque Kennedy a demandé à la foule de quelques centaines de personnes combien de parents ont eu un enfant malade à cause des vaccins, de nombreuses mains se sont levées. Beaucoup de parents croient que la santé de leurs enfants a été endommagée par les vaccins.

Monsieur Kennedy multiplie ses apparitions publiques pour sensibiliser les parents aux dangers des vaccins.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Effets anticancéreux du mûrier noir sur les cellules cancéreuses de la prostate humaine

Effets anticancéreux du mûrier noir sur les cellules cancéreuses de la prostate humaine | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
L’étude scientifique sur les effets antiprolifératifs
et apoptotiques de l’extrait de Morus nigra
sur les cellules cancéreuses humaines de la prostate

Contexte
Le morus nigra L. appartient à la famille des Moraceae et est fréquemment utilisé dans la médecine traditionnelle. De nombreuses études ont étudié les effets antiprolifératifs de divers extraits de différentes espèces de Morus, mais les études impliquant l’effet cytotoxique in vitro de l’extrait de M. nigra sont très limitées.

Le but de cette étude était d’évaluer la composition phénolique et l’activité antioxydante de l’extrait diméthylsulfoxyde du M. nigra (DEM) et d’étudier pour la première fois l’effet cytotoxique probable dans les cellules d’adénocarcinome de la prostate humaine (PC-3) avec Le mécanisme impliqué.

Méthodes
Le contenu polyphénolique total (TPC), la puissance antioxydante réductrice de ferrique (FRAP) et les composés phénoliques de la DEM ont été évalués à l’aide de procédures spectrophotométriques et de HPLC. L’effet cytotoxique de DEM sur les cellules PC-3 a été révélé à l’aide du test MTT. Les mécanismes impliqués dans l’effet cytotoxique du DEM sur les cellules PC-3 ont ensuite été étudiés en termes d’apoptose, de potentiel de membrane mitochondriale et de cycle cellulaire en cytométrie en flux, tandis que l’activité caspase a été étudiée à l’aide d’une analyse luminométrique.
Résultats
les valeurs de TPC et de FRAP étaient respectivement de 20,7 ± 0,3 mg d’équivalents d’acide gallique et 48,8 ± 1,6 mg d’équivalents de trolox par échantillon de G, respectivement. L’acide ascorbique et l’acide chlorogénique ont été les principaux composés phénoliques détectés lors de l’analyse HPLC. DEM a arrêté le cycle cellulaire des cellules PC-3 à la phase G1, a provoqué une apoptose par l’augmentation de l’activité des caspases et une réduction du potentiel de la membrane mitochondriale.

Conclusions
Nos résultats indiquent que le M. nigra peut être un nouveau candidat pour le développement de nouveaux agents thérapeutiques à base de produits naturels contre le cancer de la prostate.
more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

L'Armoise annuelle tue 98% des cellules cancéreuses en 16 heures, indiquent deux études américaines

L'Armoise annuelle tue 98% des cellules cancéreuses en 16 heures, indiquent deux études américaines | Actu Santé et alternatives | Scoop.it

"Déjà reconnue depuis plus de 2 000 ans par la médecine chinoise traditionnelle comme un remède puissant contre la fièvre et, depuis peu, contre la malaria, l’armoise annuelle (Artemisia Annua), est une plante aromatique aux qualités médicinales sans équivoque. Récemment des études visant à utiliser la plante pour combattre les cellules cancéreuses se sont avérées très surprenantes. Ainsi, selon une série d’études, l’artémisine, substance extraite de l’armoise annuelle et utilisée en herbologie chinoise depuis des siècles, réduirait les cellules cancéreuses du poumon jusqu’à 28%. En la combinant avec du fer, cette plante incroyable tue 98% des cellules cancéreuses en seulement 16 heures. Encore mieux; elle n’attaque sélectivement que les «mauvaises» cellules, sans affecter les tissus sains.

 

“En général, nos résultats montrent que l’artémisine arrête le facteur de transcription ‘E2F1′ et intervient dans la destruction des cellules cancéreuses du poumon”, a-t-on indiqué dans la conclusion des recherches menées dans le laboratoire du cancer à l’Université de Californie. Une autre étude, de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai, et jusqu’à présent, la plus vaste faite sur l’artémisine aux États-Unis démontre que l’artémisine, toujours combinée au fer, a fait ses preuves avec un taux de 75 % de destruction du cancer du sein après seulement 8 heures et de presque 100% de destruction en seulement 24 heures.

