ACTUALITÉ
372.0K views | +2 today
Follow
ACTUALITÉ
Chronique d'une prise de conscience - Revue de presse alternative épinglée par http://activeast.free.fr
ACTIVEAST mail
Your new post is loading...
Your new post is loading...
Scoop.it!

Kissinger, le juif sioniste notoire est la face obscure de Trump en Syrie

Kissinger, le juif sioniste notoire est la face obscure de Trump en Syrie | ACTUALITÉ | Scoop.it

"En se comportant de façon erratique, les dirigeants US parviennent à surprendre leurs rivaux, mais la tactique de « l’homme fou » de Kissinger ne viendra à bout ni de Da’esh ni d’Assad.

Je crois vraiment que nous aurions dû, et devrions encore démolir ses bases aériennes et l’empêcher de pouvoir s’en servir pour bombarder des gens innocents, et de larguer sur eux du gaz sarin.

Voilà les mots de Hillary Clinton seulement quelques heures avant que sa Némésis, le Président Donald Trump, ordonne le lancement de 59 missiles Tomahawk sur la base aérienne de Shay’rat au sud-est de Homs, en Syrie.

Escalade

L’administration Trump a décrit les frappes comme étant « exceptionnelles » et insisté qu’il n’y avait pas de projet d’escalade. Mais une escalade s’est rapidement développée. La Russie, malgré qu’elle ait été avertie du bombardement par les USA, a suspendu un accord avec les USA pour éviter les incidents aériens dans le ciel de la Syrie.
SYRIA-CONFLICT-RUSSIA

Le Ministre russe de la défense Sergueï Choïgou visite la base aérienne russe de Hmeimim dans la province syrienne de Lattaquia, en juin 2016 – Photo AFP

Les objectifs du gouvernement US avec cette frappe en Syrie peuvent être déduits du rôle en coulisses de l’un des diplomates les plus puissants de l’histoire: Henry Kissinger. L’ancien Secrétaire d’État, naguère accusé par le défunt Christopher Hitchens de complicité de « crimes de guerre » US en Amérique Latine et en Asie du Sud-Est, a été un conseiller essentiel de Trump dans la négociation des relations des USA avec la Russie et avec la Chine.

Auparavant, Kissinger avait été secrètement consulté sur la sécurité nationale par le Président George W. Bush, et sous Obama il était directement impliqué dans la chaîne de commandement du Conseil de la Sécurité Nationale US. Il avait également fréquemment conseillé Hillary Clinton alors qu’elle était Secrétaire d’État.

Son influence à l’intérieur de l’administration Trump est aussi visible à travers son ancien acolyte KT McFarland, qui est aujourd’hui vice-conseiller à la sécurité nationale et qui avait servi sous Kissinger pendant les années ’70 alors qu’il dirigeait le Conseil de la Sécurité Nationale.

Le chaos comme stratégie?

Les frappes aériennes en Syrie ont leur place dans la philosophie de « l’imprévisibilité » – ou la Théorie de l’Homme Fou – que Kissinger a longtemps plaidé être une marque distinctive des grands hommes d’état. L’approche de Kissinger veut que les administrations US évitent la prudence recommandée par les experts, en optant plutôt pour « la redéfinition constante des objectifs » et « la force de contempler le chaos »." (...)

more...
No comment yet.
Scoop.it!

Il faut arrêter Kissinger pour les deux 11-Septembre

Il faut arrêter Kissinger pour les deux 11-Septembre | ACTUALITÉ | Scoop.it

"Bien que Kissinger soit coupable de beaucoup de crimes de guerre, dont le massacre de millions de Vietnamiens, c’est un 11 septembre qu’il a commis deux de ses plus mémorables atrocités : le meurtre du président chilien Salvador Allende suivi de l’instauration de la junte tortionnaire de Pinochet en 1973, et la démolition explosive du World Trade Center qui a entraîné le massacre de près de 3 000 personnes à New York et à Washington en 2001." (...)

L'Esprit Du Moment's insight:
more...
No comment yet.
Scoop.it!

Des manifestants surprennent Kissinger et le qualifient de criminel de guerre, McCain les appelle des "déchets"

(ER) "Lorsque Kissinger a commencé son discours, d’autres manifestants de Code Pink ont fait irruption dans la salle en scandant des slogans en rapport aux « crimes de guerre » commis par Kissinger comme conseiller à la Défense nationale de l’administration Nixon entre 1969 à 1973. Kissinger avait notamment pris la décision de bombarder illégalement des positions du Vietcong au Laos et au Cambodge. L’ordre de l’assassinat par la CIA du président chilien démocratiquement élu, Salvador Allende, est également à mettre à l’actif de son bilan.


John McCain a prétendu que les manifestants de Code Pink avaient menacé physiquement Kissinger, ce qu’a vivement démenti la co-fondatrice Medea Benjamin, qui a par ailleurs rappelé qu’ « Henry Kissinger est responsable de la mort de millions de personnes. C’est un meurtrier, un menteur, un escroc et un voyou. Il devrait être jugé à La Haye. »"


more...
No comment yet.