 

Les cellules cancéreuses ayant tendance à accumuler davantage de fer que les cellules normales afin de favoriser la division cellulaire, elles deviennent plus vulnérables à la combinaison artémisine – fer. Enfin, de nombreuses autres expériences ont été menées jusqu’à présent et elles ont toutes prouvé que l’artémisine combiné avec le fer pouvait effectivement détruire le cancer chez différents organes (intestins, prostate, etc.). L’armoise annuelle en infusion offrirait déjà une bonne protection contre différents cancers mais la version séchée pour réduite en poudre serait nettement plus efficace.

 

Le Dr Len Saputo qualifie l’artémisine de « bombe intelligente contre le cancer ». Dans cette vidéo en anglais, le docteur Saputo présente comment «l’artémisine et des médicaments transportant du fer marqué d’artémisine pourraient être développés en de puissants médicaments anticancéreux »."

(Vidéo)

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Preuves scientifiques de la cancérogénicité des téléphones portables (GSM)

Preuves scientifiques de la cancérogénicité des téléphones portables (GSM) | Actu Santé et alternatives | Scoop.it


(vidéos) "On va certainement nous dire que cette étude est biaisée et qu’elle ne peut donc pas être prise au sérieux, comme toujours ; de toute façon, toute étude non publiée par l’industrie est non recevable ! Comme on vous l’annonce depuis 10 ans (regarder les 2 vidéos ci-dessous qui datent de l’époque de Dailymotion), le téléphone portable est cancérigène, point. Ils le savent, tout le monde le sait mais ils continuent à commercialiser des téléphones toujours de plus en plus puissants avec un réseau qui passe du G3 à la G4 puis G5… toujours plus d’ondes pour causer encore plus de dégâts. Résultats : 350.000 nouveaux cancers par an, 150.000 morts par an mais c’est dû au hasard tout ça, nous dira-t-on, ; rien à voir avec l’empoisonnement des eaux, de l’air et de la nourriture !

On peut mettre 1 million d’euros sur la table et parier que rien ne sera fait pour préserver la santé du public car dans le paradigme mammonique moderne, mieux vaut vendre des téléphones portables que sauver la vie des gens…"

more...
No comment yet.
Suggested by L'Esprit Du Moment
Scoop.it!

Les produits laitiers pasteurisés détruisent les os de l’intérieur

Les produits laitiers pasteurisés détruisent les os de l’intérieur | Actu Santé et alternatives | Scoop.it
Le lait est la seule boisson que l’on persévère à donner aux enfants pour leur santé alors que c’est l’exact opposé – un aliment favorisant les maladies. Boire du lait pasteurisé est loin d’être aussi bon pour la santé en général ou pour les os que l’industrie laitière l’a prétendu. En fait, ce conte de fées que « le lait est bon pour le corps » est dénoncé encore plus fréquemment par de nombreux scientifiques et chercheurs indépendants qui en ont vraiment assez de cette propagande.

Selon une étude à grande échelle sur des milliers de suédois, le lait de vache a un effet néfaste sur la santé lorsqu’il est consommé sur le long terme. La recherche a été publiée dans le Bristish Medical Journal (BMJ).

L’étude, qui a suivi 61 433 femmes âgées de 39 à 74 ans pendant plus de 20 ans, et 45 339 hommes d’âges similaires pendant 11 ans, a trouvé que plus les gens buvaient de lait de vache, plus ils étaient susceptibles d’avoir une fracture osseuse ou de mourir pendant la période de l’étude.

Les risques ont été particulièrement marqués pour les femmes, un groupe auquel il avait été conseillé de boire du lait pour aider à éviter les fractures résultant de l’ostéoporose.

Les femmes qui ont déclaré avoir bu trois verres de lait ou plus par jour avaient presque doublé le risque de mourir au cours de la période de l’étude que celles qui avaient déclaré n’avoir bu qu’un verre de lait par jour. Un verre est défini comme une portion de 200 ml. Elles avaient également eu 16% d’augmentation de risque d’avoir une fracture à n’importe quel endroit du corps.
Pourquoi le lait entraîne l’ostéoporose et des fractures

L’industrie laitière a travaillé dur les 50 dernières années pour convaincre les gens que les produits laitiers pasteurisés tels que le lait ou le fromage augment les niveaux de calcium biodisponible. C’est totalement faux. Le processus de pasteurisation ne crée que du carbonate de calcium qui n’a absolument aucun moyen de pénétrer dans les cellules sans agent chélateur. Par conséquent, le corps tire le calcium des os et autres tissus (vaisseaux sanguins, dents, etc) de façon à tamponner le carbonate de calcium dans le sang. Ce processus entraîne en fait l’ostéoporose.

Les produits laitiers pasteurisés contiennent trop peu de magnésium nécessaire au bon ratio pour absorber le calcium. La plupart des gens conviennent qu’un ratio minimum Cal/Mag est de 2 sur 1 et de préférence 1 sur 1. Ainsi, le lait, avec un rapport Cal / Mag de 10 sur 1 pose un problème. Vous pouvez mettre 1200 mg de calcium laitier dans votre bouche, mais vous auriez de la chance d’absorber réellement un tiers de celui-ci dans votre système.

Plus de 99% du calcium de l’organisme se trouve dans le squelette, où il assure la rigidité mécanique. Les produits laitiers pasteurisés apportent une quantité de calcium inférieure à la normale et le squelette est utilisé comme réserve pour répondre aux besoins du corps. L’utilisation à long terme du calcium du squelette pour répondre à ces besoins conduit à l’ostéoporose.

Les occidentaux sont constamment poussés à consommer des produits laitiers depuis la naissance, et pourtant ils ont des risques d’ostéoporose plus élevés que le reste du monde. En fait, les habitants des Etats-Unis, du Canada, Norvège, Suède, Australie et Nouvelle-Zélande ont les taux les plus élevés d’ostéoporose.

Le test pour la pasteurisation est appelé le test négatif alpha de la phosphatase. Lorsque le lait a été chauffé à 74°C (plus encore pour le lait UHT) et que la pasteurisation est terminée, l’enzyme phosphatase est détruite à 100%. Et devinez quoi ? C’est l’enzyme la plus essentielle pour l’absorption des minéraux, y compris le calcium ! La phosphatase est la troisième enzyme la plus abondante dans le lait cru et ceux qui boivent du lait cru voient leur densité osseuse augmenter. Plusieurs études ont documenté une plus grande densité osseuse et des os plus longs chez les animaux et les humains qui consomment du lait cru par rapport à du lait pasteurisé.

Le message selon lequel les oestrogènes construisent des os résistants aux fractures (préviennent l’ostéoporose) a été martelé dans l’esprit des femmes au cours des 4 dernières décennies par l’industrie pharmaceutique, vendant des formules de THS, comme Premarin et Prempro. L’alimentation élève également les niveaux d’oestrogènes dans le corps – et les produits laitiers sont responsables d’environ 60 à 70% des oestrogènes venant de l’alimentation. La principale source de cet oestrogène est la pratique de l’élevage industriel moderne de la traite en permanence des vaches pendant toute leur grossesse. Avec la progression de la gestation, la teneur en oestrogènes du lait augmente de 15 pg/ml à 1000 pg/ml.

Le Conseil National de l’Industrie Laitière voudrait vous faire croire qu’ « il n’y a aucune preuve que les aliments riches en protéines comme les produits laitiers ont un impact défavorable sur l’équilibre du calcium ou la santé des os ». Mais ces mêmes professionnels du lait savent que c’est faux et ils déclarent par ailleurs « Les excès de protéines alimentaires, en particulier les protéines purifiées, augmentent l’excrétion urinaire du calcium. Cette perte de calcium pourrait potentiellement causer un équilibre calcique négatif, conduisant à la perte osseuse et à l’ostéoporose. Ces effets ont été attribués à une charge d’acide endogène accrue par le métabolisme des protéines, ce qui nécessite une neutralisation par les sels alcalins du calcium de l’os. »
Plus vous buvez de lait, plus vous avez de molécules inflammatoires

L’explication la plus probable des effets négatifs du lait sur la santé sont l’inflammation nocive causée par le galactose, un produit de dégradation du lactose, le principal sucre du lait. Dans un autre groupe de personnes, l’équipe a constaté que plus les gens boivent de lait, plus les molécules inflammatoires étaient présentes dans leur urine.

De plus, les femmes qui ont déclaré manger beaucoup de fromage et de yaourt avaient moins de risques de fracture ou de décès pendant l’étude que les femmes qui mangeaient de faibles quantités de produits laitiers. Ceci confirme l’hypothèse de l’inflammation car le yaourt et le fromage contiennent beaucoup moins de lactose et de galactose que le lait.
Carburant du cancer

Sur près de 60 hormones, l’une d’elles est une puissante hormone de croissance appelée Facteur de Croissance analogue à l’Insuline de type 1 (IGF-1). Par un caprice de la nature, il est identique chez les vaches et les humains.

Les aliments que vous mangez peuvent influencer la quantité d’IGF-1 qui circule dans le sang. Les régimes riches en calories globales ou en protéines animales ont tendance à stimuler l’IGF-1, et le lait semble y avoir un rôle particulièrement inquiétant.

Considérez cette hormone comme une « pile à combustible » pour tout cancer… (le monde médical dit que l’IGF-1 est un facteur clé dans la progression rapide et la prolifération des cancers du sein, de la prostate et du côlon et nous soupçonnons que le plus probable est qu’il promeut tous les types de cancers). L’IGF-1 est un élément normal de TOUT lait… le nouveau-né est CENSE croître rapidement ! Qu’est-ce qui fait penser aux 50% des Américains obèses qu’ils ont besoin de plus de croissance ? Les consommateurs n’en pensent rien car ils n’ont aucune idée de ce problème… pas plus d’ailleurs que la plupart de nos médecins.

Des études financées par l’industrie laitière montrent une augmentation de 10% en IGF-1 chez les adolescentes qui boivent 1/2 litre de lait par jour et la même augmentation de 10% chez les femmes ménopausées qui boivent 3 verres par jour de lait écrémé ou écrémé à 1%.

L’IGF-1 favorise une croissance indésirable également – de même que la croissance du cancer et le vieillissement accéléré. l’IGF-1 est l’un des promoteurs de croissance du cancer les plus puissants qui aient jamais été découverts. La surstimulation de la croissance par l’IGF-1 conduit à un vieillissement prématuré également et réduire les niveaux d’IGF-1 est anti-vieillissement.

Une étude publiée par le World Cancer Research Fund et L’American Institute for Cancer Research en 1997 a révélé que le risque de cancer allait de pair avec la consommation de lait dans de nombreuses études.
La pasteurisation masque la mauvaise qualité du lait et détruit les nutriments et les enzymes

Pourquoi les humains boivent-ils toujours du lait ? Parce qu’ils pensent que c’est sans danger grâce à la pasteurisation. Cependant, la chaleur détruit un grand nombre de bactéries du lait et ainsi dissimule la preuve de la saleté, du pus et des pratiques laitières sales également. Il est plus économique de produire du lait et de tuer les bactéries par la chaleur, que de maintenir une laiterie propre et de garder les vaches en bonne santé. Pour combattre l’augmentation des pathogènes contenus dans le lait, il passe par la « clarification », le « filtrage », la « bactofugation » et deux traitements de « décarbonatation ». Chacun de ces traitements utilise la chaleur de 37,7°C à 80°C (100 à 175°F). Les laiteries comptent sur de nombreux traitements thermiques pour masquer leurs conditions sanitaires déplorables : lait rempli de pus, fumier et débris. « Consumer Reports » a trouvé que 44% des 125 échantillons de lait pasteurisé contenaient jusqu’à 2200 organismes par cm3 (bactéries fécales, coliformes).

La pasteurisation détruit également la vitamine C et détériore les vitamines B solubles dans l’eau, diminuant la valeur nutritive du lait, ainsi que l’équilibre de ses composants. Le calcium et les autres minéraux sont rendus indisponibles par la pasteurisation. La réaction de Maillard, une réaction chimique entre les protéines et les sucres, se produit à des chaleurs élevées et provoque le brunissement, puis la décoloration du lait.

Les enzymes du lait, les protéines, les anticorps ainsi que les hormones bénéfiques sont tués par la pasteurisation, ce qui rend le lait dévitalisé, sans vie. Les enzymes – ferments lactiques – du lait aident à digérer le lactose et les enzymes et les protéines du lait aident à absorber les vitamines. Les enzymes protectrices du lait sont inactivées, ce qui le rend plus facilement toxique.

Dans l’ensemble, le lait pasteurisé n’est pas une boisson qui peut être recommandée pour maintenir ou entretenir la santé. Il n’a aucune valeur nutritive significative et il y a un risque beaucoup plus grand à en consommer qu’à le bannir. Il existe aussi beaucoup de solutions de rechange, y compris le lait de coco, le lait d’amandes, de cajou, de chanvre, qui dépassent de loin le lait de vache en termes de nutrition et de propriétés favorables à la santé.

Natasha Longo est titulaire d’une maîtrise en nutrition et est conseillère en nutrition certifiée d’un centre de fitness. Elle donné des consultations sur la politique de santé publique et d’approvisionnement au Canada, en Australie, en Espagne, en Irlande, en Angleterre et en Allemagne.

Sources:
bmj.com
aicr.org
pcrm.org
ncbi.nlm.nih.gov
drmcdougall.com
pgtv.ca
more...
No comment yet.